COMPTE A REBOURS

(Countdown)

 

9 février 1964, après-midi
Fairgrounds
Bakersfield — Californie, U.S.A.

 



  1. Maintenant, nous avons environ trente à trente-cinq minutes de retard. Je ne parlerai que quelques instants parce que nous allons avoir une ligne de prière et que nous appellerons toutes les personnes qui ont une carte de prière afin de prier pour eux. C’est notre promesse.

  2. Mais maintenant, nous nous tenons debout, dans le respect de la Parole, pendant que je lis un passage de l’Ecriture ici et que je demande à Dieu un contexte pour mon texte biblique. Nous nous tournons vers Hébreux, chapitre 11.1-3, si vous voulez bien suivre pendant que nous lirons.

    “Or la foi est l’assurance des choses qu’on espère et la conviction de celles qu’on ne voit pas. Car c’est par elle que les anciens ont reçu témoignage. Par la foi, nous comprenons que les mondes ont été formés par la parole de Dieu, de sorte que ce qui se voit n’a pas été fait de choses qui paraissent”.

  3. Prions. Seigneur, bénis Ta Parole. Sanctifie l’instrument qui sera utilisé et puisse l’instrumentation aller de pair avec la Parole, pour amener la Vie et rendre cette Parole vivante à nouveau devant nous. Nous le demandons dans le Nom de Jésus. Amen. Vous pouvez vous asseoir.

  4. Maintenant, accordez-moi votre entière attention pendant un moment, une vingtaine de minutes environ. J’ai ici un petit texte que j’aimerais appeler: Compte à rebours.

  5. Savez-vous ou avez-vous entendu ce que dit l’Ecriture à propos de toutes choses? Les choses qui sont, nous le voyons, ont été faites de choses qui n’étaient pas parce que c’était la Parole de Dieu qui les a faites venir à l’existence. Le monde sur lequel nous sommes assis aujourd’hui, les chaises sur lesquelles nous sommes assis, le plancher en dessous de nous, la saleté, les arbres et chaque chose ne sont rien que l’interprétation de la Parole de Dieu. Quand Dieu l’interprète, lorsque la chose arrive, elle est révélée. “Que cela soit”, et cela fut. “Que cela soit”, et cela fut. Regardons la nature, comme elle a été formée.

  6. Maintenant, la nature a été ma Bible. Comme chacun le sait dans mon auditoire, quand je parle je suis presque dans le camp des illettrés, je sais tout juste lire. J’ai été scolarisé jusqu’en septième. J’ai fait beaucoup d’expériences, mais quand je prêche, je dois prendre mon inspiration et la typifier avec quelque chose existant dans la nature. Comme cela, vous pouvez comprendre ce dont je parle. Je ne peux pas utiliser les mots qu’utiliserait un homme distingué, ayant reçu une bonne éducation, parce que je n’ai pas l’éducation qui va avec. C’est pourquoi je prends la nature et typifie avec la nature ce que mon inspiration me dit. En cela, je me suis senti affreusement seul… mais un jour, j’ai lu dans la Bible que les prophètes de l’Ancien Testament faisaient de même.

  7. Et le plus grand des prophètes était Jean. Nous remarquons que lorsqu’il avait neuf ans, parce qu’il devait introduire le Messie, il fut conduit par l’Esprit dans le désert. Son père était un prêtre. Normalement, il aurait dû suivre la trace de son père. Mais, son travail était trop important pour qu’il prenne en considération une éthique que quelqu’un d’autre aurait définie. Il devait recevoir son message de Dieu. Ainsi, à l’âge de trente ans, il est sorti du désert sans éducation mais avec un zèle brûlant dans son coeur, avec la révélation de Dieu et la vision qu’il allait annoncer le Messie. Il le savait si clairement qu’il a dit: “Il y a Un qui se tient ici parmi vous, et vous ne Le connaissez pas”. Pensez-y. “Un qui se tient ici parmi vous, et vous ne Le connaissez pas. Je ne suis même pas digne de délier Ses chaussures, mais Il baptisera avec le Saint-Esprit et le Feu. Son van est dans Sa main”.

  8. Et avez-vous remarqué sa manière de parler, ce qu’il a dit aux pharisiens lorsqu’ils sont venus? Il savait, étant un prophète, il savait ce qu’il y avait dans leurs coeurs. Et il a dit: “Vous, génération de vipères”, en pensant aux serpents. Vous voyez, il savait cela.

  9. Maintenant, un autre homme aurait pu dire: «Vous…», avec quelque chose d’autre. Vous savez, en utilisant une bonne forme grammaticale: «Vous insignifiants morceaux d’inopportuns», ou n’importe quoi d’autre que vous aimeriez dire. Cela aurait pu être faux; je l’ai juste inventé, vous voyez. Ainsi il aurait pu utiliser d’autres mots.

  10. Mais vous voyez son inspiration? Il savait qu’un serpent était petit, rampant et sournois. Aussi, il a dit: “Vous, génération de serpents, qui vous a appris à fuir devant la colère à venir? Ne commencez pas à dire en vous-même: «Nous appartenons à ceci ou à cela» car je vous dis que Dieu peut, de ces pierres (qu’il avait vues dans le désert et sur la berge) susciter des enfants à Abraham. Et déjà la cognée est mise à la racine des arbres”. Ce qu’il avait vu: “Chaque arbre qui ne portait pas de fruits, comme dans le désert, serait utilisé comme bois pour le feu”. Vous voyez? “Et déjà la cognée est mise à la racine des arbres! Et s’il ne produit pas de bons fruits, il est coupé et jeté au feu”. Vous voyez, son inspiration suivait la nature.

  11. Et si vous observiez la nature de très près, vous ne vous éloigneriez pas beaucoup de la Parole, parce que Dieu est dans la nature. Je crois que la dernière fois que j’étais ici sur la Côte Ouest, j’ai prêché sur les quatre manières de voir Dieu: Dieu dans Son Fils, Dieu dans Sa Parole, Dieu dans la nature et ainsi de suite.

  12. Maintenant, remarquons que toutes les choses que Dieu a faites exister dans la nature, ont été faites de choses qui n’apparaissaient pas. C’était la Parole. Maintenant, je vais parler de cette manière des choses naturelles typifiant les choses spirituelles. Si nous prenons par exemple…

  13. Il y a quelques mois, on m’a demandé de prêcher un sermon, un sermon de funérailles pour un vieil ami très cher. Beaucoup d’entre vous ont lu mon livre et vous vous rappelez lorsque je parlais d’un enfant qui faisait partie des scouts, ou de quelque chose. Je lui avais demandé de me mettre de côté son vieil habit de scout, quand il serait usé. Eh bien, il m’a mis de côté un caleçon long. Vous vous rappelez, c’est dans le livre, je l’ai porté. Lloyd Ford, sa mère est morte récemment, elle avait à peu près quatre vingt cinq ans. Une de mes amies très précieuses. Et Lloyd, étant tout seul maintenant — il restait avec sa mère — est venu vers moi et il a dit: «Frère Bill». C’est comme cela qu’il me connaissait. Je l’appelais Lloyd, il m’appelait Bill.

Et je lui ai dit: «Que voulez-vous, frère Lloyd?».

Il a dit: «Voudriez-vous prêcher aux funérailles de ma mère?».

  1. Je lui ai dit: «Je serais très heureux de le faire. Ce serait comme pour ma propre mère». J’ai dit: «Elle m’a cuisiné tant de repas et de choses, et elle a été si douce avec moi».

  2. Il a dit: «J’aimerais que vous disiez ces derniers mots à son sujet, frère Branham».

  3. J’ai dit: «Qu’aimeriez-vous, qu’aimeriez-vous que je dise, Lloyd?».

  4. Il a dit: «Je veux que vous fassiez une chose. Assurez simplement ma famille, assurez-nous de sa résurrection».

  5. Ainsi, j’ai pris un texte de quelque chose du livre de Job, montrant comment ce Job observait la nature et j’ai dit dans mon…

  6. A la mort de ma propre mère — ma propre mère est morte il y a tout juste deux ans — ma jeune soeur qui avait été sauvée peu de temps avant, m’a appelé quand elle a su que ma mère s’en allait. Et elle a dit: «Bill, que puis-je faire?». Elle a dit: «Je ne peux supporter plus longtemps de rester là debout à regarder ma mère».

J’ai dit: «C’est le spectacle le plus doux que j’aie jamais vu».

Elle a dit: «Comment peux-tu dire une chose pareille de ta mère?».

  1. — «Oh» – j’ai dit – «elle est prête à partir et elle veut partir. Elle est vieille et elle est prête à quitter cette vie».

  2. Je lui ai dit: «Mère, est-ce que Jésus représente toujours quelque chose pour toi? Ce qu’Il était le jour où tu as reçu le Saint-Esprit?».

Elle aurait dit: «Oui».

Comme elle n’en pouvait plus, je lui ai dit: «Souris».

  1. Quand elle est arrivée au plus bas, elle ne pouvait ni sourire, ni parler, je lui ai dit: «Mère, tu es en train de mourir». Elle était dans mes bras. J’ai dit: «Mère, si Jésus-Christ signifie encore la même chose pour toi, s’Il est aussi doux ou même encore plus doux qu’Il était quand tu as reçu le Saint-Esprit; je suis ton prédicateur de fils, je dois faire face au public. Est-ce que Jésus représente encore quelque chose pour toi alors que tu meurs? Si c’est cela, si tu ne peux pas parler…». Et elle ne pouvait pas parler. J’ai dit: «Peux-tu parler, mère?». Elle ne pouvait pas bouger. J’ai dit: «Cligne des yeux, très vite». Elle a commencé à cligner des yeux vraiment rapidement, les larmes coulant le long de ses joues, car elle ne pouvait même plus parler. Mais ses sens en elle sentaient la Présence de Jésus-Christ. En quelques minutes, un vent est passé à travers la pièce et ma mère est sortie avec lui pour rencontrer Dieu.

  2. Maintenant, quand cette femme est morte, j’ai dit: «Est-ce qu’il y a de l’espoir dans la résurrection?». J’ai dit: «Tout…».

  3. J’ai eu le privilège de parler à pratiquement chaque nation sous les cieux. J’ai vu toutes sortes de dieux et toutes sortes de religions, mais il n’y en a aucune de vraie sauf le Christianisme. C’est la seule. Même la nature elle-même parle pour le Christianisme, Dieu le Créateur!

  4. Regardez, il y a la vie, la mort, l’ensevelissement, la résurrection. Résurrection! Vous ne pouvez pas aller dehors sans la voir. Observez les feuilles sortir au printemps. Observez leur jeunesse et leur vieillesse; leur âge mûr et ensuite leur grand âge. Et les veines pleines de vie dans les feuilles. En quelques minutes, vous découvrez qu’elle n’y est plus, avant que le gel ou autre n’arrive, les feuilles tombent. Et que se passe-t-il? La vie qui est dans cet arbre, cette sève descend dans les racines. Si elle ne le faisait pas, le froid de l’hiver tuerait l’arbre, tuerait la vie. Elle ne peut pas rester en haut. Elle doit descendre et s’ensevelir elle-même. Mais au printemps de l’année suivante, elle revient à nouveau ici, à nouveau avec une nouvelle feuille. Cela atteste qu’il y a une vie, une mort, un ensevelissement et une résurrection. Chaque chose est typifiée. Nous ne pouvons simplement pas nous éloigner de cela.

  5. Observez le soleil quand il se lève dans le matin, le soleil qui éclaire les cieux. C’est comme une petite enfant, bercée dans les bras de sa mère, quand elle est faible, qu’elle n’a pas beaucoup de vie, elle n’est pas très forte. Et alors, elle part pour l’école vers huit heures. A onze heures trente, elle est diplômée, elle est loin de l’université et loin du collège. Ensuite, elle est dans la pleine force de l’âge de midi à deux heures. Puis, elle commence à faiblir, de plus en plus faible, de plus en plus faible et finalement, elle devient véritablement très faible, comme un vieil homme ou une vieille femme et décline. Est-ce que c’est la fin de tout? Elle revient le lendemain matin pour témoigner: «Il y a une résurrection et une vie au-delà de la mort».

  6. Toute chose en témoigne. Toute la nature en témoigne. La Parole en témoigne. L’Esprit Lui-même qui est dans notre coeur en témoigne. Quelque chose à l’intérieur de nous crie cela: «Il y a une résurrection des morts». Ainsi, vous voyez.

  7. Si toute chose sert le plan de Dieu, il doit y avoir une résurrection. Mais elle peut se lever uniquement si elle sert le plan de Dieu. Si une fleur vit et si elle n’est pas fécondée, elle ne se lèvera pas à nouveau. Si vous plantez un maïs et qu’il n’a pas de germe, il ne se lèvera pas à nouveau. Toute chose qui ne sert pas le plan de Dieu n’a pas de résurrection. Mais vous ne pouvez pas garder en terre quelque chose qui sert le plan de Dieu. Il vient à nouveau à la vie pour témoigner d’une résurrection. Nous savons tous que toutes ces choses sont vraies. Il y a des témoignages pour nous, afin de nous encourager. Chaque jour, partout où vous regardez, vous voyez Dieu.

  8. Il y a un corps naturel, une personne. Il y a un Corps spirituel, un peuple.

  9. Il y a une épouse naturelle. J’ai eu le privilège de marier de jeunes gens bien. Et je n’y avais jamais pensé jusqu’à… Je les change de place — une petite superstition — je leur fais face, mon dos à l’Est, et eux regardant vers l’Est. Et lorsque je les regarde, je pense à leurs coeurs, battant comme un seul, Christ et Son épouse. Il y a l’épouse naturelle, et le fait qu’il y ait une épouse naturelle, c’est uniquement un témoignage qu’il y a une Epouse spirituelle. Il y a une Epouse spirituelle parce qu’il y a une épouse naturelle.

  10. Tous ces événements naturels qui se passent maintenant précèdent les événements spirituels. Chaque événement accompagne l’autre événement, il l’améliore seulement.

Vous dites: «Qu’est-ce qui est comme cela?».

  1. Eh bien, quelque chose comme une Vie spirituelle, quand elle vient dans la vie naturelle, elle améliore la vie naturelle. Elle, elle vous fait parvenir à une condition meilleure à celle où vous étiez lorsque vous étiez dans la vie naturelle.

  2. Quand la feuille devient vieille et meurt, quand elle revient avec la vie à nouveau dans la résurrection, pour rendre témoignage dans une autre année, elle revient dans une condition meilleure à celle qu’elle avait avant de tomber. Vous voyez, chaque chose témoigne de ces choses.

  3. Maintenant, prenons par exemple les réalisations que l’homme a été capable de faire sur terre. Dans toutes ces réalisations naturelles… Maintenant, je veux votre entière attention. Toutes les réalisations naturelles qui ont eu lieu sur terre ont été les précurseurs des réalisations spirituelles que Dieu a faites par Son Eglise.

Toutes les choses naturelles sont un type des choses spirituelles!

Alors vous dites: «Comment cela?».

  1. Prenons-en un à titre d’exemple: les moyens de transports. Au début, les transports se faisaient à cheval. Ensuite, par l’automobile. Puis, la science a construit un avion. Mais vous voyez, le premier avait la puissance d’un seul cheval. Celle de l’automobile avait peut-être une puissance de vingt chevaux. L’avion monte à une puissance de plusieurs centaines de chevaux. Voyez-vous ce que c’est? C’est juste comme cela que l’on passe du cheval à une automobile et après, la chose suivante fut un avion. Nous continuons simplement à réaliser, de plus en plus haut, et à devenir de plus en plus grand. Ceci c’est l’accomplissement de la science. C’est le précurseur des choses spirituelles de Dieu, qui sont arrivées par Son Esprit et qui étaient dans Sa Parole promise.

  2. L’homme naturel, par le savoir, regarde en arrière pour son accomplissement, ceci c’est la science. Pour voir ce que Dieu a fait dans une création antérieure, ils sortent et ramassent des mottes de terre, des morceaux de roc et de fossiles, des éléments et les assemblent. Vous voyez, dans cet accomplissement, ils prennent ce que Dieu a fait et le pervertissent de son état originel, rendant son habitat, son économie et ainsi de suite un petit peu meilleur que ce qui avait été créé. Cela c’est l’accomplissement naturel par l’homme.

  3. Mais Dieu, dans l’accomplissement spirituel va de l’avant et non en arrière. Il va de l’avant, regardant dans la Parole et croyant les promesses pour des choses qui n’étaient jusqu’alors jamais arrivées, pour des révélations spirituelles devant manifester les choses spirituelles que Dieu avait promises. Il les voit s’accomplir. Ainsi les scientifiques dans leurs laboratoires travaillent sur différentes choses prises dans la création pour aider l’homme. Ainsi l’homme spirituel regarde en avant à quelque chose que Dieu a promis, qui n’a jusqu’à maintenant jamais été créé. L’homme naturel regarde en arrière. L’homme spirituel regarde en avant.

  4. C’est de cette manière qu’ils ont cela dans l’église. Les membres de l’église naturelle regardent en arrière à Finney, Sankey, Knox, Calvin. C’était en ordre, mais c’était leur jour. Nous regardons en avant pour quelque chose d’autre, la promesse qui est de plus en plus grande et plus haute, ce que Dieu a promis. La science regarde en arrière pour l’attraper. Nous allons de l’avant, dans la Parole du Seigneur, pour trouver ce que Dieu a accompli.

  5. Dans ces deux cas, l’un est le précurseur de l’autre ou le typifie. Maintenant que la science a été capable d’obtenir plus de chevaux, en utilisant cette puissance elle a fait de plus grands instruments, les autos et les avions; Dieu a réalisé de cette même manière, comme chacun d’entre ces types. Maintenant, regardez.

  6. Il y a longtemps, au temps de Luther, leur puissance était la puissance du cheval. Et alors Dieu, en prenant Luther dans Ses mains, le contrôlant hors d’une grande organisation ou d’un grand système, laissa l’homme voir que “le juste vivra par la foi”. Et lorsqu’il fut capable d’accomplir la justification et de la prêcher, l’Eglise vint à la Vie. Elle vient à la Vie et commence à bouger, juste un peu, dans ces jours de la puissance du cheval, où la puissance du cheval, des attelages et des charrettes commençait à faiblir. Maintenant, Il a accompli la justification et au travers de cela l’Eglise reçut alors la Vie en croyant en Jésus-Christ. Pas en prenant quelque…

Vous dites: «Je crois dans l’église. Je crois cela».

  1. «Croire en Lui c’est la Vie». Justifié par la foi! Luther le prêcha. Cela était typifié par les jours du cheval et des attelages.

  2. Alors Il prit sous Son contrôle un homme en Angleterre, du nom de John Wesley, pour l’éloigner de tous les «ismes». Et Il fut capable, au travers de John Wesley, d’apporter dans l’Eglise la sanctification. La sanctification a remis l’Eglise sur ses pieds et l’a rendue capable de marcher. Maintenant, la fin de l’âge de Wesley fut l’automobile. Nous réalisons cela quand la fin… de l’église de Wesley… Vous voyez, chaque réformateur vient à la fin de l’âge. Maintenant, nous découvrons que Wesley, à la fin de l’âge de son église, vient juste avant les Pentecôtistes. Pourquoi, parce que nous voyons que l’Eglise a juste assez de force, au travers de la sanctification, pour s’éloigner des choses du monde. Sanctifier signifie: «Mis à part pour la gloire de Dieu». C’est bien dommage qu’elle ait perdu cela, mais elle a eu assez de force.

Luther l’a mis en lumière au temps du cheval et des attelages.

  1. Wesley l’a mise sur pied pour marcher, se séparant des choses du monde par la sanctification. De petites branches sont sorties de là, comme les Pèlerins de la Sainteté et les Nazaréens… et encore d’autres sont sorties de là au travers de la sanctification.

  2. Mais rappelez-vous, ils ne pouvaient pas rester tranquilles. La Colonne de Feu s’en alla plus loin. Et on arrive à Azusa Street, ici en Californie. Et alors, qu’a-t-Il fait? Cela représentait les jours de l’avion, depuis l’automobile, quand ils… Dieu a été capable, par les frères Wright de… ou plutôt l’homme a réussi à faire un avion qui pouvait voler. Immédiatement après cela, la Pentecôte tomba sur Azusa Street et l’homme fut pris dans les airs, dans le surnaturel et l’inconnu. Il parla des langues inconnues, il fit des choses inconnues, qui étaient étrangères à l’église parce qu’il avait décollé du sol, il l’avait quitté pour aller dans les airs. Qu’est-ce que cela fit? Immédiatement après sont venus les avions qui les prirent dans les airs. Dieu montra, par les avions, que Son Eglise était en train de s’élever. Il montra, par les choses naturelles, ce qui se passait dans les choses spirituelles. Elles suivent toujours. Tout comme les rois mages suivirent l’Etoile pendant près de deux ans pour trouver Christ.

  3. Maintenant remarquez que toutes ces choses, qui sont des réalisations accomplies par l’homme, sont seulement des types et des ombres de ce que Dieu est en train de faire. Il le fait toujours de cette manière. Il nous a informé des signes qui seraient dans le ciel, des choses qui arriveraient juste avant la venue de Christ. Nous voyons cela maintenant. C’est seulement un poteau indicateur. Et nous voyons comment, par la science, ils ont accompli leurs réalisations et ce que Dieu a achevé par Son Eglise.

  4. Est-ce qu’un homme monte à cheval dans un avion? Il n’a plus besoin de chevaux et d’attelages, “à moins qu’il cherche à s’amuser un petit peu”. Mais le cheval et l’attelage… Rappelez-vous, quelle est la puissance d’un avion? C’est juste un peu plus de chevaux qui sont ajoutés, c’est tout.

  5. Et quand John Wesley a trouvé la sanctification, une oeuvre découlant de la justification, il n’a jamais condamné la justification, il a seulement ajouté plus de puissance, c’est tout. Vous voyez?

  6. Et quand les Pentecôtistes ont trouvé le baptême du Saint-Esprit et la restauration des dons, ils n’ont jamais rejeté la sanctification ou la justification. Ils ont juste eu plus de puissance, se sont mis debout et se sont levés parce qu’ils ont trouvé plus de puissance. Vous voyez?

  7. Toutes ces choses étaient des présages, au fur et à mesure qu’elles arrivaient. Si nous avions du temps, nous pourrions vraiment rester sur cela, mais nous ne l’avons pas. Ils se sont donc élevés. Comme la science a accompli quelque chose en regardant en arrière; Dieu accomplit quelque chose, allant ce chemin, allant de l’avant vers le Royaume.

  8. Maintenant, nous trouvons que d’Azusa Street, les avions ont décollé dans de grands réveils, et balayé le monde, vers l’inconnu, dans les places Célestes, parlant des langues inconnues, avec des dons inconnus du monde. Pourquoi ont-ils pensé qu’ils étaient des fanatiques, alors qu’ils avaient été capables de… Dieu a pris un groupe de gens dans Ses mains. Et Il a pris un petit nègre qui louchait, ici à Azusa Street, qui avait suffisamment de bon sens pour croire que ce que Dieu disait était la Vérité. Et c’est vrai.

  9. Voyez, alors que la science doit mettre beaucoup de bon sens dans la tête d’un homme, de la sagesse, du savoir pour qu’il puisse aller en arrière et trouver ces choses, Dieu doit simplement faire sortir hors de lui, ce qu’il a en lui. Ainsi Il peut l’utiliser. L’un va ce chemin ci, l’autre va ce chemin . Un va en bas, l’autre va en haut.

  10. Maintenant, elle a laissé au sol ces églises intellectuelles quand les Pentecôtistes ont décollé avec le parler en langues et les grands dons de guérison. Ils ont guéri les malades. Ils ont fait de grandes choses. Ils les ont faites. Il n’y a aucun doute sur ce qu’ils ont fait. C’est une preuve qu’ils les ont faites! Sûr qu’ils les ont faites! Et ils ont laissé cette église intellectuelle assise sur le sol. Qu’importe qu’ils disent: «Eh bien, vous ne pouvez pas». Ils les ont faites, de toute façon. Même si…

  11. C’est comme le petit garçon qui a été emprisonné parce qu’il avait tiré un chewing-gum. Quelqu’un est venu visiter ce petit garçon et a dit: «Oh, ils n’ont pas le droit de te mettre en prison pour cela!». Il a dit: «Ne le peuvent-ils pas?». Il y était déjà.

  12. Et c’est comme cela qu’ils le disent: «Le Saint-Esprit était pour un autre âge». C’est cela qu’ils pensent! Il est ici! Nous le savons. Nous et… Nous volons dans les airs depuis les quarante, cinquante dernières années, avec Lui, voyant ces choses auxquelles les gens intellectuels ne connaissent rien. La seule chose qu’ils peuvent faire c’est s’asseoir et juste se moquer de Lui.

  13. C’est comme lorsque le petit veau sort la première fois d’une étable. Il est juste rond et gras et donne des ruades avec ses sabots. Il avait un fermier véritablement bon qui l’avait bien nourri, et il était tout rond et plein de vitamines. Et un autre vieux fermier paresseux de par ici avait un petit veau, aussi né dans l’étable en hiver. Le pauvre compagnon n’avait rien d’autre que des mauvaises herbes à manger. Et quand il est sorti, il était si faible qu’il pouvait à peine bouger et chaque fois que le vent soufflait, il le poussait de côté. Il avait vu ce petit veau gras qui donnait des ruades avec ses talons et qui avait du bon temps. Vous savez, il regardait à travers les ouvertures de la clôture et disait: «Quel fanatisme!». Il était rempli de vitamines, ce n’est pas étonnant qu’il pouvait donner des ruades.

  14. Et quand un homme est rempli du Saint-Esprit, il y a quelque chose en lui qui est plein des vitamines spirituelles de Dieu, qui le fait louer Dieu, crier et agir différemment. Pourquoi? Parce qu’il n’est plus lié à la terre. Il est dans les Cieux, voguant alentour dans les places Célestes en Christ Jésus.

  15. Ils les a laissés liés à la terre avec leurs bicyclettes et leurs automobiles, ils sont allés dans les airs. Certainement. Il les a pratiquement sortis de là, de cet autre âge. Ils ont guéri les malades. Ils ont parlé dans des langages inconnus et fait des tas de choses.

  16. Mais maintenant mes amis, puis-je dire ceci? Nous sommes arrivés à l’âge de l’astronaute. Nous sommes sortis de l’âge de l’avion. Nous avons plus de puissance maintenant. L’âge de l’astronaute est arrivé. Qu’est-ce que c’est? Nous sommes arrivés dans l’âge spirituel de l’astronaute, vous voyez, montant plus haut. C’est le même Esprit, juste plus de puissance, juste soulevé plus haut. On peut aller plus haut, voir plus, croire plus, ressembler davantage à Christ. Pas la voiture, pas le cheval et l’attelage, même pas l’avion, mais l’astronaute, il évolue au-dessus de chacun.

  17. Dans la Bible, c’est appelé l’âge de l’aigle. Dieu appelle Ses prophètes… L’âge de l’aigle! Nous réalisons, là dans la Bible… nous trouvons dans Malachie 4, qu’il nous est promis cela dans les derniers jours. Maintenant, Il compare Ses prophètes à des aigles. Il s’appelle Aigle Lui-même. Il est le grand Aigle Jéhovah.

  18. Il est capable d’achever une Epouse pour Lui-même. Il sera capable, dans les derniers jours, d’obtenir une Epouse, cela avec un ministère qui est si exactement le… comme un homme et sa femme deviennent un. Et quand Jéhovah a Son peuple comme Lui, Il vit dans Son peuple. Ils sont un.

  19. Cela accomplit l’Ecriture, exactement ce qu’Il a dit dans Jean 14.12: “Celui qui croit en Moi fera, lui aussi, les oeuvres que Moi Je fais”. Cela accomplit aussi ce que Jésus a dit qui devait arriver: “Comme il en était au temps de Sodome, cela arrivera lors de la venue du Fils de l’homme”.

  20. Maintenant, c’est l’âge de l’astronaute. Et l’astronaute voit des choses que le cavalier, l’automobiliste ou même le pilote d’avion ne voit pas. Il va plus haut. L’avion est encore ici en bas, secoué dans les nuages, en haut et en bas, et toute sorte d’autres choses. Mais il va au-delà des nuages des credo et des dénominations, monte en haut dans les Cieux, se détachant de toute chose.

  21. L’âge de l’astronaute, nous vivons dans l’âge de l’astronaute. Aussi sûr que Dieu a attesté par les événements naturels ici, aussi Il atteste maintenant que si nous avons réussi à faire un astronaute, Dieu a accompli ce qu’Il avait promis d’accomplir dans les derniers jours, selon Malachie 4. La seule chose qu’Il ait besoin de faire, c’est d’avoir quelqu’un dans Ses mains, qui peut se couper des avions et des automobiles et des autres choses. Qu’il ne regarde pas en arrière à ce qu’il était, mais à recevoir plus de puissance qui va l’élever plus haut, l’élever dans la Présence de Dieu, l’élever là où toutes choses sont possibles. Nous voyons que cela est en train d’arriver maintenant. Il n’y a aucun doute à ce sujet.

  22. Ainsi fait l’astronaute spirituel, comme l’astronaute naturel qui va au-dessus des avions, des avions qui tombent ou qui font du bruit dans les nuages et toutes ces choses. Il n’y a pas d’autre plus grande réalisation que l’astronaute. La seule chose qu’il doit faire, c’est juste continuer à donner plus de puissance. Il peut aller où il veut et voir ce qu’il veut parce qu’il est entré dans l’espace. Les avions sont encore en bas, tombant, faisant du bruit, maintenus au sol et toutes ces sortes de choses comme cela. Mais l’astronaute n’a pas besoin d’être maintenu au sol. Il va au-dessus des nuages. Il va au-dessus, au-dessus des credo, au-dessus des dénominations, au-dessus de ceux qui disent: «Ce n’est pas ainsi, ce n’est pas ainsi!». Il a un guide, le Saint-Esprit. La Parole lui dit ceci et il avance!

  23. Comment la science fait-elle un astronaute? Il prend la puissance qu’il a et continue simplement à l’alimenter par quelque chose, et cela le fait aller plus loin, aller sans air et ainsi de suite. Et elle continue… Je ne connais pas le processus chimique; je ne suis pas un mécanicien. Mais qu’importe ce que c’est, elle continue à le faire aller plus haut, et aller plus haut. Elle continue à l’améliorer tout le temps, jusqu’à ce qu’il puisse aller maintenant au-delà de toute raison. Ainsi l’astronaute de Dieu va au-delà des credo des églises, de toutes les frontières, de toutes ces choses qui disent: «Les jours des miracles sont passés; il n’y a pas de telles choses».

  24. Comment est-ce que l’astronaute a trouvé cela? Il l’a imaginé sur le papier. Ce qu’il a imaginé a été couché sur le papier. La même chose que n’importe quel homme peut faire en s’asseyant et en lisant la Parole de Dieu et voir ce qui est promis. “Cherchez dans les Ecritures, en Elles vous croyez que vous avez la Vie Eternelle” – a dit Jésus – “et Elles témoignent de Moi”. Ce groupe lié à la terre ne savait pas dans ces jours ce qu’Il était.

  25. Le ministère, que fait-il? L’astronaute voit que ce que les avions et les autres choses voient, sont dépassées. L’astronaute spirituel fait de même, il va au-delà des nuages et au-delà des credo, et au-delà du doute, dans l’espace cosmique; dans l’espace cosmique, en dehors de toute incrédulité, dans l’espace cosmique où il n’entend pas les jacassements qui disent: «Eh bien, vous ne pouvez pas le faire. Personne ne coopérera, personne ne coopérera avec vous. Vous ne pouvez pas faire ceci, vous ne pouvez pas faire cela». Il ne le remarque pas. Il est un astronaute. Il va au-delà de ces nuages. «Il y a trop de tempête, nous n’y arriverons pas». Cela ne fait aucune différence pour un astronaute. Il va au-delà de la tempête. Vous voyez, c’est la manière d’être aujourd’hui un astronaute de la foi. Ils ont dit: «Eh bien, le docteur a dit ceci et cela». Cela peut être en ordre, mais un astronaute ne croit pas cela.

  26. Quand c’est écrit Ici, il l’a dans son coeur. Quelque chose le lui dit, il se propulse juste au-dehors. C’est tout. Il va droit dans l’espace, parce que nous vivons dans l’âge de l’astronaute. Certainement, dans l’espace, “où toutes les choses sont possibles à ceux qui croient”. Il a un guide, qui est Sa Parole, qui lui dit comment aller, la Parole de Dieu.

  27. L’astronaute naturel a quelque chose qui le contrôle. Quand l’astronaute est dans les airs, il a quelque chose qui le contrôle, là-bas, en bas ici sur terre. Cela s’appelle un radar. Ce radar l’oriente ici et là, lui montre où il se trouve, lui dit ce qu’il est en train de faire. Et ce radar le contrôle depuis une tour radar, ici sur terre. Cela c’est l’astronaute naturel.

  28. L’astronaute spirituel a aussi une Puissance qui le contrôle, a aussi une tour de contrôle. Ce n’est pas ici en bas, où est l’homme. C’est Là-haut. Et c’est le Saint-Esprit qui est en lui qui le contrôle. Une tour du baptême du Saint-Esprit. Tout est sous contrôle, le maintient sous contrôle par la Parole; pas dans une gerbe de fanatiques, ni de cris stupides. C’est AINSI DIT LE SEIGNEUR, et cela se passe. C’est toujours sous contrôle. Il a une tour de contrôle qui est le Saint-Esprit. Et la Parole est Son programme, et il est droit dans ce programme. Et le pouvoir du Saint-Esprit lui donne la capacité de sortir, et apporte l’accomplissement que Dieu veut accomplir pour Son peuple, pour qu’il puisse remplir ce qu’Il a promis.

  29. Jésus ne guérissait pas les gens parce qu’Il devait le faire. Il a rempli, accompli l’Ecriture. Il a guéri parce qu’il était écrit qu’Il le ferait. Il n’a pas besoin de montrer ces signes aujourd’hui, Il n’a pas besoin d’avoir un ministère de ceci ou cela, mais Il a promis qu’Il le ferait. Il le fait pour accomplir Sa promesse.

  30. Frère, soeur, homme, femme, ne pouvez-vous pas voir cela? Ne voyez-vous pas le type du spirituel et du naturel?

  31. Ces grandes réalisations ont amené l’horloge de la science à une telle place qu’ils disent maintenant c’est seulement… A l’horloge de la science, ils disent que c’est trois minutes avant minuit. Ils sont à la fin. Ils ont trouvé la chose qui les détruira. Ils ont tout trouvé. Un astronaute peut aller dans les airs et se déplacer là-bas, avec la puissance atomique et se préparer là-bas et menacer en disant: «Rendez-vous ou sautez». Trois minutes avant minuit! Ils ont travaillé sur ce que Dieu a fait. Ils ont été capable de le pervertir. Au lieu d’essayer de créer la vie, ils sont toujours en train de chercher quelque chose pour tuer quelqu’un. Quelque chose qui surpasserait la chose précédente, qui vaincrait la nation et le lieu d’à côté. C’est ce qu’ils essaient de faire.

  32. Mais l’homme envisage cela, appelant l’homme son frère et essayant de le conduire dans une Maison où il n’aurait plus à mourir. L’un est dans la mort, l’autre est dans la Vie. Mais ceux dans la mort représentent seulement la Vie. Quant la feuille tombe d’un arbre et meurt, cela signifie seulement qu’elle revient à nouveau parce qu’elle a été.

  33. L’horloge donne le tic-tac des réalisations de la science comme étant aujourd’hui trois minutes avant minuit. A la grande horloge de Dieu, il indique: “Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement”. Nous sommes arrivés! “Les oeuvres que Je fais, vous les ferez aussi”. “Jésus est le même hier, aujourd’hui et éternellement”. Quand l’horloge scientifique dit trois minutes avant la destruction, l’horloge de Dieu dit: “Jésus est le même hier, aujourd’hui et éternellement”. Il est sur terre, dans la puissance du Saint-Esprit, pour faire vivre Sa Parole et faire pour Son Eglise juste exactement ce qu’Il avait promis de faire, remplissant Ses astronautes, les remplissant tous de carburant pour être prêts à partir.

  34. Ainsi, ils sont entrés dans leur grand tube scientifique ici, il n’y a pas si longtemps, tube d’astronaute et ils font le compte à rebours maintenant, direction la lune. Ils partiront d’ici, aussi. Ils ont mis un astronaute dans un grand tube, conduit par la puissance atomique. Ils disent qu’ils pourront l’envoyer droit sur la lune. Ils vont dans leur tube et attendent pour le compte à rebours.

  35. L’astronaute spirituel va en Christ et écoute le compte à rebours de la Parole. Amen. Maintenant, vous Luthériens devriez crier, et vous aussi Baptistes et Presbytériens. Observez le compte à rebours de la Parole. Oh, mes chers! Le compte à rebours de la Parole! Et ils sont dirigés vers le Ciel, pas vers la lune. Ils passeront la lune si vite qu’ils n’auront même pas le temps de la voir. Oh, mes chers! Attendre pour le compte à rebours! Certainement. Attendre le compte à rebours, c’est ce qui est juste.

  36. Que font-ils? Ils sont enveloppés en Christ, dans la grâce de l’enlèvement. Ils n’ont rien fait d’eux-mêmes. Christ a pris les choses folles, incultes du monde. Il y a enveloppé Ses astronautes et les rend puissants par le Saint-Esprit pour décoller. Ce monde restera seul. C’est vrai, le décollage!

  37. Remarquez que l’homme naturel compte même en arrière. J’ai dit qu’il faisait les choses à l’envers. Il compte à l’envers. Observez sa manière de compter: «Dix, neuf, huit, sept, six, cinq, quatre, trois, deux, un, zéro!». Vous voyez, il va en arrière et recommence à compter. Vous voyez? Il est tout… Dix est un mauvais nombre. C’est vrai. Commencer à compter avec dix, c’est un mauvais nombre.

  38. Il y avait dix tribus en Israël et elles étaient toutes charnelles. Et Jacob a dû prendre deux fils de Joseph, Ephraïm et Manassé, les enfants du prophète et il les a bénis. Et quand il le fit, il croisa ses mains. Et Joseph a dit: “Père, pas ainsi, vous mettez votre main sur Ephraïm, cela devrait être sur Manassé”.

  39. Jacob a dit: “Dieu a croisé mes mains”. Enlevant la bénédiction selon la loi au fils aîné, pour la mettre plus haut vers Christ. Et au travers de cela, au travers du croisement, est venu le changement du droit d’aînesse, amen, vers le plus jeune fils. Oh, mes chers! Comme c’est merveilleux! Si nous avions du temps pour entrer dans cela… cela sera pour une autre fois, d’accord?

  40. Maintenant, dix est un mauvais chiffre. Mais l’homme compte en arrière et il commence à dix. «Dix, neuf, huit, sept, six, cinq, quatre, trois, deux, un, zéro».

  41. Que fait Dieu? Il commence avec le chiffre sept. Cela, c’est le chiffre de Dieu. Observez-Le: sept. Oh, Il compte en avant, commençant depuis un. Il commence par le premier âge de l’Eglise. C’est ce qu’était Son symbole sur la terre. Il y a sept âges de l’Eglise. Il a fait le monde en sept jours; le septième jour Il s’est reposé. Cela c’est Son dernier chiffre dans Sa création. Il s’est reposé.

  42. Remarquez, Il compte droit devant, pas en arrière. Il va de l’avant. Il commence depuis Son premier âge de l’Eglise, qui débute en l’an 33 avant Jésus-Christ et Il lance le compte à rebours. Il a compté Ses âges de l’Eglise. C’était la naissance de l’Eglise au jour de la Pentecôte. Qu’a-t-Il commencé à compter? Il commence à compter les âges de l’Eglise. «La première fut Ephèse, chiffre un; deux, Smyrne; trois, Pergame; quatre, Thyatire; cinq, Sarde; six, Philadelphie; sept, Laodicée!». Il est plus tard que vous le pensez. Il est plus tard que vous le pensez. Le comptage est terminé. La prochaine chose est: «zéro». Allons-y! Tout est prêt. Le décompte est terminé.

  43. Quand John Glenn, notre astronaute est entré dans ce grand tube pour décoller, la nation se tenait sans voix. Ils ne savaient pas ce matin-là qu’il décollerait. Quand il l’a fait, il est entré dans le tube et tout le monde criait, attendait et observait ce qui allait se passer. La nation se tenait là, captivée. Vous avez vu le… Toutes les télévisions beuglaient et ainsi de suite, comme cela chacun pouvait le voir. L’oeil naturel ne pouvait pas le voir, c’est pourquoi ils l’ont mis à la télévision. Vous vous rappelez!

  44. Alors quand il a été mis correctement dans le tube et quand il fut prêt, ils ont commencé: «Dix, neuf, huit, sept, six, cinq, quatre, trois, deux, un, zéro», et il décolla. Que s’est-il passé? Quand le grand bras a été tiré, les atomes ont commencé à prendre feu, commencé à se briser, le feu a commencé à voler, la fumée à rouler et le grand tube décolla dans les airs, dans l’inconnu, dehors, quelque part là-bas. Il décolla par l’accomplissement de l’homme, le plus grand décollage qu’il n’ait jamais réalisé. Mais laissez-moi vous dire que cela est juste une très petite chose.

  45. Un de ces matins, ce sera l’accomplissement de Dieu, de Ses astronautes qui ont grimpé en Jésus-Christ, nés là-dedans du Saint-Esprit, remplis de Sa puissance! Un de ces matins, l’univers entier criera et gémira et grincera des dents, quand ils verront qu’ils l’ont manqué. Quand le grand Aigle, avec la puissance du Saint-Esprit et du Feu, commencera à ouvrir Ses ailes, les astronautes décolleront dans le ciel, pour aller rencontrer l’Epoux; alors l’Epouse décollera, avec la puissance de l’astronaute du Dieu tout-puissant, Lequel a envoyé Jésus-Christ sur la terre, dans la forme du Saint-Esprit, et a conduit l’Eglise au travers de ces réalisations!

  46. Jusqu’à présent, Elle reçoit en Elle la Puissance de résurrection pour voler au-delà des choses du monde, Le voyant ici dans l’Eglise, faisant de Lui-même le même hier, aujourd’hui et pour toujours. Certainement. Le décompte est même terminé. Chaque âge de l’Eglise a passé. Nous sommes en train de terminer Laodicée.

  47. Rentrez, dépêchez-vous mon frère, ma soeur. Soyez pressurisés. La pression ne vous fait aucun mal quand vous entrez à l’intérieur pour être pressurisés. Rentrez en Christ et ne faites pas attention à ce que le monde dit. De toute façon, ils ne peuvent jamais vous blesser. Vous êtes en sécurité. Vous êtes à l’intérieur.

  48. Jésus-Christ est notre grand, glorieux “tube astronautique” dans lequel nous serons, et qui sera propulsé par le Saint-Esprit et la puissance et le Feu quand elle commencera à voler un de ces matins. Le Feu du Saint-Esprit frappe la terre comme cela et quand cela se fera, l’Eglise sera soulevée. Et toutes les nations seront debout, ils n’auront pas besoin de télévision, ils Le verront. Tout genou fléchira et toute langue confessera quand Elle se propulsera là-bas, dans les glorieux royaumes du Ciel, pour être mariée à Son Epoux. Que Dieu nous aide à vivre pour ce jour!

Inclinons nos têtes.

  1. Est-ce que vous conduisez un cheval et un attelage aujourd’hui, est-ce que vous montez à bicyclette, avez-vous une automobile ou êtes-vous déjà allé dans les nuages avec un avion? Si vous y êtes allés, j’ai quelque chose à vous dire. Il y a maintenant l’âge de l’astronaute. Pourquoi n’entrez-vous pas dans «l’Astronaute»? Oh, je sais que cela semble effrayant. Le premier homme qui ait jamais été dans un avion, aimait se faire mourir de peur; le premier qui a eu une automobile, vous savez ce que cela fit; mais maintenant, c’est une chose commune. Oh, frère, soeur. Jésus-Christ est ici, le grand “tube astronautique” dans lequel nous devons être. Les nuages au-dessus de nous ne signifient rien; Il brisera chaque nuage de doutes, et tout ce qui est de l’incrédulité et Il les balayera dehors là-bas dans l’espace.

  2. Si vous n’avez pas été en Lui jusqu’à présent, vous avez une opportunité cet après-midi. Voulez-vous lever vos mains et dire: «Prie pour moi, frère Branham, que je puisse marcher dans cette place où je peux voir chaque Parole que Dieu a promise, que je puisse voir et sentir la pulsion de la Puissance de Dieu à l’intérieur de moi, que je sache que mon… ce monde et ces choses m’ont quitté». Que Dieu bénisse. Regardez simplement aux mains. Oh, mes chers! Tous, partout.

  3. Notre Père Céleste, Tu vois leurs mains. Je suis seulement responsable de prêcher la Parole. Toi, ils sont à Toi. Je Te les donne. Ils sont Tiens. Laissez maintenant le Saint-Esprit…

  4. Et puissent-ils voir cela, ces accomplissements! Ils les voient dans le naturel, alors, si nous regardons en arrière, nous les voyons dans le spirituel. Tu es ici, Seigneur, Tu as promis que juste avant que vienne la fin des temps, il en serait comme il en était dans les jours de Sodome et Gomorrhe. Et nous voulons regarder en arrière et voir ces jours, regarder là-bas et voir où deux ministres, extraordinaires, angéliques et hommes oints, sont allés en bas à Sodome et ont prêché dans les jours d’Abraham, appelant Lot à sortir. Alors, il y en avait Un qui était resté avec Abraham et c’était Celui qui avait donné un signe à Abraham. Les autres, à Sodome, avaient leur signe.

  5. Et Père, il y a tellement de choses qui pourraient être dites juste ici et que peut-être l’église ne comprendrait pas. Mais je prie que Tu veuilles leur donner un tel ardent désir pour Cela, Seigneur et qu’ils viennent et voient que nous sommes à la fin des temps, à l’âge de l’astronaute. Je prie, Père, qu’ils puissent réaliser que nous n’essayons pas de condamner ce qu’ils ont, nous essayons seulement de leur donner plus: la grâce de l’enlèvement. En effet, l’heure viendra où nous devrons avoir la Puissance d’enlèvement, pas seulement celle de guérir le corps, mais celle de le changer en un instant, en un clin d’un oeil. Christ sera si réel dans leurs corps au point qu’Il pourra les changer par Sa glorieuse mort par laquelle Il les a rachetés. Puissent-ils prendre cela aujourd’hui, ce signe dont j’ai parlé hier soir, qu’ils puissent le tenir devant eux et marcher dans cet «Astronaute» (accorde-le, Père), où il y a des visions, des puissances et des mondes au-delà de ce qui est connu, ô Dieu, où tous les grands mystères de Dieu ont été déployés dans ces sept Sceaux et portés à la connaissance des hommes. Accorde-le, Père.

  6. Ils sont à Toi maintenant. Je réalise que ces «appels à l’autel», c’est ce que nous faisons, mais Seigneur, Tu as dit: “Aussi nombreux qu’ils auront cru”. Je prie que Tu leur donnes la foi de croire. Ils sont dans Tes mains, Seigneur. Et si je ne les revois plus et s’ils ne me revoient plus jusqu’à ce que nous nous rencontrions à Tes côtés, nous connaîtrons alors comment nous avons été connus. Je prie pour que Tu les aides. Et puissions-nous tous être là-bas en sécurité, transportés par l’étonnante grâce de notre grande foi d’astronaute que nous avons en Jésus-Christ, lorsque nous entrerons dans la Maison avec Lui. Amen.

  7. Maintenant, dans un moment, nous prierons pour les malades. Dieu, nous avons promis de le faire. Nous voulons le faire. Et maintenant, j’aimerais dire ceci, qu’au travers de cette semaine… Maintenant, il nous reste encore à peu près juste une quinzaine, une vingtaine de minutes. Je raccourcis un peu, pour qu’il me reste à peu près quinze ou vingt minutes, jusqu’à ce que nous puissions faire cela.

  8. Maintenant, la première chose est, est-ce que ces choses dont nous parlons sont ainsi ou ne le sont-elles pas? Nous savons que la Bible les a promises, mais est-Il ici? Dieu est ici pour faire ce qu’Il a promis de faire. Dieu est ici. Vous voyez, nous sommes allés au-delà du parler en langues. C’est en ordre, vous voyez. Nous avons été au-delà de ces petites choses. Et, voyez, nous sommes dans un lieu maintenant où nous devons avoir cette foi d’astronaute, cette puissance d’astronaute pour réaliser que nous sommes déjà en Christ, que nous sommes un peu plus en Christ, pour nous élever dans les lieux Célestes. Vous voyez.

  9. La vieille méthode de prier, en posant les mains sur les malades, c’est bien. C’était les jours de Luther, amis, avant le temps de l’automobile et ainsi de suite. Nous sommes au-delà de cela maintenant.

  10. Rappelez-vous, Jésus est venu chez les Juifs dans les jours anciens. Jaïrus a dit: “Viens et pose Tes mains sur ma fille et elle vivra”. Mais le Romain a dit: “Je ne suis pas digne que Tu viennes, dis simplement une Parole”. Vous voyez? Il avait reconnu la puissance de Christ, reconnu qu’Il était au-dessus de toutes choses.

  11. Maintenant, si Christ est au-dessus de toutes choses, Il doit tenir Sa Parole. Il est le Roi. Il est Dieu. Il doit garder Sa Parole, “Les oeuvres que Je fais, vous les ferez aussi”. Maintenant, s’il s’agit de guérir quelqu’un, personne ne peut le faire, parce que c’est déjà fait. C’est déjà fait. C’est juste l’identification de cela, vous voyez? C’est l’identification de ce qu’Il est en notre présence. Croyez-vous cela? [L’assemblée dit: «Amen.» — N.d.R.] Maintenant, prions quelques minutes, dites: «Dieu, sois miséricordieux».

  12. Père Céleste, que les gens puissent savoir; ils peuvent être étrangers ici, qu’ils puissent connaître que ce dont je parle est vrai. Je parle de ma pauvre et humble manière, Seigneur, j’essaie de présenter l’Evangile de la meilleure manière que je connaisse. Seigneur, puissent les gens passer par-dessus ma grammaire et simplement réaliser ce que j’essaie de dire. Je prie pour que Tu confirmes ceci et le rendes réel pour la gloire de Dieu, dans le Nom de Jésus. Amen.

  13. Maintenant, amis, il y a probablement deux ou trois cents cartes de prière ici. Cela serait difficile pour moi de toutes les prendre ici en haut, une par une, car après avoir donné quatre ou cinq discernements, je serais peut-être couché sur le sol, ou peut-être si faible que je ne saurais plus ce que je fais. Une vision, quand vous avez une vision, elle doit aussi être interprétée, vous savez. Bien des fois, c’est seulement, ce n’est pas exactement…

  14. Maintenant, faites cela vous-même, votre propre foi est la foi. La foi de la femme a touché le Seigneur Jésus et elle a cru qu’Il était le Fils de Dieu. Et elle a tiré la puissance de Jésus vers elle, pour lui donner selon ce qu’elle désirait et Il s’est tourné vers elle et Il lui a dit qu’elle avait été guérie de sa condition.

  15. Vous voyez: “Ta foi les a sauvés”. Maintenant, il y a des étudiants assis ici, je sais. Ce mot est «sozo». “Ta Parole les a sauvés”. “Ta foi les a sauvés”. Exactement comme votre foi vous sauve du péché, votre foi vous sauve physiquement de la maladie, vous voyez. Maintenant, vous devez croire.

  16. Maintenant, je demande à tous d’être vraiment tranquilles et vraiment respectueux pendant quelques minutes. Et puisse le Saint-Esprit maintenant… C’est tout ce que je demande, même s’il n’y a que deux ou trois personnes dans cette audience, que vous puissiez voir que ce n’est pas simplement spontané. Le Saint-Esprit est ici pour se manifester Lui-même.

  17. Maintenant, quelqu’un dans le public… Je ne connais pas une personne en dehors de ma bien chère soeur Upshaw qui est assise là, et que je peux voir dans l’audience en ce moment. C’est la seule que je connaisse.

  18. C’est comme votre conscience. Vous voyez, votre subconscient est là où vous rêvez.

  19. J’ai eu un examen médical, ici il y a deux ou trois ans, avec des «ondes de temps», des électroencéphalogrammes, vous savez. Et quand les docteurs sont sortis et ils ont dit: «Hey, vous êtes un drôle de gars».

J’ai dit: «Que se passe-t-il?».

  1. Ils m’ont dit: «Vous savez quoi?». «Vous pouvez rêver alors que vous êtes totalement éveillé».

J’ai dit: «Quoi?».

Ils ont dit: «Vous pouvez rêver alors que vous êtes totalement éveillé».

  1. Ils ont dit: «Ici, c’est votre première conscience», «C’est contrôlé par vos sens; le goût, la vue, le toucher, l’ouïe et l’odorat. Votre première conscience est seulement active si vous êtes dans ces six sens». Ils ont dit: «Ici, c’est votre subconscient». Ils ont dit: «Quand ceux-là sont inactifs, alors vous allez dans votre subconscient. Quand ceux-là sont inactifs, vous êtes endormi et vous allez là-bas et vous avez un rêve. Quelque chose de vous va là-bas. Ensuite, vous revenez par ici». Ils ont dit: «Alors vous vous rappelez de ce dont vous avez rêvé quand vous étiez hors de vos sens du toucher, du goût, de la vue, de l’odorat et de l’ouïe». Vous voyez? Et ils ont dit: «C’est ce qui se passe normalement».

  2. Ils ont dit: «Nous ne l’avions jamais vu avant, mais les deux vôtres se tiennent ensemble, juste ici». Ils ont dit: «Vos deux électroencéphalogrammes, de votre subconscient et de votre conscience». Ils n’avaient jamais entendu parler de ce qui passe dans ma vie. Ils ont dit: «Eh bien, monsieur, vous pourriez avoir un rêve, debout ici en étant complètement éveillé».

J’ai dit: «Docteur, avez-vous déjà entendu parler d’une vision?».

Il a dit: «Non, je crois pas que j’aie jamais entendu parler de cela».

J’ai dit: «Etes-vous croyant?».

  1. Il a dit: «Je suis un Presbytérien, frère Branham, mais c’est tout». Il a dit: «Le pasteur a quelques personnes, là-bas, tous les jeudis soir. Tout ce que j’entends c’est: ‹Presbytérien, Presbytérien›. Je n’y descends même pas».

J’ai dit: «Avez-vous déjà lu dans la Bible?».

Il a dit: «Oui».

  1. «Avez-vous jamais entendu parler que les vieux prophètes de l’Ancien Testament entraient dans une autre dimension et des choses comme cela?».

Il a dit: «Est-ce que c’est ce dont vous parlez?».

J’ai dit: «C’est cela».

  1. Il a dit: «Eh bien, cela serait merveilleux. Dites, frère Branham, vous devriez aller…».

  2. J’ai dit: «J’ai déjà été interviewé par Mayo, voyez». Et j’ai dit: «Mais regardez, est-ce que vous avez déjà rêvé un rêve, docteur?».

Il a dit: «Oh, bien sûr».

  1. J’ai dit: «Alors, rêvez-moi un rêve. Allez simplement dormir et rêvez un rêve et dites-moi ce que je dois faire. Vous ne pourriez pas le faire. Mais qui que ce soit qui vous contrôle pourrait vous donner un rêve à mon sujet et alors vous vous réveilleriez et le raconteriez».

  2. Je ne peux pas non plus le faire. Je ne peux pas dire ce qu’il y a, là-dedans. Cela doit être Lui qui le fait. Et votre foi, en Lui, confirme Sa Parole. Comme cette femme, qu’importe ce que les autres disaient, elle croyait que si elle pouvait toucher Son vêtement, cela se ferait, cela se passerait. Maintenant, Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement. Maintenant, c’est la seule chose qui est.

  3. Vous voyez mes amis, quand vous voyez ces imitations et ainsi de suite, je vous bouleverse un peu. Mais continuez simplement de toute façon. Cela sera en ordre, vous voyez. Maintenant, regardez, vous devez être nés pour cela. Vous naissez et tous les dons naturels viennent à vous. “Les dons et les appels sont même sans repentance”. Comme j’en parlais à Paul Cain, il n’y a pas si longtemps au sujet de Ernie Ford, Red Foley, Elvis Presley et leurs amis qui ont de grands talents de chanteur et qui les utilisent pour le monde. Dieu leur a donné des talents et voyez-vous ce qu’ils en font?

  4. C’est comme Judas Iscariot qui a reçu trente pièces d’argent des gens qui les avaient reçues de Dieu. Ils auraient dû l’utiliser pour le Royaume de Dieu. Et quand vous le mélangez… Je pense qu’ils ne devraient pas être autorisés à chanter, là-dehors, un hymne qui appartient à l’église et à ses gens, pour faire plus d’hypocrisie. Allez en Afrique du Sud c’était comme ceci: «Que dites-vous? Elvis Presley est un garçon très religieux, il chante des hymnes». Oh, cela ne veut rien dire! Pour moi, c’est un autre Judas. Comme tous ceux qui prennent des dons de Dieu et qui les pervertissent.

  5. C’est la même chose pour un ministre qui les prend et les pervertit dans un credo au lieu d’apporter la Parole de Dieu et qui utilise son influence pour mettre l’accent sur un credo et non sur la Parole de Dieu. C’est un second Judas.

  6. Je ne devrais pas avoir besoin de dire cela. Vous, si vous avez été blessés, pardonnez-moi. Je ne suis pas supposé dire de telles choses ici. D’accord.

Ici, il y a une chose, je peux dire ce qu’Il me dit. Vous, priez.

  1. Maintenant Seigneur, une Parole de Toi aura plus d’importance que ce que je pourrais dire dans toute une vie. Je crois. Tu l’as promis. Je suis à Toi. Laisse-les voir que Ton Esprit est ici, ainsi quand ils viendront ici jusqu’à cette ligne de prière, pour qu’on prie pour eux, ils comprendront, Seigneur. “La prière de la foi sauvera les malades”. Je prie pour qu’ils voient que ce n’est pas Ton serviteur. C’est Toi. Je le demande dans le Nom de Jésus. Amen.

  2. Restez simplement tranquilles un moment. Je ne peux pas faire cela. Vous dites: «Quoi, frère Branham?». Je ne peux pas vous le dire. Je le peux seulement lorsqu’Il me le montre.

  3. Jésus a dit: «Je ne fais rien avant que le Père ne Me le montre premièrement. Ce que le Fils voit faire au Père, Il le fait pareillement».

  4. Si vous gardez votre tête relevée, regardez ici. Vous voyez, cette petite dame, assise droite ici au bout de la rangée? Elle souffre d’un trouble féminin, un trouble de dame. C’est une vraie jeune dame. C’est vrai, perte de sang et toutes ces choses. Est-ce que c’est vrai? Levez votre main? Vous m’êtes totalement étrangère. C’est une petite dame, il y a une Lumière droit par-dessus la soeur, juste à la fin de la rangée là-bas. C’est une petite dame, une jeune femme avec des cheveux… Je la vois au bain. Si vous voulez croire, exactement maintenant! Maintenant, vous savez que quelque chose s’est passé juste à ce moment. Juste d’un seul coup. Quelque chose est passé au travers de vous. N’est-ce pas? C’était votre guérison. Vous voyez, c’est juste quand cela l’a soulagée et a enlevé la chose. Votre foi vous a sauvée.

  5. N’est-ce pas la même chose que notre Seigneur a faite? Elle avait une perte de sang, cette femme. Elle a touché Son vêtement et a fait demi-tour. Il l’a senti. Il a regardé et a dit: “C’est votre perte de sang”, elle s’est sentie arrêtée. C’est exactement la même chose que Jésus-Christ a faite. Qu’est-ce que c’est? C’est Lui. Oh, je sais que vous avez vu toute chose, mais je suis seulement responsable de cela. Dieu est seulement responsable de Sa Parole.

  6. Sachez qu’ici, juste derrière elle, une dame est assise, souffrant d’épilepsie. Elle a des crises d’épilepsie. Si vous croyez, Dieu enlèvera l’épilepsie de vous, madame. Il Le fera si vous croyez. Ayez la foi. Ne doutez pas.

  7. Vous voyez ce que je pense? Maintenant, quelqu’un dans cette section, quelque part là-bas, voilà, juste ici. Regardez ici et vous verrez ce que c’est…

  8. Laissez-moi vous dire encore une chose avant que j’aille en quelque sorte me reposer.

  9. Vous voyez, cela vous prend. Cela prend plus de force que lorsque je prêche. Certainement. Vous voyez, c’est utiliser le don de Dieu. Si Dieu avait donné le don ou donné la vision, automatiquement… C’est comme quand Jésus avait vu mourir Lazare et s’était éloigné de la maison et avait attendu; ensuite il leur a dit ce qui se passerait et il est revenu et l’a fait, Il n’a jamais dit qu’Il devenait plus faible. Mais cette petite femme, c’était une femme utilisant le don de Dieu. Le don de Dieu, quand Il opère, n’affaiblit pas. Mais quand c’est vous qui l’opérez… c’est quand Dieu vous prend dans Ses mains et dit: «Cela sera de cette manière, ici, ici et ici. C’est ainsi que ce sera». C’est comme ça que cela se passe. Cela ne vous gêne pas. Mais quand ce sont les personnes qui l’atteignent et le tire, c’est cela qui affaiblit. C’est cela qui le fait.

  10. Les gens d’aujourd’hui, l’église de l’âge de Laodicée, le dernier compte à rebours. Avez-vous vu l’autre soir, juste avant que le pape de Rome fasse sa première visite à Jérusalem, la première de toute l’histoire? Il n’y avait jamais eu auparavant un pape qui eût été envoyé à Jérusalem. Voyez, il est allé de Rome à Jérusalem. L’Eglise, la lune représente l’Eglise, réfléchissant la lumière du soleil en son absence. Dieu fait des signes dans les cieux avant de le déclarer sur la terre. Avez-vous remarqué que la lune est devenue complètement noire? Jérusalem est la plus vieille église du monde. Vous voyez? Et quand ce Concile oecuménique et toutes ces choses qui…

  11. Homme, j’espère que si vous êtes ici, cela passe directement au travers de vous. Lorsque vous-même vous vous y joignez, ne savez-vous pas que vous prenez la marque de la bête, mon ami? Vous dites: «Oh, si je le vois arriver!». C’est trop tard alors. Vous l’avez fait. Voyez, c’est trop tard à ce stade. Rappelez-vous, elles viennent pour acheter de l’Huile, mais elles ne purent pas le faire.

  12. Avez-vous remarqué ce qui s’est passé, ce qui a fait que la lune est devenue noire? Le monde s’est mis en travers d’elle. Ainsi le monde s’est mis en travers de la Lumière des Ecritures parmi les Presbytériens, les Méthodistes, les Baptistes, les Pentecôtistes et de nous tous. C’est pour cela que la lune est devenue noire.

  13. Et avez-vous aussi remarqué que l’âge de l’église de Laodicée était le seul âge de l’Eglise où Jésus était à l’extérieur, essayant d’entrer? Avez-vous remarqué qu’Il n’a jamais dit: “Laissez-les seuls?”. Jésus est la Parole (est-ce que c’est vrai?), la Parole manifestée. Maintenant écoutez. Il n’est pas éloigné et ne les a pas quittés, vous voyez, mais Il essayait d’obtenir un peu de coopération quelque part. “Si quelqu’un entend Ma voix et qu’il ouvre la porte, J’entrerai chez lui et Je souperai avec lui et lui avec Moi”. Mais pas de porte… Vous voyez, Il essayait juste d’entrer depuis l’extérieur. Ils ne rejettent pas un homme. Ils rejettent Dieu.

  14. Croyez-vous cela, petite madame, assise là-bas portant des lunettes de soleil? Oui. Vous croyez cela? Vous avez eu des pensées profondes juste maintenant. Vos yeux guériront, si vous le croyez.

  15. Maintenant, laissez-moi vous dire. Quelqu’un dit: «Elle porte des lunettes, c’est la raison pour laquelle il savait». Non.

  16. Regardez ici. Venez ici; ne venez pas ici, regardez-moi simplement une minute. Croyez-vous que je sois Son prophète ou Son serviteur? Le croyez-vous? Vous le croyez. Vous auriez dû le croire, lorsque vous aviez vos pensées profondes, réfléchissant à la grandeur de ce mystère: «Quelle grande révélation que cette lune représentant cela». Est-ce que c’est vrai? Est-ce que c’est vrai? Levez votre main.

  17. Maintenant, comment pouvais-je savoir ce qu’elle pensait dans son coeur même? “La Parole de Dieu est plus tranchante qu’une épée à deux tranchants, discernant les pensées et les intentions qui sont dans le coeur”.

  18. Maintenant priez pour quelqu’un ou faites quelque chose. Ici, ici c’est ce qu’éclate dans votre coeur à cet instant. Ici, c’est ce qu’il y a dans votre coeur, vous avez deux frères pour lesquels vous priez. Ils sont alcooliques. Si c’est vrai, levez votre main. Très bien.

  19. Très bien, vous voyez, nous y sommes. Vous voyez, vous voyez là-bas? “C’est plus tranchant qu’une épée à deux tranchants, discernant des pensées et des intentions qui sont dans le coeur”. Ne le voyez-vous pas, mes amis? Nous avons dépassé le parler en langues, nous sommes à l’âge de l’astronaute.

  20. Ici, ici, un homme se tient droit devant elle, sa tête inclinée. Il a des cheveux fins, il porte un pardessus blanc et a des lunettes. Il a un problème spirituel qui lui… John Thom…

  21. Attendez une minute. Je connais cet homme. Attendez une minute. Je suis désolé. Je connais cet homme. C’est vrai. Je crois que je l’ai rencontré une fois quelque part. Je ne me rappelle pas où. Je crois que c’était à Tucson, il n’y a pas si longtemps, je leur ai serré les mains au… Et, c’est exact.

  22. Mais vous appeliez Dieu juste à ce moment-là. Vous avez un grand problème spirituel que vous ne savez pas comment contrôler. Regardez M. Thomas, ne vous faites pas de souci, cela va bien se passer. Maintenant, que vous savez que cet homme… Vous dites: «Eh bien, il connaissait l’homme». Eh bien, c’est sa femme qui est assise à côté de lui. Je ne savais pas quel était le problème de M. Thomas. Il confirmera cela. Mais sa femme, assise à côté de lui là-bas, a un problème d’ouïe dont elle souffre. Est-ce que c’est vrai? C’est exact. Très bien.

  23. Ici, prenez la prochaine dame, la dame à côté d’elle. Regardez par ici, Madame. Croyez-vous que je sois Son serviteur? La petite dame avec le manteau rouge, croyez-vous que je sois Son serviteur? Vous aussi souffrez d’un trouble. Vous avez tout le temps des maux de tête. Croyez-vous que Dieu peut les guérir? Si vous le croyez, levez votre tête, vos mains et dites: «Je le crois». Très bien. C’est très bien. Vous voyez? C’est en ordre si vous le croyez!

  24. Ici, la petite dame avec le manteau bleu, assise à côté d’elle. Croyez-vous, soeur? Croyez-vous que Dieu puisse guérir votre maladie du coeur et vous fasse sentir bien? Vous croyez? Très bien, vous pouvez avoir votre guérison.

  25. La dame assise à côté d’elle, la dame plus âgée, avec des cheveux gris. Croyez-vous que Dieu peut aussi guérir une trop haute pression sanguine et vous faire aller bien? Très bien, vous pouvez avoir votre guérison, vous voyez?

  26. La dame assise à côté d’elle, vous avez aussi des problèmes d’oreille. Vous croyez que Dieu guérit les problèmes d’oreille? Alors, vous pouvez avoir votre guérison.

  27. La dame assise à côté d’elle. Croyez-vous de tout votre coeur Madame, que Dieu guérit? Il y a quelque chose à propos duquel vous priez. Croyez-vous de tout votre coeur que Dieu guérit? Si vous croyez cela de tout votre coeur, vos problèmes d’estomac iront mieux. Vous pouvez aller à la maison, manger votre dîner et être bien.

  28. Monsieur, vous, assis à côté d’elle. Croyez-vous que Dieu peut vous guérir aussi et vous faire aller bien? L’accepteriez-vous?

Combien parmi le reste d’entre vous le croiront de tout leur coeur? Sûrement vous le voulez. [L’assemblée répond: «Amen.» — N.d.R.]

  1. Maux d’estomac, maladies du coeur, Dieu guérit tout, fait tout aller bien. C’est vrai.

  2. L’homme assis à côté d’elle a des problèmes de dos. Croyez-vous que Dieu guérit les maux de dos, Monsieur? Vous croyez?

  3. La dame assise à côté de vous a aussi des problèmes de dos. Vous croyez que Dieu guérit les maux de dos, Madame? Très bien, vous pouvez avoir la vôtre. C’est vrai. Oh, la seule chose que vous avez à faire…

  4. La dame assise à côté a des problèmes de colon. C’est vrai. Croyez-vous que Dieu guérit vos problèmes de colon, Madame? Vous croyez?

  5. Ici, en bas de la ligne, regardez. Il y a une personne souffrant d’une lésion cérébrale assise là-bas. Croyez-vous que Dieu guérit les lésions cérébrales? Vous croyez? Vous pouvez l’avoir.

  6. Celui assis à côté de vous a des crises d’épilepsie. Croyez-vous que Dieu guérit l’épilepsie?

  7. Celui assis à côté de vous a un problème d’oeil. Croyez-vous que Dieu guérit les problèmes d’oeil, Monsieur?

  8. Celui assis à côté, ce petit garçon, il a aussi de l’épilepsie. Crois-tu que Dieu guérit l’épilepsie?

  9. Celle qui l’aime, assise là-bas avec lui, souffre de la tête. Croyez-vous que Dieu guérira vos maux de tête, Madame? Vous croyez? Très bien, vous pouvez l’avoir.

  10. Amen! Qu’est-ce? La Parole de Dieu pour ce jour est plus tranchante qu’une épée à deux tranchants, Jésus-Christ dans la puissance de l’astronaute! Le croyez-vous. [L’assemblée dit: «Amen.» — N.d.R.]

  11. Quelles étaient nos premières cartes de prière? [Quelqu’un répond: «Les A.» — N.d.R.] A. Toutes les personnes qui ont une carte de prière A, levez-vous, par ici. Maintenant, venez rapidement, cartes de prières A, pendant que l’onction est en train de se mouvoir de cette manière. Cartes de prière… [Il y a un blanc sur la bande — N.d.R.]

  12. Juste ici en bas, je peux aussi descendre en bas et prier en bas pour ceux-ci. Je crois qu’il serait mieux, venez… [Quelqu’un dit: «Voulez-vous le microphone? Voulez-vous le microphone portable?» — N.d.R.]

  13. Allez en bas par ici, amis. Par ici, comme cela nous pourrons faire une ligne. Toutes les cartes de prière A, levez-vous en premier, ils ont tenu leurs cartes plus longtemps. Laissez monter par ici tous ceux qui ont une carte de prière A. Billy, veux-tu aller en bas et voir s’ils sont en ligne.

  14. Maintenant, la carte de prière B, laissez-les suivre. Tous ceux qui ont une carte B suivent ceux qui ont la carte A. Faites le tour par l’autre aile là-bas si vous pouvez et faites que votre ligne viennent par ici; A, B.

  15. Si seulement vous croyiez! Juste astronaute une fois s’éloignant des automobiles et des avions. Continuons à y entrer pendant que les choses sont possibles.

  16. A, B, maintenant tous ceux qui ont une carte de prière C, joignez-vous directement derrière eux. Les cartes de prière C, retournez en arrière ici, passez par ici, l’aile du milieu et traverser et faites votre ligne là-bas. Cartes de prière A, B, C. [Quelqu’un dit: «Il y en a peut-être qui ont été oubliés. Il pourrait y en avoir plus. Appelez toutes les cartes!» — N.d.R.]

  17. En arrière, par ici maintenant. C’est cela, formez votre ligne directement au travers de cette direction, cette direction. Tournez droit vers ici, comme cela nous serons sûrs d’être en ligne. Cartes de prière A, B, C, laissez-les se mettre en ligne en premier.

  18. Gardez simplement votre carte dans votre main, il y a quelques huissiers pour prendre vos cartes. Je ne sais comment nous réussirons à les faire mettre en ligne à cause du nombre. Je crois que cela va aller maintenant, de toute façon… [Quelqu’un dit: «C’est en ordre, frère Branham.» — N.d.R.] Laissez-les.

  19. A, B, C, maintenant D. A, B, C, D, cartes de prières D. A, B, C, D. Y-a-t-il des cartes D? Je crois que je n’en avais plus. Cartes de prière A, B, C, D. D’accord. Chacun possédant une carte, mettez-vous en ligne maintenant. Chacun avec des cartes de prière, allez dans vos sections et mettez-vous en ligne. Il n’y a absolument aucun moyen pour nous de réussir à les garder tous parfaitement en ligne à cause du nombre.

  20. Maintenant, je veux savoir combien ici vont prier avec moi pendant que nous prierons pour ces malades. Ecoutez, est-ce que vous…

  21. Maintenant, attention, si vous venez par là-bas pour que l’on prie pour vous, et que vous, vous dites simplement: «Eh bien, je vais aller là-bas et voir ce qui se passe», vous feriez mieux de rester assis à votre place, rien n’arrivera. Vous voyez?

  22. Maintenant, Il ne peut pas faire une chose de plus et ne fera pas un signe de plus devant les gens. Ceci est en accord avec la Bible. J’aimerais que quelqu’un me dise quel est le signe de plus qu’Il a promis de faire, à part ce qu’Il a déjà fait ici? “Comme il en était aux jours de Sodome”, de Malachie 4, toutes les promesses qu’Il leur a faites, toutes sont incluses dans la même chose. Il n’y aura pas d’autre signe donné à l’église. La prochaine chose que vous verrez, c’est un vol dans le Ciel. Ils seront enlevés.

  23. Amis, ne le manquez pas. Rappelez-vous, écoutez la Voix. Cela hantera toute votre vie si vous n’y êtes pas entré. Là-bas, quelque part dehors, quand vous souffrirez pour votre punition et là où il y a des pleurs, des gémissements et des grincements de dents, cette Voix criera sans arrêt. Vous l’entendrez tout le temps dans ce lieu fatiguant et hanté qu’est l’enfer. Ne le manquez pas. Maintenant, c’est votre opportunité.

  24. Maintenant, oh, il y en a tellement! Je me demande si je pourrais avoir… Est-ce que vous seriez d’accord, frères, de prier avec moi, de m’aider à prier pour eux? [Un frère dit: «Oui.» — N.d.R.] Maintenant, est-ce qu’il y a des pasteurs par ici? [«Oui.»] Je ne voudrais pas quitter cette place…

  25. Maintenant, attention, j’ai dit des choses rudes à propos des avions et des automobiles. Rappelez-vous qu’ils marchent également à la «puissances des chevaux». Tout est basé sur la puissance des chevaux. L’Eglise s’élève simplement par la puissance du Saint-Esprit. C’est par le Saint-Esprit que nous sommes justifiés. Vous les prédicateurs savez cela, n’est-ce pas? Le Saint-Esprit nous sanctifie. Le Saint-Esprit nous remplit. Le Saint-Esprit nous donne la foi de l’enlèvement. A mesure que nous nous élevons, vous voyez?

  26. Maintenant, je ne voudrais pas quitter ce pays ici en vous laissant penser… «Oh, frère Branham est quelqu’un!». Je ne le suis pas. Je ne suis même pas digne d’être avec ces pasteurs. Je n’ai pas d’éducation. Je suis démodé. Et c’est juste la raison pour laquelle Dieu me laisse faire cette petite chose ici, juste pour vous confirmer ce que votre pasteur vous a enseigné. Ce sont des hommes de Dieu.

  27. Ecoutez, si vous êtes malade, vous n’avez pas à attendre sur frère Oral Roberts, ou frère Paul Cain ou moi ou quelqu’un d’autre. Votre dévoué pasteur pose ses saintes mains sanctifiées sur vous. Vous m’avez entendu l’appeler pour prier pour vous. Il pose ses mains sur vous quand vous brûlez de fièvre; la première chose que vous savez, c’est que dans quelques jours vous n’aurez plus cette fièvre et vous irez mieux. Qu’est-ce que c’est? C’est la foi de votre pasteur avec la vôtre. Certainement. Ce n’est pas un homme sur la touche, c’est un serviteur de Dieu, droit devant en première ligne, avec une Epée à deux tranchants dans sa main. Certainement. Sûrement il l’est.

  28. Je vais appeler ces pasteurs à venir ici, à se tenir avec moi pendant que nous prions. Voulez-vous faire cela, tous parmi vous? Venez directement ici. Je vais descendre droit vers vous et nous ferons une double ligne exactement ici. Maintenant, quand les gens sont guéris, ils ne peuvent pas dire… Je veux vos mains, pasteurs; vous, mes frères. Et maintenant, nous sommes…

  29. Si vous venez et dites: «Eh bien, j’essaierai…». Non, ne le faites pas. Ne le faites pas, ne prenez pas la place de quelqu’un d’autre. Vous voyez? Vous venez sachant que vous venez chercher ce que vous avez demandé.

  30. Regardez simplement ici, quel rassemblement de pasteurs! Oh, mes chers! J’ai rencontré la plupart de ces hommes. Je les connais. Je les connais parce que je les ai rencontrés à l’occasion de déjeuners et d’autres choses semblables. Ils sont des gens de Dieu. Ils sont des serviteurs de Dieu.

  31. Maintenant, regardez ici. Au jour de Pentecôte, le Saint-Esprit s’est séparé Lui-même en des langues de Feu venues sur chacun d’entre eux. La glorieuse Colonne de Feu séparée, et chacun d’entre eux a reçu une portion de ce Saint-Esprit, sur lui, comme des langues de Feu. Eh bien, si vous mettez ensemble une langue de Feu, et deux langues de Feu vous avez deux fois la force que vous auriez eu avec une. Rappelez-vous, n’était-ce pas Ezéchiel qui avait la vision des deux bâtons dans la main? Vous voyez?

  32. Maintenant, regardez ici, regardez ici ce que vous avez, tous ces hommes de Dieu! A côté de cela, combien parmi l’audience là-bas vont prier? Levez vos mains. Regardez ici! Maintenant, vous les personnes dans la ligne de prière, regardez cela. Regardez là, ceux qui vont prier pour vous, des centaines de gens.

  33. Maintenant, l’Esprit Saint est ici, en ce moment même, Jésus-Christ prouvant Lui-même qu’Il est ici. Il ne peut pas faire plus que cela. Maintenant, combien dans la ligne de prière croient ceci? Levez vos mains. Maintenant, c’est tout.

  34. Je vais avoir maintenant frère Borders ou quelqu’un d’autre, celui qui conduit le chant. Qui est le conducteur du chant? Avez-vous le micro ici? Très bien. Je vais prendre quelques uns d’entre eux ici et chanter ce chant: Crois seulement. “Toutes choses sont possibles à ceux qui croient”.

  35. Alors, pendant qu’ils chantent ce chant, je veux que chaque personne soit en prière. Ne levez pas les yeux, ne levez même pas les yeux, à moins que quelque chose d’extraordinaire se passe.

  36. Maintenant, vous devez être sincère. C’est entre la vie et la mort pour certaines de ces personnes. Elles sont là avec leur cancer, tumeurs, tuberculose et sont mourantes. Et si c’était votre mère? Il s’agit d’une personne, rappelez-vous. Maintenant soyez vraiment respectueux. Et lorsqu’ils viendront et que nous poserons nos mains sur eux… Je descends en bas avec ces hommes. Et comme eux, nous posons nos mains sur ces personnes, vous, priez pour qu’elles soient guéries.

  37. Et maintenant, vous dans la ligne de prière, maintenant laissez-moi, je peux seulement vous le dire. Maintenant, à l’arrière là-bas et tous ceux qui seront dans la ligne de prière. Quand vous viendrez à travers, faites ceci maintenant, si vous croyez, si vous me croyez. Regardez, quand vous passerez au travers de cette ligne et que vous marcherez dans cette ligne, rappelez-vous, c’est comme si vous marchiez sous les ombres de la Croix. Ces hommes font exactement ce que Jésus a dit qu’ils feraient. “Ils imposeront les mains aux malades et ils seront guéris”. Je viens en bas, comme je l’ai dit au début, étalant mon filet avec eux, de telle façon que nous puissions faire toute chose pour aider les gens. Voulez-vous croire?

  38. Maintenant, prions en premier, car il est dit… Vous savez, Pierre est allé et a prié dans un coin de la chambre où Dorcas était morte et ils sont allés vers elle et ont posé leurs mains sur elle. Après qu’il eût prié, il s’est levé et est allé vers elle et a posé ses mains sur elle. Elie a fait des aller et retour entre les étages jusqu’à ce que l’Esprit vienne sur lui. Alors, il est allé et a allongé son corps sur le bébé mort. Vous vous rappelez de cela? Maintenant, nous allons prier et ensuite, nous poserons nos mains sur vous au fur et à mesure que nous passerons dans la ligne. Et vous, venez ici et, aussitôt que les mains vous touchent, levez-vous, et acceptez votre foi et sortez en louant Dieu. Soyez un astronaute maintenant que vous venez, et fuyez loin de toute incrédulité.

  39. Notre Père Céleste, nous arrivons au point culminant et au moment crucial — les plus grandes choses, en ce moment précis, peuvent se passer pour ces gens malades — où une foule de centaines de personnes passeront au travers d’une ligne de prière de pasteurs que Tu a appelé de tous les chemins de la vie et qui ont donné leur vie pour Toi, en l’honneur de la Parole de Dieu et de leur appel.

  40. Ici, des mouchoirs dans cette boîte vont aller vers les malades et les affligés. Seigneur Jésus, permet à chacun d’eux d’être guéri comme nous les envoyons dans le Nom de Jésus-Christ.

  41. Et comme ces gens malades viennent au travers de cette ligne, que chacun d’entre eux puisse avoir la foi maintenant, Seigneur. Puissent-ils se faire une opinion et dire: «J’ai toujours joué, maintenant, je ne veux plus jouer. Si je dois croire, c’est maintenant que je veux croire. J’ai vu la Parole vivante de Dieu rendue manifeste. Je sais que Jésus-Christ est quelque part dans cette pièce. Il est sûrement Celui qui se manifeste Lui-même et qui ne nous dira rien de faux, car Tu as dit: “S’il y en a un qui est spirituel, ou qui est un prophète et si tu vois ce qu’il dit s’accomplir, écoute-le”.

  42. Seigneur Dieu, puisse cela être dans l’esprit des gens, alors que j’essaie de leur dire que Tu n’es pas mort, que Tu vis en ce moment même ici et que Ton onction est sur Ton Eglise et Ton peuple. Permets qu’ils soient guéris alors qu’ils passent au travers. Je fais cette prière au Nom de Jésus-Christ. Amen.

  43. Maintenant, restons en prière, pendant que frère Borders ou celui qui le fait, va conduire le chant. Gardez vos têtes inclinées et je viens en bas maintenant pour me tenir dans la ligne ici et prier avec ces gens.

  44. [Frère Branham et les pasteurs prient maintenant pour chaque personne se trouvant dans la ligne de prière, pendant que l’assemblée prie et chante: Crois seulement. Il y a un blanc sur la bande — N.d.R.]

    Seigneur, je crois,
    Car toutes choses sont possibles,
    Seigneur, je crois;
    Seigneur, je crois,
        (Levez vos mains comme nous chantons),
    Seigneur, je crois,
    Toutes choses sont possibles,
    O Seigneur, je crois.

  1. Vous savez, je crois que je n’ai jamais été de ma vie au travers d’une telle ligne de prière, je n’ai jamais vu autant de foi que dans cette ligne. Vraiment, la ligne de prière, je crois que c’est la plus merveilleuse que j’ai jamais eue de ma vie aux Etats-Unis… voir une ligne se passer comme cela! J’en suis aussi sûr que mon nom est William Branham et que je me tiens sur cette plate-forme. Vous pasteurs, vous en entendrez parler par vos gens qui ont été au travers de la ligne. C’était vraiment une grande foi, parmi la meilleure que j’aie connu dans ma vie, en rapport avec la seule manière que je doive en témoigner, par l’onction du Saint-Esprit. C’était vraiment merveilleux. Merci à vous tous.

  2. Maintenant, tous ceux qui croient être guéris, dites: «Amen». [L’assemblée dit: «Amen.» — N.d.R.] Là-bas, écoutez cela! Dieu vous bénisse.

  3. Que Dieu soit avec vous jusqu’à ce que je vous rencontre à nouveau. Dieu voulant, je serai ici à Tulare la semaine prochaine, est-ce bien cela le nom?

  4. Maintenant tenons-nous tous debout pour un instant, pendant que nous renvoyons les gens selon la procédure régulière. Et ils donneront dehors les linges de prière ici et ces choses. Dieu vous bénisse.

  5. Et que Dieu bénisse mes frères pasteurs. C’est ce qui rend tellement réel, c’est quand vous, frères — Paul Cain était là-bas avec tous ces pasteurs — vous tous, vous tenant le long ici, dans un grand support dans la foi.

  6. J’ai vraiment immensément apprécié cette réunion. Je la considère comme une des réunions phare que j’ai jamais eue aux Etats-Unis. J’en ai eu une qui était plus grande.

  7. Dieu vous bénisse, soeur. [Soeur Upshaw dit: «Je voulais simplement serrer votre main. Oh, alléluia!». Le sénateur William D. Upshaw avait été instantanément guéri lors d’un service de discernement de frère Branham, à Los Angeles, le 8 février 1951, après avoir été un infirme pendant soixante six ans — N.d.R.]

  8. Dieu vous bénisse, soeur Upshaw. Il ne se passe pas une semaine sans que je pense à vous et à frère Bill. Je vous rencontrerai sur ce rivage Là-bas, soeur, où toutes les vieilles choses sont passées. Nous serons Là-bas ce jour. Amen!

  9. Maintenant, inclinons nos têtes pendant que nous demandons au pasteur responsable de venir ici et de nous renvoyer officiellement dans la prière. Inclinons nos têtes. Frère, que le Seigneur vous bénisse.