3>

RECONNAISSEZ LE JOUR ET SON MESSAGE

(Recognizing the Day and its Message)

 

 

26 juillet 1964, matin
Branham Tabernacle
Jeffersonville — Indiana, U.S.A.

 



Bonjour chers amis! Restons debout un instant.

  1. Seigneur notre Dieu, dans la bousculade et la hâte de la vie, nous avons mis de côté ces quelques instants (minutes ou heures, selon ce que tu as préparé pour nous le donner) pour t’apporter la gloire et la louange qui te sont dues, pour prêcher ta Parole et pour mieux te connaître. C’est pourquoi nous sommes rassemblés ici ce matin. Nous te remercions, ô Dieu, pour ces gens bien disposés, car ils se sont préparés à venir t’écouter. Quelles que soient les circonstances et le temps dans lequel nous vivons, ils sont demeurés dans la foi, et nous t’en remercions.

  2. O Dieu, nous sommes reconnaissants pour ta grande puissance de guérison et les promesses de ta Parole. Comme nos coeurs brûlent quand nous entendons ces témoignages. Les enfants des hommes ont eu à subir toutes sortes d’afflictions, mais toi, dans ta grâce et ta puissance, avec ta promesse, tu les as guéris et ils sont ici maintenant, te rendant témoignage et gloire, ô Dieu. Sois remercié pour cela! Fais que maintenant nous puissions écouter le message que tu nous as préparé pour cette heure. Fais que, lorsque nous lisons ta Parole, nous ayons la compréhension de ce que nous lisons. Que ta volonté soit faite en toutes choses. Nous te le demandons au Nom de Jésus. Amen. (Vous pouvez vous asseoir.)

  3. C’est un privilège d’être ici ce matin. Je suis très heureux pour chacun de vous. Frère Wood, frère Roy Roberson ainsi que beaucoup d’autres frères ont travaillé fidèlement durant ces deux derniers jours afin d’installer l’air conditionné dans cette salle pour cette occasion, car dimanche dernier, ils ont vu combien vous avez souffert. Comme il y avait un peu d’argent venant de vos offrandes dans la caisse de l’église, ils l’ont employé pour votre confort pendant que vous écoutez le message. Il fait bien plus frais aujourd’hui que l’autre jour. Nous en sommes tellement reconnaissants à Dieu et à vous qui avez travaillé.

  4. Je suis content que frère Roy Borders soit ici. Ce matin, il avait l’intention de rester à l’arrière. Je lui ai dit de prendre sa chaise et de venir s’installer ici avec les pasteurs mais il ne le voulait pas. Comme vous le savez tous, c’est frère Borders qui nous représente dans le champ de mission. Nous sommes tellement heureux que frère Borders soit ici ainsi que beaucoup d’autres pasteurs et amis.

  5. Pendant la semaine, je pensais: «Lorsque je descendrai ici dimanche, je reconnaîtrai chaque pasteur, chaque personne». Puis lorsqu’on arrive ici, on est tellement pris dans le message qu’on en oublie pratiquement tout le reste.

  6. Il va falloir que je retourne en Arizona. Dans une semaine, lundi prochain, il faudra que je retourne à Tucson pour y ramener les enfants pour l’école. Puis je reviendrai ensuite. Ma femme devra être là-bas assez à l’avance car elle doit inscrire les enfants deux semaines avant le début de l’école. Ensuite, je reviendrai ici pour quelque temps.

  7. Maintenant c’est le moment de mes vacances. Comme vous le savez, je prêche depuis le mois de décembre et nous sommes en juillet. Maintenant, si Dieu le veut, et si je ne reçois pas d’appel particulier, ce sera la saison où je vais me reposer, où je prendrai mes vacances; j’irai à la chasse.

  8. Mais Il se peut que le Seigneur m’appelle pour autre chose; ce n’est absolument pas hors de question. Dieu vient toujours en premier et je veux qu’Il soit le premier. Et vous voulez qu’Il soit le premier. Mais s’il n’y a pas vraiment d’appel particulier et que c’est Sa volonté, alors pendant les deux mois qui viennent, j’irai à la chasse.

  9. Vous ne pouvez pas comprendre et le monde ne saura jamais au travers de quoi je passe. C’est une telle tension. Pas étonnant que le Seigneur ait dit à Ses disciples tandis qu’Il marchait avec eux: “Allons nous reposer un moment dans le désert”. Chaque jour qui passe, je comprends un peu plus cela, d’autant plus que je me fais vieux. C’est en vieillissant que vous comprenez cela. Votre pasteur aussi est d’accord avec cela. Après cinquante ans, nous réalisons que nous ne sommes plus des jeunes garçons. Maintenant, nous avons un peu de temps devant nous.

  10. Nous sommes réellement reconnaissants pour tous ces témoignages que nous venons d’entendre. Ma femme était hier chez Mme Woods au moment où des gens d’Alabama sont venus raconter les grandes choses que le Seigneur avait faites là-bas pendant cette série de réunions. Ils disaient entre autres, que de petits enfants avaient été guéris; beaucoup d’autres choses aussi se passèrent, mais cela nous prendrait beaucoup trop de temps aujourd’hui si je voulais tout vous raconter.

  11. Je crois qu’on m’a dit que cela fait deux dimanches que soeur Larson vient ici avec un petit bébé. Je crois Avoir compris que c’est un de ses petits enfants et qu’elle vient le présenter. Elle l’amène depuis Chicago. C’est une dame qui est très gentille pour nous et nous l’aimons beaucoup. Et bien qu’elle dispose de peu de temps, elle amène un petit bébé depuis Chicago pour le présenter. Elle tient à ce que cet enfant soit présenté au Seigneur. Pendant que je parle, soeur Larson peut amener ce bébé ici pour le service de présentation.

  12. Pendant qu’elle se prépare, j’aimerais dire que le message que je vous donne aujourd’hui est l’un des plus difficiles que j’aie dû préparer. Tout au long de la semaine, j’ai souvent voulu aller dans ma chambre, selon que je m’y sentais appelé, et j’essayais de recevoir quelque chose pour cette heure de réunion. A chaque fois que j’entrais, je me sentais la tête vide. Hier, à cause de la grande chaleur, j’allai dans la cave. J’avais pris ma Bible et je voulais y lire quelque chose, mais le sommeil tomba sur moi. Puis je me suis levé, j’ai pris un verre d’eau et j’ai essayé de me secouer. Ensuite je suis sorti faire un tour puis me suis assis sur une marche.

  13. Quelqu’un est arrivé et m’a surpris alors que j’avais ôté ma chemise. Il faisait tellement chaud. Quelqu’un (je ne sais pas si c’était un voisin ou une personne de l’église) m’a fait signe. J’étais tellement plongé dans mes pensées que c’est tout à fait par hasard que j’ai levé la tête à ce moment-là et j’ai fait signe.

  14. Hier soir, j’ai pris la voiture pour aller en direction de Charleston; je voulais essayer d’obtenir quelque chose. C’est comme Si le Seigneur voulait me dire quelque chose, mais que Satan essayait de se mettre en travers de mon chemin pour m’empêcher de recevoir cela. Alors je pensai: «S’il fait cela, alors c’est qu’au contraire je dois persévérer dans mon attente et continuer de frapper à la porte jusqu’à ce qu’Il ouvre». Alors, ce matin, je tombai sur un passage de l’Ecriture qui m’impressionna. C’était peu après sept heures. Je m’étais levé vraiment très tôt.

  15. Hier, je n’étais pas très bien. J’avais mangé du maïs qui ne m’avait pas convenu. Je crois qu’il était vraiment trop épicé et j’essayais de m’en sortir. Et ce matin, vers huit heures, je suis tombé sur un passage de l’Ecriture qui m’a vraiment surpris. J’ai consulté de nouveau l’Ecriture. J’étais vraiment surpris. J’ai continué à sonder les Ecritures pendant quelques minutes. Il est possible que le Seigneur ait aujourd’hui un message pour nous et que Satan cherche à nous en tenir éloignés.

Voulez-vous amener le petit, soeur Larson? [Frère Branham fait la présentation — N.d.R.] Que Dieu soit avec eux et les aide.

  1. Dimanche dernier je vous ai gardés pour deux services, le matin et l’après-midi, et je crois que c’est difficile pour vous. Je crois que certains d’entre vous viennent de loin et doivent manquer un jour de travail. Ainsi, bien que lundi nous partions pour une semaine, je prévois une réunion pour dimanche prochain, le Seigneur voulant, à moins que l’assemblée ne préfère rester toute la nuit. C’est que vous êtes tellement nombreux. Quels sont ceux qui aimeraient mieux rester ce soir? maintenant, quels sont ceux qui préfèrent revenir dimanche prochain. Oh là là! Il y en presque autant. Qu’est-ce qu’il faut dire?

  2. C’est un long message que nous avons ce matin. Je sais bien que je m'efforce de respecter les ordres de l'église; mais si vous vous souvenez bien, lorsque j'ai prêché là-dessus j'ai dit: «sauf lorsque j'enregistre». Et là c'est un enregistrement. En fin de compte, je crois que nous essaierons de revenir ce soir mais également dimanche prochain, si le Seigneur le veux.

  3. Alors je crois que nous essayerons de revenir ce soir et dimanche prochain si le Seigneur le veut. Je n’aime pas vous faire revenir deux fois comme cela, mais c’est que je sens que le temps presse. Pensez-y bien, quelque chose va se passer et nous n’aurons plus pour longtemps le privilège de nous rencontrer: soit que nous en soyons empêchés légalement, soit que Satan vienne se glisser entre nous pour nous disperser. Apprécions donc chaque instant pendant lequel nous pouvons être ensemble.

  4. Pour ceux qui doivent rentrer chez eux ce soir, qu’ils sachent que ce sera comme dimanche dernier, un petit message. Et bien sûr, nous pourrons vous envoyer l’enregistrement. Sinon, Dieu voulant, vous pourrez écouter la prédication ce soir.

  5. Hier ou avant-hier, j’avais pris quelques notes de mémoire au sujet d’un petit message datant de quelque temps déjà. En fait il s’agit de deux messages, dont l’un est “Une citerne crevassée” à moins que ce ne soit “Qui sème le vent récolte la tempête”. C’était simplement un message d’évangélisation. Ce matin, ce sera un message d’enseignement. Et ce soir, je parlerai soit sur “Une citerne crevassée”, soit sur “Qui sème le vent récolte la tempête”.

  6. Ce matin, j’aimerais lire dans les Saintes-Ecritures. Etes-vous bien assis? Dites: «Amen». [L’assemblée répond: «Amen!» — N.d.R.] C’est bien. Maintenant j’aimerais que vous regardiez avec moi dans vos Bibles, le livre d’Osée. Nous allons voir quelques versets du livre du prophète Osée. Levons-nous.

  7. «O Dieu, nous sommes indignes de prendre ce Livre dans nos mains, car nous lisons dans les Ecritures que personne dans le ciel, sur la terre et sous la terre n'était digne ou capable de prendre le Livre ou même de le regarder» (Apocalypse chap. 5). Cependant, il vint Quelqu'un qui ressemblait à un agneau qui était là comme immolé. Il prit le Livre, car Il en était digne et Il en brisa les sceaux. Nous sommes prêts à regarder l’ensemble des choses qui sont écrites dans le Livre et que Tu veux nous révéler, car c’est le Livre de la rédemption. Tout ce qui a été racheté est écrit là-dedans. Puissions-nous prendre notre position ce matin dans le temps que nous vivons. Nous le demandons au Nom de Jésus. Amen».

Osée 6.1-2:

“Venez, retournons à l’Eternel!
Car il a déchiré, mais il nous guérira;
Il a frappé, mais il bandera nos plaies.
Il nous rendra la vie dans deux jours;
Le troisième jour il nous relèvera,
Et nous vivrons devant lui.
Connaissons, cherchons a connaître l’Eternel;
Sa venue est aussi certaine que celle de l’aurore.
Il viendra pour nous comme la pluie,
Comme la pluie du printemps qui arrose la terre. —
Que te ferai-je, Ephraïm?
Que te ferai-je, Juda?
Votre piété est comme la nuée du matin,
Comme la rosée qui bientôt se dissipe.
C’est pourquoi je les frapperai par les prophètes,
Je les tuerai par les paroles de ma bouche,
Et mes jugements éclateront comme la lumière.
Car j’aime la piété et non les sacrifices,
Et la connaissance de Dieu plus que les holocaustes.
Ils ont, comme le vulgaire, transgressé l’alliance;
C’est alors qu’ils m’ont été infidèles.

Galaad est une ville de malfaiteurs, Elle porte des traces de sang.
La troupe des sacrificateurs est comme une bande en embuscade,
Commettant des assassinats sur le chemin de Sichem;
Car ils se livrent au crime.
Dans la maison d’Israël j’ai vu des choses horribles:
Là Ephraïm se prostitue, Israël se souille. A toi aussi, Juda, une moisson est préparée
Quand je ramènerai les captifs de mon peuple”.

  1. Seigneur Jésus, donne-nous, par ton Saint-Esprit, la suite et le contexte qui a été prévu pour cela; nous comptons sur toi pour ce qui suivra. Au Nom de Jésus. Amen».

  2. Mon thème pour ce matin est: Reconnaissez le jour et son message. J’aimerais maintenant que vous considériez le rôle joué par Israël au cours des siècles. Nous avons vu cela lors de la dernière leçon d’école du dimanche, quand nous avons parlé au sujet de la fête des trompettes. Et j’aimerais attirer votre attention sur le temps d’Israël dans le grand agenda de Dieu.

  3. Je voudrais que pendant cette leçon d’école du dimanche, vous réalisiez et reconnaissiez le temps dans lequel nous vivons. Comme vous pouvez le constater, le temps en question est bientôt terminé. A cause de cela justement, il vous faut reconnaître l’heure et le temps, tout comme le signe et le message que vous avez à recevoir.

  4. Dimanche dernier, au cours de la prédication, nous avions penser prêcher sur les sept dernières trompettes de l’Apocalypse. Je pensais en moi-même que cela allait se produire d’une manière éclatante, comme ce fut le cas pour les sceaux. J’avais remarqué qu’à l’ouverture de chacun de ces sceaux quelque chose d’extraordinaire se produisait. Lorsque nous avions prêché sur les sept âges de l’Eglise, tout était si parfait que le Saint-Esprit lui-même descendit parmi nous et nous confirma le message. Cela parut même dans les journaux et fut rendu visible à toute la nation. Il l’a montré magistralement dans le ciel par le moyen d’une éclipse de lune et nous prouva par là, des mois à l’avance, de quelle manière cela se passerait. Il l’a fait connaître dans ce tabernacle même. Il l’a aussi montré dans la position des nations de ce temps, quand la hiérarchie de Rome partit pour aller en Palestine. On a dit que ce fut le premier pape qui, depuis Pierre, s’en alla de ces côtés-là, car ils prétendent qu’il fut leur premier pape. C’était fantastique.

  5. Or, dans ce bâtiment-ci, avant que les sept sceaux contenant tous les mystères cachés fussent révélés, j’avais dessiné sur le tableau noir un diagramme concernant les âges de l’Eglise. Je le dessinai d’après une vision que j’avais eue, sans savoir que Dieu le prouverait lui-même dans le ciel, une année et demie plus tard, par le moyen d’une éclipse de lune dont les photographies prises furent diffusées par nos journaux nationaux dans tout le pays. Je ne savais pas, au moment où je prêchais, que ce mystérieux phénomène représenterait l’âge de Laodicée.

  6. Dans les journaux ne parurent que six photographies représentant les six âges. C’est parce que la phase correspondant à l’Eglise de Laodicée était complètement obscure. Remarquez-en encore la signification, telle que Dieu la fixa lui-même par ce phénomène céleste: quand je la dessinai moi-même sur le tableau, je laissai comme vous pouvez le voir, un tout petit bord blanc de lumière représentant la situation de l’église juste avant que les élus soient enlevés de la terre. C’est la raison pour laquelle je représentais ainsi l’église du septième âge. Mais quand Dieu, Lui, montra son plan dans le ciel, cette phase-là était représentée par une obscurité complète. Cela signifie peut-être que le dernier élu de Laodicée a déjà été appelé. Nous ne le savons pas. On pourrait faire tout un sermon là-dessus.

  7. Remarquons en outre ceci: avant que les sept sceaux soient prêchés, je n'avais encore aucune idée que cela se passerait ainsi. Pendant que j'étais encore dans ce bâtiment, Il me parla à ce sujet et m’envoya à Tucson, dans l’Arizona, ou j’annonçai à tous ce qui allait arriver. Aujourd’hui il y a, assis parmi vous, un homme qui était présent là-bas lorsque cela eut lieu. Dieu me dit que sept anges apparaîtraient. Les journaux et les illustrés le publièrent dans toute la nation: une mystérieuse formation lumineuse, un nuage de forme pyramidale, exactement comme je l’ai dessiné et vous l’ai montre ici. Il s’éleva au-dessus de la place où les anges se tenaient, dans les parages de Tucson, dans l’Arizona, et atteignit une hauteur de 40 km environ et une largeur de presque 50 km. Il était visible sur toute l’étendue du territoire de l’état.

  8. Tout ceci n’est pas dit par quelqu’un qui essayerait de faire pression sur vous par un fait, mais bien plutôt pour vous révéler la signification spirituelle de cette heure.

  9. Le message qui en résulta ouvrit les sept sceaux révélant ainsi tous les mystères cachés de la Bible. Ce sont les doctrines que le monde d’aujourd’hui attaque si violemment, disant qu’elles sont fausses.

  10. L’autre jour en Arizona, on mixait des enregistrements pour essayer de me faire dire des choses que je n’avais pas dites. Souvenez-vous de cette vision sur l’Arizona. La Bible dit: Luc 17.1-2: “Jésus dit à ses disciples: Il est impossible qu’il n’arrive pas des scandales; mais malheur à celui par qui ils arrivent! Il vaudrait mieux pour lui qu’on mît à son cou une pierre de moulin et qu’on le jetât dans la mer, que s’il scandalisait un de ces petits”.

Ailleurs, la Bible dit encore: Apocalypse 22.18b-19: “Si quelqu’un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre; et si quelqu’un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l’arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre”.

Les gens donnent leur propre interprétation à la Parole qui a été donnée et essayent de lui faire dire quelque chose qu’elle n’a pas dit. Ce n’est pas ma parole, c’est Sa Parole.

  1. Et comme je vous l’ai expliqué un dimanche il y a plusieurs semaines, nous avons vu dans cette vision comment ces prophètes tournoyaient. Et j’avais dit: «Continuez simplement d’attendre. Tant que je me débats ainsi, Dieu ne peut pas combattre pour elle. Remettons-nous en à Lui à ce sujet, car c’est Lui qui prend soin de Sa Parole».

  2. Dimanche dernier, j’ai prêché sur les jours de fêtes. Entre la fête de Pâque et la fête de la Pentecôte, il y avait un intervalle de 50 jours. Pentecôte signifie cinquante. Là, les Israélites apportaient les premiers fruits et offraient à Dieu les prémices du froment. D’autre part, le jour après la Pâque, on offrait à Dieu, en actions de grâces, les prémices de l’orge (celle des céréales qui, en Palestine, mûrit la première) sous forme d’une gerbe agitée de côte et d’autre devant l’Eternel, un agneau, un gâteau de fleur de farine pétrie à l’huile et du vin. Ceci représente les prémices de l’Esprit répandu sur les hommes durant cette période prophétique de cinquante jours. Cette période de 7 sabbats représente les 7 âges de l’Eglise au cours desquels Dieu appelle un peuple d’entre les païens pour son Nom. Et nous avons passé par cette longue fête de Pentecôte.

  3. En fait ces cinquante jours correspondent exactement à sept Sabbats. Et ces sept sabbats représentent les sept âges de l’Eglise qui doivent être appelés au temps de la Pentecôte. Car la fête de la Pentecôte symbolise l’appel d’un peuple d’entre les Nations pour Son Nom. A la fin de ces sept sabbats venait le jour de l’Expiation, c’est-à-dire les sept trompettes. C’était un jour de jeûne, de repentance et de deuil. Ainsi, les sept trompettes ne se rapportent qu’à Israël.

  4. Le Seigneur ne me permit pas de prêcher sur ces sept trompettes. J’étais sur le point d’annoncer que j’allais parler sur ce sujet, mais je sentis en moi quelque chose qui m’empêchait de le faire. Billy et d’autres firent tous leurs efforts afin que tout fût prêt, y compris même l’installation d’un dispositif de climatisation, pour la semaine suivante, mais le Saint-Esprit ne permit pas, pour des raisons précises, que je prêche sur les trompettes. Je me demandai pourquoi et je dis à ma femme: «Je vais prier dans ma chambre». Je m’agenouillais en toute sincérité devant Dieu et il me révéla que ces sept trompettes sonnèrent sous le sixième sceau, sur lequel j’avais déjà prêché. Voyez, tout ceci est le fait de la main surnaturelle de Dieu, il concerne Israël et nous avons traité cela dans le sceau qui se rapporte à la persécution des Juifs.

  5. Le temps des Nations se situe lors de cette fête de Pentecôte. Les Trompettes avaient toutes retenti pendant le sixième sceau. Nous avons vu cela dimanche dernier en étudiant la fête des trompettes. Pourquoi ce sixième sceau? Pour que les Juifs du monde entier se précipitent dans leur pays. Ainsi les sept trompettes ont retenti pendant le sixième sceau.

  6. A présent, par le message du septième ange, les mystères doivent être révélés. C’est le moment ou retentit l’appel pour les ouvriers de la onzième heure d’entre les Gentils afin qu’ils reçoivent le même salaire que reçurent les ouvriers de la première heure. Jésus enseignait que tous les ouvriers qui avaient été appelés, à quelque heure que ce fût, reçurent le même salaire, même celui qui était venu à la onzième heure.

  7. Ainsi tout est parfait. Le jour de la Pentecôte, vinrent les messagers de la première heure avec la Parole. A la suite de quoi suivit un âge sombre qui obstrua le travail et ensuite, au milieu du jour, vint d’abord Luther, bientôt suivi de Wesley. Ensuite arriva le message du temps du soir par lequel nous recevons la même chose que ceux qui étaient au commencement. Le message qui est délivré vers le soir est destiné à ramener les choses à leur état initial, comme elles l’étaient au commencement de l’église.

Ma vision de l’Epouse

  1. Rappelez-vous la vision que j’eus la semaine passée. Je ne pensais pas du tout à cela. J’étais simplement en train de regarder dehors. C’est alors qu’est venue l’Epouse. Près de moi, j’ai entendu une voix qui me disait: «Voici une vision de l’Epouse». Et Elle s’est approchée. J’ai alors remarqué comment elle était. Elle était jeune et très jolie, vraiment adorable. Elle s’avançait d’un pas harmonieux, non pas comme pour une marche militaire, mais d’une démarche gracieuse comme des jeunes femmes savent le faire; elle passa alors sur ma gauche puis disparut hors de ma vue.

  2. Ensuite Il me fit regarder du côté droit et Il me montra toutes les églises, telles qu’elles se présentèrent au cours des âges. Oh! quelles étaient vulgaires! La dernière en vue était l’église de ces derniers temps et elle était conduite par une sorcière. Un groupe de femmes la représentaient: elles étaient habillées d’une manière immorale, ayant même un caractère obscène. Elles marchaient au rythme du twist et du rock’n’roll. Elles tenaient des sortes de papiers gris devant elles, leurs jupes se composaient de bandes pendant à leur ceinture, tandis qu’elles étaient complètement nues depuis la taille, en haut. Elles ne faisaient que tenir devant elles leurs papiers gris. C’est une couleur hypocrite: elle se trouve entre le blanc et le noir et ce n’est jamais blanc ou noir, c’est une couleur trompeuse. Il me dit: «C’est l’église».

  3. Alors le coeur faillit me manquer! Je pensai: «Si c’est tout ce que l’on peut présenter à Christ comme Epouse!». Tous les efforts et les choses que l’homme a pu faire pour présenter une Epouse à Christ n’ont-ils eu pour seul résultat que de lui présenter pour Epouse une prostituée vulgaire, sale et à l’aspect obscène? Cela me rendait malade.

  4. Comme la dernière passait devant nous, elle tenait son papier devant elle, en mimant les mouvements des danses les plus modernes (twist et rock’n’roll), c’est-à-dire en se balançant de côté et d’autre. Elle se complaisait dans l’acte immoral qu’elle faisait en marchant.

  5. Je ne suis pas responsable de ces choses, mais je ne fais que répéter ce que j’ai vu et Dieu m’est témoin que c’était l’Eglise des U.S.A.

  6. Après qu’elle eût passé, je remarquai qu’elle était complètement découverte par derrière. Et à nouveau je me sentis défaillir et presque malade.

  7. Alors Il me dit: «L’Epouse va revenir, comme dans la première vision». Et voici, l’Epouse apparut à nouveau à la suite de la précédente. C’était exactement la même Epouse que celle qui était passée en premier. Mon coeur bondissait de joie en sachant qu’elle aurait le même aspect et porterait les mêmes habits que celle qui était apparue au début. Elle doit se tenir prête à être appelée. Je sais que c’est la vérité. Si cela n’est pas le cas, alors toutes les visions que j’ai eues jusqu’à présent ont été fausses. Mais beaucoup savent que chacune des choses qui m’ont été dites n’était rien d’autre que la vérité: elles se sont toutes accomplies.

  8. Voyez-vous maintenant la corruption de l’église moderne? Elle se nomme elle-même l’église.

  9. Frère Ruddle, un très cher frère parmi tous les autres, me dit l’autre jour qu’elle lui apparaissait semblable à une repousse de vigne. Il était troublé par l’état actuel, l’insensibilité à l’Esprit dans les églises d’aujourd’hui et par tout ce qui commence à tomber en ruines. Des prédicateurs et pasteurs venant d’un peu partout pour me questionner demandaient: «Que s’est-il passé frère Branham?».

  10. Frère Ruddle me posa la question: «Ces églises vivent-elles par l’Esprit de Satan ou quoi?».

  11. Je lui répondis: «Non, la repousse vit de la sève du cep». Prenons un exemple: le citron. Une branche de citronnier pourra croître sur un oranger, mais elle ne portera pas d’oranges car elle vit de sa propre vie. Ainsi celle qui est nommée église est comme un rejeton greffé, vivant sous un nom religieux, sous le nom de l’église. Les catholiques et les protestants ne sont que des rejetons croissant par la sève du cep mais ils portent leurs propres fruits, car ils ne sont pas convertis. Ils ne sont pas dans le plan de Dieu prédestiné à l’origine. C’est la raison pour laquelle ils nient la Parole et produisent leurs propres fruits. Selon l’exemple donné plus haut, l’arbre authentique et son fruit avaient été prédestinés: des oranges ne sont produites que par un oranger. Jésus nous avait dit: “Je suis le cep, vous êtes les sarments”.

  12. Si cet arbre produit d’autres branches, il portera le fruit prévu à l’origine. Il doit y avoir un rétablissement de toutes choses. Juste à la fin de la vie du cep, il doit venir un temps de restauration et de rétablissement, une lumière apparaissant vers le soir, pour l’amener à maturité en agissant sur lui depuis l’extérieur: non par une dénomination qui aurait été greffée sur lui, mais comme une production originale de la Parole de Dieu. Tout cela se passera à la fin du jour: vers le soir, la lumière apparaîtra. Il a besoin de la lumière pour arriver à maturité.

  13. Voyez la perfection de l’Ecriture, car c’est un jour qui n’est appelé ni jour ni nuit. Le fruit ne peut pas mûrir tant que le soleil ne l’éclaire pas. Quoi que ce soit que vous prêchiez ou que vous puissiez faire, il n’arrivera pas à maturité ni ne pourra être manifesté, ni même justifié, si ce n’est par Celui qui a dit: “Je suis la lumière du monde”. Il doit encore se manifester une puissance, le Saint-Esprit lui-même, pour amener à maturité, pour justifier, prouver et manifester, que ce qu’Il a prédit s’accomplit dans ce jour. C’est la lumière du soir qui produit cela. Oh quel temps vivons-nous!

  14. L’Epouse que j’avais vue passer en vision avait le même aspect que celui qu’elle avait tout au début de la vision. Mais tout à coup je l’ai vue trébucher et j’ai essayé de la rattraper. En fait on pourrait en dire encore beaucoup plus à ce sujet et sur les temps que nous vivons.

  15. Osée nous dit au chapitre 6.1: “Venez, retournons à l’Eternel!”. Souvenez-vous, il a dit qu’ils seraient dispersés et ils le furent. Il a dit qu’ils reviendraient au Seigneur après avoir été dispersés et qu’Il banderait leurs plaies. Et c’est exactement ce qui s’est passé: Il guérira et pansera les plaies et, selon Ezéchiel 37, Il ramènera à la vie les ossements desséchés, car Ezéchiel avait aussi prévu leur retour. Notons qu’Osée dit: “après deux jours”. Il nous recevra et nous réveillera. Mais réveiller ne signifie pas ressusciter; ce mot a la même signification qu’en d’autres endroits de la Parole, et cela signifie un réveil. Il nous réveillera dans deux jours. Ce renouveau de vie nous introduit donc dans le troisième jour après qu’ils ont été dispersés, aveuglés et déchirés.

  16. Savez-vous que les Juifs ont été aveuglés dans le but que nous puissions, nous, recevoir la vue? Comme nation, ils furent déchirés et dispersés. Ils rejetèrent leur Messie afin que nous puissions le recevoir et afin qu’un peuple appelé d’entre les nations puisse porter son Nom.

  17. La femme reçoit le nom de son mari. Ces païens aveugles qui ne sont même pas capables de discerner le Seigneur Jésus-Christ dans le baptême! C’est très grave, mais il faut qu’il en soit ainsi. Seul peut le voir celui qui a été prédestiné, mais par un autre moyen vous ne le verrez jamais. Les Juifs ne pouvaient pas comprendre que Jésus était leur Messie bien qu’ils aient eu des savants, des théologiens et des hommes remarquables qui lisaient la même Bible que vous lisez aussi. Nous reconnaissons pleinement que Jésus a été le Messie d’après ce qui nous a été fait connaître de lui, mais eux ne pouvaient pas le savoir et, aujourd’hui encore, ils ne le reconnaissent pas. Il a été prophétisé qu’ils seraient aveuglés.

  18. Il a aussi été prophétisé que l’église de notre temps serait misérable et aveugle et qu’elle rejetterait le message du temps du soir (Apocalypse 3.14-20). Remarquez dans quel état se trouve l’église d’après la vision: nue et aveugle et elle ne le sait même pas! Seigneur Jésus aie pitié de nous! La Bible dit qu’elle était nue. Auparavant je ne l’avais jamais vue comme maintenant. L’Eglise de Laodicée est nue et quand je l’ai vue la nuit passée dans la vision, elle était aussi nue.

  19. Je crois que nous ne sommes pas encore assez reconnaissants pour les choses que Dieu nous fait connaître.

  20. La vision la montrait nue sans qu’elle-même le réalise. Aveuglée… comme Israël fut aveuglé, afin que les païens puissent entrer; et maintenant ce sont les païens qui sont aveuglés afin que l’Epouse puisse être enlevée d’entre eux et qu’Israël puisse recevoir la fête des trompettes.

  21. Comme nous l’avons lu auparavant, Osée en parlant d’Israël dit: “Ils vivront devant sa face”. C’est la vie éternelle. Celle qui vit dans les plaisirs est morte, quoique vivante. Il a promis qu’Israël aurait à nouveau la vie quoiqu’il soit maintenant mort pour ce qui concerne les réalités de la fête de la Pentecôte.

  22. Les deux jours mentionnés dans cette référence, au verset 2, ne constituent pas des jours de 24 heures, car cela a déjà eu lieu des centaines d’années auparavant. Cela signifie deux jours selon le Seigneur, c’est-à-dire 2000 ans.

Il s’est écoulé 2700 ans depuis le moment où Osée écrivit ces paroles en l’an 780 avant Jésus-Christ. Il dit qu’après deux jours, c’est-à-dire pendant le troisième jour, Il nous ranimera et nous donnera la vie devant sa face. C’est à ce moment-là que les trompettes entrent en scène, c’est-à-dire dans ces temps même où nous vivons.

  1. Les Juifs ont été dispersés, aveuglés et rassemblés à nouveau, de sorte que nous sommes maintenant assez loin en avant dans le troisième jour. Comprenez-vous cela? Ils furent dispersés de la Palestine tout au travers du monde. Ils furent aveuglés à tel point qu’ils rejetèrent leur Messie. Maintenant ils ont été rassemblés dans leur patrie, prêts à entendre la sonnerie des trompettes, ainsi qu’à reconnaître le sacrifice d’expiation. La Bible dit qu’après l’enlèvement de l’Eglise, ils recevront le salut et qu’ils Le reconnaîtront avec la marque des clous. Ils Lui diront: “D’où te viennent ces blessures?”. Et Il leur répondra: “C’est dans la maison de mes amis”. Il dit que chaque famille rentrera chez elle, criera et pleurera pendant des jours, comme une famille qui a perdu son fils unique. Rappelez-vous que la fête des trompettes était prévue dans ce but-là. Ils pleureront et se lamenteront pour l’offrande immolée qu’ils avaient rejetée.

  2. Ils sont dans leur pays; ils étaient dispersés, aveuglés et se trouvent maintenant rassemblés. Tout cela se passe pendant le 6ème sceau. Six trompettes sonnèrent pour les rassembler comme cela a été révélé par l’ouverture du 6ème sceau. Tout ceci se passe pendant le même temps, mais cependant seulement pour les Juifs car, pour nous, nous sommes depuis près de 2000 ans dans la fête de la Pentecôte (la grande et septième trompette retentit alors pour la fête).

  3. Ainsi il s’est passé 2700 ans depuis qu’Il a dit que le troisième jour Il les rassemblerait à nouveau et qu’ils recevraient la vie devant sa face. Voyez-vous la promesse? L’heure est parfaitement écrite, comme sur la muraille. Nous reconnaissons le temps dans lequel nous vivons.

  4. Les Juifs sont maintenant dans leur patrie, attendant la fête des trompettes afin de reconnaître le sacrifice d’expiation, attendant sa venue. Ils se lamenteront pour l’avoir rejeté la première fois. Chaque chose est placée dans sa position.

  5. Comme ministre de l’Evangile, je vois qu’il ne reste plus qu’une chose qui doit s’accomplir, c’est l’enlèvement de l’Epouse: l’Epoux doit venir la chercher, avant qu’Israël puisse reconnaître ce qui doit arriver. Ainsi ils furent dispersés, aveuglés et, maintenant, rassemblés. Que reste-t-il encore? L’Epouse doit être enlevée! Alors, selon Apocalypse 11, leurs prophètes les appelleront à la fête des trompettes pour leur faire reconnaître ce qu’ils ont fait.

  6. Remarquez que pendant le temps du sixième sceau les 144’000 élus sont appelés. Entre la sixième et la septième trompette, le chapitre 11 de l’Apocalypse se place exactement en parallèle avec le sixième sceau.

  7. Que doit-il se passer? Les deux témoins apparaissent: Moïse et Elie. Ils sont prophètes, car les Juifs ne croient qu’en leurs prophètes. Ils paraîtront avec le signe des prophètes et leur oeuvre sera celle de prophète, car ils ont déjà été prophètes avant… Cela nous montre que Si vous mourez ou que vous quittez ce monde d’une manière ou d’une autre, votre nature ne change pas. Si maintenant vous êtes un menteur, vous serez aussi un menteur là-bas. Et Si vous êtes d’un caractère emporté ici-bas, vous le serez aussi là-bas. Si vous êtes un sceptique ici-bas, vous le serez aussi là-bas.

  8. Hommes et femmes, il est temps de vous secouer vous-mêmes, de vous examiner vous-mêmes et de voir quelle est votre position, car la mort n’y changera rien. Moïse s’en est allé il y a près de 3500 ans, et Elie depuis un temps presque aussi long. Et voici que dans Apocalypse 11, ils reviendront avec leur même nature en faisant les mêmes choses qu’ils faisaient alors. Ce que la mort change pour l’homme, c’est son lieu de résidence, mais elle ne change pas sa nature ni sa foi, ni aucune chose en lui; la seule chose qui changera, c’est le lieu où il demeurera.

  9. Ainsi, quelle que puisse être votre nature ce matin, vous la retrouverez alors. Si vous êtes un sceptique de la Parole de Dieu, vous continuerez à en douter là-bas. Peu importe votre degré de sanctification, votre manière de vivre, le fait de mourir ne changera rien pour vous si ce n’est votre lieu de résidence. Si vous ne pouvez accepter l’entière Parole de Dieu telle qu’Elle est écrite, vous ne le pourrez pas non plus là-bas; de toute façon, vous ne serez même pas là-bas, si tel est votre état d’esprit. Il vous faut L’accepter dans Sa plénitude, dans la puissance de Sa confirmation et dans la révélation de ce qu’Elle est, c’est alors que vous en deviendrez une partie. Il n’y a que Sa Parole qu’il va ressusciter, comme Il le fit ce premier matin de Pâque. C’est Sa Parole qui est venue en premier, et ensuite ceux qui sont morts dans Sa Parole, en croyant Sa Parole et en rendant témoignage de Sa Parole.

  10. Les Juifs furent dispersés et aveuglés; ils sont maintenant à nouveau rassemblés et la chose qu’ils ont encore à recevoir c’est la vie.

  11. Les Gentils ont entendu l’appel, l’Epouse est prête, l’enlèvement est proche. Réalisons-nous cela? Pouvons-nous le croire en ce moment-même? Ou est-ce seulement une histoire qui nous a été racontée? Est-ce encore une autre fable ou cela est-il quelque chose de réel pour nous? Est-ce quelque chose qui est en nous comme une partie intégrante de nous-mêmes et quelque chose qui a plus de valeur que notre vie même? Quelle est notre attitude ici ce matin alors que nous sommes assis en ce lieu de réunion? Souvenez-vous que seul un petit troupeau recevra cela.

  12. Les Juifs sont maintenant dans leur patrie dans l’attente des trompettes. Ils attendent aussi que l’Epouse s’en aille afin qu’Apocalypse 11 puisse s’accomplir. Le temps de l’Eglise se termine. Les sceaux ont été ouverts avec le message qui révèle ce qui a été laissé de côté au cours des âges de l’Eglise et qui doit être à nouveau restauré. Israël est déjà sur scène. Alléluia! Prêt pour la fête des trompettes!

  13. Et vous, hommes des autres pays où ce message vous atteint, pouvez-vous vous réveiller, mes frères? Ou bien cela vous aveugle-t-il? Voulez-vous rejeter ce message en le considérant comme une fausse prophétie? Pourtant il est confirmé devant vous par le monde, par les temps dans lesquels nous vivons, par les gens, et par le Saint-Esprit qui fut l’auteur de la Parole. Il est confirmé tout à la fois d’une manière naturelle, spirituelle et matérielle. Toutes les choses qu’Il a dites sont accomplies et ont été prouvées.

  14. Les Juifs ont été rassemblés comme un troupeau de brebis dans leur patrie. Les loups les ont pourchassées et les ont refoulées là pour leur propre salut. Souvenez-vous: la bénédiction promise à Israël ne devait être effective que pour autant que le peuple habite dans son propre pays. Dieu n’a jamais béni Israël en dehors de ce pays-là. Abraham lui-même, lorsqu’il en sortit, fut momentanément privé de la bénédiction. Quiconque quitte ce pays est condamné. Israël ne peut être béni de Dieu que s’il reste dans sa patrie. Il existe maintenant là comme une nation, attendant l’enlèvement de l’Epouse afin que ses prophètes lui soient révélés dans ce dernier jour par la fête des trompettes.

  15. Les Sceaux sont ouverts. Ils nous ont été révélés. Vous qui discutez et vous disputez à propos de la semence du serpent, du baptême d’eau, etc., vous êtes aveugles et vous ne le savez même pas. Le dieu de ce monde vous a aveuglés et vous n’en avez pas conscience. (J’ai moi-même éprouvé ce matin, dans un dur moment de lutte, toutes ces tensions.)

  16. Ainsi en ce dernier jour, leurs prophètes ne seront pas révélés avant la fête des Trompettes.

  17. Parlant par Osée, Dieu dit à Israël: “J’ai frappé”. Par d’autres paroles, il dit: “Je frapperai le peuple par les prophètes”. C’est pourquoi Dieu revendique son peuple pour Lui. Il les taille hors du reste des nations. Comment? Par son épée à deux tranchants, sa Parole. Il équarrit son peuple d’entre les nations par sa Parole, confirmée par les prophètes. De même, il a aussi taillé son Epouse hors des dénominations par sa Parole. Cette promesse est contenue dans Malachie au chapitre 3, elle doit se réaliser dans les derniers jours.

  18. Par Sa Parole, Il a séparé Ses prophètes, par là-même séparant également Israël. “Sortez du milieu d’eux”. Souvenez-vous: Israël désirait ressembler aux autres nations; ils vinrent alors au prophète Samuel qui leur dit: “Ai-je quelquefois pris votre argent? Vous ai-je quelquefois dit une chose au Nom du Seigneur qui ne soit pas arrivée?”.

Ils dirent: “Non, c’est juste, mais nous voulons quand même un roi”.

  1. C’est aussi ce chemin-là que l’église a suivi. Ils disent: “Pas de problème, nous croyons la Parole, mais nous devrions le faire de cette manière ou de cette façon-là”. Peu m’importe ce qu’ils peuvent bien dire; seule la Parole a raison. C’est au moyen des prophètes qu’Il les a séparés.

  2. Quelle heure est-il, frère? Quelle heure est-il, prédicateur? Pouvez-vous discerner l’heure du jour et le signe sous lequel vous vivez? Pouvez-vous le comprendre?

  3. Tout le monde se plaint qu’il n’y a plus de réveils. Les prédicateurs pleurent. J’ai lu un des derniers journaux édités que nous recevons ici dans notre assemblée. C’est le “Héraut de Sa venue”. C’est un très bon journal et j’en connais personnellement l’éditeur. Ce sont des gens pieux et c’est une des meilleures publications du champ missionnaire. Néanmoins tout ce qu’ils ont trouvé à imprimer a été: “Jeûnez et priez! Sonnez de la trompette! Jeûnez et priez! Le jour va décliner rapidement: de grandes choses se préparent. Vous tous, priez, priez, priez. Il n’est pas encore trop tard!”.

  4. Pourquoi font-ils cela? C’est parce qu’ils désirent un grand réveil, voilà la raison. Ils pleurent et croient qu’ainsi ils seront réveillés. Ce sont de braves gens. Mais pourquoi cela, qu’ont-ils fait? Ils n’ont pas reconnu le réveil de l’Epouse. Cependant comme ils sont chrétiens, ils sentent que l’heure presse, mais ils n’ont pas reconnu ce qui est en train de se produire; ils le voient comme un événement futur qui doit encore s’accomplir, alors qu’il arrive actuellement a son terme.

  5. Il en a été de même dans les jours passés. Ils ont cru en un Messie qui devait venir, mais Lui, ils ne l’ont pas reconnu. Ils croyaient qu’il viendrait un précurseur et qu’ensuite le Messie paraîtrait, mais lorsqu’il vint, ils lui coupèrent la tête et ils tuèrent leur Messie. Ils firent cela parce qu’il avait été prophétisé par Osée qu’ils seraient aveuglés.

  6. Le même Esprit qui parla à Osée s’adressa à Jean en lui disant que, dans les derniers jours, l’église serait nue et aveugle et qu’elle mettrait Christ (la Parole) à la porte. Ils n’ont pas vu que ces prophéties se sont accomplies, mais ils reconnaissent que quelque chose doit se passer, sans se rendre compte de quoi il s’agit. Cette Laodicée aveugle est tout à fait semblable aux Juifs de l’ancien temps: aveugles, riches, théologiens, hostiles envers l’Epouse et le message. Considérez combien ces Juifs étaient hostiles envers Jean. Voyez comme ils furent hostiles envers Jésus. Il était pourtant Celui qu’ils prétendaient attendre.

  7. Ils sont hostiles envers ce Message. Oh, quelle chaleur! Chacun d’entre vous est un générateur de chaleur. En ce moment, il n’y a pas moyen d’avoir une température normale dans cette église car chacun d’entre vous dégage constamment de la chaleur. Il y a en fait suffisamment d’air pour rafraîchir la salle, mais avec tous ces générateurs de chaleur, ce n’est pas possible.

  8. Maintenant, remarquez. Comme les Juifs de jadis, ils sont aveuglés. Ils sont de cette Laodicée. Ils sont nus, misérables, pauvres, et ils ne le savent même pas. Dans ces jours de grands et riches enseignements théologiques et de grande culture, ils sont devenus hostiles au message. Ils ne veulent rien avoir affaire avec cela, tout comme il en fut en ces jours où Jésus de Nazareth était sur la terre.

  9. La raison pour laquelle les gens du temps de Noé ne sont pas entrés dans l’arche fut qu’ils ne reconnurent ni le message, ni le messager. C’est pour cette seule raison-là qu’ils périrent. Ils ne reconnurent pas l’heure dans laquelle ils vivaient. Ils n’ont pas compris que Dieu traiterait le péché comme Il l’avait promis et qu’il détruirait toute l’humanité sur la surface de la terre. Il l’avait prophétisé, c’était Son intention et elle demeure la même aujourd’hui.

  10. Les gens, au lieu de considérer favorablement Noé, le regardèrent comme un sauvage. Ils ne croyaient pas qu’il était prophète mais le raillaient et se moquaient de lui. Il était pour eux un fanatique et plus encore. Ils n’ont pas reconnu l’heure, ni leur jour, ni le signe ou le message. Ils n’ont pas reconnu leur messager et l’ont repoussé en riant de lui. Jésus dit: “Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même aux jours du Fils de l’homme”.

  11. Israël se trouve maintenant dans son territoire et tout se met en place. Le Message avance de manière parfaite. Dans quel temps vivons-nous? Où en sommes-nous?

  12. Israël n’a pas connu le jour de sa Visitation et c’est la raison pour laquelle ils ont passé à côté! De nos jours, les gens sont aveuglés par des preuves scientifiques, par un système éducatif et par les séminaires théologiques. Toutes ces choses les aveuglent. Rappelez-vous la simplicité du message et de son messager.

  13. Noé n’était pas un homme scientifique ni un homme cultivé. C’était un pauvre fermier humble, et avec un message tout simple. Trop simple aussi pour leur grand savoir. Il en est de même aujourd’hui. Dieu fait toujours les choses simplement dans le but d’atteindre les gens qui veulent croire en lui et lui faire confiance. Si aujourd’hui le message est différent, nous avons toujours affaire au même Dieu. Je voudrais que vous le croyiez et compreniez que Dieu a parlé.

  14. Jésus a dit lui-même qu’ils se moquèrent de son prophète Noé. De même qu’il y eut des railleurs en ce temps-là, de même il y en aura au temps de sa venue. Voici la raison pour laquelle les armées de Pharaon furent précipitées dans la mer: Pharaon n’a pas voulu reconnaître son temps. Il était trop absorbé par tous les travaux qu’il avait entrepris à son époque. Il était trop occupé à construire des villes, édifiées par le travail des esclaves, pour reconnaître qu’il lui avait été donné une occasion et ainsi, il chassa le messager-prophète de Dieu dans le désert. Il ne l’a pas reconnu et c’est pour cela que toutes ces choses arrivèrent. S’il avait voulu reconnaître la Parole de Dieu promise à ce peuple, les choses auraient évolué différemment pour lui.

  15. Si seulement les églises pouvaient reconnaître la Parole de Dieu dans laquelle se trouve la promesse de cette heure pour le peuple: elles ne périraient pas! Si seulement l’Amérique voulait reconnaître la Constitution qu’elle a rédigée. Elle n’accepterait pas de faire retirer les Bibles des écoles, ni d’enlever le nom de Dieu des pièces de monnaie, ni d’enlever des formules d’engagement de fidélité les mots “envers Dieu”. Mais elle ne veut pas le reconnaître. Pourquoi? Parce qu’elle est aveugle et nue. Elle a oublié la valeur du sang qui a été versé par les hommes morts sur les champs de bataille pour l’obtention de ces privilèges. Ils sont oubliés depuis longtemps, ils sont devenus poussière.

  16. Mais il en est UN qui se souvient, tout comme Il se souvient du sang des prophètes et aussi du prix qu’il a fallu payer pour apporter cet Evangile dont nous bénéficions encore aujourd’hui. Il se souvient des milliers de croyants qui ont été jetés en pâture aux lions. Il se souvient des croyants qui ont été sciés, brûlés et crucifiés. Dieu se souvient de tout. L’église a oublié les prophètes. Elle proclame qu’elle n’a plus du tout besoin d’eux, mais Dieu sait qu’il les lui faut à nouveau. C’est toujours selon sa Parole qu’il agit avec son propre peuple, mais cela est considéré comme vieux jeu actuellement. Ils ne veulent pas reconnaître cela. C’est pour cela qu’ils se trouvent dans cette condition. C’est pour cela qu’ils sont nus, misérables, aveugles, pauvres et ne le savent même pas. Ils n’ont pas reconnu l’heure dans laquelle nous vivons. Ils n’y ont pas fait attention.

  17. Moïse reconnut son jour et son appel, car il vit la promesse de la Parole de Dieu qui le lui confirmait pour son temps. Ainsi il connut et réalisa qui il était et ce qu’il avait à faire selon la Parole promise. Il ne craignait pas ce que les gens pouvaient dire de lui. Il n’avait pas honte de son message, bien que chaque prêtre et Pharaon, chaque autorité était en désaccord avec lui. Quand il vit cette lumière, cette colonne de feu dans le buisson et qu’il entendit exprimer la parole promise pour ce jour-là, disant: “Je t’ai appelé pour que tu ailles!”, alors il comprit et ne craignit point la menace du roi. Il alla en Egypte et prépara l’exode exactement selon ce que la Parole de Dieu avait promis.

  18. Voyant la promesse confirmée, il tint le peuple prêt pour son exode. Souvenez-vous, jusqu’alors il marchait selon sa théologie et selon l’enseignement qu’il avait reçu, mais lorsqu’il vit la Parole de Dieu manifestée et confirmée, et Dieu s’adressant à lui, disant: “Je suis celui qui suis”, il ne prêta plus du tout attention à ce que quiconque pouvait encore dire. Il ne craignit pas plus Pharaon, dans ses intentions, que tout le reste du peuple. Il ne craignait que Dieu seul et de le mal comprendre en sa Parole. Mais il ne craignait pas le peuple, quoiqu’ils disent ou fassent. Il ne craignait que Dieu seul après avoir reconnu l’évidence de la Parole de Dieu.

  19. Il ne comprenait pas comment un homme tel que lui avait pu être envoyé en Egypte avec ce message, mais alors il ne craignit pas les ordres du roi dès qu’il eût reconnu la Parole confirmée. Si au moins nous voulions l’accepter aujourd’hui! Moïse, lui, reconnut cette Parole confirmée lui prouvant qu’il était prêt pour l’exode du peuple. Job n’a jamais reconnu que son épreuve avait été permise de Dieu jusqu’à ce qu’il l’ait vu dans une vision. Aussi longtemps que le diable pourra vous faire croire que les petites épreuves qui vous adviennent sont des punitions de Dieu, vous serez dans un état de défaite. Alors que Dieu essaye de vous montrer quelque chose. C’est lorsque Moïse vit cette vision de la Colonne de Feu dans le buisson, qu’il comprit que tout cela était vrai. La question de Job était: “Si un homme meurt, peut-il revivre?”. Il ne pouvait pas comprendre qu’un arbre pouvait mourir et revivre, que la fleur d’un arbre pouvait être détachée de la branche, tomber à terre, et revivre au printemps, car il a ajouté: Job 14.10-14: “Mais l’homme meurt, et il perd sa force; l’homme expire, et où est-il? Les eaux des lacs s’évanouissent, les fleuves tarissent et se dessèchent; Ainsi l’homme se couche et ne se relèvera plus, Il ne se réveillera pas tant que les cieux subsisteront, Il ne sortira pas de son sommeil. Oh! Si tu voulais me cacher dans le séjour des morts, m’y tenir à couvert jusqu’à ce que ta colère fût passée, et me fixer un terme auquel tu te souviendrais de moi! Si l’homme une fois mort pouvait revivre, j’aurais de l’espoir tout le temps de mes souffrances, jusqu’à ce que mon état vînt à changer”. Il avait foi en Dieu et voulait savoir ce qu’il adviendrait de l’homme.

  20. Alors un jour la lumière paraît et Dieu s’adresse à lui du milieu de la tempête (Job 38.1). L’Esprit vînt sur le prophète et il vit la venue de Celui qui pouvait poser sa main sur l’homme pécheur, un Dieu saint qui jetterait un pont comme chemin entre l’homme et Lui. Avant, Job s’était écrié, par la foi: Job 19.2-27: “Mais je sais que mon rédempteur est vivant, Et qu’il se lèvera le dernier sur la terre. Quand ma peau sera détruite, il se lèvera; quand je n’aurai plus de chair, je verrai Dieu. Je le verrai, et il me sera favorable; mes yeux le verront, et non ceux d’un autre; Mon âme languit d’attente au dedans de moi”. A la fin de son épreuve, il comprit ce que la résurrection représentait.

  21. Balaam, par contre, n’a pas reconnu l’ange avant que l’ânesse ne lui parle en langues. Balaam n’arrivait pas à reconnaître que c’était un ange qui lui barrait le chemin. C’était un prédicateur aveugle qui n’arrivait pas à reconnaître que Dieu se tenait sur le chemin, essayant de l’empêcher de vendre son don pour de l’argent. Quand l’ânesse parla avec une voix humaine, alors Balaam reconnut l’ange qui se tenait sur le chemin pour l’empêcher d’agir faussement.

  22. Oh! vous, dénominations aveuglées! Si Dieu peut employer une ânesse muette par nature pour parler un langage qu’elle ne connaissait pas et révéler ainsi à un prédicateur qu’il se trompe de chemin, ne peut-il pas à plus forte raison employer un homme dans le même but?

  23. Si Achab avait reconnu son jour, il n’aurait jamais condamné le prophète Michée qui apportait la Parole de Dieu.

  24. Dans 1 Rois 22 nous voyons Achab et Josaphat écoutant les 400 prophètes qui leur prophétisaient concernant la prochaine bataille et disant: “Lève-toi. Tout est en ordre, Achab. Tu as fait de nous une grande dénomination et nous sommes un grand peuple avec de grands ministères. Nous avons 400 prêtres ou prophètes entraînés dans l’étude de la Parole et de la théologie. Nous connaissons tout sur ce sujet-là”. Néanmoins, il fut bien vite prouvé qu’ils ne connaissaient pas tout sur ce sujet-là.

  25. Elie, ce vrai prophète de Dieu, considéré comme fou par la génération précédente, avait prophétisé que les chiens lécheraient le sang d’Achab.

  26. Ces prêtres, qui avaient été faits prophètes par la volonté d’hommes, pensaient qu’ils avaient tout parfaitement déterminé. Ils dirent: “Achab, lève-toi, le Seigneur est avec toi. Tu as l’Ecriture derrière toi car de toute façon ce pays appartient à Israël. Continue ainsi”. Oh, mon Dieu!

  27. Mais Josaphat n’était pas un homme vendu au péché comme l’était Achab et il voyait les choses d’un point de vue différent. Aussi, après avoir entendu tous les prophètes d’Achab prophétiser du succès pour leur bataille, il dit: “N’y en a-t-il pas encore un autre?”.

  28. Achab répondit: “Nous en avons un, mais je le déteste”. Regardez maintenant une fois de plus comment Dieu agissait: Il tranchait à vif dans son peuple par la parole du prophète. Achab dit: “Il ne trouve rien d’autre à faire que de toujours me condamner. Tu sais que je suis un homme important. Je n’aurais pas ce séminaire dans mon voisinage si je n’étais pas un vrai croyant. Je dispose d’hommes ayant une très bonne formation. Je les envoie ici et là avec des livres et des Bibles et tout ce qu’il faut pour qu’ils puissent enseigner cela et je sais que ce sont des hommes importants”. Si seulement Achab avait pu reconnaître qui était ce pauvre et petit homme de chétive apparence appelé Michée: il n’aurait jamais commis sa fatale erreur. Mais il condamna Michée. Oh hommes, reconnaissez l’époque dans laquelle vous vivez, voyez ce qui s’est passé, regardez à ce qui est promis.

  29. Si seulement les dénominations ecclésiastiques d’aujourd’hui pouvaient reconnaître pourquoi elles sont condamnées et pourquoi leurs membres sont en train de les fuir, tout comme Israël fuyait hors d’Egypte. Si seulement les dénominations voulaient cesser de condamner le message pour se mettre à l’écouter. Vous, prédicateurs qui lisez ceci maintenant, essayez au moins de reconnaître à quelle heure nous vivons et, reconnaissant le signe des temps, comprenez pourquoi ces gens s’enfuient de ces dénominations: l’Esprit du Seigneur les appelle! Dans Jean 6.37 et 44, Jésus dit: “Personne ne peut venir à moi, Si le Père qui m’a envoyé ne l’attire. Tout ce que le Père me donne viendra à moi”.

  30. C’est toute la différence qu’il y avait entre la femme au puits et le prêtre. La main a de nouveau écrit sur la muraille aujourd’hui. Ils voient, mais ils ne le comprennent pas.

  31. Si seulement les Juifs avaient pu reconnaître ce signe de leur Messie qui avait été promis en accord avec leur dernier prophète. Dans Malachie 3, il est dit: “Voici j’enverrai mon messager; Il préparera le chemin devant moi. Et soudain entrera dans son temple le Seigneur que vous cherchez; et le messager de l’alliance que vous désirez, voici, il vient, dit l’Eternel des armées”. Les Juifs prétendaient qu’ils l’attendaient. Quel parallèle avec ce que nous voyons aujourd’hui!

  32. Les églises prétendent s’attendre à ce que quelque chose se passe. Elles sont toutes en train de prier et de jeûner, disant: «Prions et réunissons-nous, nous avons besoin d’un grand réveil, car nous savons que quelque chose de grand doit se passer et que l’église doit être prête». Voilà comment ils prient.

  33. C’est aussi de cette façon-là qu’ils priaient quand Jean-Baptiste parut. Mais, parce qu’il rejeta leurs cérémonies et qu’il fit le contraire de ce que leurs pères avaient enseigné, ils le rejetèrent. Il vint du désert, comme un homme sans culture et n’ayant ni habit de prêtre, ni grand bagage théologique. Mais il s’en vint du désert en connaissant la promesse de Dieu et sachant qu’il devait annoncer le Messie. Lorsque Jean-Baptiste dit: “Voici, il est au milieu de vous maintenant”, ils pensèrent qu’il était fou, parce qu’il n’avait pas passé par leurs écoles. Là aussi la main avait écrit sur la muraille et ils n’ont pas su le reconnaître. Ils prétendaient attendre la personne annoncée; or, Il se trouvait au milieu d’eux, mais ils ne Le reconnurent pas.

  34. Les dénominations chrétiennes de l’âge de Laodicée sont tout aussi aveuglées qu’ils l’étaient alors. Pourquoi? Parce qu’il a été prophétisé qu’elles le seraient et que cela doit arriver ainsi (Apocalypse 3.17). Ils prétendaient L’attendre. Et aujourd’hui les dénominations de l’âge de Laodicée sont aussi aveugles qu’eux. Pourquoi? Parce qu’il a été prophétisé qu’il en serait ainsi. Cela doit arriver.

  35. Si Israël avait voulu reconnaître le signe qui avait été prévu pour eux, ils auraient aussi reconnu que le temps de l’apparition du Messie était proche. C’est pourquoi les disciples dirent à Jésus: Matthieu 17.10-13: “Les disciples lui firent cette question: Pourquoi donc les scribes disent-ils qu’Elie doit venir premièrement?”.

  36. “Il répondit: Il est vrai qu’Elie doit venir, et rétablir toutes choses. Mais je vous dis qu’Elie est déjà venu, qu’ils ne l’ont pas reconnu, et qu’ils l’ont traité comme ils ont voulu. De même le Fils de l’hommes souffrira de leur part. Les disciples comprirent alors qu’il leur parlait de Jean-Baptiste”. Ils firent exactement ce que l’Ecriture dit qu’ils feraient.

  37. Si seulement ils avaient compris et reconnu ce fanatique qui condamnait leur existence double et qui leur disait: Luc 3.7-8: “Races de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir? Produisez donc des fruits dignes de la repentance, et ne vous mettez pas à dire en vous-mêmes: Nous avons Abraham pour père! Car je vous déclare que de ces pierres Dieu peut susciter des enfants à Abraham”.

  38. Ne pensez pas en vous-mêmes que vous avez le Concile mondial des églises à disposition et que vous en avez les membres les plus représentatifs. Dieu est capable, en partant de prostituées, de vagabonds, d’ivrognes et de joueurs invétérés, de susciter des enfants pour accomplir sa Parole. Il est capable de le faire parce qu’il est encore et toujours Dieu.

  39. Dénominations aveugles, en tous points semblables à l’Israël aveugle, à vous deux il a été prophétisé que vous arriveriez à cet état. Voici un parallèle qui vous montrera le point que je désire souligner.

  40. L’âge de Laodicée doit recevoir un message. Malachie 4.5 le dit aussi. Que cherchent-ils? Ils disent: «Notre dénomination le produira et si cela ne vient pas de nous, cela n’est pas vrai». Ils ont fait la même chose. Et tout cela allait et venait sans qu’ils s’en aperçoivent. Ils n’ont pas reconnu ce message bien qu’il accomplissait chaque parole promise. Jésus a dit qu’ils ont fait comme il était écrit qu’ils feraient. Et c’est ainsi qu’ils rejetèrent le Fils de l’homme.

  41. Maintenant remarquez. Il en va de même aux jours des nations, selon ce qui a été promis dans Malachie 4. Jésus a dit que toute l’Ecriture était inspirée et que même chaque parcelle aurait son accomplissement. Rien au monde ne peut empêcher l’Ecriture de s’accomplir. Tout doit être accompli. Jésus lui-même a dit que cela se passerait et maintenant nous le voyons accompli.

  42. Qu’est-ce qui sera restauré? Vous, frères, quelles que soient vos dénominations, notez ceci: la fête de Pentecôte originelle doit être restaurée. Cela sera restauré comme cela était au début avant que sonne l’heure de la fête des trompettes pour Israël. Elle doit être restaurée par une certaine chose: Malachie, chapitre 4, nous dit qu’Il ramènera la foi des pères à celle de leurs enfants.

  43. Si Israël avait reconnu le signe promis pour son Messie, il n’en serait pas arrivé à l’état dans lequel il se trouve aujourd’hui. Pourquoi ne l’ont-ils pas reconnu? Quel dommage! Parce que Dieu avait dit qu’ils ne le reconnaîtraient pas. Combien parmi vous croient cela? Le même Dieu nous dit que l’Eglise de Laodicée ne croirait pas et maintenant nous le voyons de nos propres yeux. Que peuvent-ils faire d’autre que le rejeter?

  44. Si au moins ils avaient reconnu le signe promis du Messie, le signe du Fils de l’homme. Il vînt sous le nom du Fils de l’homme. Puis, tout au long de la période de Pentecôte, il fut désigné sous son nom de Fils de Dieu. Dans la prochaine période, celle du Millénium, il viendra comme le Fils de David. Trois Fils, mais le même Dieu: Père, Fils et Saint-Esprit, mais encore et toujours le même Dieu. Fils de l’homme, Fils de Dieu et Fils de David: encore et toujours le même Dieu se manifestant dans trois oeuvres différentes.

  45. Ainsi ce Père, Fils et Saint-Esprit ne sont pas trois dieux mais le même Dieu dans trois dispensations, se manifestant dans trois oeuvres différentes, en tant que Père, Fils et Saint-Esprit. Mais comme il en fut autrefois, ils sont aujourd’hui aveuglés par leurs traditions et ne peuvent pas le voir. Vous étonnez-vous qu’elles soient incapables de le réaliser? Elles ne le feront jamais. Souvenez-vous, ceci est le «Ainsi dit le Seigneur!». Vous pourriez peut-être demander: «Pourquoi donc prêchez-vous cela alors?». Je le prêche pour la même raison que Jean et tous les autres l’ont prêché car il y en a quand même quelques-uns, ici et là, qui doivent encore sortir. Oh toi, brebis du Seigneur, écoute la voix de Dieu. Jésus dit: “Mes brebis entendent ma voix”.

  46. La Samaritaine au puits reconnut son jour par le signe du Messie. Elle se trouvait dans une mauvaise condition. Elle ne voulait rien avoir affaire avec ces vieilles églises établies, ni avec leur manière d’agir. Elle savait qu’elles avaient chacune leur propre manière de voir et elle ne croyait pas aux choses qu’elles pratiquaient. Néanmoins, elle savait que Quelqu’un viendrait un jour. Et la pauvre femme trouva ce Quelqu’un qu’elle cherchait en suivant le chemin qui menait au puits. Elle finit par trouver ce qu’elle cherchait car Il se mit à lui révéler les secrets de son coeur et lui parla de son péché. Elle dit: “Je vois que tu es un prophète et je sais que lorsque le Messie viendra, il fera ces choses”. Or, cela faisait quatre cents ans qu’ils n’avaient plus de prophète.

Jésus dit: “Je le suis”.

  1. Elle le reconnut et n’eut même plus besoin de lui poser d’autres questions. Qu’est-ce qui lui prouvait cela? Eh bien! la preuve venait de lui en être donnée. Elle croyait que lorsque le Messie viendrait, c’est cela qu’il ferait. Or, puisqu’elle a pu le reconnaître par l’Ecriture, ne pouvons-nous pas, nous, reconnaître la lumière du soir et le signe de ce temps? Elle dit: “Nous savons que lorsque le Messie viendra, il nous montrera toutes ces choses, il nous dira ceci”.

Jésus lui répondit: “Je le suis, moi qui te parle”.

  1. Ainsi elle n’eut plus d’autres questions à poser, elle s’en alla annoncer aux gens: “Venez voir le Messie!”. Pour elle, elle était fixée parce qu’elle reconnut et comprit dans quel temps elle vivait.

  2. C’est aussi ce que fit Nathanaël, un Hébreu bien connu. Quand il vit le signe du Messie qui avait été promis, il crut. Cela mécontentait les prêtres de voir les gens quitter l’église pour suivre Jésus. Les prêtres déclarèrent: “Si quelqu’un d’entre vous va vers lui pour l’écouter, il sera excommunié, nous le chasserons hors de cette dénomination”.

  3. Ainsi en est-il aujourd’hui. “Si vous allez à cette réunion, nous vous jetterons hors de la dénomination”.

  4. Souvenez-vous de l’homme aveugle: son père et sa mère ne voulaient pas répondre aux questions posées par les Juifs, car ils avaient peur d’eux. La raison de leur crainte: tous ceux qui allaient voir Jésus et l’écouter, lorsqu’il rassemblait la foule, devaient s’attendre à être chassés de l’organisation religieuse. L’homme aveugle néanmoins parla de lui-même. Celui qui avait été aveugle pouvait voir maintenant.

  5. Moi aussi, jadis, j’étais aveugle, mais maintenant je peux voir. Je ne savais pas ces choses qui m’ont été révélées par le Saint-Esprit. Détachez-vous des dénominations, car nous serons bientôt enlevés.

  6. “Quand j’aurai été élevé de la terre, j’attirerai tous les hommes a moi”, a dit Jésus. Nathanaël le comprit et crut.

  7. Moïse reconnut qu’il avait la promesse pour son temps parce que c'était selon l'Ecriture, aussi étrange que cela pût lui paraître. Moïse disait: “Comment puis-je leur dire que j’ai vu dans le désert une lumière qui m’a dit d’aller en Egypte?”.

  8. Mais il avait la promesse de Dieu: “Je serai avec toi”. Dieu, là en Egypte, ne s’est pas seulement révélé lui-même par des signes et des miracles, mais il rassembla les élus et ceux qui avaient été appelés. Il leur apparut, confirmant ainsi le ministère de Moïse. Après que le prophète les ait arrachés hors de la nation d’Egypte et conduits à l’endroit désigné, alors la colonne de feu apparut à nouveau au sommet du Mont Sinaï. Ceci est à mettre en parallèle avec ce qui se passe de nos jours. Gloire à Dieu! Cela m’est plus précieux que la vie.

  9. Plus j’avance en âge et plus je vois que la vulgarité et l’immoralité recouvrent le pays; je n’ai qu’à regarder autour de moi pour voir ce qui se passe. Néanmoins mon coeur tressaille de joie, car je sais que cette tente terrestre est destinée à être dissoute, mais j’en ai une autre qui m’attend là-haut. J’essaie de tirer les gens en dehors ou de les attirer loin de ces choses, afin de leur montrer, par l’Ecriture, que Dieu se tient ici avec le témoignage de la colonne de feu. Des centaines et des milliers l’ont vue et son image en a été prise par des caméras.

  10. Des imitateurs se lèvent, c’est dans l’ordre des choses. Ils se levèrent aussi aux jours de Moïse et l’imitèrent. Dieu dit: “Sépare-toi d’eux, Moïse, et je les engloutirai”. Le monde est aujourd’hui plein d’imitateurs faisant argent de tout et avec toutes sortes d’autres choses.

  11. Moïse était ce grand prophète de Dieu qui alla en Egypte pour délivrer Israël et ils reconnurent le signe. Il était la promesse exacte, selon l’Ecriture, et confirmée par Dieu.

  12. Jésus fut cette promesse de l’Ecriture confirmée aux yeux de la Samaritaine. Il était l’interprétation de l’Ecriture. Sa propre vie interprétait l’Ecriture.

  13. Reconnaissez-vous le message de cette heure-ci? Comprenez-vous dans quel temps nous sommes? Le message lui-même interprète pour vous, par l’Ecriture, l’heure dans laquelle nous vivons.

  14. Un jour, alors qu’Il se trouvait sur le Mont des Oliviers et qu’Il regardait la ville de Jérusalem, Jésus dit: “Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l’avez pas voulu!”. Je ne voudrais pas en faire une comparaison littérale mais, l’autre matin, vers 10 heures, lorsque je vis cette église prostituée, dans mon coeur je pouvais sentir comme si le Saint-Esprit versait des larmes… Oh! Jérusalem, Jérusalem… combien de fois ai-je voulu vous rassembler, mais qu’avez-vous fait? Vous avez tué les prophètes que je vous ai envoyés. Vous les avez mis à mort, tout comme le message envoyé à l’église d’aujourd’hui a été anéanti par les dogmes de leurs dénominations. Jésus a dit: “Si seulement tu avais reconnu ton jour, mais maintenant il est trop tard”. Ainsi en est-il avec les églises.

  15. Je crois sincèrement, de tout mon coeur, qu’elle a passé à côté de la Rédemption. Ce que vous pensez à ce propos vous regarde, cette opinion est la mienne et vous n’avez pas à accepter mon opinion, mais je crois qu’il n’y a maintenant plus de libération pour elle et cela remonte déjà à cinq ou six ans en arrière. Vous qui avez encore en mémoire les réunions tenues à Chicago, souvenez-vous de ce qui s’est passé depuis lors et prenez garde à ce qui se passera encore. Pensez à cela, je le certifie sur ma vie. C’est “Ainsi parle le Seigneur”. Reconnaissez qu’elle s’est enlisée de plus en plus.

  16. Rappelez-vous la vision de 1933. Souvenez-vous qu’il avait été prédit comment les femmes agiraient dans ces derniers jours. Il vous avait été dit que Mussolini et Hitler auraient une fin mystérieuse, que les trois “ismes” du monde (nazisme, fascisme et communisme) seraient engloutis par le communisme, que les automobiles auraient une forme d’oeuf, que les femmes porteraient des vêtements semblables à ceux des hommes et ayant l’air de sous vêtements, et que finalement elles en arriveraient à porter des vêtements ressemblant à des feuilles de figuiers. Comme l’immoralité se donne libre cours actuellement! Voyez à quoi elles en arrivent, cela s’étale sous vos yeux.

  17. Si seulement les femmes dites chrétiennes pouvaient se rendre compte que cet esprit immoral qui est sur elles vient du diable! C’est cet esprit immoral qui les pousse à se faire couper leurs cheveux. Le diable est le seul qui ait pu les amener à faire cela. Et c’est en contradiction avec la Parole de Dieu. Il en a été de même au jardin d’Eden. Les femmes d’aujourd’hui le rejettent en disant: «Oh ce prédicateur à la vieille mode!». Mais cela ne vient pas de moi, je ne fais que vous le répéter et je ne fais que citer la Parole. Si seulement elles pouvaient reconnaître que ces choses viennent du diable!

  18. Elles se nomment elles-mêmes chrétiennes alors que Jésus a dit: “Comment pouvez-vous m’appeler Seigneur et ne pas faire les choses que je vous dis de faire?”. Elles ne peuvent pas être chrétiennes. Je ne suis pas leur juge, mais je ne fais que répéter ce que dit la Parole. La Parole entière est la révélation de Jésus-Christ.

  19. Si au moins les femmes pouvaient reconnaître que ceci vient du diable, que c’est un esprit immoral.

  20. Je pense que Jeffersonville, dans l’Indiana, est le pire endroit que j’aie jamais vu de ma vie. J’ai été à Hollywood, j’ai voyagé dans le monde entier et j’ai vu toutes sortes de corruptions. Je l’ai vue à Paris, je l’ai vue en Angleterre où elle est peut-être au comble de tout.

  21. Je crois que l’Angleterre sombrera dans l’Océan, elle le mérite. L’Angleterre est devenue le dépotoir du monde pour ce qui a trait à l’immoralité. Les gens les plus acharnés à contredire l’Ecriture, que j’aie vus de ma vie, se trouvent en Angleterre. Elle en est arrivée là parce qu’elle a rejeté la vérité.

  22. Billy Graham a dit qu’il avait dû emmener sa femme hors des parcs à cause de tout ce qui s’y passe. Hommes et femmes, garçons et filles, ont ouvertement des relations sexuelles dans les parcs publics. C’est devenu comme un lieu d’immondices, tout comme la France et le reste du monde d’ailleurs. Les Etats-Unis n’y ont pas échappé non plus, car l’Amérique semble même être devenue le leader de tous les pays dans ce domaine.

  23. Regardez-la aujourd’hui! Les femmes américaines coupent leurs cheveux, portent des shorts ou pantalons, fument et se nomment néanmoins encore croyantes. Réalisez-vous cela, ma soeur?… je vous demande pardon… ma soeur ne ferait pas une chose pareille. Il vous faut réaliser que tout cela vient du diable. Comme les Juifs de jadis, vous ne voulez pas croire à la Parole confirmée quand elle vous est prouvée. Vous dépendez étroitement des traditions de vos dénominations qui affirment que tout est bien. Vous parlez en langues, dansez et chantez par l’Esprit et pourtant vous, femmes, vous vous coupez les cheveux. Pouvez-vous imaginer qu’une véritable enfant de Dieu puisse faire cela? J’ai vu des démons et des maîtres-sorciers parler en langues et interpréter. J’en ai vu sauter et danser dans l’esprit, et ensuite boire du sang dans un crâne d’homme et maudire le Nom de Jésus-Christ.

  24. Peut-être direz-vous: «J’appartiens à l’église, alléluia! gloire à Dieu!». A quoi appartenez-vous? L’Eglise est la Parole et la Parole affirme que c’est une honte pour vous de pratiquer de telles choses. Vous, prédicateurs, vous êtes un groupe de pharisiens aveuglés conduisant ces pauvres enfants tout droit en enfer, car vous avez peur qu’en croyant à la Parole, vous soyez exclus de votre dénomination et que vous perdiez vos moyens de subsistance. Honte à vous, hypocrites! Vous voyez que l’heure promise approche et malgré cela vous vous tournez vers vos traditions en abandonnant la Parole de Dieu. Comment osez-vous faire cela pauvres aveugles?

  25. La Bible ne dit-elle pas que vous êtes aveugles?. Etes-vous incapables de le comprendre? La Bible dit aussi que vous êtes pauvres, misérables, aveugles et nus, sans que vous le sachiez. Jésus se tient à la porte, essayant de vous donner (non pas de vous le vendre) un collyre pour vos yeux, pour ouvrir vos yeux, mais vous ne voulez pas le recevoir. Par là même, vous accomplissez l’Ecriture.

  26. En quel jour vivons-nous? Reconnaissez-vous l’heure, le signe?

  27. Et vous, femmes, qui vous rebellez contre la Parole, c’est le démon de l’indécence, au nom de la religion, qui vous fait faire tout cela. Il a d’ailleurs toujours agi ainsi. Il s’approche de chaque prophète, de chaque saint et il s’est même approché du Seigneur Jésus-Christ, agissant comme un personnage religieux. La Bible dit que dans les derniers temps il imiterait tellement bien la vérité qu’il séduirait même les élus de cette église de la Pentecôte, s’il était possible.

  28. Il n’y aura qu’un petit nombre qui croira vraiment, car Jésus a dit: “Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent”. Dans Luc 17.26, il est dit: “Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même aux jours du Fils de l’homme”. Dans 1 Pierre 3, il est aussi dit: “… aux jours de Noé, pendant la construction de l’arche, dans laquelle un petit nombre de personnes, c’est-à-dire, huit, furent sauvées à travers l’eau”. Pensez à ceci! Reconnaissez-vous l’heure et le jour?

  29. Pourquoi vous, femmes, coupez-vous vos cheveux? Oh, vous pouvez dire: «Notre communauté n’attache pas d’importance à cela». Savez-vous pourquoi? Vous êtes aveugles! Vous pouvez dire: «Il n’y a pas de mal à ce que je coupe mes cheveux», mais la Bible dit que s’en est un et vous êtes une femme indécente si vous priez en ayant les cheveux coupés. Peut-être répondrez-vous: «Une femme devrait porter une coiffure». La Bible dit que ses cheveux sont sa coiffure. Non, pas un chapeau, mais sa chevelure.

  30. Que penseriez-vous Si Moïse avait dit: “Je veux enlever mon chapeau au lieu de mes souliers, Seigneur”. Cela est impensable, car lorsque Dieu dit des souliers, cela signifie des souliers. Et lorsqu’il dit cheveux, il entend cheveux et non pas un chapeau. Gloire à Dieu! Sa Parole exprime sa pensée exacte et l’Ecriture n’a pas besoin d’interprétation privée. Cela ne signifie pas ce que votre dénomination dit, mais cela signifie ce qu’Il dit, Lui, car il est son propre interprète.

  31. Vous dites: «Je connais une femme qui…». Peu m’importe qui vous connaissez. Je sais ce que Dieu a dit à ce sujet. Vous en faites ce que vous voulez.

  32. Oh, si seulement vous pouviez reconnaître qu’en faisant cela, vous vous contentez d’être une femme mais pas une dame!

  33. Un jour je vis à Louisville, dans le Kentucky, à la 5ème rue, une enseigne de taverne à bière sur laquelle était écrit: «Tables réservées aux dames». Je m’arrêtai et me dis en moi-même: «Une dame n’entrerait certainement pas dans un tel lieu, une femme peut-être, mais pas une dame».

  34. Remarquez que la chute de l’homme, au commencement, se produisit par l’immoralité d’une femme. Mais saviez-vous que cela se terminera de même? Par l’immoralité des femmes. L’église est symbolisée par une femme. L’église est une femme, spirituellement parlant. Ainsi l’Epouse est une femme selon le même sens spirituel.

  35. Voyez l’immoralité de l’église. Elle est finie. Voyez les visions, regardez ces choses. Cette vision est la vérité. L’assemblée peut voir que j’ai la Bible sur le coeur. J’ai vu cela! Dieu tout puissant sait que c’est la Vérité. Jusqu’à présent on ne le savait pas. Elle est nue et ne le sait pas. Elle se contentait de bien s’amuser. Nous y sommes. Mais lorsque cette Epouse est arrivée, quelle différence. L’Alpha et l’Oméga.

  36. C’est le diable qui fait ces choses. Mais de même que les Juifs d’autrefois, lorsqu’ils virent la Parole… Jésus dit à ses disciples: “Sondez les Ecritures! Vous êtes embarrassés quant à moi et à mon ministère. Sondez les Ecritures, car en elles vous pensez avoir la vie éternelle et elles rendent témoignage de moi. Par elles, vous pouvez voir quel est mon message. Si vous ne me croyez pas, croyez au moins à cause des oeuvres que Dieu a lui-même interprétées pour vous”.

  37. Mais les pharisiens dirent: “Nous ne voulons pas que cet homme règne sur nous. Nous avons nos propres prêtres, etc”. Alors, continuez, c’est tout ce qu’on peut dire parce que c’est de toute façon trop tard. Les dénominations traditionnelles qui continuent a dire “tout va très bien” écoutent peut-être cela, mais néanmoins elles aiment mieux croire la parole de l’homme que la Parole de Dieu.

  38. Elles ne veulent pas reconnaître 2 Timothée 3. J’en vois certains qui notent des passages de l’Ecriture. Tous ces passages que je vous donne viennent de l’Ecriture. Si quelqu’un veut me poser des questions, je peux lui montrer l’Ecriture. Vous voyez?

  39. Ils ne reconnaissent pas 2 Timothée 3 qui nous dit: “Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, envieux des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Eloigne-toi de ces hommes-là. Il en est parmi eux qui s’introduisent dans les maisons, et qui captivent des femmes d’un esprit faible et borné, agitées par des passions de toute espèce, ne pouvant jamais arriver à la connaissance de la vérité”. Oh! vous, pharisiens aveugles, pouvez-vous voir cela? Je ne suis pas fâché, je ne fais qu’enfoncer un clou pour le river en vous. L’église ne le comprend pas. Les femmes ne peuvent pas le comprendre. Ce sont des femmes insensées, emportées par diverses convoitises: cheveux coupés, port de shorts, maquillage, etc., et tout ce qui ne convient pas à des chrétiennes.

  40. Savez-vous que les femmes jouent un grand rôle dans les derniers jours? La Bible a dit que celle qui échapperaient à cette grande damnation seraient comme un magnifique rameau pour le Seigneur. Un jour, Dieu voulant, je vous montrerai ce que Dieu pense d’une femme qui a réellement échappé à la malédiction de ce temps.

  41. L’autre jour, je vis un groupe de jeunes filles à moitié nues dont le sens moral était à peu près au niveau de celui d’une chienne, et qui se moquaient d’une vieille dame qui portait une longue robe. Ecoutez, vous, jeunes écervelées: cette vieille dame a quelque chose dont vous n’avez aucune notion. Elle a un sens moral. Vous ne savez même pas ce que c’est. Vous avez pratiquement perdu le vôtre dès le berceau et vous ne savez même pas discerner le vrai du faux. Mais elle, le peut. Elle a quelque chose dans son coeur que vous ne connaissez pas du tout car vous l’avez perdu et ne le retrouverez plus jamais. Vous pouvez bien la considérer comme démodée, mais ce quelque chose que vous ne connaissez pas, elle le cache dans son coeur et c’est un trésor de pureté et de décence. Mais vos mères vous ont élevées de cette manière. Et vos pasteurs ont permis cela, ce qui montre l’état moral des uns et des autres. Vous voyez où vous en êtes?

  42. Jésus a dit que toute l’Ecriture devait s’accomplir; et Elle est accomplie.

  43. De même que Jannès et Jambrès s’opposèrent à Moïse et à Aaron, de même aujourd’hui des hommes ayant le sens perverti par les dogmes et les enseignements traditionnels s’opposent à la Bible, alors qu’ils auraient dû se laisser instruire par elle. Jusqu’à un certain point, Jannès et Jambrès pouvaient imiter Moïse dans les miracles qu’il faisait. Considérez le parallèle! Ils résistent à la vérité et ne veulent même pas l’avoir dans leur entourage immédiat. Ils ne veulent pas collaborer avec elle, ni avoir affaire avec elle de quelque manière que ce soit. Mais leur folie sera manifestée. Quand la véritable Epouse, prête au départ, aura été enlevée dans le ciel, tout cela sera démontré, soyez sans crainte! Tout comme lorsque Moïse et les enfants d’Israël s’enfuirent hors d’Egypte et que les Egyptiens périrent dans la mer.

  44. Jésus a dit que toute l’Ecriture a été donnée par inspiration et que par conséquent elle doit être entièrement accomplie. Mais ils lui ont dit: “C’est toi qui t’es fait Dieu”.

  45. Il a répondu: “Dans votre propre loi, vous appelez prophètes ceux à qui est venue la Parole de Dieu; et c’est vrai qu’ils le sont. Comment donc pouvez-vous me condamner lorsque je dis que je suis le Fils de Dieu?”. Toutes ces Ecritures qui ont été données par inspiration doivent être manifestées, accomplies. Mais ils étaient tellement aveugles qu’ils s’accrochèrent à une parole d’homme au lieu de s’accrocher à la Parole de Dieu. C’est ce qui pousse les femmes à faire cela. C’est ce qui pousse les prédicateurs à faire cela. Ils s’accrochent à l’archevêque au lieu de s’accrocher à Jésus. Ils s’accrochent à leur porte-monnaie, c’est-à-dire à une grande organisation.

  46. Est-ce que je suis populaire? Sorti de ce petit groupe ici à Jeffersonville, je crois que ce matin, je n’aurais pas plus d’une demi-douzaine de personnes à qui prêcher. Mais il y en a partout dans tout le pays depuis New-York jusqu’au Massachusetts, depuis Boston jusqu’à la mer. Ils se rassemblent. Amen!

Au temps du soir, il y aura la lumière.

  1. Ils ne peuvent pas reconnaître la Lumière du soir; c’est cela le problème. Elle est aveugle. La Bible a dit qu’elle le serait.

  2. Cela ne fait pas plus de quarante ans que la Russie a pris place dans le monde de la science. Vous savez que lors de la première guerre mondiale, la plupart des gens ignoraient tout de la Russie. Nous avions le sentiment qu’ils n’étaient qu’un tas d’hommes très ignorants. Nous les regardions comme de grands vieillards sibériens, avec des barbes couvrant tout leur visage, ne sachant même pas discerner leur main droite de leur main gauche. C’est possible! Mais la Russie reconnut sa position et elle avait à le faire pour accomplir l’Ecriture. Maintenant elle est à la tête du monde scientifique et nous sommes bien loin derrière. Elle a compris qu’elle aussi avait des cerveaux à utiliser.

  3. Notons que l’homme d’aujourd’hui a le même nombre de sens que ses semblables qui vivaient il y a 6000 ans environ. Avec ces sens, il prenait conscience de son domicile terrestre et servait Dieu. En l’espace de trois quarts de siècle il a passé de l’état de cavalier à celui d’astronaute. Pourquoi? Il s’est détourné de sa foi en Dieu en donnant toute son attention à ses sens et à ses capacités d’être humain. Tout en continuant à croire en Dieu, il commença aussi à croire en lui-même.

  4. Nous avons entendu une femme incroyante qui disait: «Tant que nous avons l’armée et la marine nous n’avons pas besoin du Dieu Jéhovah». Pour moi, je n’ai pas à me soucier de ce que nous avons ou pas, c’est Jéhovah, et rien d’autre pour moi ne compte. Laissez sombrer l’armée et la marine — et c’est ce qui va arriver de toute façon — mais Jéhovah demeurera éternellement. Tant que je suis en relation avec lui et son Fils, je demeurerai avec lui pour toujours. Cela ne dépend pas de mon appel ou de mon choix, mais de Son choix. Amen. Avoir le Seigneur ou mourir! Des nations se lèvent, puis disparaissent, mais Jéhovah demeure le même d’âge en âge. Rome tomba, l’Egypte tomba, et toutes les autres grandes puissances tombèrent, mais il demeure toujours Jéhovah. Alléluia! je me sens plein de joie.

  5. La Russie prit conscience d’elle-même de la même manière qu’Israël le fit. Dieu devait ramener Israël dans sa patrie pour la fête des trompettes, et Il avait aussi à mener la Russie dans le communisme, afin qu’elle fasse exactement ce qui avait été prophétisé à son sujet.

  6. L’homme avec ses six sens s’en sortait très bien avec son cheval et sa carriole. Mais au cours des soixante-quinze années écoulées, il a cessé d’avoir confiance en Dieu. Lorsque nos pères signèrent la Constitution des Etats-Unis, ils mettaient Dieu dans chaque chose qu’ils faisaient, mais maintenant son Nom n’est même plus mentionné. Aujourd’hui l’homme dépend de l’envergure et de l’astuce de sa science. Le monde entier sombre dans l’ignorance de la Bible car il s’est détourné de Dieu. Quoi que vous en pensiez, Dieu a arraché du milieu de tout cela son Epouse, par sa Parole. Il avait dit qu’il le ferait.

  7. Les gens s’appuient sur leur intelligence humaine, leur science humaine et tout le reste. Ils ne font plus confiance à Dieu. Les Etats-Unis ont délaissé Dieu et ils l’ont même extirpé des écoles, de sorte que les enfants n’entendent même plus parler de lui. Ils essaient maintenant de faire disparaître l’inscription de son Nom sur les dollars où, jusqu’à présent, nous avons toujours pu lire: «Notre confiance est en Dieu» (In God we trust). Ils essaient également d’enlever son Nom des formules de serment, de sorte que nous ne pourrons plus dire: «Une nation sous le regard de Dieu» (One nation under God).

  8. Voyez, ils ont suivi leurs propres sentiments et leurs propres sens. Ce n’est pas que l’homme au cours de ces 75 dernières années ait changé en quoi que ce soit; il est toujours le même homme que Dieu créa au début; seulement, en ces derniers jours, voyez-vous où nous en sommes? L’église s’est détournée de Dieu et de la Parole en faveur de séminaires, d’expériences et autres. On ne parle même plus de Lui dans ces séminaires et ces écoles.

  9. Au cours des 25 dernières années écoulées, Israël s’est rendu compte que quelque chose les a ramenés dans la patrie qui leur avait été promise. Ils ne savent pas comment cela s’est fait. Ils ont eu à supporter des souffrances incalculables, y compris le martyre (Apocalypse 6.9); mais à présent ils sont dans leur patrie. Ils ne savent pas pourquoi d’ailleurs ils y sont.

  10. Pourquoi la Russie s’est-elle réveillée? Pourquoi les nations se sont-elles réveillées? Comment l’homme d’aujourd’hui a-t-il été capable d’accomplir de telles choses? Un savant français d’il y a 300 ans prétendait prouver scientifiquement que si un homme arrivait à atteindre la vitesse fantastique de 50 km à l’heure, la gravitation ne ferait plus sentir ses effets sur lui et qu’il serait projeté dans l’espace hors de la surface de la terre. De nos jours, l’homme voyage à la vitesse d’environ 25’000 km à l’heure et essaie encore de pouvoir aller plus vite. Il n’a compris tout cela que récemment. Pourquoi? Parce qu’il devait en être ainsi.

  11. Autrefois, du temps de Luther, Wesley et les autres, l’église se tenait sur le rocher de Jésus-Christ. Elle ne s’occupait pas de ce que pouvaient dire les gens mais restait avec cette Parole, le Message de l’heure. Mais maintenant, elle est retournée vers les traditions. Pourquoi a-t-elle fait cela?

  12. C’est au cours des vingt-cinq années écoulées qu’Israël a compris que ce n’était pas pour rien qu’ils avaient retrouvé leur patrie. Il avait été prophétisé qu’ils devaient être réunis à nouveau. C’est ce qu’avait dit Osée. Nous avons lu cela il y a un petit moment. Que Dieu nous aide à comprendre cela

  13. Mais, pendant le même temps, l’Epouse a reconnu la lumière du soir. Les Pentecôtistes affamés ont d’abord commencé par se rendre compte que ces organisations n’avaient rien de ce qu’elles prétendaient être; elles aussi se déchirent entre elles et ont dévié. C’est le temps de la constatation. Le monde a constaté, les nations ont constaté, la science a constaté, le diable aussi a constaté. Il a constaté que c’était un moment favorable pendant lequel il pouvait perdre les femmes, ruiner l’église et amener les gens à la perdition. Il l’a reconnu, mais Dieu aussi a reconnu qu’il y a un peuple sur la terre qu’il a prédestiné à la Vie éternelle. Il a reconnu que c’était le moment d’envoyer son message et Il l’a fait.

  14. Les gens ont reconnu cela et l’Epouse a reconnu la lumière du soir. Si Sodome avait reconnu son jour quand les deux messagers, des hommes tels que Billy Graham et Oral Roberts, la visitèrent, elle serait encore debout à l’heure qu’il est.

  15. Je pense à cette personne incroyante de Phoenix qui avait écouté cette partie d’un enregistrement où je disais qu’on doit être baptisé dans le Nom de Jésus. Et elle disait qu’ailleurs j’avais dit quelque chose de tout à fait différent. Elle faisait allusion à cette fois où j’avais parlé de l’Afrique et comment là-bas ils baptisent trois fois en avant et trois fois en arrière. J’avais dit que cela n’avait pas d’importance. Mais elle n’a pas écouté le reste de l’enregistrement. Elle n’a écouté que cette partie là et l’a séparé du reste, ce qui constitue une offense grave. On n’a pas le droit de s’amuser avec ces enregistrements. C’est contre la loi; même s’il ne nous viendrait pas à l’idée d’engager des poursuites. Car Dieu a dit: “Laisse-les faire”. Il m’a dit ce qui allait se passer; Il m’a dit de me tenir sur mes gardes et d’observer cette personne.

  16. C’est à ce même moment que l’Epouse a compris cette Lumière du Soir. Si seulement Sodome avait pu reconnaître l’heure dans laquelle elle se trouvait…

  17. Ainsi, cette même personne a dit: «Vous, les Pentecôtistes; vous, les Baptistes, cet homme, ce faux prophète, William Branham a dit que Oral Roberts et Billy Graham se trouvaient à Sodome». Vous voyez? Puis elle a arrêté l’enregistrement. Elle n’a pas dit la suite; c’est à dire qu’ils étaient des messagers pour Sodome. Tout le monde sait que c’est ce que j’ai dit. Ecoutez l’enregistrement. Quiconque ôtera quelque chose ou y ajoutera quelque chose, sa part sera retranchée. C’est la Parole de Dieu.

  18. “Si Sodome avait reconnu son messager, elle serait encore là aujourd’hui” a dit Jésus. Abraham savait que le fils promis viendrait, mais il savait aussi que certaines choses devaient changer. Il savait qu’il était trop vieux pour accomplir la promesse, de même que Sara. Mais il reconnut son heure quand il rencontra Celui qui pouvait discerner les pensées de Sara, quand bien même elle se trouvait derrière lui, dans la tente, et il lui dit: “Mon Seigneur, laisse moi aller chercher un peu d’eau pour te laver les pieds”. Puis ils mangèrent un morceau de pain. Et il dit: “Reste donc, je Te prie encore un petit moment”. Le Seigneur c’est Elohim. Il reconnut que Dieu s’adressait à lui au travers d’un homme de chair et d’os. Il reconnut Son signe et fut béni du Seigneur. Sodome n’a pas reconnu le jour de sa visitation et elle fut détruite par le feu. Jésus a dit que ce qui se passa en ces jours-là se répétera lorsque le Fils de l’homme sera manifesté.

  19. L’église n’a pas reconnu son jour. De même qu’Israël fut obligé de rentrer en Palestine, de même l’église sera obligée de faire partie du Concile mondial des églises. Pourquoi? Parce qu’elle n’a pas reconnu son heure. Hommes frères, sortez du milieu d’eux! Ne participez pas à son péché; fuyez pour sauver votre vie avant que vous ne soyez pris et ayez à porter la marque de la bête! Il sera trop tard alors. Que celui qui est souillé demeure souillé et que celui qui est saint se sanctifie davantage. En ces jours-là, vous, femmes aux cheveux coupés, vous resterez comme vous êtes. Cela semble être très sévère, mais c’est selon l’Ecriture. La Bible dit qu’une femme qui coupe sa chevelure déshonore son chef. Or son chef, c’est son mari et son chef à lui est Christ; ainsi elle déshonore Christ. Si elle manque d’honneur n’est-elle pas souillée? En ce jour-là, si une femme a les cheveux coupés, qu’elle les garde ainsi; si elle porte des shorts, qu’elle continue à en porter. Si vous niez la Parole, vous continuerez à la nier. Mais que celui qui est saint se sanctifie davantage. Que celui qui est juste persévère dans sa justice. La vraie Parole de Dieu a été manifestée dans le Fils de Dieu. Demeurez dans la sainteté et la justice.

  20. Israël a dû retourner en Palestine et il ne sait pas pourquoi. Il a été ramenée là-bas pour ainsi dire automatiquement. Pourquoi? Je m’en vais vous dire quelque chose et j’aimerais que vous écoutiez bien. Les puissances internationales ont poussé Israël dans sa patrie. Les puissances internationales contraindront l’église à entrer dans le monde du Concile des églises. Mais la puissance de Dieu fera entrer les élus dans le corps de l’Epouse! Les puissances du monde agissent çà et là, mais la puissance de Dieu agit vers le haut. L’Esprit de Dieu qui est la Parole de Dieu (mes Paroles sont Esprit et Vie) mettra l’Epouse à sa place et elle reconnaîtra sa position dans la Parole. C’est ainsi qu’elle est en Christ. Aucune puissance internationale ne peut faire ceci, lors même que les puissances internationales aient dirigé Israël vers sa patrie. Les puissances internationales du Concile des églises amèneront chaque organisation dans son enceinte, mais la puissance de Dieu élèvera l’Epouse dans la gloire, hors d’atteinte de ces puissances.

  21. Oh! reconnaissez votre jour, comme Jésus vous en a averti. Veillez fermement à cela: le signe donné au jour de Sodome prendra place en ce jour-ci.

  22. Ce qu’Il a dit en ce jour va s’accomplir. Ecoutez attentivement. Le signe donné au jour de Sodome va prendre place en ce jour, un signe tel qu’Abraham le reçut avant que Sodome fût détruite. Toutes ces choses qui ont été prophétisées vont prendre leur place maintenant. Prenez garde au jour dans lequel nous vivons! Nous avons vraiment étudié cela en profondeur.

  23. Dieu avait promis de vous envoyer sa lumière céleste afin d’amener la semence de la Parole à maturité, celle qui a été semée pour ce jour-ci. La Semence est ici. La Semence est la Bible. Pourquoi? Parce que c’est Jésus qui l’a dit: “La Parole est la semence qu’un semeur a semée”. Seulement, avant de pouvoir moissonner, il faut que la lumière agisse pour amener le fruit à maturité, sinon il pourrit. La bonne semence, semée dans la bonne terre, avec la bonne sorte de lumière agissant sur elle, parvient à maturité comme Il l’a promis dans ces derniers jours, au temps du soir. Et vers le soir le soleil viendra faire mûrir cette semence. La semence est en train d’être prêchée. Le Fils de Dieu est en train d’amener cette semence à maturité, ce qu’il confirme en la faisant croître devant nos yeux, prouvant par là que c’est juste. Comprenez-vous cela? Reconnaissez vous le jour?

Maintenant, je vais terminer car c’est l’heure.

  1. Des riches Laodicéens, gens instruits, éduqués, mais aveugles, il est dit qu’ils rejetteraient la Parole du milieu d’eux. N’est-ce pas ce qu’ils ont fait? Christ a dit qu’ils le feraient. De même que les prophètes de jadis furent envoyés pour confirmer la parole promise, de même, ceux qui étaient prédestinés, la virent réalisée en leur temps; la Samaritaine au puits, Nathanaël, l’aveugle Bartimée, Pierre et tous les autres la reconnurent. C’était la Parole. “Celui que le Père a sanctifié et envoyé dans le monde, vous lui dites: Tu blasphèmes! Et cela parce que j’ai dit: Je suis le Fils de Dieu. Si je ne fais pas les oeuvres de mon Père, ne me croyez pas. Mais si je les fais, quand même vous ne me croiriez point, croyez à ces oeuvres, afin que vous sachiez et reconnaissiez que le Père est en moi et que je suis dans le Père. Les oeuvres vous disent qui je suis”. Le comprenez-vous? Très bien, alors ne manquez pas le jour!

  2. Pourquoi, vous Pentecôtistes, ne reconnaissez-vous pas votre temps? Pourquoi ne reconnaissez-vous pas le temps de la lumière du soir? Il nous est donné pour confirmer la venue de Christ. Nous sommes à la fin! Reconnaissez votre jour!

  3. Je sais que je vous ai gardés longtemps. Il est midi maintenant. Mais j’aime cette Nourriture. C’est la Vie. Elle est pour le croyant. Reconnaissez le jour dans lequel vos vivez et le signe du temps.

  4. Voyez où en sont toutes choses, Israël, l’église, l’immoralité; voyez où en est l’Epouse. Quel est le prochain événement qui doit se produire? L’enlèvement de l’Epouse! Naturellement, chaque église s’attend à quelque chose de grandiose. Les Pentecôtistes disent: «Gloire à Dieu, le jour vient où nous ferons ceci ou cela». Voyez ce sont des connaisseurs. Ils croient réellement.

  5. C’est tout comme au temps de Caïphe lorsqu’il disait: “Ne vaut-il pas mieux qu’un seul homme périsse plutôt que toute la nation?”. La Bible dit qu’il était grand prêtre; c’est la raison pour laquelle il put dire cela. Il prophétisa sans savoir ce qu’il disait. Comment aurait-il réalisé la vérité dans toute sa plénitude alors qu’il était en train de sacrifier Dieu lui-même, celui dont il prétendait être le souverain sacrificateur? Ainsi en est-il aujourd’hui. Ils s’attendent à un temps glorieux bien loin dans le futur.

  6. Vous pouvez prendre part aux conventions des hommes d’affaires chrétiens et voir les prédicateurs se lever et agiter les foules en disant: “Un grand réveil se prépare. La main du Seigneur est étendue sur toute la surface de la terre”. Et les gens se préparent pour aller prêcher partout l’Evangile. Mais ils ne se rendent pas compte que tout cela se passera pendant les sept trompettes et qu’Israël seulement le réalisera. Pourquoi font-ils cela? C’est parce que ce sont des chrétiens qui marchent par leurs propres connaissances seulement. Caïphe ne s’est pas rendu compte de ce qu’il faisait. Eux non plus ne réalisent pas qu’ils sont en train de rejeter le message véritable qui leur a été envoyé. Amen!

  7. Tous ces passages de l’Ecriture que nous avons vus, nous les avons étudiés jour après jour, semaine après semaine, prouvant de manière indiscutable que c’est la Vérité. Jésus a dit: “Si les aveugles ne peuvent pas La recevoir, laissez-les. Ce sont des aveugles qui conduisent des aveugles; si un aveugle conduit un aveugle, ils tomberont tous deux dans une fosse”. Je ne sais pas quand ni où cela se passera, mais je sais que cela arrivera.

  8. Vous savez, je vois pourquoi Satan ne voulait pas que je fasse cela. Hier, je me sentais tellement mal. Je n’arrivais pas à recevoir la Parole du Seigneur. Je faisais tout mon possible pour y arriver, mais en vain. J’avais mangé du maïs, et ce matin j’avais l’impression qu’il était toujours dans mon estomac. J’étais tellement malade que je n’arrivais même pas à me lever. Je pensais: «Mais que se passe-t-il? Je vais descendre au tabernacle sans savoir ce que je dirai. Seigneur, je n’arrive même pas à trouver une Ecriture à noter. Je ne trouve rien». Je ne savais vraiment pas quoi faire. Puis, une fois que j’ai commencé à recevoir le message, Satan n’arrêta pas de me dire: «Tu te sens vraiment mal. Tu as mal à la tête. Tu es malade. Tu ne peux pas descendre. Tu ne tiens même pas debout…».

  9. Je me souviens de l’histoire d’un Londonien du quartier de la Cité. C’était un homme tout à fait ordinaire. Cela se passait pendant une guerre. Un jour le roi eut un message urgent à envoyer concernant l’ennemi. Le roi vit ce petit homme qui se tenait là et il lui dit: «Viens ici, prends ce message et porte-le à telle et telle place et donne l’ordre que telle et telle chose soit exécutée. Prends mon sceptre dans ta main comme preuve que c’est moi qui t’ai envoyé».

  10. Alors le petit Londonien le prit, le cacha sous ses vêtements et se mit en route. Partout les gardes essayaient de l’arrêter, mais partout il s'écriait: «Arrière de moi! J’ai le message du roi. Je suis le messager du roi». La Parole confirmée!

  11. Me souvenant de cette histoire, je pensai: «Arrière de moi, Satan. J’ai le message du Roi; je dois y aller!».

  12. Un jour, ils tuèrent le Prince de paix, le mirent dans un sépulcre et scellèrent la tombe. La mort le garda trois jours et trois nuits, mais, le matin de Pâques, Celui qui tenait le sceptre dans sa main s'écria: «Mort, éloigne-toi, et toi sépulcre, ouvre-toi! J’ai le message du Roi! Je dois m’avancer pour prouver cette résurrection. Je suis la résurrection! Et la vie». Alléluia! Maintenant, je me sens vraiment bien. C’est le message du Roi. Reconnaissons-le, amis, car nous sommes appelés à nous rassembler les uns les autres pour entendre le son des trompettes. Car la trompette du Seigneur résonnera et il n’y aura plus de temps.

  13. Il est en train de rassembler Israël. Au troisième jour il dit qu’il les rassemblerait. Deux mille sept cents ans se sont écoulés. Il a dit qu’en ce troisième jour Il les rassemblerait et c’est ce qu’Il a fait. Il a dit qu’il ferait connaître le chemin de la Vie. C’est pourquoi justement Israël est en train d’attendre que l’Epouse s’en aille afin que les deux prophètes hébreux puissent venir.

  14. Vous souvenez-vous de cette fois où j’étais au Caire, m’apprêtant à aller en Israël et que Lewi Pethrus me dit: «Frère Branham, ils ne croient que les prophètes»?

  15. Je dis: «C’est bien fait pour moi». Vous voyez comment est l’homme? Mais considérez la grâce de Dieu. Je dis: «Je vais relire le Nouveau Testament». Eux aussi l’ont lu. Frère Lewis Pethrus, qui vient de Suède leur en a envoyé plus d’un million. Et les Juifs (ceux qui sont retournés dans leur patrie) l’ont lu. Et ils ont dit: «Si c’est le Messie, alors qu’Il fasse les signes des prophètes et nous Le croiront».

  16. Lewi Pethrus dit alors: «Frère Branham, voilà l’occasion. On m’avais dit qu’il y aurait une occasion. Il faut y aller tout de suite».

Et quelqu’un m’a dit: «Frère Branham, c’est cela qui mettrait Israël en émoi. Si tu leur montres le signe du prophète, alors ils croiront».

  1. Je dis: «Seigneur, je suis prêt». Je sautai dans l’avion (J’avais pris mon billet.), je m’arrêtai au Caire et dis: «Oui, je suis prêt».

  2. Alors, le Saint-Esprit me dit: «Ce n’est pas ta place. Ce n’est pas le moment». Vous voyez? Mais l’homme veut toujours continuer sur sa lancée. Je pensai: «Je suis venu jusqu’ici et je vais continuer».

  3. Mais quelque chose me dit: «Arrête-toi là. Ne continue pas. Dirige-toi vers l’Inde mais ne va pas là-bas!».

  4. J’allai me réfugier derrière le hangar et je dis: «Seigneur Jésus, qu’est-ce que cela veut dire?». Alors Il se révéla à moi: «Il faut que cela s’accomplisse selon l’Ecriture. Moïse et Elie doivent venir. Et de toute façon, l’Epouse n’a pas encore été enlevée. Ces prophètes doivent venir et accomplir les signes du prophète. C’est l’Ecriture. Tout s’accomplit à la perfection. Israël doit renaître un jour en tant que nation. Amen! La Lumière du Soir resplendit.

    Il y aura la Lumière au temps du soir,
    Vous trouverez certainement le chemin menant à la gloire;
    Dans les eaux du baptême se trouve la lumière aujourd’hui,
    Ensevelis dans le précieux Nom de Jésus,
    Jeunes et vieux, repentez-vous de tous vos péchés,
    Et le Saint-Esprit alors entrera.
    Les Lumières du Soir sont venues.
    Il est certain que Dieu et Christ sont Un.

  5. Nous sommes au temps de la fin, mes amis. Nous pensons à ce chant d’un écrivain qui fut inspiré en le composant.

    Les nations se disloquent (c’était il y a environ quinze ans)
    Israël s’éveille;
    Ce sont les signes qu’avaient prédits les prophètes,
    Le jours des nations sont comptés (Considérez leur souillure.)
    Car elles sont encombrées d’horreurs.
    Retourne, ô peuple dispersé, vers les tiens.

    Le jour de la rédemption s’approche;
    Le coeur des hommes défaille de peur.
    Soyez remplis de l’Esprit de Dieu;
    Que vos lampes soient préparées et propres;
    Levez les yeux; votre rédemption approche. (C’est vrai.)
    Les faux prophètes mentent;
    Ils renient la vérité de Dieu

Jésus le Christ est notre Dieu. (Ils ne croient pas cela. Ils ont toutes sortes de “ismes” et autres. Mais l’écrivain inspiré a dit: «Nous marcherons là où ont marché les apôtres».

  1. Vous souvenez-vous de ma vision? J’ai dit: «Si les gens de Paul sont entrés, alors les miens aussi entreront, car j’ai fait exactement comme lui»?

Et des millions ont levé la main, disant: «Nous nous confions en cela!». Reconnaissez le jour dans lequel nous vivons, le temps dans lequel nous vivons, le signe du temps dans lequel nous vivons. Il est peut-être plus tard que nous ne pensons. Nous en arriverons à un point où celui qui est dehors restera dehors. Celui qui est entré devra rester dedans pour toujours. Car la porte sera fermée.

  1. S’il s’en trouve ce matin qui ne sont pas encore entrés, alors, au Nom de Jésus, je vous demande de ne pas regarder à ce serviteur ignorant, illettré, sans éducation qui se trouve ici. Mais regardez à la Parole qui a été promise. Regardez à ce grand Saint-Esprit qui a confirmé qu’Elle est la Vérité. Nous en sommes au temps du soir. Il est plus tard que vous ne pensez.

  2. Femmes, laissez pousser vos cheveux, faites disparaître ces vêtements inconvenants et jetez vos cigarettes, car l’heure va venir où “celui qui est souillé se souillera davantage et où celui qui est juste persévérera dans sa justice et celui qui est dedans demeure dedans, mais celui qui est dehors restera dehors”. Le sentier est étroit: Si le juste se sauve avec peine, qu’arrivera-t-il au pécheur, à l’athée et à celui qui nie la vérité? Inclinons nos têtes.

  3. Bien-aimés, vous êtes venus de différents Etats de ce pays. Vous êtes tous précieux et bien-aimés. Maintenant, à la lumière de ce jour dans lequel nous vivons; faisons, vous et moi, un inventaire. Qu’en est-il de l’Esprit de Dieu dans nos coeurs aujourd’hui? Souvenez-vous, ce doit être cet Esprit, incontesté et non contaminé par les doctrines d’églises.

  4. Vous n’avez pas le droit d’ajouter ou d’enlever quoi que ce soit à la Parole, car si vous essayez de mettre en avant, de vous-mêmes, une interprétation de la Parole, votre part sera retranchée de l’arbre de la vie. Voulez-vous essayer de faire dire quelque chose que l’Esprit n’a pas dit, ou prenez-vous exactement ce qu’il dit, en vous efforçant de le vivre? Ou bien coupez-vous les bandes magnétiques et en faites-vous des montages de telle sorte que les choses présentées ne sont plus exactes?

  5. Dites-vous peut-être: «Bien, mais je n’ai pas le sentiment que je doive faire tout cela», ou encore: «Ma communauté ne croit pas cela; c’est seulement la parole d’un homme?». Oui, mais cet homme-là est de Dieu. La Bible dit que vous, femmes, ne devez pas couper vos cheveux. La Bible enseigne également qu’il arrivera que les femmes porteront des vêtements d’hommes et qu’elles seront en abomination devant Dieu. Le Saint-Esprit parle au travers de cet humble et indigne instrument dont le seul mérite a été de vivre juste pendant cet âge où le grand Roi dit: “Voici mon sceptre. Va, et apporte le message!”.

  6. Je sais que les dénominations essayeront de l’arrêter, de le rejeter, de l’anéantir et, en tout cas, de s’y opposer de toutes les manières possibles. Mais, par la grâce de Dieu, je suis mon chemin en criant très haut, de place en place, de nation en nation et de communauté en communauté: “Sortez du milieu d’elle!”. C’est impopulaire, mais c’est la vérité.

  7. Voulez-vous recevoir cela dans l’Esprit dans lequel le message a été donné? Ce n’est pas ici un lieu où l’on puisse construire un autel, mais votre coeur est lui-même un autel. Si jusqu’à présent vous ne l’avez pas encore reçu, voulez-vous lever votre main et dire: «Seigneur aie pitié de moi. Fais entrer l’Esprit de Dieu en moi. Il me convainc maintenant de tous mes péchés, de mes frustrations, de mes mauvaises habitudes, de mes colères, de mon esprit plaisantin et batailleur et de toute autre chose que je pourrais avoir commise. Je sais que mon esprit n’est pas prêt pour le ciel. Tiens-moi prêt, Seigneur, dans ces derniers instants. C’est peut-être le dernier sermon que j’aie l’occasion d’entendre, et c’est peut-être la dernière fois que j’entendrai ce message. Je lève ma main. Seigneur, aie pitié de moi!».

  8. Que Dieu vous bénisse! Des douzaines de mains se sont levées. Faisons maintenant un moment de prière silencieuse pour ceux qui ont levé leur main. Cela vous concerne encore. J’ai l’impression que l’Esprit est encore en train d’appeler quelqu’un.

  9. O Dieu! toi qui connais toutes choses et qui fais toutes choses dans un but précis, nous savons que certains avaient dû être condamnés et que d’autres avaient dû être aveuglés. Paul dit: “Le potier fait les vases, les uns à honneur et les autres pour un usage vil”. Celui qui a été fait pour l’usage vil, l’a été pour mettre en évidence celui qui était destiné à être honoré. N’est-ce pas la main du potier qui exécute tout ce qu’il veut? N’est-ce pas le plan de prédestination de Dieu d’appeler ceux qu’il a connus d’avance? Car ceux qu’il a appelés, il les a justifiés et ceux qu’il a justifiés, il les a glorifiés.

  10. Peut-être que certains de ceux qui sont ici aujourd’hui sont semblables à la femme Samaritaine vers le puits, plongés dans la boue, dans l’incrédulité, dans les traditions sorties d’enseignements d’hommes. C’est peut-être la première fois qu’ils entendent ces choses, mais quelque chose a étrangement réchauffé leur coeur. Beaucoup de mains se sont levées, Seigneur. Que le grand potier puisse prendre le vase maintenant et le modeler en un vase à honneur. Je crois qu’il y a une raison à cela, Seigneur, autrement, ils ne seraient pas en train de faire cela. Je continue de croire et je me tiens devant toi pour eux, Seigneur.

  11. Laisse-moi plaider pour eux. Je me tiens entre ceux qui sont vivants et ceux qui sont morts, comme celui qui, aux jours de Sodome, plaidait pour les habitants de la ville: “Sortez du milieu d’elle!”.

  12. Qu’ils puissent venir, Seigneur, humblement et remplis d’amour au trône de la grâce en disant: «Jésus, à partir d’aujourd’hui, tu seras mien. Je fais ce pacte avec toi maintenant, étant assis sur cette chaise où Ton Esprit m’a saisi. S’il m’a saisi ici, je n’ai pas besoin d’aller ailleurs pour te rencontrer. C’est exactement à cette place-là que tu m’as rencontré. C’est ici que nous allons le décider, ici-même à ce 2ème ou 5ème rang, ou à toute autre place que nous nous trouvions. C’est ici que cela doit se décider, parce que c’est ici que tu m’as convaincu. C’est ici que tu as promis de tout remettre en ordre, car quoique je sois souillé et impur, je deviendrai plus blanc que la neige. Désormais je veux croire à toute ta Parole. Je suis prêt à marcher avec elle, à la croire et à l’accepter. Je fais cela maintenant pour la gloire de Dieu. Reconnaissant que jusqu’à présent ma vie n’a eu aucune valeur pour moi, pour Dieu, pour mes voisins, pour qui que ce soit d’autre. Elle n'a été bonne que pour le diable qui a fait de moi une marionnette, en sorte que je suis devenu le jouet d’un homme ou peut-être l’idole d’une femme. Mais Dieu, fais de moi Ton serviteur. Accorde-moi cela Seigneur!».

Je te les remets maintenant dans le Nom de Jésus-Christ, ton Fils. Amen.

Gardez les têtes inclinées.

J’entends mon Sauveur qui m’appelle (il se peut que ce soit la dernière fois. Entendez-vous cette petite Voix?)
J’entends le Sauveur qui m’appelle
Prends ma croix et suis-moi (Seigneur, j’ai dédaigné le baptême dans le Nom de Jésus)
J’irai avec Lui au jardin
J’irai avec Lui tout au long du chemin.
J’irai avec Lui jusqu’au Jugement

J’irai avec Lui (Ai-je raison, ou est-ce Lui qui a raison. Est-ce ma conscience qui a raison ou Sa Parole? Maintenant, vous vous trouvez sur le lieu du jugement. Est-ce ce que je crois qui est juste ou Sa Parole? Est-ce juste d’avoir les cheveux courts et de porter des shorts? Est-ce juste d’appartenir à une dénomination?)

J’irai avec Lui tout au long du chemin.

Là où Il me conduira, j’irai Moi aussi, j’ai levé la main, Seigneur. Où sera prêché le prochain message? Sera-ce en Afrique, en Allemagne, en Suisse?

Où il ira, je Le suivrai
J’irai avec Lui tout au long du chemin.

  1. Irez-vous avec Lui partout où Il vous conduira? Continuerez-vous d’aller avec Lui maintenant que les temps s’approchent? Les gens nous persécutent et se moquent de nous. Mais je serai malgré tout avec Lui. Partout où Tu seras, Seigneur, j’irai. Je serai toujours fidèle. Au coeur de la bataille, je serai toujours fidèle. Si je tombe, Tu me relèveras, Seigneur. “Celui qui perdra sa vie à cause de moi, la retrouvera”.

J’irai donc avec Lui tout au long du chemin

  1. Elevons maintenant nos mains et nos coeurs vers Lui.

    Où Il me conduira, j’irai
    Où Il me conduira, j’irai
    Où Il me conduira, j’irai
    J’irai avec Lui tout au long du chemin.
    Il me donnera grâce et gloire
    Et sera avec moi tout au long du chemin.

  2. Vous sentez-vous bien à présent? La trompette du Seigneur sonnera et il n’y aura plus de temps. Ce sera la dernière trompette. Et alors se lèvera un nouveau matin, éternel, brillant et juste. Chantons tous maintenant: Lorsque la trompette du Seigneur sonnera (Pouvez-vous nous donner le ton?)

    Lorsque la trompette du Seigneur sonnera et qu’il n’y aura plus de temps,
    Lorsque se lèvera un nouveau matin, éternel, brillant et juste;
    Lorsque les rachetés se rassembleront sur l’autre rive,
    Lorsque l’appel aura lieu
    Lorsque l’appel aura lieu
    Lorsque l’appel aura lieu, je serai là
    En ce matin clair et sans nuages, lorsque les morts en Christ ressusciteront
    Pour partager Sa gloire;
    Lorsque toute vie ici-bas sera terminée et que notre travail sur cette terre sera achevé,
    Lorsque l’appel aura lieu, je serai là.

  3. Levons les main et disons: «Par Ta grâce, Seigneur! Nous sommes frères et soeurs en Christ». Serrez la main de la personne qui se trouve près de vous et dites: «Avec l’aide de Dieu, lorsque l’appel aura lieu…».

Lorsque l’appel aura lieu…

  1. Oh quel merveilleux temps ce sera! Vous retrouverez ceux qui vous ont précédé. Cela ne peut plus tarder. En quelques minutes, vous serez changés. Et nous nous retrouverons pour aller à la rencontre du Seigneur dans les airs. Oh, en un clin d’oeil, on retrouvera tous ces frères. Cela ne peut plus durer maintenant. En un moment je serai changé. Oh, oui! Lorsque se lèvera ce matin éternel, clair et juste. Tous ces nuages mystiques…

  2. Comme Il l’a dit, Israël se trouvait maintenant comme dans un nuage matinal. Et lorsque tout cela aura disparu à la Lumière de ce Soleil qui tient tout entre Ses mains, alors l’appel aura lieu et je serai là. Très bien, à ce soir.

    Jusqu’à ce que nous nous retrouvions (nous ne savons pas pour combien de temps il y en a. Mais nous savons que c’est la Vérité et que cela arrivera.)
    Jusqu’à ce que nous nous retrouvions (à sept heures ce soir, par la grâce de Dieu)
    Que Dieu soit avec vous jusqu’à ce que nous nous retrouvions.

  3. Levons-nous. Oh, n’est-ce pas merveilleux? Ces lieux célestes en Jésus-Christ. Je ne changerais cela contre rien au monde. Vous savez combien j’aime la pêche et la chasse, car c’est dans la nature que je vois Dieu. Mais je ne changerais pas toutes ces expériences contre cela.

  4. Dieu, crée en moi un réveil. Que je sois ce réveil. Crée en moi la faim, la soif. Crée ce besoin en moi. Qu’à partir de maintenant, je sois à Toi, que je sois un serviteur plus consacré, un meilleur serviteur avec Tes bénédictions. Que je sois plus capable, plus humble, plus gentil, plus désireux de travailler, regardant aux chose positives et oubliant le passé et les choses négatives. Que je tende davantage vers cet appel de Christ. Amen. C’est là notre désir, n’est-ce pas?

Très bien. A ce soir. Prenons le nom de Jésus avec nous.

Prenez le Nom de Jésus avec vous.
Enfants de douleurs et de chagrin;
Car Il vous donnera joie et réconfort
Prenez-Le partout où vous allez.