PREDICATION DE FRERE EWALD FRANK


DONNEE A BRUXELLES

LE SAMEDI 9 AVRIL 1988

 

 

      Père céleste, nous venons à Toi dans le précieux Nom de notre Seigneur Jésus-Christ. Nous Te demandons de nous bénir et d’être avec nous. Révèle-Toi Toi-même à nous cet après-midi d’une façon toute particulière. Nous sommes venus ici, Seigneur, pour ne rencontrer personne d’autre que Jésus-Christ de Nazareth. Nous sommes ici pour n’écouter que Ta Parole; non pas les paroles d’un homme mais les Paroles du Dieu Tout-Puissant. Seigneur Dieu, nous Te prions que Ta présence nous pénètre tous. Conduis-nous par Ton Esprit Saint. Et nous T’en donnons toute la gloire et l’honneur dans le Nom de Jésus-Christ. Amen.

      Vous pouvez vous asseoir. Je suis reconnaissant d’être ici cet après-midi et nous voulons vous saluer tous les uns et les autres, et vous souhaiter la bienvenue. Amen. Nous avons eu de merveilleuses réunions à Krefeld durant ces fêtes de Pâques, et maintenant, presque une semaine plus tard, nous voici de nouveau ensemble dans le précieux Nom de Jésus-Christ. Je ne parlerai pas beaucoup, mais j’irai directement dans la Parole de Dieu. Cependant j’aimerais tout spécialement souhaiter la bienvenue aux serviteurs de Dieu, et souhaiter également la bienvenue à tous ceux qui sont venus à Krefeld dans le Centre Missionnaire durant la période de Pâques. Notre frère, le pasteur Russ de Krefeld, est au milieu de nous et nous le saluons bien spécialement. Nous travaillons ensemble depuis de nombreuses années déjà; dès le tout début nous n’avons toujours été, lui et moi, qu’un coeur et qu’une âme et Dieu l’a béni tout particulièrement. Où que je voyage autour du monde je n’ai pas de crainte à avoir car Dieu a placé notre frère dans l’église locale et je peux me rendre là où le Seigneur veut que j’aille. Et je remercie Dieu pour un tel serviteur qui ne travaille pas pour lui-même, mais qui travaille pour le Seigneur.

      Nous avons des frères d’Afrique parmi nous; que Dieu les bénisse d’une manière particulière. Mon coeur est très souvent en Afrique parce que, là-bas, les gens reçoivent si facilement la Parole de Dieu! Il y a une grande moisson dans les pays africains et nous sommes reconnaissants pour cela.

      Cet après-midi, nous voulons aller directement dans la Parole de Dieu et je voudrais que vous vous sentiez comme chez vous. Ne soyez pas tendus, mais sentez-vous comme chez vous et priez Dieu, disant: «Seigneur, parle à mon coeur; révèle-moi Ta Parole, laisse-moi comprendre par révélation divine les choses que nous avons besoin de connaître aujourd’hui». Nous avons dit plusieurs fois qu’il n’y a qu’une seule Bible mais des centaines de dénominations chrétiennes. Chacune d’elles donne sa propre interprétation. Et quand nous regardons aussi au Message de cette heure, il n’y a eu qu’un seul Message et qu’un seul messager, mais tellement d’interprétations différentes!

      Je ne suis intéressé par aucune interprétation, je veux seulement connaître la Parole originelle de Dieu, la Parole promise pour notre temps. Et nous ne devons pas interpréter cette Parole: Dieu est Lui-même Son propre interprète. Et quand le temps vient, Il accomplit ce qu’Il a dit dans Sa Parole. Nous n’avons pas besoin d’interpréter, Il le fait au temps approprié. Et comme frère Branham avait coutume de dire: “Quand Dieu a dit: Que la Lumière soit! et la Lumière fut, il n’y eut pas besoin d’interpréter cela. Quand Dieu a dit: Une vierge concevra, la chose est arrivée de cette manière”. Il en est ainsi de tout ce que Dieu dit. Comme dans l’Ecriture que nous venons de lire concernant Jean-Baptiste où Dieu, parlant au travers d’Esaïe, avait dit: “Une voix crie dans le désert…”, soudainement la Voix était là, et la Voix a été entendue, et la promesse est devenue réalité. Depuis le temps du paradis, le Seigneur Dieu a donné la promesse qu’un Rédempteur allait venir. Et soudainement le Rédempteur était là. Et chaque promesse concernant ce Rédempteur a été accomplie.

      Pour nous c’est la même chose. Chaque promesse que Dieu nous a faite sera accomplie en temps voulu, juste au temps de Dieu. Non pas en mon temps ou en votre temps mais exactement au temps du Seigneur.

      Un jour Jésus a dit: “Votre temps est toujours prêt, mais mon temps n’est pas encore venu”. Soudainement le temps était là, et les choses se sont accomplies en accord avec la Parole de Dieu. Nous n’avons pas de problème pour comprendre l’Ecriture Sainte, et je crois que si nous lisons le Message seulement il n’y aura pas d’incompréhension. Il y aura un seul accord. Là où les problèmes commencent, c’est lorsque les frères commencent à donner leur propre interprétation concernant l’Ecriture et le Message. C’est de là que viennent tous les problèmes.

      C’est pourquoi nous ne devons jamais interpréter la Parole de Dieu. Et si par exemple nous parlons du retour de Jésus-Christ, ou des différentes venues du Seigneur Jésus, nous trouvons beaucoup d’Ecritures. Je puis vous montrer dans cette Bible que Jésus est venu plusieurs fois, de manières différentes, avec différents objectifs, mais en ce qui concerne l’Eglise du Dieu Vivant, Il ne vient que trois fois. La première fois qu’Il est venu, ce fut pour racheter Son Epouse; la deuxième fois qu’Il vient, c’est pour recevoir Son Epouse à la maison; et la troisième fois Il revient avec Son Epouse pour le Règne du Millénium.

      Et si vous lisez les Ecritures, il y a plusieurs autres venues de Jésus-Christ, Il viendra avec tous les saints, Il viendra pour mettre un pied sur la terre et un pied sur la mer, Il viendra sur le mont de Sion: il y a plusieurs venues différentes de Jésus. Et nous devons comprendre dans quelles relations les Ecritures sont écrites.

      Quand les Ecritures disent que Jésus vient pour Son Epouse (Matthieu 25), Il vient en tant qu’Epoux. Mais si vous lisez encore dans Matthieu 25, Il viendra pour s’asseoir sur le trône de Sa gloire: c’est une autre venue. Et quand vous lisez dans la 2ème épître aux Thessaloniciens 2, alors Il viendra pour détruire l’Antichrist. Il s’agit d’une autre venue de Jésus. Quand vous Le verrez avec les 144 000, c’est encore une autre venue. Quand vous Le verrez mettre Ses pieds sur la montagne, c’est encore une autre venue. Il y a plusieurs venues différentes. J’ai justement écrit une brochure concernant cela et cette brochure est déjà prête en allemand et en anglais: J’attends seulement le moment propice pour la publier.

      Mais la question est de mettre chaque chose à sa juste place. Maintenant, la Parole qui nous a été lue est très importante. Jean n’est pas venu pour parler de lui-même, il n’était pas la Lumière, il n’était pas la Parole. Jésus-Christ était la Parole, Jésus-Christ était la Lumière. Jean-Baptiste, lui, était un serviteur de Dieu, il était un prophète de Dieu pour préparer le chemin du Seigneur, pour aplanir les voies de notre Dieu. Il en est de même du ministère de notre frère Branham. Il n’était pas Jésus-Christ. C’était un homme envoyé de Dieu, avec la Parole de Dieu, avec la Parole promise de Dieu pour aujourd’hui, afin de remettre sur le chandelier les promesses, de telle sorte que nous puissions comprendre ce que Dieu fait aujourd’hui. Avant de comprendre ce qu’Il va faire, nous devons lire les Ecritures pour savoir ce qu’Il a promis, pour savoir exactement ce qu’est Sa volonté, Son dessein.

      Mon but, en venant ici cet après-midi, est celui-ci: non pas d’avoir un enseignement particulier de la doctrine, mais seulement d’avoir une communion fraternelle et spirituelle avec vous et avec le Seigneur. Il est absolument nécessaire pour tous les frères et soeurs qu’ils puissent venir ensemble et être dans la communion de l’Esprit, sous le Sang de l’Agneau. Vous n’êtes pas ici pour écouter mon enseignement et je ne suis pas ici pour écouter votre enseignement. Mais nous sommes tous ici pour un seul but: entendre ce que l’Esprit dit aux Eglises.

      Si vous lisez Apocalypse 2 et 3, vous trouverez les sept messagers pour les sept âges de l’Eglises. Chaque message est adressé au messager, et à son tour ce messager l’apporte à cet âge de l’Eglise. Mais à la fin de chaque écrit il est dit: “Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende ce que l’Esprit dit aux Eglises”. Non pas ce que le messager dit, mais ce que l’Esprit dit. Cela doit être le même Esprit au-dessus de l’Eglise du Dieu Vivant qui est au-dessus du messager. La même révélation, la même Parole, la même compréhension des Ecritures doit nous être donnée par le même Saint-Esprit.

      Et je crois que Dieu est en train de l’accomplir maintenant. J’aimerais lire plusieurs versets de la Bible afin que vous puissiez comprendre ce que Dieu est en train d’accomplir. Nous commencerons par 1 Corinthiens 14.6:

 “Et maintenant, frères, si je viens à vous et que je parle en langues, en quoi vous profiterai-je, à moins que je ne vous parle par révélation, ou par connaissance, ou par prophétie, ou par doctrine?”.

      Quand un homme de Dieu vient pour servir le peuple de Dieu, il ne vient pas pour s’édifier lui-même, il vient pour partager la Parole de Dieu avec le peuple de Dieu. Et comme l’apôtre Paul dit dans cette Ecriture: “Si je viens à vous, je ne viens pas à vous en parlant en langues, mais je viens en vous parlant par révélation, par connaissance, par prophétie, par doctrine, pour édifier tout le Corps de Christ”.

      Beaucoup de personnes ont demandé à notre frère Branham s’il avait parlé en langues, parce que jamais on ne l’avait entendu parler en langues dans une église. Il avait le même Esprit que l’apôtre Paul. Paul a dit: “Je parle en langues plus que vous tous, mais quand je viens dans l’assemblée je préfère dire cinq mots par mon intelligence que des milliers de paroles dans une langue inconnue”.

      Nous sommes ici pour partager la Parole de Dieu avec vous. Et je désire que vous compreniez une chose: il n’y a qu’une seule promesse donnée dans l’Ecriture disant qu’il n’y aurait qu’un seul prophète qui viendrait avant le retour de Jésus. Je ne suis pas prophète, je n’ai jamais été prophète et ne le serai jamais. Mon appel est tout à fait différent. William Branham était un prophète envoyé de Dieu avec un message de Dieu pour le peuple de Dieu dans cette génération: “Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende ce que l’Esprit dit aux Eglises”.

      Mais je vais vous montrer dans la Parole de Dieu ce qu’un ministre doit faire avec un message donné à un prophète. Exode 4.14: “Alors la colère de l’Eternel s’embrasa contre Moïse, et il dit: Aaron, le Lévite, n’est-il pas ton frère? Je sais qu’il parlera très bien; et aussi le voici qui sort à ta rencontre, et quand il te verra, il se réjouira dans son cœur”.

      Dieu avait appelé Moïse, mais Moïse dit: “Seigneur, je Te prie, prends quelqu’un d’autre. Je ne sais pas parler. Je ne suis pas capable d’accomplir le service. Prends quelqu’un d’autre!”. Et l’Eternel parla en retour à Moïse, et vous savez ce qui arriva.

      Dieu nous montre par là ce qui se passe actuellement. Lorsqu’un prophète reçoit un message de Dieu… Lisez avec moi le verset 15: “Et tu lui parleras, et tu mettras les paroles dans sa bouche; et moi, je serai avec ta bouche et avec sa bouche, et je vous enseignerai ce que vous ferez…”.

      Aaron, le frère de Moïse, n’était pas un prophète, mais Dieu nous montre par cette image que quelqu’un qui n’est pas prophète peut recevoir le message du prophète. La même Parole, par la même révélation, est apportée au peuple avec les mêmes paroles. Non pas d’autres paroles mais les mêmes paroles. Deux différentes bouches mais la même Parole, le même Dieu, le même Esprit. C’est ce que nous devons comprendre. Si quelqu’un dit aujourd’hui: «J’ai le Message du prophète», cela doit être la Parole originelle de Dieu; cela ne peut pas être une interprétation, cela doit être la même Parole. Ni plus ni moins! Sans aucune interprétation.

      La même Parole que Dieu a dite à Moïse, c’est la même Parole que Moïse a donnée au peuple. Vous comprenez cela? Vous, les serviteurs de Dieu, comprenez-vous cela? Les mêmes paroles que Dieu a données à Moïse, Moïse les a données à Aaron. Il n’y avait rien de changé. La même Parole, deux bouches différentes mais un seul Dieu, une seule Parole, la même Parole. C’est cela que nous devons comprendre.

      Le prophète n’est pas au milieu de nous, mais le Message est au milieu de nous. Et nous devons être certains que nous disons ce qui a été révélé au frère. Il est dit ici au verset 16: “… et il parlera pour toi au peuple, et il arrivera qu’il te sera en la place de bouche, et toi, tu lui seras en la place de Dieu”. Avez-vous saisi cela?

      Dieu, Moïse, Aaron. La Parole révélée aux prophètes, la Parole révélée aux apôtres est la même Parole aujourd’hui. Nous n’avons aucun droit de La changer. Nous devons La laisser sous sa forme originelle. Si nous comprenons cela, Dieu peut alors nous utiliser.

      Je vais prendre deux autres prophètes de l’Ancien Testament. Quand Dieu parle à Esaïe, Esaïe dit: “Je ne peux pas aller. Je suis un homme aux lèvres impures” (Es.6.5): “Et je dis: Malheur à moi! car je suis perdu; car moi, je suis un homme aux lèvres impures, et je demeure au milieu d’un peuple aux lèvres impures; car mes yeux ont vu le roi, l’Eternel des armées”.

      Vous connaissez ce qui arriva; ses lèvres furent touchées avec un charbon ardent pris sur l’autel. Et il entendit la voix du Seigneur, disant: “Qui enverrai-je, et qui ira pour nous? Et je dis: Me voici, envoie-moi”.

      Si vous prenez le prophète Jérémie, il ne voulait pas aller (Jérémie, 1.6): “Et je dis: Ah, Seigneur Eternel! voici, je ne sais pas parler; car je suis un enfant”. Il était un jeune homme, il pensait qu’il était trop jeune pour parler au Nom du Seigneur! Mais Dieu peut appeler qui Il veut pour Son service.

      Aux jours de Samuel, Dieu lui a parlé également. Et Il lui a donné la Parole et La lui a révélée.

      Qu’aurait-il dû se passer de nos jours? Je veux que vous compreniez ceci: Il n’y a qu’une seule Eglise, une seule Epouse, un seul Message, une seule Bible, un seul Dieu, un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême. Il n’y a pas plusieurs choses différentes, il n’y en a qu’une seule. Une seule révélation de la Parole de Dieu pour aujourd’hui. Non pas plusieurs directions différentes, mais une seule direction: la direction de Dieu. Non pas ma direction ni votre direction, non pas mon programme ni votre programme, mais le plan de Dieu et le programme de Dieu.

      Nous devons dire de tout notre coeur, comme Moïse a prié en son temps: “Seigneur Eternel, si j’ai trouvé grâce à Tes yeux, laisse-moi comprendre et connaître Tes voies”.

      Nous vivons maintenant; nous devons donc comprendre la Parole de Dieu pour aujourd’hui et nous devons être circonspects en le faisant. Beaucoup ne vont pas assez loin; un grand nombre va beaucoup trop loin; beaucoup d’autres vont trop lentement; plusieurs vont beaucoup trop vite; beaucoup deviennent fanatiques. Qu’allez-vous faire aujourd’hui? Allez-vous retrouver l’accord avec la Sainte Parole de Dieu et simplement marcher en accord avec la Parole de Dieu? Quelques-uns se réfèrent sans arrêt à frère Branham et d’autres ne se réfèrent qu’à moi et à mon ministère. Mais, mes bien-aimés frères et soeurs en Christ, que dit l’apôtre Paul? Il nous donne un assez bon exemple dans le Nouveau Testament de ce que serait notre situation actuelle. Il est dit dans Corinthiens au sujet des divisions et autres (1 Cor. 3.3,4): “Car, puisqu’il y a parmi vous de l’envie et des querelles, n’êtes-vous pas charnels et ne marchez-vous pas à la manière des hommes? Car quand l’un dit: Moi, je suis de Paul; et l’autre: moi, je suis d’Apollos, n’êtes-vous pas des hommes?”. Lisons le verset 5: “Qui donc est Apollos? et qui est Paul? Des serviteurs par lesquels vous avez cru, et comme le Seigneur a donné à chacun d’eux”.

      Il n’est absolument pas nécessaire de toujours se référer à un homme que Dieu a utilisé. Mais prenez pour référence ce que Dieu fait. Glorifiez Jésus-Christ et remerciez-Le. J’ai prêché dans différentes églises et dans différentes dénominations; beaucoup n’avaient jamais entendu parler du Message.

      Quelle est mon attitude à ce moment-là? Je prêche seulement la Parole, et à la fin je puis dire que Dieu a utilisé tel et tel homme d’une manière spéciale. Mais je ne peux pas aller prêcher un homme, je dois prêcher Jésus-Christ, je dois prêcher la Parole de Dieu. Si je prêche un homme, je n’ai même pas été appelé au ministère. Si j’ai été appelé au ministère, je suis un ministre de la Parole de Dieu et je ne parle pas d’un homme particulier, mais je parle de Jésus-Christ notre Seigneur.

      Si vous lisez dans l’Evangile de Luc (Luc 1.3 et 4): “… il m’a semblé bon à moi aussi, qui ai suivi exactement toutes choses depuis le commencement, très excellent Théophile, de te les écrire par ordre, afin que tu connaisses la certitude des choses dont tu as été instruit”. C’est presque au-delà de toute compréhension humaine. Celui qui a écrit cet Evangile dit avoir eu une parfaite compréhension de ces choses depuis l’origine, et il les écrivait afin que d’autres puissent en avoir aussi une parfaite compréhension.

      Je ne sais pas si je puis aller aussi loin que lui est allé. Je ne dirais pas que j’aie la parfaite compréhension depuis l’origine, mais par la grâce de Dieu, j’ai la compréhension de ce que Dieu a fait au travers du ministère de frère Branham. Et au fur et à mesure que le temps s’est écoulé, l’image est devenue de plus en plus claire. Nous pouvons comprendre d’une façon plus profonde. Nous ne comprenons pas tout d’une fois, mais au fur et à mesure que le temps avance, nous comprenons par révélation divine toutes les choses concernant le Royaume de Dieu.

      Si vous lisez dans Actes 1 et 2, quand Judas s’en est allé en son lieu, quelqu’un d’autre devait être choisi. Et qu’a dit Pierre? “Cela doit être quelqu’un qui était avec nous depuis le commencement, depuis le jour du baptême de Jean-Baptiste, et qui a été un témoin de la résurrection de Jésus-Christ”.

      Ceux qui sont dans le Royaume de Dieu sont témoins de ce que Dieu fait dans Son Royaume. Jésus a dit: “Vous êtes mes témoins”. Nous sommes des témoins. Je suis vraiment reconnaissant à Dieu du privilège qu’Il m’a accordé d’avoir aussi pu être avec ce prophète de Dieu durant une période de dix années exactement: entre les années 1955 et 1965. J’ai vu les choses à partir du tout début. Je ne suis pas venu au Message depuis hier seulement, mais du temps du vivant de frère Branham déjà j’écoutais les prédications. Je suis venu à la compréhension qu’il avait un ministère particulier, et en 1958 Dieu m’a ouvert les yeux. Je suis venu à la compréhension que non seulement c’était un homme de Dieu particulier, mais que c’était encore un homme envoyé de Dieu, un vrai prophète, avec la vraie Parole de Dieu. Personne ne peut enlever cela de moi parce que j’ai sondé les Ecritures, j’ai vu son ministère, je suis un témoin de ce que j’ai vu, de ce que Dieu a fait dans ma génération. Mais je n’adore pas un homme pour autant: toute la gloire revient à Jésus-Christ, notre Seigneur.

      Et il doit en être de même aujourd’hui. En 1962, frère Branham voulait faire un voyage en Suisse. Et Dieu lui a parlé et dit: «N’entreprends pas ce voyage, il n’y a qu’une seule réunion. Mais retourne à Jeffersonville, emmagasine toute la nourriture, car le temps viendra où l’on aura besoin de cette nourriture». Et dans les vingt-quatre heures, le Seigneur me dit la même chose, à moi-même en Allemagne: «Emmagasine la nourriture parce que la famine vient, et tu te tiendras parmi le peuple pour distribuer cette nourriture».

      A ce moment-là, je ne savais pas que Dieu avait déjà parlé à frère Branham, mais maintenant, lorsque je lis toutes les prédications, je ne puis que dire: «O Dieu, que Tu es grand!». Combien les voies de Dieu sont merveilleuses! Vous n’avez pas à faire de projets: Dieu a un plan. Et Il oeuvre de façon merveilleuse pour l’accomplir.

      Maintenant le prophète Amos dit au chapitre 3, verset 7: “Or le Seigneur, l’Eternel, ne fera rien qu’il ne révèle son secret à ses serviteurs les prophètes”. Mais au chapitre 8, verset 11, il dit: “Voici, des jours viennent, dit le Seigneur, l’Eternel, où j’enverrai une famine dans le pays; non une famine de pain, ni une soif d’eau, mais d’entendre les paroles de l’Eternel”. Comprenez-vous que Dieu a placé chaque chose de façon correcte?

      Aux jours de Jésus-Christ, quand la multitude est venue à Lui, Il a parlé à Ses disciples et leur a dit: “Faites-les tous asseoir!”. Puis Il a encore parlé à Ses disciples et leur a dit: “Donnez-leur à manger! Nourrissez-les! Donnez-leur à manger!”. Mais ils n’avaient rien. Leurs mains étaient vides. Mais il y avait là un jeune homme qui avait un petit panier avec cinq pains et deux poissons. Et ce jeune homme plaça entre les mains de Jésus ce qu’il avait. Et si nous prenons ce que nous avons et le plaçons entre les mains de Jésus, Il bénira le pain, Il multipliera le pain. Et nous pourrons nourrir le peuple. Le peuple a faim. Ils ont besoin de nourriture spirituelle. Ils n’ont pas besoin de discussions, ils n’ont pas besoin d’explications, ils n’ont pas besoin d’interprétations. Ils ont faim. Ils ont besoin de nourriture: la Parole de Dieu révélée pour aujourd’hui. C’est la nourriture spirituelle pour le peuple de Dieu en notre génération.

      C’est ce que Jésus a dit: “Donnez-leur à manger!”. C’est ce que le prophète a dit: «Le temps est venu où j’enverrai la famine; pas une famine de pain ni une soif d’eau, mais la famine d’entendre la Parole de Dieu». Et “l’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole de Dieu qui sort de la bouche de Dieu”. Comprenez-vous cela?

      C’est le jour où l’homme vit de la Parole originelle de Dieu. Or si Dieu appelle quelqu’un pour distribuer la Nourriture spirituelle, c’est un appel de Dieu au ministère. Vous pouvez consulter l’Ancien Testament, vous pouvez voir comment Joseph a tout préparé avant la famine. Vous avez plusieurs différents exemples dans l’Ecriture. Nous vivons dans l’un des temps les plus merveilleux. Ce sont les derniers jours et le temps est très précieux. Nous devons racheter le temps. Le retour de notre Seigneur est très proche.

      Comme je l’ai dit auparavant, nous sommes tellement divisés à cause des différentes interprétations! Mais nous devrions être UN, et nous n’avons pas besoin qu’un autre grand homme de Dieu vienne: nous n’avons la promesse que pour sept messagers. Non pas pour huit messagers ou davantage: seulement pour sept messagers! Et le septième messager était le messager pour l’âge de Laodicée. Nous n’avons pas besoin d’un autre messager. Mais ce dont nous avons besoin, c’est de ceci: nous avons besoin de serviteurs de Dieu qui nourrissent le peuple de Dieu avec la manne céleste, avec la Parole révélée de Dieu, Laquelle n’est pas révélée dans toutes les églises, mais révélée seulement au peuple de Dieu en ce temps-ci.

      Je me souviens de ce jour où frère Branham a été inhumé. Ce fut un jour très triste pour moi. J’ai beaucoup pleuré. Et c’est juste là que j’ai dit: «Oh Dieu, je ne vois pas comment l’Epouse pourrait être complète sans le ministère de ce précieux frère!». Mais, mes chers amis, le même jour, après qu’eut lieu l’enterrement, je suis rentré dans ma chambre d’hôtel et je cessai de pleurer parce qu’il n’y avait plus de larmes en moi. J’étais complètement bouleversé. Et quand j’eus cessé de pleurer, quelque chose parla dans mon coeur, non pas dans mes oreilles. Je vous dirai toujours la vérité: Si j’ai un songe, je dirai que j’ai eu un songe. Si j’ai une vision, je vous dirai que j’ai eu une vision. Si j’entends la Voix de Dieu, je vous dirai que j’ai entendu la Voix de Dieu. Et s’Il parle dans mon coeur, je vous dirai qu’Il m’a parlé dans mon coeur. En tant que serviteurs de Dieu nous devons être honnêtes devant le peuple. Nous ne devons jamais donner une autre impression. Dieu déclara aux oreilles des prophètes: “Que celui à qui ma Parole est révélée, qu’il prononce ma Parole… Que celui qui a un songe, qu’il dise ce songe”.

      Je n’ai pas de songes, je n’ai pas de visions mais j’ai la Parole de Dieu. Et parce que la Parole m’a été donnée, comme cela a été révélé par le ministère prophétique, je ne peux compter sur aucune interprétation.

      Hier je suis allé dans le sud de l’Allemagne. Il y a une nouvelle directive qui vient de paraître. Ces gens vont partir lundi prochain pour les Etats-Unis. Et ils disent: «Maintenant la pyramide va être jointe à sa pierre de faîte, et nous serons rendus parfaits dans l’amour. Alors la Pierre de faîte reviendra».

      J’ai dit au frère: «Il y en a juste quelques-uns qui vont partir, mais qu’en est-il du reste? Ne voulez-vous pas que nous aussi soyons dans l’enlèvement? Si vous dites que Dieu va terminer Son oeuvre là-bas en Amérique, et que vous partiez sans nous, alors vous ne nous en auriez même pas informés?». Et je dis comme ça: «Sans moi, il n’y aura pas d’achèvement de l’Epouse de Jésus-Christ!». Amen! Amen! Parce que je suis une partie d’Elle. Parce que je suis une partie de la Parole, une partie du Corps de Christ, une partie de Jésus-Christ. Je suis une partie de l’Epouse de Christ!

      Je vous dis la vérité: nous n’avons pas besoin de grands hommes, avec de grands programmes pour apporter de nouvelles divisions. Nous avons besoin de petits hommes avec un grand Dieu pour travailler ensemble dans l’harmonie de l’Esprit, l’un respectant le ministère de l’autre. Et alors il n’y aura plus qu’une seule Tête: Jésus-Christ! Chacun de nous se trouve placé dans des ministères différents, mais nous oeuvrons ensemble pour l’édification du Royaume de Dieu. Chaque homme de Dieu, peu importe le temps dans lequel il a vécu, était conduit par l’Esprit de Dieu et il n’avait qu’une pensée dans son coeur: faire la volonté de Dieu, faire ce que Dieu voulait qu’il fît.

      Et je vous le dis maintenant: Si vous avez le Saint-Esprit et que moi j’ai le même Saint-Esprit; si vous avez la Parole et que j’ai la même Parole; si vous avez la révélation et que j’ai la révélation, alors si nous ne sommes pas “un” en Christ, il y a quelque chose qui ne va pas quelque part! Il y a quelque chose qui cloche quelque part. Il n’y a qu’un seul Corps, une seule Tête, un seul Esprit, une seule Parole de Dieu, un seul Message de l’heure. Comme je l’ai dit auparavant: il n’y a pas plusieurs directions différentes, pas d’interprétations différentes mais un seul Esprit, un seul Corps, et par un seul Esprit nous tous avons été baptisés pour former un seul Corps.

      Aujourd’hui certains disent: «Si vous croyez le Message, vos péchés sont pardonnés, vous êtes un enfant de Dieu, vous avez déjà reçu le Saint Esprit». Non, non et non! C’est quelque peu différent de cela!

      Le salut de notre âme a eu lieu à la Croix du Calvaire. Si vous désirez être sauvé, vous devez croire en Jésus-Christ en tant que votre Sauveur personnel qui est mort pour vous sur la Croix du Calvaire. Vous devez croire que Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec Lui-même. C’est une chose d’être sauvé, et c’en est une autre que d’être conduit par le Saint-Esprit pour avoir la Parole de Dieu révélée et comprendre les mystères du Royaume de Dieu. Jésus a dit en Son temps que quand Il parlait à la multitude, Il parlait en paraboles. Mais quand Il parlait aux disciples, Il dit: “Il vous a été donné de connaître les mystères du Royaume de Dieu”. C’est la même chose aujourd’hui. Aux autres Dieu parle en mystères, mais à nous cela nous est donné par révélation divine afin que nous comprenions ce que Dieu fait maintenant et que nous sondions les Ecritures pour voir si cela s’accorde avec ce que nous prêchons.

      Au temps des apôtres ils n’ont pas seulement dit: “Vous devez croire ce que nous prêchons”, ils ont dit: “Sondez les Ecritures!”. Et même Jésus a dit: “Sondez les Ecritures, parce qu’en Elles vous avez la Vie éternelle. Ce sont Elles qui témoignent de moi”. Sondez les Ecritures. Que la Parole de Dieu Elle-même dise ce que vous avez à dire. Si vous dites quelque chose et que la Parole de Dieu dise autre chose, vous ne dites pas ce que Dieu dit. Mais si vous dites ce que Dieu dit, vous dites ce que tous les prophètes ont dit, vous dites ce que tous les apôtres ont dit, vous croyez comme eux ont cru, vous baptisez comme ils ont baptisé, vous avez la même révélation qu’ils ont eue parce que c’est le même Saint-Esprit. Maintenant il y a plusieurs personnes qui ne sont mêmes pas nées de nouveau! Elles disent simplement: «Nous croyons le Message de l’heure, cela suffit! C’est tout ce dont nous avons besoin». Ce n’est pas vrai. Vous avez besoin de salut, vous avez besoin du pardon de vos péchés. Dans le premier chapitre de l’Evangile de Jean, vous lisez: “Mais à tous ceux qui L’ont reçue, Elle leur a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu”. Vous devez Le recevoir comme votre Sauveur personnel. Et alors vous marchez par la foi. Et vous pénétrez plus profondément dans les choses de Dieu.

      Dans Actes 17, Paul parle aux chrétiens de Bérée qui s’intéressaient beaucoup à connaître les choses de la Parole de Dieu. Deuxième partie du verset 11: “… et ils reçurent la parole avec toute bonne volonté, examinant chaque jour les Ecritures pour voir si les choses étaient ainsi”. Chaque jour ils sondaient les Ecritures pour comparer et voir si ce qu’on leur enseignait était en accord avec la Parole de Dieu.

      Aujourd’hui c’est la même chose. Et, frères, je ne suis pas en train de critiquer. Je suis votre ami, je ne suis pas votre ennemi. Je suis votre ami, et si quelqu’un interprète les Ecritures, et si je pense à toutes les différentes interprétations, laquelle d’entre elles devrai-je prendre?

      Un bien-aimé frère d’Angleterre m’a écrit et il disait dans sa lettre: «Pourquoi ne faites-vous pas le voyage aux Etats-Unis? Pourquoi n’allez-vous pas parler aux frères d’Amérique, de telle façon que vous compreniez ce qu’ils enseignent et ce qu’ils prêchent?». J’ai pris le téléphone et lui ai demandé par téléphone: «Lequel de tous ces frères devrais-je rencontrer? Avec lequel devrais-je parler? Qui possède LA vérité? Il y en a tellement de différentes!». Et quand je lui eus posé cette question si directe et si franche: «Vers qui devrais-je aller? Qui devrais-je voir? Avec qui devrais-je parler?», savez-vous ce qu’il a dit? «Ça, je ne le sais pas! ça, je ne le sais pas!». Il vaut donc mieux que j’en reste là. Je n’ai pas besoin de faire un voyage pour les rencontrer.

      Et vous n’avez pas besoin de voyager. La Parole de Dieu n’est pas au-delà des océans, la Parole de Dieu est dans notre coeur! La Parole de Dieu est révélée par le Saint-Esprit. Nous ne sommes pas assis aux pieds d’un homme, nous avons reçu le Saint-Esprit, et le Saint-Esprit nous conduit dans toute la Vérité.

      Il y en a qui voient des lumières, des boules de feu et ils disent: «Cela, c’est la réponse de Dieu! C’est donc la confirmation que Dieu est avec nous». Je ne vous dis qu’une chose: Je n’ai jamais vu de Lumière avec mes yeux naturels et je n’ai jamais vu de feu avec mes yeux naturels. Mais je vais vous dire ce que je vois: Je vois la Lumière de la Parole de Dieu révélée. “Ta parole est une lampe à mon pied, et une lumière à mon sentier”. Pierre a dit: “Maintenant, nous avons la vraie Parole de la prophétie qui brille comme une lampe dans les lieux obscurs”. Et Jésus dit: “Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il a la lumière de la Vie”.

      Qu’est-il arrivé du temps de Moïse? La Parole de Dieu pour ce temps-là a été révélée et Elle a été placée dans l’arche de l’alliance. Dieu a repris Moïse, mais la Parole est restée avec les enfants d’Israël. La Parole promise pour cette heure est demeurée là. Plus de lumière, plus de feu, plus de paroles de tonnerre, mais la Parole promise de Dieu dans l’arche de l’alliance, et le souverain sacrificateur prenant l’arche sur son épaule s’avançait vers le pays de la promesse.

      Telle est notre situation aujourd’hui. Mais la Bible dit: “Le temps viendra où l’on dira: Christ est ici, Christ est là. Ne le croyez pas. Ne courez pas…”.

      Cela est très important. Jésus est la Parole, nous l’avons lu au début. “Jésus était la Parole, et Elle a été faite chair”. Chaque promesse dans cette Parole est devenue une réalité vivante en Lui. Et c’est pourquoi Il a dit: “Sondez les Ecritures, ce sont Elles qui rendent témoignage de moi”. Mais l’Epouse et I’Epoux sont Un. Eve a été prise du côté d’Adam. L’Epouse a été prise de Christ. Christ est le second Adam. Son côté a été ouvert à la Croix, du Calvaire et le Sang a coulé; nous sommes chair de Sa chair, Parole de Sa Parole, Esprit de Son Esprit, nous sommes Un, en Lui, avec Lui et les uns avec les autres.

      En ce qui concerne le fait de sonder les Ecritures, il est question dans le livre des Actes d’un homme qui était puissant dans les Ecritures, mais qui ne Les connaissait pas toutes. Nous lisons dans le livre des Actes, au chapitre 18, verset 24: “Et il vint à Ephese un Juif, nommé Apollos, Alexandrin d’origine, homme éloquent et puissant dans les écritures…”. Et je lis la seconde partie du verset 26: “Et Aquilas et Priscilla, l’ayant entendu, le prirent et lui expliquèrent plus exactement la voie de Dieu”.

      Un homme de Dieu, connaissant fort bien les Ecritures, comme nous l’avons lu… et pourtant il y avait quelque chose qui n’allait pas. Il n’avait aucune connaissance de ce qui se passait en ce temps-là. Mais, chers frères et soeurs, vous pouvez connaître les Ecritures, vous pouvez être comme chez vous dans la Parole de Dieu, mais peut-être rencontrerez-vous quelqu’un qui connaisse les voies de Dieu envers Son peuple pour maintenant. Cet homme avait de la connaissance concernant Jean-Baptiste et son ministère, mais il ne savait pas ce qui se faisait depuis lors.

      Beaucoup d’hommes connaissent de cette manière le ministère de frère Branham, mais ils ne savent pas ce que Dieu continue de faire depuis ce temps-là. Ce que je commençais à vous dire, c’est que juste après l’enterrement, quelque chose a parlé dans mon coeur: «Le temps est venu pour que soit distribuée la nourriture spirituelle». Et je savais que les sermons devaient être imprimés afin qu’ils puissent être transcrits et traduits dans les différentes langues; et c’est exactement de cette manière que l’oeuvre commença.

      Ce n’est pas moi qui l’ai choisie, c’est Dieu qui l’a fait de cette manière. Je suis simplement devenu une partie du plan de Dieu et de Son programme pour ce temps. Mais je ne suis pas le seul, il y a des frères un peu partout. Il y a des frères ici aujourd’hui que Dieu a appelés au ministère et qui ont aussi le droit de partager la Parole de Dieu avec d’autres frères. Mais souvenez-vous toujours de ceci: Si Dieu vous appelle, et si Dieu appelle un autre frère, et encore un autre, nous devons travailler ensemble. Un ministère est complémentaire de l’autre. Mais s’il se trouve de l’envie, de la jalousie en vous, vous seriez capable d’être dans la voie de Caïn. Vous allez être dans le champ de mission, certes, mais vous allez tuer vos frères. Vous ne devez pas faire cela. Si Dieu utilise quelqu’un, vous devriez en être heureux.

      Quand le temps viendra où Dieu vous utilisera vous aussi, ne laissez pas la jalousie envahir votre coeur; tout d’abord vous essayeriez de détruire les autres, et finalement vous vous détruiriez vous-même. Vous vous feriez du mal à vous-même et vous ne seriez d’aucun bénéfice dans l’oeuvre de Dieu.

      Bien-aimés frères et soeurs en Christ, la venue du Seigneur est très proche. Ce que nous avons à faire, nous devons le faire rapidement, nous devons le faire ensemble et cela doit être fait dans l’amour; cela doit être accompli en accord avec la Parole de Dieu, dans la Lumière que Dieu a révélée en ce temps.

      Paul écrit aux Thessaloniciens: “Vous n’êtes pas dans les ténèbres, frères, pour que ce jour vous surprenne comme un voleur dans la nuit, parce que vous êtes tous des enfants de Lumière”. Et Jean écrit dans son épître: “Si vous êtes dans la Lumière, comme Lui-même est dans la Lumière, vous êtes spirituellement en communion les uns avec les autres”. Si nous sommes dans la Lumière comme Lui-même est dans la Lumière, si nous sommes sortis des ténèbres et si nous sommes venus dans la Lumière resplendissante de l’Epouse, nous avons communion les uns avec les autres, nous nous aimons les uns les autres, et le Sang de Jésus-Christ nous purifie de tout péché, de tous les péchés. Vous comprenez?

      Où donc est cette communion? Où est-elle? Est-elle dans les églises? Dans les dénominations? Non, elle n’y est pas. Où devrait-elle être? Dans l’Epouse de Jésus-Christ, parmi ceux qui croient la Parole de Dieu pour aujourd’hui.

      Premièrement, Dieu a fait des promesses et notre foi est ancrée dans ces promesses. Et ainsi nous sommes les enfants des promesses de Dieu, exactement comme le fils d’Abraham était le fils de la promesse. Nous sommes les fils de la promesse de Dieu pour aujourd’hui. Tout ce qu’Il a promis dans Sa Parole, Il le fera. Et nous pouvons dire de tout notre coeur: «Les choses qui n’ont pas été révélées dans les âges précédents nous sont révélées en ce jour». En son temps Paul a dit la même chose. C’est ce que vous lisez dans le Nouveau Testament: “Ces prophètes ne se sont pas servis eux-mêmes, mais ils ont tous servi dans un même but”. Dieu leur a parlé. Et Il nous parle au travers d’eux.

      C’est la même chose aujourd’hui. Dieu a utilisé Paul et beaucoup d’autres, Dieu a utilisé frère Branham pour nous révéler Sa Parole afin que nous croyions de tout notre coeur, en connaissant cela. Mais le même Dieu qui a commencé achèvera également. Nous n’aurons pas à le faire nous-mêmes; mais nous devons Le laisser faire cela.

      Combien de frères dans le ministère voudraient consacrer à nouveau leur vie au Seigneur? Si je regarde dans cette assemblée, je suis sûr qu’il y a différents camps au milieu de nous. Vous comprenez ce que je veux dire? Chacun a son petit camp pour lui-même. Pierre a dit sur le mont de la Transfiguration: “Seigneur, permets que je construise trois tentes, trois tabernacles”. Il ne pouvait le faire. La gloire de Dieu est venue et ils n’ont plus vu que Jésus seul.

      Mes frères bien-aimés, le temps est venu d’arrêter votre propre façon de faire, d’arrêter vos propres programmes et de venir ensemble à l’unité de la foi. Ne discutez pas au sujet de petites choses. Ce que nous voyons clairement, nous le croyons ensemble également. Et s’il y a des choses que nous attendons encore, personne ne sait exactement comment elles vont s’accomplir. Pourquoi devrait-il y avoir des discussions? Il y en a qui parlent au sujet d’un ministère qui devrait prendre place: il y en a qui parlent au sujet de la dernière pluie qui devrait venir. Mais quel est le but de cela? Qu’a dit frère Branham? «Lorsque vous penserez que vous avez tout compris, sachez une chose, c’est que vous êtes dans l’erreur, parce que Dieu le fera d’une manière tout à fait différente de ce que nous pensons ou de ce que nous aurions fait. Ne prêchons pas que cela va être comme ceci ou comme cela: avançons avec le Seigneur!».

      Et je vous dis pourquoi: parce que l’on prêche des choses que l’on ne comprend pas exactement soi-même, l’on cause des divisions! Qu’un autre frère voie la chose différemment, et la division commence. Prêchons la Parole de Dieu telle qu’elle nous a été révélée et abandonnons le reste à Dieu. Et quand Son temps viendra, Il confirmera Sa Parole que vous aurez reçue en votre coeur. Cela ne sera pas prêché, ce sera simplement exprimé, car ce que Dieu a commencé Il va aussi l’achever. En même temps Il prépare notre coeur. Il nous a donné des promesses et nous les croyons; et quand l’heure de Dieu viendra, toutes choses s’accompliront. Cela viendra du Ciel.

      Comme nous l’avons vu auparavant dans l’Ecriture: “Non pas par la puissance ni par la force, mais par mon Esprit, dit l’Eternel”. Dieu a commencé avec la puissance du Saint-Esprit et Il finira avec la puissance du Saint-Esprit. Comme il y a eu la première pluie, il y aura la dernière pluie.

      Mais si je viens à vous et dis: «Quand la dernière pluie viendra, nous serons comme ceci ou nous serons comme cela!», c’est quelque chose que je ne peux pas dire parce que je ne le sais pas. Ce n’est pas moi qui vais le faire; Dieu va le faire. Vous comprenez?

      Ainsi nous devons arriver au point où nous devons cesser toutes nos divisions. Ce n’est pas Satan qui cause les divisions; c’est vous, mes frères, qui causez des divisions parce que vous voulez être quelque chose. Vous voulez prétendre connaître quelque chose. Vous voulez présenter une révélation pour être quelqu’un devant les gens, ou pour que tout le monde vous regarde. Mettons fin à cela! Le temps est venu de stopper nos propres voies. Le temps est venu pour que Dieu puisse manifester Sa voie avec Son peuple au temps qu’Il a prévu. Voulez-vous en finir avec votre propre voie? Que nous dit le Seigneur au travers du prophète Esaïe? “Mes voies ne sont pas vos voies”. Comprenez-vous? “Mes voies ne sont pas vos voies”. Retournons à Dieu.

      Tendons nos mains à nos frères et soeurs autour de nous et disons-leur: «Que Dieu vous bénisse!». Et ne commençons pas avec de petites doctrines. Prêchons tout le conseil de Dieu et faisons-le de façon équilibrée. Et alors Dieu vous bénira. Il bénira votre ministère et Il bénira votre assemblée. Et vous aimerez vraiment à vous rassembler de nouveau avec les autres frères. Le temps est là!

      Comme aux jours de Moïse, et comme il en fut dans tous les autres temps, Dieu a donné Sa Parole aux prophètes et ils nous ont laissé la Parole de Dieu. La même Parole est maintenant parmi nous. Nous ne devons dire que ce qu’ils ont dit, croire comme eux ont cru, prêcher comme ils ont prêché. C’est le même Dieu, la même Parole, le même Esprit, que ce soit dans le Nouveau ou l’Ancien Testament. Le Jéhovah de l’Ancien Testament est JESUS du Nouveau Testament. Il y a les apôtres, il y a les prophètes mais qu’un seul Dieu, un seul Esprit, un seul plan, une seule Eglise, une seule Epouse de Jésus-Christ. Etes-vous prêts à Le suivre et à oublier vos propres voies et à oeuvrer ensemble, tous les frères ensemble?

      Aujourd’hui je dis simplement ceci: «Oh Dieu, je suis prêt à mettre toutes choses de côté pour que Tu puisses manifester Ta voie dans ma vie, manifester Ta voie dans mon ministère». Je vous le dis aujourd’hui: Si nous, en tant que ministres de Dieu, disons du bien les uns des autres, si nous prions les uns pour les autres et que nous n’ayons pas peur qu’on nous prenne des disciples ici et là… Si chacun est simplement un serviteur de Dieu n’ayant pas d’intention personnelle en quoi que ce soit mais ayant un seul but: le Royaume de Dieu! S’il y a un seul ministère, c’est-à-dire différents ministères mais un seul Esprit, le Saint-Esprit! S’il y a une Parole: la Parole de Dieu révélée pour ce jour! Si nous sommes une partie de cette Parole et que nous marchions avec notre Seigneur! Alors par la grâce de Dieu nous verrons l’accomplissement de toutes choses. Nous avons la nourriture spirituelle, laquelle doit être donnée au temps convenable.

      Chaque Message de Dieu à chaque âge de l’Eglise était la nourriture spirituelle pour ce temps-là. Nous vivons de la manne que nous avons reçue en notre génération. C’est la Parole de Dieu pour nous. Nous ne vivons pas au temps d’hier, nous vivons aujourd’hui. Combien parmi nous croient le Message de l’heure? Dites: «Amen!». Levez votre main. Combien croient le Message de l’heure? Dieu vous bénisse tous!

      Maintenant, encore une question. En combien de façons différentes croyons-nous ce Message? M’avez-vous entendu? Oh, mes frères! C’est fini et bien fini. Arrêtons! Faisons comme Apollos le fit. Il comprenait bien les Ecritures, mais le jour est venu où il s’est arrêté et s’est assis. Et quelqu’un d’autre lui a parlé. Et il est arrivé à connaître plus parfaitement les voies de Dieu. Frères, voici l’heure! Ce n’est pas votre heure ni mon heure. C’est l’heure de Dieu pour le peuple de Dieu, pour confirmer la Parole de Dieu parmi ceux qui croient en Lui. Nous ne croyons pas seulement les prophètes et les apôtres, nous croyons ce que Dieu a dit dans toute Sa Parole! Une seule Parole, un seul Message qui contient toutes les promesses pour aujourd’hui, et une seule Eglise, un seul Corps, un seul Esprit, un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, en toutes choses un seul.

      Que Dieu nous accorde en ce jour d’être un comme nous ne l’avons encore jamais été auparavant. Et qu’à partir d’aujourd’hui nous ne commencions plus à discuter au sujet de certaines choses, mais que nous vivions simplement. Et peut-être par le fait que je connais si bien ce Message, je peux peut-être connaître certaines choses un peu mieux.

      Je vais vous donner un exemple. J’ai avec moi beaucoup de citations de frère Branham. Et un jour il a dit: «Oh, les sept tonnerres ont été quelque chose de glorieux! Et même le Life Magazine l’a publié». Vous savez quoi? A ce moment-là il ne parlait pas d’Apocalypse 10. Savez-vous de quoi il parlait? Le 22 décembre 1962 il avait eu une vision, qu’il serait dans une montagne; et quand il tendit la main pour prendre quelque chose, il entendit une terrible explosion, sept voix l’une après l’autre; et à cause des sept tonnerres il pensait que c’était ce qui s’est accompli le 28 février 1963. Il parle souvent de cette expérience. Il appelle cela “les sept tonnerres” à cause des sept détonations différentes, les unes après les autres. Et les frères ont mal compris cela et ils ont pris une partie de la chose et l’ont mise dans l’autre, et ils ne savent pas ce qu’ils font.

      Frères, si vous me croyez aujourd’hui, je vous le dis encore une fois: je suis votre ami; je ne suis pas votre ennemi, je suis votre ami. Mais par la grâce de Dieu, le Seigneur m’a appelé au ministère et c’est le temps où la Parole complète est révélée. Nous avons reçu toute la nourriture spirituelle, et maintenant le temps est venu de distribuer la nourriture spirituelle au temps convenable de la même manière que Dieu est en train de nous la donner. Mais ne la mélangeons pas. Laissons-la telle que Dieu nous l’a donnée. Et finalement nous croirons la même chose, nous prêcherons la même chose et nous verrons Dieu se manifester dans l’Eglise. “Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement”.

      Le peuple de Dieu est un lourd fardeau sur mon coeur. J’ai un coeur de berger et je crois que vous aussi avez un coeur de berger. Ne divisez aucun troupeau. Nourrissez le troupeau. Et si vous apportez la nourriture au troupeau, vous ne le diviserez pas, tout le monde viendra pour manger. Ainsi nous sommes appelés à donner à manger. Jésus dit à Pierre: “Pais mes agneaux! Pais mes brebis! Pais mes agneaux!”. Et si nous nourrissons, nous ne divisons pas. Nous venons tous ensemble pour donner à manger de la nourriture spirituelle. Mettons toutes choses à leur place avant d’arriver à la fin. Nous vivons dans les derniers temps.

      Dieu a envoyé un Message prophétique pour nous faire comprendre Ses desseins et Son programme pour ce jour. La Parole révélée de Dieu pour notre temps est une lampe à nos pieds, une lumière sur notre sentier. Et cette nourriture spirituelle est beaucoup de choses pour nous.

      Et ce que Jésus-Christ est c’est le Chemin, la Vérité, la Vie; la Résurrection et la Vie. Il est tout ce que Dieu était en Christ, et tout ce que Christ est, devrait être dans l’Eglise du Dieu Vivant.

      A partir d’aujourd’hui, nous promettons à Dieu de devenir une partie du plan de Dieu pour ce temps; chacun des frères voudra travailler avec les autres et ils s’aimeront les uns les autres dans le Saint amour de Dieu. Nous voulons cesser de suivre nos propres voies afin que Dieu puisse manifester Sa voie. C’est le temps de Dieu pour le peuple de Dieu afin que quelque chose prenne place. Soyons un dans l’Esprit, un en Jésus-Christ notre Seigneur. Que Dieu vous bénisse tous! Amen! Veuille vous lever pour la prière.

      Avant que nous priions, voulez-vous simplement incliner la tête, fermer les yeux, ouvrir votre coeur. La présence de Dieu est ici. Je n’ai pas besoin de prêcher puissamment, la Parole de Dieu et la puissance de Dieu sont ensemble. Où que la Parole ait été prêchée, la puissance de Dieu accompagne la Parole de Dieu. Et nous sommes ici aujourd’hui, ayant reçu la Parole de Dieu.

      Combien y en a-t-il ici qui voudraient consacrer aujourd’hui totalement leur vie à Jésus-Christ? Que Dieu vous bénisse! Que Dieu vous bénisse! Que Dieu vous bénisse! Partout, partout, que Dieu vous bénisse! Prions.

      Notre Père céleste, Tu as vu les mains et les coeurs. Nous Te prions, ô Dieu, que tu veuilles descendre au milieu de nous par Ton Saint-Esprit d’une manière puissante. Nous avons entendu Ta Parole et nous La croyons; nous avons entendu Tes promesses et nous attendons leur accomplissement. Seigneur, je Te prie ô Dieu, que quelque chose de spécial puisse avoir lieu aujourd’hui au travers de la puissance du Sang, au travers de la puissance de la Parole, au travers de la puissance, de l’Esprit. Seigneur, ceux-ci sont Ton peuple, je Te les présente, dans le Nom précieux de Jésus-Christ notre Seigneur. Amen.

      Vous pouvez vous asseoir. J’aimerais remercier chacun de vous d’être venu à cette réunion. Quelques-uns parmi vous n’ont pu être en mesure de venir à la convention de Krefeld. Nous avons eu des moments merveilleux! Nous étions entre cinq et sept cents personnes, et Dieu nous a bénis d’une façon merveilleuse. Nous avons eu de bonnes nouvelles de bien des pays, spécialement des pays de l’Est européen, où nous pouvons librement envoyer de la littérature, et même des cassettes. C’est quelque chose de tellement merveilleux! Si quelqu’un avait dit il y a deux ans que le temps viendrait où nous pourrions envoyer en Russie et dans d’autres pays six cassettes à la fois, et que cela parviendrait chez les gens, vous auriez secoué la tête! Vous auriez dit: «C’est impossible!». Mais “toutes choses sont possibles à Dieu”.

      Je crois que je vous ai dit, la dernière fois que j’étais ici, que Dieu veille sur Sa Parole pour L’accomplir. Et la Bible dit, dans Matthieu 24.14 (c’est Jésus qui parle): “Cet Evangile du Royaume sera prêché à toutes les nations, et alors viendra la fin”. A toutes les nations, cela veut dire: A toutes les nations!

      Je viens juste de rentrer d’un très grand voyage dans l’Est et il y a environ trois ans, j’ai parlé devant des étudiants à Pékin, et depuis ce temps-là, Dieu a merveilleusement béni. J’ai reçu une invitation pour quatre villes en Chine pour parler à ceux qui ont été amenés à croire en Jésus-Christ. Dieu est en train d’ouvrir des portes partout et Il achèvera Son oeuvre. L’Epouse de Jésus-Christ vient de toutes les nations, de toutes les tribus, de toutes les nationalités, sans distinction de couleur ou de credo. Il n’y a qu’un seul Créateur et nous sommes Sa création. Un seul Créateur. Amen!

      Je désire exprimer mes salutations particulières aux frères du Zaïre [Rép. dém. du Congo — N.d.R.], et Dieu voulant, j’irai là-bas au mois de juillet de cette année, je ne sais pas quand exactement mais nous vous le confirmerons. Envoyez beaucoup, beaucoup de salutations à toutes les assemblées, et tout particulièrement à tous les serviteurs dans le ministère. Et s’il vous plaît, ici comme là-bas, gardons l’unité de la foi, ici et partout. Et en Europe, en Afrique et partout autour du monde, comme je l’ai dit précédemment: une seule Parole, un seul Dieu, une seule Bible, un seul Message, un seul Esprit, une seule Epouse, une seule oeuvre de Dieu, un seul Corps de Christ. Soyons une partie de ce Corps. Que Dieu vous bénisse! Priez pour moi, j’en ai besoin, j’en ai grand besoin. Je vous en prie, priez pour moi comme vous ne l’avez jamais fait auparavant.

      J’aimerais remercier mon cher ami et frère Baranowski pour la traduction. Il est un très, très bon traducteur. Que Dieu vous bénisse richement! Priez pour moi! Amen! Amen!