LE TEMPS ET LE SIGNE DE L’UNION

(The Uniting Time and Sign)

 

18 août 1963, soir
Branham Tabernacle
Jeffersonville — Indiana, U.S.A.

 



  1. Bonsoir! C’est un privilège pour moi d’être ici ce soir et de me tenir à cette place.

  2. Ce matin, pendant que je conduisais, je priais en m’attendant au Seigneur. J’allumai la radio et j’entendis un prédicateur de couleur, le frère Smith (est-ce que quelqu’un l’a entendu ce matin?). Je crois que c’était sur une station de l’Ohio. Quelqu’un m’avait parlé de sa prédication et m’avait dit: «Vous devriez l’écouter».

  3. Je dis: «J’ai justement pu l’entendre ce matin!». Il montrait comment le péché abonde dans le monde aujourd’hui. Un peu plus tard, je me mis à écouter une autre station. En arrivant ici ce matin, je me demandai s’il n’était pas trop tard pour venir à l’église. Nous sommes vraiment des privilégiés de pouvoir être ici ce soir pour servir le Seigneur.

  4. Je parlai l’autre jour de frère Neville et du message à cette soeur qui nous a quittée, vous la connaissez, c’est la soeur Weaver. C’est en pensant à cet homme que nous avons baptisé ce soir que je me suis ressouvenu d’elle. Lorsque je l’avais baptisée dans ce bassin, on avait dû la conduire ici en chaise roulante. Elle était mourante du cancer et ne devait pas passer la nuit. Les médecins l’avaient abandonnée et elle ne devait pas vivre jusqu’au matin. J’étais allé chez elle pour essayer de lui parler de la guérison divine, mais elle ne faisait que me répéter: «Je ne suis pas digne de vous recevoir sous mon toit! Je ne suis pas digne de recevoir un pasteur dans ma maison! Je suis une pécheresse!». Mais elle me dit quand même: «Monsieur, je ne veux pas mourir comme cela». C’est pourquoi Grâce Weber me conduisit là-bas. J’entrai chez elle, fatigué de la réunion. Mais pendant que je priais pour elle et que je lisais la Parole, elle fut sauvée. A ce moment-là elle pouvait à peine soulever la main, mais elle voulut serrer la main de tous ceux qui étaient présents. Il lui était arrivé quelque chose!

  5. Tandis qu’elle serrait la main de ceux qui étaient là, j’eus une vision: je la vis aller à son poulailler et en revenir. Je dis alors: «C’est parfait! Tout va aller très bien maintenant!». Cela se passait il y a dix-huit ans. Elle avait battu son cancer d’une longueur! D’ailleurs ce n’est pas de cancer qu’elle mourut plus tard, mais d’une crise cardiaque. Ils l’avaient mise sous une tente à oxygène, mais elle mourut de sa crise cardiaque.

  6. Je réfléchissais pendant que les gens sortaient après avoir chanté le cantique Alors Jésus vint. C’est exactement ce qui était arrivé: Il était venu et avait épargné sa vie dix-huit ans encore. Je pensais que cette femme n’avait peut-être pas compris qu’elle faisait cela; mais peut-être que malgré tout elle l’avait compris. “Alors Jésus vint” était vraiment la chose à faire!

  7. C’est bientôt l’époque de mes grandes séries de réunions. Cela me rend très nerveux. Ce matin j’étais tellement crispé quand je me mis à prier! Maintenant je suis de nouveau à la maison. J’ai ramené ma famille en Arizona pour que les enfants puissent retourner à l’école. Je suis venu ici simplement pour me détendre un peu. J’irai à la chasse avec frère Wood et les autres. Nous irons chasser la semaine prochaine au Kentucky. Je suis justement rentré le jour du décès de soeur Waever; c’était très bien ainsi car j’ai pu être présent et aider frère Neville pour le service funèbre.

  8. Je ne veux pas trop parler de cela à cause des gens qui se plaignent. Ceci parce que je crois qu’une des choses les plus horribles est de voir un homme ou une femme qui se plaint constamment. J’ai toujours pensé: «O mon Dieu, préserve-moi de cela!». Cela affaiblit invariablement la foi, vous savez. Je sais que plus nous devenons vieux, plus il y a de choses qui nous arrivent. Je sais que toutes ces petites choses s’accumulent: c’est toujours ainsi! Mais je crois que ce qu’il y a de plus horrible, c’est lorsque Satan couronne la vie de quelqu’un: cela vous donne un vieil homme ou une vieille femme grincheux. J’espère que je n’en arriverai jamais à ce point-là! J’espère que je pourrai toujours porter mes fardeaux, je voudrais que ma vie soit couronnée par la gloire de Dieu: être comme Lui longanime, bon, paisible, doux et rempli du Saint-Esprit.

  9. Ce qui m’a toujours fait le plus de mal tout au long de ma vie, c’est mon état nerveux. C’est cela qui m’use et me fatigue. J’ai l’impression que personne ne se soucie de moi. Vous connaissez cela vous aussi. Je viens justement d’en recevoir une bonne dose et quelquefois cela va vraiment mal, vous savez. C’est la tension nerveuse qui produit cela. J’ai tellement de visions que j’en arrive au point où, lorsque je regarde quelqu’un, je me dis: «C’est une vision! Ou plutôt non, ce n’en est pas une… Mais oui, n’est-ce pas?». Vous comprenez? Vous ne pouvez pas savoir quel prix il faut payer cela! Alors on commence à réfléchir, à se poser des questions. On essaie de prendre du recul et on se demande: «Eh bien, qu’est-ce que j’ai fait jusqu’ici? Voilà que j’ai cinquante ans et que je n’ai encore rien fait pour le Seigneur! Je deviens vieux et…». Oh, mon Dieu! Vous attrapez ce qu’on appelle familièrement le “cafard”. Quelques-uns des frères de mon âge savent de quoi je parle. Autrefois mon père en parlait et je me demandais ce que cela signifiait; maintenant je le sais! Vous voyez, vous commencez à avoir ce genre de sentiments mais vous savez qu’il n’y a rien de vrai dans toutes ces idées noires: c’est votre pensée et vous le savez. C’est vous-même qui faites cela.

  10. C’est pourquoi j’essaie de me reposer un peu maintenant et de me préparer pour ce grand essor qui, je l’espère, y a bientôt se manifester. Je vais aller très bientôt à New York pour une campagne d’évangélisation. Ensuite j’irai à Shreveport, puis je retournerai à Phoenix. Ensuite je passerai par la frontière sud des Etats-Unis. Après cela, des arrangements sont en train de se faire pour des rencontres outre-mer qui commenceraient le plus tôt possible l’année prochaine, peut-être en mars ou avril déjà. Nous commencerions par Stockholm ou Oslo, puis nous ferions le tour du monde si nous le pouvons dans ce prochain voyage.

  11. Maintenant je reste à la maison pour me reposer un peu, pour me reprendre et récupérer. Et si le Seigneur le permet, je serai ici dimanche prochain de retour du Kentucky. Si cela convient, que cela plaît au Seigneur et que le frère Neville n’y voit pas d’inconvénient, j’aimerai faire le culte ici dimanche prochain, si le Seigneur le permet. Vous comprenez? Si le Seigneur est autant d’accord que le frère Neville! J’espère que c’est le cas. Ensuite, si c’est la volonté du Seigneur, je vais être loin de vous pendant un bon bout de temps.

  12. Entre-temps, je voudrais juste vous donner quelques petits messages selon ce que je reçois dans mon coeur et que je voudrais vous apporter afin d’avoir une communion fraternelle avec vous autour de la Parole. J’en ai passablement, cinq ou six qui me sont venus ces derniers jours pendant que nous étions à la chasse aux écureuils. Quand je vais dans les bois, je prends toujours avec moi un crayon et du papier. Quand le jour s’est levé et qu’il fait bien clair, je vais m’appuyer contre un arbre. Si je ne m’endors pas, je me mets à prier et le Seigneur me donne quelque chose; alors je me mets à prendre des notes. Vous voyez ce que je veux dire. Quand on peut se recueillir… Alors je prends des notes sur un bout de papier. Quand on me demande de prêcher, je sors mes notes et je regarde ce que je pourrais dire. C’est justement ce qui s’est passé maintenant.

  13. Maintenant si le Seigneur le permet, je voudrais ne plus apporter de ces longs messages comme je le faisais autrefois, de ces messages qui durent des heures. Le Seigneur m’a aidé l’autre soir à Chicago où j’ai donné un message qui n’a duré que trente minutes. Quelqu’un m’a dit: «Je ne pensais pas que vous en auriez été capable, mais vous y êtes arrivé!». Vous voyez, trente minutes au lieu de deux heures et demie ou trois heures! C’est pourquoi je vais me dépêcher ce soir pour m’exercer à ne pas vous retenir trop longtemps.

  14. Que Dieu vous bénisse! Où que je puisse aller je ne trouverai jamais un endroit comme ce Tabernacle! C’est ma maison. Je compatis avec la famille Weaver et avec celle de ce frère de couleur qui vient de mourir. J’ai prié avec lui quelque temps avant qu’il s’en aille; c’était un brave homme. Maintenant il est à la maison avec Dieu et tout est terminé pour lui. De toute manière nous devons partir un jour ou l’autre, nous le savons. C’est pourquoi, que le Seigneur puisse garder vos âmes en paix car nous nous attendons un jour à nous rencontrer tous dans un pays dans l’au-delà où il n’y a plus de maladie, de soucis ni de mort. Jusque là, faisons tout ce que nous pouvons pour l’Evangile.

  15. Nous parlions de tension nerveuse… J’ai prié pour cela ce matin. Que ferions-nous si nous n’avions pas de tension? Pensez-y! La tension nerveuse fait partie de la vie. Cette pensée me redonna un peu de courage. Si vous n’aviez pas de tension, vous seriez comme une poupée de chiffons, vous n’auriez aucun sentiment. Vous ne pourriez rien faire de constructif. C’est comme un mari et une femme; peut-être qu’elle voudrait faire quelque chose, alors ils essaient de travailler ensemble, les chrétiens spécialement. Si l’un des deux veut faire quelque chose, vous vous mettez les deux ensemble; l’un voit ce que l’autre a fait. Vous voyez, cette tension vous rapproche. Quelqu’un vous dira alors: «Pensez à toute cette tension que votre femme a subie alors que vous n’êtes pas si bon que cela!». Ou bien: «Voyez quelle tension a dû subir votre mari pour vous qui n’êtes pas si bonne que cela!». Plus tard, quand tout est pardonné, pensez aux sentiments que vous avez l’un pour l’autre. C’est pourquoi la tension nerveuse est nécessaire. C’est tout.

  16. Au sujet des sentiments, pensez à ce qui se passerait si vous n’aviez aucun sentiment, ni douleur ni rien! Que se passerait-il si vous n’aviez pas de douleurs du tout? Vous n’auriez aucun sentiment. Vous comprenez? Si vous n’aviez pas de sentiments, c’est qu’un de vos sens manquerait. C’est pourquoi tout cela est juste. Il faut simplement prier comme ceci: «O mon Dieu, donne-moi la grâce nécessaire pour résister à ces choses». Tout est là. Nous devons simplement pouvoir rester debout revêtus de cette grâce et dire: «Nous savons que lorsque cette vie sera terminée il y en a une glorieuse qui nous attend de l’autre côté; c’est vers celle-là que nous tournons nos regards». N’oublions pas que dans toutes ces choses il y a une tension qui…

  17. Il y a des gens qui essaient de faire croire que le chrétien est libre de tout souci. J’ai bien peur que ce ne soit pas le cas! Ils disent: «Vous serez délivré de toute tension nerveuse!». Oh, non! Quand vous devenez un chrétien la tension nerveuse augmente parce qu’avant vous étiez quelqu’un de relâché, d’insouciant ou quoi que ce soit, ne vous souciant pas de ce que vous faisiez.

  18. Mais quand vous devenez un vrai chrétien, à tout instant vous vous demandez: «Est-ce que je suis agréable à mon Seigneur? Si seulement je pouvais entendre Sa Voix!». Cela crée une tension, vous met sur vos gardes. C’est pourquoi, après tout, la tension nerveuse est une bénédiction. Tout dépend de la manière dont vous la considérez, vous comprenez? Si vous regardez l’autre face… Si fines que vous coupiez les tranches, elles auront toujours deux faces. Vous devez toujours considérer les deux côtés.

  19. Je pensais quelquefois: «Que signifie cette tension? Si seulement j’avais pu naître sans cette tension!». Mais si je n’avais pas eu cette tension, je n’aurais pas été ce que je suis. Peut-être même que je ne serais pas un chrétien. C’est cette tension qui m’a conduit à Jésus-Christ. Vous comprenez? C’est pourquoi cela a été une bénédiction pour moi.

  20. Paul aussi avait une tension ou quelque chose d’autre et il consulta le Seigneur à ce sujet. Il Lui demanda trois fois de le délivrer. Mais le Seigneur lui répondit: “Paul, Ma grâce te suffit”.

  21. C’est pourquoi Paul disait: “Je me glorifierai donc bien plus volontiers de ma faiblesse afin que la puissance de Christ repose sur moi… Car quand je suis faible, c’est alors que je suis fort”. Tant que c’est pour accomplir la volonté de Dieu, c’est très bien.

  22. Une fois je consultai le Seigneur quand cela me tourmentait tellement que je finissais par en être effrayé. Il me répondit (il y a huit ou dix ans de cela): «Cela ne t’effrayera plus jamais!». Et cela ne m’a plus jamais effrayé. C’est vrai. Ne vous tourmentez pas pour cela. Je le sens et je sais que c’est là mais je continue à aller de l’avant parce que cela ne m’effraie plus; je guis si reconnaissant pour cela. S’Il m’avait dit: «Tu n’auras plus cette tension!», je n’aurais pas été plus heureux que lorsqu’Il me dit: «Tu n’en auras plus peur!».

  23. C’était Sa volonté qu’il en soit ainsi, c’est pourquoi je le reçois en disant: «Merci Seigneur, j’irai dans ce sens».

  24. Maintenant, inclinons nos têtes pour un instant de prière. Y a-t-il des requêtes particulières? (je vois que des mouchoirs ont été posés ici). Veuillez lever la main. Seigneur, veuille bénir chacun de ces enfants.

  25. Notre Père céleste, nous nous approchons de Ton trône de grâce, ce trône grand et majestueux, parce que nous y avons été invités. Nous venons suite à l’invitation de Jésus-Christ. Nous venons avec tous nos soucis et nous les rejetons sur Lui, parce que Lui Se soucie de nous. Quel grand réconfort dans ces temps où nous vivons, quand il ne semble pas qu’il soit possible de recevoir de réconfort d’ailleurs que de Ta Parole! Notre consolation, c’est Ta promesse. Et dans Ta promesse Tu nous as dit de faire connaître nos requêtes et Tu as dit: “Tout ce que vous demanderez en Mon Nom, Je le ferai”. Et il y a encore toutes ces glorieuses promesses: “Demandez et vous recevrez! Si Tu dis à cette montagne: ôte-toi de là et jette-toi dans la mer et que tu ne doutes pas, cela se fera!”. Parmi toutes ces promesses nous pouvons tirer ce dont nous avons besoin.

  26. Des mains se sont levées, Seigneur, exprimant un besoin. Tu connais ces besoins; veuille y pourvoir Père. J’associe ma prière aux leurs et les dépose devant Toi en levant la main avec eux. Il y a aussi les mouchoirs qui sont posés sur ce pupitre. Oh comme ces gens ont la foi, une foi vaillante, Seigneur! J’ai l’impression que Tu m’as béni en me permettant de prier pour les malades. O mon Dieu, aide-moi maintenant! Je Te prie en toute sincérité de bien vouloir répondre aux demandes de ceux qui ont fait poser ces mouchoirs ici. Que Ta grâce soit sur eux.

  27. Seigneur, je crois que soeur Hicks a accompagné ici une femme qui est venue en avion jusqu’ici afin que l’on prie pour elle. Elle a le cancer et voudrait savoir si elle pourrait venir ici. Seigneur, je Te prie de bien vouloir épargner la vie de cette personne. Je Te prie aussi pour mon neveu, le petit Mikie, qui est au lit avec une forte fièvre et qui a des vomissements. Je viens de le quitter. Seigneur, je crois que nous avons prié la prière de la foi à son chevet et que Tu as fait tomber cette fièvre. Je T’en suis reconnaissant, ayant senti avant de quitter sa chambre que la fièvre le quittait.

  28. Merci Seigneur pour toutes ces choses. Maintenant, Tu sais aussi que mon lot est d’apporter Ta Parole. Donne-nous Ta Parole, Seigneur, car “Ta Parole est la vérité”. Bénis nos âmes et donne-nous la grâce dont nous avons besoin pour que nous puissions ce soir prendre les promesses de Dieu qui sont dans Ta Parole afin d’être fortifiés pour le reste de cette semaine. Bénis cette âme vaillante, notre pasteur, ainsi que sa femme et ses enfants, les diacres, les responsables et toute personne qui entre dans cette salle ou qui en sort. Accorde-Le nous, Père. C’est au Nom de Jésus-Christ que nous demandons ces bénédictions. Amen.

  29. Je voudrais lire à deux endroits les Ecrits du Seigneur. Je voudrais d’abord lire dans le Livre des Psaumes, le Psaume 86. Nous lirons ensuite dans l’Evangile de Matthieu les versets 1 à 3 du chapitre 16. Je ne lirai pas ce psaume tout entier, mais seulement une portion; nous lirons jusqu’au verset 11, ce qui en représente un peu plus de la moitié.

  30. Avant de commencer, je voudrais donner un titre à ma prédication; je l’appellerai: Le temps et le signe de l’union. L’union; vous voyez? Et le temps; le temps de l’union: c’est le temps que nous vivons aujourd’hui. Et il y a le signe de ce temps de l’union.

  31. Psaume 86, prière de David.

    “Eternel! Incline ton oreille, réponds-moi; car je suis affligé et pauvre.
    Garde mon âme, car je suis un de tes saints; toi, mon Dieu! sauve ton serviteur qui se confie en toi.
    Use de grâce envers moi, Seigneur! car je crie à toi tout le jour.
    Réjouis l’âme de ton serviteur: car à toi, Seigneur, j’élève mon âme.
    Car toi, Seigneur! tu es bon, prompt à pardonner, et grand en bonté envers tous ceux qui crient vers toi.
    Eternel! prête l’oreille ô ma prière, et sois attentif ô la voix de mes supplications.
    Au jour de ma détresse je crierai vers toi, car tu me répondras.
    (Oh n’est-ce pas beau, Tu me réponds!)
    Seigneur! nul entre les dieux n’est comme toi, et il n’y a point d’oeuvres comme les tiennes.
    Toutes les nations que tu as faites viendront et se prosterneront devant toi, Seigneur! et elles glorifieront ton nom.
    Car tu es grand, et tu fais des choses merveilleuses; tu es Dieu, toi seul”.

Ecoutez maintenant.

“Eternel! enseigne-moi ton chemin; le marcherai dans ta vérité; unis mon coeur à la crainte de ton nom. (Unis: vous voyez?) unis mon coeur à la crainte de ton nom”.

  1. Je parlerai maintenant de l’union. Il y a ensuite le signe et le temps. Lisons maintenant le chapitre 16 de Matthieu.

    “Et les pharisiens et les sadducéens, s’approchant, lui demandèrent pour l’éprouver de leur montrer un signe du ciel. Mais lui, répondant, leur dit: Quand le soir est venu, vous dites: Il fera beau temps, car le ciel est rouge; et le matin: il y aura aujourd’hui de l’orage, car le ciel est rouge et sombre. Vous savez discerner l’apparence du ciel; et ne pouvez-vous pas discerner les signes des temps?”.

Que le Seigneur ajoute Ses bénédictions pleines de grâce à la lecture de Sa Parole.

  1. Nous allons parler de ces temps de l’union, du signe du temps de l’union. Vous voyez, dans ce dernier passage, nous voyons Jésus en train de reprendre le clergé parce qu’il n’était pas capable de discerner les temps, les signes des temps. Or, pouvoir discerner les signes des temps dans lesquels on vit a toujours été quelque chose de glorieux pour l’homme parce que Dieu écrit cela d’une manière tellement claire que cela ne devrait échapper à personne.

  2. Généralement je prends des exemples parmi les serviteurs de Dieu des temps bibliques comme le signe du temps de Noé, de Daniel ou d’autres encore, les différents signes, mais ce soir je désire laisser un peu cela de côté pour gagner du temps. Dieu a toujours procédé de la même manière: Il donne un signe du temps naturel afin que tout le monde puisse savoir dans quel temps nous vivons. Et ces pharisiens auraient dû savoir dans quel temps ils vivaient. Ils auraient dû reconnaître leur époque. Jésus a dit quelque part. “Si vous M’aviez connu, vous auriez connu Mon jour”. Vous comprenez? C’est une chose magnifique que de pouvoir comprendre. Il a aussi dit: “Ils sont sans intelligence!”.

  3. C’est aussi à quoi se réfèrent les prophètes quand ils disent: “Il reçut l’intelligence par des visions du Seigneur… La Parole du Seigneur vint aux prophètes des temps anciens…”. Vous voyez, ils avaient l’intelligence de la Parole du Seigneur par les prophètes. Et les prophètes donnaient un signe comme cet homme qui avait dû se coucher sur un côté pendant un certain temps, puis se tourner et se coucher de l’autre côté. Un autre dut enlever ses vêtements. Ils durent faire beaucoup de choses pour montrer le signe du temps dans lequel ils vivaient. Et nous savons aujourd’hui que ce même Dieu est toujours vivant, Lui qui créa les cieux et la terre et qui nous montra Son oeuvre en nous disant qu’Il annoncerait Son temps par des signes. Et quand nous voyons le temps dans lequel nous vivons, nous voyons qu’il doit y avoir quelque part quelque chose qui a échappé aux gens. Vous comprenez? Parce que Dieu ne laisserait jamais ces choses arriver sans nous donner un signe bien défini afin que nous comprenions.

  4. Aujourd’hui c’est la même chose: le clergé ne sais pas lire ces signes correctement. C’est comme autrefois: ils ne pensaient pas que le temps était là. Ils trouvaient qu’ils vivaient en paix, c’est pourquoi ils ne cherchaient pas le Messie. Mais pour ce qui est de Sa venue, Jésus a dit qu’Il viendrait “comme un voleur dans la nuit” et que le monde serait pris à l’improviste par Sa venue. Mais parmi les vierges qui allèrent à sa rencontre, il y en eut quelques-unes, la moitié, qui avaient de l’huile en réserve et qui étaient prêtes: elles attendaient ce signe. Et c’est à ces personnes-là que je parle ce soir: à celles qui attendent le signe, le signe de Sa venue.

  5. Ces signes donnés par le Seigneur ne sont donnés qu’aux croyants; les incrédules n’y voient rien. Ils passent par dessus ces choses et ne voient rien. Cela est aussi certain que si l’Ange du Seigneur était ici ce soir sur cette plateforme et que je le voie comme je vous vois: peut-être que nous pourrions le voir et que moi je ne le pourrais pas, ou alors je pourrais le voir et vous ne le pourriez pas. Vous savez que c’est scripturaire. C’est l’exacte vérité. Vous savez que Paul tomba à terre mais que ses compagnons ne purent discerner cette Lumière.

  6. La Lumière était présente lorsque Jean se tenait au bord de la rivière devant la multitude des gens religieux, des sages et des grands de l’époque. Et il rendit témoignage après avoir vu l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et se poser sur Jésus et qu’une Voix eut dit: “Voici Mon Fils bien-aimé en Qui J’ai mis toute Mon affection”. Personne d’autre que Jean ne vit cela. Vous comprenez? C’était pour lui seul.

  7. Avez-vous remarqué comme le signe se manifesta pour les mages? C’étaient des Hébreux. En réalité ce n’étaient pas des astronomes Indiens, mais des Hébreux. Ils étaient partis en Orient pour étudier l’astronomie afin d’achever leurs études. Ils regardaient vers Jérusalem en observant les trois étoiles de leur ligne de naissance, une pour Cham, une pour Sem et une pour Japhet: ils observaient celles de leur race, ayant vu qu’elles étaient dans leur ligne de naissance. Lorsque ces trois étoiles furent en ligne, ce fut un signe pour eux que le Messie était sur la terre.

  8. Oh, il n’est pas étonnant qu’ils vinrent. “Où est-Il? Où est le Roi des Juifs qui vient de naître? Nous avons vu Son étoile en Orient et nous sommes venus pour L’adorer. Où est-Il?”. Ils savaient que l’enfant qui venait de naître, le Messie, était quelque part parce que Dieu leur avait donné un Signe indiquant que le temps était arrivé où Dieu et l’homme seraient unis. Quelle union! Dieu S’unissant à un corps d’homme! L’union la plus glorieuse qui ait jamais été faite est lorsque Dieu S’unit à l’homme. Il quitta Son glorieux dessein d’être Dieu, agrandit Sa tente et y accueillit l’humanité, devenant l’un d’eux par cette union. Quel en fut le résultat? Cela établit entre Dieu et l’homme la paix pour toujours. Combien nous en sommes reconnaissants!

  9. Mais ces signes ne furent pas envoyés… Pensez-y, vous tous les hommes et les astronomes! En ce temps-là, les astres étaient l’horloge des hommes. Il y avait des sentinelles au sommet des tours et ils observaient. Quand ils voyaient que certaines étoiles passaient dans certaines constellations, ils savaient quelle heure il était. Rappelez-vous ce que dit l’Ecriture: “Sentinelle, quelle heure est-il?”. Et la sentinelle pouvait venir leur dire l’heure. Vous voyez, ils mesuraient le temps au moyen des étoiles.

  10. N’est-il pas étrange que ces étoiles furent en ligne seulement pour ces trois hommes et que personne d’autre ne vit rien? Vous comprenez? Elles étaient exactement en ligne. Vous aussi vous pouvez être alignés de la même manière sur l’Ecriture. Lorsque ces étoiles devinrent une en s’unissant dans la constellation, trois hommes, eux aussi, étaient unis en ce moment-là. Et vous aussi vous pouvez être unis avec Dieu dans Sa Parole jusqu’au point où ces choses deviennent des réalités et que vous puissiez les discerner et connaître qu’elles sont la vérité. Vous voyez? Le signe du temps! Mais vous pouvez aussi passer par-dessus ces choses et dire: «Cela n’a pas de sens!».

  11. Mais pour vous ce n’est pas un non-sens. Vous êtes unis avec la Parole et Elle est là. Frère Pat, c’est absolument vrai quand on voit le signe produire l’union chez le croyant. Et c’est au croyant que j’adresse ces paroles, parce que l’incrédule, lui, ne voit rien du tout. Quels reproches Il aurait à faire s’Il était sur cette terre aujourd’hui! Quels reproches ne ferait-Il pas à notre clergé parmi lequel trop nombreux sont ceux qui ne savent pas lire ces signes, ces signes mêmes que nous voyons quotidiennement ici à notre Tabernacle où nous voyons ces choses. Il y en a d’autres qui voient et qui lisent l’inscription sur la muraille, mais beaucoup l’ignorent simplement ou ne voient même rien du tout. Pour eux cela n’a aucun sens: ils ne remarquent rien.

  12. Remarquez qu’Il a donné des signes nationaux. Les gens Lui avaient demandé des signes; Il leur donna des signes qui s’accompliraient. Ils voulaient savoir quand viendrait la fin du monde et quel serait le signe de la fin. Il leur montra dans l’Ecriture de nombreux passages où il y avait des signes nationaux, des signes célestes et des signes terrestres. Il leur donna des signes, des signes et encore des signes. A un certain moment Il leur donna un signe national. Il leur dit: “Lorsque vous verrez les nations commencer à se rassembler autour de Jérusalem, quand vous verrez Jérusalem investie par des armées, sachez alors que sa désolation est proche”.

  13. Mais avant que cela pût arriver, le monde dut s’unir. Titus, le grand général romain, dut unir ses armées et venir après que les Juifs eurent rejeté le signe du temps que Dieu leur avait donné. C’est en ce temps-là que Titus rassembla ses armées pour venir s’emparer de Jérusalem. Il fallut qu’il y eût d’abord un rassemblement du soi-disant peuple de Dieu contre la Parole de Dieu avant que les nations s’unissent contre le peuple de Dieu. Vous voyez: il y a eu une union.

  14. Je crois que nous vivons dans une période d’union très importante. Je vous ai montré cette lumière rouge qui clignotait et toutes ces choses, la conduite des femmes, la conduite des hommes et la conduite de l’église. J’ai parlé de tout mon coeur à votre petit groupe, vous montrant que je crois que nous sommes en train de nous placer dans la ligne de la Parole de Dieu dans cette glorieuse heure prophétique qui se situe juste avant la venue du Seigneur Jésus; nous nous unissons et nous nous préparons.

  15. Avant que Titus unisse ses armées, Israël s’unit et se mit d’accord pour refuser de croire que Jésus était le Messie. Ils Le rejetèrent et Le crucifièrent. Ils s’unirent tous ensemble pour rejeter le salut qui leur avait été offert. Gardez cela bien présent à l’esprit: ils s’unirent tous ensemble pour rejeter le message de l’heure! Il fallait qu’ils fissent cela. Et quand ils eurent fait cela le signe national apparut!

  16. Les nations commencèrent à s’unir et Titus conduisit sa grande armée de Grecs et de Romains à Jérusalem et l’investit, bloquant toute communication avec l’extérieur et les condamnant à mourir de faim. L’historien Josèphe nous dit qu’ils se mirent à manger l’écorce des arbres et l’herbe du sol. Ils en arrivèrent même à manger les enfants les uns des autres comme s’ils étaient devenus fous furieux. Titus avait investi toutes les collines autour de Jérusalem; et dans la ville il y avait ces gens qui croyaient faire la volonté de Dieu! Mais pour finir, les armées entrèrent dans la ville. Ils avaient refusé d’écouter leur glorieux Maître, le Seigneur Jésus, lorsqu’Il leur avait annoncé ces choses.

  17. Mais aucun chrétien ne fut pris par les Romains car ils avaient vu le signe et s’étaient enfuis. Vous comprenez? Ils avaient entendu cette Parole: “Que celui qui est sur le toit de sa maison ne rentre pas prendre ses affaires et que celui qui est dans les champs ne retourne pas non plus en arrière prendre ses vêtements, mais fuyez en Judée et priez que cela n’arrive pas en hiver ou un jour de sabbat”. Parce qu’en hiver les montagnes auraient été couvertes de neige et que le jour du sabbat les portes de la ville auraient été fermées et qu’ils auraient été pris au piège. Vous voyez? Si le Seigneur le permet, nous allons bientôt étudier ces choses pour voir comment Dieu fait cela.

  18. Remarquez maintenant que Jésus leur dit de prier pour cela afin qu’ils ne soient pas pris dans ces circonstances. S’ils étaient loin quand ces calamités arrivèrent, c’est parce qu’ils avaient observé les signes. Tout était là.

  19. Oh, comme les églises actuelles devraient observer les signes des temps dans lesquels nous vivons! Fuyez aussi vite que vous le pouvez vers le Calvaire: sauvez votre Vie! Non pas vers une église ou une autre, mais vers Jésus-Christ! Unissez-vous à Lui et non pas à quelque organisation ou credo d’église. Unissez-vous avec Christ et soyez bien sûrs que c’est avec Lui que vous le faites! Vous ne pouvez pas le faire avec n’importe quoi; vous devez être sûrs et certains que c’est bien avec Christ. Quel temps que celui de l’union!

  20. Nous avons vu qu’ils avaient rejeté le Messie et qu’ils s’étaient unis ensemble pour former une ligue. Ils avaient établi un principe disant que toute personne qui recevrait Jésus comme prophète serait excommuniée de l’église. Vous vous souvenez de l’histoire de l’aveugle-né? Les disciples s’étaient demandé: “Qui a pêché? lui, son père ou sa mère?”.

  21. Mais Jésus leur répondit: “Ce n’est pas que lui ou ses parents aient péché; mais c’est afin que les oeuvres de Dieu soient manifestées en lui”.

  22. Rappelez-vous que ses parents ne purent pas répondre. Ils dirent: “Nous savons que c’est notre fils, mais nous ne savons comment il a été guéri”. Ils avaient répondu ainsi parce que les Juifs avaient dit que quiconque confesserait que Jésus était un prophète serait excommunié.

  23. Mais vous voyez, l’oeuvre de Dieu était que cet homme n’appartenait pas à ce groupe. Il leur avait dit: “Il est étonnant que vous ne sachiez d’où Il est: et cependant Il m’a ouvert les yeux”. Vous comprenez? Lui, il pouvait le dire: c’était l’oeuvre de Dieu. Il avait été guéri et pouvait le dire parce qu’il n’était lié à rien; il était celui sur qui l’oeuvre avait été faite et c’était vraiment la première fois de sa vie qu’il voyait.

  24. Les Juifs s’étaient unis contre Jésus, contre Son ministère de Messie et contre Son message messianique. Nous voyons aujourd’hui la même chose se passer, exactement la même chose! Le communisme est en train de s’unir pour détruire l’église, après que l’église se soit unie dans le Conseil Mondial des églises pour renier et détruire le message, la Parole. Les églises ont rejeté la Parole. Elles ne peuvent L’accepter parce qu’Elle est contre leurs credo dénominationnels. Vous pourriez avoir toutes les colonnes de feu possibles au milieu de ces gens, vous pourriez avoir autant que vous voudriez d’événements prédits qui se réaliseraient ainsi que tous les grands signes et les miracles qu’Il a promis pour les derniers temps: ils ne pourront pas l’accepter!

  25. C’est pourquoi ils sont maintenant en train de s’unir, comme votre pasteur ici présent pourra vous le dire selon ce qu’il a lu au sujet du mouvement oecuménique dans le monde. Et il y a un pasteur Luthérien à la tête de tout cela. Il arrivera que s’il y a une catastrophe dans le voisinage, si nous ne faisons pas partie du mouvement oecuménique, notre église ne sera plus considérée comme une église mais pourra être utilisée comme entrepôt. Si l’un des frères voyait quelqu’un mourant ou blessé et qu’il veuille s’en occuper en lui dispensant les bénédictions spirituelles, il pourrait être fusillé pour cela. C’est l’exacte vérité! Nous pourrions faire dix ans de prison pour avoir secouru quelqu’un, tout simplement parce que nous ne serions pas membres du mouvement oecuménique. Ne pouvez-vous pas discerner ce qu’est la marque de la bête?

  26. Nous voyons venir ce temps de l’union. Vous comprenez? Observez bien ce qui va se passer: l’église s’est unie contre le message. Pendant qu’elle fait cela, les nations s’unissent dans le communisme pour détruire cette église. C’est exactement ce qui s’est passé au commencement. Vous voyez? Tout se répète!

  27. Il fallait pour commencer qu’Israël rejetât le message de l’heure. Et lorsqu’ils eurent rejeté le message, les autres nations unirent leurs vies nationales et leurs armées, entrèrent dans l’église et la détruisirent. Aujourd’hui, ils ont rejeté le message du Seigneur Jésus, ils l’ont rejeté. Et maintenant le temps est venu où le communisme est en train d’unir le monde contre l’église. Vous voyez, il fallait qu’il en soit ainsi. Evidemment, ce n’est pas quelque chose d’agréable à dire!

  28. C’était difficile à ces Juifs de croire à ces paroles, c’est pourquoi ils dirent: “Allons donc, frères, nous voyons bien que notre Dieu est avec nous, c’est pourquoi nous allons entrer dans le Temple et là nous prierons; nous demanderons à notre saint père Untel de nous conduire dans la prière. En attendant, fermez les portes de la ville!”. Mais pendant ce temps, Titus prit position autour de la ville et resta là pendant un an ou à peu près. Personne ne pouvait sortir de la ville et ils commencèrent à mourir de faim. Ensuite, lorsque Titus entra dans la ville et en abattit les murs, il massacra tous les habitants et des ruisseaux de sang coulèrent dans la ville.

  29. Or, dans l’Ancien Testament, l’Ange du Seigneur avait prophétisé ces événements et dit qu’ils arriveraient. Mais tout ce clergé, qui avait été posté là comme des sentinelles pour avertir le peuple, au lieu de cela lorsqu’ils virent Jésus, ils ne Le reconnurent même pas. Ils essayèrent de Le faire passer pour une espèce de prestidigitateur et Lui dirent: “Fais-nous un tour de passe-passe! Montre-nous un signe!”. Vous voyez? Pourtant Il avait fait tant de choses! Mais eux n’y avaient rien vu. Aussi lorsqu’ils Le rejetèrent, ils rejetèrent le message de ce jour.

  30. Ils ne surent pas voir le signe de ce jour. Alors même que le Signe de la prophétie de la Bible était manifesté devant eux, ils disaient: “Allons en discuter dans le Temple!”. Pourtant c’étaient de saints hommes. Vous n’auriez pas pu mettre le doigt sur rien du tout dans toute leur vie. Ils n’auraient pas pu faire le mal et être en même temps sacrificateurs. Il suffisait d’un rien pour qu’un sacrificateur soit lapidé. C’est pourquoi il devait mener une vie pure et sainte. Pour la moindre faute il était lapidé. C’est pourquoi, aux yeux du peuple, ils étaient de grands hommes, de saints hommes. Mais néanmoins ils dirent: “Nous avons l’Eternel Dieu, le Dieu qui a été avec nous tout au long des âges. Nous voulons aller dans Son saint Temple!”. Et c’était réellement le saint Temple de Dieu! Mais, vous voyez, c’est dans Son saint Temple qu’Il avait été rejeté; vous comprenez? “Nous irons dans la Maison du Seigneur. Tous les Hébreux savent que nous sommes une race élue. Et l’Eternel Dieu est notre Dieu. C’est le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. Il est avec nous. Il nous délivrera de ces incirconcis de Philistins, de Romains et de Grecs. Il nous délivrera d’eux tous. Allons dans la Maison de l’Eternel!”.

  31. Cela avait l’air très bien, mais que firent-ils en réalité? L’Architecte de la Maison de l’Eternel était là sous la forme d’un humble charpentier galiléen, et ils Le rejetèrent! Après que Dieu L’eût confirmé comme étant le Messager de l’heure et Lui eût donné Son rang, ils Le rejetèrent. C’est pourquoi toutes ces prières, toute cette sincérité et tous ces sacrifices ne signifiaient rien pour Dieu. Ils L’avaient rejeté! C’est pourquoi Dieu laissa ces grandes armées s’unir pour les détruire.

  32. Et nous voyons aujourd’hui comment les églises, par les dénominations et autres, rejettent la Parole de Dieu. Ils n’aiment pas que vous leur parliez de ces choses. La science a beau les prouver par des photographies et tous les moyens possibles, ils ne veulent pas en entendre parler. C’est pourquoi le communisme est en train de se préparer pour les détruire, exactement comme Titus le fit. C’est la Bible qui le dit! Parfaitement!

  33. Pouvez-vous voir maintenant dans quels temps nous vivons? C’est le temps de l’union! Lorsque nous voyons ces choses s’unir… oh, mais nous manquons de voir ces choses! Vous pouvez regarder ici dans l’Ecriture et vous verrez qu’Il avait promis de faire cela, de faire ce qu’Il ferait. Et maintenant nous voyons ces choses arriver. Nous voyons dans l’église ce qu’Il a promis de faire, nous le voyons arriver. Nous voyons les nations s’unir. Nous voyons les “ismes” s’unir. Nous voyons les églises s’unir ensemble. C’est le temps de l’union! C’est l’heure de l’union. C’est l’esprit de cet âge: «Nous devons nous unir!». Tout ce dont nous parlons aujourd’hui devra être organisé. Même les gouvernements accepteront cela.

  34. En tant que citoyen des Etats-Unis, je devrais pouvoir le faire sans autre, mais si vous me donniez ne fût-ce qu’un chèque de cinq dollars, je n’oserais plus aujourd’hui le signer de mon nom! Vous voyez! Je ne pourrais pas le faire. Nous voyons que c’est un temps d’union. D’une manière ou d’une autre tout doit se faire au travers d’une union, et cette union est la chose même qui amènera la marque de la bête. Comprenez-vous cela? C’est un temps d’union et tout travaille dans ce sens-là. Vous pouvez le voir de vos propres yeux si vous vous donnez simplement la peine de regarder. C’est un temps d’union où toutes choses s’unissent ensemble

  35. Les Juifs s’unirent contre Jésus parce qu’Il était leur Messie. Aussi, voyez ce qui leur est arrivé! C’est encore ce que nous voyons aujourd’hui: le communisme s’unit pour détruire l’église après que l’église se soit unie dans le Conseil mondial des Eglises pour essayer de détruire le message, la Parole de Dieu. Ils ont essayé de s’en débarrasser. La seule chose qu’ils puissent faire est de se réunir en conseil parce qu’ils sont séparés: il y a un petit groupe par-ci par-là, les Méthodistes, les Baptistes, les Luthériens, les Presbytériens, l’Eglise de Christ, etc. Ils ne peuvent rien faire parce que celui-ci est contre celui-là, que les uns ne sont pas d’accord avec les autres, que leurs doctrines sont aussi opposées que l’est et l’ouest. C’est pourquoi ils ne peuvent rien faire. Mais une fois qu’ils sont unis sous une grande tête puissante, alors ils ont ce qu’il leur faut. C’est alors qu’ils l’ont.

  36. Une telle unité est réalisée chez la plupart des Catholiques romains. Les Grecs et autres Catholiques ne sont pas autant unis que les Catholiques romains. Ils sont tous en train de s’unir, c’est pourquoi ils se tiennent tous ensemble. Quoi qu’il arrive, le pape est à la tête de tout cela. Vous comprenez? Vous pourrez dire tout ce que vous voudrez, on vous répondra: «Il est infaillible, il est le vicaire de Dieu, un point c’est tout! Il vient tout de suite après Dieu Lui-même. Il a la juridiction sur l’enfer, le Ciel et le purgatoire». Vous comprenez? Vous voyez donc que dans ce cas-là il n’y a absolument rien à faire: c’est ce qu’il dit qui fait loi.

  37. Or les Protestants se font une tête exactement semblable. La Bible dit: “Une image fut faite à la bête”. Qu’est-ce qu’une image? C’est quelque chose de semblable, quelque chose qui est fait à la ressemblance. Vous voyez, c’est la même chose. Comment cela se fait-il? En s’unissant tous ensemble; c’est cela l’esprit de cet âge: l’union.

  38. Ils s’unissent tous ensemble pour essayer de détruire le message. Comment l’ont-ils détruit? Comment peuvent-ils détruire la Parole de Dieu? En la rendant inefficace lorsqu’ils la remplacent par des traditions comme ils le firent au commencement: ils rendent la Parole de Dieu sans effet. Quand je pense à cette femme païenne qui voulait… j’ai oublié son nom. Si je pouvais seulement m’en souvenir! Mais il y en a trop auxquelles je pense à la fois…

  39. Je pensais aussi à cette Miss Nations l’autre jour. J’aimerais en voir d’autres comme elle! C’est elle qui était entrée dans des bars et s’était mise à déchirer les réclames de whisky et autres et les avait jetées dehors. Pourquoi n’y aurait-il pas aujourd’hui quelques femmes qui se lèveraient pour aller déchirer ces images de femmes nues, de ces femmes qui sont de leur propre race? Mais vous voyez, il n’y en a plus!

  40. Pour en revenir à cette femme, à cette païenne, elle avait dit: «Il est contraire à la Constitution de lire la Bible dans les écoles publiques!» et des choses semblables.

  41. Vous avez pu aussi remarquer comment de grands théologiens de la Bible disent qu’une grande partie des prophéties de la Bible sont fausses et ne se sont jamais accomplies. Vous pouvez l’entendre et le lire! Ils disent n’importe quoi et essaient de détruire l’efficacité de la Parole. S’ils peuvent détruire la Parole et lui substituer un credo ou quelque chose de semblable venant de l’homme, cela leur semble bien meilleur que la Parole qu’ils détruisent avec leurs traditions. Et c’est ainsi que par leur politique dénominationnelle ils essaient de détruire la Parole de Dieu.

  42. Chaque église a sa propre politique. L’Eglise de Christ a la sienne, l’église Chrétienne a la sienne de même que les Baptistes, les Méthodistes et les Presbytériens. Ils font tous chacun sa politique. Avant, ils étaient séparés à cause de leur politique et ils n’auraient pas pu le faire, mais maintenant ils vont devoir le faire. Mais vous voyez, aujourd’hui est le temps de l’union et ils sont en train de se mettre ensemble et d’unir leurs efforts pour voir ce que cela donnera. C’est comme si l’on voulait faire une miche de pain avec un morceau de viande de cheval dans laquelle on aurait ajouté quelques détritus sortis de la poubelle plus quelque pommes de terre pourries: on mélange le tout et on cuit, puis on regarde ce que cela donne. Eh bien merci, ce n’est pas moi qui voudrais de cela! Oh non! Mais c’est ce qu’ils font. Ils veulent unir une église qui croit que Jésus est un mythe avec une autre qui croit qu’Il était un prophète.

  43. Celui-ci dit: «Le temps des miracles est passé!».

  44. Cet autre dit: «Peut-être que cela existe toujours!».

  45. Et ils essaient de mettre tout cela ensemble. La Bible ne dit-Elle pas: “Comment deux hommes peuvent-ils marcher ensemble s’ils ne s’accordent pas?”. Vous comprenez? Voilà le genre d’unité qu’ils ont. Et quand ils mettent à la tête de tout cela un grand Saint Père, cela donne une image de la bête exactement comme la Bible le déclare. Maintenant ils ont mis à leur tête un pasteur Luthérien. Vous voyez, c’est le temps de l’union. C’est pareil dans le communisme: tous sont en train de s’unir. Dans le monde, dans l’église, partout ils s’unissent.

  46. Observez la nature! Oh, mes frères, si vous observez simplement la nature, vous verrez qu’elle fait la même chose! La nature est le calendrier de Dieu sous forme de signes. Le saviez-vous? Jésus leur avait dit d’observer la nature. Il y aurait différentes choses: la mer se soulèverait, il y aurait des tremblements de terre en divers lieux, les nations s’élèveraient les unes contre les autres, il y aurait des signes dans le ciel et sur la terre; partout il y aurait des signes annonçant la venue de ces temps.

  47. Observez les nuages. Avant que les nuages puissent produire une averse, savez-vous ce qui doit se passer? Il faut d’abord qu’il y ait plusieurs petits nuages qui s’unissent pour former un seul gros nuage. Et lorsqu’il y a un petit souffle qui se met à souffler, puis un autre et encore un autre et que tous s’unissent, cela donne un ouragan. Vous comprenez? Ils s’unissent pour pouvoir faire éclater la tempête: c’est indispensable.

  48. Vous voyez comment les canards et les oies s’assemblent avant de quitter leur pays. Vous comprenez? Ils se rassemblent tous ensemble. On peut les voir voler d’un étang à l’autre et se rassembler peu à peu. Ils se rassemblent, se préparant pour leur envol. C’est la nature, et Dieu a créé la nature, et la nature agit suivant le plan de Dieu. C’est une loi, une loi de Dieu non écrite; et la nature agit selon Sa loi.

  49. C’est comme lorsque l’on parle, lors d’un service funèbre, de la sève qui descend dans la tombe, qui descend jusqu’au plus profond des racines de l’arbre, attendant là la résurrection du printemps. C’est une loi de Dieu. Aucune intelligence ne peut faire descendre la sève là en bas; on ne peut pas non plus l’en retirer. Il n’y a aucun moyen de faire mieux que Dieu. Dieu connaît la manière parfaite de faire les choses. C’est pourquoi, lorsque les feuilles tombent, Il envoie la sève dans la tombe et la cache là. C’est comme lorsque Job disait: “Cache-moi dans la tombe jusqu’à ce que Ta colère soit passée”. Vous voyez? La sève descend avant le gel parce que c’est une loi de la nature. Vous pouvez voir que les feuilles commencent déjà à tomber. Pourquoi? Parce que c’est une loi de la nature.

  50. Les canards se rassemblent tous l’un après l’autre et se rallient autour d’un chef. Comment ils font, je n’en sais rien! Mais ils savent que leur chef, c’est un certain petit canard. Tous ces petits êtres se rassemblent autour de leur chef et puis prennent leur essor dans les airs. Ils n’ont jamais quitté leur étang et pourtant un jour ils s’envoleront et iront tout droit vers les rizières de la Louisiane et du Texas. Vous voyez, avant de prendre leur envol pour quitter le lieu où ils sont nés dans l’année, ils se réunissent. Amen! C’est ainsi. Ils se rallient autour de leur chef.

  51. Le problème de l’homme est qu’il ne connaît pas son chef. C’est vrai! Il se rallie autour d’une dénomination, il se rallie autour d’un évêque, d’un homme, mais il ne veut pas se rallier autour du Chef (le Saint-Esprit et la Parole). Vous comprenez? Ils disent: «Oh, je me demande si je ne risque pas de devenir un peu fanatique! J’ai un peu peur de partir du mauvais pied». Et voilà! Que se passerait-il si le petit canard disait: «Je n’aime pas la manière dont il lisse ses plumes! Je ne pense pas que je vais partir avec lui!». Que se passerait-il? Il mourrait de froid! Vous serez pris dans les glaces si vous ne prenez pas votre envol avec les autres quand c’est le moment. Tous ces oiseaux se rassemblent, c’est la nature qui fait cela.

  52. Les oies aussi se réunissent et se rallient autour de leur chef. Elles font la même chose.

  53. N’avez-vous jamais vu un essaim d’abeilles en train de se former? Les abeilles se rassemblent avant d’essaimer en s’envolant autour de la reine. C’est vrai. Et où que la reine aille, l’essaim la suit. C’est vrai! Que font-elles? Elles s’unissent avant d’essaimer. C’est exactement comme cela: c’est la nature.

  54. Les poissons se rassemblent avant leur migration printanière. Avant leur migration, on peut voir les saumons se rassembler par dizaines de milliers dans la mer, venant de partout. Ils sont là dans l’eau salée, mais ce sont en réalité des poissons d’eau douce. Ils reviennent dans les courants d’eau douce pour la saison du frai. Ils reviennent au lieu de leur naissance au bout d’environ quatre ans et y meurent aussitôt qu’ils ont frayé. Ils savent qu’ils vont mourir mais rien ne pourrait les arrêter. Ils remontent les échelles à poissons et tous les obstacles malgré qu’ils savent qu’ils vont mourir. Mais la loi de la nature les oblige à revenir là, à frayer dans le lac de leur naissance et à mourir là. Ensuite les jeunes saumons naissent. Quelque chose les rassemble alors et tous ensemble ils partent vers l’océan. C’est l’union! C’est une loi. Vous ne pouvez pas vous opposer à la loi de Dieu.

  55. Les nations se désagrègent car nous sommes dans les temps où cela doit se passer. Nous sommes en plein dans une période de troubles nationaux. Nous voyons les nations rompre leurs relations. Chaque année nous voyons que telle ou telle nation est absorbée par le communisme. Notre pays est lui-même envahi peu à peu par le communisme qui finira par prendre le dessus. Il le fera et il n’y a aucun moyen de l’en empêcher. Pourquoi cela? Pour la même raison qui a fait que Titus n’a pu être arrêté: le peuple a rejeté Dieu et Sa Parole. C’est vrai! Et c’est pourquoi cela arrivera; nous voyons d’ailleurs que c’est en train de se faire.

  56. Autrefois je parlais pendant plusieurs heures; j’ai déjà parlé environ trente minutes; je vous montre ces choses rapidement: vous les étudierez à la maison.

  57. Vous remarquerez qu’ils s’unissent maintenant même. Vous me demanderez: «Frère Branham, est-ce vrai?». Ils viendront à la bataille d’Harmaguédon: c’est exactement ce qu’ils feront. Vous comprenez? Et c’est pour cela même qu’ils s’unissent maintenant. C’est pour cela qu’il y a les Nations Unies et tout cela. Le monde occidental est en train de s’unir contre le monde oriental, le communisme, etc. Ils sont en train de s’unir. Les églises s’unissent toutes ensemble. Tous ont l’air de s’unir. Ils s’unissent tous ensemble, nous pouvons le voir.

  58. Voilà pourquoi pendant cette union des nations il y a ces signes nationaux; et nous voyons partout dans le monde ces tremblements de terre et toutes ces choses qui provoquent une union: cela rapproche le monde, les gens, toutes les églises, toutes choses. Et pendant que cette union-là suit son cours, il y en a aussi une autre qui est en train de se réaliser. Amen! C’est là-dessus que je voudrais attirer votre attention maintenant.

  59. Dieu est en train d’unir Son Epouse. Elle se rassemble, venant de l’est et de l’ouest, du nord et du sud. C’est un temps d’union et cela est en train de se réaliser en ce moment même. Dans quel but s’assemble-t-elle? Pour l’enlèvement! Amen! Dieu la prépare. C’est vrai! Il l’unit! A quoi s’unit-elle? A la Parole! “Les cieux et la terre passeront, mais Ma Parole ne passera pas!”. Elle s’unit avec le AINSI DIT LE SEIGNEUR quoi que disent les gens et les dénominations. Elle est en train de s’unir. Elle se prépare. Pourquoi? Parce qu’elle est l’Epouse! C’est vrai. Et elle est unie avec son Epoux et l’Epoux est la Parole. “Au commencement était la parole, et la parole était avec Dieu, et la parole était Dieu… Et la parole a été faite chair et elle a habité parmi nous…”.

  60. Et l’Eglise et l’Epouse et la Parole deviennent tellement UN que la Parole Elle-même fait les oeuvres de l’Epoux. Amen! Discernez-vous ces choses? Une union! Plus un «Joignez-vous à notre église!», plus de ce genre de choses mais une fuite loin de tout cela pour s’attacher à Jésus-Christ. Vous comprenez? C’est le temps de l’union. Dieu rassemblant Son Epouse et la ramenant: c’est exactement cela. Unir les Paroles de Sa promesse.

  61. Dans 1 Thessaloniciens au chapitre 4 il est dit: “Les saints qui dorment dans la poussière de la terre se lèveront premièrement. Et alors, nous les vivants, nous nous réunirons à eux qui étaient morts; nous nous réunirons avant de monter parce que l’Epouse sera au complet lorsqu’elle montera, les vivants qui sont unis avec la Parole et les morts qui le sont déjà; puis tous se réuniront et formeront un grand rassemblement avant de monter là-haut”. Amen!

  62. Le communisme doit s’élever ainsi que les autres choses et dans toutes les nations les églises doivent se réunir au Conseil Mondial des Eglises. L’Epouse, d’autre part, doit se rassembler sous la Parole de Dieu. Pour que cela puisse se faire, Dieu a envoyé un signe céleste et toutes sortes de choses afin de prouver à l’Eglise qu’il y a un peuple. Amen!

  63. Le temps d’union de Dieu! C’est vrai! Oh, mes frères, rappelez-vous qu’il y a une union de la Parole (un retour à l’union) qui ramène à “la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes”. Ramener! Cela ne pouvait se faire que de nos jours. Aujourd’hui est la seule époque où cela pouvait se faire. Autrefois cela n’avait jamais été pareillement attaqué. Tout se terminait par des festivités dénominationnelles. Mais aujourd’hui il n’est plus question de festivités dénominationnelles parce qu’il est temps pour tous les hommes et toutes les femmes de toute race, couleur et croyance de s’unir avec Christ par le baptême du Saint-Esprit et le retour à la Parole.

  64. Pour l’Eglise, c’est l’heure de l’union! Oh mes frères! c’est l’heure du rassemblement de toutes les Paroles qui avaient été dispersées au loin dans toutes les organisations. Tout a commencé au concile de Nicée où Rome organisa la première église. Ensuite on organisa l’église de Luther, puis celle de Wesley et tout le reste des églises. Pour faire cela ils durent adopter des credo, si bien que lorsque Dieu envoyait quelque chose d’autre, ils ne pouvaient plus le recevoir. C’est pourquoi cette union ne fut pas possible avant aujourd’hui. Mais Dieu avait promis que dans les derniers jours “la foi des pères serait restituée à l’Epouse”, que cela se passerait ainsi et que cela ne pouvait arriver à aucune autre époque. Voyez ces signes qu’il y a eus dans le ciel, cette colonne de feu qui est descendue parmi nous et ces signes et miracles du Seigneur Jésus-Christ! C’est pourquoi nous pouvons voir où nous en sommes. C’est le temps de l’union!

  65. Nous voyons les nations s’unir, nous voyons le monde s’unir, nous voyons le communisme s’unir, nous voyons les églises s’unir. Mais nous voyons aussi Dieu S’unir avec Son Epouse jusqu’à ce que Lui et l’Eglise ne soient plus qu’une et même chose (comme c’est le cas pour la famille lorsqu’elle est réunie). C’est vrai. Elle s’unit. C’est Dieu qui le fait. Pourquoi cela? Jamais auparavant, jamais depuis les premiers âges de l’église la Colonne de feu fut ainsi au milieu du peuple. Jamais depuis le premier âge de l’église on n’a vu les choses que nous voyons aujourd’hui. Et cela fut possible seulement quand Dieu eut révélé les sept Sceaux et nous eut donné un signe par eux lorsqu’Il fit descendre du Ciel les sept anges. Cela vint pour rassembler la Parole qui avait été éparpillée dans les dénominations afin de la rattacher de nouveau à la Parole de Dieu de sorte que le Saint-Esprit puisse descendre.

  66. Jésus a dit: “Si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé”. C’est l’Epouse qui revient à la Parole (qui est Dieu) pour s’unir avec Elle. C’est l’union de l’Eglise avec la Parole et non pas de l’Eglise avec un credo: de l’Eglise avec la Parole. L’Epouse et la Parole sont unies ensemble. Oh, frères! Qu’est-ce qui doit être restauré? La foi des pères de la Pentecôte de l’origine qui avait été dispersée par les Luthériens. Pas par Luther lui-même, ni par Wesley et ces grands fondateurs. Mais après leur départ, des églises Lurent fondées qui se transformèrent en dénominations. Elles se mirent à accepter des credo et se détournèrent. Et regardez-les aujourd’hui, voyez comme elles sont toutes entrées dans le Conseil Mondial des Eglises!

  67. Vous voyez que dans les derniers jours il se passe des choses qui ne se sont jamais passées auparavant. Vous comprenez, c’est le signe de Dieu; toutes ces unions sont un signe des temps. Nous voulons maintenant examiner cela soigneusement et nous assurer de l’avoir bien compris. Ils ont quitté la vraie Parole pour les dénominations. Ils ont accepté des credo et les opinions de différentes personnes au lieu de s’attacher à la Parole.

  68. Apocalypse 10 parle de “la voix du septième ange”. Or rappelez-vous que cela se passe lorsque les sept trompettes sont sonnées; il y a sept anges qui sonnent les sept trompettes. Nous allons le voir immédiatement. Mais rappelez-vous ce verset où il est dit spécifiquement, non pas: “A la TROMPETTE du septième ange”, mais: “A la VOIX du septième ange”. Vous voyez, ce n’est pas seulement l’ange d’une trompette, mais l’ange d’une voix, d’un message. Vous voyez, ce septième ange ne fit que sonner de la trompette. L’ange à la trompette était aux jours du message du septième ange. Vous voyez, cela arrive quand son message est terminé; c’est le message de l’église. A ce moment-là, lorsqu’il y a la voix ou le message (et non pas la trompette), le mystère de Dieu est terminé comme cela est écrit dans la Parole.

  69. Voyez dans quels jours nous vivons! Voyez comment ces Sceaux ont rassemblé la Parole de Dieu dispersée, comment ces grands réformateurs comme Luther et les autres sont venus; ils nous ont montré ce qu’ils étaient et quelle était la situation selon la Bible. Nous avons vu comment chacun de ces hommes est venu à point nommé, ce qu’il avait fait et ce qui arriverait à l’église ainsi que les choses qu’il avait laissées de côté. Puis dans les derniers jours, alors que nous ne nous y attendions pas, Dieu nous annonça un certain événement. Les journaux eux-mêmes parlèrent de cet événement lorsqu’il arriva. Cela nous révéla les mystères et établit un lien entre eux. Amen! Oh, frères, pour moi c’est quelque chose de sublime! Pour moi cela met toute la Parole sur une même ligne. Peu m’importe ce que disent les gens, ou plutôt non, ce qu’ils disent ne me laisse pas indifférent, c’est vrai, mais pour moi ce qui compte, c’est la vérité de la Bible.

  70. C’est comme ces mages venus de Babylone qui demandèrent: “Où est le Roi des Juifs qui vient de naître? Il est sur cette terre en ce moment même. Il faut que nous Le trouvions!”. C’est vrai! Et je crois que Sa venue est si proche que je peux dire: «Voici, l’Epoux vient! J’entends le cri de minuit!». Alléluia! Nous sommes au temps même de la fin. Oh, mes frères, dans quels temps nous vivons, vous voyez!

  71. Quelle époque! Nous vivons dans des temps glorieux où le mystère de Dieu est sur le point d’être accompli. La nature de Dieu est présentée, il nous est montré ce qu’Elle est. Nous avons vu comment tous ces petits “ismes” se sont élevés et ont fait de Lui l’un ceci et l’autre cela. Mais l’Ange du Seigneur est descendu et a pris tous leurs “ismes” pour en faire sortir la vérité, puis Il l’a présentée. Et la voici dans toute sa perfection: personne ne peut plus passer à côté. La voici, et nous voyons ce qu’elle est. Il y a la semence du serpent et toutes ces choses qui semblaient si mystérieuses aux gens. Vous comprenez? Tout cela, c’est le signe de quoi? de l’union!

  72. Que dit Dieu dans Malachie 4? Qu’Il ramènerait! Il ramènerait la foi originelle de Pentecôte, il ramènerait le même message de Pentecôte au peuple, le même signe et la même évidence de Pentecôte, le même Dieu, la même puissance, le même enseignement, tout exactement la même chose avec la confirmation de la même Colonne de feu que celle qui frappa Paul sur le chemin de Damas. Il est au milieu de nous aujourd’hui, faisant les mêmes choses que celles qu’Il fit autrefois. C’est le temps de l’union.

  73. Nous voyons les nations s’unir, le monde s’unir, les églises s’unir. Nous voyons aussi l’Epouse s’unir, s’unir avec la Parole. Pourquoi? Parce que la Parole est Dieu. Et l’Epoux (qui est la Parole) et l’Epouse (qui écoute la Parole) se rassemblent dans une union. Ils s’unissent comme dans un mariage. Vous voyez, ils sont en train de se préparer pour un mariage où ils deviendront un. La Parole devient vous et vous devenez la Parole. Jésus a dit: “En ce jour vous connaîtrez…”. Quoi? — “que tout ce que le Père est, Je le suis; que tout ce que Je suis, vous l’êtes; que tout ce que vous êtes, Je le suis. En ce jour-là vous connaîtrez que Je suis en Mon Père, que le Père est en Moi, que Je suis en vous et que vous êtes en Moi". Vous comprenez? “En ce jour!". Quel jour? CE JOUR-CI! Nous voyons que ces grands mystères de Dieu sont en train d’être révélés. Oh, comme j’aime cela!

  74. Vous remarquerez qu’auparavant la science et la Parole ne pouvaient pas correspondre comme elles le font aujourd’hui. Elles ne le pouvaient pas autrefois; elles ne le peuvent qu’aujourd’hui.

  75. Remarquez qu’Il a dit: “Des signes dans le ciel, des signes dans le ciel". Il y a eu la science et des signes nationaux. Aujourd’hui il y a de grands signes dans le ciel, des astronautes et toutes sortes de choses ont été envoyées dans le ciel. Mais qu’apportent les astronautes au monde scientifique? La peur! Les gens savent que par ce moyen on pourrait nous envoyer des bombes qui nous extermineraient complètement. Vous voyez? Voilà les signes qu’ils ont, des signes terribles dans le ciel. Ils les ont sous la forme de missiles atomiques et autres, ils ont toutes sortes de signes.

  76. Vous avez vu que l’autre jour ils ont signé un traité dans lequel ils se promettaient mutuellement de ne plus faire exploser de bombes atomiques dans l’atmosphère: eh bien, pour les tester, ils les feront tout de même sauter dans l’eau ou sous la terre! Vous voyez? Ils signent un traité, disant: «Nous ne ferons pas cela si vous dites que vous ne le ferez pas non plus, mais nous le ferons quand même parce que chez nous, nous savons très bien que vous le ferez vous aussi de votre côté!». Vous voyez? Ils n’ont pas la moindre confiance les uns dans les autres et ils ont peur les uns des autres. C’est là un signe effrayant!

  77. La science, les hommes et les nations ont produit des signes terrifiants dans le ciel. C’est l’exacte vérité. Maintenant les gens ont peur les uns des autres. Et un signe céleste a été donné aux hommes. Les hommes aussi ont un signe dans le ciel; c’est un signe effrayant, un homme, un astronaute: Il pourrait être accompagné d’un missile atomique qu’il pourrait faire tomber, détruisant ainsi la nation tout entière. Ils montent là en haut dans un satellite et restent là-haut. Et rien ne peut les empêcher de faire cela. Ils peuvent le faire, c’est certain, et à n’importe quel moment. Ils peuvent tout réduire en poussière dans les quinze minutes qui suivent s’ils le veulent. Et tout ce que l’un peut faire, l’autre le peut aussi. On voit ainsi qu’ils ont un signe, mais ce genre de signe leur fait peur.

  78. Ils s’unissent et réunissent leurs forces. Les pays du monde libre rassemblent leurs forces; les pays communistes unissent leurs forces avec la Russie. Tous font ainsi, mais tous ont peur les uns des autres. Vous voyez, c’est un signe effrayant. C’est vrai! C’est un signe national.

  79. Mais l’Eglise a reçu un signe céleste: un Astronaute! Amen! C’est Jésus-Christ sous la forme d’une colonne de feu. C’est ainsi qu’Il était dans l’Ancien Testament, c’est ainsi qu’Il était lorsqu’Il rencontra Saul sur le chemin de Damas et c’est encore le même Jésus ici aujourd’hui. Et qu’est-ce que cela nous fait? Est-ce que cela nous apporte la peur? Non! Cela donne l’amour qui nous unit tous ensemble. Amen! Cela nous donne un sentiment les uns pour les autres. Cela apporte l’amour de Dieu, nous unit, nous conduit, nous le Corps de Christ, dans l’unité en tant qu’Epouse. Voilà ce que cela fait maintenant, cela crée cette grande union que Dieu…

  80. Mais eux s’unissent, un groupe ici et un groupe là, et ils se combattent. Ici l’église se tient entre eux et vous verrez ce qui arrivera: elle s’unira avec eux. C’est l’exacte vérité. Mais aujourd’hui nous voyons que cela ne fait que créer la peur et la frustration.

  81. Mais l’Eglise (l’Epouse) est unie par un seul Dieu sous un seul Esprit (l’Esprit de Dieu) dans une sainte union divine pour former une seule et sainte Epouse pour Dieu. C’est vrai: unis tous ensemble pour former l’unité du Corps. Le Corps attend en tant qu’Epouse (car c’est l’Epouse) comme nous nous appelons l’Epouse. L’Eglise est en train de se rassembler pour le temps de l’union de l’Epouse. Cela devrait créer au milieu de nous un amour tel que nous ne devrions presque pas supporter d’être éloignés les uns des autres! C’est vrai! Vous n’avez pas besoin de demander aux gens de prier, vous n’avez pas besoin de leur demander d’adorer Dieu, vous n’avez pas besoin de leur demander de faire ce qui est juste. Ils L’aiment tellement qu’il n’y a plus rien d’autre qui compte pour eux.

  82. Que pensez-vous que fera une jeune fille qui va bientôt épouser un beau jeune homme dont elle est follement amoureuse? Cela a pour elle plus d’importance que sa propre vie et elle sait bien qu’elle sera bientôt mariée. Alors que le jour du mariage approche, cette petite, vous pouvez me croire, elle ne tient plus en place! Vous voyez? Elle prépare tout. Elle s’abandonne complètement à lui. C’est vrai! Elle essaie de faire tout ce qui pourrait lui faire plaisir. C’est ainsi que devrait faire l’Eglise aujourd’hui: notre vie devrait être complètement cachée en Dieu par Christ, scellée en Lui par le Saint-Esprit.

  83. Les choses que je vous ai enseignées ici vous montrent les signes et différentes choses qui arrivent. Mais je n’ai pas le temps de continuer maintenant. Je le ferai dans un autre message, si le Seigneur le permet. Il y a pourtant une petite chose encore qui manque à l’église. Nous allons voir cela; nous y sommes presque. Il faut que nous voyons cela si vous voulez le faire. Si vous ne le faites pas… Mais vous devez le faire! Parce que, vous voyez, le temps de l’union est proche parce que Dieu est en train de rassembler l’Eglise vers un enlèvement pour la conduire à la cérémonie des Noces où la glorieuse union se fera. C’est là que Dieu et l’homme s’uniront pour l’éternité, quand la créature temporelle s’unira avec l’Eternel.

  84. Cela se fit une fois sous la forme du Fils de l’homme sur la terre. Et il dut donner Sa vie pour que vienne une puissance capable d’unir les autres hommes par cette même puissance pour en faire l’Epouse de Jésus-Christ. Et maintenant l’Eglise est en train de s’unir au Corps de Christ. Elle s’est libérée, elle s’est détachée de chaque petit lien et se prépare; elle se rassemble, l’union se manifeste au milieu d’elle. Il y a un amour et une joie, et le Saint-Esprit Se meut en elle. Oh, mes frères, quels temps glorieux!

  85. Nous voyons que les canards se préparent, que les oies se préparent, que les abeilles se préparent; que les nuages se préparent pour faire tomber la pluie; nous voyons une grande ligue de nations se former dans le monde communiste: nous voyons la même chose se former dans le bloc occidental. Nous voyons aussi l’église s’unir et toutes les autres choses. Il aurait été absolument impossible que cela se produise à aucune autre époque. Cela n’aurait pas pu se passer il y a vingt, ou même dix ans: c’est aujourd’hui le moment. Vous comprenez, tous ces “ismes" et ces choses n’en étaient pas encore arrivées à ce point-là.

  86. C’est pourquoi secouez-vous vite et considérez où vous en êtes. Où en sommes-nous? Comme les mages, nous sommes en droite ligne avec Sa Parole, et la Lumière du Seigneur brille sur notre chemin. Gloire à Dieu dans les lieux très hauts et gloire à Dieu qui nous a donné Jésus-Christ que nous aimons et qui nous a placés dans cette position! Nous sommes Son peuple racheté au prix de Son Sang.

  87. Oh, mes frères, quand viendra ce temps de l’union vers lequel nous tendons nos regards, ce sera comme lorsque nous sommes unis par les liens de Son Esprit… Est-ce que c’est vraiment Son Esprit? Bien sûr que c’est Son Esprit! Qu’est-ce que c’est? C’est Sa Parole, c’est l’Esprit de la Parole. Et lorsque l’Esprit de la promesse vient sur vous, Se confirme et Se manifeste juste là, est-ce le même Esprit? C’est Celui qui était avec Moïse dans le désert. C’est Celui qui était en Jésus-Christ. C’est Celui qui rencontra Saul sur le chemin de Damas. Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement. Et Il fait les mêmes choses.

  88. Nous voyons s’unir les nations, les chefs des églises, le communisme, les “ismes" et toutes ces choses; et nous voyons d’autre part l’Epouse s’unir à la Parole. Oh, frères, nous vivons dans les temps où les saints se lèveront pour s’unir avec ceux qui sont vivants afin de s’unir à Jésus-Christ pour l’éternité.

  89. Puisse Dieu nous aider tous ce soir à nous unir à Christ, à abandonner tout ce que nous sommes et tout ce que nous avons, notre âme tout entière, notre corps et notre pensée à Jésus-Christ et qu’Il nous aide à rechercher ce temps de l’union.

    Quand la trompette de Dieu sonnera et qu’il n’y aura plus de temps
    Et que l’aube se lèvera, éternelle, glorieuse et resplendissante;
    Quand les morts en Christ ressusciteront et se rassembleront sur l’autre rive
    (avec les vivants de l’Epouse qui seront restés)
    Pour être enlevés tous ensemble…

  90. Voyez cette union! Dieu unissant l’Eglise à Sa Parole et Sa Parole à l’Eglise en sorte qu’ils ne font plus qu’une seule et même chose: “Vous direz une parole, et elle s’accomplira; vous ferez telle ou telle chose et cela arrivera. C’est ainsi. Ce sera Moi devant vous, donnant la confirmation; ce sera Moi avec vous".

  91. Nous voyons que le temps viendra où la trompette sonnera. Alors les saints qui dormaient et qui ne pouvaient pas être rendus parfaits sans nous (il y a beaucoup de frères hébreux parmi eux), lorsqu’ils viendront ensemble, s’uniront aux vivants. L’Eglise s’unit à la Parole, puis l’Eglise et la Parole s’unissent ensemble, devenant un. Les saints qui étaient morts s’unissent aux saints qui sont vivants afin d’être un; puis tous vont ensemble de l’autre côté s’unir à Christ pour le souper des noces de l’Agneau.

  92. C’est le temps de l’union: les signes se manifestent partout. Les signes sont dans les nations, dans le communisme, dans le monde occidental, dans le Conseil Mondial des Eglises. Et le Signe est ici ce soir dans la fonction du Saint-Esprit et la Parole de Dieu le confirme et fait que c’est la vérité. Amen! C’est un temps d’union. Nous voyons le signe et le temps de l’union! Inclinons nos têtes.

  93. Seigneur Jésus, mon pauvre coeur bondit de joie quand je vois la possibilité pour moi, un homme d’un certain âge, de voir Ta venue dans cette génération, d’être vivant, de me tenir là et de voir quand la trompette sonnera: “Que celui qui est souillé se souille encore; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore". O Seigneur Dieu!

  94. Quand je pense à nous qui nous tenons ici! En un clin d’oeil, alors que le monde ne comprendra rien à ce qui se passe, tout à coup Tu apparaîtras devant Tes bien-aimés qui sont venus pour s’unir avec Toi! Et nous serons changés en un instant, en un clin d’oeil. Puis nous serons enlevés tous ensemble pour aller à la rencontre de notre Seigneur dans les airs. Et alors nous nous unirons à Lui pour être là pour toujours et ne plus avoir jamais à être hors de Sa présence.

  95. Seigneur, quelle chose glorieuse pour nous de savoir que nous sommes unis à un seul Esprit. Un seul Esprit, le Saint-Esprit, S’est saisi de la Parole et vient en nous. Quelle chose glorieuse et quel privilège de pouvoir nous détacher du monde et nous unir en Jésus-Christ! Penser qu’un jour nous nous assiérons à la table du souper des noces de l’Agneau dans une forme physique, dans un corps semblable à Son corps glorieux, et que là nous serons unis à Lui par les liens du mariage; que nous vivrons comme une Epouse avec son Epoux tout au long des âges à venir, tout au long d’une éternité sans fin!

  96. Seigneur notre Dieu, que pour les gens ce ne soit pas simplement une pensée mythologique mais que cela puisse devenir quelque chose de tellement réel que cela leur donne une grande faim et une grande soif et que, lorsqu’ils lisent leurs journaux ou qu’ils écoutent la radio, ils voient que le temps de l’union est là. Les signes sont là, la lumière clignote!

  97. Seigneur notre Dieu, nous avons montré ce que feraient les femmes dans les derniers jours, ce que l’église ferait dans les derniers jours, ce que seraient les âges de l’église et les Sceaux ainsi que toutes les autres choses. Nous avons vu ce qui se passait du temps de Noé. Nous avons vu ce qui s’est passé du temps de Sodome et de Lot lorsque l’Ange de Dieu Se révéla dans une chair humaine, mangea de la chair d’un veau, but du lait d’une vache et mangea du pain; puis, Se tenant là, Il put dire ce qui se passait derrière Lui. Jésus a dit que cela se passerait de même lors de la venue du Fils de l’homme.

  98. Seigneur notre Dieu, nous avons vu la pyramide de notre édification; nous l’avons représentée et vu ces choses s’ajouter les unes aux autres. Nous voyons maintenant que nous sommes au temps de la fin et nous attendons notre Tête, la Pierre de Faîte. Gloire à Dieu! Seigneur, nous Te prions de réveiller les gens rapidement et de nous rassembler tous ensemble dans l’amour divin, le respect de Jésus-Christ et le respect les uns des autres.

  99. S’il y a quelqu’un ici ce soir qui n’a pas cette espérance en lui, qu’il lève la main vers Dieu en disant: «Seigneur Dieu, unis-moi à Toi, unis-moi à Toi!». Oh oui, chers frères!

Les nations se désagrègent, Israël se réveille…

  1. Regardez ce qui se passe avec Israël: ils s’unissent! Israël se rassemble de tous les points du monde: ils sont venus et maintenant ils sont une nation. Ils sont une nation unie: ils ont leur drapeau, leur monnaie, leur armée etc. Si jamais Israël a été uni, c’est maintenant. Israël s’unit, Rome s’unit, l’église s’unit. Et l’Epouse aussi s’unit, amen! Cette glorieuse union va bientôt se réaliser! Qu’est-ce que c’est? Tout se dirige vers ce Signe, ce Signe d’une importance capitale, le Signe de Jésus et de Son Epouse qui s’unissent pour n’être plus qu’un.

  2. O Dieu notre Père, veuille nous accorder ces bénédictions que je demande pour ces gens et puissions-nous être unis à Toi dans notre coeur et notre esprit tandis que ces gens lèvent la main parce qu’ils désirent cela. Seigneur Dieu, purifie-nous et fais de nous les Tiens; accorde-le nous, Seigneur. Tout ce que nous savons et pouvons faire, c’est demander. Et Tu as dit que ce que nous demanderions avec foi, nous le recevrions. Je m’attends à cela, Seigneur. Je Te remercie au Nom de Jésus-Christ. Amen.

    Oh, je L’aime, oui, je L’aime,
    Parce qu’Il m’a aimé
    Et a payé le prix pour moi
    A Golgotha. (Amen! Oui, chers frères!)

    Voici l’Epoux vient!
    J’entends le cri de minuit!
    Dans un grand cri nous monterons si nous tendons tous la main
    Et nous Le rencontrerons dans les cieux.

    Veille et prie, mon frère,
    De peur que quelqu’un ne prenne ta couronne,
    Car les tièdes et les rétrogrades
    Ne porteront pas le vêtement de noces. (C’est vrai!)

  3. Préparons-nous pour ce cri de minuit! Il retentira à l’heure où vous n’y penserez pas. Il y aura un cri, mais pas parmi le monde des incrédules: ce sera un secret. Mais vous les croyants qui regardez à ces choses, voyez-vous ces étoiles qui se mettent en ligne? Comprenez-vous? Qu’est-ce que cela donne? Exactement comme au commencement. Vous voyez, voilà où nous en sommes: les signes se rapprochent.

    Nous voyons apparaître les signes de Sa venue bénie.
    Voyez, le figuier reverdit;
    L’Evangile du Royaume est parvenu dans toutes les nations.
    Nous sommes près de la fin, elle est visible.
    C’est pourquoi c’est avec joie que nous proclamons
    Le message de Sa venue bénie.

  4. N’est-ce pas vrai? Oh, proclamer le message de Son précieux avènement! C’est notre devoir. Dire à tous: “Préparez-vous! Préparez-vous à aller à la rencontre de Dieu". Amen! Je L’aime! Oh, combien je L’aime! Levons-nous maintenant. Tandis que nous nous invitons les uns les autres, serrons la main de quelqu’un près de nous et chantons:

    Jusqu’à ce que nous nous rencontrions! (Serrez-vous la main)
    Jusqu’à ce que nous nous rencontrions!
    Jusqu’à ce que nous nous rencontrions aux pieds de Jésus;
    Jusqu’à ce que nous nous rencontrions… (Rappelez-vous que vous pourriez être rappelés et que notre prochaine rencontre pourrait être à Ses pieds.)
    Que Dieu soit avec nous jusqu’à ce que nous nous rencontrions de nouveau!

  5. Pensez-y: avant notre prochaine rencontre dimanche matin ou mercredi soir, il pourrait y avoir quelqu’un qui manque! Il y a celui-ci ou celui-là qui manque, il n’est plus là. Pensez-ci: si votre mari disparaissait, ou votre femme, ou la femme de John, ou les enfants du voisin… Qu’est-ce qui arriverait? Vous seriez laissé en arrière!

    Oh, quels pleurs et quelles plaintes
    Quand les perdus apprirent leur sort!
    Ils crièrent aux rochers et aux montagnes (comme Israël, comme ceux qui ont voulu rentrer dans la ville et aller au temple)
    Ils prièrent, mais il était trop tard! (ils avaient rejeté le message.)

  6. Oh, frères, ne faites jamais cela! Quoi que vous fassiez, gardez vaillamment votre position. Oui!

  7. Maintenant, jusqu’à notre prochaine rencontre nous allons faire ceci:

    Prends le Nom de Jésus avec toi,
    Comme un bouclier contre tous les soucis.
    Quand la tentation t’environne (que feras-tu?)
    Murmure ce saint Nom dans la prière.

    Précieux Nom, Nom si doux!
    Espoir de la terre et joie du Ciel.
    Précieux Nom, Nom si doux!
    Espoir de la terre et joie du Ciel.

  8. Maintenant, inclinons nos têtes tandis que nous chantons à mi-voix:

  9. Nous inclinant au Nom de Jésus,
    Tombant prosternés à Ses pieds,
    Lui, le Roi des rois dans les Cieux, nous Le couronnerons
    Quand notre voyage sera terminé. (Il le sera un jour ou l’autre.)

    O précieux Nom, Nom si doux! (Jusqu’à notre prochaine rencontre, que Dieu soit avec vous!)
    Espoir de la terre et joie du Ciel;
    Précieux Nom, Nom si doux!
    Espoir de la terre et joie du Ciel.