POURQUOI LE SAINT-ESPRIT A ETE DONNE?

(What The Holy Ghost Was Given For)

 

17 décembre 1959, soir
Branham Tabernacle
Jeffersonville — Indiana, U.S.A.

 



  1. Je vois ici le frère Neville; il croit à l’imposition des mains.

Je m’aperçois que j’ai reçu plusieurs questions. Je m’en occuperai demain soir, parce que ce soir, je n’en ai pas le temps; peut-être qu’elles concernent le message d’hier. Maintenant, si quelqu’un a des questions à poser concernant quoi que ce soit au sujet du message, déposez-les le soir, et je les ramasserai le lendemain.

  1. Demain soir, si c’est possible, j’aimerais trouver quelques pasteurs ou quelques hommes ou femmes de confiance auxquels nous puissions faire appel, en cas de besoin. Demain soir, après le message, nous commencerons l’imposition des mains pour recevoir le Saint-Esprit, si vous le désirez. Vous aurez le privilège de pouvoir rester ici pendant toutes les vacances, s’il vous faut tout ce temps-là pour mourir à vous-mêmes! Si vous désirez rentrer chez vous, nous serions heureux que vous alliez à un endroit ou… C’est simplement si vous ne savez pas où aller… Nous voudrions avoir quelques pasteurs, savoir combien ils sont, si ce sont des visiteurs, et où ils habitent, pour que nous puissions les joindre immédiatement et en avoir un dans une maison, un dans une autre, pour qu’ils puissent vous donner des renseignements, vous qui allez rechercher cette grande bénédiction dont nous parlons: le Baptême du Saint-Esprit.

  2. Hier soir, nous avons montré ce qu’Il était: QU’EST-CE QUE LE SAINT-ESPRIT? Et nous avons vu qu’Il était tout ce que Dieu nous avait promis. En Lui, nous avons trouvé tout ce dont l’Eglise de Dieu avait besoin. Nous avons vu qu’Il était un Sceau, un Consolateur, le Repos, la Joie, la Paix et la Résurrection. Et tout ce que Dieu a promis à Son Eglise se trouve dans le Saint-Esprit.

  3. Et maintenant, ce soir, nous voulons prêcher sur… J’ai environ trois ou quatre feuilles de citations des Ecritures sur Lui dans lesquelles… Hier soir, j’ai oublié ma Concordance de Cruden ici, et je n’ai pas pu les retrouver. Aujourd’hui, j’ai fait de mon mieux pour trouver des passages correspondants dans les Ecritures.

  4. Ce soir, nous allons examiner ceci: Dans quel but Dieu a-t-Il envoyé le Saint-Esprit?”. Pourquoi est-Il là? Si c’est une chose aussi glorieuse, pourquoi Dieu L’a-t-Il envoyé? Nous en parlerons demain soir: “Est-Il pour vous? et comment pouvez-vous Le recevoir? et comment savez-vous que vous L’avez reçu?”. Et alors, quand nous aurons bien étudié le sujet au moyen des Ecritures, expliquant toutes choses par les Ecritures, utilisant les Ecritures pour tout, alors, ceux qui cherchent le Saint-Esprit s’avanceront. J’espère alors que le réveil commencera à ce moment-là et continuera, accompagné du Saint-Esprit.

  5. Maintenant, il se peut que, demain soir, il y ait beaucoup de monde dans les différents locaux de l’église, et ceci pour de longs moments. Je pense alors que si nous pouvions avoir quelques pasteurs, et quelques personnes habituées à amener les gens à recevoir le Saint-Esprit (à les encourager, aller voir une femme et son mari, ou rester avec quelqu’un qui cherche le Saint-Esprit), et sachant exactement ce qu’il faut faire, qu’ils veuillent bien donner leur numéro de téléphone ou leur adresse au pasteur, ce soir ou demain soir. Vous la donnez simplement au frère Neville, cela évitera de faire une réunion spéciale pour cela. Vous donnez simplement le numéro de téléphone où l’on peut vous atteindre; et puis, vous dites: «Je serai disponible, si vous voulez m’envoyer dans une maison…». Si c’est une femme seule, alors, nous pouvons lui envoyer une femme. Si c’est une maison où il y a un homme et sa femme, alors nous pouvons envoyer un pasteur. Et nous serions heureux que vous nous aidiez, parce que je sais que c’est la chose la plus essentielle, vous concernant tous, chacun d’entre vous. Et souvenez-vous de ceci: “Celui qui ramènera un pécheur de la voie où il s’était égaré sauvera une âme de la mort et couvrira une multitude de péchés”. Et l’Epouse de Christ a faim et soif; elle est dans les douleurs pour donner naissance aux enfants de Dieu.

  6. Ce soir, avant de lire les Ecritures, courbons la tête un moment pour la prière. Mais, avant de prier, gardant la tête baissée, levez la main et dites: «O Dieu, je lève solennellement la main; je suis dans le besoin, et je Te supplie de m’aider, ô Seigneur!». Que Dieu bénisse chacun de vous. Il voit vos mains levées. Les anges se sont chargés de vos requêtes.

  7. Père Céleste, une fois de plus, nous venons auprès de Toi pour prier. Et, sans aucun doute, cette prière a déjà été faite ici ce soir par les enfants de Dieu réunis dans cette petite salle; des chants ont été chantés, et nous avons élevé nos coeurs, joyeux de louer Dieu.

  8. David a dit qu’il viendrait dans l’assemblée des saints pour présenter ses requêtes. Et beaucoup de mains se sont levées, ce soir. Montre-leur, Seigneur, que nous ne pouvons rien sans Toi. Nous avons besoin de Toi jour après jour. Tu es notre Vie, notre Joie, notre Santé, notre Force, notre Ceinture, notre Bouclier, notre Rempart contre l’ennemi. Et nous ne pourrions livrer le combat de la vie sans Toi. Cela nous serait totalement impossible, et nous devons nous reposer entièrement en Toi. Car nous savons que nous traversons un désert sombre et lugubre. De tous côtés, l’ennemi nous assiège, nous tendant pièges et embûches. Seigneur, l’ennemi a semé notre route d’embûches dans lesquelles il veut nous faire tomber.

  9. Et nous savons aussi qu’à la fin de la route, nous devrons traverser cette sombre vallée appelée la mort. Oh, Seigneur, qui nous tiendra la main, ce jour-là? Nous voulons Te connaître maintenant, Seigneur. Nous voulons savoir que nous tenons Ta main et que Tu tiens la nôtre, que nous pouvons avoir cette assurance formelle que lorsque nous arriverons à ce dernier grand moment de notre vie, quand nous franchirons le seuil de cette porte appelée la mort, que nous puissions dire avec les saints d’autrefois: “Je L’ai connu dans la puissance de Sa résurrection, et je sais que lorsqu’Il m’appellera, je sortirai d’entre les morts”.

  10. O Dieu notre Père, nous Te demandons d’exaucer nos prières et de bénir notre réunion. Bénie soit Ta Parole; et s’il m’arrivait de dire quoi que ce soit de contraire à Ta Parole ou à Ta volonté, Tu as encore le pouvoir de fermer ma bouche, comme Tu as fermé celle des lions, quand Daniel était dans la fosse. Nous T’en prions, Seigneur, ouvre nos oreilles et nos coeurs ce soir, et donne-nous faim et soif. Que tous aient tellement soif, qu’ils ne puissent dormir ou se reposer nulle part jusqu’à la venue du Consolateur.

  11. Nous croyons que nous vivons dans les derniers jours, dans l’ombre de Sa venue. C’est pourquoi ces messages nous sont adressés, ô Seigneur. C’est pour que les gens prennent garde, soient avertis. Puissent, ce soir, les écailles tomber de nos yeux, qu’elles restent là, à côté de nous, sur le banc, et que nous disions: «Seigneur Dieu, je suis prêt à Te recevoir. Que Ton Esprit surgisse en moi, me modèle et me façonne selon Ta volonté. Je soumettrai mon coeur, ma force et tout mon être à Ta cause».

  12. Ecoute-nous, Seigneur. Nous ne sommes pas venus ici parce qu’il pleut. Nous ne sommes pas venus ici parce que nous ne savions pas où aller. Nous sommes ici parce que nous avons dans notre coeur un but solennel, sacré, saint, qui est de nous approcher de Toi, sachant que Tu as promis que si nous nous approchions de Toi, Tu T’approcherais de nous. C’est pourquoi nous sommes ici. Celui qui a faim en entrant n’aura plus faim en sortant. “Bénis soient ceux qui ont faim et soif de la justice”, a dit Jésus, “car ils seront rassasiés”. Et nous avons l’assurance que si nous demandons du pain, nous ne recevrons pas une pierre. Et si nous demandons un poisson, nous ne recevrons pas un serpent; mais Dieu, notre Père, nous nourrira de la Manne du Ciel, Sa Parole et Son Esprit, qui témoignent de Lui. Réponds à nos prières et à nos demandes, Seigneur, parce que nous continuons à nous attendre à Toi. Nous Te le demandons au Nom de Jésus-Christ. Amen.

  13. Maintenant, voulez-vous prendre avec moi l’Evangile de Jean, chapitre 14, verset 14.

  14. Dans ce passage, vous trouverez la plus grande partie du sujet sur lequel je veux parler ce soir. Et souvenez-vous, vous qui avez les Bibles avec les textes en rouge, que ce passage est écrit en rouge. Ce sont les paroles que Jésus Lui-même a prononcées. Par conséquent, nous pouvons être certains que c’est exactement ce qu’Il a dit: “Le Ciel et la terre passeront, mais Sa Parole ne passera pas”. Maintenant, lisons depuis le verset 14 du chapitre 14:

    “Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai. (Quelle promesse bénie!).

    Si vous m’aimez, gardez mes commandements. Et moi, je prierai le Père, et Il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous, l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point…

(Maintenant, vous qui lisez une Bible traduite du Grec, vous y verrez… voir signifie ici “comprendre”! “… parce que le monde ne le comprend pas”! Cela est tellement vrai! Je relis encore ce passage.)

… l’Esprit de vérité que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point, et qu’il ne le connaît point;… (qui? — le Consolateur) … mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous. (Qui est-ce? — le même Consolateur.)

Je ne vous laisserai pas orphelins; (tout le monde sait que “je” est un pronom personnel) …je viendrai à vous.

Encore un peu de temps, et le monde ne me verra plus; mais vous, vous me verrez, car je vis, et vous vivrez aussi.

En ce jour-là, vous connaîtrez que je suis en mon Père, et que vous êtes en moi, et que je suis en vous”.

Ceci sera le centre de mon exposé, mais nous allons lire un peu plus loin. Relisons encore cette dernière phrase.

“En ce jour-là… (le grand jour, le jour du jugement) …vous connaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et que je suis en vous.

Celui qui a mes commandements et qui les garde, c’est celui qui m’aime; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père, je l’aimerai, et je me ferai connaître à lui.

Jude, non pas l’Iscariote, lui dit: Seigneur, d’où vient que tu te feras connaître à nous et non au monde? (c’est-à-dire le monde “cosmos”, l’univers. Si vous avez un renvoi dans la marge, là, vous remarquerez… le mien a la lettre “g”, et il est dit: “cosmos, ou systèmes du monde”. C’est-à-dire les églises, etc; vous voyez? “Comment se fait-il que Tu te manifesteras à nous, et non pas à eux? Comment peux-Tu le faire?).

Jésus lui répondit: Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole(Amen!) …et mon Père l’aimera; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui.

Celui qui ne m’aime pas ne garde point mes paroles… (il pourrait garder les paroles de l’église, mais pas Ses paroles, vous voyez?) Et la parole que vous entendez n’est pas de moi, mais du Père qui m’a envoyé.

Je vous ai dit ces choses, pendant que je demeure avec vous. Mais le Consolateur (Paraclet), l’Esprit-Saint que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit”. (Alors, pourquoi Dieu a-t-Il envoyé le Saint-Esprit? Puisse-t-Il joindre Sa bénédiction à Sa Parole.)

  1. Jésus a dit aussi: “En ce jour-là, vous connaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et que je suis en vous”.

  2. Maintenant, si nous allions dire… Rappelez-vous que ceci va être enregistré. Un homme d’affaires chrétien de Louisville m’appela, il y a quelque temps, et me dit: «C’est une honte, Billy! penser que des prédications comme celle que vous avez faite hier soir ne puissent atteindre quelque 40 000 personnes ici, au lieu des 150, 200 ou 300 personnes de votre petit tabernacle!».

  3. Je dis: «Monsieur, si Jésus ne revient pas d’ici là, dans six mois, le monde entier l’entendra!». Vous comprenez? Ces bandes enregistrées vont dans le monde entier. Maintenant, nous enseignons ici ce que nous croyons être la simple Vérité, et nous avons vu que Dieu nous a confirmé que c’était la Vérité.

  4. Maintenant, quel était le but de Dieu en envoyant le Saint-Esprit? Nous avons lu Jean, chapitre 14, en commençant au verset 14 pour établir notre base. Nous découvrons ici que le but de Dieu, en envoyant le Saint-Esprit, était que Dieu Lui-même puisse habiter dans Son Eglise, et qu’Il puisse réaliser Ses plans au travers de l’Eglise, comme Dieu était dans le Christ pour continuer Son plan par Christ; puis Il passe de Christ dans l’Eglise, continuant Son oeuvre par l’Eglise.

  5. Maintenant, nous savons ce qu’est le Saint-Esprit. Nous avons découvert hier soir qu’Il est Dieu. Quand nous pensons à Dieu le Père (comme Jésus l’a dit ici), Son Père; Dieu le Fils, Jésus; Dieu le Saint-Esprit, comme nous L’appelons aujourd’hui… Mais cela ne signifie pas qu’il y ait trois dieux distincts. Cela signifie qu’il y a un seul Dieu en trois fonctions. Nous pourrions l’exprimer comme ceci: Tout ce que Dieu était, Il le communiqua au Christ parce qu’Il Se vida Lui-même, et Se déversa dans le Christ corporellement. Et le Christ a été la Plénitude de Dieu. Tout ce qu’était Jéhovah, Il le versa en Christ. Et tout ce que le Christ était, Il le versa dans l’Eglise; non pas dans une personne, mais dans le Corps tout entier. C’est pourquoi, lorsque nous nous réunissons dans l’unité, nous avons la puissance. Tout ce que Dieu était se trouvait dans le Christ, et tout ce que le Christ était se trouve en vous. “Car Dieu Se fit chair et habita parmi nous”. (Et, si vous voulez le noter, dans 1 Timothée 3.16:) “Et, sans contredit, le mystère de la piété est grand: Dieu a été manifesté en chair(Darby). Nous L’avons touché, Lui, Dieu, Jéhovah, qui fut fait chair, et qui marcha sur la terre, et nous L’avons vu de nos yeux.

  6. Vous savez, dans le même chapitre 14 de Jean, Philippe a dit: “Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit”.

  7. Jésus lui répondit: “Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe! Celui qui m’a vu a vu le Père; comment dis-tu: Montre-nous le Père?”. — Dieu Se fit chair!

  8. Le Père était Dieu au-dessus de nous.Nous disons… Depuis Adam, nous avons été… Dieu le Père était dans une Colonne de Feu au-dessus de Moïse et des enfants d’Israël, puis Dieu fut avec nous, dans le Christ. Il a marché avec nous parlé avec nous, mangé avec nous, dormi avec nous. Dieu au-dessus de nous, Dieu avec nous — et MAINTENANT, Dieu EN nous. Tout ce que Dieu était, vint dans le Christ; tout ce que le Christ était, vint dans l’Eglise. Qu’est-ce que c’est? — Dieu agissant en vous! Où que vous soyez dans le monde, s’Il veut vous appeler, vous êtes là — Il travaille en vous pour que vous accomplissiez Sa volonté. Combien nous devrions remercier Dieu pour cela! Dieu le Saint-Esprit a été envoyé pour que Dieu, vivant dans Son Eglise, agissant à travers chaque âge, accomplisse Sa Divine Volonté.

  9. Quand les hommes se moquent de vous, en réalité ce n’est pas de vous qu’ils se moquent: ils se moquent de Celui qui vous a envoyés. C’est pourquoi Jésus a dit: “Heureux serez-vous quand les hommes diront faussement du mal de vous à cause de mon nom. Heureux serez-vous”. Et aussi: “Tous ceux qui vivront pieusement en Jésus-Christ seront persécutés”. Car lorsque Dieu S’est fait connaître en Christ, ils L’ont haï. Qui L’a haï le plus? L’église! C’est l’église qui L’a haï le plus. Elle Le hait plus que les ivrognes. Ils Le haïssent plus que n’importe qui d’autre. C’était l’église qui Le haïssait. Donc, quand vous voyez le monde, le “cosmos” l’ordre du monde… “Le monde ne l’a point connu” signifie que l’église (la soi-disant église) ne l’a point connu. “Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont point reçue. Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu”. Oh, combien nous devrions L’aimer et L’adorer! Le but de Dieu, c’est d’arriver à réaliser la communion…

  10. Avant de laisser cette citation, pensons à ceci. A l’époque de Ruth, sous la loi du rachat, Naomi quitta le pays à cause de ses épreuves et de ses malheurs. Elle alla chez les Moabites (qui étaient des chrétiens nominaux tièdes, parce qu’ils descendaient de la fille de Lot). Ils étaient soi-disant croyants, mais se mélangeaient aux autres peuples. Quant à Naomi, son mari et ses deux fils moururent. Et, sur le chemin du retour, une de ses belles-filles, Orpa, dit qu’elle voulait retourner dans son pays, vers ses dieux, son église, et son peuple. Naomi incita Ruth à faire de même, mais elle lui dit: “Ton peuple sera mon peuple, ton Dieu sera mon Dieu. Où tu mourras, je mourrai aussi; où tu seras ensevelie, je serai aussi ensevelie. Je ne veux pas retourner dans mon pays”.

  11. C’est ainsi, lorsque quelqu’un a une vision. Il ne tient aucun compte de ce que dit sa famille! «Si vous allez là-bas, vous deviendrez un fanatique, ou quelque chose comme cela». Ces paroles n’influencèrent pas Ruth. Il y avait un dessein de Dieu à accomplir.

  12. C’est exactement la même chose, ce soir, si vous avez faim du Saint-Esprit: c’est quelque chose en vous qui vous pousse à accomplir le dessein de Dieu dans votre vie. Exactement comme il en était de Ruth.

  13. L’histoire est si belle que je veux m’y attarder un moment. Vous connaissez la loi du rachat; lorsque Booz… Vous connaissez l’histoire; pendant que Ruth glanait dans ses champs, elle trouva grâce aux yeux de Booz. Mais avant de pouvoir l’épouser, il devait racheter tout ce que Naomi avait perdu. Et, d’après la loi du rachat, le seul qui pouvait racheter l’héritage perdu de Naomi, était son plus proche parent; ils devaient être parents l’un de l’autre, pour qu’il pût la racheter. Il était son plus proche parent. Il devait mettre un avis public à l’extérieur des portes, ou confesser publiquement qu’il avait racheté tout ce que Naomi avait perdu. Booz le fit en jetant son soulier d’un coup de pied devant les anciens, en disant: “Si quelqu’un ici a quelque chose appartenant à Naomi, je l’ai racheté aujourd’hui!”.

  14. C’est ainsi que Dieu fit. Il obéit à Ses propres lois. Dieu ne peut pas vous donner une loi à suivre, et, Lui, en suivre une autre! Il suit Ses propres lois. C’est ainsi que Dieu, afin de racheter l’église perdue, le monde perdu, la création perdue… Dieu (qui, en Esprit, est infini), Dieu Lui-même — à seule fin de racheter la race humaine perdue — devint un Parent, un Homme, un Fils, qu’Il créa dans le sein de Marie. Alors, Il établit un signe, un témoignage. A l’extérieur des portes de Jérusalem, Il fut élevé entre le ciel et la terre, et Il mourut, et racheta ainsi toutes choses! Et par Son Sang, Il a sanctifié une Eglise dans laquelle Il puisse vivre, et avec laquelle Il puisse avoir une communion pareille à celle qui existait dans le jardin d’Eden, où Dieu descendait chaque soir, le temps de l’église. Avez-vous remarqué, Dieu descendait dans la fraîcheur du soir, au coucher du soleil. Il y a quelque chose de spécial à la tombée de la nuit; les chrétiens pensent à l’église et à Dieu. Vous voyez le soleil se coucher; vous comprenez alors que votre soleil se couche, lui aussi, peu à peu.

  15. Dans la fraîcheur du soir, Il descendait et Il communiait avec eux. Et c’est là que cette communion cessa, car le péché ne Lui aurait pas permis de la maintenir. Alors, Il Se fit chair, et habita parmi nous afin de pouvoir revenir vers l’homme, vivre dans un homme, et rétablir l’homme dans une telle communion avec Lui qu’Il puisse lui restituer les droits que Dieu lui avait donnés. Voilà ce qu’Il a fait!

  16. C’est là le but du Saint-Esprit; il est de nouveau le Père, Dieu le Père, habitant en nous, établissant Ses desseins afin d’achever Son plan de rédemption, agissant à travers vous, vous faisant coopérer avec Lui, vous donnant une place, donnant une part pour vos frères et soeurs perdus, vous donnant Son Esprit et Son Amour pour aller rechercher le perdu comme Il le fit dans le jardin d’Eden. “Adam, Adam, où es-tu?”. C’est ce que fait le Saint-Esprit chez l’homme ou la femme. Quand Il pénètre dans votre coeur, et y prend Sa place, il y a une soif et une faim pour les âmes perdues! C’est là le problème, avec les réunions actuelles: le Saint-Esprit n’est pas assez présent en elles. Allez chercher les âmes des perdus et des mourants! Mais elles préfèrent se faire un nom, établir une église, construire une salle et l’organiser en dénomination — plutôt que de chercher à amener les âmes au salut. Quelle pitié! Nous pourrions en parler longtemps encore!

  17. Dieu S’est répandu dans le Christ. C’est vrai! Le Christ S’est répandu dans l’Eglise; donc… Maintenant, attention! “Ce jour-là, vous saurez que Je suis dans le Père, et que vous êtes en Moi, et Moi en vous”. Ce jour-là, vous le saurez… tout cela est un seul et même plan de rédemption. Descendant sur la terre, Dieu est revenu un jour vivre parmi nous et habiter parmi nous, et avoir communion avec Son peuple, comme Il le fit au commencement. Aussi, dès que Son Eglise sera établie, de telle sorte qu’Il puisse Se répandre au travers d’elle pour pouvoir l’aimer, la convaincre et avoir communion avec elle, alors viendra un nouvel Eden. Il ramènera Son Eglise là où Il avait dû la quitter, à cet Eden où elle tomba au commencement; c’est là où Elle sera ramenée, blanchie et rachetée par la rédemption — ramenée exactement au même endroit.

  18. L’Eglise a été dans le monde pendant quelque temps. Et l’Eglise, par la Réforme venant après 1500 années de ténèbres… Luther a été le premier réformateur à venir après les apôtres. Et quand Luther s’avança, Dieu prit un peu de l’Esprit, et Le répandit sur l’Eglise, dans la Justification. Ensuite, à l’époque de Wesley, Il a répandu un peu plus de Lui-même, dans la Sanctification. Et, comme on s’avançait vers la fin des temps, Dieu a rempli Son Eglise. Regardez simplement autour de vous, et voyez si cela est vrai ou non!

  19. Vous qui lisez l’histoire, considérez l’époque de Luther. Considérez ce réveil, et voyez ce qu’ils ont fait. Voyez combien plus grand fut le réveil de Wesley, combien plus de puissance ils avaient, bien qu’étant en minorité. Considérez les jours du Pentecôtisme, quel réveil il y eut alors! — ce fut comme un raz-de-marée.

  20. … le journal catholique “Notre Visiteur du Dimanche” [“Our Sunday Visitor” — N.d.T.] avoue que les Pentecôtistes ont fait 1’500’000 conversions en un an, surpassant toutes les autres dénominations réunies! Les Catholiques n’en revendiquent qu’un million. Leur propre journal, “Notre Visiteur du Dimanche”, déclara que les Pentecôtistes les avaient dépassés. Et souvenez-vous que les conversions des Pentecôtistes sont des conversions remplies du Saint-Esprit! Ils ont commencé par un petit nombre, le long des chemins, là-bas, avec une vieille guitare… Les femmes ne pouvaient même pas s’acheter une paire de bas! Ils vivaient au bord des voies de chemin de fer, et ramassaient du maïs pour l’écraser et faire du pain pour leurs enfants. Mais qu’est-il arrivé? Aujourd’hui, elle est devenue la plus puissante église du monde, non pas aux yeux du monde, mais aux yeux de Dieu qui le prouve par ce qu’Il fait pour elle. Il Se répand abondamment en elle, déversant le Saint-Esprit en elle.

  21. Maintenant, remarquez ce qui arrive. Dieu Se répand en eux… L’église est donc arrivée à un certain point, depuis Luther, Wesley… et ce réveil continue avec les Pentecôtistes, à l’époque où nous sommes, par le même Saint-Esprit. Il y en a simplement davantage. Quand les Luthériens furent sauvés, ils reçurent une portion du Saint-Esprit. Quand les Méthodistes furent sanctifiés, c’était l’oeuvre du Saint-Esprit. Vous voyez? C’était une portion du Saint-Esprit — “… afin qu’ils ne parvinssent pas sans nous à la perfection”, dit l’Ecriture. Vous voyez?

  22. De même que la lumière des derniers jours a commencé à briller, Dieu attend de grandes choses de nous, parce que, là où il a été beaucoup donné, il est beaucoup redemandé. Aussi va-t-Il nous redemander beaucoup plus qu’aux Luthériens ou aux Méthodistes, parce que nous marchons dans une plus grande Lumière, avec une plus grande Puissance, avec un plus grand témoignage de résurrection qu’eux.

  23. C’est ce que je disais, il n’y a pas longtemps, dans un collège luthérien. Ils me demandèrent: «Qu’avons-nous donc reçu?».

Je leur dis: «Un homme ensemença un champ de blé. Les premiers petits brins d’herbe sortirent; il dit: “Béni soit le Seigneur pour cette récolte de blé!”. Il l’avait en puissance, mais il l’avait seulement sous sa forme première. Peu à peu, cela devint une tige, puis une aigrette apparut au-dessus: c’étaient les Méthodistes».

  1. Si vous observez la nature, vous verrez Dieu à l’oeuvre. Il y a là un secret qui se retrouve même dans mon ministère. En observant la nature, considérez comment les choses se passent, quels sont les temps, les moments. Vous pourrez alors comprendre à quelle époque vous vivez. Observez cet âge-ci.

  2. Ainsi donc, les Méthodistes, c’étaient des aigrettes. Ils se retournèrent vers les Luthériens, et leur dirent: «Nous avons la Sanctification; vous n’avez rien eu de cela». Peu à peu, de ce pollen, (les Méthodistes), sortit un grain — un épi de blé: ce furent les Pentecôtistes. Nous y voilà! Il y eut la Justification: première étape; la Sanctification: une autre étape; le Baptême du Saint-Esprit: encore une étape. Luther, Wesley, la Pentecôte.

  3. Maintenant, ce que fait la Pentecôte… Je l’aime, parce que cela nous ramène, non pas à une feuille verte, ou à une aigrette, …Mais le grain ne peut pas dire à l’aigrette: «Je n’ai pas besoin de toi». Ou bien, l’aigrette ne peut pas dire à la feuille: «Je n’ai pas besoin de toi». Parce que la même vie qui était dans la feuille a fait l’aigrette; la même vie qui était dans l’aigrette a fait le grain. C’est l’église luthérienne qui a fait l’église wesleyenne. C’est l’église wesleyenne qui a fait l’église de Pentecôte. Et qu’est-ce que la Pentecôte? C’est la restitution d’un grain semblable à celui qui a été semé au début, restituant toute la plénitude de la Puissance de la Pentecôte par le Baptême du Saint-Esprit au dernier jour. Vous voyez? Oh, c’est une chose glorieuse que de croire et de contempler!

  4. Maintenant, l’époque dans laquelle nous vivons a dépassé la Pentecôte. Les Pentecôtistes se sont installés dans les organisations, et ont commencé à contrefaire tout ce qui se fait dans ces organisations. «Nous sommes ceci, et vous êtes cela!». — C’est naturel; vous ne pouvez pas l’empêcher. C’est naturel; ils devaient le faire. C’était dans leur programme de le faire. Mais l’Eglise a continue a avancer. Elle est devenue plus grande, plus puissante… c’est la restitution des dons. Et beaucoup de Pentecôtistes ne croient pas à la guérison divine, au ministère des Anges, et à la Puissance de Dieu. Beaucoup de Pentecôtistes pensent que mes visions sont diaboliques. Il y a même beaucoup d’organisations pentecôtistes qui ne veulent rien avoir à faire avec moi. Vous voyez, nous les avons dépassés. De même que les Méthodistes ont traité de fous les Pentecôtistes à cause du parler en langues, de même que les Luthériens ont traité de fous les Méthodistes à cause de leurs cris… Vous voyez? Mais tout cela, c’est la marche en avant du Saint-Esprit, jusqu’à ce que l’Eglise soit remplie, saturée (alléluia!) de la glorieuse Puissance du Dieu Tout-puissant, et atteigne ainsi la position où les mêmes oeuvres que Jésus a accomplies seront manifestées en elle. Nous en sommes tout près, chers amis.

  5. Permettez que je m’arrête ici une minute pour montrer pourquoi Dieu a mis le Saint-Esprit dans l’Eglise; pour vous donner un autre exemple, afin que vous compreniez bien, revenons à l’Ancien Testament. Quand un enfant… Un homme a fondé un foyer; il s’est marié: c’est la première chose. Puis il est devenu un homme important (comme il en est d’une organisation). C’était bien. Ensuite, il y eut une naissance dans ce foyer. C’est quand le Saint-Esprit… Un autre esprit entra, qui était un fils. Ce fils, il ne faisait pas encore complètement partie de la famille, il n’était pas encore un héritier jusqu’à ce qu’il est atteint un certain âge; il devait d’abord être mis à l’épreuve. Il y avait la loi de l’adoption. (C’est pour vous, pasteurs, que je parle maintenant au sujet de l’adoption d’un fils). Alors, quand vint le moment où il devait être adopté…

  6. Jésus en donna une illustration magnifique sur la Montagne de la Transfiguration. Comme je l’ai déjà dit, Dieu ne fera jamais rien de contraire à Sa loi. Si vous avez un puits artésien sur cette colline, jaillissant haut dans les airs, et, sur une autre colline en face, une plantation desséchée, vous pourrez vous mettre sur cette colline, et hurler: «Eh là, eau! viens ici arroser ma plantation!» — elle ne viendra jamais; mais, si vous agissez selon les lois de la gravitation, vous pourrez irriguer cette plantation.

  7. Si vous avez un malade ici, ou un pécheur, ou un homme qui veut corriger sa vie (un homme qui ne peut pas s’empêcher de boire, qui ne peut pas cesser de fumer, qui ne peut pas abandonner la luxure; et d’autres choses encore); si vous agissez strictement selon les lois de Dieu, et laissez venir le Saint-Esprit, alors cet homme ne sera plus le même. Il se corrigera, parce que le Saint-Esprit Se chargera de lui. Mais vous devez agir selon les lois de Dieu, selon Sa règle.

  8. Alors, dans l’Ancien Testament, quand l’enfant était né, on l’observait pour voir comment il se comporterait. Le père (un grand homme d’affaires de cette époque, âgé de quarante ou cinquante ans), n’avait pas le temps de s’occuper lui-même de cet enfant, alors il prenait… A cette époque, il n’y avait pas d’écoles comme maintenant, aussi avaient-ils des “précepteurs”, ou “pédagogues”, ou professeurs. Et ce professeur était le meilleur qu’il pût trouver, de manière qu’il soit fidèle et dise au père toute la vérité.

  9. Or, quand le garçon atteignait un certain âge (disons qu’il était mûr), si ce garçon était un renégat, un bon à rien, s’il se désintéressait des affaires de son père, s’il ne pensait qu’à courtiser les femmes, à boire, à jouer ou à aller aux courses, ce garçon serait toujours le fils de son père, mais il ne recevrait jamais le titre d’héritier de tous les biens de son père. Mais s’il était un bon garçon, s’occupant des affaires de son père, s’affirmant comme un garçon loyal, alors on préparait une cérémonie. On faisait sortir le garçon dans la rue, revêtu d’une robe blanche. Ensuite, on l’installait sur une estrade pour que toute la ville puisse le voir. Il y avait alors une fête, et des réjouissances. C’est alors que le père procédait à la cérémonie de l’adoption. Il adoptait son propre fils dans son affaire, et alors, le fils devenait l’égal de son père. En d’autres termes, si c’était aujourd’hui, la signature du fils sur un chèque serait aussi valable que celle de son père.

  10. Maintenant, observez ce que Dieu a fait. Quand Son Fils est né, Il L’a laissé pendant trente ans, L’observant, L’éprouvant, puis Il Lui fit subir une dure épreuve de trois ans. Après cela, à la fin de cette dure épreuve, quand Il vit que Son Fils S’occupait des Affaires de Son Père, Il prit Pierre, Jacques et Jean (trois témoins), et monta au sommet de la montagne (la Montagne de la Transfiguration, Evangile de Luc), et là, Dieu accomplit les formalités de la loi d’adoption. Ils levèrent les yeux, et ils virent Jésus, et Ses vêtements étaient d’une blancheur aussi éclatante que l’éclair. Et alors qu’une nuée Le recouvrait, une Voix sortit de la nuée, et dit: “Celui-ci est Mon Fils bien-aimé, écoutez-Le! Je me retire, maintenant, car Je n’ai plus rien à dire. Ce qu’Il dit est la Loi et la Vérité!”.

  11. Maintenant, l’église est passée par toutes ces écoles. Elle s’est mariée il y a très longtemps, et est devenue une dénomination, une organisation. Mais, remarquez bien, la naissance a provoqué quelque chose d’autre. Et maintenant, elle a atteint un point où l’église pentecôtistes a été examinée, et éprouvée, au moyen de la nouvelle naissance. Et maintenant, elle est arrivée à un point… Dieu ne traite pas avec l’Eglise, en tant qu’organisation. Il ne traite pas avec l’Eglise, en tant que groupe de gens. Il traite avec l’Eglise considérée comme des personnes individuelles, avec chaque personne formant l’Eglise. Or, nous sommes à une époque… ce n’est pas un secret, nous le voyons tous. Quand un homme a fait ses preuves et que Dieu l’aime, Il le met à l’écart quelque part avec Lui. Là, devant les anges, Il fait quelque chose pour lui. Il l’élève dans la présence de Dieu, le comble de dons, le remplit, et l’envoie dans le monde. C’est l’époque dans laquelle nous vivons.

  12. Le même Saint-Esprit qui a sauvé les Luthériens, qui a sanctifié les Méthodistes, qui a baptisé les Pentecôtistes, est en train de préparer maintenant la venue de notre Seigneur Jésus. Quand cela sera devenu tellement puissant, ce Corps viendra alors dans ce groupe de l’Eglise, et cela fera sortir du tombeau tous les autres corps. Il y aura une résurrection! Voilà la mission du Saint-Esprit.

Qu’est-ce que le Saint-Esprit? Sans nous, ils ne peuvent pas devenir parfaits. Ils vivaient à une époque au-dessous de cela; nous vivons dans une autre époque. “Quand l’ennemi viendra comme un fleuve, l’Esprit de l’Eternel lèvera un étendard contre lui (Darby). Vous voyez?

  1. Autrefois, ils n’étaient de loin pas aussi avancés que nous. Ils ne pouvaient pas faire une bombe atomique ou une automobile. Ils n’avaient pas la science et les choses que nous avons maintenant — des choses mystérieuses. On essaie de prouver par des analyses les assertions de ceux qui disent que l’homme a été créé a partir de la poussière, et ainsi, on fait du peuple un peuple d’infidèles… Mais maintenant que nous en avons besoin, l’Esprit de Dieu dresse un étendard! Qu’est-ce que cela signifie? — Il répand Son Esprit! Alors, ceux qui se reposent là-bas dans le tombeau, ou sous l’autel de Dieu, comme le dit l’Ecriture, crient: “Combien de temps, Seigneur? Combien de temps? Encore combien de temps?”. Dieu S’occupe de moi et de vous! L’Eglise s’occupe de moi et de vous. C’est le temps de l’Adoption, au moment où Dieu verse en nous Sa Plénitude, Sa Puissance, Sa Résurrection; le temps où l’Eglise et le Christ se rapprochent tellement l’Un de l’autre, que le Christ devient visible parmi nous, ressuscite les morts, et alors nous partirons dans l’enlèvement.

  2. Maintenant, nous allons vous montrer que, seuls ceux qui sont remplis du Saint-Esprit s’en iront dans cet enlèvement. “Les autres morts ne revinrent point à la vie jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis”. C’est vrai! Dans l’enlèvement, il n’y a que ceux qui sont remplis du Saint-Esprit.

  3. Mais Dieu a donné le Saint-Esprit. Je prends un autre passage de l’Ecriture, Jean 14.12. C’est un texte qui est très connu de tous ceux qui viennent dans ce tabernacle.

    “En vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi…”.

Que ce mot “croit” ne vous fasse pas reculer! Dans une église nominale, on dit: «Oui, je crois; je crois que Jésus est le Fils de Dieu». Le diable le croit pareillement! C’est exact. La Bible a dit qu’il le croyait. Mais l’Ecriture dit, dans Jean, qu’aucun homme ne peut appeler Jésus: le Christ, si ce n’est par le Saint-Esprit. Vous devez vraiment, d’après l’Ecriture… (arrêtons-nous ici un moment avant que je finisse la lecture.)

  1. Vous n’êtes pas converti tant que vous n’avez pas reçu le Saint-Esprit. C’est vrai. Vous croyez en… Le Saint-Esprit vous a parlé, et vous L’avez publiquement confessé. Le diable a fait la même chose. “Je crois qu’Il est le Fils de Dieu”. Le diable le croit aussi! Mais vous marchez vers Jésus. Quand Pierre a été appelé et justifié en croyant en notre Seigneur Jésus-Christ… dans Jean 17.17, Jésus les a sanctifiés par la Parole, car la Parole est la Vérité, et Il est la Parole. Dans le chapitre 1 de son évangile, Jean dit: “Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu… Et la Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous…”. Il était la Parole, c’est pourquoi Il les sanctifia. Il dit: “Père (parlant à l’Esprit en Lui), je les sanctifie par la Parole” — leur imposant les mains Lui-même. “Ta Parole est la vérité”. Ce n’est que par Sa Parole, seulement, qu’Il Le créa dans le sein d’une femme. Oh, il était tout à fait impossible que ce fût par autre chose que par cette Parole de Dieu qu’Il pouvait être manifesté. “Je les sanctifie”.

  2. Il leur donna le pouvoir sur les esprits impurs. Ils les chassèrent. Il inscrivit leurs noms dans le Livre de Vie de l’Agneau. Il les envoya dans le monde (Matthieu 10) et Il leur donna le pouvoir sur les esprits impurs pour chasser les démons et accomplir des miracles, et ainsi de suite. Et ils revinrent tout joyeux, disant: “Même les démons nous sont soumis!”.

Il leur dit: “Ne vous réjouissez pas parce que les démons vous sont soumis, mais parce que votre nom est inscrit dans le Livre”. Et Judas était avec eux! Voyez comme il s’est approché, par la justification, puis par la sanctification; mais quand a-t-il dévoilé sa vraie nature? Où s’est-il montré tel qu’il était? C’est avant Pentecôte qu’il a abattu ses cartes.

  1. Remarquez que cet esprit sera aussi pieux et aussi dévot que possible, mais lorsqu’il s’approchera du Saint-Esprit, le Saint-Esprit le rejettera; parce qu’il s’agit de cet esprit-là. Ne pouvez-vous pas voir s’approcher l’antichrist? Jésus a dit qu’ils seraient si près l’un de l’autre dans les derniers jours qu’il pourrait tromper même les élus, si c’était possible. Mais souvenez-vous, il n’y a que les élus qui pourront le distinguer. Dieu appelle par l’élection! N’êtes-vous pas heureux d’être un de ces élus? Vous qui êtes ici ce soir, ne sentez-vous pas quelque chose dans votre coeur qui vous entraîne à dire: «Je veux le Saint-Esprit. Je Te veux, Seigneur, dans mon cœur!»? C’est parce que Dieu a inscrit votre nom dans le Livre de Vie de l’Agneau dès avant la fondation du monde! C’est Lui qui l’a dit. Jésus a dit: “Aucun homme ne peut venir à Moi, si Mon Père ne l’a d’abord attiré. Et à tous ceux qui viendront à Moi, Je donnerai la Vie Eternelle”. Qu’est-ce que la Vie Eternelle? Le Saint-Esprit est la Vie Eternelle. Prenez ce mot, cherchez-le en grec, et vous trouverez: Zoe; Zoe est le Saint-Esprit. “Tous ceux que le Père M’a donnés viendront à Moi. Et à tous ceux qui viendront à Moi, Je donnerai le Saint-Esprit, et Je les ressusciterai au dernier jour. Je le ferai!”. Il l’a dit! Il n’y a pas de “si” ni de “mais” à ce sujet. “Je le ferai”. Tous ceux qui viennent… Je leur donnerai la Vie Eternelle. Ils devront ressusciter, parce qu’ils auront la Vie Eternelle. Ils doivent venir! Ils ne peuvent pas plus mourir que Dieu ne peut mourir.

  2. Oh, mes chers amis de cette ville et de tout ce pays, si je pouvais seulement, avec ma voix humaine, faire pénétrer dans vos coeurs l’importance qu’il y a à recevoir le Baptême du Saint-Esprit, ce serait la révélation la plus extraordinaire que vous auriez jamais eue dans votre vie — de comprendre que vous devez le faire.

  3. Permettez-moi de vous dire clairement que vous n’êtes pas convertis! Pierre a été sauvé; il croyait au Seigneur; il L’a suivi. Jésus lui a dit qui il était; Il lui ordonna de Le suivre. Il lui donna le pouvoir sur les esprits impurs et le sanctifia. Mais après tout cela… Et il devint le chef du groupe; les Catholiques l’auraient appelé l’évêque de l’église, ou le pape, ou ce que vous voudrez, le chef de l’Eglise. Pourtant, Jésus lui demanda, le jour où il Le renia: “Simon, M’aimes-tu?”.

Et il répondit: “Seigneur, Tu sais que je T’aime”.

Et Il dit: “Pais Mes brebis”. Jésus dit cela trois fois.

Pierre dit: “Tu sais que je T’aime. J’irai avec Toi jusqu’à la fin, j’irai avec Toi jusqu’à la mort”, et ainsi de suite.

  1. Mais Jésus lui dit: “Avant que le coq ait chanté, tu m’auras renié trois fois”. Il dit encore: “Mais, Pierre, j’ai prié pour toi”. Ecoutez, ce n’est pas tout! “Quand tu seras converti, affermis tes frères!” — Quand tu seras converti! Il avait poussé des cris; il avait probablement dansé dans l’Esprit; il avait fait toutes sortes de choses, mais il n’avait pas encore reçu le Saint-Esprit. — “Quand tu seras converti, alors affermis tes frères!”. Cela est vrai! Il faut réaliser Ses desseins.

  2. Maintenant, laissez-moi finir la lecture de Jean 14.12. Jésus dit: “En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit… (et vous ne pouvez pas croire, à moins…) — croit en Moi…”. Vous pouvez croire en Lui. Combien comprennent cela? Dites: «Amen!» [L’assemblée dit: «Amen!» — N.d.R.].

  3. Vous vous souvenez du chapitre 19 des Actes (cela m’ennuie d’arrêter ceci ici, mais je dois dire les choses comme elles me viennent à l’esprit), au 19ème chapitre des Actes, quand ce prédicateur baptiste qui était un homme de loi et avait été converti… il prêchait, et il sauvait des gens, et ils avaient une grande joie, se réjouissant simplement et criant, quand ils se réunissaient (Actes 18). Aquila et Priscille… (nous en avons parlé hier soir.) Et ils allèrent le voir. Ils savaient qu’il était un homme de bien, un érudit de la Parole. Il prouvait par la Bible que Jésus était le Fils de Dieu, mais il ne connaissait que le baptême de Jean; il ne connaissait pas encore le Baptême du Saint-Esprit. Aquila et Priscille, ce mari et sa femme, petits fabricants de tentes (Paul, lui aussi, était un fabricant de tentes), avaient reçu le Saint-Esprit pendant l’enseignement de Paul; ils dirent: “Nous avons un jeune frère qui vient ici. Laissons-le nous parler un moment à ce sujet”.

Paul vint, et l’entendant prêcher, il sut que c’était un homme de bien, un érudit; il leur dit: “Avez-vous reçu le Saint-Esprit, depuis que vous avez cru?”.

Ils dirent: “Nous ne savions pas qu’il y eût un Saint-Esprit”.

Paul dit: “De quel baptême (ou le vrai mot grec ici: comment) avez-vous été baptisés?”.

Ils répondirent: “Nous avons déjà été baptisés du baptême de Jean”.

  1. Remarquez ce que Paul a dit. Paul leur dit: “Jean baptisait pour la repentance, non pas pour la rémission des péchés, mais pour la repentance”. C’est ce que vous croyez quand vous reconnaissez le Christ comme votre Sauveur personnel: vous croyez au Baptême du Saint-Esprit. Mais cela n’est pas le Baptême du Saint-Esprit, mes chers frères baptistes! C’est faux!

Un frère m’a dit l’autre jour (ou il y a quelque temps): «Frère Branham, Abraham croyait en Dieu, et cela lui fut imputé à justice».

e dis: «C’est vrai!».

Il continua: «Que peut faire un homme de plus que croire?».

  1. Je répondis: «C’est tout ce qu’un homme peut faire. Tout ce qu’il peut faire aujourd’hui est de croire en Dieu. Mais Dieu lui a donné le sceau de la circoncision (nous avons vu cela hier soir) comme un signe qu’Il avait accepté sa foi en Lui». Vous croyez en Lui quand vous Le reconnaissez comme votre Sauveur personnel. Mais quand Dieu vous donne le Sceau du Saint-Esprit, Il vous a scellé jusqu’à votre destination éternelle. Maintenant, vous, Baptistes, croyez cela; et j’irai avec vous jusqu’à la sécurité éternelle. Parfaitement! Parce que: “N’attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption”. Vous n’êtes pas scellé en CROYANT au Saint-Esprit, mais vous êtes scellé PAR le Saint-Esprit! Voyez Ephésiens 4.30: “N’attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, PAR LEQUEL vous avez été scellés pour le jour de la rédemption”. Vous êtes scellé quand vous avez trouvé grâce devant Dieu; alors, Il vous scelle par le Saint-Esprit. C’est ainsi, car la Bible dit: “Aucun homme ne peut dire: Jésus est le Christ, si ce n’est par le Saint-Esprit”.

  2. Vous dites «Je le crois, parce que le pasteur l’a dit!». Bien sûr, il a raison, mais cela ne compte pas pour vous. «Je le crois, parce que la Parole le dit». Cela est juste, mais cela n’est pas valable pour vous. Le seul moment où vous pouvez dire que Jésus est le Christ est lorsque le Saint-Esprit vient en vous, proclame et témoigne qu’Il est le Fils de Dieu! Le seul moyen pour vous de connaître la résurrection est que le Saint-Esprit Lui-même vous en rende témoignage. “Quand Lui, le Saint-Esprit, viendra, Il rendra témoignage de Moi, Il vous montrera les choses à venir, Il vous remettra en mémoire les choses que J’ai dites”. Vous ne trouverez jamais cela dans les séminaires. Vous voyez? Il vous remettra ces choses en mémoire.

  3. Maintenant, nous allons continuer la lecture de ce passage de Jean 14.12:

    “En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera de plus grandes(la bonne traduction, ici, est: “plus”) … parce que je m’en vais au Père”.

  4. S’Il va auprès du Père, le Saint-Esprit viendra. Est-ce vrai? Un autre passage dit: “Si Je ne m’en vais pas, le Consolateur ne viendra pas: mais si Je m’en vais, Je reviendrai et Je serai avec vous, et même en vous”. Vous voyez? C’est Dieu avec vous — AU-DESSUS de vous d’abord, AVEC VOUS dans le Christ, EN VOUS dans le Saint-Esprit, Dieu en vous.

  5. “Les oeuvres que je fais, vous les ferez aussi”, ce n’est pas une autre oeuvre, mais Dieu veut mettre le Saint-Esprit en vous pour continuer la même oeuvre qu’Il faisait en Christ. Les oeuvres n’étaient pas tellement nécessaires à l’époque de Luther; c’était l’Eglise de Dieu. Elles sont devenues un peu plus nécessaires à l’époque de Wesley, parce que le monde, nous dit la Bible, devenait toujours plus faible, plus rusé et plus méchant. Le monde devient de plus en plus mauvais. Nous le savons. L’homme fait aujourd’hui des choses qu’il y a cent ans on n’aurait jamais pensé qu’un être humain puisse faire aussi cruellement. “… de plus en plus cruels, et les méchants agiront de plus en plus méchamment,…” dit l’Ecriture.

  6. Mais le Saint-Esprit n’est pas resté inactif. Ce n’était qu’un léger souffle avec Luther, un peu plus fort avec Wesley, et un souffle plus puissant avec les Pentecôtistes. Maintenant, le Souffle et l’Esprit sont devenus une seule et même chose. Ils se sont réunis, manifestant cette puissante impulsion du Saint-Esprit, pareille à celle d’autrefois, accomplissant les mêmes oeuvres qu’autrefois, et Se manifestant aujourd’hui comme autrefois.

  7. Observez ce qu’a dit Jésus: “En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même; il ne fait que ce qu’il voit faire au Père; et tout ce que le Père fait, le Fils le fait pareillement”. Le Père demeure en Moi; c’est Lui qui fait les oeuvres”. Vous voyez?

  8. Maintenant, remarquez ceci. Il y a autre chose que je voudrais dire ici. Jésus a dit: “Comme le Père M’a envoyé… (soyez attentifs!) … Comme le Père M’a envoyé, Moi aussi, Je vous envoie”. Comme le Père… Comment a fait le Père qui L’a envoyé? Le Père qui L’a envoyé est descendu du Ciel et a habité en Lui. Il est allé; Il a dit: “Je fais toujours ce qui plaît à mon Père”. Vous voyez? Il a fait les choses que le Père Lui montrait de faire. “Je ne fais rien que ce que Mon Père m’a d’abord montré”. Le Dieu qui L’a envoyé était en Lui. “Et comme le Père M’a envoyé (de la même façon que le Père M’a envoyé), Moi aussi Je vous envoie”. Qu’est-ce que cela signifie? — Dieu en vous! Faisant quoi? — les mêmes oeuvres. Les mêmes… Jésus dit: “Celui qui croit… (celui qui M’a en lui, le Saint-Esprit) …celui qui croit (qui a déjà été témoin de Ma résurrection), et sait que Je suis en lui… Celui qui est en Moi. Si vous demeurez en Moi, et que Mes paroles demeurent en vous…”.

  9. Mais vous direz: «Je demeure en Jésus, mais je ne crois pas à la guérison divine!». Cela démontre qu’Il n’est pas là.

  10. «Je crois en Jésus, cependant, je ne crois pas que, de nos jours, on possède le Saint-Esprit comme autrefois!». Cela démontre qu’Il n’est pas là.

  11. Le Saint-Esprit confirmera chaque Parole qu’Il a dite. Il n’est pas un menteur! Il n’a peur de personne, ni d’aucune organisation. Il n’a personne à ménager. Il parle, et S’en tient à Sa parole. Si les gens haut placés, instruits et corrompus — ou ceux que nous appelons les ploutocrates — s’ils ne veulent pas Le recevoir, Dieu est capable de susciter de ces pierres des enfants à Abraham. Il prendra des gangsters, des trafiquants d’alcool, ou n’importe qui, et Il les relèvera! Dieu peut le faire, et Il le fait. Dieu est capable de faire, de ces pierres, des enfants à Abraham. Quelqu’un le fera, parce qu’Il est Dieu.

  12. “Si vous demeurez en Moi et que Mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez…”. C’est parce que vous demandez Sa Parole, et Sa Parole est la Vie. Alors, parlez! Si c’est Dieu qui l’a dit, si vous êtes sûr que c’est Lui qui l’a dit, le Saint-Esprit rendra témoignage que cette Parole est vraie, chers frères. Parlez donc! “Dites à cette montagne: déplace-toi! Ne doutez pas dans votre coeur, mais croyez que ce que vous avez dit arrivera”. Ce n’est pas vous qui parlez. C’est le Père Qui habite en vous Qui parle. Ce n’est pas vous qui parlez à cette montagne; c’est le Père Qui est en vous Qui parle à cette montagne: elle doit se déplacer! “Le ciel et la terre passeront, mais Mon Esprit — ou Ma Parole — ne passera pas”, a-t-Il dit. Elle ne peut passer: certainement pas!

  13. Encore ceci: “Les oeuvres que Je fais…”. Dieu est dans Son Eglise pour continuer Son oeuvre. C’est pourquoi Il a envoyé le Saint-Esprit. Mais Il savait que cela ne pourrait pas se faire de cette façon, qu’il fallait un autre moyen… Aussi, le Père envoya-t-Il le Fils, et mit tout ce qui est dans le Fils en vous. Et les mêmes oeuvres qu’Il a accomplies — exactement les mêmes oeuvres que Jésus a accomplies — tu les accompliras aussi, toi, Eglise! Aimeriez-vous accomplir les oeuvres de Dieu? Jésus a dit: “Si vous voulez accomplir les oeuvres de Dieu, croyez en Moi”. Comment croirez-vous en Lui? C’est impossible, jusqu’à ce que vous ayez reçu le Saint-Esprit, parce qu’aucun homme ne peut dire que Jésus est le Fils de Dieu; vous répétez seulement ce que quelqu’un d’autre a dit.

  14. — «La Bible dit qu’Il est le Fils de Dieu: je crois la Bible». Parfait! La Bible dit qu’Il est le Fils de Dieu; je crois la Bible». — «Le pasteur dit qu’Il est le Fils de Dieu; je crois le pasteur!». — «Maman dit qu’Il est le Fils de Dieu; je crois maman!». — «Mon ami dit qu’Il est le Fils de Dieu; je crois mon ami!». — Mais le seul moment où je puis dire qu’Il est le Fils de Dieu, c’est lorsque le Saint-Esprit descend en moi et rend témoignage de Lui-Même! Alors je sais qu’Il est le Fils de Dieu.

  15. Aucun homme ne peut dire que Jésus est le Christ, si ce n’est par le Saint-Esprit. Voilà! Aucun homme, parlant par l’Esprit de Dieu, ne dira que Jésus est anathème, ou ne dira qu’Il est ceci aujourd’hui, et cela demain. Ce serait Le rendre faible et faillible. Non! Il est Le Même hier, aujourd’hui, et éternellement. Tout esprit authentique en rendra témoignage!

  16. Jésus dit: “Les oeuvres que Je fais, vous les ferez aussi” (Jean 14.12) — les mêmes oeuvres!

Oh, ils disent: «L’église fait de plus grandes oeuvres aujourd’hui». En quoi?

Lui a dit: “Les oeuvres que Je fais”.

Ils répondent: “Nous avons des missionnaires dans le monde entier, c’est une oeuvre plus grande”.

  1. Mais Lui a dit: “Les oeuvres que Je fais”. Alors, faites-les; faites-les d’abord, et ensuite vous parlerez de missions!

  2. J’ai parlé ici il y a quelques jours d’un Mahométan qui disait: «Mahomet est mort, c’est vrai. Il est dans la tombe; mais un jour, il ressuscitera!». Il ajouta: «S’il sort du tombeau, le monde entier le saura en vingt-quatre heures! Vous, vous dites que Jésus est ressuscité il y a deux mille ans, et il n’y a pas un tiers du monde qui le sache!». — C’est parce que vous en parlez d’un point de vue intellectuel. Si cette grande église de Dieu, dans son ensemble (comprenant les Catholiques et les Protestants), avait reçu le Saint-Esprit, ce monde serait solidement établi dans le christianisme. Le communisme n’existerait pas. Il n’y aurait pas de choses telles que la lutte des classes, l’inimitié, l’envie ou la haine. Jésus serait assis sur Son Trône. Nous nous promènerions dans le Paradis de Dieu, ayant la Vie Eternelle, vivant pour toujours, déjà ressuscités dans un corps nouveau; marchant sans jamais vieillir, grisonner ou être malades, sans plus jamais avoir faim, marchant dans l’allégresse du Seigneur, en parlant avec les animaux, et… Oh, quel jour glorieux!

  3. Mais nous avons fait tout autrement que ce qu’Il a dit. “Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création”. Que fait l’Evangile? Il ne vient pas seulement en paroles, mais en puissance et dans les manifestations du Saint-Esprit. L’Evangile est la Parole de Dieu manifestée. Ce n’est pas vous qui pouvez faire cela!

  4. Jésus savait qu’Il devait vivre dans Son Eglise, donc Il savait que nous aurions des écoles de théologie. Et vous ne recevrez jamais cela dans une école de théologie. Ils seront contre, parce que tout ce qu’ils savent n’est que de l’érudition humaine, “credo” et dénominations, au moyen desquels ils veulent gagner leur vie. Ils vous établissent ainsi dans ce système, et vous font membres de cette organisation, en vous citant quelques extraits de ces credo qui vous paraîtront absolument parfaits. «La sainte église universelle, notre mère, qui existe depuis de nombreuses années». Le diable aussi! Il a été chassé de presque partout, mais il continue à faire la même chose. Parfaitement! Oh, ils vont essayer de citer ces…

  5. Or, Jésus savait qu’il y aurait un grand mouvement intellectuel comme il y en avait à Son époque, prescrivant jusqu’à la façon de laver la vaisselle, de se vêtir, de porter leurs cols raides, et de tout faire comme ils le faisaient. Il savait qu’ils feraient ces choses C’est pourquoi Il dit: “Attendez! Je ne vous laisserai pas orphelins; Je reviendrai pour être avec vous. C’est pourquoi ‘les oeuvres que Je fais, vous les ferez aussi’”.

  6. Le but de Dieu, en envoyant le Saint-Esprit, était de continuer, grâce à une poignée d’hommes, à manifester Dieu au monde (c’est exactement cela), non par un “credo”, non par une dénomination, mais par la puissance de Sa résurrection, en faisant de Sa Parole une réalité, en accomplissant Sa Promesse et en Se tenant aux côtés d’une minorité de croyants en Dieu, pour qu’ils voient les cieux obscurs reculer et la Puissance de Dieu S’avancer et prendre toutes choses en mains. Amen! C’est cela qu’Il veut. C’est pour cela que le Saint-Esprit a été envoyé. C’est dans ce but qu’Il L’a envoyé. Nous savons ce qu’Il est maintenant. Et c’est pourquoi Il L’a envoyé.

  7. Donc, aucun autre sang ne pourrait sanctifier le peuple. Je ne pourrais pas vous sanctifier, et vous ne pourriez pas me sanctifier, parce que nous sommes tous nés du sexe. Mais Jésus est né sans l’intervention du sexe. C’est vrai. C’est pourquoi Son Sang avait un pouvoir sanctificateur. Et Dieu descendit, prenant un corps de chair; Il vécut dans ce corps et versa ce Sang pour la sanctification; et par ce Sang, Il a chassé complètement la culpabilité et la honte du péché. Alors, si nous avons la foi, si nous croyons cela, Dieu descend dans ce corps humain grâce à la sanctification opérée par ce Sang. Par sa foi, il permet à Dieu de faire de lui un enfant d’Abraham, croyant que ce Sang viendra en lui, ce Sang pur qui serait un miracle semblable à celui de Son Sang.

  8. Abraham marcha dans la foi presque jusqu’à sa mort. Il garda la foi en la promesse de Dieu pendant vingt-cinq ans, — il crut jusqu’à ce qu’il fut presque centenaire. Et Sarah, âgée de soixante-cinq ans, crut jusqu’à l’âge de quatre-vingt-dix ans. Ils étaient tous deux déjà bien près de la mort… Et Dieu dit: “Afin que les gens puissent être sûrs de ne pas manquer cela, conduis ton fils sur la colline, et offre-le là-haut en sacrifice”.

  9. Il avait dit à ses serviteurs: “Restez ici, avec l’âne, et attendez. Mon fils et moi allons là-bas et nous adorerons, et puis nous reviendrons”. Oh, comment allait-il faire? Abraham dit: “Je l’ai reçu comme venant de chez les morts, et je sais que Celui qui me l’a donné comme tel — venant de chez les morts — est capable de le ressusciter d’entre les morts si je garde Sa Parole, Il est capable de Le ressusciter d’entre les morts!”. C’est comme s’il parlait de Christ!

  10. Et voilà, par cette cellule de Sang, le Saint-Esprit est venu, S’enfermant dans un corps appelé Jésus. Ce Sang fut sanctifié, par la foi, pour appeler les rachetés — les élus de Dieu. Et quand vous avez accepté, alors le Saint-Esprit balaie hors de vous toute méchanceté; Dieu Lui-même est entré pour accomplir Sa volonté.

  11. Là-bas, il y a ce patron avare et grincheux; il y a ce vieux Untel, ici, qui fait telle ou telle chose, et ce vieux bonhomme hostile… Un homme rempli du Saint-Esprit restera ferme devant de telles choses. Amen!

  12. Ils tinrent compte… Ils étaient ignorants et illettrés, mais ils tinrent compte de ce qu’ils avaient été avec Jésus. C’est pour cela que le Saint-Esprit est venu.

  13. Un vieux petit pêcheur qui ne pouvait même pas signer de son nom; mais il se leva et dit: “Qui allons-nous croire, les hommes ou Dieu? (Amen!) Sachez-le, nous continuerons à prêcher au Nom de Jésus”. Quelle audace!

Il savait qu’il… “… il avait une demeure, là-bas”. [Frère Branham chante ce cantique — N.d.R.] C’est vrai! Il était un pèlerin et un étranger ici-bas; il cherchait la Cité à venir. Quelle importance pouvait avoir pour lui ces prêtres hypocrites? Il était sous l’autorité du Dieu du Ciel, qui avait engendré Son Fils, le Christ Jésus; Il l’avait rempli de l’Esprit du Dieu qui a fait les cieux et la terre. Et voilà! Il n’avait pas peur de lui. Oh, non!

  1. La mort… bien sûr, lorsqu’ils firent saisir Etienne, ils dirent: “Retire ce que tu as dit!”. Il répondit: “Hommes au cou raide, et incirconcis de coeur et d’oreilles! Vous vous opposez toujours au Saint-Esprit. Ce que vos pères ont été, vous l’êtes aussi!”.

Ils dirent: “Nous te battrons à mort!”. Il répondit: “Vous ne le pourrez pas!”.

— “Tu vas voir!”. Ils saisirent de grosses pierres et commencèrent à les lui jeter pour lui fracasser la tête.

  1. Il leva les yeux, et dit: “Je vois les Cieux ouverts. Je vois descendre l’échelle. Je vois Jésus debout à la droite de Sa Majesté!”. Et la Bible n’a pas dit qu’il mourut: il s’endormit. Oh! je vois un ange descendre et le saisir, et le bercer comme une mère berce son enfant jusqu’à ce qu’il s’endorme. Oh, c’est certainement cela le but du Saint-Esprit. Et c’est pour cela que Dieu envoya le Saint-Esprit.

  2. Le Saint-Esprit est venu pour vous donner la puissance. J’ai ici d’autres textes de l’Ecriture. Une minute! Le Saint-Esprit est venu pour vous donner la puissance (je suis beaucoup trop distrait, ce soir!), pour vous donner la puissance, la puissance dans la prière.

  3. Prenez une personne qui a mené une vie droite, mais qui n’a que des échecs. Pourtant, c’est une bonne personne: «Bien sûr que j’aime le Seigneur, frère Branham!» — mais elle n’a que des échecs! Jamais une prière exaucée! Mais que cette pauvre femme soit une fois remplie du Saint-Esprit, observez alors ce qui arrive! Quand elle vient devant Dieu, il n’y a plus d’échecs! Elle vient hardiment et avec foi au Trône de Dieu! Elle en a le droit parce qu’elle est une fille de Dieu par sa nouvelle naissance. Prenez ce pauvre homme, tellement poltron de nature. Le patron bouscule tout le monde, Il lui répondra alors: «Attendez une minute!» — Quelque chose a changé, vous voyez? Il a reçu le Saint-Esprit! C’est Lui qui vous donne la puissance; votre vie est pleine de puissance.

  4. Il vous donne la puissance dans vos paroles. C’est pourquoi ces gens qui se tenaient là-bas, effrayés… Pierre, Jacques, Jean, Luc et tous les autres, ils étaient montés dans la chambre haute en disant: «Oh, nous ne pourrons jamais tenir contre eux. Attendez… il y a le Docteur Untel, là-bas. Il y a le Rabbin Untel — vous savez, celui qui a quatre diplômes. Comment donc pourrions-nous discuter avec lui!».

Pierre dit: “Je me souviens d’avoir un jour vendu du poisson à cet homme. Quand il parlait, je ne pouvais même pas comprendre de quoi il parlait. Oh, je ne pourrais jamais l’affronter! Frères, que pouvons-nous faire?”.

Il nous a dit: “Attendez!”.

— “Mais nous sommes là depuis quatre jours!”.

— “Continuons à attendre!”.

— “Combien de temps?”.

— “Jusqu’à ce que…”.

— “A-t-Il dit que ce serait le cinquième jour?”.

— “Il n’a jamais dit combien de temps! Il a dit: “Jusqu’à ce que…!’”.

Alors, ils continuèrent à attendre. “Combien de temps?”.

— “Jusqu’à ce que…!”.

— “Huit jours ont déjà passé!”.

«Jusqu’à ce que…!”.

— “Neuf jours ont déjà passé!”.

— “Jusqu’à ce que…!”.

  1. Enfin, quand le jour de la Pentecôte arriva, ils étaient tous au même endroit, d’un commun accord. Dieu avait été au-dessus d’eux dans une Colonne de Feu. Dieu avait marché avec eux sur la terre. Maintenant, quelque chose d’autre allait arriver. Quelque chose allait arriver. Ils étaient tous réunis au même endroit, d’un commun accord. Et soudain, un bruit descendit du ciel comme un vent puissant et impétueux, et ce bruit remplit la pièce où ils étaient assis. Des langues séparées se posèrent sur eux. Ils se mirent à bégayer et balbutier. Avez-vous jamais entendu quelqu’un bégayer? Ils firent: «Euh… Euh… Euh…» [frère Branham imite quelqu’un qui bégaie — N.d.R.]. Vous voyez? Ils ne pouvaient rien dire. “Séparé, fendu”, comme un sabot fendu. Cela signifie quelque chose qui est “fendu, séparé”. Ils ne parlaient pas; ils ne bredouillaient pas; ils ne faisaient rien qu’une sorte de bruit. Des langues séparées semblables à du feu s’installèrent sur eux. Oh, ils ne purent se contenir. Ils furent tous remplis du Saint-Esprit!

  2. Alors, qu’arriva-t-il? Ils descendirent dans la rue. «Où est ce Rabbin Jones? où donc est cet homme, où est ce géant intellectuel? Dieu était au-dessus de nous avec Moïse dans le buisson ardent. Il nous a nourris de la manne du Ciel. Il a marché avec nous pendant trois ans et demi, ici sur la terre. Mais maintenant, Il est en moi. Ce n’est pas moi qui parle, c’est Lui. Je sais qui Il est; je sais qui je suis. Je ne suis plus moi-même: c’est Lui qui est en moi. Faites venir cet homme!».

Vous, hommes d’Israël, et vous qui habitez la Judée, sachez ceci, et écoutez ma voix! “Vous tous, prédicateurs et rabbins!”. — Puissance de la Parole! — Oh! “Ces hommes ne sont pas ivres… (se dressant contre cette petite minorité, dix mille ou plus contre cent vingt), ces hommes ne sont pas ivres, comme vous le supposez, vu que c’est la troisième heure de la journée”. (Je suis un prédicateur du Plein Evangile.) Mais voici qu’arrive ce qu’a dit le prophète Joël: “Dans les derniers jours, dit Dieu, Je répandrai de Mon Esprit sur toute chair; vos…”. Vous voyez Marie, dansant dans l’Esprit, parlant en langues, etc.…? “… sur toute chair, sur Mes servantes, Je répandrai Mon Esprit. Je ferai paraître des signes dans les cieux et sur la terre, du sang, du feu et des colonnes de fumée”. Dieu était dans Son peuple. Amen!

— “Bon alors, quel diplôme avez-vous? de quelle école sortez-vous?”.

  1. — “Cela n’a plus aucune importance!”. Et il commença à faire couler à flots les Ecritures.

David dit de Lui: “Je voyais constamment le Seigneur devant moi, parce qu’Il est à ma droite, afin que je ne sois pas ébranlé. Aussi, mon coeur est dans la joie, et ma langue dans l’allégresse; et même ma chair reposera avec espérance, car Tu n’abandonneras pas mon âme dans le séjour des morts, et Tu ne permettras pas que Ton Saint voie la corruption…”.

“… Qu’il me soit permis de vous dire librement, au sujet du patriarche David, qu’il est mort, qu’il a été enseveli, et que son sépulcre existe encore aujourd’hui parmi nous. Comme il était prophète, il a prédit la venue du Juste. Sachez que ce même Jésus, que vous avez crucifié avec des mains sacrilèges, Dieu l’a fait Seigneur et Christ”.

Ils dirent: “Hommes, frères, que devons-nous faire pour être sauvés?”.

  1. Il leur répondit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au Nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit. Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux gui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera!”. Amen!

  2. Aussi longtemps que Dieu a un peuple, que Dieu a une Eglise, Dieu veille à ce que le Saint-Esprit marche avec eux. C’est pour cette raison que Dieu a donné le Saint-Esprit. Des intellectuels viendront, comme cela a toujours été le cas. Mais Dieu a une minorité quelque part. Dieu a une petite Eglise qui avance, demeurant dans la Lumière, avec le Baptême du Saint-Esprit, et proclamant la Lumière. Et ce seront eux qui, par leur témoignage, jugeront le monde. La Bible ne déclare-t-elle pas que Jésus a dit: “Heureux ceux qui ont le coeur pur, car ils verront Dieu!”? Et ailleurs, n’est-il pas dit que les justes — les saints — jugeront la terre? C’est certain! Votre témoignage d’aujourd’hui apportera le jugement sur cette ville. Notre témoignage du Baptême du Saint-Esprit et de la puissance de Dieu, d’une vie sanctifiée, attireront les jugements sur cette ville.

  3. Les premiers seront les derniers; les derniers seront les premiers. Je ne suis pas responsable de Sankey, de Moody et de leur résurrection. Ils ne seront pas responsables de moi ou de ma résurrection; mais moi, je me tiendrai sur cette base pour rendre mon témoignage! Et vous aussi! Et ainsi, par la diffusion de votre lumière, par le Baptême du Saint-Esprit, et par la vie que vous vivez actuellement, de même que par les choses que Dieu a faites pour prouver qu’Il agissait parmi nous… Avec leur intelligence, ils s’en sont écartés, et ils seront jugés par les saints. Ils sont déjà jugés; le jugement a déjà été prononcé.

  4. Je parlais de la puissance de la prière; de la puissance de la parole; de la puissance d’une vie sainte. Amen! C’est ainsi que le Saint-Esprit agit!

  5. Certains d’entre vous continuent, disant: «Mais, je ne peux absolument pas cesser de boire! Je ne peux pas cesser de faire ceci ou cela!». Mais le Saint-Esprit vient habiter en vous pour chasser de vous tous ces «je ne peux pas!». C’est vrai! Il fait en sorte que les femmes cessent de se couper les cheveux, qu’elles ne portent plus de shorts ni de pantalons (il n’y a pas d’excuses à cela!), qu’elles ne cancanent plus. Oh, oui, c’est pour cela qu’il y a le Saint-Esprit: pour vous faire vivre une vie sainte, Il vous fera obéir constamment aux instructions de la Bible.

  6. Une femme dira par exemple: «Il fait trop chaud pour que je les porte longs! Si je me laisse pousser les cheveux, cela va me donner des maux de tête!». Mais, pour le Saint-Esprit, ce n’est pas une excuse. Il est là, Lui, pour vous faire agir correctement. Il S’en tiendra strictement à la Parole! C’est ce que fait le Saint-Esprit. C’est pour faire en sorte que vous, les hommes, détourniez la tête de ces femmes à moitié nues, et cessiez de les convoiter. Vous appartenez à une église! — c’est ainsi que Lui agit.

  7. Il vous fait cesser de fumer, de boire, et de vouloir être quelqu’un d’important. Il vous guérira de tout cela! Si vous faites encore ces choses, Il vous humiliera. C’est pour cette raison qu’il y a le Saint-Esprit. Il est là pour que votre vie soit sainte! (c’est vrai!): pour faire cesser vos cancans, pour que vous ne jouiiez plus aux cartes ou à l’argent, et toutes ces autres choses que vous faisiez en cachette. Il vous empêchera de continuer à tromper votre femme. C’est cela qu’Il fera. C’est vrai! Il vous fera abandonner le désir de vouloir épouser la femme de quelqu’un d’autre. C’est l’exacte vérité! Voilà ce qu’Il est. Il est là pour vous faire vivre une vie sainte. C’est cela, la puissance du Saint-Esprit, la puissance de placer vos affections sur les choses d’En-Haut, là où Dieu Se trouve…?…La pensée de Christ en vous… Vous ne pouvez pas vous empêcher de voir ces choses, mais quand vous les voyez, vous détournez la tête. C’est vrai!

  8. Vous direz: «Je ne peux pas le faire. Oh, je ne peux absolument pas le faire!». Evidemment que VOUS ne le pouvez pas! Mais c’est pour cela que le Saint-Esprit vient! C’est cela qu’Il fait. Il vient vous débarrasser de toutes ces vieilles habitudes et de ces choses que vous faites… cette vieille habitude de répondre à l’injure par l’injure, de vous distinguer, disant: «Dieu soit béni, je suis un Méthodiste! Je ne veux rien avoir à faire avec tous ces fanatiques!». Le Saint-Esprit vient vous débarrasser de cet état d’esprit.

  9. — «Je suis Baptiste!».

— «Je suis Presbytérien: je ne veux pas me mêler à ce petit groupe de fanatiques!». Le Saint-Esprit vient vous débarrasser de toute cette raideur. Voilà ce qu’Il est! Il vous lave dans le Sang; Il efface tous vos “faux-plis”! C’est cela qu’Il est venu faire. Il vient vous redresser; redresser ce qui est tordu. C’est ce qu’Il est venu faire: tout redresser, abaisser les lieux élevés, et que toutes les montagnes aient l’air de danser comme des petits moutons, et que toutes les feuilles battent des mains en vous voyant. [Frère Branham frappe dans ses mains — N.d.R.]. Les oiseaux chantent alors différemment. De joyeux carillons sonnent. Il n’y a pas d’excuses! C’est cela qu’Il est venu faire. C’est pour que vous fassiez ces choses que Dieu envoie le Saint-Esprit; pour que vous marchiez avec Lui.

  1. Je ne voudrais pas vous blesser, mais je vous ai dit que je suis ici pour vous parler en toute franchise. De temps en temps, et pour ne pas trop vous faire souffrir, je m’écarte un peu de mon sujet (sans jamais m’écarter de la vérité!), et je vous présente la chose de façon que cela ne vous heurte pas trop!

  2. Mais je voudrais vous dire quelque chose. Si la Bible déclare qu’il est mal pour une femme de se couper les cheveux et que, affirmant avoir reçu le Saint-Esprit, vous vous coupiez néanmoins les cheveux, je me demande si vous avez vraiment le Saint-Esprit! Ne vous emportez pas! S’il en est ainsi, cela montre qu’il y a encore une autre marque sur vous.

  3. Si la Bible dit qu’il est mal pour une femme de porter des vêtements d’homme, et que vous portiez des combinaisons-salopettes et des pantalons dans la rue… vous femmes adultes… Je pense que c’est très bien pour les petites filles; elles jouent ensemble avec des petits garçons. Mais quant à vous, femmes adultes de quinze, seize, dix-huit ans, et jusqu’aux grand-mères elles-mêmes qui se promènent ainsi dans la rue… La Bible dit que c’est une abomination aux yeux de Dieu, pour une femme, de porter ces vêtements. Et pourtant, vous les portez et vous dites que vous avez reçu le Saint-Esprit? Parfois, je me demande si vous L’avez vraiment! Le Saint-Esprit, Lui, obéira à la Parole de Dieu à la lettre! Et quand j’écoute un prédicateur qui, en chaire, n’a pas reçu suffisamment de grâce pour prêcher sur le Saint-Esprit, je doute fort qu’il L’ait! — Eh bien, voilà pourquoi il y a le Saint-Esprit!

  4. C’est pour donner l’onction au prédicateur. C’est pour donner la sainteté au groupe. C’est pour mettre l’Eglise en ordre. C’est pour apporter une unité d’esprit. C’est pour nous unir avec puissance. C’est pour nous unir dans l’amour, l’amour fraternel. Peu importe que vous soyez Méthodiste, Baptiste, Presbytérien, Luthérien, ou tout ce que vous voudrez, si nous avons tous été baptisés par un seul Saint-Esprit en un seul Corps, nous sommes devenus membres du Corps de Jésus-Christ. Que ce soit dans le présent ou le futur, il n’y a rien, ni disette, ni famine, rien qui puisse nous séparer de l’amour de Dieu, de l’amour de Christ — de l’amour de Dieu qui est dans le Christ; parce que nous sommes nés de Son Esprit, lavés dans Son Sang. Nous sommes devenus de nouvelles créatures. Voilà ce que Dieu est venu faire. Voilà pourquoi il y a le Saint-Esprit. Parfaitement! C’est pour cela!

  5. Maintenant, vous tous: regardez-moi en face! Beaucoup de mains se sont levées pour manifester que vous aviez reçu le Saint-Esprit. Vous voyez? Il y en avait beaucoup! Maintenant, je vais taper un peu sur le clou! Ceci est enregistré. Mais nous nous arrêterons plus longuement là-dessus demain soir. Si vous dites que vous avez le Saint-Esprit et que vous commettiez toutes ces erreurs, je me demande ce qui peut bien vous conduire. Dieu ne vous conduira jamais hors de la Parole. Il vous maintiendra dans la ligne de la Parole, parce qu’Elle est la loi même de Dieu pour Son Eglise, pour Son peuple, pour les femmes et pour les hommes.

  6. Vous direz: «Cela ne me fait pas de mal de faire ceci ou cela». Vraiment? La Parole dit le contraire! Et si le Saint-Esprit est en vous, Il vous conduira directement à la Parole. Il n’y aura pas d’excuses. Dieu n’admet ni modifications, ni excuses. Il donne la loi, et vous vous y conformez. C’est tout! C’est le même critère pour tout le monde. Vous suivez tous le même chemin.

  7. Pierre dit: “Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ pour la rémission de vos péchés, alors vous recevrez le don du Saint-Esprit”. Vous voyez? C’est ainsi. Nous devons partir de ce point et suivre la filière.

  8. Oh! je ne voudrais pas vous blesser. Je vous aime trop. Mais, frères et soeurs, comprenez-vous que je sais que je dois me tenir aux derniers jours, à la résurrection, avec cette génération de gens et rendre des comptes pour cette Parole? Et le Saint-Esprit me montre ces choses, et je voudrais les prêcher partout! Où en êtes-vous? Comment allez-vous agir vis-à-vis de ces choses? Vous ne pouvez pas le faire, mes amis. Arrêtez-vous! Quoi que vous fassiez de mal, arrêtez donc! Vous dites: «Je ne peux pas!». Alors, vous n’avez pas encore le «Je peux» en vous. Quand le Saint-Esprit vient, Il vous donne la puissance sur le monde et les choses du monde. Ecoutez ce qu’Il dit: “Si vous aimez le monde et les choses du monde, c’est parce que l’amour de Dieu n’est point en vous”. Il n’y a pas d’excuses. Il le dit clairement et nous devons aller jusque là.

  9. Je sais que vous pensez que je suis terrible. Mais j’ai simplement «terriblement raison». Prenez garde. C’est la vérité!

  10. Maintenant, venons-en au fait, frères et soeurs. Ne laissez pas ceux de ces facultés d’intellectuels des environs vous dire: «Oh, tout cela est démodé!». Si cela est démodé, alors Dieu est démodé. Et si Dieu est démodé, je le suis, moi aussi. Amen! Je veux être comme Lui! Pourquoi? Parce que Son Esprit est en moi, et qu’Il a faim et soif, rejetant tout ce qui est contraire à la Parole…

  11. Si les gens disent: «Si un homme joue un petit peu aux cartes pour s’amuser, et mise un franc ou deux, il n’y a pas de mal à cela!». Dieu, Lui, dit que c’est mal!

  12. — «Oh, je bois juste un petit verre avec les copains de temps en temps, je suis juste un peu “lancé” de temps en temps…». Mais Dieu dit: “Malheur à lui…”.

  13. Vous dites: «C’est très bien frère Branham. Je me coupe les cheveux pour une bonne raison: vous savez, toutes les femmes le font». Peu importe ce que font les autres femmes! Elles ne sont ni votre modèle, ni votre chef. Si vous avez le Saint-Esprit en vous, vous suivrez Ses instructions, sans vous occuper de ce que les gens disent autour de vous.

  14. — «Frère Branham, il fait tellement chaud: je ne peux pas faire autrement que de mettre ces petits vêtements-là». L’enfer est plus chaud que cela, ma chère soeur, permettez-moi de vous le dire! Souvenez-vous en!

  15. Le Saint-Esprit vous conduira toujours dans la Vérité, et Sa Vérité est la Parole! “Ma Parole est la vérité”. “Que toute parole d’homme soit reconnue comme mensonge, mais que Ma Parole soit reconnue pour vraie!”.

  16. Pensez-y, quelle abomination! Pourriez-vous l’imaginer? Ce sont des paroles terribles à prononcer de la part d’un prédicateur, mais je suis allé dans des salles d’attente, dans des endroits où… où on ne pouvait presque pas respirer: c’était tellement… et des saletés sur les murs!… Je pensais: «Comment peut-il y avoir des gens si bas tombés!». Et la puanteur! En entrant dans ces endroits, j’ai souvent pensé: «Quelle puanteur». Je devais me boucher le nez comme ceci pour me laver les mains. J’avais peur que, lorsque je toucherais le bouton de porte, il y ait des germes de maladies vénériennes et autres.

  17. Et je pensai: «Oh!…». Un jour, à l’aéroport, j’entrai dans un de ces endroits (ou bien était-ce dans une gare?) J’entrai dans un de ces endroits, et je pensai: «Oh, Seigneur!».

  18. Et Quelque chose me dit: «Voilà à quoi ressemble l’odeur du monde, pour Dieu!» C’est une abomination!

  19. Et quand je vois dans la rue une femme se conduisant ainsi et portant des vêtements d’hommes, je pense que c’est bien à quoi cela ressemble, pour Dieu; c’est une abomination, quelque chose de sale et de nauséabond devant Dieu. Pourtant, le dimanche, elle va à l’église, toute peinturlurée. Voici venir un homme, là-bas, qui boit, triche et aime l’argent; il roule son voisin et ferait n’importe quoi pour se procurer un peu plus d’argent; il fait ces choses, joue à l’argent, fume, boit, ment — et puis s’en va à l’église et rend témoignage! Abomination et corruption. C’est cela, l’église intellectuelle!

  20. Il dit: «Eh bien, mais j’appartiens à l’église!». Oui! Mais, là-bas, on doit laisser les gens dehors pendant un quart d’heure, pour que tous les diacres, et tous les autres, puissent fumer (et le pasteur aussi), avant que vous puissiez entrer à l’église pour le service. Ecartez-vous de toutes ces choses malpropres. “Celui qui souille un corps, Je le détruirai!”. C’est Dieu qui l’a dit.

  21. Et aujourd’hui, le quatre-vingt-dix et quelques pour-cent de ceux qui meurent du cancer de la gorge et des poumons meurent du fait qu’ils fument la cigarette. “Celui qui souille un corps, Je le détruirai!”. Mais ils sont tellement sur la pente de l’enfer qu’ils ne s’en rendent même pas compte! Et il y a des pasteurs avec quatre grades universitaires qui se tiennent en chaire et qui prêchent — et eux-mêmes, ils fument! Laissez-moi vous dire quelque chose, mes frères. Le Saint-Esprit a été envoyé pour appeler les hommes et les femmes à sortir de toutes ces choses! Séparez-vous! Le mot église signifie être séparés, hors de. “Sortez du milieu d’eux!”, dit la Bible. “Ne touchez pas à ce qui est impur, et Je vous accueillerai; et vous serez pour Moi des fils et des filles, et Je serai votre Dieu”. Oh! je n’ai pas l’intention d’être méchant, mais je veux être franc et véridique. Oui! Absolument! Oh, que toutes ces choses sont horribles!

  22. Hommes et femmes, où en sommes-nous aujourd’hui? Où allons-nous? Arrêtons-nous un instant.

  23. L’autre soir, sur un vieux siège, là, dans la salle (je dois bientôt conclure), après avoir prié trois ou quatre jours, j’arrivai en marchant et en réfléchissant à un point tel que je pensai: «O Dieu! j’en arrive au point de ne plus savoir que faire!». Je dis: «O Dieu, nous sommes à la fin de la route; et je me rends compte que j’ai été négligent. J’avais des visites à faire, mais j’étais fatigué et je ne voulais pas les faire». Alors, je pensai: «Je peux voir notre Seigneur, trébuchant dans l’obscurité; Il était si fatigué qu’Il pouvait à peine mettre un pied devant l’autre, mais Il n’était pas trop fatigué pour Se pencher sur la femme qui apportait son enfant mort, allant même jusqu’à toucher la bière, et employant le peu de force qui Lui restait pour ressusciter l’enfant. Alors, comment puis-je être fatigué? Que m’est-il arrivé, Seigneur?». Je pensai: «Eh bien, je vieillis! Je ne peux pas faire cela».

  24. Il y eut Moïse (je sers le même Dieu que Lui), qui marcha jusqu’à cent vingt ans. Il y eut Caleb, qui se tint debout, à l’âge de quatre-vingt-dix ans avec une épée à la main, et qui disait “Josué a mis cette épée dans ma main il y a quarante ans, et je suis tout aussi vaillant aujourd’hui qu’alors”. Amen!

  25. Je dis: «O Dieu, aie pitié de moi! Regarde, je suis toujours…». Et je pris ma femme (qui était assise là-bas) par la main, et vins vers cette Bible, et je dis: «Chérie, j’ai été trop pessimiste. Le Saint-Esprit me condamne au-dedans de moi. Je pense à ces écureuils, là-bas. Je pense à Hattie Wright et à ses garçons. Je pense à ce que Dieu fit, montrant qu’Il était Dieu et qu’Il pouvait créer!». Alléluia! Je pensai: «Il y a des années qu’Il m’a dit: ‹Je ne te laisserai point; Je ne t’abandonnerai jamais. Nul homme ne tiendra devant toi tant que tu vivras. Je serai avec toi. Et par cette main, le discernement viendra à un point tel que tu connaîtras le secret des coeurs! Et cela augmentera de plus en plus›». L’année suivante, ces paroles furent parfaitement confirmées dans le monde entier. Voici venir cet autre grand ministère, encore bien plus glorieux! Je dis alors: «Chérie, je prends ta main. Par la grâce de Dieu et avec Son secours, que je n’aie jamais plus de pensées négatives. Que je puisse avancer vers le réveil pour prêcher comme je ne l’ai encore jamais fait! Que je puisse venir ici pour me sanctifier d’abord moi-même, puis pour ouvrir le chemin aux gens; que mes propres péchés, mes propres négligences et mes imperfections soient lavées dans le Sang afin que je puisse aller de l’avant et dire aux gens: «Suivez-moi!». C’est vrai! J’ai horreur d’entendre quelqu’un dire: «Allez! faites-le vous-même!». J’aime voir quelqu’un montrer le chemin. Parfaitement!

  26. Il y a quelque temps, il y eut un incendie dans cette ville, quand l’usine de la Compagnie de pétrole Pfau brûla. On fit venir d’abord les pompiers de Jeffersonville. Un de mes amis (un brave homme), n’avait jamais vu un incendie aussi grand; il allait de l’un à l’autre, disant: «Jetez un peu d’eau par ici; jetez un peu d’eau par là!».

Ensuite vinrent ceux de Clarksville: «Ding, ding, ding, ding». Ils arrivèrent à toute vitesse: le chef des pompiers sauta au bas de la voiture, et dit: «Allez, jetez un peu d’eau ici! Cassez-moi cette vitre. Arrosez-moi ça là-dedans!».

  1. Mais, de l’autre côté de la rivière vinrent les pompiers de Louisville qui étaient mieux entraînés. La voiture était à peine arrêtée que le chef était déjà à l’extrémité de l’échelle! Quand l’échelle monta, il était à la tête! Alors, il donna un bon coup de hache, cassa la vitre, et dit: «Allons-y!». Voilà comment il faut agir: le feu fut éteint en quelques minutes. Pas question de: «Un peu d’eau par ici! un peu d’eau par là!». Cela me fait penser à certains de ces prédicateurs intellectuels.

  2. Allons-y, avançons! Je sais qu’Il est la Vérité!J’ai goûté et j’ai compris…?… Le Saint-Esprit a raison! Dieu est bon! N’essayez pas du un peu ici, un peu là! Allons à Lui! Il est là! Tout cela est pour vous! Dieu a donné Sa Puissance à Son Eglise. N’arrosez pas un peu ici, un peu là, sinon vous n’arriverez jamais à rien. Ouvrez le chemin! Amen! Nous ne pouvons même plus voir ceux qui nous ont devancés. Amen! Qu’allons-nous faire?

  3. Chaque personne assise ici est remplie de quelque chose (Je vais conclure, il le faut!). Vous ne pouvez pas être ici sans être plein de quelque chose. Vous avez une vie en vous. Cette vie vous dirige, et cette vie est gouvernée par un esprit. Vous pouvez être rempli du monde, aimant le monde et les choses du monde. Que Dieu soit miséricordieux envers vous. Vous pouvez être plein de credo venant d’une église, réciter quelques petites prières, ou implorer quelque défunt, ou faire le signe de la croix. Que Dieu soit miséricordieux envers vous.

  4. Vous pouvez être plein de religion; c’est pire. C’est vrai! Parfaitement vrai! La Bible dit que dans les derniers jours, ils seront très religieux, ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Eloignez-vous de tout cela! Si vous êtes plein de religion, vous êtes malheureux, vous n’avez que de la religion et c’est tout. Si vous êtes plein de credo, vous ne savez pas de quoi vous parlez. Si vous êtes plein du monde, vous êtes aveugle!

  5. Mais vous pouvez être rempli du Saint-Esprit. Amen! J’espère que vous l’êtes. Et si vous ne l’êtes pas, j’espère que vous le serez bientôt pleinement! Et si vous êtes plein du Saint-Esprit, qu’est-ce que vous avez? Vous avez la puissance; vous avez l’amour; vous avez la paix! “Je vous donnerai Ma paix, mais pas comme le monde la donne”. Vous avez reçu la paix. Vous êtes scellé. Vous avez reçu un signe. Amen! Vous avez le repos. Vous avez une joie ineffable et glorieuse. Vous êtes solidement ancré. Voilà ce que vous êtes quand vous avez le Saint-Esprit! Vous êtes passé de la mort à la Vie, attendant la résurrection générale du dernier jour!

  6. Notre Seigneur Jésus-Christ a dit qu’Il viendrait dans toute Sa gloire et dans Sa majesté… La mer rendra ses morts. Les corps corruptibles de ceux qui dorment en Lui… Comment entrez-vous en Lui? Par un seul Esprit, nous sommes tous baptisés pour former un seul Corps. Les corps corruptibles de ceux qui dorment en Lui seront changés et rendus semblables à Son propre corps glorieux, par lequel Il a le pouvoir de S’assujettir toutes choses. Jean dit: “J’entendis du Ciel une voix qui disait: Ecris: Heureux dès à présent les morts qui meurent dans le Seigneur! Oui, dit l’Esprit, afin qu’ils se reposent de leurs travaux, car leurs oeuvres les suivent!”. C’est pour cela qu’Il a envoyé le Saint-Esprit. Oh! certitude bénie! Jésus est avec moi. Je suis en Lui et Il est en moi; le Père est en Lui, et Il est dans le Père; et le Père est en moi, et moi en Lui.

    Jésus est avec moi!
    Quel avant-goût de la gloire divine!
    Je suis héritier du salut, acquis par Dieu,
    Né de Son Esprit, quand j’ai été lavé dans Son Sang.

    (Amen! Je n’échangerais cela pour rien au monde. Oh, mon Dieu!)

    Tous les rubis et les diamants, l’argent et l’or,
    Ses coffres en sont pleins; Il a des richesses inconnues.
    Car je suis l’enfant d’un Roi, je suis l’enfant du Roi:
    Ayant Jésus pour Sauveur, je suis un enfant du Roi.

  7. Amen et amen! Je n’échangerai jamais cela! Je n’échangerai jamais cela! Voici encore un autre passage de l’Ecriture. Quand vous êtes rempli du Saint-Esprit (si c’est ce que vous êtes), alors, qu’êtes-vous pour le monde?un étranger. (Je sais qu’il est tard, mais il n’est jamais trop tard pour ceci.) Un étranger!

    Nous sommes des pèlerins et des étrangers ici-bas,
    Nous cherchons la Cité à venir;
    Le bateau de la Vie viendra bientôt
    Pour rassembler Ses joyaux chez Lui.

  8. Je peux encore entendre clapoter l’eau là-bas, au bord de la rivière Ohio. Quand j’étais un jeune prédicateur d’environ vingt-deux ans chantant cela là-bas, et que j’entendis… Je levai la tête, et j’entendis une voix dire: «Lève les yeux!». Cette grande Lumière, suspendue là-bas, vint et descendit sur moi, et dit: «De même que Jean-Baptiste fut envoyé pour annoncer la première venue du Christ, de même tu auras un Message qui annoncera la seconde venue du Christ!». Oh, comment pouvais-je le croire! Mais pourtant, c’est arrivé. Et, ce soir, le feu des réveils brûle tout autour du monde! La glorieuse Eglise de Dieu rachetée s’est élevée au-dessus de ce monde. Et de grandes campagnes de guérison ont eu lieu avec des signes, des prodiges, et des miracles qui annoncent Sa venue.

  9. Vous êtes un étranger, vous êtes étrange. Vous faites des choses étranges, différentes de celles que vous aviez l’habitude de faire. Vous n’agissez plus comme auparavant. Quand le Saint-Esprit vient sur vous, et que vous en êtes rempli, vous ignorez les choses du monde. Vous méprisez les choses qui vous assaillaient auparavant; vous n’en tenez aucun compte. Alors, vous devenez quelqu’un qui agit bizarrement, un vilain petit canard aux yeux des gens. C’est comme le petit aigle couvé par une poule, sur lequel j’ai prêché dans: Quand l’Aigle éveille Sa Nichée! Pour les gens, vous êtes une créature bizarre. Mais vous marchez sur la Voie Royale. Amen! Oh, c’est une route glorieuse, celle qui même au Ciel! Et je marche sur la Voie Royale. On dira: «Regardez-moi ce fanatique, cet exalté, ce vilain petit canard! Voilà donc ce prédicateur exalté!».

  10. Un célèbre prédicateur méthodiste a dit à quelqu’un qui se trouve aujourd’hui à Louisville: «J’aimerais bien aider frère Billy, mais vous savez ce que cela ferait? Cela me romprait le cou». Vous n’avez pas besoin de vous faire rompre le cou pour moi: Il a donné Sa vie pour moi. Amen! Marchez simplement sur la Voie Royale; c’est tout. Oh! être rempli de Son Esprit; être né de Son Esprit! lavé dans Son Sang! Alléluia!

  11. Autre chose encore. Qu’est-ce qui vous fait faire cela? Vous êtes encore un être humain! Mais qu’est-ce qui vous pousse à le faire? Ce qui en est la cause, c’est que votre esprit vient d’En-Haut. C’est Dieu en vous.

  12. Quand je suis allé à Rome, j’ai remarqué que chacun avait un esprit romain. Quand je suis allé en Grèce, ils avaient tous un esprit grec. Quand je suis allé en Angleterre, ils avaient tous un esprit anglais. Il y a aussi un esprit américain: il est horrible!

  13. Quand je suis allé dans les catacombes Saint-Ange, à Rome, il y avait une pancarte à l’entrée: «Nous prions les femmes américaines de se vêtir afin d’honorer les morts!» — l’esprit américain…

Regardez-les descendre de l’avion avec leurs vêtements courts, et tout le monde qui vient pour les voir. Et voici Miss Amérique! C’est cela, l’esprit américain! Vous pouvez reconnaître d’où elle vient. Parée, traînant derrière elle un petit caniche morveux. Oh, Oui! Miss Amérique, c’est l’Amérique. Se pavanant comme cela… Pourquoi? Elle a l’esprit américain! Mais Jésus a dit… Il a témoigné contre cela. Il a dit: ”Vous êtes d’en bas; moi, Je suis d’En-Haut! Si vous avez l’Esprit de Christ en vous, alors vous êtes d’En-Haut! Vous êtes un étranger ici-bas. Mais vous avez la nature de l’endroit d’où vous venez: c’est ce que j’essaie de vous montrer.

  1. Un Romain est venu ici, et il s’est gratté la tête; un Allemand est venu ici; un Américain est allé là-bas. Bien, vous avez l’esprit du pays d’où vous venez. C’est ce qui nous rend si différents pour le monde. Vous êtes d’En-Haut! Vous êtes des citoyens d’un autre Royaume. Le croyez-vous? Voilà ce que fait le Saint-Esprit: Il a fait de vous des citoyens du Royaume de Dieu.

  2. Alors, si vous êtes un citoyen du Royaume de Dieu, comment vous fait-Il agir? — Comme Dieu agit dans Son Royaume. Et que fait Dieu dans Son Royaume? On y trouve la sainteté, la droiture, la pureté de pensée, la pureté d’Esprit, la puissance et l’amour pour ceux qui sont perdus, la guérison des malades, des miracles et des oeuvres glorieuses. C’est pourquoi, aux yeux du monde, vous passez pour un fou. Ils disent: «Ces gens sont complètement fous!». Vous voyez? Mais vous êtes un citoyen du Royaume.

  3. Encore un passage de l’Ecriture, si vous voulez l’inscrire: Jean 12, verset 24. Je vous le lis rapidement. Jésus dit: “Si un grain de blé tombé en terre ne meurt, il ne peut porter de fruit”. Une simple remarque, pour terminer. Et souvenez-vous, c’est indispensable pour chacun de vous — IL EST ABSOLUMENT NECESSAIRE, ESSENTIEL ET OBLIGATOIRE QUE VOUS RECEVIEZ LE SAINT-ESPRIT MAINTENANT, SINON VOUS NE POURREZ PAS PARTICIPER A LA RESURRECTION.

  4. Maintenant, attention! Dieu ne peut pas enfreindre Ses propres lois; nous le savons. Il obéit à Ses propres lois. Maintenant, considérons un grain de blé, comme Jésus l’a dit. Evidemment que “grain”, dans la Bible, peut se référer à du lin, ou à n’importe quelle autre graine: blé, maïs, n’importe quoi. C’est une céréale. Mais quand un grain de blé tombe sur le sol… Nous tous ici, nous savons ce qui arrive. Un grain de blé, ou un grain de céréale, peut avoir l’air aussi beau que possible; vous le mettez dans la terre, et ce grain a une vie perpétuelle. Il est enterré aujourd’hui, puis devient un épi, et retombe; il repousse, et retombe. C’est la vie perpétuelle. Si ce grain n’a pas le germe de vie en lui, aussi beau qu’il puisse paraître, il ne poussera jamais. Il ira dans la terre et pourrira et c’est tout! Une partie de lui (la matière) peut être employée comme engrais, mais pour ce qui est de revivre, il ne revivra jamais s’il n’a pas la vie perpétuelle en lui. Tout le monde sait cela. C’est impossible.

  5. Il peut y avoir deux hommes, tous les deux exactement pareils. L’un d’eux peut être un homme bon, faire de bonnes oeuvres, beaucoup de choses; mais s’il n’a pas la Vie Eternelle en lui-même, il ne se lèvera pas, le jour de la résurrection. Il ne le peut pas! il n’y a rien en lui qui puisse ressusciter! Il n’y a rien pour le relever; il n’y a pas de vie. Ainsi, vous voyez, mes chers frères et soeurs, que si un homme ne naît de nouveau, il ne peut en aucune façon revenir dans ce Royaume. Il ne le peut pas. “Si le grain de blé ne tombe en terre et ne meurt…”. Ici, Il parle de Lui-même. Mais Il n’avait pas la vie perpétuelle; Il avait la Vie Eternelle! Et cette Vie, Il vous L’a donnée pour que vous puissiez avoir la même Vie.

  6. Si vous n’avez que la vie humaine naturelle qui vous fait vous mouvoir, et vous porte aux plaisirs… “Celui qui vit dans les plaisirs est mort, même s’il vit” — vous ne pouvez ressusciter. Vous pourriez être la fille la plus populaire de votre école; vous pourriez être la partenaire la plus recherchée pour jouer aux cartes dans votre cercle mondain; vous pourriez être la femme la mieux habillée du pays; vous pourriez être la plus jolie; vous pourriez avoir le plus joli corps; vous pourriez être l’idole de votre mari; vous pourriez être toutes ces choses: c’est très bien! Mais, chère soeur, si vous n’avez pas en vous le Saint-Esprit, Lui qui est la Vie Eternelle: à la fin de la route, c’en est fini de vous. Mais, quelle que soit votre apparence, quelles que soient les qualités que vous possédiez — que vous soyez célèbre ou ignorée, belle ou laide — si vous avez la Vie Eternelle, vous vivrez pour l’Eternité.

  7. Quand la lune et les étoiles auront disparu, et que la terre se sera fondue avec les montagnes, que les déserts et tout le reste aura disparu, que le monde titubera comme un homme ivre rentrant chez lui le soir, et que les étoiles ne brilleront plus et tomberont du ciel, que la lune se changera en sang, que le soleil rougira et se voilera la face, quand on verra venir le Fils de l’homme, alors, vous resplendirez dans la justice de Jésus-Christ pour sortir du tombeau comme une femme jeune et belle, pour rejoindre votre fiancé et vivre pour l’Eternité; et vous vivrez pour l’éternité. Voilà pourquoi il y a le Saint-Esprit.

  8. Si vous vous sentez tant soit peu attiré vers Lui, ne Le repoussez pas. Qu’est-ce que le Saint-Esprit? C’est Dieu en vous! Quel est Son but? Continuer Son oeuvre parmi Son peuple; rassembler Son Eglise; conduire dans ce temps l’Eglise à une position bien au-delà de celle des Luthériens, des Méthodistes et des Pentecôtistes: dans la position de l’adoption, dans la grâce de l’enlèvement, en sorte que cette portion de l’Eglise ressuscite quand le Saint-Esprit y entrera. Et Il attirera à Lui tous les rachetés qui ont été touchés par cet Esprit. Ces Luthériens qui se levèrent avec toute la lumière qu’ils avaient reçue par la Justification; ces Méthodistes qui tombaient à terre (ils aspergeaient d’eau leur visage!), qui étaient jetés à terre, frappés par l’Esprit qui les avait sanctifiés; ces Pentecôtistes qui parcouraient les rues et qu’on appelait… “bredouilleurs”, de ceux qui parlent un tel “charabia”! Tous ceux-là se tiendront justifiés devant Dieu au jour de la résurrection, aussi certainement que cette Bible est ici devant moi. Si vous croyez que je suis un serviteur de Dieu (vous m’appelez Son prophète; je ne me donne pas ce titre moi-même, mais écoutez…), je vous dis, au Nom du Seigneur: CEUX QUI SONT EN CHRIST, DIEU LES EMMENERA AVEC LUI A SA VENUE, LORS DE LA RESURRECTION, ET CEUX-LA SEULEMENT QUI SONT EN CHRIST.

  9. Comment pouvons-nous être en Christ, chers amis? Par un “credo” qui nous unit tous? Non! Sommes-nous tous attirés par une poignée de main? Non! Par une certaine eau dans laquelle nous sommes tous baptisés? Non! En appartenant à une dénomination? Non et non! Mais: “Par… (1ère Epître aux Corinthiens, chapitre 12, verset 13), par un seul Esprit (le Saint-Esprit, l’Esprit de Dieu), nous sommes tous (Méthodistes, Baptistes, Luthériens, Presbytériens: marchez dans la Lumière, car Il est dans la Lumière; alors, nous sommes mutuellement en communion, et le Sang de Jésus-Christ, le Fils de Dieu, nous purifie de tout péché)… par un seul Esprit nous sommes tous baptisés et nous sommes faits participants de Sa grâce”.

  10. Vous ne pouvez pas passer en jugement. “Celui qui écoute ma parole, et qui croit (aucun homme ne peut croire, tant qu’il n’a pas le Saint-Esprit) et qui croit à Celui qui M’a envoyé (quand le Saint-Esprit a témoigné de Sa résurrection) a la Vie Eternelle, et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la Vie”. Quoi? — Mais non, vous ne passerez pas en jugement! Vous ne comparaîtrez pas devant le Trône Blanc pour être jugé; vous êtes jugé ici-bas. Vous avez été jugé quand, dans votre vie, vous avez dit: «Je ne vaux rien, et ma connaissance ne vaut rien. Seigneur, viens en moi! prends-moi et conduis-moi, Seigneur! Peu importe ce que dira ce monde insensé. Conduis-moi, Seigneur, par Ton Esprit». C’est à ce moment même que vous avez été jugé. Vous considérant vous-même comme un fou appartenant à Christ. Et, dans Sa justice, le jour de la résurrection, nous nous présenterons, revêtus de l’immortalité, rendus semblables à Lui.

  11. Il n’y a qu’un seul chemin. Lequel? “Nous avons tous été baptisés dans un seul Esprit pour former un seul Corps”. Et lorsque vous êtes dans ce Corps, ce Corps a déjà été jugé; et vous L’avez accepté en expiation pour vos péchés. Vous dites: «J’ai fait cela, frère Branham». Alors, si le Saint-Esprit est descendu et vous a donné Son Sceau comme Signe, Il vous a introduit dans le Corps de Christ. Vous avez changé de route, et vous êtes une nouvelle créature en Jésus-Christ. Vous êtes passé de la mort à la Vie. Les choses anciennes sont passées, et vous êtes un nouvel homme, en Christ.

  12. Oh! laissez-moi vous convaincre, frères et soeurs chrétiens, ne manquez pas ce réveil! Vous devez recevoir le Saint-Esprit. Qu’est-Il? C’est l’Esprit de Dieu. Quelle est donc Sa mission? De vous diriger, de vous guider, de vous remplir, de vous sanctifier, de vous introduire dans l’Eglise. Qu’est-ce qu’une église? Que signifie le mot “église”? “Appelés hors de, séparés (Oh, quel sermon je pourrais faire tout de suite là-dessus!), appelés hors de, séparés”. Etrangers, hors du monde, pèlerins et étrangers, proclamant qu’il n’y a aucun endroit terrestre où nous désirions vivre. Oh, mon Dieu!

  13. Vivant dans des tentes comme Abraham, Isaac, et Jacob. Ils ont proclamé qu’ils étaient des pèlerins et des étrangers, la semence ayant droit à l’héritage, et héritiers dès le commencement — le père et l’héritier! Nous sommes de leur race. Ils cherchaient une Ville dont Dieu était l’architecte et le constructeur. Amen! Ils cherchaient. Et aujourd’hui, leurs descendants cherchent encore une Ville qui…

  14. Je ne veux pas m’ajuster à ce monde. Je ne veux rien avoir à faire avec ce monde. Je cherche une Ville bâtie sur des fondations solides. Je cherche une Ville qui a la Vie Eternelle, où le soleil ne se couche jamais, où il n’y a pas de vieillesse, où l’on ne voit jamais le crêpe du deuil ni des tombes sur les collines. Je cherche cette Ville dont l’architecte et le constructeur sont Dieu.

  15. Il n’y a qu’une façon de la trouver. Il y eut une Pierre extraite de la montagne sans l’intervention humaine. Elle est venue dans le monde et l’a écrasé, et celui-ci est devenu comme la balle du grain sur l’aire du battage. Laissons cette Pierre, Jésus-Christ, cette Pierre d’achoppement pour le monde, Pierre de scandale, de risée, d’achoppement pour l’église; mais Pierre précieuse, Pierre d’attraction pour le croyant, Pierre de sûreté, de repos (Oh, mon Dieu!), le repos… Je sais que je suis passé de la mort à la Vie. Mon âme est en paix. “Venez à moi, vous tous qui vous fatiguez et qui êtes chargés, et moi, je vous donnerai du repos”. “C’est un signe dont on dira du mal”, a dit le prophète Siméon à Marie. Ce sera un Signe, c’est certain. Mais Il sera une Assurance; Il sera un Amour. Il sera une Satisfaction. Il sera quelque chose qui vous fera connaître que vous êtes passé de la mort à la Vie.

  16. Mon frère, ma soeur, en tant que votre frère, votre serviteur en Christ, laissez-moi vous persuader de tout mon coeur: ne laissez pas mes paroles passer au-dessus de vous, à côté ou au-dessous de vous. Recevez le Saint-Esprit dans votre coeur, et vous serez une personne heureuse sur cette terre. Je ne vous promets pas des millions de dollars. Non! Frère Leo, je pense qu’il y a eu beaucoup trop de ce genre de promesses; on a promis des millions de dollars et autres choses de ce genre… Nombreux sont ceux qui ont dit: «Devenez chrétien, et vous aurez un million de dollars, vous serez riche». Moi, je ne vous promets rien! Je vous promets ceci. La seule chose que je puisse vous promettre, c’est le salut. Sa grâce suffit au travers des épreuves. Les gens, le jour de la Pentecôte, ne désiraient même pas ce qu’ils avaient. Maintenant, on parle de millionnaires!…

  17. Ils ne désiraient pas ce qu’ils avaient, soeur Angie. J’aimerais que vous et Gertie chantiez un de ces jours “Homecoming Week”. Beaucoup d’entre eux ont disparu depuis. Oh, mon Dieu! Ils ne demandaient pas de grandes choses! Ils ne demandaient pas d’argent. Pierre a dit: “Je n’ai ni argent, ni or; mais ce que j’ai, je te le donne!”. Ce soir, je vous dis la même chose, mes amis. La joie, l’amour, la certitude que j’ai en Christ et dans Sa résurrection, tout ce que j’ai, je vous l’offre. Je vous l’offre en tant qu’enfants de Dieu. Et vous, venez à la croix, si Dieu vous appelle; restez-y et n’en partez plus!

Quand vous viendrez, demain soir, vous pourrez rester jusqu’à la fin; alors, vous vous lèverez, et nous prierons pour vous et nous vous imposerons les mains. La Bible l’ordonne: “Imposez-leur les mains pour recevoir le Saint-Esprit!”. Ensuite, vous rentrerez chez vous. Si vous restez ici, si vous restez toute la nuit, si vous restez le lendemain, et le surlendemain, si vous restez pendant toutes les vacances, si vous restez jusqu’au premier janvier et encore après, si vous restez “jusqu’à ce que…”.

  1. Quelque instruction que nous vous donnions demain soir, vous montrant par la Bible ce qui doit arriver, cela arrivera. Et quand Il viendra, alors tous les démons seront dans les tourments… Vous saurez que vous êtes passé de la mort à la Vie. Vous êtes une nouvelle créature en Jésus-Christ. Les carillons de fête résonneront dans le Ciel.

  2. Frère Ohtal, je vous le dis, cela nous transporte! Voici un vieil homme assis ici, un vieil ami à moi, qui était un gangster, toujours armé de revolvers, guettant les gens au coin des rues pour les tuer. Et qu’est-il arrivé? Un jour, il a compris, et il a cru à la Vie. Il a persévéré. Il a assisté à mes réunions. Le pauvre homme n’avait pas assez à manger, et il couchait dans des buissons, à côté de la tente, souffrant de la faim et de la soif. Un jour, le Saint-Esprit est venu. Oh, cher frère, Il vous a changé, n’est-ce pas? Il vous a apporté la Vie, et a chassé la mort. La haine vous a quitté, et l’amour l’a remplacée dans votre coeur. Oh, mon Dieu! L’hostilité et l’esprit de lutte vous ont abandonné; une nouvelle Vie est entrée en vous! Considérez ce que vous étiez, et ce que vous êtes, maintenant. Oh, les carillons de fête résonnent dans le Ciel. Mes amis, je ne trouve pas de mots pour exprimer ce que je ressens!

  3. Pour terminer, écoutez-moi. Si vous avez cru en mon témoignage en tant que serviteur de Christ, qui a essayé de vous montrer par la Bible de Dieu que ces choses sont la Vérité, et si mes paroles vous ont paru quelque peu étranges, regardez cette photographie prise par la science. Contemplez cette Colonne de Feu qui a conduit les enfants d’Israël, et considérez les fruits qu’elle a donnés. Voyez ce que le Saint-Esprit fait, ce qu’Il dit. Ce n’est pas moi qui parle, c’est Lui qui parle par moi. Vous voyez? Ce n’est pas moi qui guéris les malades, c’est Lui qui, étant en vous, les guérit. Ce n’est pas moi qui prêche: je suis un pauvre poltron qui s’enfuirait à la seule pensée de devoir prendre la parole. C’est Lui qui parle par ma bouche. Je ne connais pas la Parole, mais Lui la connaît! C’est ainsi! C’est ainsi! C’est comme cela, et Il Se tient là. Et ce même Ange de Dieu est présent ici dans cette salle, ce soir. Oh, combien je L’aime!

  4. Combien parmi vous veulent recevoir le Saint-Esprit? Examinez bien votre vie. Combien ne L’ont pas reçu, mais désirent Le recevoir? Levez la main, et dites: «Frère Branham, du plus profond de mon coeur, je veux recevoir le Saint-Esprit!». Dieu vous bénisse toujours et partout!

  5. Combien d’entre vous qui L’ont reçu veulent continuer a vivre comme il est dit au Chapitre 4 des Actes des Apôtres: «Oh, Seigneur, étends Ta main pour qu’il se fasse des guérisons, des miracles et des prodiges, par le Nom de Ton Saint Fils Jésus; donne-moi la hardiesse et l’amour pour annoncer Ta Parole, donne-moi une nouvelle onction». Oui, ceci est aussi pour moi, Dieu me L’a donné. Courbons la tête de tout notre coeur, chaque personne gardant sa requête dans son coeur.

  6. Seigneur Jésus, nous allons terminer cette petite réunion de ce soir dans la communion de la Parole et du Saint-Esprit. Combien Il nous a bénis et a déversé dans nos coeurs l’huile de Sa Parole! Il y a ici des pasteurs; il y a ici des hommes qui ont mené toutes ces sortes de vies, mais qui ont vu et compris combien le Seigneur est bon. Maintenant, nous savons que le Saint-Esprit est une promesse de Dieu. Il est la Vie Eternelle pour tous ceux qui croient.

  7. Et nous savons que le Saint-Esprit est l’Esprit de Jésus-Christ revenu sur la terre. Et Il est en nous aujourd’hui, comme Dieu était au-dessus de nous dans la Colonne de Feu. Puis, Il a marché avec nous dans un corps qui s’appelait Emmanuel, “Dieu avec nous”. Et maintenant, Il est en nous par le Saint-Esprit — Dieu en nous. Oh, Jésus a dit: “En ce jour-là, vous saurez que Je suis dans le Père, et que vous êtes en Moi, et que Je suis en vous. Vous le comprendrez ce jour-là, parce que vous êtes dans un monde de ténèbres. Mais ce jour-là, vous comprendrez”.

  8. Père, cela ne pouvait pas être exposé en toute clarté et avec perfection, sans cela, notre foi serait sans objet. Or, toutes les oeuvres de Dieu sont basées sur la foi. Et, par la foi en Ta Parole, et dans la lumière du Saint-Esprit que nous savons être ici maintenant, je Te demande que chaque âme qui se trouve ici soit remplie du Saint-Esprit. A ceux qui ne L’ont pas et qui Le désirent ardemment, qui en ont faim et soif, nous dirons, Seigneur, ce que Tu as dit: “Heureux ceux qui ont faim et soif… car ils seront rassasiés”. C’est une promesse. Et c’est même être béni que d’avoir faim. Vous êtes déjà bénis lorsque vous savez que Dieu vous a parlé. Car il est dit: “Personne ne peut venir à Moi, si Mon Père ne l’a d’abord attiré”.

  9. Seigneur, ces anciens combattants ici présents ont aussi levé la main. Moi aussi. Oh, Seigneur, donne-nous la force. Donne-nous la force d’étendre la main vers Ton Saint Fils Jésus, afin que des signes et des miracles puissent être accomplis; que notre ministère puisse être plus profond, plus grand qu’il n’ait jamais été. Donne-nous la hardiesse et l’amour pour parler aux gens. Exauce-nous, Seigneur. Sois avec nous en toutes choses, nous Te le demandons au Nom de Jésus.

  10. Et que demain soir, Seigneur, un vent tellement impétueux puisse s’engouffrer dans cette maison; que ce soit comme un nouveau jour de Pentecôte. Le fondement a été posé. Tout est prêt. Le boeuf, les animaux gras et les brebis sont égorgés. La table est dressée. Les hôtes ont été invités. O Seigneur, veuille faire descendre demain soir dans cette maison une nouvelle Pentecôte, et remplir toutes ces âmes du baptême du Saint-Esprit. Accorde-le, ô Père. Nous Te le demandons au Nom de Jésus. Amen!

    Nous apprendrons beaucoup de choses;
    Nous aurons une harpe d’or,
    Elle aura peut-être mille cordes!
    Nous chanterons et crierons, et danserons;
    L’Agneau séchera nos larmes,
    Nous aurons un foyer, venez! — la première semaine
    Du retour au foyer
    Durera les dix mille premières années. (Amen!)