D’APRES-VOUS, DE QUOI S'AGIT-IL?

(Who Do You Say This Is)

 

27 décembre 1964, matin
Phoenix — Arizona, U.S.A.

 



  1. Amis, bonjour. Assurément, j’estime que c’est un privilège d’être ici dans cette église. Et pour commencer, j’aime le nom qu’elle porte. Elle s’appelle: «Le Nom de Jésus». J’aime cela et je pense que cela… C’est le Nom par lequel j’ai été racheté, racheté par ce beau Nom du Seigneur Jésus. Et alors, être ici avec mes bons amis, rassemblés ici à Phoenix, en ce beau dimanche matin… Je ne connais pas d’autre place où je préférerais être, à moins que cela ne soit dans la Gloire avec vous tous. Et c’est ce grand événement que nous attendons avec impatience un de ces jours.

  2. Et aujourd’hui, c’est un appel pour les malades qui m’a fait venir ici. J’ai parlé au frère Outlaw, mon précieux ami, qui m’a si gracieusement invité à venir et tous les ministres, ici à Phoenix ont été vraiment bons pour moi.

  3. Je me demande parfois pourquoi j’ai déménagé à Tucson. J’y suis depuis trois ans et je n’ai jamais été invité à une chaire. Aussi, je suppose que j’ai juste à faire ma visite à Phoenix où je me sens le bienvenu. Eh bien, peut-être qu’ils s’habitueront à moi… Vous savez, j’ai prêché là-bas l’autre soir et j’ai prêché pendant trois heures; ce n’est pas étonnant qu’ils ne m’aient pas demandé de revenir.

  4. Mais j’ai un tel sentiment dans mon coeur pour Dieu et Son peuple… Et je suis si lent! J’ai une telle peur d’oublier quelque chose, de ne pas en dire assez, que je mets trois ou quatre messages en un. Aussi, certainement… Je m’excuse de vous avoir gardé si longtemps, vous tous qui étiez là-bas. Je n’aurais pas dû faire cela.

  5. Je suis heureux d’être ici ce matin avec frère Carl Williams, le jeune Jimmy, le choeur et mes amis les frères Mosley; vous voyez Brad, frère John Sharret et beaucoup de mes amis, frère Pat Tyler, du fin fond du Kentucky et encore tellement d’amis simplement réunis dans cette assemblée. Vous voyez, j’ai vu beaucoup de mes amis de Tucson et d’ailleurs, prendre place ici.

  6. Je pense à un jour où tout ceci sera terminé, nous nous rassemblerons alors et nous n’aurons plus jamais à arrêter d’écouter cette belle musique, vous voyez. Je viens juste de remarquer le fils de frère Williams, il se tient là-bas derrière. Il a donné un témoignage l’autre soir, en bas à l’auberge Ramada. Je crois qu’il atteint presque les six pieds de haut. Mais, je vous dis qu’après ce témoignage, je crois qu’il avait atteint les dix pieds. J’ai vraiment apprécié ce que ce garçon a dit, c’était un si merveilleux témoignage!

  7. Quand j’entends ces charmants jeunes garçons témoigner de leur foi centrée en Christ… Je me fais vieux et un de ces jours, je devrai arrêter et partir à la Maison. Et vous voyez arriver ces charmants jeunes garçons, qui sont prêts et qui se préparent eux-mêmes pour poursuivre là où je m’arrête… et c’est de cette manière que nous faisons. C’est de cette manière que la vie est conçue, une génération montera. Père et mère, ils élèvent leurs petits, les voient se marier et arrivent les petits-enfants. Et après un temps, papa et maman retournent à la poussière. Et alors, à ce moment, les enfants sont mûrs pour les petits-enfants et ensuite, ils s’en vont aussi. Mais un de ces jours, il y aura une glorieuse résurrection générale. Nous serons tous appelés dans la Présence de Dieu pour répondre de ce que nous avons fait avec ce que Dieu nous a donné: Jésus-Christ. Aussi, je suis heureux de savoir que j’ai vécu dans cette génération avec de tels groupes de charmantes personnes rencontrés autour du monde. Je suis simplement reconnaissant envers Dieu pour cela. Et un jour, lorsque l’appel viendra, je devrai simplement retrouver les oeuvres que j’ai faites. Je veux qu’elles soient toutes à la gloire et à l’honneur de Dieu.

  8. Il y a tellement de choses que j’aimerais oublier, à l’aube de cette nouvelle année, pourtant je sais que je Lui les ai confessées comme des fautes et qu’Il les a jetées dans la Mer de l’Oubli et qu’Il ne s’en souviendra jamais plus. Maintenant, vous voyez, nous ne sommes pas faits de cette manière car nous nous rappelons toujours. Nous pouvons nous pardonner l’un l’autre, mais nous ne pouvons pas oublier car nous sommes faits différemment. Mais Dieu peut pardonner et oublier. Il peut simplement effacer ces fautes comme si elles n’avaient jamais existé. Vous voyez? Cela parce qu’Il a accès à cette Mer de l’Oubli alors que nous, nous ne l’avons pas. Pensez simplement à cela, Dieu ne peut même pas se rappeler que nous ayons jamais péché. Vous voyez, Il peut oublier toute la chose et elle ne reviendra plus jamais en mémoire. Ne serait-ce pas extraordinaire de pouvoir faire ainsi?

  9. Ce n’est pas ici un endroit pour plaisanter. Je ne crois pas dans ces plaisanteries. Cela me rappelle un de mes amis. Il est maintenant parti dans la Gloire. Mais un jour, il m’a raconté une petite histoire, celle d’un couple qui avait déménagé de la campagne à la ville. Ce jeune couple avait un vieux père et il était vraiment en feu pour Dieu. La jeune femme (c’était son père) avait rencontré quelques personnes de la bonne société. Vous savez, là où vous avez toutes ces sortes de distractions classiques. Ainsi, ce jour-là, elle était sur le point d’avoir une sorte de réception à la maison.

  10. D’habitude, son père, après qu’il ait dîné, prenait sa Bible et allait dans une pièce pour lire un moment. Il La posait et il commençait à pleurer, à crier et continuait ainsi… se levait, mettait ses lunettes et lisait à nouveau. Ensuite, il trouvait quelque chose, posait ses lunettes et recommençait à pleurer et à crier. Elle se disait: «Cela interromprait ma réception, aussi, je devrais faire quelque chose avec mon père, mais je ne sais pas quoi faire». Finalement, elle décida de le laisser aller en haut et d’occuper la place.

  11. Alors, elle se mit à penser: «Eh bien maintenant, je ne peux pas lui donner sa Bible parce qu’il fera la même chose là-haut». Aussi, elle lui donna juste un vieux livre de géographie et l’envoya en haut. Elle lui dit: «Papa, regarde les photos du monde entier et toutes ces choses pendant que nous aurons la réception». Elle lui dit: «Nous ne serons pas trop longues, nous serons… Tu pourras descendre après un moment». Elle ajouta: «Je sais que tu n’aimes pas être là où il y a toutes ces femmes».

  12. Il lui dit: «Non, c’est en ordre chérie, je vais monter là-haut».

  13. Elle lui a mis une lumière et a préparé une petite place. Et elle a pensé: «Eh bien, c’est réglé. Il va juste regarder les photos et lire un peu de géographie et après… il descendra après un moment. Et tout ira bien».

  14. Alors qu’elles étaient en train de boire leur limonade rosée, vous savez, au milieu de leur réception… un moment après, la maison commença à trembler et le vieil homme commença à se lever, à monter et à descendre l’étage et à crier. Elle pensa: «Que lui arrive-t-il? Il n’avait pas sa Bible là-haut. Il doit avoir trouvé une Bible!».

  15. Alors, elle a monté rapidement les escaliers et elle a dit: «Papa, ce n’est pas la Bible que tu lis, c’est un livre de géographie».

  16. Il a dit: «Je le sais chérie. Je le sais! Mais, tu sais que l’autre jour je lisais dans la Bible, où Jésus a dit qu’Il jetait tous nos péchés dans la Mer de l’Oubli, tu vois, et qu’Il ne se les rappellerait même plus. Et je lisais ici, dans le livre de géographie que dans certains endroits, ils ne pouvaient même pas trouver le fond de la mer». Il a dit: «Pense simplement qu’ils sont toujours en train de tomber».

  17. C’est ce qui le rendait heureux. Vous pouvez donc trouver Dieu partout où vous regardez. Vous voyez, si vous regardez autour de vous, chaque chose parlera pour Lui.

  18. Maintenant, en toute sincérité, j’ai demandé au frère Outlaw: «De quoi parlerai-je ce matin? Avez-vous déjà donné votre message de Noël?».

Il a dit: «Oui».

J’ai dit: «Votre message de la Nouvelle Année?».

— «Non».

  1. Aussi, j’ai ici quelques ébauches à propos de mon message de la Nouvelle Année pour le cas où je serais invité quelque part. Mais j’ai pensé que je laisserais cela au frère Outlaw pour son message la semaine prochaine.

  2. J’ai donc réfléchi pour écrire ici un petit texte qui va nous occuper quelques minutes, Dieu voulant. Et nous avons l’assurance qu’Il va nous bénir. J’aimerais remercier frère Outlaw et cette église pour m’avoir invité à parler ici. Frère Outlaw disait que: «Notre amitié n’a jamais été flétrie». C’est la grâce de Dieu qui nous a gardé tout au long de ces années. La première église qui m’ait invité et dans laquelle je suis venu, c’était ici à Phoenix.

  3. Je crois que maintenant je vois ici le frère Trow. Je ne suis pas sûr… il est devant. Je crois qu’il y était déjà à cette époque. J’ai des petites choses qu’il m’a données à ce moment; petites… elles ont été moulées ou quelque chose comme cela. Vous savez, des petites choses en étain, d’ici, d’où vous venez. Est-ce que c’est vrai, frère Trow? Et vous, regardez autour de vous… Je me demande comment cela sera ce matin-là lorsque vous passerez de l’autre côté, vous savez, et que vous verrez les gens… Ils disent: «Eh bien…». Vous savez, nous serons alors si différents de maintenant. Nous serons… c’est vrai! Nous n’aurons aucune marque de péché ou de vieillesse. Nous serons parfaits. Oh, j’attends ce temps avec impatience où toutes les difficultés seront terminées. Pas vous?

  4. Et maintenant, je sens que j’ai un Message de Dieu. Je ne veux pas être différent, mais je dois être honnête. Et si je ne dis pas mes convictions, alors, vous ne pourriez pas avoir confiance en moi, parce que je serais plus comme un traître ou un hypocrite. Et je veux être tout autre chose que cela, vous voyez? Je risque de perdre quelques amis sur terre, mais je veux rester vrai par rapport à mes convictions, à ce que je pense qui est juste.

  5. Maintenant, c’était très facile quand j’ai débuté il y a bien des années. Avec les signes, le message et les prédications, partout il y avait des bras ouverts, «Viens!, Viens!, Viens!». Mais alors, vous constatez que chaque véritable signe de Dieu a un Message, une Voix. Vous voyez, cela Le suit. Si cela ne le suit pas… Dieu ne donne rien comme cela, juste pour le plaisir de le donner. Il envoie quelque chose en avant pour attirer l’attention sur ce qu’Il se prépare à dire. C’est comme le chant merveilleux qui a été donné par le choeur. Qu’est-ce que cela fait? Cela calme les gens et les prépare pour le message qui va être donné.

  6. C’est ce que fait un signe. Moïse avait les signes dont nous avons parlé l’autre soir, et ces signes avaient des Voix. Et quand la Voix parlait… Jésus a aussi commencé en guérissant les malades — Il était un grand Homme. Mais quand le temps fut venu que ce Prophète, là sur la terre, faisait des signes (ils n’avaient pas eu un prophète depuis 400 ans), alors Il était «un bon camarade», chacun Le voulait. Mais quand le Message qui suivait ce signe (la Voix)… lorsqu’Il s’assit un jour et qu’Il dit: “Le Père et Moi sommes un”. Oh, mes amis, c’était quelque chose de différent. Ils ne voulaient pas de cela. Vous voyez?

  7. Le monde est exactement comme cela mes amis? Tout ce qu’ils peuvent avoir, s’ils peuvent l’avoir, ils l’utilisent pour s’aider eux-mêmes, vous voyez… Ils sont d’accord avec cela aussi longtemps que cela ne les gêne pas, c’est pourquoi ils le font. Mais lorsque le temps vient où ils doivent changer leurs idées à propos des choses, alors viennent les problèmes.

  8. Maintenant, vous voyez, nous construisons un bâtiment, un bâtiment, non un mur. Les constructeurs veulent prendre une ligne de blocs et aller tout droit. N’importe quel maçon peut faire cela. Mais pour réaliser un angle, cela requiert de réelles compétences techniques, vous voyez? Alors, si vous devez réaliser un angle, cela prend du temps… cela montre si vraiment vous êtes oui ou non un véritable maçon lorsque vous réussissez à réaliser un contour et à maintenir la continuité avec le reste du bâtiment… réaliser un angle… Maintenant, les difficultés viennent à l’occasion de ces angles. Les maçons veulent continuer à construire en ligne droite. Mais nous ne construisons pas un mur, mais un bâtiment.

  9. Maintenant, lorsque nous approcherons cela ce matin, priez pour moi. Je prie toujours pour vous. Et maintenant, inclinons nos têtes un moment, dans la Présence de notre Glorieux Dieu Jehovah. Chacun d’entre nous réalise son insuffisance. Et il n’y en a aucun qui est sans besoins. Je me demande, pendant que nous prions s’il n’y a pas quelques-uns d’entre vous qui ont un besoin spécial.

  10. Vous savez, le Dieu infini, comme je l’ai dit à Phoenix l’autre jour lors de la réunion… c’est comme lorsque cela vient à la télévision… Christ est ici dans le bâtiment, maintenant. Vous voyez, chaque mouvement que vous faites, chaque battement de cil, cela ne meurt jamais. C’est dans les ondes éthérées de l’air. La télévision ne fabrique pas cela, elle attrape juste vos ondes et les produit sur un écran. C’est présent de toute façon. Cela a toujours été là. Chaque mouvement que vous faites reste “toujours vivant dans l’air”. Maintenant, vous voyez tout ce sur quoi nous allons être jugés au jugement dernier?

  11. Ainsi, Dieu est ici de la même manière. Nous ne Le voyons pas, tout comme nous ne voyons pas ces images de télévision. Un certain tube ou un cristal ou quelque chose comme cela est nécessaire pour capter la voix, reproduire l’image et ainsi de suite. C’était déjà là lorsqu’Adam était sur terre, mais nous venons juste de le localiser. Dieu est ici ce matin. Et un de ces jours dans le Millénium, nous réaliserons qu’Il était ici dans cette réunion, ce matin. Cela sera simplement plus réel que la télévision ou que ces autres choses.

  12. Maintenant, dans cette pensée, gardez dans votre coeur ce dont vous avez besoin et levez simplement votre main vers Lui. Voulez-vous le faire? Dites: «Seigneur…» et dans votre coeur, considérez cette pensée.

  13. Maintenant, Père céleste, nous avons seulement cette unique approche, et c’est par le moyen de la prière. Nous venons dans le Nom du Seigneur Jésus. Nous ne sommes pas dignes d’exprimer ou d’employer le Nom. Nous ne sommes pas… D’aucune façon, nous ne pensons que nous en sommes dignes, mais c’est parce que nous sommes invités à le faire. Et sachant, qu’Il a dit: “Si vous demandez au Père quoi que ce soit en Mon Nom, Il vous l’accordera”. Si seulement notre foi pouvait se tenir derrière cela, sur Sa Parole, sur ce qu’Il est, nous serions alors certains d’obtenir ce que nous demandons. Tu as vu chaque demande. Tu as vu ma main. Tu connais ma requête.

  14. Et Père, je prie pour chacun d’entre eux et pour chaque chose dont ils ont besoin… Seigneur, je ne crois pas qu’un tel groupe demande quelque chose de faux. Cela peut être quelque chose pour l’avancement de leur royaume, pour leur propre guérison ou pour leur propre entendement. En faisant cela, ils souhaiteraient faire avancer le Royaume de Dieu.

  15. Et je Te prie, Dieu, pour que tu exauces chaque requête. Bénis cette église, son pasteur, ses associés et les diacres, administrateurs, tous ses membres, les visiteurs et les étrangers. Ils ne sont pas des étrangers, Seigneur. Nous sommes tous Tes enfants par grâce et par Christ. Et nous prions pour que Tu nous donnes ce matin le Pain de Vie. Maintenant que nous puissions partir d’ici avec la certitude que ces requêtes que nous avons présentées nous ont été accordées.

  16. Bénis la Parole, Seigneur, quand je La lirai. Il n’y a aucun homme qui a été capable ou suffisant pour interpréter cette Parole. Jean a vu le Livre dans la main de Celui qui était assis sur le trône, et il n’y avait personne dans le ciel ou sur la terre ou en-dessous de la terre qui était digne, même de regarder le Livre. Mais un des anciens a dit: “Voici le Lion de la Tribu de Juda a vaincu”. Jean cherchait à voir un lion, il a vu un Agneau qui avait été tué, un Agneau ensanglanté qui s’est avancé et a pris le Livre et est monté sur le Trône et s’est assis. Et toutes les célébrités des Cieux ont enlevé leurs couronnes de leurs têtes et se sont inclinées, sachant qu’Il était digne.

  17. Seigneur, nous prions pour qu’Il vienne au Trône de nos coeurs ce matin, qu’Il grimpe et prenne possession de chaque pensée que nous avons et qu’Il prenne la Parole et nous parle afin que nous en connaissions davantage à Son sujet et en ce qui concerne Son plan dans nos vies. Nous le demandons dans le Nom de Jésus. Amen.

  18. Maintenant, si vous voulez bien regarder dans la Bible… L’Ecriture est trouvée dans Matthieu, chapitre 21, et commence avec le… Je crois que nous avons lu le verset 10 et 11 du chapitre 21 de Matthieu. Soyez gentils de lire ce chapitre lorsque vous arriverez à la maison, si vous ne l’avez pas lu lors de ces vacances. C’est très bien. Tout est bien. Tout spécialement pour cette saison avec le Message que j’espère le Saint-Esprit me laissera vous apporter ce matin.

  19. Observez le verset 10 pendant que nous le lisons et le verset 11:

    “Et comme il entrait dans Jérusalem, toute la ville fut émue, disant: Qui est celui-ci? Et les foules disaient: Celui-ci est Jésus, le prophète, qui est de Nazareth de Galilée”.

Maintenant, laissons Dieu ajouter à Sa Parole le contexte de l’Ecriture qui a été lue.

  1. Maintenant, nous savons de quel temps il s’agit, et beaucoup d’entre vous sont familiers avec l’Ecriture de ce chapitre-ci. C’est réellement le jour où Christ est entré dans Jérusalem, sur le dos de ce petit âne… Il y a une légende qui dit: “que c’était un âne blanc”. J’imagine que cela préfigure Sa seconde venue sur un cheval de bataille. Cette fois, le prophète a dit qu’Il monterait… Votre Roi vient à vous sur le petit d’un âne et Il est humble et doux. C’est de cette façon qu’Il est venu, sur un petit âne, un petit porteur de fardeaux. Mais la prochaine fois, Il viendra dans la Gloire (dans l’Apocalypse, chapitre 19), Il viendra comme un Puissant Conquérant, Son vêtement trempé dans le sang, monté sur un cheval blanc et toute l’armée des Cieux le suivant sur des chevaux blancs. Et la légende (pas scripturaire ou historique)… mais la légende croit qu’Il montait un petit âne blanc lorsqu’Il est entré dans Jérusalem.

  2. Maintenant, j’ai choisi cela parce que nous sommes dans les ombres du temps de la saison des fêtes de Noël et de la Nouvelle Année; la fin d’une année et la naissance d’une nouvelle. Dans quelques jours beaucoup de gens vont tourner une nouvelle page, faire de nouvelles choses et faire de nouveaux voeux. C’est le commencement d’une Nouvelle Année. Et cela ne me semble pas trop comme étant Noël. Je ne sais pas pourquoi. J’ai toujours aimé l’appeler «le jour du “Père Noël”». Vous voyez? Parce qu’il n’y a pas vraiment…

  3. Cela ne pouvait pas être le jour de la naissance de Christ. Cela ne pouvait simplement pas l’être. Il aurait dû naître en mars ou en avril, parce qu’Il était l’Agneau. Il était un agneau mâle, né sous Ariès, le bélier. Cela devait l’être, vous voyez. Et les agneaux ne naissent pas en décembre de toute façon. Les agneaux naissent au printemps. Encore une autre chose maintenant, les collines de Juda, ont vingt pieds de neige. Comment les bergers auraient-ils pu être là-bas dehors?

  4. Ainsi, cela vient vraiment de la mythologie romaine, le jour d’anniversaire du dieu soleil. Dans le système solaire, lorsque le temps avance, les jours s’allongent et s’allongent… et les nuits deviennent plus courtes. Et selon la mythologie romaine, entre le 20 et le 25 décembre, c’est l’anniversaire du dieu soleil. Alors ils célébraient l’anniversaire du dieu soleil. Avec Constantin, ils rédigèrent la constitution de l’église d’état et ainsi de suite. Il a dit: «Nous le changerons (ne sachant pas quel jour c’était) et le mettrons au jour de l’anniversaire du dieu soleil et nous le ferons: anniversaire du Fils de Dieu». Vous voyez? Mais nous ne savons pas quel jour c’était.

  5. Aujourd’hui, ils ont tellement tiré Christ dehors que c’est n’importe quoi… Quelqu’un a à nouveau ramené de la mythologie — de la mythologie allemande —, une créature qui vivait, on le suppose, sous le nom de Saint Nicolas ou de Kriss Kringle. Et tout cela est juste un mythe et Christ ne s’y trouve pas du tout.

  6. Et les gens ont tourné cela en fêtes d’achats, d’habits à la mode, de jeux et de whisky. Et un commerçant qui peut vendre ses marchandises lors de la période de Noël peut pratiquement vivre tout le reste de l’année. Vous voyez? Ce sont de grandes vacances commerciales. Et les pauvres petits enfants dans la rue… leur parenté ne peut pas les visiter avec un présent, comme fait le “Père Noël”. Et ils marchent en descendant la rue, avec leurs petites mains sales et leurs petits yeux rougis. Je déteste simplement voir venir cette période. Cela devrait être un jour solennel d’adoration de Dieu au lieu des maux de coeur, de tête et autres. Il n’y a rien de Christ là-dedans. Mais nous sommes maintenant en plein milieu de cela.

  7. Nous nous trouvons nous-mêmes à peu près comme ils se trouvaient alors. Vous voyez, c’est juste le début d’une grande fête. Jésus venait à la fête de Pâques. Et il était entré dans Jérusalem… ou plutôt Il entrait dans Jérusalem. Et toutes les prophéties de ce qu’Il avait fait devaient être accomplies. Chaque chose dans la Bible a une signification. Chaque nom a une signification. Il n’y a rien d’écrit dans l’Ecriture qui n’ait pas une profonde signification.

  8. J’ai parlé l’autre soir à Tucson, sur: Pourquoi cela devait-il être des bergers plutôt que des théologiens? Il est né juste à côté de l’église. Et le Saint-Esprit est allé dans les lieux sauvages et a pris, non pas des théologiens, mais des bergers. Cela devait être de cette manière. Les théologiens n’auraient pas cru un tel Message. Aussi, cela devait être des bergers.

  9. J’ai prêché ici, il y a quelques années (il y a deux ans): Pourquoi cela devait-il être la petite Bethléem? Dieu voulant, Noël prochain j’aimerais que nous prêchions sur: Pourquoi cela devait-il être des mages? Ces «pourquoi» ont des réponses pour eux et elles sont juste ici, dans la Bible. Et nous vivons dans un temps merveilleux, le plus grand temps de tous les âges. Nous vivons où à tout moment, le temps peut s’arrêter et l’Eternité se fondre dans l’instant présent et continuer. Les âges dont tous les prophètes et les hommes sages attendaient… Nous devrions être sur nos gardes à chaque heure, veillant sur Sa venue.

  10. Nous nous trouvons nous-mêmes à ce Noël, à peu près comme eux, lors de leur premier Noël. Le monde est juste prêt à tomber en morceaux, comme j’ai prêché une fois, quelque part, sur: Le monde tombe en morceaux. Et à nouveau, le monde est prêt à tomber en morceaux. Regardez les tremblements de terre ici, en Californie. Je prédis qu’avant la venue du Seigneur Jésus, ce Dieu va engloutir cette place. Je crois que Dieu va couler Hollywood, Los Angeles et ces places souillées là-bas. Elles iront au fond de la mer. Il y a tellement de péchés, vous voyez, c’est la barrière: l’obstacle.

  11. La civilisation a voyagé avec le soleil et elle a commencé à l’est, allant vers l’ouest. Et maintenant, c’est sur la Côte Ouest. Si elle va plus loin, elle reviendra à nouveau à l’Est. C’est cela la barrière. Et le péché a voyagé avec la civilisation et elle devient la fosse septique de tous les âges. Aucun des êtres humains des autres âges n’aurait imaginé les choses qu’ils font aujourd’hui. Les femmes se sont jetées dans des souillures telles qu’aucune femme d’un autre âge aurait pu imaginer que de telles choses puissent se faire aujourd’hui. Et nous nous appelons toujours Chrétiens. Quelle disgrâce!

  12. Pas étonnant que le grand prophète se soit levé et ait dit: “Et je n’étais pas un prophète, et je n’étais pas fils d’un prophète, mais…”. [Amos 7.14 — N.d.R.]. Il a dit: “Le lion a rugi, qui n’aura pas peur? Le Seigneur, l’Eternel a parlé et qui ne prophétisera?”. [Amos 3.8 — N.d.R.] Vous voyez, il y a quelque chose qui est appelé à sortir.

  13. Nous sommes dans une heure critique, le monde l’est. Mais l’Eglise, la véritable église, pas la dénomination, mais l’Eglise Elle-même est prête pour le plus grand triomphe qu’Il ait jamais fait: la venue de l’Epoux vers l’Epouse.

  14. Nous nous détachons, cherchant un messie (quelque chose) qui vienne et nous sauve et qui nous tire de là. Nous regardons les troubles là-bas à l’Est. Nous regardons les soulèvements en Afrique et les problèmes raciaux, l’intégration et les ségrégations. Et nous, ici, nous étions tous agités et énervés il n’y a pas si longtemps à propos de nos amis de couleur. «Nous devons avoir, nous devons obtenir l’intégration. C’est ce dont nous avons besoin. Nous devons avoir l’intégration; que chaque homme soit égal, chaque homme puisse emprunter…». C’est parfaitement en ordre. C’est parfaitement en ordre. Je ne crois pas à l’esclavage. Ces gens n’étaient pas des esclaves au commencement. Ils n’étaient pas esclaves.

  15. Dieu est un ségrégationniste. Je le suis aussi. Chaque Chrétien est une ségrégation. Dieu sépare Son peuple de tous les autres peuples. Il y a toujours eu une ségrégation. Il choisit une nation. Il choisit un peuple. Il est un ségrégationniste. Il a fait toutes les nations. Dans les faits, un véritable Chrétien doit être un ségrégationniste, se séparant lui-même des choses du monde et de tout le reste, pour venir à un seul but, Jésus-Christ.

  16. Mais ils sont contre cela. J’ai essayé de leur dire: «Ce n’est pas cette chose qui va sauver notre nation. C’est seulement un plan politique. C’est une chose venant du communisme». Je crois que Martin Luther King va conduire son peuple dans le plus grand carnage et massacre qu’ils n’ont jamais eus. Nous leur donnons l’intégration et maintenant c’est pire qu’avant! Vous voyez, cela ne va pas rassembler le monde. Cela ne va pas nous sauver. Vous voyez, ce n’est pas la question. Il y a une seule chose qui sauve: c’est Dieu. Et ils ne Le veulent pas, certainement pas.

  17. Ils ne L’ont pas voulu à ce moment-là. Ils étaient en train de se désagréger, et leur politique tombait en ruine et leur nation se détruisait, leur église se brisait et ils criaient pour un Messie, ils Le voulaient: “Oh, envoie-nous un Messie”. Mais quand Il est venu…

  18. Dieu donne la réponse à votre prière. Vous avez demandé et vous recevrez. Je pourrais m’arrêter ici pendant des heures, au sujet des hommes, des femmes, même des Chrétiens, qui prient pour quelque chose. Dieu donne la réponse et ils ne la reconnaissent même pas.

  19. Et maintenant, Dieu leur a donné la réponse. Ils voulaient un Messie. Ils savaient qu’ils avaient des Césars, qu’ils avaient eu des David, des Salomon (l’homme sage). Ils avaient eu des David (le puissant guerrier). Ils en avaient eu de toutes sortes, mais ils savaient qu’ils devaient recevoir le secours du Ciel. Dieu leur avait promis un Messie et Il leur envoya ce Messie, en réponse à leurs prières, mais ils ne voulurent pas de Lui.

  20. Je me demande aujourd’hui si nos prières… Vous les entendez dire: «Priez pour un grand réveil. Priez pour cela. Priez pour une percée. Priez pour l’unité». Si Dieu envoyait un tel programme, je me demande si nous l’accepterions. Je me demande juste si nous accepterions ce qu’Il nous envoie. Vous voyez, la raison pour laquelle nous prions pour ces choses, c’est parce que nous savons que c’est un besoin. Mais quand Dieu l’envoie à Sa manière, alors, ce n’est pas forcément en accord avec notre goût et nous ne voulons pas le recevoir. Et c’est comme cela que les choses étaient en ce jour. S’Il n’était pas dans le goût de leur croyance… Ils ne voudraient pas non plus Le recevoir aujourd’hui. C’est la raison pour laquelle ils ont posé cette question: «Qui est-Il?». «Qui est ce type qui vient?». Vous voyez, c’était un temps extraordinaire. Oh, tout le monde était sous tension. Quelque chose était sur le point d’arriver.

  21. Et regardez au monde d’aujourd’hui, sous quelle tension le monde entier vit. Vous descendez la rue… C’est même dangereux de conduire. Il n’y a même pas de sécurité sur une autoroute à quatre pistes. Tout le monde est à cran, poussant des coups de gueule… De quoi s’agit-il? Calmez-vous. Où allez-vous? C’est ce qui remplit les institutions de fous. C’est ce qui a conduit l’église dans un tel trouble. Ils sont tellement accrochés à certaines choses. Ils ne veulent pas s’arrêter et considérer la Parole de Dieu et l’heure dans laquelle nous vivons; tout est sous stress, sous tension.

  22. Et maintenant nous savons. Nous sommes conscients. La terre vient juste de passer au travers de quelques grandes douleurs de l’enfantement. Et l’église va passer au travers de quelques douleurs de l’enfantement. Elle doit passer au travers des douleurs de l’enfantement avant qu’elle puisse donner… La venue au monde de chacun des prophètes était une douleur de l’enfantement pour l’église. Le monde a passé au travers d’une Première Guerre mondiale, d’une Seconde Guerre mondiale et maintenant, il est prêt pour une Troisième Guerre mondiale. Et c’est à nouveau les douleurs de l’enfantement. Mais il n’y a qu’une seule chose qui puisse apporter la paix: c’est Christ.

  23. Tous nos plans et toutes nos idées, tous nos échafaudages ecclésiastiques, toute notre politique, toute notre science, toutes ces choses ont prouvé qu’elles étaient un non-sens. Alors, nous prions pour que Dieu nous aide, pour qu’Il intervienne, «viens et fais quelque chose pour nous». Et quand Il le fait, je me demande si nous sommes capables de Le comprendre; si nous sommes capables de Le recevoir et même si nous aurions le désir de considérer cela.

  24. C’est donc ce qui a été fait dans leurs jours. Ils avaient prié, ils avaient eu toutes sortes de grands conducteurs, ils avaient été sous des gouvernements, sous des royautés, sous des juges. Ils avaient été sous toutes sortes de choses. Mais ils savaient qu’il n’y avait qu’une seule chose qui pouvait les sauver, c’était la venue du Messie. Et le Messie signifie: Celui qui est oint. Un être humain qui était oint. L’être humain, oint avec la Parole… La Parole faite chair au milieu de nous. Et quand Il est venu, Il n’était pas exactement au goût de ce qu’ils auraient voulu de Lui; pas du goût qu’il aurait dû avoir en venant. Alors c’est pourquoi ils criaient: “Qui est ce type? Quel est ce tapage là autour?”. Un ramassis de paysans, là-bas à la porte, cassant des palmes…

  25. Et ils ont dit: “Eh bien, faites-les tenir tranquilles? Ils nous rendent nerveux avec la manière dont ils braillent, se tordent et font du tapage”.

  26. Jésus dit: “S’ils restaient tranquilles, ces pierres pleureraient immédiatement”.

  27. Oh, le temps s’accomplissait! La prophétie était en train de se réaliser. Ce n’est pas étonnant: “Le Lion a rugi”. Il est dit: “Qui ne le craindrait?”. Et Dieu a parlé. “Quel est celui qui ne pourrait se garder de prophétiser?”.

  28. “Non, s’Il n’était pas juste à notre goût… S’Il était simplement venu de la manière que nous voulions, de la manière dont nous pensions qu’Il devait venir, nous L’aurions reçu”. C’était leur credo qui les avait ainsi fait sortir de la Parole écrite. Ils en étaient tellement éloignés qu’ils ont manqué de reconnaître Celui pour la venue Duquel ils avaient prié. Leurs églises les avaient tellement éloignés, éloignés à un point tel qu’ils ne pouvaient croire que Celui pour Lequel ils avaient prié, se tenait juste devant eux. En effet, Il n’était pas à leur convenance, donc ils ne pouvaient pas Le croire. Ils devaient s’en éloigner. Ils L’ont évincé… Il n’y a qu’une seule chose que vous pouvez faire lorsque vous rencontrez Christ. Soit vous L’acceptez, soit vous Le refusez. Vous ne pouvez jamais être neutre. Vous ne pouvez pas faire cela. Vous ne devez pas le faire. C’est simplement comme cela.

  29. Maintenant remarquez combien peu d’entre eux L’ont reconnu comme étant la Parole ointe pour ce jour. Vous voyez, Dieu, au commencement, était infini et connaissait tout depuis son origine… Et toutes ces choses sont le déploiement de Ses attributs. Vous avez un attribut. C’est votre pensée. Vous pensez à quelque chose, vous le prononcez et vous le prenez. C’est Dieu. Lui, au commencement. Si jamais vous allez au Paradis, c’est que vous étiez pour commencer au Paradis. Vous êtes une partie de Dieu. Vous étiez dans Sa pensée. Il connaissait votre nom. Il connaissait qui vous étiez avant même qu’une molécule existe ou que la lumière fût. Et Il l’a inscrit dans le Livre de Vie de l’Agneau avant même que le monde fut formé. Vous voyez, vous étiez dans Sa pensée. Ensuite vous êtes devenu une Parole. Et une parole est l’expression d’une pensée. Ensuite, vous avez été manifestés.

  30. C’est de cette manière qu’Il était. Lui-même était seul au commencement. Il demeurait seul avec Ses pensées. Il ne fera plus jamais cela parce que Ses pensées ont été rendues manifestes. Et c’est pour cela que nous sommes ici aujourd’hui… C’est Dieu en communion avec Ses pensées, étant rendues manifestes, vous voyez? C’est là que nous sommes. Ainsi vous, si vous formez une pensée, vous ne pouvez pas ajouter une coudée à votre stature. Vous ne pouvez pas faire ceci, cela ou autre chose. C’est Dieu qui a usé de miséricorde. C’est Dieu. “Tous ceux que le Père M’a donnés viendront à Moi, et aucun homme ne peut venir excepté celui que Mon Père attire”. Cela règle l’affaire.

  31. Maintenant, remarquez combien peu d’entre eux, dans Son temps, parmi les millions d’hommes sur la terre ont su qu’Il était là. Pensez simplement qu’il y avait des millions de personnes qui n’ont jamais rien su à ce sujet. Et pensez à Israël en ce temps-là. Il y avait deux millions et demi de personnes Israélites, en Palestine et même pas un centième d’entre eux ont su cela. Ce n’est pas étonnant qu’Il ait dit: “Car étroite est la porte, et resserré le chemin qui mène à la vie, et peu nombreux sont ceux qui le trouvent” (Mat. 7.14). Pensez seulement au nombre de ceux qui ne L’ont pas reconnu, qui n’ont pas su qu’Il était le “Je Suis”. Et ceux-là étaient juste à côté d’où Il était; c’est vraiment le côté pitoyable.

  32. Ceux qui ont marché avec Lui et L’ont vu dans la rue n’ont pas reconnu qui Il était. Satan avait vu qu’on pouvait Lui donner le Nom le plus méprisable qui puisse être donné à une personne. Il était appelé par le monde, le monde charnel… Il était appelé: “illégitime”. On disait: “Sa mère était enceinte avant qu’elle fut mariée avec Joseph”. Vous voyez? Aussi, Satan Lui donna le nom d’illégitime.

  33. Et à nouveau, l’église L’a vu dans la manifestation de Sa grande puissance. Manifestant quoi? Pas un credo! Il manifestait la Parole! Il était Lui-même la Parole ointe. Et lorsqu’ils ont vu cela prendre place (la manifestation, le Messie oint), ils ne L’ont pas accepté. Ils n’en voulaient pas. Ce n’était pas à leur goût. Cela c’est le côté pitoyable. Pensez seulement à cela! De la même manière que dans les autres jours.

  34. Vous voyez, chacun avait sa propre interprétation de la Parole. C’est la raison pour laquelle Israël ne reconnut pas Moïse. C’est pourquoi le monde ne reconnut pas Noé. C’est la raison pour laquelle les prophètes n’ont pas été reconnus. Ils avaient leur propre interprétation de la Parole. Mais Dieu, dans chaque âge a eu Son Messie. Vous voyez? Rejeter le message de Noé c’était rejeter Dieu. Rejeter Noé, c’était périr. Rejeter Moïse, c’était périr. Ils étaient les Messies oints pour leur âge, la Parole qui avait été promise pour cet âge. Et lorsque Jésus vint, Il était la plénitude de la Parole.

  35. Dieu Lui-même placé dans la structure d’un homme, ainsi fait avec des os et de la chair; Celui qui était l’Oint. Ils auraient dû voir cela. Mais vous voyez, leur église mondaine avait tant ajouté ici et enlevé là jusqu’à devenir une telle confusion qu’ils se confiaient en leur église au lieu de la Parole. Et lorsqu’ils ont vu leur église ointe, ils ont alors pensé que quelque chose de grand allait prendre place. Mais lorsqu’ils ont vu la Parole ointe, ils ont alors dit: “C’est du fanatisme. Cet homme est un démon, un Belzébuth”, parce que c’était tellement contraire à leur église, à leurs credo et à ce qu’ils avaient fait. Et c’était ainsi lors de la venue de chaque prophète, l’église était dans une grande confusion.

  36. Dieu a envoyé Ses lois et leur a donné une alliance. Le prêtre entrait en scène pour enlever, ajouter, prendre et faire un credo de tout cela. Et alors, Dieu faisait se lever de nulle part, un homme oint, qui était élevé par la puissance de l’Esprit. Et il a toujours été haï des prêtres, des rois et des endroits où se trouvaient les faux prophètes qui portaient des habits précieux pour avoir de grands noms et autres. Et ils marchaient sournoisement et en douceur parmi les rois et les prêtres. Alors que le vrai, le véritable prophète, venait de nulle part, d’aucune de leurs organisations.

  37. Existe-t-il un endroit dans la Bible où Dieu a pris un prêtre et a fait de lui un prophète? Où Dieu a-t-il pris un théologien ecclésiastique (un homme formé, un homme entraîné théologiquement) et a fait de lui un prophète? Jamais dans toute l’histoire. Il ne l’a jamais fait, dans aucun âge. Il ne l’a jamais fait. Il doit s’éloigner de ce système et faire monter Son prophète. Et c’est ce qu’Il a fait ici.

  38. Lorsque Jésus naquit à Bethléhem, en Juda, il était issu d’une famille pauvre. On ne Lui connaissait pas d’origine, et cependant sa mère et son père étaient de la lignée de David. Ils devaient revenir pour être recensés. Et Le voici, juste un jeune homme… ne faisant rien excepté mettre en pièces les églises. Et ils L’ont haï. Et ils ne pouvaient rien dire si ce n’est que cet homme faisait des miracles. Pierre l’a exprimé au jour de la Pentecôte. Il a dit: “Jésus de Nazareth était un Homme approuvé de Dieu parmi nous car Dieu était avec lui”. Et pour ne pas ajouter quelque chose à Sa Parole mais pour m’exprimer plus clairement: “Il était Dieu fait chair avec nous. Dieu avec nous”.

  39. Et comme je l’ai dit l’autre soir, lorsque Moïse se tenait là-bas, avec sa main dans son sein, c’était Dieu en Moïse. Moïse gardant les secrets dans son coeur et il la sortait blanche, couverte de lèpre. Ensuite, lorsqu’il la remettait dans son sein, elle guérissait et quand il l’étendait vers eux, c’était le signe de l’envoi du Saint-Esprit. C’était à nouveau Dieu, juste dans une autre forme, le jour de la Pentecôte. Et nous l’avons rejeté, ne voulant pas cela. C’est de cette manière qu’ils ont agi alors. C’est probablement de cette manière que nous le ferions aujourd’hui.

  40. Nous voyons que chaque homme a sa propre interprétation. C’est pourquoi c’est si confus. Mais vous savez, la Bible dit: “Cette Parole ne doit avoir aucune interprétation personnelle”. Elle n’a pas besoin d’une interprétation presbytérienne. Elle n’a pas besoin d’une interprétation baptiste ou pentecôtiste. Dieu est Son propre Interprète. Il a dit qu’Il le ferait, aussi Il fait simplement ce qu’Il dit et cela règle l’affaire. Ainsi, lorsqu’ils voient la Parole ointe de la promesse, ils ne peuvent pas La recevoir parce qu’Elle est contraire à leurs credo. Vous voyez?

  41. A quoi ressemblerait le Messie (l’Oint) et que ferait-Il? C’était bien loin de leur compréhension. Et alors, lorsqu’il leur fut lu des Ecritures, disant ce qu’Il ferait, ils ne comprenaient toujours pas. C’est pourquoi ces rois mages sont descendus depuis Babylone. Ils étaient à peu près au nord-est de Jérusalem. Ils ont regardé et ont vu que cette Etoile les conduisait à l’ouest. Ils l’ont suivie pendant deux ans, descendant à travers le fleuve Tigre, et à travers les vallées de Shinear et sont arrivés à la cité qui est à la tête de toutes les religions. La plus grande religion du monde, dans le temple à Jérusalem. Et allant en haut et en bas des rues ils disaient: “Où est-Il?”. “Où est-Il, le roi des Juifs qui vient de naître?”. Pourquoi personne ne savait-il rien à ce sujet? C’était étrange.

  42. Cela a même remué le Sanhédrin… Ils ont appelé les érudits et ont dit: “Lisez dans les Ecritures où un Messie…”.

  43. Et ils l’ont fait et ont lu dans les Ecritures ce que Michée a dit: “Et toi Bethléhem Ephrata, bien que tu sois petite entre les milliers de Juda, de toi sortira pour moi celui qui doit dominer en Israël” (Michée 5.2).

Vous voyez, au lieu de rechercher, ils L’ont simplement rejeté: “Eh bien, c’est une équipe de fanatiques”. Vous voyez? Ils ont leur propre interprétation, et ils manquent la chose réelle alors que les bergers ont accepté le Message parce qu’ils n’en avaient pas.

  1. Comme toujours, quand Il vient, Il vient exactement de la manière dont la Parole a dit qu’Il viendrait. Et ils ont dit: “Qui est-Il?”. Vous voyez ce que je veux dire? Ils auraient dû savoir qui Il était. Et ici, pas le monde extérieur, mais l’église mondaine a dit: “Qui est-Il?, qui est-Il?”. Alors que les Ecritures disaient clairement que c’était précisément de cette manière qu’Il viendrait. Et ils disaient: “Qui est cet homme? Pourquoi toute cette émotion là autour? Arrêtez de faire tout ce bruit. Cela nous rend nerveux”. Vous voyez? La chose même pour laquelle ils avaient prié était exactement là, à portée de mains et ils ne L’ont pas reconnu. Et Il est venu exactement comme l’Ecriture avait dit qu’Il viendrait. Et s’Il venait aujourd’hui, Il viendrait juste comme l’Ecriture dit qu’Il viendrait. Il vient toujours conformément au goût de la Parole de Dieu et non selon le goût de quelques idées que les théologiens peuvent avoir à ce sujet.

  2. A propos, savez-vous que la Parole de Dieu n’est jamais venue à un théologien? Cherchez dans les Ecritures si cela a jamais été le cas. La Parole ne vient pas aux théologiens, pas du tout. Mais vous voyez, si la Parole était rendue manifeste aujourd’hui, la Parole pour notre jour serait au goût de la Parole de Dieu. Pas au goût des idées de quelqu’un. Dieu prendrait Sa Parole qu’Il avait promise pour ce jour, L’oindrait et cela arriverait. C’est tout. Il n’y a aucun moyen d’empêcher que cela se produise. Cela arrivera de toute façon, qu’importe ce que l’église dit et ce que le reste d’entre eux croit. Dieu le fera de toute façon. Il n’y aura simplement que quelques-uns qui Le sauront. C’est vrai, juste quelques-uns. Cela a toujours été ainsi.

  3. Vous voyez, avec leurs propres interprétations, ils ne peuvent rien faire d’autre parce qu’ils se dirigent vers ce que l’église leur a dit. Mais Il viendrait… Il vient toujours… Il l’a fait alors, et Il le fera chaque fois qu’Il viendra et chaque chose qu’Il fait sera faite dans le goût de la Parole. Ainsi, nous ne pouvons pas mettre notre confiance dans ce que les autres gens disent. Il n’y a seulement qu’une seule chose dans laquelle vous pouvez mettre votre confiance, c’est la Parole. Et la Parole est Dieu. Et la Parole ointe fait le Messie; la Parole ointe pour cette heure. Comme c’est beau! Ils L’ont manquée, la Parole. La Parole est toujours juste, mais leur interprétation de la Parole était fausse.

  4. Je me demande si cette grande chose, ce Conseil Oecuménique que nous avons dans le monde aujourd’hui et ce Conseil Mondial des Eglises se mettent ensemble, «pour faire de nous tous un seul»… Je me demande s’ils réalisent que c’est exactement ce que l’Ecriture a dit qu’ils feraient. Mais ils pensent que c’est la chose la plus merveilleuse du monde, que tous puissent joindre les mains et être un. Ils disent: «Jésus a prié pour que nous puissions être un». C’est vrai. Mais pas de cette manière-là.

  5. Il a dit: “Soyez un, comme Moi et le Père sommes un”. Oui, c’est de cette façon. Alors, comment cela sera-t-il? La Parole et nous, serons la Parole ointe. C’est l’unité de Dieu. L’unité de Dieu est la Parole ointe en vous. Vous voyez? Et alors vous devenez un fils (un messie) de l’âge.

  6. Maintenant, nous trouvons que les gens sont toujours les mêmes. Les gens ne changent pas. Ces personnes étaient divisées en trois groupes. Regardons cela pendant quelques minutes. Je sais que je vais vous garder un peu tard, mais seulement si vous êtes d’accord… Je suis si lent, je ne sais pas… Je rentre et j’écris des versets et quelques notes. Ensuite, je vais là-bas et le Saint-Esprit saisit l’un d’entre eux. Il semble que cela n’a pas de fin et cela continue… Mais maintenant, revenons à notre texte.

  7. Ils étaient divisés, à ce moment-là, en trois différents groupes, avec trois opinions différentes. Quelques-uns d’entre eux croyaient en Lui. Quelques-uns d’entre eux Le haïssaient et quelques-uns ne savaient que faire.

  8. Vous voyez? C’est exactement de cette manière que cela se présente. Je crois que j’ai prêché une fois dans cette église sur le thème: Croyants, soi-disant croyants et incrédules. Vous avez cela partout, ces trois dans le groupe. Lorsque nous voyons l’état dans lequel les gens ont toujours été, le groupe est toujours formé de ces trois. Nous pouvons aller en arrière et prouver que c’est toujours l’état dans lequel se trouvent les gens. Ils ont toujours été dans cette sorte de condition.

  9. Alors, voyant que cela a toujours été ainsi, nous sommes enclins à croire que Dieu a fait en sorte que les gens soient toujours comme cela. Pourquoi ferait-t-Il que Ses ennemis Le louent? Chaque chose… Paul a dit, dans les Romains, chapitre 9: “Oh, insensé, est-ce que le vase peut dire au potier, pourquoi m’as-tu fait ainsi? N’a-t-il pas le pouvoir de faire un vase d’honneur et un autre à déshonneur?”. Que se passerait-il s’Il n’avait pas fait la nuit? Vous n’auriez jamais apprécié le soleil. S’il n’y avait que le soleil, vous ne sauriez pas comment l’apprécier. Que se passerait-il s’il n’y avait pas de maladie? Vous ne sauriez pas comment apprécier la bonne santé. Que se passerait-il s’il n’y avait pas de méchants hommes? Pas de méchantes femmes? Une femme vertueuse ne serait jamais honorée. Vous voyez? L’honneur ne lui appartiendrait pas, parce que cet état serait normal, ce serait une chose habituelle. Mais c’est la loi du contraste.

  10. Dieu l’a fait ainsi: un pour être un déshonneur afin de montrer celui qui est honorable, un qui soit tellement faux afin de montrer… Si ce n’était pas ainsi, cela ne serait pas juste. S’il n’y avait pas… Il ne peut pas y avoir de faux dollar si le vrai dollar n’existe pas. Et alors, un faux dollar… Pour commencer, il devait y avoir un vrai dollar, le faux dollar, c’est une copie. Il ne peut pas y avoir de péché si la justice n’existe pas, parce que la justice est la véritable chose et que le péché c’est la perversion de la justice. En d’autres termes, une vérité est une vérité. Un mensonge ne peut exister sans que la vérité existe d’abord; le péché c’est pervertir cette vérité en un mensonge. Ainsi, le péché n’est rien d’autre que la justice pervertie. C’est pourquoi, celui-ci est un système dans le monde.

  11. Deux systèmes, l’un des deux est le véritable et l’autre est un système perverti. L’un d’entre eux est la Parole de Dieu, c’est ce qui est juste. Toute parole d’homme est un mensonge. Ce système dénominationnel que nous avons aujourd’hui, formant un Concile des Eglises est une chose fausse. Elle fait émerger une marque de la bête sur eux. Et les hommes y vont droit dedans, aveuglément.

  12. Dieu a mis la chose nécessaire sur la terre pour les délivrer. Mais ils pensent que c’est du fanatisme. Ils ne la veulent pas. Ils la rejettent. Ils pensent qu’ils doivent faire quelque chose à ce propos; qu’ils doivent faire leur propre système. Le système de Dieu est déjà là: la Parole. Mais nous ne voulons pas cela. Ainsi, nous nous trouvons nous-mêmes aujourd’hui exactement comme ils l’étaient à l’époque.

  13. Et maintenant, voyant que les gens ont été faits comme cela… Remarquez, vous dites… Je sais que je m’attarde, mais je ne veux pas passer mon temps à regarder la montre parce que cela me rend nerveux. Vous voyez?

  14. Maintenant, prenons un exemple pour voir si les gens sont faits pour être dans trois classes. Prenons la politique. Il y en a quelques-uns qui sont «chauffés à blanc» pour un homme; un autre groupe qui le hait et un autre groupe ne sait pas que faire à son sujet; ils ne savent pas qui choisir et cela les jette dans la confusion.

  15. Cet homme dit: «Oh, c’est un grand homme. Il fera le meilleur des présidents».

L’autre dit: «Il n’est rien d’autre qu’un renégat!».

  1. Ensuite, l’entre-deux dit: «Maintenant, je ne sais pas que faire». Vous voyez? Nous sommes conçus de cette manière. Nous sommes faits de cette manière. C’est de cette façon que les êtres humains sont. Cela devait être ainsi pour accomplir le glorieux plan de Dieu. Et pour qu’Il puisse accomplir ce qu’Il voulait faire sur la terre, l’homme devait être fait ainsi. Un est juste, un autre est faux et un autre est entre les deux. Cela a toujours été comme ça.

  2. Remarquez qu’ils font cela chaque fois qu’ils ne savent pas… L’homme qui est entre les deux est à la mauvaise place parce que: un peut parler sur le sujet, montrer pourquoi il pense qu’il est juste; l’autre peut montrer pourquoi il pense qu’il a tort mais celui qui est entre-deux ne connaît rien au sujet et il ne sait pas de quel côté se tourner. Il en va de même dans la religion. Les gens font la même chose aujourd’hui à propos de leur destination éternelle.

  3. Maintenant, cela va vous heurter, juste une minute. Ils agissent ainsi à propos de leur destination éternelle. Un homme va venir ici pour manger. Si vous trouviez une araignée dans votre bol de soupe, vous voudriez porter plainte contre cette société ou ce restaurant. Pourquoi? Vous ne voudriez pas manger cette soupe si elle était empoisonnée. Vous n’en prendriez pas du tout si vous voyez un gros gardon ou quelque chose de bouilli dans cette soupe. Pourquoi ne voudriez-vous pas du tout en prendre? Parce que cela vous rendrait malade, juste d’y penser. Mais maintenant, vous laissez une bande de théologiens vous mettre quelque chose dans la gorge qui vous envoie à un million de miles de Dieu et vous l’avalez. Alors que: “L’homme doit vivre de toute Parole qui sort de la bouche de Dieu”. Votre âme est suspendue à une chaîne qui pend au-dessus de l’enfer. Et comme je l’ai dit plutôt: «La résistance d’une chaîne se mesure à son maillon le plus faible». Un maillon qui rompt… Tout ce que vous avez à faire, c’est de rompre un maillon; c’est tout. Le reste d’entre eux partira avec lui. Elle est aussi solide que son maillon le plus faible.

  4. Maintenant… Une personne doit savoir que si elle mange cette soupe qui contient une araignée venimeuse, cela la rendra certainement malade. Elle devra aller à l’hôpital et faire un lavement pour vider son estomac et passer par bien des difficultés. Et cela pourrait même la tuer. Mais mes amis, vous ne voudriez jamais aller dans un tel endroit. Vous ne voudriez même plus que votre ombre passe la porte de peur d’être empoisonné et de mourir. Mais vous voulez absolument vous joindre à eux, inscrire vos noms sur les livres et vous battre pour la cause même dont la Bible enseigne: “Elle ne condamne pas votre corps, mais envoie votre âme en enfer”. Vous voyez? Combien est étrange ce que les gens font. Ils déterminent leur destination éternelle en fonction et sur la base de quelques termes théologiques. Et vous pouvez bien leur apporter l’Ecriture qui montre: «Ce que la Bible dit. Ici, exactement ici!».

  5. Et les théologiens La regardent: «Eh bien, c’était pour une autre époque». Vous voyez? Et vous les écoutez. Vous voyez ce que Dieu dit. Un vrai, un véritable Chrétien écoute uniquement cette Parole et c’est tout. Les hommes de Dieu vivent par ce Pain.

  6. Remarquez que quelques-uns croient à la Parole, alors que d’autres croient à l’interprétation dénominationnelle et d’autres encore, par cette confusion, ne savent pas que croire.

  7. Maintenant, quelques-uns d’entre eux disent: «Oh, ce Concile Mondial des Eglises, cela va être La chose. Cela va tous nous rendre ‹un›. Oh, c’est vraiment cela».

  8. Et les autres disent: «Pourquoi? Mais cela vient du diable! C’est ici, dans l’Ecriture».

  9. Et l’homme qui ne prend pas le temps de s’arrêter, de prier et de demander à comprendre, dit: «Oh, oublie-ça!». Oublier? C’est votre déclaration, frère, votre position, les termes que vous employez qui vous envoient vers votre destination éternelle, où vous serez pour toujours. Ne faites pas cela.

  10. Cela nous incite à réfléchir lorsqu’une telle chose émerge. Et une question… Exactement comme au temps de Jésus; lorsqu’Il vint, l’Eglise a dit: “Oh, c’est juste un renégat. Il n’y a rien en Lui”.

  11. Mais Un a dit: “Sondez les Ecritures”. Il a dit: “Vous croyez que vous avez la Vie éternelle en elles, et Elles vous disent qui Je suis”.

  12. Les hommes et femmes, quel que soit leur statut de Chrétien ou leur intérêt dans leur destination éternelle devraient sonder les Ecritures et voir qui Il est. Alors la question: «Qui est-Il?» n’aurait plus lieu d’être. Ils diraient: «Il est ici!». C’est la différence. Vous voyez, c’est l’homme, il a tendance à être ainsi. Quelques-uns sont prédestinés à faire cela. C’est dur à dire, mais c’est la vérité. Cela le montre. Vous voyez?

  13. Maintenant, aujourd’hui, quelqu’un dit: «Je crois la Parole. La Parole est la Vérité. Chaque mot est Vérité».

  14. D’autres disent: «Ah, nos pasteurs vont et apprennent cette sorte de choses et Ils savent que dire à ce propos».

  15. Un autre dit: «Eh bien, je ne sais pas. Je me suis joint à celle-ci, mais cela ne m’a pas plu. Je suis allé ici et me suis joint à celle-là. Je ne sais pas à laquelle appartenir». Vous voyez. C’est exactement comme à l’époque, le même type de gens. Eh bien, cela a toujours été de cette manière, depuis le commencement et il en sera toujours ainsi.

  16. Maintenant, considérons la Vérité de la Bible à ce propos et voyons si Elle est vraie; juste encore quelques minutes… Adam… C’était comme au commencement, exactement comme cela se passe aujourd’hui, rien n’a changé. Adam était un croyant. Satan était un incrédule; il ne croyait pas à la Parole. Aussi, il attrapa Eve qui n’était pas sûre que cela soit juste ou pas. Vous voyez? Satan, l’incrédule… Dieu a dit: “Le jour où vous mangerez cela, vous mourrez”.

  17. Satan a dit: “Ce n’est pas vrai”. Vous voyez, il ne croyait pas la Parole. Adam La croyait. Aussi, il a travaillé celle qui était «entre-deux». Tout simplement, elle ne savait pas que faire.

  18. Maintenant, remarquez, la femme représente ici la future église dénominationnelle appelée épouse. Tout vient de la Genèse. C’est une semence. Si vous commencez à la Genèse, vous aurez un tableau exact. Vous voyez? Maintenant, elle représente l’église de ce jour parce que quelques-uns disent, comme par exemple les Presbytériens et les Luthériens et les autres, les hommes d’affaires et ainsi de suite: «Nous aimerions avoir… Nous voulons le Baptême du Saint-Esprit. Nous aimerions Le recevoir».

  19. Est-ce que vous réalisez le jour dans lequel nous pourrions être? Vous voyez? Il est possible qu’ils ne l’obtiennent jamais. Savez-vous ce que Jésus a dit à propos des vierges endormies?

  20. Maintenant, rappelez-vous, les vierges endormies sont venues pour demander de l’huile. Tout était déjà scellé. Elles ne l’ont pas reçue. Elles ne la recevront jamais. Est-ce que vous réalisez qu’après le départ de l’Epouse, enlevée au Ciel, les églises continueront à avancer, les gens continueront de penser qu’ils seront sauvés et toutes ces choses, juste comme ils l’ont toujours fait. Ils continueront… juste comme dans les jours de Noé, ils ont simplement continué à boire, à manger et à faire toutes choses, tout comme ils l’avaient toujours fait. Ils ne le savaient pas mais la porte était fermée. Et cela se pourrait bien, amis, que la porte puisse se fermer à n’importe quel moment. Peut-être déjà maintenant… d’après ce que je sais… Nous ne le savons pas.

  21. Il y aura juste quelques-uns d’entre eux qui entreront. Nous savons cela: “Exactement comme dans les jours de Noé (huit âmes furent sauvées), il en sera ainsi lors de la venue du Fils de l’Homme”. Il y aura juste quelques âmes sauvées. Je ne dis pas huit. Peut-être huit cents ou… Je ne sais pas combien, huit mille?… Je ne sais pas, huit millions…

  22. Mais vous voyez, l’Epouse ne sera pas constituée uniquement de ces petits groupes ici sur terre maintenant. A la septième veille, lorsqu’Il vient, toutes ces vierges se lèvent et préparent leurs lampes. Tous ceux qui ont cru la Parole ointe, depuis le commencement des âges, s’avancent. Comme la pyramide (la base)… Mais la Pierre de Faîte devait venir pour attirer la chose entière et en faire une pyramide. Vous voyez? Mis ensemble. Maintenant, l’Epouse sera constituée de tous ceux, au travers des âges, qui ont cru et accepté Christ comme leur Sauveur.

  23. Maintenant, Eve n’était pas sûre. Adam lui avait dit: “Chérie, Dieu a dit que le jour où tu en mangeras, tu mourras”.

  24. Mais ils ont dit… Satan a dit: “Certainement que cela ne peut pas être juste. Imaginez-vous qu’un Père traiterait Ses enfants… Juste une petite plaisanterie, une chose comme cela. Certainement qu’il n’en est pas ainsi”. Vous voyez?

  25. Et finalement, vers quoi s’est-elle tournée? Vers cette déclaration: «sûrement». Et c’est exactement ce que fait l’église d’aujourd’hui. Exactement. «Oh, sûrement… nous sommes une grande église. Nous sommes des gens importants. Il y a longtemps que nous existons…». Toutes ces choses qu’ils appellent ici fanatisme, toutes ces choses qu’ils appellent Baptême du Saint-Esprit. C’est un non-sens! Vous voyez, il n’existe rien de tel. «Ah, sûrement… Je paie les dîmes, je vais à l’église. Ma mère allait à… Sûrement Dieu…». Mais Dieu a dit quelque chose de différent! [Deuxième face de la bande — N.d.R.] Regardez cette Laodicée, tout est déjà fini. Vous voyez! Elle est déjà scellée là-dedans et Christ est dehors. Il n’a jamais dit qu’Il reviendrait à nouveau dedans, vous savez. Aussi, nous la trouvons aujourd’hui, mettant la Parole dehors, exactement comme elle l’a toujours fait.

  26. Maintenant, remarquez Moïse, la Parole ointe. J’espère que vous comprenez quand je dis qu’il était le Messie. Il était la Parole ointe qui avait été promise pour ce jour-là. Moïse l’était! Croyez-vous cela? Certainement, le mot Messie signifie: «Celui qui est oint». Maintenant, Noé était celui qui était oint dans ce jour. Abraham avait dit que Son peuple séjournerait quatre cents ans en captivité et qu’il sortirait par une main puissante. Et que serait-il montré? Ses signes et Ses miracles qu’Il ferait aux générations à venir. Et Moïse se tenait là, cette Parole ointe pour ce jour-là. C’est pourquoi il pouvait mettre sa main en son sein. Pourquoi? Il se tenait dans la Présence de Dieu. Amen! La glorieuse Shekinah tout autour de lui. Chaque mouvement qu’il faisait représentait Dieu. C’est dans cette position que l’église devrait se tenir maintenant. Exactement! Au lieu de cela, nous sommes au milieu des accès de colère de quelques dénominations.

  27. Mais Moïse avait été attiré et il se mit de côté. Et il y avait cette Colonne de Feu se tenant dans ce buisson. Et là se tenait Moïse, l’oint. Sans aucun doute, l’homme ne savait même pas ce qu’il faisait et ne connaissait pas les symboles qui lui avaient été donnés lorsqu’il se tenait là avec son bâton de berger. Il ne savait pas que dans le désert il deviendrait un bâton de commandement. Il l’a changé en serpent, ensuite il est devenu expiation; ce serpent d’airain l’a fait dans le désert. Toutes les choses qu’il a faites étaient des signes et des voix qui parlaient au peuple. Vous voyez, il y avait quelque chose qui était connecté avec lui. Et Moïse ne le savait peut-être même pas lui-même, mais il était la Parole ointe de ce jour-là. Il était le Messager oint. Ainsi, s’il était le Messager oint de cette heure, il était le Messie de cette heure. Il était l’oint. Maintenant, remarquez que Josué et Caleb étaient les croyants dans le groupe, et qu’ils ont essayé d’enseigner la Vérité aux uns. Mais vous voyez que Satan (Dathan et Koré) a été la cause de la mort des autres dans le désert. Maintenant, quel était le problème?

  28. Dieu avait appelé Moïse, il ne voulait pas aller… Ces prophètes avaient de telles choses à faire, au point de… C’était quelque chose de dur à faire. Ils ne voulaient pas aller dehors et être méprisés. Ils voulaient avoir la communion et aller avec le reste d’entre eux et marcher avec les frères. Mais vous voyez, comme… Je crois que j’ai oublié le nom du prophète qui a dit: “Si je ne veux pas faire cela… (en d’autres mots) alors, mon coeur prendra feu. Dieu a parlé et je dois apporter la Parole”. Ou bien ils aiment la Parole qu’il apporte ou ils le crucifient, le lapident. Qu’importe ce qu’ils leur font, Dieu a parlé à leur coeur et ils doivent le dire. Pas pour être différent, mais pour être obéissant. “L’obéissance est meilleure que le sacrifice. L’écoute de la Parole vaut mieux que la graisse des béliers”. Vous voyez, Elle était dans leur coeur. Ils devaient L’apporter, c’était leur vie. Ils ne pouvaient pas La retenir. Il y avait quelque chose, une pulsion qui les poussait. Ils ne pouvaient pas La bénir ou La maudire. Dieu les contrôlait complètement, jusqu’à ce qu’ils deviennent Sa voix, Son action. Alléluia.

  29. Donnez-moi une Eglise qui est complètement ointe de Dieu, qui marche dans la Gloire de la Shekinah, au point que chaque action, chaque mouvement est AINSI DIT L’ETERNEL et je vous montrerai un Messie (celui qui est oint de Dieu) se tenant sur la terre.

  30. Là se tenait Moïse, près du buisson ardent et de la Gloire de la Shekinah. Il se tenait là, oint, sachant à peine ce qu’il faisait. Il obéissait simplement à ce que la Voix disait de faire: “Mets ta main dans ton sein. Sors-la. Prends ce bâton. Change-le en serpent. Jette-le à nouveau à terre”. Qu’importe ce que quelqu’un pouvait dire. Il le faisait.

  31. Il a dit: “Seigneur, montre-moi Ta Gloire et je serai prêt à me rendre en Egypte. Je ne suis pas un homme éloquent. Je ne sais pas bien parler, mais laisse-moi juste voir Ta Gloire”. Et Il La lui a montrée. Et il est descendu et a pris les mêmes choses pour montrer qu’il était le Messie oint. Cet homme a pris la poussière de la terre et l’a jetée dans les airs et les mouches et les puces sont sorties de cette poussière et ont couvert la terre. Qui a pris de l’eau du fleuve, l’a versée sur la rive et chaque goutte dans le pays d’Egypte a été tournée en sang? Qui pouvait faire cela à part Dieu? Qu’est-ce que c’était? Il était complètement entouré de la Parole ointe de Dieu au point d’être le Messie.

  32. Les égyptiens ont essayé de La refuser de cette manière… Les incrédules ont essayé de La refuser. Les soi-disant croyants ont essayé leur manoeuvre. Mais la Parole de Dieu a amené le peuple directement à la Terre Promise. C’est vrai. Ils étaient oints. Il était le Messie.

  33. Maintenant, la question est survenue de ce désert. C’est ici qu’elle apporte… Maintenant, mes frères, je veux que vous observiez. Maintenant, rappelez-vous que ces personnes appréciaient leurs bénédictions. Ils appréciaient les prédications de ce prophète, cet oint. Ils le croyaient, ils le suivaient. Mais alors il s’est levé dans le désert un homme du nom de Dathan et un du nom de Koré. Et ils ont dit: “Est-ce que ceci doit être l’affaire d’un seul homme; Moïse pense-t-il qu’il est le seul appelé par Dieu?”.

  34. Ce message d’un seul homme, ils ne Le voulaient pas. Non, ils ne Le voulaient pas. Et Dieu n’a jamais traité avec plus d’une personne à la fois. C’est toujours le message d’un seul homme. Quand a-t-il jamais traité avec des gens en dehors d’une seule personne? Il s’agit d’un individu. Ce n’est pas un groupe. Chacun d’entre vous, êtes responsables vis-à-vis de Dieu. Vous dites: «Oh, je le crois». Ce que vous avez simplement à faire c’est juste L’entretenir. Vous entretenez une pensée.

  35. Supposez: une femme se tient debout ici. Je suis un jeune homme qui attend pour se marier. Elle correspond à mes attentes dans chaque domaine. C’est une Chrétienne charmante: elle paraît comme l’une d’entre elles, elle s’habille comme l’une d’entre elles, elle agit comme l’une d’entre elles, elle vit comme l’une d’entre elles. Je considère qu’elle sera une bonne épouse pour moi. Mais elle n’est pas à moi tant que je ne la prends pas pour moi. C’est comme cela qu’est le Message. Vous pouvez sympathiser avec Lui et dire: «C’est vrai». Mais vous devez Le prendre pour vous-même pour devenir une partie de Lui. Alors, le Message et vous ne faites qu’un. Alors l’onction est sur vous, comme elle est sur les autres.

  36. Maintenant, Satan, ne L’a pas cru. Il a obtenu que Dathan et les autres ne Le croient pas, causant ainsi leur perdition.

Mais vous dites: «Attendez une minute frère Branham, vous avez dit: ‹Trois: Moïse, Josué et Caleb›». C’est l’exacte vérité. C’est ce qu’il y avait. «Mais ici, vous dites seulement ‹Deux›». Vous dites ici: «Il y avait un…».

  1. Vous dites: «Satan est supernaturel». Mais il y avait aussi un Dieu supernaturel qui avait oint ces trois. Maintenant Satan est seulement oint, mais l’un vient… Observez quelques minutes, il entre en scène, son nom est Balaam. C’est un prophète qui aime l’argent (un soi-disant prophète), un faux prophète.

  2. Il y a toujours toutes sortes de prophètes. De tout temps avec Israël et avec les divers groupes, il y avait toujours toutes sortes de prophètes: mielleux, doucereux, prophètes camelots, colporteurs qui les accompagnaient, cherchant les compliments du roi et qui tendaient la main… Très bien! Achab avait quatre cents d’entre eux, tous habillés dans leur style ecclésiastique. Il a dit au grand roi Josaphat qui se tenait là-bas: “Pourquoi? Certainement, j’ai quatre cents d’entre eux, des prophètes hébreux bien formés”.

  3. Et ils sont tous venus pour prophétiser. Mais cet homme était assez rempli de Dieu pour savoir que c’était faux “parce qu’il savait qu’Elie avait maudit cette chose. Comment Dieu pouvait-Il donc bénir quelque chose qu’Il avait maudit? Il ne pouvait pas le faire”. Il a dit: “Avez-vous un autre prophète que nous pourrions interroger?”.

  4. Il a dit: “Oui, vous en avez un là-bas! Michée, le fils de Imlah, mais je le hais. Il est toujours sur notre dos, me condamnant et ne me disant que des choses mauvaises”. Comment le Lion ne rugirait-il pas?… Dieu a parlé. Qui ne pourrait dire la Vérité? Lorsque c’était contraire à la Parole de Dieu, il devait maudire la chose. Ils ont toujours eu cela, le faux prophète. Mais ils ont toujours eu aussi un vrai prophète. Rappelez-vous, il y en avait un seul, pas une école entière! Et c’est de cette manière que ce fut dans chaque jour. C’est de cette manière que c’est aujourd’hui.

  5. Le Prophète de ce jour est cette Parole. C’est vrai. Le Prophète, aujourd’hui, n’est en tout cela pas du tout différent… Il y a un prophète méthodiste, un prophète baptiste, un prophète pentecôtiste, toutes sortes de prophètes de par le pays. Mais une chose demeure: il y a un vrai Prophète, le Même hier, aujourd’hui et éternellement. C’est vrai. Jésus-Christ! Et Il est la Parole. C’est vrai. Il est la Parole: la Parole ointe de l’heure.

  6. Observez-Le lorsque nous poursuivons notre voyage. Nous trouvons que Josué et Caleb… Et alors, ici, vient Balaam, le prophète mercenaire. Qu’a-t-il fait? Il a passé directement par-dessus chaque parole de Dieu, après que Dieu la lui ait montrées. Il représente la dénomination d’aujourd’hui. Nous le démontrerons juste dans quelques minutes. (C’était ce que Dathan et le reste d’entre eux étaient.) Maintenant, Balaam représentait la dénomination. Une personne qui ne devrait pas… qui aurait dû mieux connaître… Il savait que c’était faux. Mais qu’a-t-il fait après cela? Dieu lui a donné un avertissement et il a quand même foulé aux pieds cet avertissement. Il était fou d’argent et de popularité à un point tel qu’il aurait pu leur appartenir. Et c’est ce que sont les églises aujourd’hui, marchant directement dans ce Conseil Mondial des Eglises. Et dans ces derniers jours, chaque avertissement se fait entendre avec éclat dans le pays, avec des signes et des miracles. De toute façon, ils marchent droit dedans parce qu’ils aiment plus la louange des hommes qu’ils n’aiment la Parole de Dieu.

  7. J’ai un cher ami là-bas qui prêche ce message, un Pentecôtiste qui essaie d’unir l’église et qui dit: «Nous devons entrer dans ce mouvement oecuménique». Bien des dénominations qui ne croient même pas dans la naissance «virginale» et toutes ces différentes choses font partie de cela. Comment deux pourraient-ils marcher ensemble à moins qu’ils ne se soient mis d’accord? Alors, vous dites «Amen» à cela. Je suis maintenant songeur à ce propos: Alors comment un homme peut-il dire qu’il est un Chrétien, rempli du Saint-Esprit et nier que cette Parole est la Même hier, aujourd’hui et éternellement? Le Saint-Esprit en vous ponctuera chaque Parole, chaque Mot, «Amen. Amen. Amen». Lorsque la Parole dit quelque chose, vous dites: «C’est la Vérité». Amen! Parce que vous êtes en accord avec la Parole. Vous êtes en accord avec Dieu. Vous et Dieu êtes un. Dieu est en vous. Vous êtes Son fils ou Sa fille. Cela fait de vous un messie pour Lui, la Parole ointe vivant en vous.

  8. Remarquez que Balaam a foulé aux pieds ces choses. Il était une dénomination parfaite et une parfaite réponse à leur goût. C’était ce que Dathan voulait. C’était ce que Koré voulait. Ils voulaient en faire une organisation. Ils ont dit: “Nous avons assez d’hommes saints ici”.

  9. Je n’attache aucune importance au fait que deux hommes puissent marcher parfaitement ensemble. Il y a cependant une différence entre eux. Nos nez ne sont pas les mêmes. Nos empreintes digitales ne sont pas les mêmes. Il y a bien des choses à notre propos qui… Nous pouvons même nous faire des transfusions les uns aux autres, même deux jumeaux entre eux… Ils sont toujours différents. Alors, vous voyez, Dieu saisit une seule personne de cette mouvance, et l’autre le croit.

  10. Il a fait un homme et plusieurs hommes de cet homme. Comme tous meurent en Adam, tous vivent en Christ. Il a fait un chemin de mort et ils y marchent tous. Et Il a fait un chemin de Vie et il y en a beaucoup qui ont la Vie et qui y marchent. D’un seul homme, pas d’une douzaine vient la mort. Une douzaine d’hommes n’avaient pas à pécher. Un seul homme a commis le péché. Un seul homme a payé la sentence complètement. Il n’y a plus besoin de s’agenouiller et de prier: «Je vous salue Marie», de payer un tribut pour les morts et toutes ces sortes d’autres choses. Jésus est mort afin que le don de Dieu puisse être libéré. Il a payé la dette, complètement. Mais vous voyez, nous voulons avoir quelque chose d’autre à dire dans Cela.

  11. Observez ceci maintenant. Ces hommes sont montés là-haut et ont dit: “Eh bien, tu essaies toi-même de te faire le seul homme du lot. Tu penses être l’unique”.

  12. Et Moïse était fatigué de cela. Il se retourna et dit: “Père…”.

  13. Dieu dit: “Sépare-toi d’eux”. “Tous ceux qui sont du côté de Dieu, venez ici”.

  14. Et il a ouvert la terre et les autres ont été avalés. Est-ce vrai? Pensez-y mes frères. Pourquoi ne l’ont-ils pas cru? Pourquoi n’ont-ils pas cru que Moïse était ce leader de Dieu? Pourquoi voulaient-ils lui faire des histoires? Toujours en train de murmurer et de se plaindre alors qu’ils pouvaient voir la main de Dieu et avancer sous… Et Moïse… Dieu avait prouvé que ce Moïse était son Messie oint. Vous voyez? Regardez simplement, au fond de leur coeur. Ils voulaient quelque chose de différent.

  15. Que vous est-il arrivé, Pentecôtistes? Il y a quelques années, vous êtes sortis de cette pagaille appelée dénomination pour vous faire vous-même Pentecôtistes. Pourquoi voulez-vous y retourner? La balle devait venir (le grain n’était pas encore là). Vous voyez? Remarquez, c’est exactement de cette manière qu’ils ont agi. C’était dans leur coeur. Ils devaient le faire.

  16. Maintenant regardez, Dathan avait une idée: Ils pouvaient tous faire une grande religion de cela. Vous savez, même l’apôtre Pierre a eu la même idée sur la montagne de la transfiguration. Il avait dit: “Construisons trois tabernacles ici, un pour Moïse, un pour la loi et un pour le prophète…”.

  17. Et alors qu’il parlait, il y eut une Voix descendant du Ciel disant: “Celui-ci est Mon Fils bien-aimé. Ecoutez-Le”. C’est lorsqu’ils ont regardé derrière qu’ils ont vu Jésus, seul. Il se tenait là. Il était la Parole. Tout ce que vous devez entendre, c’est cette Parole. C’est Lui dans chaque âge. Voyez ce que la Parole dit pour cet âge et observez Dieu L’oindre et allez avec Elle. C’est tout.

  18. Ils ont suivi la Colonne de Feu jusqu’au Pays Promis. Ceux qui sont allés jusqu’au bout l’ont fait. Les autres ont péri. Remarquez qu’ils voulaient mélanger la Parole avec le monde. Cela les a induit en erreur. Et remarquez ce que cela leur fit. La Parole… Ils L’ont manquée parce qu’ils ne voulaient pas accepter la Parole ointe. Vous voyez, vous voulez avoir une contrefaçon. Ils l’avaient là-bas et Dieu a montré qu’Il n’était pas avec cela.

  19. Pensez de quelle manière parfaite la Parole leur avait été révélée, en étant confirmée. Chaque chose que ce Moïse prophétisait s’accomplissait. Il avait été appelé pour les amener à ce Pays Promis. Chaque chose que ce Moïse prophétisait arrivait juste là. Aucune Parole n’a failli. Quel privilège cela aurait dû être de savoir que vous marchiez dans le désert et qu’après… Lorsqu’il annonçait le message, ils devaient Le croire en premier. Mais après qu’il les eut sortis de là, Dieu dit à Moïse: “Je leur prouverai que Je suis cette Colonne de Feu que tu as rencontré dans le désert”.

  20. Alors, Dieu a dit: “Rassemble-les tous autour de la montagne”. Et Il est descendu sur le sommet du Mont Sinaï. Et Il commença à tonner.

  21. Et le peuple a dit: “Ne laisse pas Dieu parler. Que Dieu ne parle pas, que Moïse parle!”.

  22. Dieu a dit: “Je ne leur parlerai plus jamais de cette manière, mais j’élèverai un prophète qui parlera en mon Nom”. Vous voyez? Ainsi nous réalisons que c’est ce que Dieu a toujours fait. Pourquoi ne pouvaient-ils pas voir cela au commencement? Voir toutes ces choses et ensuite murmurer contre le Message qui les amenait au Pays Promis, qui avait commencé par les faire sortir et qui désormais les amenait vers le Pays Promis… Mais ils devaient encore murmurer contre le Message. Pensez, quelle perfection… Comme ils auraient pu marcher chaque jour, marcher avec le Seigneur! Quelle vie à vivre, dans le désert! Manger au matin la manne tombée la nuit.

  23. Vous savez, cela était devenu si commun pour eux qu’ils ont dit: “Notre âme déteste ce Pain”. Vous voyez, c’est comme cela que c’est aussi pour nous. Je pense simplement à ces petits groupes, dans toute la nation, même dans mon propre ministère… Ne voyant pas seulement les guérisons et les choses qui ont été de tout temps. Guérison. Dieu a toujours eu une issue de guérison quelque part. Il a même envoyé une fois, un ange dans une piscine. Toutes sortes de choses… — le serpent d’airain dans le désert. Vous avez toujours eu des symboles de guérison, mais ce n’est pas cela dont je parle. La guérison est une chose qui attire l’attention des gens. N’importe qui, lors d’un service de guérison, fait un don. Ils donneront pour un festival de chant. Mais lorsqu’il s’agit d’un besoin pour une pauvre âme perdue, ils ne veulent rien avoir à faire avec cela. Vous voyez, n’est-ce pas vrai? Nous avons tout, mais ils ne veulent rien faire pour une pauvre âme perdue. Ils la laisseront tâtonner dehors vers n’importe quoi. Vous dites: «Eh bien, c’est en ordre, il appartient à l’église, cela ne va blesser personne».

  24. Mais maintenant nous trouvons ici… (Nous arriverons à la conclusion aussi vite que possible.) Pensez à quelle perfection c’était! J’ai considéré les jours pendant lesquels nous avons été ici sur cette terre. Regardez ce que le Seigneur Dieu a fait. Il a commencé par de grands signes, prodiges et miracles desquels nous nous sommes tous réjouis. Ensuite, observez: le Message vient alors après cela.

  25. Regardez ce qui a pris place. Marchant non seulement par vous-même, mais accompagné d’un homme. Vous voyez une formation d’anges venant des Cieux, secouant la terre entière. Et les journaux l’ont écrit, alors que c’était prédit des mois et des mois avant que la main de l’homme ne l’écrive. Là, Il s’est tenu et a dit: «Le temps est arrivé, retourne là-bas. Ouvre les Sept Sceaux des mystères qui ont été cachés tout au long des réformations et autres et montre-les». Ensuite, la prédication La Semence du serpent est venue et bien d’autres choses comme cela. Et que fait le clergé? Au lieu de dire: «Pourquoi Luther a-t-il dit ceci ou cela…». Ils ne le verront simplement jamais. Vous voyez? Mais quel privilège c’est pour nous qui croyons, de marcher chaque jour dans la Présence de Dieu.

  26. Nous tenant là-bas, nous avons vu un tourbillon venant du ciel, coupant presque la montagne en deux, là où nous étions. Le vent a coupé le sommet des arbres et d’autres choses. Des Paroles sont sorties avec éclat et ont frappé trois fois, disant: «Regarde, il va sur la Côte Ouest». Il est allé directement là-bas et a secoué l’Alaska. Il est ensuite descendu en bas le long de la Côte Ouest. Exactement.

  27. Le jour précédent, j’avais pris un caillou et l’avais lancé en l’air en disant: «Ainsi dit le Seigneur». C’est l’heure, les jugements vont commencer sur la terre. Les tremblements de terre et toutes choses vont avoir lieu. Et toute la Côte Ouest va être secouée et ainsi de suite. Regardez combien cela est parfait. Jour après jour, simplement exactement de la manière qu’Il l’a dite. Comment pourrions-nous le refuser, frères? Gardons notre foi à Son égard.

  28. Ils disent: «De qui s’agit-il?». Nous savons qui Il est. C’est Jésus-Christ, le Même hier, aujourd’hui et éternellement. La Colonne de Feu du temps de Moïse. Regardez ce qu’Il a fait; c’est un type de la Colonne de Feu aujourd’hui. C’est toujours… Pourquoi ne croient-ils pas que Jésus est la Parole? Ils ont eu la fausse interprétation et la mauvaise compréhension. Tout comme Eve l’a eue, ils l’ont maintenant.

  29. Alors Balaam et sa doctrine étaient très bien pour eux. Cela correspondait exactement à leur goût. Regardez, lors de la fête des Moabites, vous voyez… Oh, ce qu’Il a dit. Regardez ici comme aujourd’hui, c’est semblable à autrefois. C’est un type d’aujourd’hui. (Je vous garde un peu trop longtemps). Mais regardez, remarquez la fête des Moabites, juste un petit moment. S’il n’a pas pu réussir là-bas à les mettre dans une même voie, Balaam a réussi ensuite à les organiser tous ensemble. Balaam n’a pas pu les maudire lui-même… car plus il les maudissait, plus Dieu les bénissait.

  30. C’est ce qu’il a fait aux Pentecôtistes. Ils ont dit, il y a quelques années, quand vous avez tous commencé: «Vous n’irez nulle part. Il n’y a rien pour vous. Vous vous éteindrez. Vous êtes juste un ramassis de fanatiques». Mais chaque fois qu’ils ont essayé de vous maudire, vous preniez un nouvel élan. Dieu a continué à révéler Son Message depuis la vieille Assemblée du début, jusqu’au Concile général. Ensuite, Il vous a amenés à recevoir le Nom de Jésus-Christ pour le baptême dans l’eau. Alors les uns ont sauté de ce côté, et les autres de l’autre, et d’autres s’en sont allés. Dieu a continué à bénir.

  31. Maintenant, eh bien, il a vu qu’il ne pouvait pas vous maudire. Vous voyez? Aussi, que va-t-il faire? Il va vous organiser, vous conduire… «Oh, de toute façon, nous sommes un», vous voyez? «Nous croyons tous dans le même Dieu». C’est exactement ce que Balaam a fait. Est-ce que Jude ne nous a pas mis en garde contre cela? Ils se sont abandonnés dans la doctrine de Balaam et ont péri dans les contradictions de Coré. Est-ce que Jude, le demi-frère de Jésus ne nous a pas mis en garde dans la Bible? Ils sont comme Caïn, depuis le début, des mercenaires, allant à l’église, bâtissant des églises, construisant des autels pour sacrifier. Ils sont entrés dans le chemin d’erreur de Caïn. Ils ont couru dans la voie de Balaam et ont péri dans les contradictions de Coré. Jude a montré toute la chose, exactement comme nous le faisons ce matin, ici, devant vous. Comme nous le faisons, toute la chose est montrée ici.

  32. Ils ont péri dans les contradictions de Coré. Pensez simplement à cela, combien c’était mal. Pensez simplement à ce que Coré… Vous voyez, il a dit: “Maintenant, nous monterons tous à la fête. Nous sommes tous un”. Les moabites croyaient en Dieu. Ils étaient les enfants des filles de Lot. Vous voyez? “Nous croyons tous en un seul Dieu”. Ils étaient fondamentalement parfaitement juste. Observez Balaam là-bas, aussi fondamentaliste que n’importe quel bon Baptiste ou Presbytérien d’aujourd’hui. Il est venu là-bas et il y avait Israël, cette nation non dénominationnelle… Israël n’était pas une nation, c’était un peuple à cette époque. Après un moment, ils ne voulurent plus marcher dans le chemin de Dieu. Ils voulurent être comme le reste des nations. C’est alors qu’ils ont failli. Mais aussi longtemps qu’ils voulaient rester avec Dieu, ils étaient en ordre.

  33. Balaam est sorti, il a regardé en bas et a dit: “Eh bien, mes amis, je sais qu’un de ces ministres de la Parole est marié avec la femme d’un autre homme”. Oh certainement, il y avait beaucoup de ces choses. Il a oublié d’entendre le cri du Roi dans le camp. Il n’avait jamais vu ce Roc frappé et ce serpent d’airain élevé là-bas pour l’expiation. Il n’a pas réalisé qu’ils n’étaient rattachés à aucune organisation. Ils étaient accrochés à l’Alliance de Dieu et marchaient avec cela. Vous voyez? Et Balaam a dit une chose fondamentale: “Elevez-moi sept autels”, c’est ce que Jéhovah a demandé et c’est ce que Jéhovah a eu dans les deux camps. “D’accord, mettez sept veaux sur les autels”. C’est ce qu’ils faisaient là-bas dans le camp. “Apportez-moi sept béliers, parce qu’il y a un Messie qui viendra un jour”. D’accord?

  34. Vous voyez, fondamentalement, ils étaient tous les deux justes; fondamentalement! Vous voyez? Mais un jour, lorsqu’il a vu qu’il ne pouvait pas les piéger avec cela, il a dit: “Et si nous nous organisions simplement ensemble?”. Et c’est là qu’ils ont commis leur erreur.

  35. Et c’est juste exactement là où les Pentecôtistes ont fait leur erreur; lorsqu’ils se sont organisés comme le reste des églises. Je ne suis pas votre ennemi. Je suis votre frère. Un de ces jours, vous allez découvrir que c’est la vérité. Cela peut prendre un peu de temps (plusieurs couchers de soleil), mais un de ces jours, vous découvrirez que c’est vrai.

  36. Alors, la doctrine de Balaam les a frappés… C’est ce qu’ils voulaient: “Nous sommes tous un”. Vous voyez? Aussi, ils y sont allés. Tous leurs prophètes et eux tous sont allés avec eux à la fête. Balaam a dit: “Et nous croyons tous qu’il y a un seul Dieu. Croyons cela”. Exactement ce qu’ils cherchaient, exactement.

  37.  Maintenant, les Méthodistes et les Baptistes peuvent à peine se mettre ensemble à cause de leurs organisations, mais lorsque viendra une organisation maîtresse pour que nous puissions tous être ensemble, alors cela sera en ordre. Oh, vous dites: «Les Pentecôtistes ne le recevront jamais». Vraiment? Que faisaient-ils l’autre jour dans le Missouri? Vous lisez sûrement les journaux. Vous ne le recevrez pas? Non, pas vous, Pentecôtistes. Non, pas vous en tant qu’individus. Ce n’est pas vous, c’est ce gouvernement là-bas qui vous fait bouger. C’est la tête qui vous fait tourner. C’est vrai. N’allez pas avec cela. Restez à l’écart de cette chose, c’est la marque de la bête. Libérez-vous aussi rapidement que vous le pouvez. Vous voyez? C’est une ecclésia. C’est cette tête gouvernementale qui donne le mouvement.

  38. Nous n’aurions jamais été sur le continent et fait la guerre à l’Allemagne ou rien de tel si quelques-uns de ces grands politiciens ne s’étaient pas installés ici pour faire de nouvelles armes et commencer… Je ne veux pas de l’argent du sang, du sang de mon propre enfant qui doit aller là-bas et mourir pour cela. Vous voyez? Mais c’est ainsi, c’est la politique qui le fait. Et le monde entier est contrôlé par le diable. C’est exactement ce que Jésus a dit. Et les choses ne seront jamais justes avant le Millénium, avant que Jésus revienne et prenne le pouvoir. Mais maintenant, nous avons ces troubles (dépêchons-nous afin que nous puissions aller de l’avant maintenant).

  39. C’était juste ce qu’ils avaient recherché, juste cela. C’est exactement ce qu’ils voulaient. La victoire de Satan lors de la fête moabite. Il y en a aussi une autre qui vient. Il les attrapera tous de la même manière. Attendez… Tous d’un coup! Pensez simplement à ce qu’ils ont fait. La même chose se répète. Il n’a jamais été nécessaire de prendre trop de temps, trois ou quatre ans pour concevoir cela. Le faux prophète, l’homme qui a foulé aux pieds la Parole de Dieu… Tous les avertissements ont été envoyés par Dieu au travers de la nation. Il leur a dit: “Sortez de cela! Sortez de cela! Sortez de cela!”. Ils ne le feront pas, ils resteront simplement là.

  40. Ils ignorent la Parole de Dieu, ignorent les Paroles, ignorent les signes, ignorent les choses dans lesquelles nous sommes. Et ils continuent: «Nous allons l’obtenir de toute façon. Nous allons continuer jusqu’au bout. Nous l’aurons, c’est tout. Nous sommes tous un». Vous voyez la folie du diable? C’est la même chose qu’ils ont faite, à la fête de Nicée, à Nicée, Rome. Ils en ont tiré une organisation et c’est ce qui s’est passé. Satan a eu une fête à Nicée. Oh mes amis! Et depuis lors… Ecoutez maintenant, je vais dire ici une parole très importante. Et vous qui voulez argumenter sur une bande à propos de ceci, argumentez avec vous-même, avec l’histoire, avec la Bible, etc… Mais pas avec moi.

  41. Ecoutez! Chaque fois que Dieu envoie un messager et lance un Message… et lorsque cette église, lorsque ce groupe de gens en arrive à la fête dénominationnelle… C’est alors qu’ils en font une organisation. C’est là que vous, les assemblées, vous l’avez faite. C’est là que vous l’avez faite, vous unitaires. C’est là que le reste d’entre vous a fait cette organisation, lors de votre fête dénominationnelle, vous jetant droit dans la chose même que Dieu a maudite depuis le commencement. C’est exactement la Vérité. Chaque fois que cette église a eu un réveil… Au temps de Luther que s’est-il passé? Des Méthodistes… Tout au long des âges, Zwingli, Finney et tout le reste d’entre eux, qu’ont-ils fait de cela lorsqu’il y a eu un réveil? Ils se sont jetés droit dans la fête dénominationnelle, ont rampé avec les autres et ont mis sur vous une marque, comme au reste d’entre eux. Alors, vous recevez un groupe d’hommes qui vous contrôle. Le Saint-Esprit ne peut plus avancer plus en avant. C’est exactement… Vous commencez à prêcher quelque chose que la Bible vous enseigne et la dénomination ne croit pas cela et vous met dehors. Essayez une fois et vous verrez si c’est vrai ou pas. Vous verrez que c’est la Vérité. Vous voyez, ils sont appelés chaque fois à la fête dénominationnelle, cette fête de Balaam et alors les troubles arrivent. Oh, Luther, Wesley, les Pentecôtistes et tout le reste d’entre eux ont été victimes de cela.

  42. Remarquez, à l’époque c’était, alléluia, lorsque Moïse s’avança et dit: “Qui est pour moi et pour Dieu?”. Amen! C’est à ce moment que les Lévites ont tiré leurs épées, parcouru le camp et ont complètement massacré tout ce qui était en rapport avec cela. Amen! Absolument tout, chaque homme qui avait une femme moabite; ils les ont tués ensemble. Maintenant, l’heure est venue. Où sont ces hommes? Où sont les fils d’Aaron, quelques-uns parmi les prêtres qui sont d’accord de tirer la Parole de Dieu, cette épée aiguisée à double tranchant?Il a dit: “Qui se tient pour moi et pour Dieu?”. Qu’est-il en train de faire? Il peut inviter, inviter, mais personne ne répond. Vous saisissez ce que je pense? Il y a quelque chose de faux. Remarquez qu’il y avait… C’est alors que Moïse s’est levé et a dit ces choses.

  43. Remarquez le péché qu’ils ont commis là-bas lorsqu’ils ont fait une dénomination avec Moab et qu’ils ont formé un seul corps… Ce péché ne leur a jamais été pardonné. Aucun d’entre eux n’est entré dans le pays promis. C’est ce que Jésus a répondu dans Jean 6 lorsqu’ils ont dit: “Nos pères ont mangé la manne dans le désert”. Ils étaient des Pentecôtistes, frères, ils ont mangé la manne, ils avaient la chose réelle.

  44. Jésus a dit: “Et ils sont tous morts, chacun d’entre eux. Ils ont péri. Ils sont morts éternellement”. Leur péché ne leur a jamais été pardonné. Qu’ont-ils fait? Ils ont brisé leur alliance avec Dieu et se sont organisés avec Balaam le prophète mercenaire qui ne voulait pas écouter les avertissements de Dieu, qui ne voulait pas prendre la Parole de Dieu, ne voulait rien entendre de Dieu. Mais il était déterminé à faire un seul avec eux. Pouvez-vous voir cette folie? Je pourrais rester là-dessus un long moment mais je pense que vous avez compris. Vous voyez? Remarquez, leur péché ne leur a jamais été pardonné, à aucun d’entre eux qui ont vécu sous ces bénédictions et qui ont mangé de la manne et toutes ces choses.

  45. Lorsque le réel, véritable message est complètement dévoilé, ils l’organisent. “Nous prendrons les Moabites avec nous. Ils sont une grande organisation, une grande nation. Nous ne sommes même pas… Nous ne sommes même pas une nation. Nous nous marierons juste les uns avec les autres et alors tout sera bien. Nous serons avec eux”. Et cela ne leur a jamais été pardonné, jamais pardonné.

  46. Jésus a dit: “Ils sont morts, chacun d’entre eux”. Traduisez ce mot en hébreu, en grec ou même en anglais, cela veut dire séparation éternelle, disparus pour toujours. C’est vrai.

  47. Oh, oui, ils ont vu les miracles. Ils ont vu la Parole ointe. Ils ont mangé la manne qui vient du Ciel. Ils se sont réjouis des bénédictions de l’expiation. Ils ont vu le Rocher frappé donner Ses eaux. Ils ont bu de ce Rocher. Ils le connaissaient personnellement. Mais le temps vint de briser cette Parole… N’oubliez jamais cela! Lorsque Jésus a dit: “Moi et Mon Père sommes un”. Il n’a pas dit qu’ils étaient trois. Pourtant tous ces autres grands fondamentalistes de l’Ecriture le prétendent.

  48. Un homme est venu vers moi l’autre nuit pour me montrer là où je me trompais, ou plutôt pour me parler à propos de la Trinité… J’ai des milliers de bons amis trinitaires. Ils sont dans cette Babylone. J’ai aussi beaucoup d’amis de l’Unité dans cette Babylone. Vous voyez? Mais que s’est-il passé? Il a dit: «C’est la terminologie, frère Branham. Vous croyez en la Trinité?».

  49. J’ai dit: «Certainement». J’ai dit: «Je prends votre mot: terminologie. Comment le croyez-vous?».

Il a dit: «Je crois en un seul Dieu».

J’ai dit: «Vous faites bien», vous voyez?

Il a dit: «Je crois qu’il y a un Dieu et trois personnes dans la Divinité».

J’ai dit: «Est-ce que vous êtes un étudiant de ‹Biola›?».

Il a dit: «Oui».

  1. J’ai dit: «J’y ai bien pensé. Cela ne parle pas vraiment en faveur de votre éducation». J’ai dit: «Trois personnes et un seul Dieu?». J’ai dit: «Selon Webster, là-bas, il doit y avoir une personnalité avant qu’il n’y ait une personne. Vous croyez en trois Dieu, monsieur». Vous ne pouvez pas être une personne sans être une personnalité parce qu’il doit y avoir une personnalité pour faire une personne.

  2. Alors, ils ont dit… Il a dit: «Eh bien, monsieur Branham, même les théologiens ne peuvent pas l’expliquer».

  3. J’ai dit: «C’est exactement cela. La Parole ne vient pas à un théologien». La Bible est toute liée à la Révélation sur ce Roc, je bâtirai mon église et les portes de l’enfer ne prévaudront point contre elle. — Vous voyez? Amen. Vous y êtes. Mais lorsqu’on en vient à ces choses… Oh, mes amis!

  4. Maintenant, nous voulons nous dépêcher pour terminer rapidement si nous le pouvons. Je dois passer à côté de quelques-unes de ces Ecritures et de ces notes, vous voyez? Maintenant, remarquez qu’ils n’ont jamais été pardonnés pour ce qu’ils ont fait. Qu’ont-ils fait? Ils se sont réjouis des bénédictions. N’oubliez pas cela. Je vais le répéter à nouveau. Ils n’ont jamais été pardonnés pour cela. Rappelez-vous, cette bande va faire le tour du monde. Vous voyez? Elle est écoutée dans les campements en Afrique, en Inde et dans tout le monde, traduite dans différentes langues; dans des campements différents, à des endroits différents. Le péché ne leur a jamais été pardonné.

  5. Vous dites: «Eh bien, bénissez Dieu, j’ai fait ceci, j’ai fait cela. J’ai mangé de la manne céleste…».

  6. Oui, ils ont aussi fait cela. Et Jésus a dit: “Ils sont tous morts, chacun d’entre eux”. Mais lorsqu’on vient à l’exact Message, ils n’auraient jamais dû briser cette Alliance en s’alliant avec une autre nation… Dieu était un ségrégationniste et Il a mis à part ce peuple et il n’était pas supposé avoir à faire avec un autre peuple, se marier avec un autre. Et la réelle, véritable Eglise et Epouse de Christ est jointe à Christ qui est la Parole. Et vous ne vous mariez pas à une organisation ou à n’importe quelle autre dénomination. Le faire, c’est la séparation éternelle d’avec Dieu. Vous demeurez chaque jour uniquement rien qu’avec Christ et cette Parole. J’espère que chacun d’entre vous a compris cela.

  7. Maintenant, dans notre texte, c’est presque le moment de la fête de Pâques. C’était un moment affreux. Les gens dormaient à l’extérieur des portes. Cela se passait à chaque fête de Pâques. Ils dormaient dehors, à même le sol. Toutes les auberges et autres étaient pleines. C’était la Pâque. Il y avait là de grandes attentes. Le suspens remplissait l’air. Tout le monde était très tendu. Dieu voulant, j’aurai terminé dans cinq ou dix minutes.

  8. Regardez, il y avait là trois types de personnes. Vous voyez, il y avait une grande attente là-bas. Tous savaient que cet homme étrange allait venir à cette fête. Quelques-uns d’entre eux L’aimaient, ils croyaient en Lui, d’autres Le haïssaient. La plupart d’entre eux Le haïssait. Et parce que quelques-uns L’aimaient et que d’autres Le haïssaient, l’homme entre deux ne savait que faire. Vous voyez? Il ne savait pas. Remarquez que l’air était plein d’attente. L’un disait: “Lorsqu’Il arrivera ici, je vous dirai quand nous L’appellerons… Nous Lui donnerons l’épreuve de la Parole. Nous Le mettrons là-bas, près du souverain sacrificateur. Nous verrons ce qu’est Sa sagesse contre Caïphe”. Il a déjà prouvé cela, vous voyez?

  9. “Mais nous ferons ceci: Nous verrons… Je sais que quelques-uns des grands leaders réussiront à Le maîtriser. Eh bien mes enfants, ils mettront sens dessus dessous ce gars. Ils Lui feront savoir qui Il est lorsqu’Il ira contredire nos prêtres. Mes enfants, ils sont intelligents. Ils savent ce qu’ils font”.

  10. D’autres disaient: “Je me demande de toute façon ce qu’ils feront de ce gars”.

  11. D’autres disaient: “Oh, j’attends qu’Il vienne. Dieu est avec Lui. Il est la Parole. Oh, je veux juste Le voir”. Vous voyez? Oh, ils étaient divisés. Maintenant, regardez ceux qui Le connaissaient et qui croyaient en Lui. Ils savaient auprès de quelle porte attendre. Ils savaient par quel chemin Il allait venir. Vous voyez? Il y avait de grandes attentes, mais vous savez, peu d’entre eux L’ont vu. Il y en a beaucoup qui ne L’ont pas vu. C’est la même chose aujourd’hui.

  12. Certains disaient: “Cet homme est bon. Oh, il n’y a rien de mauvais en Lui. Comme Napoléon et Washington, il est un homme bon, mais pas en tant qu’enseignant”.

  13. Certains disaient: “Oh, cet homme est bon. Oh, il est juste un peu embrouillé, c’est tout. C’est un bon compagnon. Personne ne peut dire quelque chose de mauvais à Son propos”.

  14. D’autres ont dit: “Non, non, c’est un démon. Je peux vous dire que ces choses comme lire dans les pensées et toutes ces autres choses, ce sont de fausses prophéties. C’est contraire à notre credo. Ne croyez pas de telles choses”.

  15. Un autre disait: “Gloire à Dieu. C’est Dieu. Je Le connais. Je vois”. Et ils s’attendaient à Lui. Aujourd’hui, nous nous tenons exactement dans la même position. La même chose: la Parole ointe pour cette heure, dans l’âge de l’église de Laodicée.

  16. Maintenant, nous allons terminer en disant ceci (encore un moment). Trois groupes L’attendaient. C’est la même chose aujourd’hui, c’est vrai: trois. Remarquez, les croyants poussaient des cris de joie. A cause de Son ministère, quelques-uns L’aimaient, d’autres Le haïssaient et un autre groupe se posait des questions. Vous voyez? Son ministère… Laissez-moi le dire à nouveau. Son ministère, quel qu’il fut… Nous savons maintenant que c’était la Parole. Mais Son ministère faisait que certains L’aimaient. Ils étaient prédestinés à faire cela. Ils Le croyaient. Ils Le voyaient. Il n’y avait plus de… Lorsque Nathanaël est venu là-bas et lorsqu’Il lui a dit ce qu’il avait fait, juste comme cela, il a dit: “Rabbi, Tu es le Fils de Dieu. Tu es le Roi d’Israël, pas de doute dans mon esprit”.

  17. Simon se tenait là-bas disant: “Oh, André, je ne vais pas aller là-bas. J’ai déjà entendu toutes ces choses-là”.

  18. “Mais André lui dit: tu devrais venir. Tu devrais venir, juste une fois avec moi”.

  19. Et lorsqu’il était en train de s’installer là-bas, Jésus l’a vu arriver, vous savez, vu arriver. Il a dit: “Ton nom est Simon. Tu es le fils de Jonas”. Il n’y avait plus aucune question. Vous voyez, ils étaient là-bas pour cela. Ils étaient là-bas. Ils Le croyaient. Ils Le voyaient. Ils savaient ce que le Messie était supposé faire lorsqu’Il viendrait.

  20. Il devait être un Prophète car Moïse avait dit: “Il sera un Prophète”. Et ces rigoristes ont été 400 ans sans un prophète. Il était toujours nécessaire d’avoir un prophète pour redresser les choses, toujours dans chaque âge. Et Il se tenait là.

  21. Pour eux, il n’y avait aucune question. Ils attendaient là-bas, avec des palmes dans leurs mains: “Il va arriver dans quelques instants”. Ils attendaient!

  22. Toute la cité était sous tension. Ils ont dit: “Ce sont une bande de fanatiques, réunis là-bas à la porte”.

  23. L’autre a dit: “Je me demande ce qu’Il fera lorsqu’Il arrivera là-haut. Vous savez, je crois vraiment que c’est un charlatan. Je crois qu’Il a une patte de lapin qu’Il doit frotter à son oreille ou quelque chose comme cela, vous savez”.

  24. Aujourd’hui on dit: «Oh! C’est une sorte de télépathie mentale. C’est quelque chose…». Ils peuvent tout expliquer.

  25. Un autre dit: «C’est un démon. Restez de ce côté-ci de la cité. N’ayez rien à faire avec cela. Ne coopérez pas à cette réunion. N’allez pas là-bas, vous voyez? Nous n’avons rien à faire avec cela». Trois sortes de gens.

  26. Maintenant, observez. Il arrive sur un âne dans la cité. Exactement comme la Parole avait dit qu’Il ferait. Montant un petit âne, arrivant dans la ville. Ceux qui ne regardaient pas aux credo, qui ne regardaient pas au temple, ni à toutes ces autres choses, ni aux prêtres et à ce qu’ils avaient à dire, ceux qui croyaient en Lui, se tenaient avec des palmes dans les mains, attendant simplement le premier mouvement. Ceux-là, vous ne les avez jamais entendu dire: “Qui est Celui qui vient?”. Oh non! Ils savaient Qui venait. Ils savaient ce que la Parole disait. Vous voyez. Et vous voyez l’autre groupe dans la ville? Et lorsqu’ils ont entendu ce bruit: “Hosanna au Roi! Hosanna au Roi qui vient au Nom du Seigneur. Hosanna, Hosanna!”. Et tous ces cris…

  27. Les prêtres ont couru dehors pour voir ce qu’était ce rassemblement religieux. Et les gens disaient: “Qui est-Il?”. Pourquoi étaient-ils là? Des amis? Une fête religieuse! Le Dieu même qui leur avait ordonné cette fête leur avait dit qu’Il serait là-bas, juste comme cela et eux, ils criaient: “Qui est-Il?”.

  28. Les temps n’ont pas changé. Les gens sont faits de la même manière qu’alors. Hébreux 13.8 dit: “Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement”. Maintenant, je m’en vais conclure en disant ceci: «La question ne leur appartient plus». Ils ont demandé: «Qui est-Il?». Mais en 1964, la question est: «D’après-vous, de Quoi s’agit-il?». Qu’en est-il de tout cela? Vous êtes-vous arrêtés pour sonder les Ecritures? D’après vous, de Qui pensez-vous qu’il s’agit?Est-ce que c’est de la télépathie mentale? Est-ce quelque chose de sauvage qui vient des déserts quelque part, comme ils ont dit: “Jean était un homme sauvage qui noyait les gens dans l’eau” alors qu’Esaïe avait dit qu’il serait là-bas en tant que précurseur. Malachie avait dit qu’il serait exactement là-bas. Leurs prophètes avaient dit: “Ce prophète se lèvera et il sera le précurseur”. Et il fut là-bas.

  29. Ils ont dit: “C’est un homme sauvage. Restez éloignés de lui. Vous voyez? N’ayez rien à faire avec lui”. Et ici vient le Messie, conformément à ce que l’Ecriture avait dit: “Il entrera dans la cité sur le dos d’un ânon. Humble et abaissé, entrant dans la cité sur le dos d’un ânon afin que s’accomplissent les Ecritures”. Comme Balaam se tenait à sa fête religieuse, ainsi les gens se tiennent à nouveau à une fête religieuse disant: “Qu’est-ce que cela?”.

  30. Et aujourd’hui, mes amis, les Ecritures promises pour ce jour s’accomplissent juste au milieu de nous, heure après heure. De Qui pensez-vous qu’Il s’agit? Etudions ce sujet alors que nous inclinons nos têtes.

  31. Cher Dieu, nous pensons tous sérieusement, profondément parce que nous devons faire cela. Cela est sur nos mains, Seigneur. Nous Te voyons, le glorieux Roi. Nous voyons Ta promesse de la Parole. Nous avons cherché cela pendant des années, pour la venue de ce grand moment dans lequel nous sommes juste maintenant. Nous voyons Ta Parole ointe parmi Ton peuple, vivante, exactement comme Tu avais dit que cela prendrait place. Nous voyons le groupe de Satan oint là-bas. Nous l’avons vu prendre forme au travers de la nation, en avant et en arrière, au travers de la Parole de telle manière qu’il ne reste pas une pierre qui ne soit retournée. Je ne sais pas qui Tu as ordonné pour la vie, Seigneur. Ce n’est pas mon affaire de savoir cela. C’est Ton affaire. Mais c’est mon affaire de retourner chaque pierre. Dieu, aide-moi, aide d’autres hommes qui croient, à retourner chaque pierre, Seigneur, que nous n’écoutions rien d’autre que Tu n’aies ordonné.

  32. Nous voulons voir Ta venue dans notre génération, Seigneur. Nous le croyons. Nous croyons qu’il y a un autre vendredi des rameaux, un autre vendredi saint. Un vendredi des rameaux… Une crucifixion pour Ton église, mais il y aura notre triomphe lorsque Tu viendras à cheval.

  33. Nous prions Seigneur, pour que Tu bénisses Ton peuple. Bénis cette petite église. Bénis ce cher pasteur et son fils ici, frère Outlaw et son fils; Jimmy senior et Jimmy junior. Bénis chacun qui est ici.

  34. Seigneur, nous aurions pu ne jamais être ici ce matin. J’aurais pu ne jamais conduire de Tucson jusqu’ici… Si j’ai eu le privilège de parler à quelques personnes, Seigneur, ce n’était rien d’autre que pour glorifier Cette Personne dont les gens se demandent Qui Il est. Ils savent qu’un homme ne peut pas faire cela. Ils savent que c’est au-delà du pouvoir de l’homme de connaître ces choses. Mais les gens disent: «Qu’est-ce que c’est?».

  35. Seigneur, nous savons que c’est Toi. C’est Jésus-Christ dans la Personne du Saint-Esprit. Il est le Saint-Esprit. “Je viens de Dieu. Je vais à Dieu”. Et nous voyons la glorieuse Colonne de Feu parmi nous, Seigneur. La Même qu’ils ont vue avec Moïse dans la première partie de la Bible. Nous L’avons vue dans le milieu de la Bible lorsque Paul était en route pour Damas. Nous La voyons maintenant. Nous La voyons ici, à la fin des temps. Trois est une confirmation. Cela a chaque fois été le message.

  36. Dieu, puisse les hommes et les femmes ne plus s’en tenir à leurs traditions et à leurs credo, mais qu’ils puissent sortir de cette chose, donner leur vie complètement à Dieu et croire. Ne pas se confier simplement à une théorie ou à des choses d’homme, mais mettre leur confiance dans le Dieu vivant. Pendant que ces vacances se poursuivent, le cri est toujours et encore: «De qui s’agit-Il? Qu’est-ce que c’est? De quoi s’agit-il?». Les gens religieux disent cette même chose. Il est le même Seigneur Jésus, fait chair dans les Siens, oignant Sa Parole pour l’Epouse, et ils ne peuvent pas le comprendre. Ils sont tous si éloignés dans Laodicée à un point tel qu’ils ne savent pas de quoi il s’agit. Mais le prophète a dit: “Il y aura de la lumière au temps du soir”. Aussi, maintenant, nous attendons cela, Seigneur. Viens Seigneur, bénis chacun d’entre nous.

  37.   Maintenant avec vos têtes inclinées et dans vos coeurs, croyez-vous que c’est la vérité? Le croyez-vous? Levez simplement la main et dites: «Je crois vraiment que c’est la Vérité et que nous vivons dans les derniers jours. Nous sommes ici maintenant et je crois que nous sommes vraiment embrouillés… Vous étiez à la réunion l’autre jour, quand le blé, la tige… vous remarquez que nous n’avons pas eu une organisation qui a suivi cela. J’ai été ici tout le temps avec votre pasteur, une année ici et là. Normalement, en deux ou trois années, c’est organisé. Mais pas cette fois-ci! Cela ne peut pas. La balle s’est éloignée de Lui, mais il n’y a plus d’avancement. Le blé, le ministère revient exactement à ce qu’il était au commencement. C’est Jésus-Christ parmi nous, mes amis. Pas un homme, mais l’Homme Jésus-Christ qui vit en vous, qui veut être une partie de vous et que vous, vous soyez une partie de Lui. Ne voulez-vous pas Le recevoir ce soir?

  38. Y a-t-il quelques-uns parmi vous qui n’ont pas encore reçu le Baptême de l’Esprit? Maintenant, vous dites: «Frère Branham, je vous dis que j’ai crié une fois». C’est très bien. «J’ai parlé en langues une fois». C’est très bien aussi. Mais ce n’est pas encore ce dont je parle. Comment pouvez-vous crier et parler en langues et nier la Parole? L’évidence du Saint-Esprit, c’est de croire en Sa Parole. Cela a toujours été ainsi, dans chaque âge, si vous pouvez recevoir la Parole. Ces prêtres étaient à un million de kilomètres de Jésus lorsque les fruits de l’Esprit sont venus: gentil et tranquille, doux et humble. Il a détruit des églises, les a renversées, il a tiré les gens dehors et les a appelés “serpents dans l’herbe” et toutes ces choses. Vous voyez? Mais Il était la Parole. Il était cette Parole. C’est cela: croire Dieu. Dieu est la Parole. Croyez-le.

  39. Si vous n’avez jamais reçu un baptême chrétien, il y a une piscine ici. Si vous n’avez jamais reçu le véritable Saint-Esprit qui vous fait savoir que chaque Parole de Dieu est la Vérité, dites: «Amen» à cela et croyez-La de tout votre coeur. Alors, vous pourrez Le recevoir ce matin et alors vous ne vous demanderez plus Qui est Celui qui fait agir les gens de la manière dont ils agissent. Vous saurez ce que c’est. Si vous n’avez pas fait cette expérience, dites: «Frère Branham, rappelez-vous de moi dans votre prière et je lèverai ma main» et dites: «Dieu vous bénisse, Dieu vous bénisse. Dieu vous bénisse. C’est bien».

  40. O Dieu, comme la musique le joue doucement… Oh, il est merveilleux. Sûrement: Conseiller, Prince de Paix, Dieu Puissant, Père Eternel. Je prie pour que Tu Le donnes à ces gens. Je peux seulement prier. C’est seulement tout ce que je sais faire, le demander pour eux. Ils élèvent leurs mains. Je vais faire ce que je leur ai promis de faire. Je prie pour que Tu leur donnes cette glorieuse expérience; pas seulement une simple sorte d’émotion, mais une véritable expérience, rencontrant Dieu comme Moïse l’a fait là-bas sur la terre dans la Gloire de la Shekinah. Pas seulement là-bas, mais aussi en marchant droit vers le Pays Promis avec Elle, sans jamais s’éloigner d’Elle. Dieu, permets-le pour chacun d’entre eux ce matin.

  41. Il y a des maladies parmi nous aujourd’hui. Dieu, nous prions pour que Tu les guérisses. Guéris chaque personne malade, tous ceux qui en ont besoin. Permets-le Seigneur, ils sont à Toi maintenant. Je Te les donne au Nom de Jésus. Amen.

  42. Je regrette, je me suis tenu ici debout pendant deux heures. Mais vous savez, vous avez toute la soirée. Vous pouvez entrer à la maison et récupérer, faire un petit somme; mais n’oubliez pas ce que je vous ai dit. Je vous l’ai dit du fond de mon coeur. Je sais que cela semble bizarre. Il y a quelques années, je suis venu ici à Phoenix, parmi vous, guérissant les malades par la prière de la foi. Je ne l’ai jamais expliqué ou voulu l’expliquer. J’ai juste regardé et vu ce que les gens allaient faire; juste observé la montée des imitations et toutes ces choses. Cela m’a fait quelque chose de l’observer.

  43. Mais maintenant, je viens vers vous avec un Message qui est confirmé par les signes. Qu’a fait l’église? Non, elle n’en a jamais fait une dénomination. Mais qu’est-il arrivé aux dénominations après ce réveil? Qu’ont-elles fait? Elles ont couru dans la Laodicée. Des millions et millions, billions de dollars ont été versés en elle et elle est devenue grande, riche et elle a construit des bâtiments qui valent des millions et des choses comme cela. Mais en ce qui concerne le Message? Absolument rien. Ils se sont éloignés de Lui. Qu’est-ce que c’est? La balle qui se sépare du blé. Maintenant, le blé doit être comme cela, se tenir dans la Présence du Fils pour se tourner vers un complet Evangile, le grain d’or du Maître. Ne voulez-vous pas croire Cela? De toute façon, de qui s’agit-Il? Qui est-Il? Cela pourrait-il être un homme, une église, une dénomination? C’est Jésus-Christ, le Même, hier, aujourd’hui et éternellement. Croyez-vous en Lui?

  44. Je me demande maintenant, avec quelques chants d’adoration, après un Message si tranchant… Soeur, merci de nous donner un accord pour le petit choeur ici… Je L’aime. Connaissez-vous ce vieux chant?

    Je L’aime, je L’aime
    Parce qu’Il m’a aimé en premier
    Racheté mon salut
    Sur le froid et sombre Calvaire.

  45. Voulez-vous le chanter avec moi? Vous tous, en adoration. Juste pour adorer avec moi.

    Je L’aime… (maintenant, rappelez-vous,
    c’est comme pour la télévision, Il est dans votre chambre).
    Parce qu’Il m’a aimé en premier>
    Racheté mon salut
    Sur le Calvaire. (Réalisez-vous ce que cela signifie?
    Comprenez-vous la profondeur de ce qu’Il a fait?)

    Je L’aime… (Je ne Le vois pas, mais Il est ici. J’ai un écran
    pour Le recevoir, une petite chose qui s’allume
    dans mon coeur. Je sais que cela Le reflète. Il est ici).
    … M’a aimé
    Racheté mon salut
    Au Calvaire.

  46. Maintenant, je veux que vous fassiez ceci pendant que nous fredonnons. Nous sommes embrouillés lorsque nous pensions à ce que nous étions. Rappelez-vous qu’à l’origine j’étais Catholique. Vous voyez. Maintenant, nous sommes tous ensemble ici et nous sommes sortis de toutes ces choses. Nous appartenons à Christ. Nous sommes à Lui. Maintenant, alors que nous chantons cela, tournons-nous les uns vers les autres et serrons-nous la main. Ne vous levez pas, dites simplement: «Dieu vous bénisse mon frère. Dieu vous bénisse ma soeur». Pendant que nous faisons cela, dans une véritable atmosphère chrétienne… je crois que Dieu aime être adoré comme cela. Ne le pensez-vous pas? Adorez-Le. Dieu est un objet d’adoration et nous voulons L’adorer. Et comment le faisons-nous? Nous nous aimons les uns les autres. Vous aimeriez bien vous traiter les uns les autres… “Ce que vous faites aux autres, vous le faites à moi”.

  47. Chantons-Le maintenant et serrons-nous les mains, les uns et les autres et adorons-Le.

    Dieu vous bénisse.

    Oh, je L’aime, je L’aime
    Parce qu’Il m’a aimé en premier
    Racheté mon salut…

  48. Je me demande si cela brûle dans votre coeur? Est-ce qu’il y a quelque chose là-dedans qui vous fasse sentir vraiment bien? Vous savez, vous vous sentez comme si vous vouliez Le sortir de là et L’étreindre. Vous sentez-vous ainsi dans votre coeur? Si vous ne le sentez pas, amis, soyez prudents. Vous vous trouvez sur un terrain dangereux, s’il n’y a pas de véritable amour là-dedans: «Je L’aime». Pas uniquement un chant, mais c’est une réalité. Il m’a aimé en premier. Où me trouverais-je aujourd’hui? J’ai 55 ans. Ma vie va bientôt se terminer, vous voyez? Il a acquis mon salut. Frère Trow… [Un homme parle devant l’assemblée… — N.d.R.].

  49. Avez-vous entendu ce témoignage?

    Sauvé par Sa puissance divine
    Sauvé pour de nouvelles hauteurs sublimes
    Ma vie est maintenant douce et ma joie complète
    Parce que je suis sauvé.

  50. Comment le savez-vous? Mon Esprit qui est en accord avec Sa Parole montre que j’ai passé de la mort à la vie.

  51. Merci chers Chrétiens. Cela me fait du bien. J’aime venir dans un endroit où je me sens comme à la maison. C’est dur pour moi de partir. Je pense tout le temps: regarde à cette horloge; et je vois ma fille qui se met devant elle, branle sa tête et regarde en bas comme cela. Et je vois mon fils qui arrive en disant: «Pourquoi restes-tu si longtemps?». Je ne sais pas. J’aime juste m’asseoir avec les gens. Je ne sais pas, j’aime la communion. Vous savez, je ne peux plus aller dans beaucoup d’endroits (vous savez cela), et de moins en moins. Mais je sais que je me rapproche de là-bas et un jour, je prêcherai mon dernier sermon, fermerai ma Bible pour la dernière fois. Je vais alors faire un petit voyage. Venez me visiter un jour lorsque je le ferai. Venez et nous nous installerons pour toujours, et nous parlerons comme frère Carl l’a dit, et nous vivrons éternellement.

  52. Maintenant, mes amis, je vais vous demander de faire quelque chose que j’aimerais que vous fassiez. Je vous ai empêché d’aller dîner. Et là, le frère Outlaw a fait quelque chose, il y a quelque temps… Il fait rarement quelque chose que je n’apprécie pas, mais il m’a apporté une offrande. Je me demande si quelques-uns d’entre vous ne pourraient pas retourner à la porte et prendre cette offrande pour aller dîner. Ce sera un cadeau en retour de ma part. Voulez-vous faire cela? Vous voyez? C’est en ordre. C’est un homme bon. Il ne va nulle part ou ne fait quelque chose sans vouloir m’aider. C’est sa manière de faire.

  53. Il y a quelques hommes qui se tiennent là-bas; je ne veux pas les appeler par leur nom, car cela pourrait les blesser… Il y a un précieux frère, qui vient de partir dans la Gloire, il est parti rapidement. Son désir… Il savait que j’aimais aller dans les bois, aussi, il voulait m’acheter une jeep. Je ne l’ai pas laissé faire. Et après qu’il soit parti, sa petite femme voulut le faire et je ne l’ai pas non plus laissée faire. Mais le reste des garçons est là-bas… et un autre frère qui vient dans cette église a dit: «Frère Branham, je fais des wagons qui transportent du sable». Vous savez, des boogies; ou ce que vous appelez «Hacks». Et il a dit: «Je vais vous en faire un». Vous savez ce que ces garçons ont fait? Ils ont assemblé une jeep et un wagon ensemble. Je n’ai jamais rien vu de semblable.

  54. Après la réunion de Tucson, cette nuit-là, ils ont conduit jusque dans ma cour et ont dit: «Ceci est un cadeau des gens de Phoenix». Vous voyez, ils n’ont même pas voulu s’inclure eux-mêmes, ils ont juste dit: «Oh, c’est de la part de nous tous. Vous voyez». Je sais juste que si je vais au ciel, je vivrai avec des gens comme cela. Cela compte tellement pour moi, vous savez, juste des petites choses comme cela, ces petits quelque chose…

  55. Cela me fait me sentir ainsi envers frère Outlaw ici. Dites: «Eh bien, frère Branham, je viens juste ici, dans ces endroits, juste pour vous aimer et vous parler à propos de Jésus». Vous savez, “les oiseaux d’un même plumage” aiment simplement se rassembler, parler ensemble des choses et communier.

  56.  J’apprécie cela, mais je ne veux aucune offrande. Frères et soeurs, mon église me donne un petit salaire, 100 dollars par semaine, et c’est bien ainsi et je l’apprécie. Maintenant si quelques-uns d’entre vous veulent aller dîner, eh bien, quelqu’un se tiendra à la porte et vous pourrez aller dîner sur mon compte. Vous voyez. C’est très bien. J’ai empêché quelques-uns d’entre vous d’aller dîner. Vous L’aimez? Alors, vous devez m’aimer parce que je suis une partie de Lui. Amen! C’est la raison pour laquelle je vous aime. Que le Seigneur vous bénisse.

  57. Levons-nous maintenant. N’oubliez pas de venir aux réunions, n’importe quand lorsque vous serez dans les parages, souvenez-vous-en et entrez. Vous serez toujours les bienvenus. Voulez-vous prier pour moi? Je suis une personne qui a besoin de prières. Voulez-vous prier? Combien d’entre vous réalisent le fardeau que je porte, ce que je dois faire et les choses qui se présentent devant moi? Et je sais ce qui arrive de là-bas. Je sais ce qui vient, je peux le voir juste comme je vois les autres choses arriver. Je sais ce qui vient. Vous voyez? Mais je n’ai pas le temps d’en parler. Parlons de ce qui vient maintenant. Demain prendra soin de lui-même. Voulez-vous prier pour moi? Maintenant, avez-vous levé les mains pour prier pour moi? C’est bien.

  58. Dieu vous bénisse maintenant. Je vais laisser le service à votre charmant pasteur maintenant, le frère Jimmy Outlaw. Dieu vous bénisse frère Outlaw.