LE BAPTEME? UNE QUESTION IMPORTANTE!


Chez les Juifs:
Paroles: ils confessent un Dieu unique.
Nom invoqué: le Seigneur Dieu, l’Eternel (Deut. 6.4).
Pratique: immersion complète, trois fois.

Chez les Catholiques:
Paroles: ils confessent une trinité de personnes.
Nom invoqué: titres de Père, Fils et Saint-Esprit (Mat. 28.19).
Pratique: une seule aspersion d’une eau appelée “eau bénite”.

Chez les Protestants:
Paroles: ils confessent une trinité de personnes.
Nom invoqué: titres de Père, Fils et Saint-Esprit (Mat. 28.19).
Pratique: les uns par immersion, les autres par aspersion.

Chez les disciples de Jésus-Christ :
Paroles: ils confessent un grand Dieu en une seule Personne.
Nom invoqué: Jésus-Christ (Actes 2.38), comme le firent tous les disciples
de Jésus-Christ, c’est-à-dire les vrais Chrétiens, décrits dans le Nouveau Testament.
Pratique: immersion complète, une fois.

 

LE BAPTEME? UNE QUESTION IMPORTANTE!

Pourquoi être baptisé selon la doctrine des apôtres? Pendant des siècles, cette très ancienne question s’est imposée aux conducteurs spirituels. Les apôtres ont-ils délibérément enfreint l’ordre de Jésus-Christ quand Il leur ordonna d’aller par tout le monde et de faire des disciples en les baptisant au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit? Ont-ils inauguré quelque chose sans base scripturaire lorsqu’ils instruisaient les nouveaux convertis et leur commandèrent de se repentir et d’être baptisés au Nom de Jésus-Christ pour la rémission de leurs péchés? Si les apôtres n’ont pas obéi à l’ordre de Jésus, alors qui Lui a obéi, et quand? Telle est la grave et sérieuse question que chacun doit se poser, et cela, non pas comme Ponce Pilate qui se trouva une fois en face d’une grave décision concernant Jésus (la Parole faite chair, Jean 1.14), et qui demanda une bassine d’eau, pensant ainsi se laver de sa culpabilité. Il ne pouvait pas effacer sa faute simplement en la lavant dans de l’eau. Vous non plus! Mais, pour être libéré du péché, on doit obéir à la Parole de Dieu telle qu’Elle Se présente. Cherchons avec soin une réponse.

Est-il scripturaire de baptiser un converti au Nom de Jésus-Christ ? Dans la Bible, il y a plus de textes se rapportant au baptême en Christ qu’il n’y a de grandes doctrines. Nous allons relever huit textes où il est parlé du baptême au Nom de Jésus-Christ, et nous montrerons pourquoi aucun autre baptême n’est suffisant.

1° - Actes 2.38: les Juifs à Pentecôte.
2° - Actes 8.12-16: ceux de race mélangée, les Samaritains.
3° - Actes 10.48: les païens de la maison de Corneille. Pierre leur ordonna d’être baptisés au Nom du Seigneur (le Nom du Seigneur n’est autre que Jésus-Christ).
4° - Actes 9.14: Saul, dans son délire religieux, traînait en prison tous ceux qui invoquaient le Nom du Seigneur. Actes 9.5: Jésus parla du Ciel et dit à Saul qu’Il était le Seigneur. Actes 22.16: Paul fut baptisé en invoquant le Nom du Seigneur. Romains 6.3: Paul déclare qu’il fut baptisé au Nom de Jésus-Christ en utilisant le pronom “nous”: Nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, c’est en sa mort que nous avons été baptisés. Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort”.
5° - Romains 5.3.5: les saints de Rome furent baptisés par l’apôtre Paul au Nom du Seigneur Jésus, qui mourut, fut enseveli et ressuscita. Ces douze disciples de Jean-Baptiste que Paul trouva à Ephèse n’avaient jamais été identifiés à Christ dans Sa mort, Son ensevelissement et Sa résurrection.
6° - 1 Corinthiens 1.12,13: trois questions furent posées à I’Eglise de Corinthe: a) Christ est-Il divisé? b) Paul a-t-il été crucifié pour vous? C) Avez-vous été baptisés au nom de Paul? (ce qui implique clairement qu’ils ont été baptisés dans un nom). Il serait inutile d’être baptisé au nom de Paul, car il n’est pas mort, n’a pas été enseveli et n’est pas ressuscité. Le baptême vous identifie avec quelqu’un qui est mort, qui a été enseveli et qui est revenu à la vie. Dans la même lettre, Paul mentionne quelques-uns des péchés qui empêchent l’entrée dans le Royaume de Dieu, et il résume en disant que “cela concernait quelques-uns d’entre vous, mais maintenant, vous êtes lavés, sanctifiés (mis à part), et justifiés”.

Remarquez comment cela se fait par le moyen de deux choses: premièrement par le Nom de notre Seigneur Jésus-Christ, deuxièmement par l’Esprit de notre Dieu (1 Cor. 6.11).
7° - Galates 3.27: l’Eglise des Galates fut baptisée au Nom de notre Seigneur Jésus-Christ. Car vous tous qui avez été baptisés en Christ avez revêtu Christ (la révélation de la Parole) (Rom. 13.14).
8° - Colossiens 2.12: dernier point, mais non le moindre: l’Eglise de Colosses avait été “ensevelie avec Christ dans le baptême”. Cette expression de Paul s’adressant aux Colossiens fut également employée dans l’épître aux Romains, versets 3 et 4 du chapitre 6, où il dit qu’ils avaient été baptisés en Jésus-Christ (une seule personne); mais dans l’épître aux Colossiens, nous apprenons une chose particulière concernant Ie baptême. Etant ensevelis avec Christ, en Lui nous sommes circoncis. C’est pourquoi Paul a dit aux Galates que la circoncision dans la chair n’apporte aucun avantage, car maintenant, le baptême en Christ a remplacé la circoncision (lisez Col. 2.11-13). Ainsi, Paul a hautement affirmé à l’Eglise de Colosses que le baptême en Christ qui représente l’ensevelissement avec Lui (et non pas avec “eux”) retranche complètement l’ancienne vie de péché. Rappelez-vous que, sous l’ancienne alliance, la circoncision était aussi un retranchement: on coupait le prépuce avec un couteau aiguisé. Le baptême au Nom de Jésus-Christ est un ordre, c’est la circoncision de la nouvelle alliance.

Certains pourraient penser que cela a un rapport avec le baptême de l’Esprit, mais c’est loin d’être un baptême spirituel. Nulle part dans les Ecritures il est dit que recevoir le baptême de l’Esprit vous identifie à Christ. L’Esprit n’est pas mort, n’a pas été enseveli et n’est pas ressuscité, mais Paul affirme aux Corinthiens (1 Cor. 15.4) que c’est Christ qui, le troisième jour, est ressuscité des morts. Toutes les références des Ecritures que nous vous avons données au sujet du baptême parient d’un ensevelissement dans les eaux de la mort: il s’agit de votre mort, de votre ensevelissement, et de votre résurrection avec Lui. Il ne s’agit en aucun cas d’un baptême spirituel. Le baptême ne peut être administré que par une personne qui a eu la révélation de Jésus-Christ. Tel est le seul baptême chrétien, le seul qui puisse vous unir à la plénitude de Christ, dans Sa mort, Son ensevelissement et Sa résurrection.

Maintenant, examinons la formule trinitaire. Les trinitaires croient que le Père est une personne, que le Fils est une autre personne, et que le Saint-Esprit est une troisième personne (trois personnes dans la Divinité). Si vous croyez cela, vous ne pourrez être identifié qu’au Fils (le Fils étant Jésus-Christ), car rappelez-vous ce qu’est le baptême et ce qu’il représente: mort, ensevelissement, résurrection. Quand le Père mourut-Il? Quand fut-Il enseveli? Quand ressuscita-t-Il? Quand le Saint-Esprit mourut-il? Quand fut-Il enseveli? Quand ressuscita-t-Il? Oh, cœur sincère qui recherche la divine vérité, ne comprends-tu pas cela? Père et Saint-Esprit ne peuvent pas être deux personnes distinctes du Fils. Le baptême conforme aux Ecritures vous identifie avec Celui-là qui seul mourut, fut enseveli et ressuscita. Ce mystérieux baptême dans l’eau au Nom du Seigneur Jésus-Christ pour la rémission des péchés, qui est la circoncision chrétienne, vous unirait seulement à Jésus-Christ et non pas au Père ni au Saint-Esprit, si c’étaient deux personnes séparées. Il n’y aurait aucune possibilité d’être baptisé dans l’eau et de vous identifier avec le Père et le Saint-Esprit, s’ils étaient deux personnes spirituelles distinctes du Fils, ce qu’ils ne sont certainement pas!

Si les apôtres n’avaient pas eu la révélation de Matthieu 28.19, et que cet ordre n’ait pas été accompli dans Actes 2.38, en ce que Jésus-Christ était le Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, les apôtres, comme nous-mêmes, nous serions trouvés devant douze terribles erreurs:
1° - Christ aurait menti, lorsqu’il dit qu’il ouvrait l’intelligence de Ses disciples afin qu’ils comprennent les Ecritures, à commencer par la loi de Moïse, les prophètes et les psaumes (Luc 24.44,45).
2° - Paul aurait perdu son temps lorsqu’il pria pour que les Ephésiens soient éclairés (Eph. 1.18).
3° Tout le temps que Christ a consacré à essayer d’enseigner Ses disciples, pendant trois ans et demi, aurait été perdu.
4° - Sa mort, Son ensevelissement et Sa résurrection n’auraient servi à rien aux disciples qui essayèrent de continuer Son œuvre après Sa mort.
5° - Toutes les instructions qu’il leur donna pendant quarante jours après Sa résurrection auraient été inutiles et vides de sens
6° - L’effusion de l’Esprit qu’ils attendaient à Jérusalem n’aurait servi à rien; elle les aurait conduits dans l’erreur.
7° - Dans le programme de Christ pour racheter les perdus, Il n’aurait pas su choisir des hommes capables de comprendre Ses instructions, après qu’il les eût enseignés Lui-même pendant trois ans et demi.
8° - Pierre aurait égaré 3’000 Juifs sincères, et répandu à Jérusalem une fausse doctrine.
9° - Jésus aurait été un déséquilibré pour avoir remis les clefs du Royaume à quelqu’un d’aussi stupide que Pierre, lequel se serait trompé dès son premier message, pensant qu’il utilisait les clefs correctement (Mat. 16.19) quand il ouvrit la porte de la grâce aux Juifs, et dans la maison de Corneille, aux nations.
10° - Le Ciel lui-même aurait été dans la confusion, car un ange vint auprès de Corneille et lui dit d’envoyer chercher Pierre qui lui dirait des choses par lesquelles il serait sauvé lui et sa maison (Actes 11.14).
11° - Dieu le Père aurait également perdu la raison, pour avoir envoyé quelqu’un d’aussi incapable que Jésus-Christ sur la terre avec une mission si importante, puisque Celui-ci n’aurait pu la transmettre qu’à douze ignares qui ne purent même pas donner le moindre message au peuple, après que Dieu eût envoyé des Juifs de toutes les nations pour l’entendre (Actes 2.5).
12° - Pierre aurait été momentanément fou, pour croire que ce message de repentance, de baptême et de réception du Saint-Esprit, tel qu’Actes 2.38 le rapporte, était pour les Juifs et les nations (en aussi grand nombre que le Seigneur, notre Dieu, les appellerait). Combien le Seigneur Dieu tout-puissant aurait dû être reconnaissant à Constantin, l’empereur romain, à l’église Catholique romaine et à ses filles prostituées, les églises Protestantes, d’avoir tant combattu la doctrine des apôtres et de l’avoir annulée!

D’après la Nouvelle Encyclopédie de Collier (Vol. 10, p. 3), le mot “trinité” ne se trouve pas dans les Ecritures, et il aurait été employé pour la première fois par Théophile, évêque d’Antioche, au IIème siècle.

Encyclopédie britannique (Vol. 3, p. 365-366): le “un en trois personnes”, la formule trinitaire, ne fut pas uniformément utilisée au début; et jusqu’au IIIème siècle, le baptême au Nom de Christ était si largement pratiqué que le pape Etienne, en opposition avec St-Cyprien, le déclara valide. Mais les missionnaires Catholiques, en omettant une ou plusieurs personnes de la trinité lors du baptême, se virent excommuniés par l’église Catholique. Actuellement, la formule de Rome est: «Je te baptise au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit».

Le baptême dans l’eau

Bureau d’information Washington D.C.
Les informations suivantes sont données comme preuves que l’histoire de l’Eglise, comme l’Ecriture, établit que le baptême dans l’eau au Nom de Jésus fut pratiqué pendant trois cents ans après Jésus-Christ, et fut changé par l’église Catholique romaine.
1° - Dictionnaire de la Bible, de Scribners, (vol. 1, p. 241) — La formule originale était “au Nom de Jésus-Christ ou du Seigneur Jésus”. Le baptême dans la trinité fut un développement ultérieur.
2° - Encyclopédie Canney, page 53 — Dans l’Eglise primitive, on baptisait toujours au Nom du Seigneur Jésus jusqu’au développement de la doctrine de la trinité; par la suite, on baptisa au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.
3° - Nouvelle Encyclopédie Internationale, (vol. 22, p. 476) — Doctrine de la Trinité. L’église Catholique croit ceci: «Nous adorons un seul Dieu dans la Trinité, mais il y a une personne, le Père, une autre, le Fils, et une autre, le Saint-Esprit. La gloire est égale, la majesté co-éternelle». On ne trouve pas cette doctrine pleinement développée dans les Ecritures. La théologie moderne n’essaie pas de la trouver dans l’Ancien Testament. Au moment de la Réforme, l’église Protestante adopta la doctrine de la trinité sans l’examiner sérieusement.
4° - Encyclopédie mondiale, (vol. 16, p. 7270) — La doctrine de “trois en un” est considérée comme un mystère pour lequel il n’y a pas d’explication adéquate. La première déclaration de foi dans le Père, le Fils et le Saint-Esprit faisant autorité fut faite par le premier concile des églises à Nicée en 325, qui déclara également que le Fils est de la même substance que le Père. Si vous rejetez la doctrine des apôtres concernant le baptême au Nom du Seigneur Jésus-Christ qui vous amènera à la révélation de la vérité, sachant que Jésus Lui-même a prié pour tous ceux qui croiraient en Lui par les paroles des apôtres (Jean 17.20), et si vous continuez à accepter le baptême trinitaire en trois personnes séparées, vous serez automatiquement identifié à l’église Catholique romaine, car c’est son baptême que vous aurez reçu.

 


Liens pour s'approfondir sur le thème du baptême



Imprimer le traité selon votre choix