LA REVELATION DES SEPT SCEAUX

LA BRECHE
ENTRE LES SEPT AGES DE L’EGLISE ET LES SEPT SCEAUX

(The Breach Between The Church Ages And The Seven Seals)


17 mars 1963, soir
Branham Tabernacle
Jeffersonville — Indiana, U.S.A.

 



  1. Bonsoir, mes amis. C’est un grand privilège d’être de retour ici ce soir dans la maison du Seigneur pour le service, vivant encore de la Manne reçue ce matin où nos âmes furent abondamment bénies par Sa glorieuse présence.

  2. Ce soir nous allons commencer en parlant sur ce sujet: La Brèche entre les sept âges de l’Eglise et les sept Sceaux. Comme je le disais cet après-midi à un ami: peut-être, si le Seigneur le permet (c’est-à-dire s’Il ne me prend pas à Sa Maison, si je ne vais pas à l’étranger ou autre chose) je pourrais revenir ici au cours de cet été, car j’aimerais parler aussi des sept dernières Trompettes parce qu’elles relient le tout ensemble. Puis il y a les sept derniers Fléaux; tout cela se fond ensemble comme nous le verrons plus loin.

  3. Il se peut que je parle assez longuement ce soir. Malgré toutes les prédications que j’ai faites à Phoenix, je n’ai pas été enroué une seule fois; je crois que j’ai assuré vingt-sept services sans être enroué; mais ici, le climat est mauvais. Nous sommes dans une vallée et quelque soit le prédicateur qui parle il attrape un mal de gorge.

  4. Une fois, un médecin de mes amis regarda ma gorge pour voir ce qui n’allait pas; il ne trouva rien, à part un peu de cal sur les cordes vocales. Cela vient en prêchant. On s’y habitue, vous savez. Je me sentis rassuré, du moment que je pouvais continuer à prêcher. Cela ne fait rien puisque c’est pour le Royaume de Dieu.

  5. Ainsi, nous pouvons ne pas porter dans notre corps les stigmates de Jésus-Christ comme le fit Paul après avoir été battu, mais nous pouvons porter une marque qui vient en prêchant et en élevant notre voix contre ce qui est mal. Ainsi sommes-nous reconnaissants de ne plus être battus comme ils le furent autrefois, du moins jusqu’à présent.

  6. Combien y en a-t-il ici qui ont lu ou entendu la prédication Messieurs, est-ce l’heure? Vous savez, la prédication Messieurs, est-ce l’heure? Si vous ne l’avez pas entendue, alors je souhaite que d’une manière ou d’une autre vous puissiez l’entendre. C’est quelque chose qui m’avait un peu troublé.

  7. J’étais sur le point de tout laisser tomber avant de commencer le service. Il y a environ une dizaine de jours j’étais tellement troublé que je ne voulais plus prêcher ni présider quoi que ce soit parce que je ne comprenais plus. Cela paraissait être une chose mauvaise, mais je ne savais pas ce que c’était. Aussi un matin de bonne heure suis-je monté dans le Sabino Canyon, qui n’est éloigné de la maison que de trente ou quarante minutes en auto, par une route qui durant trente miles grimpe dans la montagne. C’est un endroit étrange là-haut. Il peut faire ici dans le désert 25 ou 30°C, et en une demi-heure je peux être dans plus de deux mètres de neige au sommet de la montagne.

  8. Il n’y a pas longtemps nous étions à Phoenix où il faisait environ -2°C (ils avaient chauffé la piscine et des gens y nageaient) et après quarante minutes de voiture il faisait 40° sous zéro à Flagstaff. Cela vient de la différence entre les courants d’altitude et le désert. C’est très sain pour les asthmatiques.

  9. Je suis donc allé dans le Canyon, et ensuite j’ai grimpé aussi haut que je le pouvais. Et là j’ai demandé au Seigneur ce que tout cela signifiait. J’étais très embarrassé et ne savais plus que faire.

  10. Alors pendant que je priais, une chose étrange est arrivée. Je veux être honnête. Il est possible que je me sois endormi. Cela aurait pu être une extase ou une vision. J’incline plutôt à croire que ce fut une vision. J’avais les mains levées, disant: «Seigneur, que signifie cette explosion, et qui sont ces sept anges dans cette constellation pyramidale qui me soulevèrent de la terre en m’entraînant vers l’Est? Que veut dire tout cela?».

  11. Tandis que j’étais en prière, quelque chose arriva, quelque chose me tomba dans la main (je sais que si vous ne comprenez pas les choses spirituelles, ceci peut vous paraître étrange), mais quelque chose me tomba dans la main; je regardai: c’était une épée. La poignée était faite des perles les plus belles que j’aie jamais vues. La garde (vous savez comme je le suppose c’est ce qui protège les mains dans un duel) était d’or; et la lame n’était pas très longue, mais elle était coupante comme un rasoir; elle étincelait comme de l’argent poli. C’était la chose la plus belle que j’eusse jamais vue. En la prenant, je vis qu’elle s’adaptait exactement à ma main. Je me dis: «N’est-elle pas belle?». Je la regardais et pensais: «J’ai toujours eu peur des épées et je suis heureux de ne pas avoir vécu à une époque où on les utilisait parce que j’ai peur même d’un couteau». Et je pensais: «Que pourrais-je bien faire de cela?».

  12. Et pendant que je la tenais dans ma main, une voix vint de quelque part disant: «C’est l’épée du Roi!». Puis la vision me quitta.

  13. Je me demandais ce que signifiait: «C’est l’épée du Roi!». Et je pensai: «Si cette voix avait dit: ‹C’est l’épée D’UN roi›, j’aurais peut-être compris, mais elle avait dit: ‹L’épée DU Roi›». Je n’en avais peut-être pas le droit mais je pensai: «Il n’y en a qu’UN qui soit le Roi: c’est Dieu. Et Son Epée est plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants… Si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous…». Vous comprenez?

  14. Je pensai au duel. Bien que je ne comprenne aucune des règles du duel, pour autant que je le sache, chacun essaie de frapper l’autre de son épée et si pour finir mon adversaire et moi bloquons nos épées l’une contre l’autre mon épée détourne la force de mon adversaire qui essaie de me percer le coeur, ce que j’essaie de faire moi aussi. Mais nos épées sont entrecroisées et celui qui peut repousser l’autre peut diriger son épée tout droit vers le coeur de son adversaire. C’est pareil avec l’épée de la Parole: il faut une main pleine d’une foi forte pour retenir l’ennemi et lui plonger son épée dans le coeur.

  15. Je ne savais pas ces choses mais je vous ai dit tout ce que j’ai reçu de Lui et que je peux vous dire. N’est-ce pas notre Seigneur qui disait que tout ce qu’Il avait reçu du Père Il l’avait dit et n’en avait rien retenu? Ainsi nous voulons faire ces choses simplement comme elles viennent.

  16. Si donc vous voulez être remplis de sagesse et prier, je suis sûr que bientôt vous comprendrez certaines choses. J’espère que quelque chose vous sera révélé.

  17. Maintenant ouvrons nos Bibles au chapitre 5 de l’Apocalypse. Demain soir nous verrons le premier Sceau. Les quatre premiers Sceaux sont ouverts par quatre cavaliers, un dans chacun des Sceaux qui frappent la terre. Je pense que les quatre premiers jours passeront assez rapidement. Mais ensuite le cinquième, le sixième et le septième Sceau dureront probablement très longtemps. C’est pourquoi je vous donnerai peut-être un peu de temps pour vous reposer.

  18. Nous pensons commencer la réunion à sept heures tous les soirs de cette semaine et je monterai en chaire à 7h.30 exactement. Je ne connais pas l’heure exacte à laquelle nous terminerons parce que je ne sais pas qui est le premier cavalier. Je ne connais pas le second, ni le troisième, le quatrième, le cinquième, le sixième ou le septième Sceau. En ce moment je ne les connais pas. Je suis entièrement dépendant de Lui.

  19. Essayons de commencer cette semaine, par la grâce de Dieu et avec Son aide, croyant que si vous comprenez profondément… Vous savez, dans les visions vous ne pouvez pas révéler les choses avant que cela ne vous soit permis. Combien de fois m’avez-vous entendu dire: «Vous entrez dans une maison. Peut-être qu’un chapeau doit être posé là car cet enfant malade ne sera pas guéri avant que tout se présente comme cela vous a été montré dans la vision». Je ne peux pas le leur dire, ni poser le chapeau moi-même. Il doit y être mis d’une autre façon. Quelqu’un d’autre doit le prendre et le changer de place et quand tout est en ordre les choses peuvent être révélées. C’est pourquoi soyez dans la prière.

  20. Avant que nous ouvrions le Livre, parlons-Lui en inclinant nos têtes. Seigneur Jésus, nous sommes totalement insuffisants. Nous ne voulons d’aucune manière approcher ce Livre Sacré dans cette heure très sainte alors que les âmes attendent de connaître leur destinée sans Te demander, Seigneur, que Celui qui Seul peut révéler ce Livre vienne maintenant bénir les faibles efforts de Ton serviteur.

  21. Bénis la Parole au fur et à mesure qu’Elle est annoncée. Qu’Elle puisse aller dans la puissance de l’Esprit. Et prépare le terrain spirituel de ceux qui ont faim et soif de connaître la justice et la volonté de Dieu; puisse-t-Elle tomber dans la bonne terre et produire du fruit selon son espèce. Accorde-le, Seigneur! Toute la gloire T’en reviendra! Que les affamés et les assoiffés trouvent ce soir la nourriture et le breuvage dans Ta Parole. Nous Te le demandons au Nom de Jésus de qui vient la révélation. Amen.

  22. Prenons le 5ème chapitre de l’Apocalypse; ici ce ne sont pas les sept Sceaux. C’est la brèche entre les âges de l’Eglise et les sept Sceaux. Il y avait un 4ème chapitre dans lequel une chose nous a été révélée et qui aura lieu après que l’Eglise soit enlevée. Car l’Eglise est enlevée au 4ème chapitre de l’Apocalypse et ne reparaît plus avant le 19ème chapitre. C’est pourquoi l’Eglise ne passe pas par la tribulation. Je sais que cela est contraire à ce que m’ont dit presque tous les enseignants auxquels j’ai parlé, mais ce n’est pas volontairement que je suis en désaccord avec eux. Je désire être votre frère et je dois enseigner exactement ce que je vois. Si je ne le fais pas, cela ne correspondrait plus, vous comprenez. Que l’Eglise soit enlevée avant ou après la tribulation, je veux partir avec elle; c’est cela le principal.

  23. Ainsi ces choses nous les présumons seulement, parce qu’étant sans instruction je cherche les types. Je regarde et je vois ce qui était dans l’Ancien Testament, lequel est un type ou une ombre du Nouveau Testament; c’est ainsi que je peux avoir quelque idée de ce qu’est le Nouveau Testament. De même, l’entrée de Noé dans l’arche avant le commencement de la tribulation est un type pour nous. Mais avant même que Noé entrât dans l’arche, Enoch fut enlevé avant que rien n’arrivât. Et Lot fut appelé hors de Sodome avant le début de la tribulation, de la destruction. Mais Abraham fut toujours en dehors de cela. Vous voyez: c’est un type.

  24. Maintenant nous allons lire les quelques premiers versets du chapitre 5.

    “Et je vis dans la droite de celui qui était assis sur le trône, un livre, écrit au-dedans et sur le revers, scellé de sept sceaux. Et je vis un ange puissant, proclamant à haute voix: Qui est digne d’ouvrir le livre et d’en rompre les sceaux? Et personne, ni dans le ciel ni sur la terre, ni au-dessous de la terre, ne pouvait ouvrir le livre ni le regarder. (Quel Livre!) Et moi, je pleurais fort, parce que nul n’était trouvé digne d’ouvrir le livre ni de le regarder. (Vous vous rendez compte de cette indignité! Aucun homme, nulle part, n’était trouvé digne de le regarder!) Et l’un des anciens me dit: Ne pleure pas; voici, le lion qui est de la tribu de Juda, la racine de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux. Et je vis au milieu du trône et des quatre animaux, et au milieu des anciens, un agneau qui se tenait là, comme immolé, ayant sept cornes et sept yeux, qui sont les sept Esprits de Dieu, envoyés sur toute la terre. Et il vint et prit le livre de la main droite de celui qui était assis sur le trône”.

  25. Arrêtons un instant de lire Apocalypse 5.1-7.

  26. Ce Livre scellé de sept Sceaux est révélé au temps des sept Tonnerres d’Apocalypse 10. Prenons donc Apocalypse 10 un petit instant afin que vous en ayez la compréhension avant d’entrer dans ce sujet. Nous sommes à la fin des temps car écoutez:

    “Et je vis un autre ange puissant descendant du ciel, revêtu d’une nuée, et l’arc-en-ciel sur sa tête…”.

  27. Remarquez que c’est Christ parce que Lui, dans l’Ancien Testament était appelé l’Ange de l’Alliance; maintenant Il vient tout droit vers les Juifs car l’Eglise est achevée. Bien!

    “… et son visage comme le soleil, et ses pieds comme des colonnes de feu”.

  28. Vous souvenez-vous de cet Ange d’Apocalypse 1? C’est pareil. Un ange est un messager, et Il est un Messager pour Israël. L’Eglise a été enlevée. Maintenant… ou plutôt sur le point d’être enlevée. Il vient pour Son Eglise. Maintenant écoutez bien ceci:

    “… et il avait dans sa main un petit livre ouvert”.

  29. Ici il était fermé et scellé, là il est ouvert; il a été ouvert. Depuis le temps du scellement nous arrivons à ce soir; maintenant le Livre est ouvert. Un petit Livre dans Sa main, il était ouvert. Le soleil… comme des colonnes… attendez une minute, nous allons relire cela:

    “… et il avait dans sa main un petit livre ouvert. Et il mit son pied droit sur la mer et le gauche sur la terre; et il cria à haute voix, comme un lion rugit (nous savons qu’Il est le Lion de la tribu de Juda. Là Il est un Agneau, mais ici Il est le Lion); et quand il cria, les sept tonnerres firent entendre leurs propres voix (Jean avait reçu l’ordre d’écrire ce qu’il voyait, aussi l’apôtre et prophète prit-il sa plume pour l’écrire). Et quand les sept tonnerres eurent parlé, j’allais écrire; et j’ouïs une voix venant du ciel, disant: Scelle les choses que les sept tonnerres ont prononcées et ne les écris pas. (Cela, c’est ce que nous ne connaissons pas. Cela doit encore être révélé; ce que dirent ces sept tonnerres n’est pas écrit dans l’Ecriture Sainte.)

    Et l’ange que j’avais vu se tenir sur la mer et sur la terre, leva sa main droite vers le ciel (écoutez bien ceci!), et jura par celui qui vit aux siècles des siècles, lequel a créé le ciel et les choses qui y sont, et la terre et les choses qui y sont, et la mer et les choses qui y sont, qu’il n’y aurait plus de délai (faites attention! voici un verset que je veux approfondir), mais qu’aux jours de la voix du septième ange, quand il serait sur le point de sonner de la trompette, le mystère de Dieu aussi sera terminé, comme il en a annoncé la bonne nouvelle à ses esclaves les prophètes”.

  30. Ainsi, le mystère du Livre scellé sept fois sera révélé quand la voix de l’ange du septième âge de l’Eglise se fera entendre. Le septième ange commence à sonner et voici les messages qui ont été écrits là, et nous les avons sous forme de bandes magnétiques et de brochures.

  31. Ainsi, quand le message commence à être annoncé le mystère de Dieu doit être accompli en ce temps-là. Mais remarquons que le Livre du mystère de Dieu n’est pas révélé avant que le message du septième ange soit proclamé. Aussi ces points seront-ils importants dans les Sceaux, j’en suis sûr, parce que tout, jusqu’au moindre petit morceau, doit être lié ensemble. C’est écrit sous forme de mystères parce qu’aucun homme, nulle part, ne le connaît, si ce n’est Dieu seul, Jésus-Christ.

  32. C’est un Livre, un Livre mystérieux. C’est un Livre de Rédemption (nous allons voir cela tout-à-l’heure). Nous savons donc que ce Livre de Rédemption ne sera pas entièrement compris, il a été sondé au cours de six âges de l’Eglise, mais à la fin, quand le septième ange commence à proclamer son mystère, il réunit toutes les choses en suspens que ces gens avaient sondées et les mystères descendus d’auprès de Dieu en tant que Parole de Dieu, et il révèle l’entière révélation de Dieu. Alors le problème de la divinité et de tout le reste est résolu. Tous les mystères, la semence du serpent et tout le reste doivent être révélés.

  33. Vous voyez, je n’essaie pas de fabriquer cela; c’est AINSI DIT LE SEIGNEUR. J’ai lu pour vous dans le Livre qu’à la proclamation du message du septième ange le mystère de Dieu serait achevé, comme Il l’a annoncé à Ses saints prophètes (les prophètes qui ont écrit la Parole). A la proclamation du septième âge de l’Eglise (le dernier) tout ce qui avait été sondé et était resté en suspens tout au long de ces âges sera réglé ensemble. Et lorsque les Sceaux seront brisés et le mystère révélé, alors descend l’Ange, le Messager, Christ, posant Ses pieds sur la terre et sur la mer et ayant un arc-en-ciel au-dessus de la tête. Ainsi donc, rappelez-vous que ce septième ange est sur la terre au temps où ces choses arrivent.

  34. Tandis que Jean donnait son message, dans le même temps le Messie est venu. Jean savait qu’il Le verrait parce qu’il devait Le présenter. Et nous comprenons bien dans les Ecritures (Malachie 4) qu’il doit y avoir un prophète semblable a Jean, un Elie à qui la Parole de Dieu peut venir; il doit révéler par le Saint-Esprit tous les mystères de Dieu et ramener la foi des enfants à la foi des pères apostoliques, restaurer tous ces mystères qui avaient été sondés pendant ces années dénominationnelles. C’est ce que dit la Parole. Je suis responsable de ce qu’Elle dit, vous comprenez? Cela est écrit. C’est vrai. C’est comme ça.

  35. Nous voyons donc que ce Livre scellé sept fois est le mystère de la rédemption. C’est un Livre de rédemption venu de Dieu. Ainsi donc, en ce temps-là tous les mystères seront accomplis à la proclamation de ce messager. Voici donc l’ange sur la terre et un autre Ange, un puissant Messager qui descend. Ce premier ange était un ange terrestre, un messager. Mais voici maintenant un autre Ange qui descend du Ciel avec un arc-en-ciel, l’alliance, vous voyez. Ce ne peut être que Christ, exactement tel qu’Il est dans le premier chapitre de l’Apocalypse où Il se tient au milieu des sept chandeliers d’or, avec un arc-en-ciel ayant l’aspect d’une pierre de jaspe et de sardoine.

  36. Ici, Il revient au chapitre 10 après le temps de Sa venue où tous les mystères doivent être achevés, où les Sceaux doivent être brisés et qu’il est proclamé qu’il n’y aurait plus de délai. Et Il dit “qu’aux jours de la voix du septième ange, quand il sera sur le point de sonner de la trompette, le mystère de Dieu aussi sera terminé”. Et c’est le temps pour l’Ange d’apparaître. Où que nous soyons, nous sommes très proches. C’est vrai.

  37. Remarquez maintenant que les sept Sceaux contiennent le mystère du Livre; tant que nous ne pouvons pas voir ce qui est scellé dans les sept Sceaux nous ne pouvons que présumer ces choses. Parce que, comme je vous l’ai dit ce matin dans mon petit message: Dieu caché dans la simplicité, nous pouvons être sûrs de manquer ces choses, à moins qu’elles ne soient absolument, authentiquement révélées par le Saint-Esprit et confirmées de même. Comprenez-vous? Si le prophète se lève et vous dit ceci ou cela et que Dieu ne le confirme pas, alors ne vous en occupez pas car Dieu, dans toute déclaration, dans toutes choses doit confirmer pour faire que ce soit juste. Ainsi Ses enfants doivent-ils veiller attentivement à ces choses et demeurer vigilants.

  38. Remarquez que les sept Sceaux sur le Livre ont scellé ce Livre. Le Livre est parfaitement scellé. Comprenez-vous? Le Livre est un Livre parfaitement scellé jusqu’à ce que les sept Sceaux soient brisés. Il est scellé de sept Sceaux.

  39. Ceci est différent des sept tonnerres. Il y a sept Sceaux sur le Livre et ces Sceaux ne seront pas déliés avant le message du septième ange. C’est pourquoi nous présumons, mais la révélation authentique de Dieu sera rendue parfaite dans cette proclamation de la Vérité confirmée. C’est exactement ce que dit la Parole. Les mystères seront terminés en ce temps-là. Ce Livre scellé sept fois, souvenez-vous-en, était fermé au chapitre 5 de l’Apocalypse; au chapitre 10 il est ouvert.

  40. Maintenant nous allons voir ce que dit la Parole, sur la façon dont il fut ouvert. Son contenu n’est pas révélé avant que l’Agneau ne prenne le Livre, n’en brise les Sceaux et ne L’ouvre. C’est l’Agneau qui doit prendre le Livre: il est à Lui. Rappelez-vous qu’aucun homme dans les cieux, ou sur la terre, pape, évêque, cardinal, surveillant général ou qui que ce soit ne peut briser ces Sceaux, ni révéler le Livre; l’Agneau seul le peut. Et nous avons sondé, présumé, nous nous sommes achoppés et étonnés, c’est la raison pour laquelle nous sommes tous dans une telle confusion. Mais nous avons la promesse divine que ce Livre de Rédemption sera parfaitement ouvert par l’Agneau et que ses Sceaux seront déliés par Lui dans les derniers jours, jours que nous sommes en train de vivre maintenant; on ne pourra pas les connaître avant que l’Agneau ne prenne le Livre et n’en brise les Sceaux. Car souvenez-vous, le Livre était dans les mains de Celui qui est assis sur le Trône. Et l’Agneau s’approcha de Celui qui est assis sur le Trône et prit le Livre de Sa main droite. IL PRIT le Livre.

  41. > Oh, que c’est profond! Nous essaierons d’expliquer cela si nous le pouvons avec l’aide du Saint-Esprit. Car nous dépendons de Lui. Et nous verrons plus tard que c’est le temps de la fin lorsqu’il n’y a plus de délai. Aucune dénomination n’a le droit d’interpréter le Livre. Aucun homme n’a le droit de L’interpréter. C’est l’Agneau qui L’interprète, et l’Agneau est Celui qui en prononce les Paroles, et l’Agneau fait en sorte que la Parole soit connue en la confirmant et en Lui donnant vie. C’est vrai!

  42. Remarquez que ce Livre n’est pas révélé avant que les âges de l’Eglise et les âges des dénominations ne soient écoulés et qu’il n’y ait plus de délai. Voyez-vous cela? Ce n’est révélé qu’après que les âges de l’Eglise et les âges dénominationnels soient écoulés complètement. C’est pour cela que règne aujourd’hui une telle confusion. Ils cueillent un petit bout de doctrine et courent d’un côté en disant: «Voilà ce que c’est!». Un autre cueille une autre doctrine et court de l’autre côté en disant: «Voilà ce que c’est!». Et chacun construit une dénomination là-dessus, au point qu’il y a des centaines de dénominations. Mais dans tout cela vous voyez toujours la confusion. Les gens se demandent: «Qu’est-ce qui est la vérité?». N’est-ce pas la condition actuelle?

  43. Mais ensuite Il promet que lorsque ce temps sera achevé il y aura la proclamation par la voix du septième ange et qu’en ce temps-là, le Livre sera révélé. Ainsi ne dites pas: «Ces personnes d’autrefois ne sont pas sauvées». Mais il y avait des mystères qu’ils ne pouvaient pas comprendre: Comment Dieu peut-Il être trois et pourtant Un seul? Comment l’Ecriture peut-Elle dire: “… les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit” et, faisant volte-face, dire ensuite: “… et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ”? Vous voyez? Et tant d’autres choses encore. Comment Eve put-elle causer la ruine du monde entier en mangeant une pomme? Comment est-ce possible? Mais nous avons la promesse que ces mystères seraient révélés au temps de la fin. Tous ces grands guerriers comme Irénée, Martin, Polycarpe, Luther, Wesley et tant d’autres ont laissé beaucoup de petites choses en suspens; ils sont venus et ont vécu juste assez longtemps pour apporter une certaine lumière et la faire briller, mais ont laissé beaucoup de choses dans l’obscurité. Ensuite vinrent ceux de l’âge de la Pentecôte qui, comme les Luthériens, sont restés en plan. Ne dites pas qu’ils n’étaient pas dans la vérité: ils l’étaient, mais il restait toujours des choses en suspens qui ne pouvaient pas être expliquées. Pourquoi? Parce que les Sceaux n’avaient pas été brisés pour révéler entièrement ce que sont ces choses.

  44. Mais dans le dernier âge, tous ces mystères doivent être résolus et mis à la disposition de tous; les Sceaux doivent être ouverts par l’Agneau et révélés à l’Eglise, alors il n’y a plus de délai. Vous voyez comme c’est merveilleux? C’est alors que le Livre est le Livre de la Rédemption. Ensuite nous continuerons et verrons ce qui en est des 144 000, etc. Ceux-là, ce sont des Juifs.

  45. Lisons un peu dans Ephésiens 1.13,14. Je vois que beaucoup d’entre vous prennent des notes et écrivent des références dans leur Bible. C’est très bien, j’aime vous voir faire cela pour qu’à la maison vous puissiez relire ces passages. En les étudiant par vous-mêmes vous les comprendrez mieux; étudiez-les et demandez à Dieu de vous aider à comprendre. Lisons donc.

    “En lui vous aussi, après avoir entendu la parole de la vérité, l’Evangile de votre salut, en lui vous avez cru et vous avez été scellés du Saint-Esprit qui avait été promis, lequel est un gage de notre héritage, pour la rédemption de ceux que Dieu s’est acquis, à la louange de sa gloire”.

  46. Tandis que les Saintes Ecritures sont encore ouvertes, vous voyez là que le Saint-Esprit Lui-même est un Sceau. Le Saint-Esprit est un Sceau. Que signifie un Sceau? C’est une oeuvre achevée. Le Saint-Esprit étant un Sceau pour l’individu. Et pour celui-ci, quand il reçoit le Saint-Esprit, le temps des pleurs et des gémissements est passé parce que c’est une oeuvre achevée.

  47. J’avais l’habitude de travailler pour la compagnie de chemins de fer et de charger des wagons avec des bidons et autres produits venant de la fabrique de conserves. Mais avant que ce wagon pût être scellé, l’inspecteur venait voir s’il était chargé correctement; sinon à la première secousse la marchandise se serait défoncée, dispersée et endommagée, et la compagnie de chemins de fer aurait été tenue pour responsable. Cet inspecteur s’assurait donc que chaque chose était bien à sa place. Si ce n’était pas le cas il condamnait le chargement et nous devions le recommencer jusqu’à ce que l’inspecteur soit satisfait. Alors il fermait la porte et y apposait un sceau, et personne ne pouvait briser ce sceau jusqu’à ce que le wagon soit arrivé à destination.

  48. C’est ce que fait le Saint-Esprit. Il va, Il inspecte… La raison pour laquelle vous ne pouvez pas avoir ces choses, c’est parce que vous dites: «J’ai parlé en langues, j’ai crié, j’ai dansé dans l’Esprit!». Cela n’a aucun rapport! Le Saint-Esprit inspecte cette personne jusqu’à ce qu’Il soit entièrement satisfait et reconnaisse qu’elle est prête. Alors Il la scelle pour sa destination éternelle. Plus rien ne peut jamais briser ce sceau.

  49. La Bible dit dans Ephésiens 4.30: “N’attristez pas le Saint-Esprit de Dieu par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption”.

  50. Retenez ce mot: rédemption. Jusqu’au jour où le Livre de la Rédemption est révélé et que le Rédempteur vient réclamer Sa possession. Rien d’autre ne peut le faire. Ne L’attristez pas! Faites ce qui plaît à Dieu car le Livre est scellé maintenant et vous êtes scellés. Le Saint-Esprit Lui-même est le Sceau.

  51. Selon le dictionnaire, un sceau signifie une oeuvre achevée. Quand le septième Sceau est brisé, le mystère de Dieu qui était scellé de ces Sceaux mystérieux est achevé jusqu’au jour où il sera ouvert; alors ce qui est à l’intérieur est révélé.

  52. Si quelqu’un demande ce qu’il y a dans ce wagon, vous répondez: «Il devrait y avoir ceci et cela. Il devrait y avoir…». Vous présumez. Mais quand le sceau est brisé et que la porte est ouverte vous voyez à l’intérieur, vous voyez exactement ce qui se trouve dedans. Vous comprenez? Mais cela n’arrivera qu’au temps de la fin.

  53. Un sceau signifie encore autre chose: la propriété. Le sceau porte une marque qui désigne le propriétaire. Quand vous êtes acheté par le Sang de Jésus-Christ et scellé par le Saint-Esprit, vous n’appartenez plus au monde ni à rien de ce qui est au monde. Vous êtes la propriété de Dieu.

  54. Autre chose encore: Un sceau est une assurance. Le sceau signifie que vous êtes assuré. Vous qui ne croyez pas en l’éternelle assurance, sachez qu’un sceau signifie: sécurité, garantie jusqu’à la destination. Malheur à celui qui essaierait de briser ce sceau! Et le Sceau du Saint-Esprit ne peut être brisé. M’avez-vous déjà entendu raconter que des gens disent: «Le diable m’a fait faire cela»? Non, non, ce n’est pas le diable! C’est simplement que vous n’étiez pas à l’intérieur et scellé; parce que quand vous êtes scellé à l’intérieur, lui est scellé à l’extérieur.

  55. C’est vous qui êtes sorti à la rencontre du diable. Il ne pouvait pas entrer en vous parce que le seul processus qu’il aurait pu suivre pour entrer en vous est celui que vous avez utilisé vous-même. Il aurait dû être sauvé, sanctifié et rempli du Saint-Esprit; alors il aurait été votre frère. Mais vous voyez il ne l’a pas fait, oh, non! C’est vous qui vous êtes approché de la ligne de séparation, revenant à la convoitise des choses de ce monde. Vous n’êtes jamais entré complètement en Canaan, de l’autre côté du Jourdain. Qui est la mort à soi-même.

  56. Maintenant remarquez ceci. Ce Livre est scellé, et vous êtes scellés avec le Livre jusqu’au jour de la Rédemption. Lisons encore Romains 8.22,23. Ce texte nous servira de toile de fond. Et je pense que nous comprendrons un peu mieux si chaque personne lit pour elle-même. Pendant ce temps, je vous indique quelques passages de l’Ecriture que vous pourrez considérer.

“Or, nous savons que jusqu’à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l’enfantement. Et ce n’est pas elle seulement, mais nous aussi, qui avons les prémices de l’Esprit, nous aussi nous soupirons en nous-mêmes en attendant l’adoption, la rédemption de notre corps”.

  1. Oh, mes frères! N’est-ce pas particulièrement réjouissant pour nous les vieux? L’attente de cette heure devrait nous réjouir. Nous comprenons que cela se passera lors de la première résurrection. Vous voyez, la nature gémit, nous gémissons, toutes choses gémissent parce que nous nous rendons compte qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Et la seule raison pour laquelle vous pouvez gémir et attendre est parce qu’il y a une vie nouvelle qui est entrée en vous, qui parle d’un nouveau monde.

  2. Il n’y a pas longtemps ma femme et moi sommes allés au super-marché et nous avons vu une chose étonnante: une dame qui portait une robe; c’était si étrange! La plupart d’entre elles ne portent pas de robe. En quelque manière elles sont négligentes; elles oublient de mettre une robe pour sortir (elles oublient volontairement!).

  3. Alors Méda me dit: «Bill, pourquoi cela?». Je répondis: «Oh, c’est simplement l’esprit de la nation!». En Allemagne ils ont un certain esprit. En Finlande ils ont un esprit national. En Amérique nous avons aussi un esprit national. Notre esprit national est celui de la bouffonnerie, de la plaisanterie. Vous savez pourquoi? Nous avons été fondés sur la doctrine des apôtres. Nous avons été fondés sur la conduite de grands hommes tels que Washington et Lincoln, mais nous nous sommes éloignés de ce fondement et nous savons ce qui nous attend. Nous savons qu’une bombe atomique porte sur elle notre nom. Nous savons que l’esclavage nous attend. Ne vous trompez pas vous-mêmes.

  4. Cela me fait penser à ces comédiens qui débitent leurs plaisanteries, et aux femmes et aux hommes qui se comportent ensemble indécemment. Cela me rappelle ce petit garçon qui traverse le cimetière en sifflant, essayant de se prouver à lui-même qu’il n’a pas peur. Bien sûr qu’il a peur! Il ne trompe personne c’est pourquoi il siffle. Il essaie de prouver qu’il n’a pas peur, mais il a peur!

  5. C’est ce qui ne va pas aujourd’hui. Mais quel espoir béni pour le croyant qui élève ses mains, parce que sa rédemption approche quand il voit ces choses apparaître. C’est un moment glorieux pour le croyant.

  6. Nos corps gémissent. N’avez-vous jamais remarqué comment un arbre lutte pour vivre? Il veut vivre. Avez-vous observé comment un animal qui va mourir se débat? C’est pareil pour l’homme et pour toute chose. La nature gémit. Nous gémissons en nous-mêmes. Nous savons que quelque chose est faux. Et nous voyons par ces versets que quelque chose a été perdu, à la fois pour l’homme et pour la terre. Toute la création a perdu quelque chose, car nous voyons d’après cette Parole inspirée que ces soupirs ont leur raison d’être. Vous ne gémissez pas sans raison. Comme je le disais au sujet de l’encre, il y a une raison.

  7. C’est pareil avec la prière pour les malades tant que vous n’aurez pas trouvé la cause. Je connais le remède mais je dois trouver la cause. C’est pourquoi les visions sont tellement nécessaires et qu’elles ont été promises. Elles révèlent les secrets du coeur; elles montrent à la personne où elle a fait une erreur et ce qu’elle doit faire. Peu importe la quantité de médicaments que vous prenez, d’huile que vous versez sur leur tête ou combien l’on crie en priant sur vous; s’il y a quelque chose de faux, il restera là. Quand je dis “il”, c’est Satan.

  8. Aujourd’hui, aussi avancés que nous soyons en médecine, nous sommes encore ignorants de ces choses. Vous dites: «Il a un cancer». Eh bien, cela ne signifie rien, cela ne fait que désigner la maladie; c’est le terme médical: le cancer. Ce nom n’a aucun rapport avec ce qu’est la maladie. C’est par ce nom qu’on la désigne; nous l’appelons simplement du nom de cancer. Mais ce que c’est en réalité, analysez-le: c’est le diable.

  9. Ainsi nous disons le péché; nous l’appelons simplement péché; mais analysons-le. Qu’est-ce que le péché? Beaucoup de gens disent: «C’est boire, commettre adultère, etc.». Non! cela, ce sont les attributs du péché. Ce sont les effets du péché, mais le péché réel est l’incrédulité. C’est ainsi qu’il est nommé et mis en évidence. Si vous êtes un croyant vous ne faites pas ces choses. Vous avez beau essayer de vous faire saint et essayer d’être religieux; si vous faites ces choses vous êtes un incrédule. C’est scripturaire.

  10. Quelque chose a donc été perdu et il y a des gémissements. Ces choses essaient de revenir à leur condition originelle. Imaginez quelqu’un tombant dans une fosse profonde et se débattant, s’accrochant, se hissant… Il faut d’une façon ou d’une autre qu’il sorte de là! Il n’est pas dans sa position originelle et il crie frénétiquement, il s’accroche aux murs, il fait du bruit, se débat, gémit parce qu’il veut retourner à sa position originelle.

  11. De même quand une personne est frappée de maladie, de douleurs et de souffrances (autrefois elle n’était pas ainsi), alors elle gémit. Pourquoi? Elle n’est pas dans la bonne position, il y a quelque chose qui ne va pas et elle gémit, essayant de revenir là où elle se trouvait quand elle avait la santé. Et quand la nature et les hommes gémissent, comme dit la Bible, cela montre que quelque chose les a sortis de la position qui devait être la leur. Ils sont tombés de quelque part.

  12. Nous n’avons pas besoin que qui que ce soit interprète cela pour nous. Car nous savons avec certitude que c’est de la Vie éternelle que les hommes sont tombés, et qu’ils ont perdu leur droit à la Vie éternelle par la chute d’Adam et d’Eve, qu’ils sont tombés de la Vie éternelle dans la mort dans le jardin d’Eden, entraînant avec eux toute la nature dans la mort.

  13. Jamais un arbre n’est mort avant Adam. Aucun animal ne serait mort avant Adam. Il n’y a qu’une chose qui ne puisse pas mourir, c’est Dieu parce qu’Il est éternel. C’est la seule manière pour nous d’être gardés de la mort: nous devons avoir en nous la Vie éternelle afin d’être fils et filles de Dieu. Mais comme je le disais dans le message de ce matin, nous sommes morts lorsque nous avons vendu notre droit d’aînesse au péché et que nous avons traversé l’abîme. Maintenant nous sommes hors de portée de Dieu, de cet autre côté de l’abîme.

  14. Bien sûr, quand Adam tomba dans la mort il apporta la mort à toute la création. Il lui fut donné le libre arbitre. Cela lui fut donné tout comme à nous afin qu’il pût faire un choix.

  15. Au commencement il y avait un arbre du bien et du mal devant Adam et Eve, et ce même arbre est placé devant chacun de nous. Voyez, Dieu ne fait pas pour Adam et pour Eve… Vous direz: «C’est leur faute». Non, pas maintenant: c’est votre faute. Vous ne pouvez pas mettre la faute sur Adam maintenant, vous devez la mettre sur vous-mêmes parce que “le bien et le mal” sont placés devant vous. Nous sommes sur la même base qu’Adam et Eve.

  16. Mais quand nous sommes rachetés nous ne voulons plus notre propre choix, nous voulons Son choix. Mais Adam et Eve voulurent faire leur propre choix. Ils voulurent découvrir ce qu’était la sagesse. Ils la sondèrent et cela causa la mort.

  17. Quand un homme a été racheté il ne s’inquiète plus d’érudition, il ne s’inquiète plus des choses du monde, de la sagesse du monde. Il ne désire plus faire de choix du tout. Christ a été son choix, et c’est tout; il est racheté. Il ne veut simplement plus se conduire lui-même. Il n’a plus besoin que qui que ce soit lui dise où aller et que faire. Il attend de découvrir le choix de son Créateur; ensuite il va au Nom de son Créateur, là où son Créateur lui dit d’aller.

  18. Mais l’homme qui recherche la sagesse veut se renseigner. «Cette paroisse est très bien, mais on m’offre davantage là-bas: c’est donc là que j’irai!». Vous voyez la sagesse!

  19. Adam pécha en prêtant attention au raisonnement de sa femme, au lieu de s’en tenir à la Parole de Dieu. C’est cela qui fit pécher Adam. Sa femme raisonna avec Satan, puis en apporta le produit à Adam qui se détacha de la Parole de Dieu et se dépouilla. Il perdit aussi son héritage quand il perdit sa communion et son droit à la Vie. Rappelez-vous: “Le jour où tu en mangeras, tu mourras”.

  20. Et quand il perdit sa Vie, il perdit aussi son héritage dans la Vie, parce qu’il avait reçu autorité complète et suprême sur la terre. Il était le dieu de la terre. Dieu est le Dieu de tout l’univers, Il est Dieu partout. Mais Son fils avait cette terre sous sa propre autorité. Il pouvait parler, donner des noms, il pouvait ordonner, il pouvait stopper la nature; il pouvait faire tout ce qu’il voulait. Mais quand il perdit sa Vie, il perdit son héritage.

  21. Ainsi, Adam aurait pu dire: “Que cette montagne-ci soit déplacée là-bas!”. Et c’eût été fait. Adam aurait pu dire: “Que cet arbre-ci soit arraché et planté là-bas”. C’eût été fait vous voyez, car il avait l’autorité complète et suprême en tant que dieu mineur au-dessous de Dieu notre Père, parce qu’il était un fils de Dieu.

  22. Maintenant pourrions-nous nous arrêter ici une minute et avoir notre véritable prédication? Car si le sang, à ce moment-là, a purifie Adam et l’a rétabli, qu’en est-il aujourd’hui? Regardez ce que le Fils de Dieu, le second Adam a fait. Il dit: “Les oeuvres que je fais, vous les ferez aussi”.

  23. Adam perdit son héritage, la terre. Elle passa de ses mains à celles de celui auquel il s’était vendu: Satan. Il vendit sa foi en Dieu pour les raisonnements de Satan. Par conséquent sa Vie éternelle, son droit à l’Arbre de Vie, son droit à cette terre qui lui appartenait, tout cela il l’abandonna aux mains de Satan. Il le fit passer de ses mains à celles de Satan. Par conséquent tout sur la terre se corrompit et fut pollué, et la semence d’Adam a détruit l’héritage qu’Adam aurait dû avoir, c’est-à-dire la terre. C’est vrai! Vous voyez! La semence d’Adam.

  24. L’autre jour à Tucson où j’habite, je parlais à quelqu’un sur le haut de la montagne. Regardant la plaine, je disais: «Que pensez-vous de cela? Il y a trois cents ans, lorsque les vieux Papagos arrivaient là-bas sur leurs traîneaux avec femmes et enfants, ils s’installaient quelque part et vivaient paisiblement. Il n’y avait ni adultère ni whisky ni jeux, rien du tout parmi eux; ils vivaient proprement. Les coyotes descendaient chaque nuit le long du torrent en glapissant là où se trouve Tucson aujourd’hui; sur les rives le mesquite et le cactus fleurissaient et en regardant tout cela, Jéhovah devait sourire. Mais l’homme blanc est arrivé et qu’a-t-il fait? Il a arraché les cactus, il a souillé le pays avec ses boîtes de bière et ses bouteilles de whisky; il a détruit la morale de la nation. La seule façon pour lui de se débarrasser rapidement de l’Indien fut de détruire sa nourriture: le bison».

  25. L’autre jour au musée de Tombstone je vis des images de Geronimo. Beaucoup d’entre vous pourraient penser que Geronimo était un renégat; pour moi il était un Américain authentique qui se battait seulement pour défendre sa juste cause car Dieu lui avait donné un pays, une nation, un endroit pour vivre. Je ne le blâme pas pour ce qu’il a fait. Car ces soldats blancs vinrent ici et prirent le pays par force, et les tuèrent comme des mouches. Il y avait là des images de ce qu’était l’hôpital de Geronimo: deux ou trois couvertures étalées sur des buissons de mesquite; ces blessés étaient les véritables Américains, des Indiens qui se battaient pour des droits reçus de Dieu. Geronimo tenait un bébé dans ses bras, regardant ses propres guerriers, des blessés ensanglantés et mourants; ils n’avaient ni pénicilline ni aucune possibilité de les soulager; pourtant c’étaient des Américains authentiques, placés là par Dieu. Geronimo, un renégat? Moi, c’est ce que j’appelle un vrai gentleman!

  26. Cochise ne se serait jamais rendu. C’était un vieillard. Mais l’armée américaine vint (eux étaient tous bien vêtus) et tua les bisons. Ils organisèrent des parties de chasse (Sharpe inventa le fusil à bisons) et ils disaient: «Oh, j’ai eu une bonne journée aujourd’hui (on les tirait depuis les voitures), j’en ai eu quarante». Quarante bisons auraient pu faire vivre une tribu d’indiens deux années durant ou plus! Qu’en faisaient-ils? Ils les a abandonnaient dans ces lieux déserts! L’odeur de la charogne envahit la contrée et empesta le pays; ce furent les coyotes qui eurent à manger!

  27. Quand les Indiens avaient abattu un bison ils faisaient une cérémonie religieuse. Ils prenaient ses sabots pour en faire des casseroles. Ils mangeaient sa viande, même les entrailles. Ils prenaient toute sa viande et la faisaient sécher. Sa peau était séchée et ils en faisaient des vêtements et des tentes; rien n’était perdu. Mais l’homme blanc est venu. Le renégat, c’est l’homme blanc! C’est lui le méchant. Il est venu, il a tué ces bisons et a affamé ces Indiens. Tout homme normal se battrait pour défendre les droits qu’il a reçus de Dieu. Ce qu’ils ont fait aux Indiens américains est une tache sur le drapeau américain. Après tout, ce pays leur appartenait!

  28. Que diriez-vous si le Japon ou la Russie venait ici et nous disait: «Sortez d’ici! Allez-vous-en!» et nous fasse subir, à nous et à nos enfants, le même traitement que celui que nous avons fait subir à ces Indiens? Rappelez-vous que nous avons semé; et maintenant nous allons récolter. C’est la loi de Dieu, vous savez. Il y a un temps pour planter et un temps pour récolter. Je pense que c’est malheureux que tout cela soit ainsi. Certainement.

  29. Qu’est-il arrivé? La postérité polluée d’Adam a pollué et complètement détruit le pays. Savez-vous que c’est la Bible qui le dit? Et parce que cette semence polluée d’Adam a fait cela Dieu la détruira. Voulez-vous lire quelque chose à ce sujet? Je l’ai noté ici. Prenez Apocalypse 11.18 et nous verrons ce que Dieu dit au sujet de ceux qui détruisent la terre.

    “Et les nations se sont irritées; et ta colère est venue (considérez maintenant la colère de Dieu), et le temps des morts pour être jugés, et pour donner la récompense à tes esclaves les prophètes, et aux saints, et à ceux qui craignent ton nom, petits et grands, et pour détruire ceux qui corrompent la terre”.

  30. Que vont-ils faire? Ils récolteront ce qu’ils ont semé! Certainement. Quand vous voyez le péché courir les rues… en cette nuit de dimanche combien d’adultères vont-ils être commis dans cette ville? Combien de femmes vont-elles briser les voeux de leur mariage dans ce petit coin de terre appelé Jeffersonville? Combien de cas d’avortements sont, pensez-vous, enregistrés à Chicago en un mois? Peut-être entre vingt-cinq et trente mille par mois, sans compter ceux qui ne sont pas déclarés? Quelle quantité de whisky boit-on dans la ville de Chicago? Que pensez-vous qui puisse se passer en une nuit à Los Angeles? Combien de fois le Nom du Seigneur a-t-il été pris en vain aujourd’hui dans la ville de Jeffersonville? La situation est-elle meilleure maintenant ou était-elle meilleure quand George Rogers Clark arriva sur son radeau?

  31. Vous voyez, nous avons complètement pollué la terre avec notre saleté et notre souillure, et Dieu détruira ceux qui corrompent la terre. C’est Lui qui l’a dit. Il y a toujours eu en moi ce désir d’aller dans les montagnes pour méditer sur la manière dont Dieu a réglé ces choses.

  32. Je hais ces endroits en Floride où il y a tous ces palmiers artificiels. Je préférerais voir le crocodile donner des coups de queue dans la nature sauvage que de voir tous ces artifices et tout ce qui se fait à Hollywood, tout ce clinquant, ces bandes d’ivrognes… Oh, je pense qu’un jour, oui un jour…

  33. Mais rappelez-vous que la Bible nous dit au 5ème chapitre de Matthieu que les débonnaires hériteront la terre; c’est vrai. Les débonnaires et les humbles hériteront la terre. Jésus disait: “Heureux les débonnaires (les hommes simples qui ne cherchent pas à devenir de grands personnages), car ils hériteront la terre”. C’est Jésus qui l’a dit. Oui.

  34. Ils ont pollué la terre et Dieu les détruira, mais les débonnaires, eux, hériteront la terre après qu’elle aura été purifiée.

  35. Maintenant, oh mes frères! le titre de propriété qui avait été abandonné est entre les mains du Propriétaire originel, le Dieu Tout-Puissant. Quand Adam en fut déchu, les mains souillées de Satan ne purent pas recevoir le titre de propriété de la terre et de la Vie éternelle, aussi retourna-t-il à son Propriétaire originel, Dieu Lui-même. Nous allons voir cela dans une minute, où nous verrons Dieu assis sur le Trône, tenant le titre dans Sa main! Oh, cela me remplit d’adoration! Le titre de propriété à la Vie éternelle, l’extrait du titre de propriété à la Vie éternelle! Quand Adam en fut déchu pour avoir choisi la sagesse au lieu de la foi, le titre retourna dans les mains du Propriétaire, le Dieu Tout-Puissant. Quelle chose glorieuse!

  36. Bien. Que fait-il? Il attend. Il est dans les mains de Dieu, attendant l’appel à la rédemption. Il prépara un moyen de rédemption. Il prépara un chemin de retour et, un jour, le Rédempteur reprendra le titre. Voyez-vous à quoi nous arrivons maintenant? Nous allons observer ce personnage assis sur le Trône.

  37. Il attend l’appel à la rédemption. Il s’agit de la rédemption. Qu’est-ce que ce Livre de rédemption, ce titre de propriété, cet extrait du titre de propriété? Qu’est-ce que ce mot “extrait” signifie? Cela signifie qu’on a recherché ce titre de propriété en remontant jusqu’au commencement. Comme la petite goutte d’encre de ce matin qui lorsqu’elle toucha le décolorant remonta à ses origines. Et quand le péché a été confessé et qu’il est tombé dans le Sang de Jésus-Christ (oh, frères!) il donne l’extrait d’un droit à revenir tout droit jusqu’au Créateur et vous devenez un fils de Dieu. Cet extrait du titre de propriété est tenu par la main du Tout-Puissant. Oh, frères!

  38. La rédemption signifie la possession légale de tout ce qui avait été perdu par Adam et Eve. Qu’est-ce que cela peut avoir à faire avec un chrétien né de nouveau? La possession légale de l’extrait du titre de propriété à la Vie éternelle signifie que vous possédez tout ce qu’Adam et Eve ont perdu. Que pensez-vous de cela, frères? Il s’agit de la possession de ce titre.

  39. Adam ne pouvait pas remplir les conditions requises pour la rédemption. Il s’aperçut qu’il avait perdu le titre; il avait péché et s’était séparé lui-même de Dieu et était de ce côté-ci de l’abîme; c’est pourquoi il ne pouvait pas le racheter. Il ne le pouvait pas car il avait besoin lui-même de la rédemption. Il ne pouvait pas le faire et la loi requérait un Parent Rédempteur. Vous trouverez cela dans Lévitique 25, ce qu’est le parent rédempteur. Nous n’avons pas le temps d’approfondir la question parce que chaque texte nous prendrait pour lui-même une soirée entière.

  40. La loi de Dieu accepta un substitut. Que serait-il arrivé si Dieu n’avait pas offert de prendre un substitut? Mais Son amour Le contraignit à faire cela. L’homme était éloigné et il n’avait aucun moyen de revenir. Il était perdu mais la grâce de Dieu trouva ce Parent Rédempteur en la Personne de Jésus-Christ. La loi l’exigeait: la grâce remplit les conditions. Grâce merveilleuse!

  41. La loi de Dieu exigeait un substitut innocent, et qui était innocent? Chaque homme était né selon le sexe. Chacun. Et le seul qui ne l’était pas avait perdu ses droits à la Vie éternelle et à la royauté sur la terre. Oh quand je pense à ce verset: “Car tu nous as rachetés pour Dieu et nous régnerons et serons rois et sacrificateurs sur la terre”! Quel merveilleux Rédempteur! Oh, quelle belle histoire nous pourrions raconter!

  42. La loi requérait un Parent Rédempteur pouvant racheter ce qui était perdu. La grâce remplit les conditions en la Personne de Jésus-Christ. Un Parent devait naître de la race humaine.

  43. Alors comment cela pouvait-il se faire, puisque chaque homme qui est né doit être né d’une femme? Celui qui ne peut voir qu’il s’agit là d’un acte sexuel est totalement aveugle puisque chaque homme venu au monde est né d’une femme! Et Dieu exigeait un Parent Rédempteur qui devait être un être humain. Oh, frères! comment alliez-vous faire? La loi exigeait un Parent Rédempteur.

  44. Il ne pouvait pas prendre un ange puisqu’il fallait que ce fût un homme; nous sommes parents les uns des autres. Les anges, eux, ne sont pas tombés; ce sont des êtres d’une nature différente. Ils ont un corps différent. Ils n’ont jamais péché, ils sont différents. Mais la loi exigeait un parent rédempteur et tout homme sur la terre est né du sexe.

  45. Ne voyez-vous pas d’où est venu le péché? C’est là qu’il a commencé. Vous voyez où cela se situe maintenant? C’est là qu’entre en scène la semence du serpent.

  46. Remarquez ceci: elle exigeait un parent rédempteur; et le rédempteur, le parent rédempteur doit être né de la race humaine. C’est là que nous sommes arrêtés! Mais laissez-moi vous sonner la trompette: c’est la naissance virginale qui a produit ce qui était exigé. Amen! C’est la naissance virginale qui a produit notre Parent Rédempteur qui n’est autre que le Dieu Tout-Puissant devenu Emmanuel. Emmanuel! Le Parent Rédempteur.

  47. Vous voyez comment Dieu fait face à Ses exigences et comment nous ne pouvons rien faire par nous-mêmes. Mais la grâce intervient, couvre la loi de son ombre et produit le fruit. Amen!

  48. Oh! quand nous serons là-haut à la maison! «Quand j’aurai ma petite cabane là-haut!» comme le chante frère Neville; quand vous entendrez tous, là-bas, ce chant: «Grâce merveilleuse! qui a sauvé un misérable comme moi! comme le son en est doux!» vous direz: «Que Dieu soit béni, notre frère Branham y est arrivé. Il y est, vous voyez!».

  49. Oh oui! «C’est la grâce qui a enseigné mon coeur à craindre Dieu; c’est la grâce qui m’a soulagé de mes frayeurs; combien précieuse cette grâce m’est apparue à l’heure où j’ai commencé à croire!». Nous allons arriver à cela dans un instant.

  50. Le livre de Ruth donne une belle image de cela; comment Elimélec et Naomi avaient perdu leurs biens. (Vous m’avez tous entendu prêcher là-dessus, n’est-ce pas? Que ceux qui m’ont entendu le prêcher lèvent la main; bien! alors vous comprenez). Il fallait que Boaz devînt un rédempteur; il était le seul à pouvoir le faire; il devait être un parent, un proche parent, et en rachetant Naomi il obtint Ruth. C’est ce qu’était Jésus. Boaz était un type de Christ; quand Christ racheta Israël, Il obtint l’Epouse des nations, vous voyez? Oh que c’est beau! Nous avons cela sur une bande magnétique, j’en suis sûr, si vous désirez entendre ces choses.

  51. Il fallait donc que ce fût un parent; un ange ne pouvait pas le faire ni un homme. Ce devait être un homme mais il ne devait pas naître d’une femme par un acte sexuel. C’est pourquoi il y eut la naissance virginale, le Saint-Esprit couvrant Marie de Son ombre. Par conséquent Jésus n’était pas un Juif; Jésus n’était pas un homme venant des nations; Jésus était Dieu, exactement. Son Sang n’est pas venu d’un acte sexuel: il était le Sang de Dieu créé saintement. Nous ne sommes pas sauvés par du sang juif, pas plus que nous ne sommes sauvés par du sang païen. Nous sommes sauvés par le Sang de Dieu. Ceci est en accord avec la Bible; c’est Elle qui le dit.

  52. Ainsi vous voyez que Jésus était Dieu. Il n’était pas une troisième, une quatrième ou une seconde personne; Il était LA PERSONNE. Il était Dieu, vous voyez? Il était Dieu Emmanuel. Dieu est descendu de Sa Gloire et s’est révélé Lui-même.

  53. J’aime cette histoire de Booth-Clibborn, ce grand et bel hymne:

    Descendu de Sa Gloire, histoire toujours vivante,
    Mon Dieu Sauveur est venu. Jésus est Son Nom.
    Il est né dans une crèche, étranger dans Son propre pays,
    Homme de douleur, de larmes et de souffrance.

    Quelle condescendance! Il nous a apporté la rédemption!
    Au plus sombre de la nuit, quand il n’y avait plus la moindre lueur d’espoir,
    Notre Dieu plein de grâce et de tendresse a mis de côté Sa splendeur,
    S’est penché vers nos malheurs et a sauvé mon âme.

    Combien je L’aime! Comme je L’adore!
    Il est mon souffle, mon rayon de soleil, mon tout en tout.
    Ce glorieux Créateur est devenu mon Sauveur
    Et toute la plénitude de Dieu demeure en Lui.

Il est Celui qui a rempli les conditions.

  1. La grâce a produit la Personne de Jésus-Christ! Dieu a déployé Sa tente. Il est venu de Dieu pour devenir un homme. Il a changé le cours de Sa Toute-Puissance pour être un homme, pour revêtir la forme d’un homme afin de pouvoir mourir dans le but de racheter l’homme. Attendez jusqu’à ce que nous le voyons où il n’y aura personne d’autre qui soit digne.

  2. Très bien. Dans la Bible (au livre de Ruth, comme vous l’avez lu) il y avait une personne qui était appelée le goël; le goël était une personne qui pouvait remplir les conditions requises. Le goël devait être capable de le faire, il devait accepter de le faire, il devait être un parent, un proche parent pour pouvoir le faire. Et Dieu, le Créateur de l’Esprit, devint notre Parent quand Il est devenu homme afin de pouvoir prendre notre péché sur Lui, en payer le prix et nous racheter pour nous ramener à Dieu.

  3. Voilà. C’est cela le Rédempteur. Christ nous a maintenant rachetés. Nous sommes rachetés maintenant mais Il n’a pas encore réclamé Sa propriété. Vous pouvez ne pas être d’accord avec cela, mais attendez une minute et vous verrez.

  4. Il ne l’a pas encore réclamée. Lorsqu’Il prit le Livre de la rédemption, tout ce qu’Adam avait et qu’il avait perdu Christ l’a ramené à Lui par la rédemption. Il nous a donc déjà rachetés mais Il n’a pas encore pris possession de nous. Il ne le peut pas avant le temps fixé; alors viendra la résurrection; la terre sera renouvelée et Il en prendra possession, Il prendra possession de la propriété qu’Il a obtenue quand Il nous a rachetés. Mais Il le fera au temps fixé. Oh, frères!

  5. Cela est décrit dans le Livre scellé de sept Sceaux dont nous allons parler maintenant. Tout est décrit dans le Livre de la rédemption. Tout ce que Christ fera à la fin nous sera révélé cette semaine dans les sept Sceaux, si Dieu veut nous l’accorder. Bien.

  6. Et ce sera révélé tandis que les Sceaux seront brisés et nous seront communiqués. Alors nous pourrons voir ce qu’est ce glorieux plan de rédemption, et quand et comment il sera exécuté. Tout est caché dans ce Livre de mystères. Dieu l’a scellé de sept Sceaux. L’Agneau est le Seul qui puisse les briser. Maintenant si vous voulez regarder dans l’Ecriture, vous pouvez l’ouvrir à Jérémie et vous verrez qu’au moment de partir pour la captivité il acheta au fils de son oncle un terrain et qu’il scella ses titres de propriété de la-même manière. Nous avons également trouvé cela dans les sept âges de l’Eglise.

  7. Vous voyez, un sceau dans l’Ancien Testament était semblable à un rouleau, comme ceci. C’était un mystère, et ce mystère était caché. Il était fermé par un sceau qui portait le nom de celui qui avait le droit de le réclamer.

  8. Ensuite le mystère suivant était enroulé autour de ce qu’était cet héritage et de là sortait le sceau sur lequel était inscrit le nom de celui qui avait le droit de le réclamer. Et cela continuait ainsi jusqu’à ce que cela devînt un rouleau parce qu’en ce temps-là les gens n’avaient pas de livres comme les nôtres: on écrivait sur des rouleaux. Combien d’entre vous savent-ils que cela s’appelle un rouleau? Dans un livre scellé on ne pouvait cependant ouvrir qu’un rouleau à la fois pour voir ce qu’était le mystère. Ensuite on ouvrait le suivant et on pouvait voir ce qui était réclamé; puis on en ouvrait encore un et on voyait ce qui était réclamé dans celui-là.

  9. La chose entière ici se trouve dans les sept Sceaux. Les mystères de Dieu depuis la fondation du monde sont tous scellés là-dedans et révélés par sept Sceaux différents; ainsi, Dieu voulant, nous ouvrirons ces Sceaux et nous regarderons le Livre d’un bout à l’autre et nous découvrirons tout ce qui les concerne. J’espère que nous passerons des moments glorieux.

  10. Le mystère de la rédemption est scellé, et ce livre ne peut pas être ouvert avant le message du dernier ange. Le rouleau du Livre était là, nous savions qu’il était là. Nous savions qu’il s’agissait de la rédemption. Nous croyions qu’il s’agissait de la rédemption.

  11. Jérémie disait: “Ce rouleau doit être conservé dans un vase de terre”. Vous voyez? Oh, quel beau sujet sur lequel je pourrais parler pendant un bon moment. Ce rouleau était conservé dans un vase de terre, un vase qui une fois devint chair (gloire à Dieu!), mourut, ressuscita. Il fut gardé dans un vase de terre jusqu’au temps du rachat. Oh mes frères! c’est merveilleux!

  12. Ces messages sont tous conservés dans ce vase de terre jusqu’au temps fixé par Dieu où viendra le dernier messager pour la terre. Tous ces gens ont jugé ces choses et ont dit: “Je sais que c’est là; je crois que c’est là!” et ils ont, combattu pour cela; ils les ont manifestées et les ont produites; par la foi ils y ont cru. Mais maintenant cela va nous être donné par révélation et confirmé par la main de Dieu. Dieu l’a dit. Il l’a promis.

  13. Maintenant voyons où nous en sommes. Lisons au chapitre 5, verset 2. Nous avons passé un long moment sur le verset 1, mais prenons le verset 2; il ne nous prendra probablement pas autant de temps.

    “Et je vis un ange puissant, proclamant à haute voix: Qui est digne d’ouvrir le livre et d’en rompre les sceaux?”.

  14. Lisons une fois le premier verset afin que nous les ayons ensemble: “Et je vis dans la droite de celui qui était assis sur le trône…”. Dieu, qui est-ce? Le Détenteur absolument originel du Livre de Vie. C’est Dieu qui le détient. Quand Adam perdit ses droits sur lui, le Livre retourna à son Propriétaire originel. Il lui appartient. Et Jean dans sa vision regarda et: “… vit dans la droite de celui qui était assis sur le trône un livre, écrit au dedans et sur le revers, scellé de sept sceaux”.

  15. Quand nous briserons ces Sceaux, vous verrez que nous retournerons tout droit dans l’Ecriture jusqu’au commencement. Car le tout ensemble, le mystère tout entier se trouve ici dans ces Sceaux. Chaque mystère de la Bible est dans ces Sceaux, et les Sceaux ne peuvent être brisés avant ce temps-là. Je vous le prouverai dans une minute.

  16. Remarquez ceci maintenant. Rappelez-vous que le Livre est scellé. En voici un avec son sceau; ensuite un autre est enroulé autour du premier scellé de son sceau, et encore un autre et ainsi de suite. C’est un Livre de rédemption. Tous ensemble ils forment le Livre qui est scellé de sept Sceaux. Ensuite les sceaux sont mis au dos du Livre parce qu’il est enroulé. Le mystère scellé se trouve à l’intérieur. Il ne parle par exemple que du cavalier blanc, du cavalier noir et ainsi de suite. Et encore d’autre chose à l’extérieur. Mais le mystère du Livre entier est dans ces Sceaux, de la Genèse à l’Apocalypse. Le plan total de la Rédemption est révélé dans ces sept Sceaux. Oh, c’est une époque importante! Que Dieu nous aide à comprendre cela.

  17. Au verset 2 l’ange puissant, avec une voix forte cria: “Qui est digne?” digne de quoi? “Qui est digne de prendre le Livre?”. Où est le Livre maintenant? Dans les mains de son Propriétaire originel parce qu’un fils, le premier fils de Dieu de la race humaine, avait perdu ses droits. Et quand il eut perdu ses droits pour avoir écouté Satan, il abandonna… Que fit-il? Il accepta la sagesse de Satan au lieu de la Parole de Dieu.

  18. Pourrions-nous nous arrêter ici un moment? Il se peut que des fils de Dieu recherchent à ce sujet un enseignement de séminaire au lieu de la Parole de Dieu. C’est ce que fit Adam et il perdit ses droits; et quand il fit cela, le Livre revint à son Détenteur originel. Ne pouvez-vous voir où ces âges sont allés? Ils sont retournés directement au Détenteur originel. Et Jean étant en Esprit se tenait dans le Ciel (il venait d’avoir été élevé après les âges de l’Eglise) … il avait vu les âges de l’Eglise, puis il fut enlevé en haut, au quatrième chapitre. Dieu dit: “Monte ici et je te montrerai les choses qui vont arriver après celles-ci”.

  19. Et il vit Celui qui était assis sur le Trône avec ce Livre dans Sa main droite. Pensez à cela. Dans ce Livre il y avait un titre de propriété pour la rédemption. Il était scellé de sept Sceaux. Alors un ange, un ange puissant s’avança, proclamant d’une voix forte: “Qui est digne d’ouvrir le Livre, de prendre le Livre; qui est capable d’ouvrir les Sceaux, qui est capable d’ouvrir ce Livre?”. Vous voyez? L’ange le demanda; Jean vit lorsque l’ange dit: “Qui est digne?”. Oh, peut-être que j’ai simplement le sentiment que cela s’est passé ainsi. Voici le Livre de rédemption. Voici le plan de la rédemption. Voici la seule manière par laquelle vous pouvez être rachetés car ceci est le titre de propriété de la rédemption des cieux et de la terre tout entiers. L’ange aurait pu dire: “Qu’il s’avance s’il le veut!”. Qu’il parle maintenant ou qu’il se taise pour toujours! Qu’il s’avance pour réclamer ce Livre. Qui est digne de le faire?”. Jean dit qu’aucun homme dans les cieux ne fut trouvé digne; qu’aucun homme sur la terre ne fut trouvé digne; qu’aucun homme sous la terre, ayant vécu et étant mort, ne fut trouvé digne; aucun homme ne fut trouvé digne.

  20. L’appel de l’ange était destiné à faire apparaître le Parent Rédempteur. Dieu dit: “J’ai établi une loi selon laquelle le Parent Rédempteur peut être un substitut”. Où est ce Parent Rédempteur? Qui est capable de prendre le Livre?

  21. Personne depuis Adam jusqu’aux apôtres et aux prophètes, ou qui que ce soit ne fut trouvé. Qu’est-ce que cela signifie? Cela signifie que personne sur la terre, personne ayant vécu ne fut trouvé. Elie se tenait là, de même que Moïse et tous les apôtres. Tous ceux qui étaient morts, tous les saints, Job et les sages. Tous étaient là, debout, et personne ne fut trouvé digne même de regarder le Livre, à plus forte raison de le prendre et d’en briser les Sceaux!

  22. Alors où est le pape et tous ceux qui le suivent? où sont les évêques? où est notre mérite? Nous ne sommes rien du tout! Voilà la vérité!

  23. Il demanda au parent rédempteur de s’avancer s’il le pouvait. Mais si Jean disait: “Aucun homme n’était digne”, ce n’est pas qu’il n’y eût pas là des gens dignes, comme un ange par exemple, un Gabriel ou un Michel, mais rappelez-vous qu’il devait être un parent. Jean dit: “Aucun HOMME”. Pas un ange, pas un séraphin: ils n’avaient pas péché mais étaient d’une catégorie différente; ils n’étaient jamais tombés. Ce devait être un parent rédempteur mais il n’y avait aucun homme parce qu’aucun d’entre eux n’avait été racheté. Aucun homme n’était digne de regarder ce Livre. Oh non, mes frères!

  24. Il fallait un parent humain; il fut demandé mais il ne fut trouvé nulle part. Il n’y avait personne. Aucun évêque, aucun archevêque, aucun prêtre, aucune hiérarchie, personne n’avait la sainteté nécessaire pour regarder seulement le Livre. C’est passablement fort, mais c’est ce que dit la Bible. Je ne fais que citer ce que Jean a dit.

  25. La Bible dit que Jean pleura. Il y a des gens qui ont enseigné ceci: j’ai entendu un homme enseigner une fois que si Jean pleura c’est parce qu’il ne se trouvait pas digne lui-même! Oh, tout homme sous l’onction du Saint-Esprit penserait autrement! Sous l’inspiration de Dieu, nous saurions que ce n’est pas cela.

  26. Mais Jean pleura. Et je pense qu’il pleura parce que si personne n’était digne et ne pouvait ouvrir le Livre de la rédemption, toute la création était perdue. Ceci est la propre loi de Dieu et Il ne peut pas violer Sa propre loi.

  27. Dieu exigeait un Parent Rédempteur qui fût digne, qui fût capable de le faire, qui eût la substance pour le faire. L’ange dit: “Que le Parent Rédempteur s’avance!”.

  28. Jean regardait, il cherchait sur la terre, sous la terre; il n’y avait personne. La création et toutes choses étaient perdues. Naturellement que Jean pleurait: tout était perdu!

  29. Ses pleurs ne durèrent qu’un instant car un ancien se leva et dit: “Ne pleure pas, Jean”. Oh, frères, ses pleurs ne durèrent qu’un instant!

  30. Jean pensa: “Où est cet homme? Voici les prophètes qui sont nés de la même manière que moi; il y a les sages; oh, n’y a-t-il donc là personne?”.

  31. “J’ai besoin d’un homme qui soit capable de le faire, j’ai besoin d’un homme qui puisse racheter” mais il ne fut pas trouvé. Alors Jean fondit en larmes: tout était perdu. Il pleura amèrement. Il était triste parce que tout (la création tout entière), tout était perdu si quelqu’un ne pouvait être trouvé. Gloire à Dieu! Si l’on ne pouvait trouver quelqu’un qui remplît les conditions, chaque être humain, le monde tout entier et la création tout entière étaient perdus. Tout était tombé: les droits à la rédemption, les droits à la Vie éternelle, la Lumière; tous ces droits avaient été perdus et il n’y avait personne qui pût payer le prix.

  32. Jean se mit à pleurer parce que personne ne fut trouvé digne et que personne ne pouvait même regarder le Livre. Pourtant il fallait que ce fût un être humain! Jean se mit à pleurer parce que personne ne pouvait le faire et que tout était perdu.

  33. Alors retentit la voix d’un des anciens qui se tenaient au milieu des quatre êtres vivants et de toute la grande armée des cieux, disant: “Ne pleure pas, Jean (oh, mes frères, la grâce de Dieu!), n’aie pas le coeur brisé, Jean. Ne pleure pas car le Lion de la tribu de Juda, la Racine et le Rejeton de David a prévalu”. Prévaloir signifie lutter et vaincre.

  34. Au jardin de Gethsémané, quand des grumeaux de sang tombèrent de Sa face, Il vainquit. Le Lion et la Racine de David avait prévalu; il avait vaincu.

  35. Il fit comme Jacob, le supplanteur, quand il entra en contact avec l’Ange: il tint bon. L’Ange essaya de se retirer mais Jacob dit: “Je ne te laisserai pas aller”. Il tint bon jusqu’à ce qu’il obtînt ce qu’il désirait et que son nom fût changé de supplanteur, ce qui signifie trompeur, en quoi? en Prince avec Dieu, ce qui signifie Israël. Il prévalut.

  36. Le Lion de la tribu de Juda prévalut. L’ancien dit: “Ne pleure pas, Jean, car le Lion de la tribu de Juda, la Racine de David, a prévalu; Il a déjà vaincu, Il l’a fait, c’est terminé, Jean!”. Oh, mes frères! Il a produit un décolorant qui renvoie le péché entre les mains sales de celui qui a souillé l’être humain par sa sagesse. Oui!

  37. Mais quand Jean se retourna pour regarder, il vit un Agneau. Quelle différence avec un Lion! Il avait dit: “Le Lion a prévalu”. Vous voyez, ici je peux encore dire que Dieu se cachait dans la simplicité. Il disait: “Il est un lion” (c’est le roi des animaux). Le Lion a prévalu. La chose la plus forte qui existe, c’est le lion.

  38. J’ai dormi dans la jungle en Afrique et j’ai entendu le cri perçant des girafes et le barrissement du gros et puissant éléphant agitant sa trompe. J’ai entendu les sauvages du désert pousser des cris à vous figer le sang, et les scarabées… Billy Paul et moi étions dans une petite hutte couverte d’herbes. Nous entendîmes au loin rugir le lion: toutes choses se turent, même les scarabées firent silence. Le roi parlait. Oh, mes frères!

  39. Je vous le dis, c’est alors que les dénominations et les doutes tomberont à terre. Tout se tait quand le roi parle. C’est le Roi. C’est Sa Parole.

  40. L’ancien dit: “Jean, ne te trouble pas, ne pleure pas, ne sois pas abattu, Jean! Je t’ai amené ici en vision. Je te montre quelque chose. Je sais que tu es déchiré parce que tu sais que rien ne peut être racheté, tout est perdu. Personne d’autre ne pouvait remplir les conditions si ce n’est le Lion de la Tribu de Juda”. Vous savez que l’emblème de la tribu de Juda est un lion. Nous l’avons montré sur le tableau noir.

  41. Rappelez-vous le lion, le boeuf, la tête d’un homme, l’aigle et ces séraphins qui étaient en train de veiller sur cette Parole tandis que Marc, Matthieu, Luc et Jean, tous se tenaient autour du Livre des Actes.

  42. J’ai entendu un homme, un grand prédicateur, dire: «Le Livre des Actes n’est qu’un échafaudage». C’était le premier sarment que la Sainte Eglise eût jamais produit! Certainement. Et si jamais elle en produit un autre, il sera aussi de cette espèce. Certainement! Vous avez des pousses greffées portant des citrons, alors qu’il aurait fallu que ce soient des oranges; mais si jamais cette plante produit de nouveau ses propres rejetons, ils seront exactement les mêmes que l’original.

  43. Et les évangiles de Matthieu, de Marc, de Luc et de Jean se tiennent là, montant la garde. La sagesse d’un homme, la puissance d’un lion, le travail d’un boeuf et la rapidité d’un aigle. Oui, l’Evangile se tenait là. Rappelez-vous quand nous en parlions: c’était dans les Sept Ages de l’Eglise.

  44. Il dit: “Le Lion de la tribu de Juda”. Pourquoi de Juda? “Le sceptre ne s’éloignera point de Juda, ni le bâton souverain d’entre ses pieds, jusqu’à ce que vienne le Schilo” (Gen. 49.10); Il viendra par l’intermédiaire de Juda. Et le Lion, le symbole de la tribu de Juda, a prévalu. Il a vaincu.

  45. Et quand il se retourna pour voir où était ce Lion, il vit un Agneau. Il cherchait un lion et vit un agneau. Etrange! L’ancien L’avait appelé un Lion mais quand Jean regarda il vit un Agneau; un Agneau comme égorgé dès la fondation du monde. Un Agneau ayant été égorgé. Qu’était-ce? Qu’était donc cet Agneau? Il était sanglant, blessé, c’était un Agneau qui avait été égorgé mais qui vivait de nouveau et Il était sanglant. Oh, mes frères! Chers amis, comment pouvez-vous voir cela et rester des pécheurs?

  46. L’ancien avait dit: “Un lion a vaincu. C’est le Lion de la tribu de Juda”. Jean leva les yeux pour voir ce Lion, et voici qu’apparut un Agneau tremblant, couvert de sang, blessé; Il avait prévalu. On pouvait voir qu’Il avait été dans la bataille. Il avait été égorgé, mais Il vivait de nouveau.

  47. Jean n’avait pas remarqué cet Agneau avant, Il n’avait pas été mentionné auparavant. Nulle part Il n’avait été mentionné.

  48. Bien qu’il L’ait cherché partout dans les cieux, Jean ne L’avait pas vu. Mais Le voici qui s’avance. Remarquez d’où Il venait. D’où venait-Il? Il venait du Trône du Père sur lequel Il était assis depuis qu’Il avait été égorgé et avait été ressuscité. Il était ressuscité et était assis à la droite de Dieu, vivant pour toujours afin de faire l’intercession. Amen! Il était élevé là maintenant en tant qu’Intercesseur avec Son propre Sang pour faire l’intercession sur l’ignorance du peuple. Il est Celui sur qui je compte. Il était encore couvert du décolorant, du décolorant du pardon des péchés.

  49. Jean regarda cet Agneau et l’Agneau était comme égorgé; il remarqua qu’Il était blessé, égorgé, brisé et sanglant, c’était un Agneau ensanglanté. C’est Lui qui avait pris notre place.

  50. N’est-il pas étrange qu’un simple Agneau ait dû prendre notre place? Il vit l’Agneau. Celui-ci s’avançait. Jean ne L’avait pas encore vu parce qu’Il se trouvait loin dans l’éternité, faisant l’intercession et montrant que ceux qui étaient venus à Dieu sous l’offrande du sang de taureaux et de boucs (offrande de substituts) et qui avaient cru en cela étaient dirigés par Dieu vers l’Agneau. Le Sang n’avait pas encore été versé, c’est pourquoi Il était là pour les innocenter. Il était là pour nous innocenter, vous et moi. Oh, mon Dieu! J’espère qu’Il est ici ce soir. L’Agneau a été immolé pour chaque pécheur.

  51. Comment Jéhovah peut-Il voir autre chose que l’Agneau sanglant qui se tient là? Et l’Agneau s’avança maintenant dans la vision comme s’Il avait été égorgé. Remarquez bien qu’Il venait du Trône du Père. D’où s’avançait-Il dans cette vision? Il venait de la Gloire où Il était assis à la droite de Dieu. Il s’avança de la Gloire vers Jean.

  52. Oh! ne serait-ce pas une chose glorieuse si nos pensées pécheresses pouvaient être ce soir abandonnées assez longtemps pour L’accepter Lui, et qu’Il vienne de la Gloire, ce soir, pour Se faire connaître Lui-même à chacun de vous? l’Agneau s’avançant de la Gloire pour l’intercession, afin de réclamer maintenant ce qu’Il a racheté?

  53. Rappelez-vous qu’Il était retourné à Son oeuvre médiatrice. Mais rappelez-vous aussi que ces Sceaux sont prêts à être ouverts et que l’Agneau vient du sanctuaire de Dieu et s’avance. Attendez jusqu’à ce que nous arrivions à cette demi-heure de silence où le sanctuaire est rempli de fumée, où il n’y a plus d’intercession, où le sacrifice a été ôté; le trône est maintenant un trône de jugement car il n’y a plus de Sang sur lui, parce que l’Agneau sanglant est parti. N’attendez pas jusqu’à ce moment-là.

  54. Souvenez-vous de l’Ancien Testament; tant que le sang n’était pas sur le trône de la grâce il y avait le jugement; tant que le sang y était, il y avait la miséricorde. Mais quand l’Agneau s’en alla, ce fut terminé.

  55. Qu’a-t-Il été? Il fut un Intercesseur. Il n’y avait personne d’autre que Lui. Alors dites-moi, où Marie pourrait-elle faire l’intercession? Que pourrait offrir Marie? Que pourrait offrir Saint-François d’Assise, Sainte-Cécile ou quelque autre être humain? Ce n’est pas un millier de saints que Jean a vu sortir du lieu de médiation; il a vu un Agneau, un Agneau qui avait été immolé, un Agneau sanglant.

  56. Peu importe combien de saints ont été tués; il y étaient tous destinés, chacun d’eux. Comme le brigand le disait sur la croix: “Nous avons péché et nous le méritons; mais cet homme, Lui, n’a rien fait”.

  57. Il était le seul homme qui fût digne. Il venait du lieu d’intercession. Mais pourquoi vient-Il maintenant? Observons-Le. Oh, mes frères!

  58. Jean pleurait. Où en étaient les choses? Qu’allait-il se passer?

  59. Mais l’ancien dit: “Ne pleure pas, Jean, voici venir le Lion”. Il était Celui qui avait prévalu.

  60. Quand il regarda Il vit venir un Agneau sanglant qui avait été immolé. Tout ce qui est tué est sanglant, vous le savez. Son cou a été tranché; il est couvert de sang. Voici venir un Agneau: Il est égorgé et Il s’avance. Oh, mes frères! Pourquoi? Pour réclamer ce qu’Il a racheté. Amen! Oh, cela ne vous donne-t-il pas envie d’aller vous cacher dans un coin et pleurer un moment?

  61. Voici venir un Agneau; Il est encore ensanglanté. N’y avait-il pas autour de Jean toutes les grandes célébrités? Mais aucune d’entre elles ne pouvait rien faire. Alors vint l’Agneau. Les jours de Son intercession, les jours de Sa médiation étaient terminés. Cela se passe quand l’Ange se tient là pour la première fois (attendez qu’on arrive à l’ouverture des Sceaux!), déclarant qu’il n’y aurait plus de délai. C’est vrai!

  62. Cette demi-heure de silence! Prenez garde à ce qui va arriver pendant cette demi-heure de silence quand le septième Sceau sera ouvert dimanche prochain, Dieu voulant.

  63. Il s’avance (POURQUOI?) pour prendre Ses droits maintenant (oh, mes frères!); Il s’avance pour prendre Ses droits. Maintenant Il a fait l’oeuvre du parent. Il est descendu, Il est devenu un homme et Il est mort. Il a fait l’oeuvre de rédemption du parent; mais Il n’a pas encore réclamé l’objet de Sa revendication. Maintenant Il entre en scène pour réclamer Ses droits (oh, frères! considérez ce qui se passe) pour lesquels Il a été immolé. Il était devenu le parent de l’homme afin de mourir à sa place pour le racheter. Mais l’ancien avait raison quand il disait qu’Il était un Lion, vous voyez? L’ancien dit: “Lion” parce que s’Il avait été un Agneau, un Intercesseur, un Agneau ensanglanté, Il s’avançait maintenant en tant que Lion.

  64. Ses jours d’intercession sont terminés. “Que celui qui est souillé se souille encore; et que celui qui est juste pratique encore la justice; et que celui qui est saint soit sanctifié encore”. C’est terminé. Oh, frères! Alors quoi? Alors quoi? Rappelez-vous que ces choses arrivent dans le septième âge de l’Eglise et qu’alors les mystères de Dieu seront ouverts.

  65. Faites bien attention à ceci. C’est quelque chose que vous devez recevoir, Il avait accompli une oeuvre de médiation en faisant l’intercession pour le croyant. Pendant deux mille ans Il avait été là derrière comme un Agneau. Maintenant Il s’avance, venant de l’Eternité pour prendre le Livre contenant les titres de propriété pour en briser les Sceaux et révéler les mystères. Quand cela arrive-t-il? Au temps de la fin. Comprenez-vous? Très bien. Alors nous pouvons continuer.

  66. Il brise les Sceaux et fait part de leurs mystères au septième ange dont le message est de révéler tous les mystères de Dieu. Les mystères de Dieu se trouvent dans ces sept Sceaux. Vous voyez? C’est ce qu’Il dit ici. Tous les mystères se trouvent dans ces sept Sceaux.

  67. Et l’Agneau quitte maintenant Son état de Médiateur entre Dieu et les hommes; Il devient un Lion. Et quand Il devient un Lion, Il prend le Livre; Il en a le droit. Dieu détenait ce mystère mais maintenant l’Agneau vient. Personne ne pouvait prendre le Livre. Il était toujours entre les mains de Dieu. Aucun pape, prêtre ou qui que ce fût ne pouvait prendre ce Livre. Les sept Sceaux n’avaient pas encore été révélés. Vous voyez? Mais quand le Médiateur a achevé Son oeuvre d’intercesseur Il s’avance et l’ancien dit: “C’est un Lion”. Observez-Le. Oh, mes frères!

  68. Il s’avance pour prendre le Livre (maintenant, faites bien attention!) afin de révéler les mystères de Dieu que les autres ont essayé de deviner dans tous ces âges dénominationnels. Vous voyez donc, si ce Livre de mystères est la Parole de Dieu, le septième ange doit être un prophète, car c’est à lui que vient la Parole de Dieu. Ni prêtre ni pape ni personne d’autre ne peut La recevoir. Ce n’est pas à de tels hommes que vient la Parole. La Parole de Dieu ne vient qu’à un prophète; jamais autrement. C’est Malachie, chapitre 4, qui l’a promis. Et quand il s’avance, il prend les mystères de Dieu et, partant du point où l’église est tombée dans la confusion de toutes ces dénominations, il ramène la foi des enfants aux pères; ensuite le jugement frappera et la terre sera brûlée; ensuite les justes marcheront sur les cendres des méchants pendant le millénium. Comprenez-vous ces choses maintenant? Bien.

  69. Dans les âges des dénominations, les autres avaient essayé de deviner, mais vous voyez, c’est à cet homme, le septième ange d’Apocalypse 10.7 que les mystères de Dieu sont donnés et ceci termine tous les mystères qui ont été laissés en suspens tout au long des âges dénominationnels.

  70. Ainsi vous pouvez voir pourquoi je ne m’attaque pas à mes frères des dénominations, mais au système de la dénomination. Il ne leur aurait servi à rien d’essayer de connaître ces mystères parce qu’ils ne pouvaient pas être révélés. Je le dis en accord avec la Parole. Ils ont présumé, croyant que c’était cela et par la foi ils marchèrent d’après cela. Mais maintenant les preuves évidentes sont données. Amen! Quelle merveilleuse Parole!

  71. Maintenant voyez ceci. C’est Lui, l’Agneau, qui prend Sa position royale quand Ses saints viennent Le couronner Seigneur des seigneurs et Roi des rois. Voyez, le temps est arrivé à sa fin. Apocalypse 10.6 dit qu’il n’y a plus de délai.

  72. Notez ceci. Il y a sept cornes sur cet Agneau. L’aviez-vous remarqué? Nous avons déjà étudié cela. Une corne pour l’animal signifie une puissance. Il n’était pourtant pas un animal puisqu’il prit le Livre de la main droite de Celui qui était assis sur le trône. Vous comprenez?

  73. Oh, mes frères! Je crois que j’ai noté quelque chose quelque part. Briser les Sceaux, libérer le titre de propriété, donner le message au dernier ange et prendre Sa position royale: voilà pourquoi Il s’avance maintenant.

  74. Observez ceci maintenant. Quand Il sort, les sept cornes… Maintenant quand Jean, regardant, vit cet Agneau, Il était comme ensanglanté. Il venait de l’Eternité et avait cessé d’être un Médiateur. C’est pourquoi priez Marie tant que vous voudrez!

  75. Il n’y avait aucun homme dans les Cieux ni sur la terre, aucune personne, aucun être qui pût prendre le Livre; Jean pleura à cause de cela. Oh, mes amis catholiques, ne pouvez-vous pas voir cela? Ne priez pas des personnes mortes. L’Agneau est le seul Médiateur! Vous voyez? Il était le Seul qui s’avança.

  76. Que fit-Il alors? Il avait été là-bas, intercédant jusqu’à ce que Son Sang eût fait l’expiation pour chaque personne; et l’Agneau sait maintenant ce qui est écrit dans le Livre. Ainsi Il savait dès la fondation du monde que leurs noms y étaient écrits; c’est pourquoi Il s’est tenu là-bas et a accompli Son oeuvre de Médiateur jusqu’à ce que chacun de ceux qui étaient écrits dans le Livre ait été racheté et que l’oeuvre soit terminée; maintenant Il sort.

  77. Il a accompli Son oeuvre de parent. Vous savez quelle était cette oeuvre de parent: témoigner devant les anciens. Rappelez-vous cette histoire de Boaz où le parent ôta son soulier, etc. Il a accompli tout cela. Maintenant Il vient pour prendre Son Epouse. Amen! Il vient donc en tant que Roi. Il est en train de chercher Sa Reine. Amen! Dans ce Livre se trouve le secret tout entier caché dans les sept Sceaux. Oh, frères! Sept Sceaux! L’attente de Sa venue!

  78. Voyons tous ces symboles. Il est juste 9 heures, nous disposons encore de trois heures ou plus. Satan ne cesse de me dire que vous êtes fatigués. C’est peut-être vrai, mais allons-y quand même.

  79. Les sept cornes sont les sept églises, vous voyez? les sept âges de l’Eglise parce que c’est la protection de l’Agneau. Ses droits sur la terre, c’est avec un groupe de gens envoyés par Dieu qu’Il les protège. Vous voyez ce que sont les cornes de l’Agneau?

  80. Les sept yeux sont les sept messagers des sept âges de l’Eglise. Sept yeux, sept voyants.

  81. Voulez-vous noter quelques passages de l’Ecriture? Nous allons en lire quelques-uns. Avez-vous assez de temps? Bien. Lisons dans le Livre de Zacharie, un petit passage seulement. Je ne désire pas vous garder trop longtemps sur ces choses, mais cependant je ne veux pas que vous les manquiez. En effet qu’y a-t-il de plus important que ces choses-là? Il n’y a rien de plus important pour un homme que la Vie éternelle et nous devons recevoir ces choses maintenant et être sûrs de les avoir reçues. Très bien.

  82. Nous allons juste prendre ces symboles de Zacharie 3. J’ai noté ces passages. Cet après-midi, j’ai crié de joie en les découvrant. Lisons Zacharie 3.8,9: “Ecoute, Joshua, grand sacrificateur, toi et tes compagnons qui sont assis devant toi, car ce sont des hommes qui servent de signes; car voici, je ferai venir mon serviteur, le GERME (Christ). Car voici la pierre que j’ai placée devant Joshua; sur cette seule pierre il y aura sept yeux; voici, j’en graverai la gravure, dit l’Eternel des armées; et j’ôterai l’iniquité de ce pays en un seul jour”.

  83. Lisons encore Zacharie 4.10. Ecoutez: “Car qui a méprisé le jour des petites choses? (Dieu dans la simplicité, vous voyez?) Ils se réjouiront, ces sept-là, et verront le plomb dans la main de Zorobabel: ce sont là les yeux de l’Eternel qui parcourent toute la terre”.

  84. Les yeux signifient voir. Les voyants sont les prophètes, ceux qui voient. Cet Agneau avait sept cornes et sur chaque corne il y avait un oeil, ce qui faisait sept yeux.

  85. Qu’est-ce que cela signifie? C’est Christ et Son Epouse. Au cours des sept âges de l’Eglise il y a sept prophètes qui s’avancent, sept voyants, sept yeux. Par conséquent le dernier doit aussi être un voyant.

  86. Ce n’est donc pas un animal. Cet Agneau sanglant prit le Livre de la main droite de Celui qui était assis sur le Trône. Qui était-ce? C’était le Propriétaire, le Propriétaire originel qui tenait le Livre de la Rédemption dans Sa main droite; et aucun ange, aucun être angélique, rien d’autre ne pouvait prendre Sa place. Et cet Agneau sanglant sortit et prit le Livre de Sa main. Qu’est-ce que c’est? Frères, c’est la chose la plus sublime des Ecritures. Un acte qu’aucun ange ni rien d’autre ne pouvait accomplir. L’Agneau vint et prit le Livre de la main droite de Celui qui était assis sur le Trône. Qu’est-ce que cela signifie? Maintenant Il appartient à l’Agneau. Amen!

  87. Dieu était Celui qui Le tenait. La loi de Dieu réclamait un parent rédempteur et l’Agneau sortit avec assurance, disant: “Je suis leur Parent! Je suis leur Rédempteur! J’ai fait l’intercession pour eux et maintenant je suis venu faire valoir leurs droits! (Amen! Amen!). Je suis venu faire valoir leurs droits. En conséquence ils ont droit à tout ce qu’ils ont perdu par la chute et c’est moi qui en ai payé le prix”. Oh, mes frères, cela ne vous remplit-il pas d’adoration?

  88. Non pas à cause des bonnes oeuvres que nous avons faites, mais à cause de Sa miséricorde. Attendez un instant! Les anciens et tous les autres commencèrent à jeter leurs couronnes et à se prosterner la face contre terre.

  89. Personne, non, personne n’aurait pu le faire. Mais Lui Il va directement à la droite de Dieu, prend le Livre de Sa main et proclame Ses droits: “Je suis mort pour eux. Je suis leur Parent Rédempteur. Je suis le Médiateur. Mon Sang a été répandu. Je suis devenu un homme et je l’ai fait dans le but de ramener cette Eglise, celle que j’ai prévue avant la fondation du monde. Mon intention était qu’elle fût là et j’ai parlé pour qu’elle le fût. Mais personne n’était capable de prendre le Livre, c’est pourquoi je suis descendu et je L’ai pris moi-même: je suis leur Parent. Je suis devenu leur Parent”. Et Il prit le Livre. Amen!

  90. Qui m’attend là ce soir? Qui est Celui-ci, Eglise, qui attend là? Qui d’autre pourrait t’attendre là? Ce Parent Rédempteur! Oh, mes frères! Quelle action sublime!

  91. Maintenant Il a le titre de propriété de la rédemption. Il l’a dans Sa main; maintenant la médiation est faite. Il a ce titre dans Sa main. Rappelez-vous qu’il avait été tout le temps dans la main de Dieu, mais maintenant il est entre les mains de l’Agneau.

  92. Alors faites bien attention. Le titre de propriété de la rédemption de toute la création est dans Ses mains et Il vient le réclamer pour la race humaine. Il ne le réclame pas pour les anges, Il le réclame pour les hommes auxquels il a été donné d’être à nouveau des fils et des filles de Dieu; Il ramène au jardin d’Eden tout ce qu’ils avaient perdu: la création tout entière, les arbres, la vie animale et tout le reste. Oh, mes frères, cela ne vous réconforte-t-il pas?

  93. Je pensais que j’étais fatigué mais je ne le suis plus maintenant. Quelquefois je pense que je deviens trop vieux pour prêcher, mais quand je vois de telles choses, j’ai l’impression d’être de nouveau un jeune homme. Cela vous fait quelque chose, vous savez! Car je sais qu’il y a là-haut Quelqu’un qui m’attend, Quelqu’un qui a payé le prix que je ne pouvais pas payer moi-même; c’est vrai! Il l’a fait pour moi, Charlie. Il l’a fait pour toi. Il l’a fait pour toute la race humaine et maintenant Il s’avance pour réclamer Ses droits de rédemption. Il les réclame pour qui? Pas pour Lui-même mais pour nous. Il est l’un de nous. Il est notre parent, Oh, mes frères! Il est mon Frère; Il est mon Sauveur; Il est mon Dieu, Il est mon Parent Rédempteur. Il est tout, car qu’étais-je sans Lui ou que pourrais-je être sans Lui?

  94. Alors, vous voyez, Il est mon tout. Et Il se tient là en tant que notre Parent. Jusqu’à maintenant Il a intercédé pour nous. Ensuite Il s’avance et prend le Livre de Rédemption pour faire valoir Ses droits en vertu de ce qu’Il a fait pour nous.

  95. Jésus a dit: “Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort, et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais… Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle, et je le ressusciterai au dernier jour”.

  96. Peu importe qu’il s’endorme à la première veille, à la deuxième, à la troisième, la quatrième, cinquième, sixième ou septième veille, ou à n’importe quel moment; qu’arrivera-t-il? La trompette de Dieu sonnera et cette dernière trompette retentit en même temps que le dernier ange donne son message et que le dernier Sceau est ouvert; et cette dernière trompette sonnera, et le Rédempteur APPARAITRA pour prendre Sa possession rachetée, l’Eglise lavée par le Sang.

  97. Maintenant la création tout entière est dans Sa main, dans laquelle se trouve le Livre où est inscrit tout le plan de la rédemption scellé par sept Sceaux mystérieux. Lui seul peut révéler cela à Celui à qui Il veut le faire. Vous voyez, Il Le tient dans Sa main. Or Il a promis que cela serait fait à ce moment-là parce que pour l’instant le Livre de rédemption est encore scellé par les sept Sceaux mystérieux. Maintenant faites attention à ceci.

  98. Maintenant, chers amis, je vous avais dit que je vous laisserais partir à huit heures et demie, et j’ai laissé de côté trois ou quatre pages pour arriver à ce point-là. Maintenant c’est déjà passé neuf heures, mais vous pourrez revenir demain.

  99. L’Agneau était donc le Seul qui pût prendre ce Livre de la rédemption scellé de sept Sceaux. Il le prit de la main droite de Celui qui était assis sur le Trône pour réclamer Ses rachetés, pour faire valoir Ses droits, pour réclamer pour moi et pour vous ce qu’Il a racheté des mains de Satan, pour ramener cela. Vous voyez? Pour le ramener à tout ce qu’Adam a perdu dans le jardin d’Eden. Il nous a rachetés pour nous ramener à cela.

  100. Maintenant avec l’Agneau qui tient le Livre dans Sa main nous sommes prêts à Lui demander Sa grâce et Sa miséricorde afin qu’Il nous ouvre ce Livre scellé de sept Sceaux et qu’Il nous laisse regarder un peu au-delà du rideau du temps.

  101. Notez ceci. Il prit le Livre, le titre de propriété scellé (gardez-le bien dans votre pensée maintenant) et brisa les Sceaux du mystère pour les révéler, pour les apporter aux Siens, à tous Ses sujets rachetés.

  102. Alors quand nous arriverons à cela dans les Sceaux, nous retournerons en arrière et nous verrons ces âmes sous l’autel criant: “Seigneur, jusques à quand, jusques à quand…?”.

  103. Et alors nous Le trouvons comme Médiateur sur l’autel, disant: “Encore un peu de temps, jusqu’à ce que le nombre de vos frères qui doivent souffrir comme vous soit complet”. Mais maintenant Il vient à ce dernier Sceau. Il n’est plus Médiateur, Il est Roi, et que fait-Il? S’Il est Roi il doit avoir des sujets, et Ses sujets sont ceux qu’il a rachetés; et ils ne peuvent pas venir devant Lui avant que Lui ait pris les droits à la rédemption. Et maintenant Il sort de l’endroit où Il servait de Médiateur, de l’endroit où la mort nous avait mis dans la tombe, et Il s’avance avec Ses droits. Amen!

  104. Et même ceux qui seront vivants et qui resteront jusqu’à Sa venue ne feront pas obstacle à ceux qui sont endormis car ce sera la trompette de Dieu qui sonnera au temps de cette dernière trompette, quand le dernier Sceau sera brisé et que le septième ange aura donné son message; la dernière trompette sonnera et les morts en Christ ressusciteront, et nous qui sommes encore vivants et qui serons restés nous serons enlevés ensemble avec eux pour Le rencontrer dans les airs. Il s’avance maintenant pour réclamer Sa possession.

  105. Observez ceci! Il brise les Sceaux, Il révèle les mystères; mais où les révèle-t-Il? Dans le dernier âge de l’Eglise, le seul qui soit encore vivant. Tous les autres dorment.

  106. Il disait: “S’il vient à la première veille, à la deuxième, à la troisième et ainsi de suite jusqu’à la septième veille…”. A la septième veille un commandement ou un appel retentit: “Voici l’époux, allez à sa rencontre!”. Et quand elles le firent les vierges folles, les églises dénominationnelles dirent: «Oh! vous savez, je crois que j’aimerais bien avoir ce Saint-Esprit». Avez-vous remarqué les Presbytériens et les Episcopaux? Avez-vous entendu mon message de Phoenix à ces hommes qui étaient là debout dans l’auditoire? L’auteur d’un article dans leur journal “La Voix” a employé l’expression “Saint Père Untel”. Qu’est-ce qui ne va pas avec cet auteur quand il dit cela? La Bible dit de n’appeler aucun homme “père” (Mat. 23.9). La raison, c’est qu’ils sont en train de dormir avec ces vierges folles. Cependant quand ils viennent ils disent: «Oui, nous croyons…».

  107. Une femme s’adressant à une autre femme lui dit: «Vous savez, je suis de l’église épiscopale; j’ai parlé en langues l’autre jour; je crois que j’ai reçu le Saint-Esprit; mais chut! ne le dites à personne». Je doute fort que vous l’ayez vraiment reçu. Vous avez bien pu parler en langues; mais si vous mettez le feu en quelqu’un, comment pourra-t-il rester tranquillement assis? Ce n’est pas possible!

  108. Pouvez-vous imaginer Pierre, Jacques, Jean et les autres dans la chambre haute, disant: “Nous avons l’Esprit, mais maintenant nous ferions peut-être mieux de rester tranquilles”. Frères, c’est par les portes, les fenêtres qu’ils sortirent dans la rue, se comportant tous comme s’ils avaient bu; c’est cela, le vrai Saint-Esprit.

  109. Mais vous voyez, de toute façon ces vierges folles ne reçoivent rien du tout. C’est vrai! Et rappelez-vous que pendant qu’elles allaient essayer d’acheter de l’huile (l’Ecriture ne dit pas qu’elles en trouvèrent) … tandis qu’elles étaient sorties, essayant d’en acheter, un appel retentit. Qu’arriva-t-il? Toutes ces vierges qui dormaient se levèrent et arrangèrent leurs lampes. Les sages entrèrent pour le souper (n’est-ce pas vrai?) mais le reste fut laissé pour la tribulation où il y aura des pleurs, des gémissements et des grincements de dents. Cela, c’est l’église; non pas l’Epouse mais l’église. L’Epouse est entrée. Il y a une différence complète entre l’église et l’Epouse. Certainement, l’Epouse entre au souper des noces. Notez bien cela!

  110. Les Sceaux sont brisés. Pourquoi? Pour révéler ces vérités dans le dernier âge de l’Eglise. Pourquoi? L’Agneau brise les Sceaux et les révèle à Son Eglise dans le but de rassembler Ses sujets pour Son Royaume, Son Epouse. Vous voyez? Oh, mes frères! Il veut amener Ses sujets à Lui maintenant.

  111. Comment cela? Il en fera sortir de la poussière de la terre, du fond de la mer, du fond de la fosse, de partout et de tous lieux, des régions des ténèbres, du paradis, d’où qu’ils puissent être. Il appellera et ils répondront! AMEN! AMEN! Il appellera et ils répondront.

  112. Il vient prendre Ses sujets. Il a révélé Ses secrets et ils les ont vus; et à ce moment-là il n’y a plus de délai; le délai est échu: c’est fini!

  113. Il quitte le Trône où Il se tenait comme un Intercesseur, comme un Agneau immolé, et Il devient un Lion, un Roi, afin de juger le monde qui a rejeté Son Message. Il n’est plus un Médiateur.

  114. Maintenant rappelez-vous l’enseignement de l’Ancien Testament tandis que nous nous hâtons. Quand le Sang a quitté le Trône de la grâce, que devient ce trône? Un trône de jugement. Quand l’Agneau immolé sort de l’Eternité, du Trône du Père et qu’Il prend Ses droits, c’est le trône du jugement! Alors Il ne vient pas comme un Agneau mais comme un Lion, comme un Roi! Il appelle Sa Reine à venir se tenir à Ses côtés. “Ne savez-vous pas que les saints jugeront le monde?”.

  115. Daniel dit que les trônes de jugement furent placés, que les livres furent ouverts et que dix mille myriades Le servaient, Lui le Roi, et la Reine., Puis un autre Livre fut ouvert qui est le Livre de Vie. Celui-là, c’est pour l’église; mais la Reine et le Roi se tenaient là.

  116. Comme le dit la méditation du cow-boy:

    L’autre soir j’étais dans la prairie,
    Je regardais les étoiles dans le ciel.
    Et je me demandai si un simple cow-boy
    Pouvait monter jusque dans ce merveilleux là-haut.

    Il y a un chemin qui conduit vers cette brillante et heureuse région.
    Mais on dit que ce n’est qu’une piste sombre;
    Mais la large route qui mène à la perdition
    Est brillamment éclairée jusqu’à la fin.

    On dit qu’il y a un autre grand Propriétaire…
    (Il parle en termes de gardien de bestiaux. Vous le verriez tout de suite si vous aviez assisté à un “roundup” [rassemblement de bétail — N.d.T.]).

    On dit qu’il y a un autre grand Propriétaire;
    Celui-Là n’a jamais trop de bétail.
    Il fera toujours de la place pour le pécheur
    Qui veut se laisser entraîner sur cette voie étroite.

    On dit qu’Il ne vous abandonnera jamais,
    Qu’Il connaît chacune de vos actions;
    Pour notre salut il vaut mieux que nous soyons marqués de Son fer
    Et que nos noms soient inscrits dans Son grand Livre.

    Car il y aura un grand rassemblement
    Où nous, les cowboys, serons réunis comme les veaux,
    Nous serons marqués par les cavaliers du jugement (ces prophètes et voyants)
    Qui se tiennent là et connaissent chaque marque.

  117. Si vous avez jamais assisté à un “roundup” vous avez pu voir le patron se tenir là et les cavaliers parcourir le troupeau. Quand un de ces cavaliers voit sa propre marque, il fait signe au patron et le patron le voit et lui répond par un signe de tête. Il dirige son cheval parmi ces forêts de cornes comme cela, et fait sortir ses propres bêtes.

    Car il y aura un grand rassemblement
    Où nous les cowboys serons réunis comme les veaux,
    Nous serons marqués par les cavaliers du jugement
    Qui se tiennent là et connaissent chaque marque.

Il dit encore ceci:

Je pense que je ne suis qu’un de ces veaux errants d’une année,
Juste un homme condamné à mourir;
(il n’est pas marqué; généralement on en fait de la soupe)
Qui sera séparé de la troupe et mis avec les vieilles bêtes
Quand le patron de ces cavaliers viendra.

Vous voyez qui Il est?

  1. Il est le Patron de ces cavaliers! Il est l’Agneau pour Ses sept messagers qui sont postés là et connaissent chaque marque.

  2. Remarquez qu’Il vient, qu’Il quitte le Trône en tant qu’Intercesseur, en tant qu’Agneau immolé, devenant un Lion, un Roi pour faire comparaître en jugement le monde entier qui L’a rejeté. Notre Parent Rédempteur est alors le Roi au-dessus de tout. Pourquoi? Parce qu’Il possède le titre de propriété de la rédemption; il est tout entier dans Sa main. Je suis heureux de Le connaître.

  3. Puis Il réclame Son héritage; c’est l’Eglise, l’Epouse qu’Il réclame. Que fait-il ensuite? Il se débarrasse de Son adversaire, Satan. Il le jette dans l’étang de feu avec tous ceux qui étaient inspirés par Satan pour rejeter Sa Parole de rédemption.

  4. Il est Roi maintenant. La grâce est encore sur le Trône. Ne rejetez pas Son offre. Les cavaliers savent exactement qui vous êtes. Maintenant celui qui conteste avec Lui, Lui a créé des difficultés pendant 2 000 ans, prétendant: “Je peux faire d’eux ce que je veux. Ils m’appartiennent encore; ils ont été déchus du titre”. Mais Lui, Jésus, est le Parent Rédempteur.

  5. Il est là-bas, faisant l’intercession maintenant, mais un jour… Satan dit: “Je les mettrai dans la tombe”. Mais Jésus dit à l’Eglise: “Je vous en ferai sortir; mais il faut premièrement que je sois un Intercesseur”.

  6. Maintenant Il s’avance, sortant de l’Eternité, du Trône du Père où Il était assis en tant qu’Intercesseur. Il vient maintenant pour être Roi, pour gouverner les nations avec une verge de fer. Le jugement est placé. Oh, mes frères! Notre Parent Rédempteur détient tout cela. C’est juste, oui!

  7. Que fait-Il? Il interpelle ce contestataire, Satan: “Ils sont miens maintenant, je les ai fait sortir du tombeau”. Puis Il prend tous les menteurs, ceux qui corrompent la Parole et tous ceux qui agissent de cette manière, avec Satan, et les détruit dans l’étang de feu. Tout est fini maintenant. Il les jette dans un étang de feu! Oh, mes frères!

  8. Vous savez quoi? Je voudrais juste encore vous dire quelque chose avant de terminer et nous nous dépêcherons. Notez que nous sommes arrivés maintenant au septième verset, mais du huitième au quatorzième j’aimerais que vous preniez garde à ce qui arrive. Tout ce qui était dans le Ciel et tout ce qui était sur la terre… Ecoutez ceci (chapitre 5). Je crois que ce serait bien si je lisais ce passage. Commençons au verset 6.

    “Et je vis au milieu du trône et des quatre animaux, et au milieu des anciens, un agneau qui se tenait là, comme immolé, ayant sept cornes et sept yeux (comme nous venons de l’expliquer), qui sont les sept Esprits de Dieu, envoyés sur toute la terre (Vous voyez! sept âges de l’Eglise, les sept messagers qui gardèrent ce feu allumé. C’est juste.) Et il vint (l’Agneau), et prit le livre de la main droite de celui qui était assis sur le trône”. (Il était assis sur le trône!)

  9. Maintenant soyez bien attentifs. Quand Il a fait ces choses, observez ce qui s’est passé. Vous parlez d’une jubilation! C’est là exactement que ces Sceaux sont brisés. Après cela il y aura la demi-heure de silence. Observez ceci: nous avons commencé et nous achèverons cela dimanche à ce point-là. Ecoutez bien maintenant; êtes-vous prêts? Dites: «Amen!». Ecoutez attentivement ce qui s’est passé.

  10. Quand Il eut fait cela, alors que toute la création gémissait, que personne ne savait quoi faire et que Jean pleurait, l’Agneau s’avança. Alors que le Livre était encore entre les mains du Propriétaire originel (l’homme était tombé et L’avait perdu et aucun homme, prêtre, pape ou autre n’était capable de racheter la terre), l’Agneau arriva. Ni Marie, ni “saint ceci” ni “saint cela” mais l’Agneau vint, sanglant, immolé et Il prit le Livre de la main droite de Celui qui était assis sur le Trône. Et quand ils virent qu’il y avait un Rédempteur… et quand toutes les âmes qui étaient sous l’autel, quand les anges, quand les anciens, quand tous virent ce qui avait été fait…

  11. Ceci se place dans le futur. Aujourd’hui Il est un Médiateur. Mais Il va venir à ceci, écoutez bien.

    “Et lorsqu’il eut pris le livre, les quatre animaux et les vingt-quatre anciens tombèrent sur leurs faces devant l’Agneau, ayant chacun une harpe et des coupes d’or pleines de parfums, qui sont les prières des saints”.

  12. Ce sont ceux qui sont sous l’autel, qui ont prié ici depuis longtemps, vous voyez; ils ont prié pour la rédemption, prié pour la résurrection et ici il est dit que ces anciens répandent les prières devant l’Agneau car “maintenant nous avons trouvé un représentant! Nous avons un Parent dans le Ciel venu pour faire valoir Ses droits”.

    “Et ils chantent un cantique nouveau, disant: Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux; car tu as été immolé, et tu as acheté pour Dieu (faites bien attention!) par ton sang, de toute tribu, et langue, et peuple, et nation; et tu les as faits rois et sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre”.

  13. Ils désiraient revenir et ils vont le faire pour être rois et sacrificateurs. Gloire à Dieu! Je me sens comme si j’allais parler en langues! Regardez! Faites bien attention! En ce moment il me semble que mon langage est insuffisant pour Le louer. J’ai besoin d’une langue que je ne connais même pas! “Et je vis (écoutez ceci): et j’ouïs une voix de beaucoup d’anges…”.

  14. Oh! voyez quelle jubilation! Quand elles virent cet Agneau venir et prendre le Livre de la Rédemption les âmes poussèrent des cris. Nous allons étudier cela. Tous les anciens, tous se prosternèrent, répandant les prières des saints. Pourquoi? Parce qu’un Parent nous était représenté. Ils tombèrent sur leur face et chantèrent un cantique disant: “Tu es digne, car tu as été immolé”. Voyez maintenant ces anges.

    “Et je vis: et j’ouïs une voix de beaucoup d’anges à l’entour du trône et des animaux et des anciens; et leur nombre était des myriades de myriades et des milliers de milliers (remarquez ceci), disant à haute voix: Digne est l’Agneau qui a été immolé de recevoir la puissance, et richesse, et sagesse, et force, et honneur, et gloire, et bénédiction”.

  15. Oh! quelle jubilation là-haut dans le Ciel quand cet Agneau quitte le trône d’intercession pour venir ici prendre possession de ce qu’Il a réclamé. Vous connaissez ce qui arriva ensuite à Jean. Il a dû voir son nom écrit là, quand ces Sceaux furent ouverts et il a dû être vraiment heureux. Ecoutez ce qu’il dit:

    “Et j’entendis toutes les créatures qui sont dans le ciel, et sur la terre, et au-dessous de la terre, et sur la mer, et toutes les choses qui y sont, disant: A celui qui est assis sur le trône et à l’Agneau, la bénédiction, et l’honneur, et la gloire, et la force, aux siècles des siècles! (AMEN! AMEN! AMEN! Oh!) Et les quatre animaux disaient: Amen! Et les anciens tombèrent sur leurs faces et rendirent hommage”.

  16. Vous parlez d’une jubilation! Quel moment glorieux quand cet Agneau s’avance! Or le Livre est toujours scellé dans les cieux; les mystères demeurent. Vous direz: “Mon nom y est-il inscrit?”. Je ne sais pas; j’espère qu’il l’est. Mais s’il l’est, il fut écrit dans le Livre avant la fondation du monde. Mais la première chose qui représenta cette rédemption, c’est l’Agneau immolé dès la fondation du monde. Et Il prit le Livre (gloire à Dieu!), L’ouvrit, en brisa les Sceaux et L’envoya sur la terre à Son septième ange pour Le révéler à Son, peuple. C’est vrai! Et qu’arriva-t-il? Des acclamations, des chants, des alléluia, des “gloire à Dieu!”.

  17. Et Jean qui s’était tenu là en pleurant dit: “Tout dans le Ciel, tout sur la terre et tout dans la mer m’ont entendu crier: Amen! La bénédiction, l’honneur, la puissance et la force soient à Celui qui vient. Aux siècles des siècles!”.

  18. Quel heureux moment que celui où ces Sceaux furent brisés! Jean a dû regarder et voir au-delà du rideau du temps; il a pu dire: “Jean y est!”. Il était si heureux. Il dit: “Tout dans le Ciel”. Il doit réellement avoir pleuré, n’est-ce pas? “Tout dans le Ciel, tout sur la terre, tout sous la terre, toute créature et tout le reste m’a entendu dire: Amen! La bénédiction, la gloire, la sagesse, la puissance, la force et la richesse Lui appartiennent! Amen!”.

  19. Pourquoi? Parce que la Révélation vient de ce que l’Agneau, le Rédempteur, notre Parent, est sorti du Trône de médiation et s’est avancé pour prendre possession de ce qui Lui appartient.

    L’Agneau vient bientôt chercher Son Epouse,
    Elle sera pour toujours à Ses côtés.
    Toute l’armée des Cieux sera rassemblée.
    Ce Sera quelque chose de glorieux à voir!
    Tous les saints seront vêtus de blanc;
    Et nous régnerons éternellement avec Jésus.

    Le Maître dit: “Viens et mange!” (mange la Parole… oh, les mots me manquent, vous voyez?) “Viens et mange!”
    “Viens et mange! Viens et mange!”.
    Tu peux te réjouir en tout temps à la table de Jésus!
    (oh, mais si vous la quittez, vous n’aurez pas de nourriture)
    Lui qui nourrit la multitude,
    Qui changea l’eau en vin…

  20. C’est Lui qui disait: “Celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais”. Oh, mes frères!

  21. Lui qui a promis ces choses pour les derniers jours, Lui qui les a dites, c’est Lui qui maintenant dans ce temps de révélation les fait connaître. “Viens et mange”. Oh, ne les manque pas, mon frère! Maintenant, inclinons nos têtes un instant.

  22. Demain soir, par la grâce de Dieu, nous essaierons de briser ce premier Sceau, si Dieu veut Le briser pour nous et nous faire voir ce qu’est cette révélation, ce qui est caché depuis la fondation du monde.

  23. Avant que nous fassions cela, pécheurs mes amis, ou membres d’église tièdes, avez-vous une carte de membre d’une église ou est-ce que vous n’en avez pas? Si vous n’avez qu’une carte de membre il vaudrait mieux pour vous ne pas en avoir. Vous avez besoin d’une naissance. Vous devez venir au Sang, vous devez venir à quelque chose qui détache simplement le péché jusqu’à ce qu’il n’en reste même plus le souvenir.

  24. Si vous n’avez pas encore fait vos préparatifs pour rencontrer l’Agneau dans les airs, alors par le pouvoir dont je suis investi, par la commission qui m’a été donnée par le Dieu Tout-Puissant et qui m’a été transmise par un Ange, une Colonne de lumière, je vous adjure, au Nom de Jésus-Christ: N’ESSAYEZ PAS DE LE RENCONTRER AVEC SEULEMENT UNE CARTE DE MEMBRE D’UNE LOGE, D’UNE EGLISE DE CETTE TERRE!

  25. Approchez-vous pendant que le Médiateur est encore sur le Trône, pour autant que je le sache, faisant l’intercession, parce qu’un jour viendra où vous voudrez venir et où il n’y aura plus de Médiateur. Car si nous reconnaissons l’heure à laquelle nous vivons, dans le septième âge de l’église et que les mystères de Dieu deviennent ce que nous avons montré qu’ils seraient avec la confirmation de l’Esprit de Dieu montrant tout ce qu’Il a promis pour les derniers jours, alors combien de temps nous reste-t-il. Ami pécheur, approche-toi!

  26. Seigneur Jésus, il se fait tard. Il est peut-être même plus tard que nous ne le pensons. Et nous sommes heureux de voir approcher cette heure; c’est pour le croyant l’heure la plus glorieuse que le monde ait jamais connue, mais pour celui qui Te rejette c’est l’heure la plus triste qui puisse jamais exister. Ils ne pourraient pas trouver assez de lettres dans l’alphabet pour composer les mots qui soient capables d’exprimer le trouble et la douleur qui les attendent. Et l’alphabet ne permettrait pas davantage de former aucun mot pouvant exprimer les bénédictions qui attendent le croyant.

  27. Père, il peut y en avoir ici ce soir qui sont sans espérance, et ce sont pourtant des êtres humains intelligents! C’est pourquoi si le Sang se trouve encore sur le Trône de la grâce, que l’Agneau se lève du Trône et vienne dans leurs coeurs ce soir leur révéler qu’ils sont perdus et, montrant Ses mains sanglantes, leur dise: “Viens pendant qu’il est encore temps de venir!”.

  28. Seigneur, avec ma prière je remets ce message entre Tes mains. Fais tout ce que Tu désires, Père, au Nom de Jésus.

  29. Gardons nos têtes inclinées; si vous n’avez pas encore répondu à cette demande et rempli ces conditions, si vous n’avez mis votre confiance que dans votre église, il n’y a rien qui puisse vous racheter. Si vous vous êtes confié dans l’intercession de quelque saint, vous êtes toujours perdu. Si vous vous êtes confié aux oeuvres de vos mains, en quelques bonnes oeuvres que vous auriez faites, vous êtes perdu. Si vous vous êtes confié à la prière de votre mère ou en la justice de votre père ou de votre mère, si vous vous êtes confié en cela, vous êtes perdu. Si vous vous êtes confié en quelque sensation ou en quelque sentiment étrange, quelque émotion en parlant en langues ou en dansant, si vous ne vous êtes confié qu’en cela et que vous ne connaissiez pas l’Agneau personnellement, que vous ne Le connaissiez pas, Lui, alors je vous en adjure devant Dieu: mettez cela maintenant même en règle avec Dieu. Du fond de votre coeur, priez et soyez simple, car Dieu se cache dans la simplicité.

  30. Rappelez-vous que la Bible dit: “Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Eglise ceux qui étaient sauvés”. Et maintenant nous prions pour vous; j’ai confiance que vous allez prendre cette décision éternelle: «Seigneur, je dis OUI».

  31. Une décision est une pierre, mais à quoi peut servir une pierre sans un maçon qui puisse la tailler pour donner sa forme à la construction et l’y adapter. C’est pourquoi laissez le Saint-Esprit vous tailler à partir de ce que vous êtes pour faire de vous ce que vous devriez être. Si vous n’êtes qu’un membre d’église compassé, si vous êtes un pécheur, quoi que vous soyez, si vous êtes sans Christ, sans le Saint-Esprit, que Dieu vous accorde la paix, ce soir.

  32. Seigneur, au mieux de ma connaissance et conformément à ce que je comprends des Ecritures, je viens maintenant avec ceux que je T’ai remis par la Parole. J’ai confiance, Seigneur, que ce soir la Parole a trouvé Sa place dans le coeur de ces gens. S’il y en a ici qui reconnaissent pas ou n’ont pas cette assurance de la douce présence du Saint-Esprit demeurant dans leur vie, si leur caractère, leur indifférence, leur égoïsme ou quoi que ce soit les ait retranchés de cette chose glorieuse et les ait éloignés d’elle, ou si quelque credo ou quelque sensation les ait tenus éloignés de la douceur de la communion avec Dieu, qu’ils soient maintenant délivrés.

  33. Et que l’Agneau, ce Saint Parent qui s’est avancé du Trône, marchant au milieu des lumières mystiques dans les lieux d’accès du Trône de Dieu, s’avance pour faire valoir Ses droits sur Son héritage. Que Dieu leur donne ce soir l’assurance qu’ils vont Le recevoir. Que chaque décision soit prise solennellement; qu’ils puissent s’abandonner à Lui Seul, Lui qui peut les tailler et les façonner de manière à en faire des fils et filles de Dieu.

  34. Maintenant dans une prière solennelle (je fais cela de la façon dont je me sens conduit à le faire) solennellement devant Dieu, parce qu’Il s’est démontré à vous… Vous n’étiez pas un chrétien, plutôt vous n’étiez pas ce qu’on appelle un chrétien, un chrétien né de nouveau, mais tout au plus un de ceux qui se joignent à une dénomination. Mais vous croyez sérieusement que le message est vrai. Vous croyez solennellement que vous ne pouvez être sauvé que par la grâce de Dieu. Et vous croyez vraiment qu’Il parle à votre coeur maintenant et vous voulez L’accepter, et vous êtes prêt à laisser Sa Parole vous détacher de ce que vous êtes et à faire de vous ce que vous devriez être. Voulez-vous témoigner de ces choses en vous levant? S’il y a ici une personne qui désire recevoir cette Oeuvre entièrement suffisante, qu’elle se lève.

  35. Père céleste, je ne peux rien faire de plus que citer Ta Parole. Voici des hommes qui, s’étant levés, reconnaissent qu’ils ne sont pas ce qu’ils devraient être, c’est-à-dire prêts pour l’enlèvement; car il pourrait se produire avant que le premier Sceau ne nous soit ouvert.

  36. Père, je prie pour eux. Etant Ton serviteur, j’offre cette prière au Grand Intercesseur, Christ, pendant qu’ils prient; j’offre ma prière avec eux devant le Trône d’ivoire de Dieu où est posé le sacrifice sanglant, ce soir, sachant qu’Il peut à n’importe quel moment se lever du Trône pour venir réclamer Son bien. Alors il ne restera plus de grâce: ce sera le jugement.

  37. Accorde, Seigneur, à ces gens qui se tiennent debout et qui se sont confessés dans leur coeur, accorde-leur de vouloir laisser l’Esprit de Dieu les mouler, les tailler et les façonner en pierres vivantes dans la maison du Seigneur Dieu.

  38. Accorde-le, Père. Je Te les confie maintenant. Tu disais: “Celui qui me confessera devant les hommes, je le confesserai aussi devant mon Père et les saints anges”. Tu Te tiens ici ce soir, en présence de tous et ils sont debout se confessant à Toi, Seigneur; cela vient du fond de leur coeur, aussi sûrement que la Parole de Dieu est vraie, Tu fais maintenant l’intercession pour eux, les acceptant dans le Royaume de grâce et de miséricorde du Sang purificateur de l’Agneau du sacrifice et ils seront à Toi au Nom de Jésus-Christ. Amen!

  39. Vous voyez ces gens debout, ce jeune homme ici, et tous les autres. Vous qui avez le sentiment que tout péché et toute condamnation ont disparu, je désire que vous vous leviez (ceux qui sont près d’eux), et que vous leur serriez la main et disiez: «Frère, je prie pour vous, soeur, je prie pour vous». Serrez-leur simplement la main et dites: «Que Dieu vous bénisse! Maintenant le reste repose entre les mains du Tout-Puissant». Dites encore: «Je prierai et je ferai tout ce que je peux pour vous aider à entrer dans le Royaume de Dieu».

    … Oh! Il appelle aujourd’hui,
    Jésus appelle,
    Il appelle tendrement aujourd’hui.

  40. L’aimez-vous? N’est-Il pas merveilleux? Que ferions-nous sans ceci: “L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu”? Oh, Seigneur, nourris-moi de Ta Parole! “… n’abandonnant pas le rassemblement de nous-mêmes, comme quelques-uns ont l’habitude de le faire, mais nous exhortant l’un l’autre, et cela d’autant plus que vous voyez le jour approcher”.

  41. Si Dieu le permet, demain soir par Sa grâce j’essaierai de tout mon coeur de Lui demander d’intercéder pour que le mystère de ces Sceaux, tandis qu’ils seront ouverts, proclame la Parole de Dieu au peuple.

  42. Jusqu’à notre prochaine rencontre que Dieu soit avec vous. Maintenant je laisse la place à notre cher frère Neville, le pasteur. Combien aiment le frère Neville? Comme nous l’aimons tous! Venez ici, frère Neville. Frère Neville, que Dieu vous bénisse!

 



Brochure suivante: