POURQUOI JE SUIS CONTRE LES RELIGIONS ORGANISEES

(Why I am Against Organized Religion)

 

11 novembre 1962, soir
Branham Tabernacle
Jeffersonville — Indiana, U.S.A.

 



  1. Merci, frère Neville. Vous pouvez vous asseoir. Je voudrais dire d’abord que j’ai été tellement occupé aujourd’hui qu’il y a quelques appels de malades auxquels je n’ai pas pu répondre. Il y avait quelques personnes pour lesquelles je devais prier et que je devais voir personnellement. Billy m’a dit que certaines personnes venaient du Canada et de deux ou trois autres endroits. Quand ils viennent ici ils sont toujours obligés de loger dans les hôtels et les motels. Je dois aller vers eux et prier pour eux tandis qu’ils viennent de partout dans le monde, d’Asie, d’Europe, de partout. Jour après jour les gens viennent quand nous sommes ici. Il y en a plus de six cents sur la liste qui attendent une entrevue personnelle, ce qui fait que c’est passablement difficile. J’essaie de voir les personnes qui sont réellement malades et les urgences pour lesquelles il faut prier.

  2. Il y a quelques instants nous avons eu une rencontre, les responsables et moi ici dans l’église. Cela m’a retardé d’environ une heure et demie. Pendant ce temps il devait y avoir des personnes ici pour lesquelles je devais prier. Si elles sont ici j’aimerais prier pour elles en ce moment. Si ces personnes pour lesquelles on devait prier veulent bien venir ici pendant que la pianiste nous jouera quelques accords du cantique: Le grand Médecin est tout près maintenant, Jésus qui compatit. Tous ceux qui ont besoin de la prière, s’ils veulent bien s’avancer; je ne sais pas combien ils sont. C’est vous qui êtes ces frères, je suppose? Frères, j’ai beaucoup souffert dans mon propre corps. Jésus a porté la souffrance dans Son corps afin de pouvoir être le Médiateur qu’il fallait parce qu’Il est Dieu fait chair afin de pouvoir souffrir. Il pouvait ressentir les douleurs de l’infirmité. Et c’est pour cela qu’Il est venu faire l’expiation. Et en cela Il a donné mission à Son église de continuer Son oeuvre.

  3. J’ai beaucoup de considération pour la profession médicale, la chirurgie et tout le reste, pour tous ces talents que Dieu a donnés afin de faire certaines choses dans le corps, de faire des opérations, d’ôter des mauvaises dents, etc. J’apprécie cela. Mais il arrive des choses qui dépassent leur connaissance et ils ne savent pas que faire, vous voyez? Je pense que nous avons parfaitement le droit de faire ce que nous ferions dans la vie naturelle quand nous allons chez notre médecin de famille qui est peut-être un de ces bons vieux médecins de campagne qui vient vous soigner la nuit chez vous en passant à travers champs avec une lanterne. Si votre cas le dépasse, il ira chercher quelqu’un de plus compétent que lui, il vous enverra chez un spécialiste. Et si le spécialiste lui-même ne peut rien faire, je suis heureux d’avoir encore une autre ressource, le Grand Médecin.

  4. Et Celui-là ne sera pas, Lui, dépassé par votre cas parce qu’Il est le Créateur Lui-même. Et Il a ouvert un chemin pour nous. Si j’avais en moi la moindre puissance de guérison, je l’exercerais. Je serais heureux de pouvoir le faire! Mais pour ce qui est de la puissance de guérison, je n’en ai aucune; aucun homme n’a le pouvoir de guérir. Mais nous avons reçu de Christ la mission de prier pour les malades, nous l’avons reçue de Lui qui a déjà donné en dépôt le pouvoir de guérir. Vous comprenez? Et pour ainsi dire, nous venons simplement tirer un chèque sur ce dépôt. “Tout ce que vous demanderez au Père en mon Nom…” cela, c’est le chèque en blanc. “Tout ce que vous demanderez au Père en mon Nom, je le ferai”. Quelle promesse! Elle ne peut faillir. J’ai aidé mes frères et soeurs dans le monde entier à tirer ces chèques sur ce dépôt à la Banque de Dieu par le Sang de Jésus-Christ. Cela a très bien réussi. Il a toujours payé parce que le dépôt avait déjà été fait. “Il a ETE blessé pour nos transgressionset par ses meurtrissures nous SOMMES guéris”. Vous voyez, tout est accompli. Et nous sommes heureux ce soir à cause de votre foi.

  5. Je crois que Billy m’a dit qu’un frère a fait tout le chemin depuis le Canada ou quelque chose comme cela. Est-ce vrai? Vous êtes le frère du Canada? Et vous, frère? De Kendallville en Indiana, près de Fort Wayne. Je me suis marié à Fort Wayne. Je m’en souviens bien! Là j’ai tenu beaucoup de réunions au Redigar Tabernacle. Je pense que vous savez où il se trouve. Je me rappelle que tout jeune homme, j’étais assis aux pieds de Paul Rader au Redigar Tabernacle. Je n’étais alors qu’un jeune prédicateur débutant. Le frère Paul était un grand homme, comme d’ailleurs le frère Redigar; c’étaient des hommes de foi. Leur âme est au repos ce soir. Depuis mon enfance j’ai essayé de continuer ce qu’ils avaient laissé, ce que Jésus a laissé à Son église jusqu’à la fin.

  6. Je suis venu prier pour vous avec toute ma foi. Je ne viens pas ici par hasard. Il ne faut jamais faire les choses de cette manière, ce n’est pas juste. Nous venons en croyant que nous allons recevoir ce que nous avons demandé, sachant que Dieu l’a promis. Nous venons avec dans notre coeur l’assurance que Christ a fait la promesse et que vous, frères, avez essayé d’apporter votre foi à l’autel, que vous avez fait tout ce que vous pouviez. Et ce soir je viens déposer ma foi avec la vôtre. Vous comprenez?

  7. Nous avons maintenant un glorieux autel qui s’étend jusqu’au Ciel et sur cet autel est déposé notre Sacrifice, le Fils de Dieu. Vous voyez? C’est ce Sacrifice sanglant. Dieu ne peut pas le regarder sans le respecter parce que, vous comprenez, c’est Sa Parole. “Celui-ci est mon Fils bien-aimé. Ecoutez-le”.

  8. Je voudrais demander à notre frère Neville, notre ancien, s’il veut bien s’avancer vers moi tandis que nous allons prier. Je voudrais que toute l’église… Que feriez-vous s’il s’agissait de votre frère, de votre mari, de votre fils, de votre père? C’est une personne, souvenez-vous-en! Avec toute la sincérité dont nous sommes capables, approchons-nous maintenant de Dieu pour ces frères. Inclinons nos têtes.

  9. Père céleste plein de grâce, nous nous approchons de Ta présence maintenant par l’autel de la grâce, bien qu’ici sur terre nous nous tenions simplement près d’un petit banc de bois. Mais notre foi nous a élevés jusqu’à ce glorieux autel ardent de l’Au-delà où se trouve Jésus (le Sauveur, le Sacrifice sanglant du Calvaire qui répand une bonne odeur devant Dieu), Celui qui a triomphé de toute maladie, de la mort, du séjour des morts, du tombeau, qui est ressuscité et est monté au Ciel pour s’asseoir à la droite de Sa Majesté. Et nous venons par la foi, nous élevant jusque là dans la grâce de Dieu pour dire par-dessus cet autel au glorieux Créateur des cieux et de la terre: “Reçois-nous, Seigneur, tandis que nous nous approchons au Nom du Seigneur Jésus.

  10. Voici nos frères; l’un d’eux vient de Fort Wayne ici aux Etats-Unis, l’autre a fait tout le chemin depuis le Canada, il est venu pour cette occasion particulièrement solennelle. Seigneur, c’est une question de vie ou de mort. Voici deux hommes, jeunes encore, qui pourraient Te servir encore longtemps, deux soldats chrétiens qui croient en Toi. Mais l’ennemi leur a tiré une flèche empoisonnée qui a touché un certain endroit de leur corps et ils sont revenus, se sont retirés vers l’hôpital de la Grâce de Dieu afin d’obtenir la réconciliation et la guérison, de manière à pouvoir de nouveau aller au front couverts du bouclier et prendre part à la bataille. Ils sont venus se joindre à l’armée de la prière avec nous, Seigneur. Et nous allons à la rencontre de l’ennemi.

  11. Au Nom de Jésus-Christ, délie-les! Nous t’adjurons au Nom de Jésus-Christ: laisse-les aller!

  12. Ce sont des guerriers de la bataille. Et en tant que Ton serviteur je m’avance maintenant pour leur imposer les mains avec foi, croyant que ces signes accompagneront ceux qui auront cru, comme l’a dit notre Seigneur, notre Commandant en chef de la bataille: “Ils imposeront les mains aux malades et les malades seront guéris”.

  13. Je fais cela au Nom de Jésus-Christ. Que la puissance de maladie qui lie le corps de ce frère le quitte, au Nom de Jésus-Christ! Que la puissance de maladie qui lie le corps de ce frère le quitte, au Nom de Jésus-Christ!

  14. Dieu Tout-Puissant, Créateur des cieux et de la terre, Auteur de la vie éternelle, Donateur de tout don excellent, déverse Tes bénédictions sur ceux que nous avons bénis. Comme il est dit dans les Ecritures: “Si vous dites à cette montagne: déplace-toi, et que vous ne doutiez pas dans votre coeur mais croyez que ce que vous avez dit arrivera, vous pourrez avoir ce que vous aurez demandé”. Je crois que leur maladie est sortie de leur corps. Qu’il en soit ainsi. Amen!

  15. Au Nom du Seigneur Jésus, je crois que vous êtes libre. Au Nom du Seigneur Jésus-Christ, je crois que vous êtes libre. Amen! L’assemblée croit-elle pareillement? Alors qu’il en soit ainsi.

  16. Y en a-t-il encore ici qui voudraient que l’on se souvienne d’eux dans la prière? Veuillez lever la main. Approchons-nous de Lui maintenant tandis que vous vous imposez les mains les uns aux autres. “Voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru…”.

  17. O notre Dieu très saint! C’est par la foi que nous voyons Jésus et que nous croyons qu’Il se tient ici présent. Il veille sur Sa Parole. Il a dit: “Là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux”. Maintenant, Père céleste, que la puissance du Dieu Tout-Puissant touche ces gens, Seigneur, tandis que nos mains sont jointes les unes aux autres et que nous nous imposons les mains les uns aux autres. Tu as donné une dernière mission à l’église: “Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru… ils imposeront les mains aux malades et les malades seront guéris”. Tu l’as promis et nous le croyons. Maintenant cela a été fait et nous Te louons pour cela au Nom de Jésus-Christ. Amen.

  18. Et au Nom de Jésus-Christ, puisse la Puissance de Dieu oindre ces mouchoirs apportés par les malades et les nécessiteux. Et tandis qu’ils seront renvoyés et posés sur les malades, puisse-t-il arriver que ceux-ci soient guéris. Nous lisons dans la Bible que l’on posait sur les malades des linges qui avaient touché Paul, alors les esprits impurs sortaient et les malades étaient guéris. Père, je sais que je ne suis pas Paul, mais Toi tu es toujours Jésus. Et nous Te prions de nous accorder cette requête pour Ta gloire. Amen.

  19. Je ne sais pas si l’enregistrement a déjà commencé. A-t-il déjà commencé? Sinon, j’aimerais que l’on commence à enregistrer maintenant. Je crois que c’est le cas. J’espère que je ne vous fatiguerai pas ce soir. J’ai commencé environ trente à trente-cinq minutes plus tôt. Ce soir ce sera une leçon d’école du dimanche et je pensais que ce serait peut-être bien si je pouvais enregistrer ce que j’ai sur le coeur. Nous nous préparons à entrer dans une nouvelle phase, à avoir un nouveau Tabernacle entièrement remis à neuf.

  20. Je voudrais lire maintenant quelques passages des Ecritures. Si vous voulez lire avec moi, nous allons lire dans 1 Samuel au chapitre huit; nous commencerons en lisant les versets 4 à 10, puis nous sauterons jusqu’aux versets 19 et 20 pour gagner du temps. J’ai noté plusieurs pages de références bibliques que vous pourrez avoir si vous avez de quoi écrire et M. Maguire tiendra les bandes à votre disposition.

  21. Et je voudrais que cette bande soit dédiée à mes frères prédicateurs, à ceux qui ne m’ont pas compris, spécialement aux frères des églises dénominationnelles. La plupart d’entre eux sont dans les dénominations.

  22. Ce soir mon sujet sera: Pourquoi je suis contre les religions organisées. Je vais lire maintenant un passage de l’Ecriture qui me servira de base afin que cela soit bien scripturaire. Je lirai d’abord 1 Samuel 8.4-10, puis les versets 19 et 20. A mon auditoire visible de ce soir je recommande vivement de noter ces passages des Ecritures et de les lire soigneusement à la maison. Et vous, frères qui écouterez cette bande, je crois aussi que vous ne vous contenterez pas simplement d’arrêter l’enregistreur quand vous entendrez quelque chose avec quoi vous n’êtes pas d’accord, mais que vous chercherez Dieu dans cela pour voir si c’est scripturaire. Je crois que nous nous devons cela à nous-mêmes ainsi qu’au message de ce jour.

  23. Je crois que toutes les églises ont des chrétiens en elles et il est bien clair que je ne parle pas contre les chrétiens. Mais si j’ai fait ce que j’ai fait et dit ce que j’ai dit, c’est à cause de l’inspiration du Saint-Esprit sur la Parole.

  24. Lisons maintenant pour commencer 1 Samuel, chapitre 8, versets 4-10.

“Tous les anciens d’Israël s’assemblèrent et vinrent auprès de Samuel à Rama. Ils lui dirent: Voici, tu es vieux et tes fils ne marchent point sur tes traces; maintenant, établis sur nous un roi pour nous juger, comme il y en a chez toutes les nations. Samuel vit avec déplaisir qu’ils disaient: Donne-nous un roi pour nous juger. Et Samuel pria l’Eternel. L’Eternel dit à Samuel: Ecoute la voix du peuple dans tout ce qu’il te dira; car ce n’est pas toi qu’ils rejettent, c’est moi qu’ils rejettent afin que je ne règne plus sur eux. Ils agissent à ton égard comme ils ont toujours agi depuis que je les ai fait monter d’Egypte jusqu’à ce jour; ils m’ont abandonné pour servir d’autres dieux. Ecoute donc leur voix; mais donne-leur des avertissements et fais-leur connaître le droit du roi qui régnera sur eux. Samuel rapporta toutes les paroles de l’Eternel au peuple qui lui demandait un roi”.

  1. En conclusion, lisons maintenant les versets 19 et 20.

“Le peuple refusa d’écouter la voix de Samuel. Non! dirent-ils, mais il y aura un roi sur nous, et nous aussi nous serons comme toutes les nations; notre roi nous jugera, il marchera à notre tête et conduira nos guerres”.

  1. Que le Seigneur ajoute Ses bénédictions à la lecture de Sa Parole. Maintenant, puisque nous faisons une leçon d’école du dimanche, je voudrais vous demander d’être aussi attentifs que possible à la Parole.

  2. Nous savons que quelquefois des choses sont dites (cela se passe dans certaines églises) qui font trébucher ceux qui ont été enseignés dans un sens contraire à ce qu’ils entendent. Par exemple, quelqu’un m’a dit l’autre jour (c’est un de mes amis qui est présent ici dans cette salle): «Frère Branham, malgré toute la foi que j’ai en vous (car je crois en vous), quand vous avez dit qu’il n’y avait pas d’enfer éternel, j’ai failli tomber de mon siège! Je me suis dit: sûrement qu’il se trompe! Vous nous avez laissé sur cette pensée un bon moment, puis vous avez dit: il n’y a qu’une forme de vie éternelle et elle vient de Dieu». C’est ce que nous cherchons tous, n’est-ce pas?

  3. Il n’y a aucun passage de l’Ecriture qui dit qu’il y ait un enfer éternel. La raison en est que ce qui est éternel n’a ni commencement ni fin. C’est pourquoi la Bible dit que l’enfer a été préparé pour le diable et ses anges (Mat. 25.41). C’est pour cela qu’il n’est pas éternel. Il fut un temps où il n’existait pas et il y aura un temps où il n’existera plus. Mais ils seront punis là-dedans par le feu et le soufre dans des abîmes de feu pendant des siècles et des siècles, mais finalement cela se terminera parce que l’enfer n’est pas éternel. S’il y avait un enfer éternel, vous devriez avoir une vie éternelle pour vivre dans cet enfer éternel. S’il était éternel, c’est qu’il aurait toujours été; alors vous auriez toujours été en enfer et vous y seriez toujours. C’est pourquoi vous voyez, il n’existe pas une chose pareille.

  4. Vous comprenez, éternel signifie: qui n’a jamais eu de commencement et qui n’aura jamais de fin. Et il n’y a qu’une seule forme de vie éternelle, c’est celle qui est en Dieu. Ce mot vient du grec zoe qui signifie: la propre Vie de Dieu. Et quand nous sommes nés de nouveau de l’Esprit de Dieu, nous devenons éternels avec Dieu parce que nous sommes participants de Sa Vie, ce qui fait de nous des fils et des filles de Dieu: c’est alors que nous avons la Vie éternelle. Si la Vie est en nous, Dieu, le dernier jour, ressuscitera le corps avec la Vie, mais c’est l’Esprit de Dieu qui est en nous qui ressuscite parce que c’est l’Esprit de Christ qui était en Christ qui vivifie nos corps, qui les ressuscite avec Lui afin de nous asseoir dans la gloire et de régner avec Lui.

  5. Pour en revenir à notre sujet maintenant, j’ai passé toutes ces années avec ce Tabernacle qui a tenu ferme. J’avais pourtant été ordonné dans une église missionnaire Baptiste par le Docteur Roy E. Davis (il y a de cela environ trente-trois ans) ici même à Jeffersonville. Depuis ce moment je ne suis resté dans l’organisation que très peu de temps, quelques mois. Je suis resté jusqu’à ce que quelque chose de non scripturaire soit fait dans l’église. Je leur dis que je ne voulais pas faire cela. On me dit alors: «Fais cela, sinon sors!». Alors je suis sorti! Il y avait une chose que je croyais, c’était la Parole de Dieu. C’est pourquoi je demandai à celui qui était un maître de l’enseignement: «Voulez-vous me montrer cela dans la Parole de Dieu?». Mais cela n’y était pas.

Il me dit: «C’est ce que nous enseignons».

Je lui dis: «Mais je voudrais voir cela dans la Parole, dans la Parole de Dieu».

  1. Ce n’est pas parce que je n’appartiens pas à une organisation que je suis contre l’organisation. Je suis reconnaissant à mes frères à qui je parle aujourd’hui d’avoir reçu des invitations à parler dans pratiquement toutes les dénominations, spécialement dans les rangs du Plein Evangile, comme d’ailleurs dans beaucoup d’autres églises. Ils m’ont demandé de faire partie de leur communion et de me joindre à eux, mais je suis resté indépendant parce que, quelque soit l’influence que j’ai, je ne veux pas la placer sur un groupe de gens; je veux placer ce que Dieu m’a donné, la prière pour les malades, de manière à en faire bénéficier tous les enfants de Dieu de chaque organisation. Il ne m’a jamais demandé de ne pas prier pour telle ou telle personne parce qu’elle appartenait à telle ou telle dénomination: Dieu juge le coeur de l’homme.

  2. Maintenant je voudrais dire pour commencer que la raison pour laquelle je n’ai pas appartenu à elles et que j’ai parlé contre cela est que je ne crois pas que l’organisation de la chrétienté soit scripturaire. Je crois qu’elle est contraire à l’Ecriture. C’est pourquoi j’essaierai ce soir, je m’efforcerai par la grâce de Dieu de vous démontrer qu’avoir une organisation quelconque est contraire à l’Ecriture, contraire à la saine doctrine.

  3. En premier lieu nous appelons cela une “religion”. La religion est une couverture; cela veut dire couvrir quelque chose. Adam avait une religion, mais il l’avait fabriquée lui-même avec des feuilles de figuier: elle était inefficace. Il fit sa propre théorie, essayant de se fabriquer un moyen d’échapper, de trouver le salut en faisant quelque chose lui-même, mais Dieu a rejeté cela depuis Adam jusqu’à l’ultime organisation. Dieu l’a toujours rejeté et, par la grâce de Dieu, nous le prouverons au moyen de la Bible. La religion était une couverture. Adam se fabriqua une couverture de feuilles de figuier, il la fabriqua lui-même pour essayer de faire quelque chose lui-même.

  4. Mais Dieu exigeait une mort, une expiation. Or il y a une différence immense entre une religion et le salut, vous comprenez? La religion est une couverture, tandis que le salut est une naissance, un don de Dieu. Le salut est une naissance, un don de Dieu et ne peut être réalisé par aucun homme ni par aucun groupe d’hommes. C’est Dieu qui donne ce don à l’individu. Selon les Ecritures ce don de Vie éternelle avait été ordonné par Dieu pour chaque individu avant même qu’il y ait un monde. La Bible dit dans l’Apocalypse que l’antichrist qui doit venir sur la terre séduira tous ceux qui habitent sur la terre et dont les noms n’ont pas été inscrits dans le Livre de Vie de l’Agneau immolé avant la fondation du monde. Comprenez-vous cela? Dieu par Sa prescience vit ceux qui viendraient et ceux qui ne viendraient pas. Vous voyez, Il reconnut les uns et les autres.

  5. S’Il est vraiment Dieu Il ne peut être qu’infini. Et s’Il est infini Il ne peut pas être infini sans être tout-puissant. Et Il ne peut pas être tout puissant sans être omniprésent. Il ne peut pas être omniprésent sans être omniscient. Vous voyez, tout cela fait de Lui qu’Il est Dieu.

  6. Ainsi Il connaissait la fin depuis le commencement. Il savait qui viendrait et qui ne viendrait pas, et Il savait qu’il yen aurait beaucoup qui viendraient, c’est pour cela qu’Il envoya Christ afin de faire l’expiation pour ceux qui viendraient. Tout ce que nous faisons peut n’avoir aucun rapport avec cela. Jésus a dit: “Tout ce que le Père m’a (temps passé) donné viendra à moi. Et aucun homme ne peut venir à moins que le Père ne l’attire”. Vous voyez? Comprenez donc que tout cela, Dieu le connaît.

  7. Vous me demanderez: «Frère Branham, suis-je dedans?». Je ne sais pas. J’espère que j’y suis. Nous travaillons à notre salut avec crainte et tremblement. Or l’église est prédestinée à rencontrer Dieu sans tache ni ride. Si donc nous sommes dans cette Eglise, nous sommes prédestinés AVEC cette Eglise. Examinez-vous vous-mêmes par la Parole et vous pourrez vérifier par vous-mêmes à quel point nous nous trouvons.

  8. Or la chrétienté organisée ne peut jamais donner cette assurance. Non! Certains disent: «Venez confesser que Jésus est le Christ et soyez baptisés dans l’église». Le diable fait la même chose! Il croit lui-même que Jésus est le Christ, mais il tremble! C’est vrai.

  9. Dieu n’a jamais commandé nulle part dans l’Ecriture qu’il y ait jamais une organisation. Il n’y a pas de place pour cela dans la Bible. Adam en a commencé une, mais elle échoua.

  10. Nimrod essaya de faire une organisation. Si vous êtes historien, vous connaissez l’histoire de Babylone. Sinon lisez Les deux Babylones de Hislop, cela vous éclairera beaucoup. Vous verrez comment Nimrod, cet homme de péché, prit Babylone et toutes ces petites églises soeurs, tous ces lieux aux alentours, ce qui est un type de l’apostasie de la chrétienté des derniers jours, et fit une grande ville à laquelle toutes les autres devaient payer un tribut. Et là-dedans il construisit une tour et essaya de réunir les hommes ensemble par une organisation, mais ce projet échoua. Il ne réussit pas, il échoua.

  11. Koré essaya de faire exactement la même chose. C’est dans Nombres 16.1 si vous voulez le lire. Il réunit un certain nombre de personnes, des Lévites, des gens célèbres, des gens haut placés, des grands et saints hommes. Il se mit avec Dathan pour les réunir et dit: “Ce n’est pas juste qu’un homme essaie d’être au-dessus de nous tous!”. Alors ils essayèrent ensemble de commencer une organisation et allèrent vers Moïse et Aaron, ceux que Dieu avait choisis pour faire le travail et leur dirent qu’ils prenaient trop pour eux, que l’assemblée tout entière était sainte, qu’ils avaient le droit de… “Le salut est dans le grand nombre des conseillers” (Prov. 11.14). C’est bien sûr ce qu’ils dirent. Mais cela ne s’applique pas à la chrétienté; cela est valable pour la guerre. Remarquez-le bien: il y a une grande différence.

  12. Vous pouvez prendre un passage de l’Ecriture et lire: “Judas alla se pendre”, puis un autre qui dit: “Toi, fais de même”. Faites-le si vous voulez, mais ce n’est pas juste!

  13. Dieu avait choisi Moïse, Dieu avait choisi Aaron: c’était le message de ce jour. Et quelque bien que parût l’autre point de vue, il était contraire à la pensée de Dieu. Il faut que nous laissions la pensée de Dieu être notre propre pensée. “Ayez les sentiments qui étaient en Jésus-Christ”. Et c’est la Bible qui révèle la pensée de Christ. Et le Livre entier de la révélation, appelé l’Apocalypse, est la révélation de Jésus-Christ. Nous pouvons voir comment Il condamne cela, comment Il le met de côté; nous le verrons dans un moment.

  14. Je crois que Coré fut sincère dans ce qu’il fit. Je crois que cet homme n’avait pas l’intention de faire mal. Je crois que ce fut l’ignorance de cet homme qui ne voyait pas se mouvoir la main de Dieu ni ne connaissait les Ecritures, qui le conduisit à se mettre à raisonner.

  15. Quatre-vingt-dix pour cent des problèmes d’aujourd’hui viennent de ce que nous voulons injecter nos pensées dans le programme de Dieu. Nous ne sommes pas le moins du monde censés réfléchir. C’est Lui qui réfléchit pour nous. Nous n’avons simplement qu’à abandonner nos pensées à Sa volonté. Comprenez-vous maintenant?

  16. Coré, plein de bonnes intentions, s’en alla propager une fausse doctrine, parlant à ces frères et leur montrant par le raisonnement que Dieu n’avait pas béni seulement Moïse, le prophète, le messager et lui seul, mais que “toute l’assemblée était sainte”. Il dit que l’assemblée tout entière avait le droit de faire ceci et que toute l’assemblée avait le droit de faire cela. Et ils entraînèrent avec eux des hommes de bien, des Lévites. Ceux-ci avaient été choisis par Dieu, étant ce que nous appelons aujourd’hui les “ministres”. Les Lévites étaient les ministres du temple. Moïse ne les avait-il pas appelés pour cela? Et vous voyez, il n’alla pas vers eux en leur manquant de respect. Il leur dit de prendre des encensoirs, d’y mettre du feu et de l’encens par-dessus et d’agiter ce saint encens, ce qui était le commandement de Dieu. Et ces gens-là étaient venus constituer un groupe d’hommes pour exercer l’autorité sur l’église, alors que Dieu ne l’avait commandé qu’à un seul homme.

  17. Quand ils firent cela, Moïse tomba sur sa face car il savait que c’était lui que Dieu avait chargé de faire ce travail. Et Dieu lui dit: “Fais-leur apporter ces encensoirs ici devant le tabernacle”. Quand ils commencèrent à balancer leurs encensoirs pleins de feu et que l’encens commença à fumer, Dieu dit à Moïse et à Aaron: “Séparez-vous d’eux! Sortez du milieu d’eux!”. Car plus tard Il traita ces gens de pécheurs, d’incrédules.

  18. Et le péché est l’incrédulité en la Parole de Dieu. Vous volez parce que vous ne croyez pas. Vous mentez parce que vous ne croyez pas. Vous commettez adultère parce que vous ne croyez pas. Si vous étiez un croyant vous ne feriez pas de telles choses. Il n’y a que deux vêtements, celui de la foi et celui de l’incrédulité; vous êtes conduit par l’un ou par l’autre.

  19. Or Dieu, au commencement, était la Parole et Il fut fait chair et habita parmi nous. Il était la Parole, Il est la Parole! Et quand Dieu demeure en vous, c’est la Parole de Dieu qui demeure en vous; vous pouvez alors ponctuer chaque chose qu’Il dit par un «Amen!». C’est Dieu demeurant en vous.

  20. Vous remarquerez que Dieu ouvrit la terre et engloutit ces hommes innocents ayant dans leur main l’encensoir avec le feu sacré, les séparant de Moïse parce que Moïse s’était séparé d’eux. Moïse avertit l’assemblée et leur dit: “Ne perdez pas votre temps avec ce genre de groupes! Eloignez-vous d’eux!”. Vous pouvez lire les Ecritures, lisez les chapitres 16, 17 et 18, et vous verrez cela. “Séparez-vous de ces pécheurs, de ces pécheurs incrédules! Sortez du milieu d’eux car ils sont voués à la destruction, eux et tout ce qui leur appartient!”. Alors la terre s’ouvrit et engloutit ces hommes tandis qu’ils tenaient en main ce feu sacré. Des hommes innocents séduits par l’homme.

  21. C’est pareil aujourd’hui! Il y a tant d’hommes innocents qui tombent dans le piège de la tradition, tenant en main cette sainte Parole de Laquelle ils sont censés tirer leur prédication! Je viens de voir une expression passer sur le visage d’un prédicateur, juste maintenant; c’est un prédicateur méthodiste, en tout cas c’était un prédicateur méthodiste jusqu’à dimanche soir la semaine passée! En voyant cette expression, cher frère, je pense que pour vous, être sorti de là a une grande signification!

  22. Vous voyez, ces mains tenaient ces encensoirs dans lesquels le feu faisait monter un parfum de bonne odeur devant Dieu, mais pourtant ceux qui tenaient ces encensoirs périrent, l’encensoir à la main, parce que malgré leur sincérité ils faisaient quelque chose de contraire à la Parole de Dieu en essayant de faire une organisation. Ils disaient: “Tu veux trop prendre pour toi! Qui es-tu pour prétendre avoir reçu toute la Parole de Dieu?”.

  23. Ils manquèrent de voir que Moïse était le messager de l’heure qui avait le AINSI DIT LE SEIGNEUR. Il n’y avait personne comme lui sur la terre. Il avait le message, mais le peuple ne sut pas le discerner. Pourtant Moïse était exactement avec le AINSI DIT LE SEIGNEUR. C’est certain!

  24. Nous voyons la même chose aujourd’hui! De braves hommes, de grands et précieux hommes essaient de prêcher, par l’intermédiaire de quelque tradition fabriquée par l’homme, la Parole de Dieu qu’ils tiennent en leur main, ils retranchent quelque chose ici, ils retranchent quelque chose là, fabriquant à partir de là quelque chose et disant: «Changez de carte de membre et venez vous joindre à notre église!». Et ils meurent spirituellement tout en tenant cette Parole dans leur main! Vous comprenez?

  25. Ils n’ont pas pu croire le messager de Dieu ou Son message pour ce jour. Ils n’ont pas pu comprendre pourquoi un Dieu glorieux ne voulait pas travailler avec tout un groupe de gens, mais charger de ce message un seul homme.

  26. Avec combien d’hommes n’ai-je pas parlé jusqu’aujourd’hui! «Que devons-nous faire, frère Branham? Nous savons que vous avez raison, mais que ferons-nous? L’organisation va nous mettre à la porte et nous ne pourrons aller à nul autre endroit». J’ai de la peine pour eux; pourtant il y a un Endroit! Mais vous dites: “Nous allons mourir de faim!”.

  27. David a dit: “J’ai été jeune, j’ai vieilli; et je n’ai pas vu le juste abandonné, ni sa postérité mendiant son pain”.

  28. C’est encore exactement sur cette même base qu’ils ont refusé Jésus. Ils étaient tellement emmitouflés dans leurs dénominations, dans leur sainte prêtrise, leurs saints bâtiments, leurs saintes églises et leurs saints temples qu’ils ont manqué de voir Dieu dans Son temple humain. “Toi qui es homme, Tu te fais Dieu!”. Vous voyez, ils étaient complètement emmitouflés dans cela. Ces hommes étaient emmitouflés dans cette croyance que Dathan et les autres avaient raison. Nimrod était totalement emmitouflé dans cette croyance qu’il pourrait réaliser une chose capable d’élever le peuple au-dessus de la colère de Dieu. Adam était sûr que s’il couvrait sa nudité, Dieu ne pourrait pas la voir. Vous ne pouvez pas la couvrir! Il faut que ce soit Dieu qui la couvre. Comprenez-vous cela? Comprenez-vous? C’est le programme de Dieu qui couvre et non pas le vôtre. Cela a toujours été ainsi, ils ont manqué de voir Jésus dans Son temple, Dieu manifesté dans la chair.

  29. Aujourd’hui cela me fait mal au coeur de voir comment les Paroles de la Bible sont découpées par les traditions. Et il y a là des gens au coeur honnête qui entendent cette Parole et savent que c’est la vérité mais qui n’osent pas bouger parce que leur tradition les enseigne autrement. Continuez à nettoyer les pots et les casseroles, frères, mais nous, moi et ma maison, nous prenons Christ, la Parole. Vous comprenez?

  30. Lisons maintenant un moment dans Jean 3 l’histoire de Nicodème, un maître et un chef dénominationnel siégeant au Sanhédrin. Ils s’étaient réunis ensemble pour fabriquer leurs traditions. D’une part il y avait les Pharisiens, de l’autre les Sadducéens, chacun ayant sa dénomination avec leurs différences. Mais cet homme était un maître, un chef du Sanhédrin, un homme merveilleux dans son enseignement. Il connaissait les Ecritures, du moins il le pensait. Il les connaissait par leurs traditions. Jésus n’avait-Il pas dit: “Vous rendez nuls les commandements de Dieu par votre tradition”?

  31. Vous voyez, c’était à cause de leurs traditions. Qu’est-ce que cela veut dire? Cela veut dire placer sa propre interprétation sur la Parole au lieu de la laisser dire seulement ce qu’Elle dit. Mais ils prétendent qu’Elle ne veut pas dire cela. Avez-vous remarqué que c’est la même voix que celle que le diable a employée avec Eve pour commencer la première organisation? “Il est certain que cela va se passer de telle et telle manière; Dieu ne ferait jamais cela, tu sais”. Vous voyez, c’est la même chose. C’est la même chose aujourd’hui.

  32. Remarquons que ce chef vint vers Jésus. Premièrement il venait parce qu’il était à la recherche de la Vie éternelle, il venait parce qu’il était à la recherche du salut. Lui, un homme de son niveau social, un maître en Israël, vint vers cet Homme qui, à notre connaissance, n’avait jamais été un seul jour à l’école! Un homme âgé, un vieux prêtre, un sage, venir vers un jeune homme! Un de ces aristocrates, un riche, venir vers un mendiant qui n’avait même pas un lieu où reposer Sa tête, pour lui demander la voie du salut et de la Vie! Premièrement, ces gens du Sanhédrin, comme le confessa Nicodème, avaient discerné en Jésus quelque chose que les gens de leurs organisations n’avaient pas. Ils avaient vu qu’il y avait quelque chose en Lui parce que Nicodème dit: “Rabbi, NOUS savons…” “NOUS”. Mais ils ne voulaient pas le confesser parce qu’ils auraient été mis à la porte. “Rabbi, nous savons que tu es un docteur venu de Dieu car personne ne peut faire ces miracles que tu fais si Dieu n’est avec lui”. — “Nous le savons!”. Oh, mes frères! L’organisation!

  33. Remarquons maintenant que Jésus était une manifestation de Dieu:Personne ne peut faire les miracles que tu fais si Dieu n’est avec lui”. Ils savaient qu’il y avait quelque chose de différent dans cet Homme. Il était la Lumière de ce jour, Il était le Témoin de Dieu.

  34. Koré avait vu la même chose dans Moïse. En ce jour les Israélites n’avaient pas d’autre homme semblable à Moïse. Il était le témoin divin de Dieu pour ce jour, manifestant la puissance de Dieu. Koré et son groupe virent cela en Moïse. Ils avaient compris que cela ne pouvait pas venir de Moïse. Moïse ne pouvait pas ouvrir la Mer Rouge, Moïse ne pouvait pas envoyer des fléaux sur la terre. C’était Dieu en Moïse mais, parce que Dieu s’était représenté dans un témoin ou une lumière pour ce jour, ils manquèrent de le voir. Koré voulu fabriquer tout un groupe d’hommes et y amener n’importe qui.

  35. C’est juste à quoi l’organisation est bonne: elle n’est bonne qu’à faire entrer n’importe quelle racaille et à l’appeler “chrétienté”. Elle envoie aux études un gamin qui n’en connaît pas plus de Dieu qu’un Hottentot des merveilles de l’Egypte, elle lui fait donner une instruction, apprendre la psychologie et recevoir toutes sortes de diplômes. Puis elle l’envoie au loin prêcher l’Evangile alors qu’il n’est même pas sauvé, qu’il niera la naissance virginale et la résurrection, qu’il niera la guérison divine, qu’il niera la puissance de Dieu, qu’il niera les principes mêmes pour lesquels Jésus est mort, qu’il niera l’inspiration de Marc 16: “Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru…” (alors que c’est Jésus Lui-même qui prononça ces Paroles), qu’il niera Actes 2.38 et tout le reste de ce qui est inspiré dans les Ecritures. Il essaiera de prendre une tradition d’hommes qui ne connaissent rien de ces choses et la rabâchera sans plus. Et quand vous leur dites la vérité et que vous leur montrez la vérité ils ont honte de faire un mouvement à cause de leur organisation.

  36. Koré fit la même chose. Ils avaient vu Dieu en Moïse, ils avaient vu que c’était l’Agent de Dieu agissant par son intermédiaire. Nicodème voyait Dieu en Christ: “Aucun homme ne peut faire ces choses si Dieu n’est avec lui”. Nicodème était déjà dans l’organisation, il essayait d’en sortir. Koré était en dehors mais il essaya d’en faire une pour pouvoir y entrer. C’était là la différence. Nicodème essayait de trouver le salut, de sortir de ces choses. Il y avait été depuis son enfance et en était fatigué. Il voulait être sauvé. Mais Koré, lui, essaya de se fabriquer une position où il pouvait être un personnage important.

  37. C’est la manière des gens d’aujourd’hui. C’est là où cela ne va pas avec la chrétienté; il y a tellement de choses fausses, d’imitations. Et nos gens de la Pentecôte sont, passez-moi l’expression, couverts de cette vermine, pour faire une comparaison charnelle! Que Dieu suscite un homme et lui donne quelque chose et tout le monde dans le pays essaiera d’imiter cette personne! Ne vous rendez-vous pas compte que vous jouez contre votre propre équipe? Quand vous jouez au football … Paul a dit: “Par la grâce courons la course avec patience”. Quand un joueur a la balle, ne cherchez pas à la lui arracher des mains: efforcez-vous plutôt de le protéger. Mais au lieu de cela, parce qu’il n’appartient pas à votre organisation vous essayez de la lui arracher. Et il y en a même qui sont tellement maladroits qu’ils le font trébucher et tomber, puis après cela essaient de la lui prendre. Sur le plan spirituel, vous voyez, il trébuchera sur une petite chose comme Actes 2.38 et cela le fera tomber certainement. C’est vrai. S’il trébuche sur Marc 16, comment arrivera-t-il au but? Vous comprenez? Ce sont de bien pauvres leçons sur Christ! Et après toutes ces années ils s’achoppent encore aux choses mêmes qui ont été discutées au concile de Nicée.

  38. Koré essaya de faire une organisation pour pouvoir y entrer. Nicodème, qui y était, essaya d’en sortir. Nicodème fut agréé et en sortit. Koré périt en elle dans ses efforts; il périt dans ses propres efforts. Oh, mes frères!

  39. L’organisation dans laquelle était Nicodème savait que Christ était envoyé de Dieu: c’est lui qui le dit. Dans le troisième chapitre de Jean, Nicodème dit: “Rabbi, nous savons que tu es un docteur venu de Dieu, car personne ne peut faire ces miracles que tu fais si Dieu n’est avec lui”. Et ce même groupe, à cause de leur organisation, l’appela “Béelzébul” parce qu’Il avait le pouvoir de chasser les démons. Ils disaient: “Il séduit le peuple par Sa doctrine”. C’est pareil aujourd’hui. Que séduisait-il?

  40. Jésus dit: “Je ne fais que ce qui est agréable au Père, je ne fais que garder les Paroles de Dieu” parce qu’Il était la Parole. Il ne pouvait rien faire d’autre que la Parole.

  41. Mais à cause de leur organisation, à cause de leurs voies ils avaient lié les hommes. Dans leur coeur ceux-ci avaient la connaissance, mais leur organisation ne les laissait pas la mettre en pratique. Alors pour trouver une échappatoire, pour empêcher le peuple de quitter leur organisation ( — “tous vont après Lui!”) et de suivre la Vérité de Dieu (Il était la Vérité: “Je suis la Vérité et la Lumière”), pour les empêcher de suivre cela, ils dirent qu’Il séduisait le peuple. Pensez-y! ces gens qui dans leur coeur savaient qu’Il était Dieu, que Dieu était en Lui (“aucun homme ne pourrait dire ou faire ces choses si Dieu n’était pas avec Lui”), qui savaient cela, qui le disant et le confessant se tournèrent contre Lui et Le traitèrent de “Béelzébul et de séducteur de leur peuple par Sa doctrine”! Oh, mes frères!

  42. Nicodème savait que Jésus était prophète. En voilà un au moins dans l’organisation qui aimait et craignait Dieu suffisamment et qui avait reconnu par l’Ancien Testament que cet Homme avait les qualifications, qu’Il était éprouvé et confirmé comme prophète envoyé de Dieu. Nicodème aurait dû L’honorer. Mais s’il vint de nuit, il vint tout de même. Il valait beaucoup plus que bien de nos prédicateurs actuels qui, eux, ne viendraient pas du tout! Finalement Nicodème arriva, c’est pourquoi ne le condamnez pas si vous-mêmes n’êtes pas encore arrivé. Nicodème savait que Jésus était prophète et il craignait Dieu. Il ne voulut pas laisser s’éloigner de lui cet Homme qui était la Lumière de ce jour. Son organisation avait beau lui dire que tout cela était en opposition, il avait vu Dieu confirmer cet Homme et il savait qu’Il était prophète. Et s’Il était prophète, la Parole de Dieu venant au prophète, Il devait savoir de quoi Il parlait. Ainsi donc il vint voir Jésus, désirant savoir comment obtenir le salut. Et comme cet Homme était prophète, la Parole de Dieu était avec Lui et Il devait connaître la voie du salut.

  43. Ce que Nicodème devait apprendre, c’est ce que beaucoup de gens venant des dénominations d’aujourd’hui doivent apprendre. Ce que Nicodème aurait dû savoir, c’est ce que les gens des dénominations d’aujourd’hui devraient savoir. Jésus était plus qu’un prophète. Il était venu à Jésus pour trouver, pour Lui demander de lui montrer le chemin de la Vie, et Jésus Lui-même était la Vie. Celui qui a le Fils a la Vie. C’est pourquoi il ne faut pas venir pour essayer de recevoir un enseignement, il faut venir pour accepter la Personne. Voilà ce qu’il faut faire ce soir. La Pierre de faîte est de nouveau rejetée. Qu’est-ce que la Pierre de faîte? C’est la Parole, bien sûr. Christ, c’est Lui qui est la Parole.

  44. Il devait apprendre quelque chose. Il pensait: “Voilà, cet Homme est un prophète, c’est simplement un prophète”.

  45. C’est pourquoi vous remarquerez que Jésus ne répondit pas à sa question, mais le réprimanda simplement pour son aveuglement. Vous comprenez? Il était plus qu’un prophète, Il était la Parole et la Lumière resplendissante de la Parole. Il était Dieu resplendissant par l’intermédiaire d’un instrument, prouvant qu’Il était Dieu dans l’homme. Il était la Parole. Il est dit dans le premier chapitre de Jean: “Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu… Et la Parole a été faite chair et elle a habité parmi nous…”. Et voici que la Parole de Dieu resplendit par cette petite forme fragile d’homme et aveugla l’organisation. Mais Il vint pour attirer des personnes. Il était plus qu’un prophète. Il était la Parole! Il est la Vie. Il n’avait pas à nous enseigner au sujet d’une Vie à venir, Il était Lui-même la Vie! Il était la Vie. Il était la Lumière. Il était la Vie. Il était la Vie éternelle, cette Vie était en Lui et Lui seul est le Donateur de la Vie éternelle. Celui qui a le Fils a la Vie. C’est pourquoi vous ne pouvez pas avoir simplement Son enseignement de la Parole, vous devez L’avoir Lui-même.

  46. Vous direz: «Oh, il y a des gens qui étudient la Bible en grec, apprenant tous les mots grecs avec leur définition, la ponctuation, etc.». Mais cela ne les empêche pas de ne rien du tout connaître de Dieu! Vous comprenez? Est-ce que c’est celui qui a la forme, est-ce que c’est celui qui a le plan? Non! C’est celui qui a le Fils, qui L’a Lui, la Personne. Il est Celui qui a la Vie.

  47. Nicodème savait que Jésus connaissait la Vie, mais il ne savait pas qu’Il était Lui-même la Vie éternelle, que c’était à cet Homme-là qu’il parlait, au Messager, à la Lumière pour ce jour, à la Lumière du monde. “La Lumière a lui dans les ténèbres et les ténèbres ne L’ont pas reçue. Il a été envoyé vers les Siens et les Siens ne L’ont pas reçu”. Pourquoi? Pourquoi? Parce qu’ils étaient tellement organisés, tellement occupés au lavage des pots et casseroles, tellement installés dans leurs traditions qu’ils ne surent pas voir la Parole faite chair.

  48. Cela s’est répété. Cela se répète encore. L’histoire se répète si souvent! Oui, Nicodème savait que Jésus connaissait la Vie, mais il ne savait pas qu’Il était la Vie! C’est ce qui se passe aujourd’hui. Il y a tellement de gens qui font de Jésus un grand Docteur, qui vont même jusqu’à dire qu’Il était prophète. Mais quand vous essayez de leur dire qu’Il était Dieu, c’est trop pour eux! Pourtant Il était Dieu, et Il est Dieu, et Il sera toujours Dieu. C’est tout. C’est vrai.

  49. Remarquez que lorsque Nicodème vint vers Lui, Il ne lui dit pas: “Nicodème, j’ai le plus grand respect pour toi parce que tu es un maître en Israël. Je vais te dire quelque chose: tu cherches la Vie éternelle? Peut-être que tu devrais pour cela parfaire tes connaissances. Tu ne dis pas les mots correctement (quelle absurdité) ou peut-être que pour avoir la Vie éternelle tu devrais chercher à obtenir une place plus élevée dans ta dénomination”.

  50. C’est ce que tant de gens cherchent à faire aujourd’hui: ils cherchent une place plus élevée, ils veulent passer de pasteur à surveillant général, devenir évêques ou quelque chose de semblable. Cela n’a pas le moindre rapport avec Dieu.

  51. Voyez ce qu’Il fit avec un tel personnage. Il lui reprocha de ne pas connaître l’heure dans laquelle il vivait: “Tu viens me dire que tu es un maître en Israël et tu ne peux pas comprendre qu’un homme doit naître de nouveau?”.

  52. Nicodème lui répondit: “Moi, un vieillard, je devrais rentrer dans le sein de ma mère et naître?”.

  53. Jésus lui répondit: “Toi qui es un évêque, un cardinal, un surveillant dans l’église de Pentecôte ou autre, toi qui es un grand personnage dans l’organisation, tu ne connais pas les Ecritures?”. Nicodème dit: “Oh, mais nous avons Moïse!”.

  54. — “Si tu avais connu Moïse, tu m’aurais connu parce qu’il est celui qui a parlé de moi!”. Vous voyez? Mais pas selon leur tradition ou leur organisation qui disait autre chose. Moïse parla réellement de Lui (Il était Celui dont Moïse avait parlé) mais ils ne Le reconnurent pas. Pourquoi? Ils s’étaient tellement liés eux-mêmes par les traditions qu’ils ne Le reconnurent pas!

  55. Mes frères, vous qui lisez ou qui écoutez cette bande, ne tournez pas le bouton maintenant! Regardons les choses en face une minute! Je vous aime, vous êtes des bergers. Et je n’essaie pas de faire le je-sais-tout. Si je vous donne cette impression, arrêtez la bande et priez pour moi. J’essaie simplement de vous apporter quelque chose qui est la vérité. Ne la laissez pas passer à côté de vous!

  56. Vous voyez, je respecte l’ordre des hommes et des choses, mais quand vous fabriquez ces organisations… Considérez ces Pharisiens: ils ne voulaient rien avoir à faire avec les Sadducéens parce que ceux-ci ne croyaient pas aux anges, aux esprits, à la résurrection et à toutes ces choses tandis que les Pharisiens y croyaient. A cause de cela ils étaient en guerre les uns avec les autres. Ici les Unitaires croient à une chose, les Trinitaires à une autre, les Méthodistes à une autre, les Presbytériens à une autre et vous dressez des barrières. Et qu’avez-vous avec cela? Une séparation de la communion fraternelle. D’ailleurs nous allons trouver un passage dans la Bible à ce sujet dans un instant. Nous verrons ce que c’est, ce que Dieu dit que c’est.

  57. Non, vous voyez, Il ne lui a jamais dit de parfaire ses connaissances! Il lui a simplement reproché de ne pas connaître la chose réelle. — “Tu es un maître en Israël et tu ne connais pas ces choses? Si vous ne croyez pas quand je vous ai parlé des choses terrestres et que vous ne compreniez pas…”. Pensez à cela! “Tu es un maître, un personnage haut-placé dans l’église orthodoxe, un évêque, un cardinal, et si tu ne peux même pas comprendre la forme enfantine des choses naturelles quand je t’en parle, comment comprendras-tu les choses spirituelles du Ciel?”.

  58. Mais un vieux pêcheur ignorant qui ne savait même pas écrire son nom comprit cela, vous voyez, et il fut fait chef de l’église de Jérusalem. C’était Pierre. Comprenez-vous cela? “Tout ce que le Père me donne viendra à moi”. Ils voient cela, ils croient cela, ils agissent d’après cela sachant que rien ne pourra les retenir.

  59. C’est comme l’histoire du paysan. Je ne dis pas cela pour plaisanter, mais pour faire une illustration. Un paysan avait une poule et celle-ci n’avait pas assez d’oeufs, c’est pourquoi il lui donna à couver un oeuf de cane. Quand le petit caneton fut sorti de l’oeuf, c’était la chose la plus drôle que les poussins aient jamais vue. Il avait une drôle de face allongée et faisait “coin-coin” au lieu de “cot-cot”. Les poussins picoraient les grains dans la cour de la ferme, mais ce n’était pas la nourriture normale du petit canard. Un jour la poule le conduisit derrière la ferme pour attraper des sauterelles. Derrière la colline il y avait un lac. Comme le vent soufflait du lac, le petit canard sentit l’odeur de l’eau: c’était cela, sa nature. La mère poule cria: “Cot, cot, cot, cot, reviens!”.

  60. Mais lui répondit: “Coin, coin, coin!” et alla tout droit vers l’eau. Pourquoi? Parce qu’il était un canard depuis le commencement. La poule avait beau l’appeler, il était un canard!

  61. C’est ainsi avec l’homme qui est prédestiné à la Vie éternelle. Lorsqu’il voit la Lumière de Dieu, toutes les organisations du monde ne pourraient le ramener à elles. Non! Pourquoi? Parce que c’est sa nature. Même s’il a reçu leur nourriture pendant longtemps, mangeant leurs sottises et leur vie sociale, un jour vient où il trouve quelque chose de différent qu’il reconnaît. Jésus a dit: “Mes brebis connaissent ma voix et elles ne suivront point un étranger”. Elle suivront peut-être quelque chose d’étrange, mais au fond d’elles-mêmes il y a quelque chose de différent. Faites-leur entendre une fois la vérité et observez-les! “Tout ce que le Père me donne viendra à moi”.

  62. Oui, Il lui a reproché de ne pas le savoir: “Tu es maître en Israël et tu ne sais pas ces choses? Tu dois naître de nouveau”. Au sujet de l’homme naturel je voudrais vous faire remarquer quelque chose ici: “Tu dois naître de nouveau”.

  63. Pour ce qui est de la vie naturelle, si nous avons une vie naturelle c’est pour être actifs dans cette vie naturelle, dans les choses naturelles, et pour cela nous avons besoin d’une naissance naturelle. Vous ne tombez pas simplement d’un arbre, vous ne pouvez pas venir simplement d’une manière ou d’une autre. On a essayé, mais cela ne marche pas. Il faut qu’il y ait une naissance réelle, une naissance naturelle pour que vous deveniez actif afin d’avoir cinq sens, de pouvoir marcher, parler, voir, goûter, toucher, sentir, entendre, vous mouvoir, etc.; vous êtes alors un être humain sujet à toutes ces choses parce qu’elles entrent dans la vie naturelle.

  64. Par cette naissance nous devenons quelquefois très sages de la sagesse du monde et des affaires du monde, devenant des présidents, de grands savants, de grands docteurs en mécanique et en science et tout le reste. Mais nous savons que depuis le commencement ce furent les enfants de Caïn qui eurent cette sorte de sagesse et non pas les enfants de Seth qui, eux, n’étaient que de simples bergers. Mais les enfants de Seth étaient des gens pieux. Par contre, les enfants de Caïn furent toujours intelligents, haut placés, des savants, des docteurs, de grands personnages. C’est vrai. C’est la Bible qui le dit, vous savez, qui nous enseigne cela. Ils étaient très religieux, mais à la fin ils périrent. Nous devenons sages en allant à l’école, en faisant des études, etc., nous devenons très sages et habiles, nous pouvons faire des choses, dire des choses et quelquefois même faire taire un homme rempli de l’Esprit. Jésus n’a-t-Il pas dit: “Les enfants de ce monde sont plus sages que les fils du Royaume”? C’est certain, parce qu’avec leur intelligence ils peuvent parler, dépassant les autres en intelligence et en paroles, prendre les Ecritures et les tordre pour leur faire dire des choses qu’Elles ne disent pas.

  65. — «Oh, cela ne veut pas dire exactement cela!». Quand un homme parle ainsi, éloignez-vous de lui! Dieu veille sur Sa Parole, vous savez, c’est la Bible qui le dit. Elle a été écrite comme Elle devait l’être. Elle est présentée de manière à tromper le sage ou à le faire s’achopper à Elle. Elle est si simple! C’est la raison pour laquelle ils s’y achoppent, vous comprenez.

  66. Toute cette sagesse et ces choses qu’ils arrivent à accumuler vient de cette naissance qui est d’en bas, de cette terre. Cela vient de la terre et c’est contraire à l’Esprit de Dieu. La première naissance, qui nous fait agir ici-bas, fait de nous des hommes mortels à cause du péché commis dans le jardin, qui fit que l’homme entre dans le monde par la femme. Et l’homme né de la femme est de peu de jours, tandis que l’homme né de Christ est éternel. Job a dit: “L’homme né de femme est de peu de jours et rassasié de trouble”. Mais remarquez qu’un homme qui naît de Christ doit naître d’En-haut. Par contre, l’homme né de la terre devient sage et intelligent et peut presque surpasser en finesse le premier.

  67. Considérez combien le diable était rusé: il a dupé tous les prêtres qui sont venus sur cette terre. Il l’a fait, c’est certain! Il les a dupés et les dupe toujours. Il l’a fait, c’est vrai. Il était rusé, mais un jour il rencontra son Maître et fut vaincu par Lui. Et la seule chose que nous ayons à faire est de nous reposer sur le Seigneur parce qu’Il a déjà vaincu le diable. Vous comprenez?

  68. Mais cette sagesse venant d’en bas, cette sagesse que l’homme accumule pour montrer par toutes ces choses pourquoi les hommes devraient faire ceci et cela, cette sagesse est en contradiction avec Dieu et Lui est ennemie; c’est l’esprit charnel. C’est l’Ecriture qui le dit. C’est vrai. Quelle que soit leur habileté, ils ne peuvent que tordre les choses. Je voudrais que quelqu’un me montre où Dieu ait jamais eu une organisation ou ait commandé d’en faire une! Au contraire, Il le condamne ici dans la Bible. Si habiles qu’ils essaient d’être c’est contraire à la Parole. La sagesse du monde peut se dresser contre vous et vous fermer la bouche par ses arguments, vous faisant vous sentir tout petit en vous disant ces choses, mais malgré tout elle est en contradiction avec les Ecritures.

  69. Quelqu’un m’a dit: «Frère Branham, il y a une chose que j’ai contre vous: Vous êtes un Jésus Seul!».

Je répondis: «Non! Je n’appartiens à aucune organisation!».

  1. Un surveillant d’un certain état vint me voir l’autre jour et me dit: «Frère Branham, quelqu’un m’a dit que vous étiez un Jésus Seul».

Je lui répondis: «Non, c’est contraire à la Bible. C’est faux».

  1. Il me dit: «On m’a dit que vous étiez pour l’amour libre, et aussi que vous croyiez que les hommes devaient quitter leur femme et aller à la chasse». Vous voyez, ce ne sont que des mensonges du diable. Vous le savez.

  2. Je dis: «Je suis absolument contre de telles choses antiscripturaires! Je crois à la sainteté et à la pureté. Je crois que l’homme est lié à sa femme aussi longtemps qu’ils vivent. Il ne devrait pas la prendre avant d’avoir prié».

  3. Pour ce qui est du groupe des “Jésus Seul”, je n’ai rien contre eux; pour moi ils sont aussi bien que n’importe quel groupe. Mais leur baptême est faux, ils baptisent pour la régénération. Je crois que nous sommes régénérés par le Saint-Esprit et non pas par l’eau. J’utilise le Nom de Jésus-Christ dans le baptême et il n’y a aucun passage de la Bible qui dise de faire autrement. Personne dans la Bible n’a jamais baptisé au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Je voudrais que quelqu’un me montre un seul endroit où une seule personne ait été baptisée de cette manière. Alors si c’est contraire à l’Ecriture, arrêtez de le faire!

Vous me direz: «Cela ne fait aucune différence».

  1. Pour Paul cela en faisait! Il leur commanda d’être rebaptisés au Nom de Jésus-Christ, ensuite ils reçurent le Saint-Esprit. Et Paul dit dans Galates 1.8: “Si un ange du ciel venait vous annoncer un autre Evangile que celui que je vous ai enseigné, qu’il soit anathème!”.

  2. Vous voyez, c’est la tradition. J’ai parlé à un grand personnage il n’y a pas longtemps. Il me dit: «Frère Branham, je ne peux pas! Je sais que c’est vrai, mais que puis-je faire à ce sujet?».

Je lui répondis: «Obéissez!».

Il me répondit: «J’ai un prestige à garder parmi les miens!».

  1. Je lui dis: «Moi je préfère avoir du prestige devant Dieu. C’est pourquoi, obéissez à Sa Parole. Vous devez faire votre choix: voulez-vous servir Dieu ou l’homme?».

  2. Mais ils ont fait leur organisation, y ont introduit cette déclaration et marchent d’après cela. C’est dans l’église Catholique Romaine que cette formule a été utilisée la première fois. C’est vrai. Je voudrais que quelqu’un me montre que cela s’est passé différemment. Moi aussi je lis l’histoire, vous savez! C’est pourquoi rappelez-vous que c’est un baptême catholique; quiconque est baptisé de cette manière est baptisé dans la communion catholique. Je le prouverai encore avant la fin de cette soirée si le Seigneur le permet. C’est vrai. C’est la raison pour laquelle vous devez revenir.

  3. Et pas seulement les Jésus Seul. Il y a quantité de braves gens dans l’église des Jésus Seul. Il y a quantité de braves gens dans les Assemblées de Dieu, dans l’Eglise de Dieu, dans les églises Méthodiste, Baptiste, Presbytérienne et Catholique. Mais aucune n’est l’Eglise. Aucune! Par contre il y a en elles des individus qui, eux, appartiennent à l’Eglise. Mais ce ne sont pas leurs dénominations qui font d’eux l’Eglise, comme l’homme voudrait essayer de le faire. C’est faux! Dans quelques instants je vais vous donner quelques passages des Ecritures.

  4. Oui, pour avoir une activité sur cette terre, vous devez naître à une vie naturelle et une telle naissance nous rend sages et intelligents comme je l’ai déjà dit. Vous comprenez? Alors nous devenons habiles et intelligents; c’est notre intellect qui nous donne cela. Mais rappelez-vous que depuis le commencement même, cette naissance terrestre est en contradiction avec la Parole de Dieu, qu’elle est folie pour Dieu et pour Son plan, qu’elle ignore le plan de Dieu. Si ce n’était pas le cas, Nicodème aurait dû en connaître plus que Jésus là-dessus, vous comprenez? — “Es-tu un docteur en Israël?”. Vous voyez? Vous voyez où vont vos dénominations, où vont vos grands hommes intelligents qui se réunissent ensemble pour dresser leurs plans?

  5. Laissez-moi vous dire ceci: chaque fois que Dieu envoie une lumière sur la terre ou quelque chose en rapport avec l’Ecriture, ils s’en vont à toute vitesse avec cela, et aussitôt que l’homme qui a fait cela est parti, on en fait une organisation. Et aussitôt qu’ils en font une organisation, je voudrais demander à n’importe quel historien, qu’il soit ici présent dans cette salle ou qu’il soit en train d’écouter la bande, de venir me montrer ce qui se passe. Chaque fois que l’homme a organisé une église, celle-ci est morte à ce moment-là et ne s’est jamais relevée. Elle est en contradiction avec Dieu. Elle est en contradiction avec les Ecritures. Voilà pourquoi je m’oppose à cela, comme à toutes les choses auxquelles Dieu s’oppose. Dieu est en moi, je suis opposé à toute chose à laquelle Dieu s’oppose. Son ennemi est mon ennemi. Son Eglise est mon Eglise. Sa Vie est ma Vie. Il m’a donné Sa Vie, Il est devenu moi afin que par Sa grâce je puisse devenir semblable à Lui. Vous voyez? Nous avons échangé nos positions. Il est devenu un pécheur comme moi et est mort pour moi, à ma place, afin que je puisse être un fils de Dieu comme Lui-même le fut.

  6. Vous voyez maintenant où en sont déjà vos dénominations (nous n’avons pas encore commencé). Elles sont sages de la sagesse du monde mais mortes par rapport au plan de Dieu! Prenons un peu de recul pour voir ces choses et arrêtons-nous ici un petit moment.

  7. Adam était en contradiction avec le plan de Dieu parce qu’il avait désobéi à la Parole. Il essaya de se faire lui-même une couverture, une religion. Mais il manqua son but! Et ce que l’homme a essayé de faire a toujours manqué son but. Ce que Nimrod fit était faux. Koré périt. Qu’avaient-ils essayé de fabriquer? Une organisation.

  8. Et après cela, après qu’ils se soient finalement organisés, Jésus les trouva morts. Il dit: “Vous avez des yeux et vous ne pouvez voir, vous avez des oreilles et ne pouvez entendre. Si un aveugle conduit un autre aveugle, ne tomberont-ils pas tous deux dans une fosse?”. Il dit encore: “Toi qui es le docteur d’Israël, tu ne peux même pas comprendre ce qu’est la nouvelle naissance? Si tu étais resté éloigné de ces traditions pour t’en tenir à la Parole, tu aurais connu que j’allais venir pour donner à l’homme la nouvelle naissance. Tu aurais reconnu mon jour. Si tu avais connu Moïse, tu m’aurais connu. Moïse a parlé de moi, disant que je viendrais, et me voilà! Et si je ne fais pas les choses que Moïse et les prophètes ont dit que je ferais, ne me crois pas. Si je ne fais pas les oeuvres de Dieu, ne crois pas en moi. Si tu ne peux pas croire en moi en tant qu’homme, si tu ne peux pas croire en moi parce que je suis un homme qui fait les oeuvres de Dieu, crois en ces oeuvres car elles témoignent des choses que je suis en train de faire”. Comprenez-vous cela?

  9. Mais en ce temps-là c’était pareil à aujourd’hui: si Jésus vivait sur terre aujourd’hui, les assemblées de Dieu voudraient en avoir un, les Unitaires voudraient en avoir un, chacun voudrait avoir un Jésus. C’est certain, chaque dénomination veut prendre la balle pour elle, vous voyez? Si elles n’y arrivent pas, elles ne sont rien. Cela cause une séparation dans la communion fraternelle.

  10. Je me souviens d’un petit garçon que l’on appelait le Petit David. C’est un homme maintenant, il est marié et, je pense, père de famille. Je me souviens de la première fois où il commença à prêcher. J’étais allé à St-Louis. Je connais ces petits garçons prédicateurs. Ils se lèvent et disent: «Jésus était un petit garçon qui naquit dans une crèche… Maman, qu’est-ce que je dois dire maintenant?». Mais ce n’était pas ainsi avec ce Petit David! Il posait sa veste, prenait un sujet et se mettait à prêcher. Qu’était-il? un Jésus Seul. Son père, M. Walker, appartenait aux Jésus Seul. Mais, oh! les Assemblées ne pouvaient pas supporter une chose pareille! Il fallait qu’elles se trouvent aussi un Petit David! Et tous les autres voulurent aussi avoir leur Petit David. Une fois que ce petit enfant tenait une réunion en Floride, il m’appela pour que je lui vienne en aide! Un jour, en lisant le journal avec frère Moore, nous vîmes les deux premières pages remplies de Petits David! Chaque église avait un Petit David! Oh, Seigneur! Oh, si seulement un groupe d’anciens établis par Dieu avaient reconnu le don de ce petit bonhomme, celui-ci aurait pu envoyer des milliers d’âmes dans le Royaume de Dieu! Ils auraient oublié leurs traditions humaines et toutes ces choses-là. Dieu avait un don qu’Il avait utilisé dans la vie de ce petit enfant.

  11. Quand la guérison divine fut présentée pour la première fois, tous les gens commencèrent à avoir des sensations dans leurs mains et à sentir des maladies. Oh, frères, pourquoi cela? Il fallait qu’ils fassent cela pour que leur organisation ne reste pas en arrière! C’est ainsi que vos organisations devancent le plan de Dieu, pensez-y! Mais Dieu fait avancer Son Eglise, le Corps mystique, malgré tout. Cette Eglise-là, vous ne pouvez pas vous y joindre, vous naissez en elle.

  12. Les autres sont sages selon la sagesse du monde, mais morts selon le plan de Dieu. Vous pouvez bien leur dire et leur prouver qu’ils sont dans l’erreur en ce qui concerne la Parole et la promesse de Dieu, de toute façon ils ne le verront pas. Je peux prendre la Parole et montrer que la dénomination est quelque chose de faux; je peux leur montrer que les credo qu’ils ont aujourd’hui sont quelque chose de faux, vous savez ces credo d’églises. J’aurai beau leur montrer que c’est faux, ils diront néanmoins: «Eh bien, on nous a appris à croire cela!». Vous voyez, selon mon opinion tout cela n’est que de la chair à canon, si vous voyez ce que je veux dire. Oui, c’est vrai! Ils ne peuvent pas voir. Jésus a dit: “Vous ne pouvez pas voir que vous pourriez venir à moi pour avoir la Vie!”.

  13. Il y avait Nicodème, un homme honorable, un grand personnage, un évêque dans son église, un homme de renom aimé de tous: il vint vers Jésus, ne connaissant strictement rien de la Vie éternelle. Il en était très ignorant quand Jésus le lui reprocha, mais il fut assez sincère pour venir. Les autres ne voulurent même pas venir. Ils restèrent dehors avec les grands prêtres, avec l’évêque Untel et monsieur Untel. Vous comprenez? Ils restèrent avec eux, préférant prendre les traditions de leurs anciens plutôt qu’entendre la Parole de Dieu.

  14. Vous pourrez bien leur dire ces choses, ils n’écouteront pas. Je voudrais vous demander quelque chose. Je n’ai pas l’intention d’être sacrilège. Frères qui écoutez cette bande, je n’ai pas l’intention d’être sacrilège. Pouvez-vous imaginer ceci, un noeud dans un arbre me demandant un jour que je me promène dans la forêt: «Comment au monde pouvez-vous marcher ici et là de cette manière? Pourtant moi aussi j’ai de la vie, je suis un noeud de cet arbre!». Il peut prouver qu’il a de la vie, mais ce n’est pas la bonne sorte de vie! La seule manière pour lui de pouvoir marcher, voir, goûter, toucher, sentir ou entendre, la seule manière (â supposer qu’il puisse me le demander) serait pour lui de naître de la même façon que moi. Amen! De quelqu’autre manière que ce soit il ne le comprendra jamais. Mais s’il naît de la même manière que moi, alors il connaîtra les choses que je connais. Amen! Oh, frères! c’est vrai, Il ne sert à rien de dire à un noeud sur un arbre comment nous nous déplaçons et comment nous agissons: pour comprendre cela il faut qu’il reçoive une vie de la même nature que la nôtre. C’est pareil avec l’Esprit! C’est la même chose avec l’Esprit, sinon vous ne pourrez le comprendre. Inutile d’essayer de vous représenter cela, il faut premièrement venir à Lui. Car il est écrit: “Si un homme ne naît de nouveau, il ne peut même pas voir le royaume de Dieu”. C’est Jésus qui l’a dit. Ici, “voir” veut dire “comprendre”. Vous devez naître de nouveau pour connaître cela.

  15. Vous direz: «Je suis né de nouveau!». Et vous niez la Parole? Comment pouvez-vous être né de nouveau? Votre propre vie donne la confirmation de ce que vous êtes ainsi que le groupe auquel vous vous êtes joint: qui se ressemble s’assemble. Comprenez-vous cela? Attendez encore quelques minutes jusqu’à ce que nous arrivions à ces choses.

  16. Cela vient par l’Esprit. Comment pouvez-vous parler des choses de l’Esprit à des gens qui ne sont pas nés de l’Esprit? Vous devez naître de l’Esprit pour comprendre les choses de l’Esprit. Jésus a dit: “Le vent souffle où Il veut et vous ne pouvez pas dire d’où Il vient ni où Il va”. Vous voyez? Ainsi est quiconque est né de l’Esprit: il ne peut pas vous parler de ces choses. Un homme né de l’Esprit ne se met pas à penser par lui-même, il laisse Dieu penser pour lui.

  17. Pensez-vous qu’ici sur l’estrade je pourrais, prenant mes propres pensées, dire à un homme dans la salle: «Votre nom est Untel, vous venez de tel et tel endroit, vous avez fait ceci. Vous avez pris une deuxième femme il y a vingt ans et vous en avez eu des enfants. Vous devez mettre ceci et cela en ordre»? Pensez-vous que je pourrais faire cela en prenant mes propres pensées? Dans la naissance ici-bas sur cette terre il n’y a pas une sagesse suffisante pour faire cela. C’est quelque chose qui est au-delà de cela. Cela doit venir d’En-haut. Alors, quand vous êtes né de l’Esprit, que vous êtes d’En-haut, vous avez la Vie qui était en Lui et qui faisait ces choses-là, selon ce qu’Il a dit: “Les oeuvres que je fais, vous les ferez aussi”.

  18. Votre naissance doit être changée. Vous avez été séduit. Vous avez peut-être parlé en langues, sauté en l’air, crié, fait ceci et cela, vous avez peut-être été un membre loyal de votre église. Nicodème était tout cela, mais ce qui lui manquait, c’était la naissance. Vous niez la Parole, vous essayez de Lui donner une autre place que la Sienne, vous Lui faites quelque chose, vous La dispersez au loin. C’est pourquoi Jésus a dit: “Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru… allez par tout le monde et prêchez l’Evangile à toute la création”. Aussi longtemps que l’Evangile est prêché les signes L’accompagneront. Montrez-moi un endroit où Il ait enlevé cela de l’église! Montrez-moi un passage des Ecritures où Il aurait dit: “Ce n’est valable que jusqu’à tel et tel moment!”. Non! Il a dit: “Dans tout le monde et à toute créature”.

  19. Oui, vous devez recevoir la sorte de Vie qu’Il avait afin de vivre de Sa Vie. Et lorsque vous verrez Sa Vie, vous connaîtrez Sa Parole. C’est vrai. “Quand Lui (Lui, pronom personnel, c’est-à-dire pas une pensée, une imagination ou une sensation, mais LUI), le Saint-Esprit, sera venu Il prendra toutes ces choses que je vous ai dites, vous les révélera et vous montrera les choses à venir”. C’est cela la naissance. C’est la confirmation que c’est la Parole. Mais quand quelqu’un dit qu’il a le Saint-Esprit, tout en reniant la Parole de Dieu et en lui donnant une autre place que la Sienne… comment le Saint-Esprit pourrait-Il renier Sa propre Parole? C’est pourquoi montrez-moi une organisation dans la Parole. Voilà. Vous comprenez? Bien.

  20. Je vais vous montrer combien notre église est restée en arrière. Supposez un homme d’affaires qui s’est lancé dans une affaire vraiment florissante et qui aurait un urgent besoin de personnel. Pouvez-vous imaginer ce qui se passerait s’il allait vers un tas de morts, de cadavres et leur demandait: «Voulez-vous venir travailler pour moi?». Cela ne lui serait d’aucun profit!

  21. C’est la raison pour laquelle une organisation ne se relève jamais. Vous voyez? Ce n’est qu’un tas de morts incrédules qui se réunissent comme l’ont fait Nimrod, Koré et tous les autres dans tous les âges. Dieu n’a jamais utilisé cela, Il n’a jamais utilisé une organisation. Il ne le peut pas! Elle est déjà hors de la volonté de Dieu, elle est passée au-delà. Elle est hors de Son atteinte, irrécupérable.

  22. Comment pourriez-vous demander à un homme paralysé des pieds à la tête de courir une course à pied pour vous, de courir cette course avec patience? Vous voyez? Comment pourrait-il le faire alors qu’il ne peut bouger, qu’il est paralysé? Il faut premièrement faire sortir de lui cette paralysie, ensuite il pourra courir!

  23. C’est ce dont l’organisation a besoin: d’une guérison divine. Oh, frères! J’espère que je ne vous parais pas trop critique! Vous voyez, je ne critique pas mais si vous ne rivez pas le clou il sort facilement. C’est pourquoi le Saint-Esprit ne peut utiliser une dénomination.

  24. Rappelez-vous bien ceci: je crois que Martin Luther avait le Saint-Esprit. Absolument! Peut-être pas une portion pareille à ce que nous voyons aujourd’hui parce qu’Il n’avait pas encore été répandu. Nous avons vu cela, vous qui êtes de ce Tabernacle: nous l’avons exposé ici au tableau noir. Mais il croyait en Dieu et “celui qui croit a la Vie éternelle”. Je ne pensais pas qu’une seule personne croyait ces choses comme moi jusqu’au moment où ce matin j’ai entendu Charles Fuller en venant ici. Il croit lui aussi que la nouvelle naissance n’est pas le baptême du Saint-Esprit. La nouvelle naissance, c’est naître. Le Saint-Esprit, c’est le baptême. Comprenez-vous cela? Bien.

  25. Nous voyons maintenant que cet homme doit naître de nouveau pour pouvoir avoir une activité; la naissance dans la chair donne la sagesse du monde. Et la sagesse du monde obéit à son professeur charnel. C’est vrai. C’est pourquoi quand un homme n’a pas passé par la nouvelle naissance, si vous lui annoncez la Parole de Dieu il obéira à son évêque, son surveillant ou à leur organisation au lieu d’obéir à la Parole de Vie. Pourquoi? Parce qu’il ne connaît rien d’autre. “Oh, peut-être qu’un jour je pourrais devenir un évêque!”. Nicodème était un Docteur. Il était plus qu’un surveillant, plus qu’un pasteur: il était le Docteur d’Israël. Vous voyez? Oui, et il était un grand personnage, il appartenait à ce groupe, mais avec tout cela il ne connaissait pratiquement rien de Dieu. Vous comprenez? Tout ce qu’il connaissait c’était un peu d’histoire.

  26. A quoi sert un Dieu historique s’Il n’est pas le même aujourd’hui? A quoi nous sert le Dieu de Moïse s’Il n’est pas le même Dieu aujourd’hui? A quoi nous servirait un Dieu qui a pu sauver un homme sur une croix s’Il ne peut en sauver un dans la même condition aujourd’hui? Comme je l’ai toujours dit: à quoi sert de donner à votre canari de bonnes graines et de bonnes vitamines afin que ses ailes soient fortes et qu’il ait un beau plumage si vous le mettez en cage? Je ne comprends pas! On essaie de parler aux hommes d’un Dieu puissant et de ces choses-là, puis on les enferme dans une organisation qui ne croit même pas à de telles choses! Vous voyez? Alors c’est la fin. La raison pour laquelle cela échoue est parce qu’elle est morte. Vous ne pouvez pas l’utiliser. Dieu ne l’a jamais utilisée.

  27. Pensez simplement à ceci: Jamais, à aucun moment, le Saint-Esprit n’a utilisé une organisation; on ne le voit nulle part dans l’Ecriture et nulle part dans l’histoire. Si quelqu’un écoutant cette bande ou étant ici présent peut me montrer où le Saint-Esprit ait jamais pris une organisation pour agir sur cette terre, qu’il vienne me le dire. Je voudrais que vous me montriez dans quel livre d’histoire vous l’avez vu. Comme vous savez que cela ne se trouve pas dans l’Ecriture, j’aimerais que vous me montriez le livre d’histoire où vous auriez trouvé cela. Dieu n’a jamais rien utilisé de semblable. Il utilise toujours l’individu.

  28. Bien! Naître de l’Esprit. En naissant de la chair on a la sagesse du monde et cette sagesse-là obéira à son professeur charnel. Naître de l’Esprit c’est croire et obéir à l’enseignement de la Bible par le Saint-Esprit. Un homme né de l’Esprit de Dieu obéira à la Parole de Dieu sans tenir compte de tout ce que peuvent lui dire les traditions. C’est ainsi. Vous êtes né de nouveau, c’est la raison pour laquelle vous voyez. Appartenir à une organisation c’est placer toutes ses espérances en elle.

  29. Je ne dis pas que les gens dans les organisations ne sont pas nés de nouveau. Je viendrai sur ce sujet dans quelques minutes si le Seigneur le permet. C’est certain qu’il y en a, mais ce sont des individus. Ce n’est pas l’organisation qui naît de nouveau, ce sont les personnes qui sont en elle qui naissent de nouveau. L’organisation, elle, ne fait que les séparer de Dieu. C’est tout ce qu’elle fait: elle vous sépare. Ne regardons pas à la chair; la dénomination enseigne la chair et c’est toujours en contradiction avec la volonté de Dieu.

  30. Naître de nouveau signifie naître d’En-haut. De nouveau veut dire d’En-haut. Je suppose que vous savez cela. Etre né de nouveau signifie donc être né d’En-haut. Vous pouvez chercher dans les dictionnaires, si vous voulez! Cela veut dire une naissance qui vient d’En-haut. Parce que, étant né ici-bas, pour être né de nouveau vous devez naître de Là-haut; pour être né de nouveau. Ce Royaume-là est tellement plus haut que ce royaume-ci, il est tellement plus glorieux que ce royaume-ci que celui-ci est folie pour le royaume d’En-haut et que celui d’En-haut est folie pour celui-ci.

  31. Comme je l’ai dit souvent je suis allé à l’épicerie avec ma femme il y a quelques mois, et là nous avons vu une femme en jupe! Depuis longtemps nous n’avions vu quelque chose d’aussi étrange!

  32. Ce matin (je ne dis pas cela pour être sacrilège) j’ai entendu à la radio une de ces grandes et célèbres organisations. Je l’écoutais en allant avec ma fille à la dédicace d’une église. Ils chantaient un chant d’un de ces grands personnages classiques célèbres. Pour moi cela sonnait comme si ces femmes faisaient des tirades tellement longues sans reprendre leur souffle qu’elles devaient devenir toutes bleues de visage. C’est ce que ces gens appellent chanter! Moi, j’appelle cela grincer. Ce que j’aime, ce sont ces bons vieux chants pentecôtistes qui partent du fond du coeur. Ce n’est pas du grand opéra mais vous chantez et produisez des sons joyeux pour le Seigneur. Je pense que c’est cela qui est spirituel. C’est ce que j’aime. Mais cette manière des vocalises jusqu’à en perdre le souffle… Et avec cela vous ne savez même pas ce que vous chantez! Alors comment pouvez-vous attendre des autres qu’ils le sachent? C’est ainsi. Jésus a dit: “Nous parlons de choses que nous connaissons”. C’est vrai! C’est vrai! Ce que nous devrions faire c’est chanter ce que nous connaissons dans notre coeur, ce que nous ressentons.

  33. Quand ils eurent terminé, ma fille qui étudie la musique me dit: «Eh bien, c’était véritablement du classique!».

  34. Je lui dis: «D’accord, mais sur cinquante de ces choristes, combien penses-tu qu’il y en a dont l’haleine sent la cigarette? Comme hier c’était samedi, combien penses-tu qui ont passé la soirée à boire avec des amis? Combien de femmes dans ce choeur avaient les cheveux coupés? Combien étaient maquillées après que le pasteur de cette même église eût dit il y a quelques jours: ‹Dieu a fait un monde plus beau quand Il a inventé le maquillage›»? Alors que nous connaissons dans la Bible une seule femme qui avait peint son visage; mais Dieu la donna en pâture aux chiens! Alors que quiconque sait quoi que ce soit au sujet de l’église et des païens sait que le maquillage est un caractère du paganisme et qu’il l’a toujours été! Et pourtant les femmes font cela! Et les hommes fument, boivent et se conduisent mal! Mais cela ne les empêche pas de se tenir dans le choeur et de chanter de toute leur voix! Nous allons voir cela dans quelques minutes. Bien! Pour ceux qui suivent la pensée des organisations il y aura des déceptions le jour du jugement, c’est là mon opinion!

  35. Etre né de l’Esprit est croire et se comporter selon l’Esprit; c’est comprendre et croire de tout son coeur que Jésus est le Christ et que Ceci est Sa Parole, qu’aucune autre parole ne peut y être ajoutée ou en être retranchée sans que votre nom soit ôté du Livre de Vie. Voilà quelque chose de fort. Si vous y ajoutez ou que vous en retranchiez une seule chose par votre tradition, Christ l’a dit Lui-même: “Votre nom sera effacé du Livre de Vie”. Trouvez une organisation ou une dénomination dans la Bible! Vous n’en trouverez pas! Bien. Quelle que soit sa fraîcheur, l’enseignement dénominationnel est contraire à la Bible. Parfaitement! Naître de nouveau signifie qu’il y a une nouvelle naissance venant d’En-haut, c’est naître d’En-haut. C’est alors que nous pouvons être actifs dans les choses d’En-haut, oh, mes frères, car c’est Lui-même qui agit dans Sa Parole par votre intermédiaire, par vous qui êtes Son sarment venant du Cep.

  36. C’est la raison pour laquelle Jésus a dit: “Si je ne fais pas les oeuvres de mon Père, ne me croyez pas”. Certainement! Il a dit: “Nul homme n’est monté au Ciel si ce n’est Celui qui est descendu du Ciel”. Voyez comment Il a précisé les choses à Nicodème à ce sujet. Vous comprenez, ces gens croyaient qu’étant un homme Il ne pouvait être Dieu. C’est pourquoi Il dit: “Nul homme n’est monté au Ciel si ce n’est Celui qui est descendu du Ciel, le Fils de l’homme qui est maintenant dans le Ciel”. C’en était trop pour Nicodème! Comment Jésus, le Fils de l’homme, pouvait-Il descendre du Ciel et être en même temps Celui qui était monté au Ciel, et être maintenant dans le Ciel tout en parlant à Nicodème dans la chambre haute? Il aurait dû voir que c’était Dieu! Dieu est omniprésent, Il est partout à la fois, vous comprenez? Mais avec ses traditions il n’avait pas reconnu cela. Il n’avait pas la pensée spirituelle, il avait une pensée charnelle et ne pouvait pas recevoir cela.

Jésus avait demandé: “Qui dit-on que je suis, moi le Fils de l’homme?”.

— “Certains disent que Tu es le Fils de David”.

  1. Il dit alors: “Comment donc David, animé par l’Esprit, L’appelle-t-il Seigneur lorsqu’il dit: Le Seigneur a dit à mon Seigneur: Assieds-toi à ma droite jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied”? Comment se fait-il qu’Il est la Racine et le Rejeton de David? Il était avant David, Il était David, Il était après David. Vous comprenez? Il est la Racine et le Rejeton de David. La Bible dit qu’Il est à la fois la Racine et le Rejeton de David. Alors comment peut-Il être son Fils? Comment peut-Il être son Seigneur? La Bible dit: “Depuis ce jour personne n’osa plus Lui poser de questions”. Je crois que c’était très bien ainsi!

  2. Nés de nouveau, d’En-haut! Alors nous pouvons être actifs, actifs dans les choses d’En-haut parce que Sa Vie est en nous, cette Vie qui est Sa Parole confirmant la Parole Elle-même. L’Esprit qui est en vous est la Parole faite chair en vous. L’Esprit se soucie de la Parole et Il agit en confirmant la Parole.

  3. Mais l’Esprit n’agit dans aucune dénomination. Faire une organisation ne L’intéresse pas parce que l’Esprit Lui-même est opposé à l’organisation. Les organisations cherchent les choses mondaines, ont la pensée du monde, construisent de grands temples, font de belles choses, font de belles organisations grandioses, ont des prédicateurs au langage fleuri et ainsi de suite; la meilleure société de la ville va chez eux. Alors que l’Esprit, Lui, essaie de trouver des coeurs honnêtes parce qu’Il a un grand désir de manifester et de prouver que chaque Parole de Dieu est la vérité. Comment l’Esprit peut-Il agir dans une dénomination quand celle-ci renie la Parole, prenant des credo au lieu de la Parole? Il ne le peut pas! Parce que, vous voyez, la dénomination est morte. Dieu ne va pas dans ce genre d’endroit pour trouver un groupe d’hommes qui puisse travailler pour Lui parce que ces gens-là sont déjà morts. Ils ne croient pas à la Parole, sinon ils ne seraient pas là! Vous comprenez? Mais nous sommes actifs dans les choses d’En-haut. L’Esprit se soucie de la Parole. C’est vrai, parce que l’Esprit donne la Vie à la Parole, vous voyez? “La lettre tue, mais l’Esprit donne la Vie”.

  4. En venant l’autre jour, je regardais ces arbres magnifiques dans la forêt qui s’étend sur ces hautes collines. Ils avaient tous revêtu ces tons bruns et jaunes et l’on voyait ici et là quelques touches de vert des feuillages persistants. Je me dis: «Sais-tu ce que cela signifie? C’est la mort qui vient et Dieu a placé Son bouquet sur les collines. C’est un bouquet funéraire. La vie est retournée à la poussière, Dieu vient d’enterrer toutes Ses semences qui sont venues par les fleurs, Il les a ensevelies et Il met maintenant Son bouquet. Il jette Ses regards sur la terre parce que ce sont des fleurs funéraires. Mais quand le soleil se lèvera de nouveau, la semence reprendra vie». Amen!

  5. Ce qui intéresse l’Esprit, c’est de confirmer la Parole. Mais si vous avez accepté les traditions au lieu de la Parole… Vous direz: «Nous la croyons toute, frère Branham, mais je sais que nous ne croyons pas ceci». Alors c’est exactement là que vous vous arrêtez.

  6. Un aumônier m’a dit l’autre jour qu’un major lui dit une fois: «Aumônier, allez là-bas: il y a un capitaine qui est en train de mourir, il a été touché par un tir de mitrailleuse».

  7. Il alla et entra dans la tente de la Croix-Rouge où avait été déposé le capitaine qui était en train de lutter contre la mort. Il lui dit: «Capitaine!».

  8. Celui-ci leva les yeux tout en crachant du sang et dit: «Oui, monsieur. Ah, vous êtes l’aumônier!».

— «Oui. Capitaine, vous êtes en train de mourir!».

— «Je le sais».

— «Etes-vous chrétien?».

— «Je l’ai été».

  1. Alors l’aumônier lui demanda: «Où avez-vous abandonné le Seigneur, capitaine? Vous Le retrouverez à l’endroit exact où vous L’avez quitté». C’est exact!

Le capitaine dit: «Je ne peux pas m’en souvenir».

  1. L’aumônier lui répondit: «Cela vaudrait mieux pour vous parce qu’à voir comme vous vous débattez, il ne vous reste plus que quelques minutes à vivre». Le sang coulait de sa bouche ouverte et de ses oreilles et de tous les trous que les balles de mitrailleuse avaient faits dans son corps. L’aumônier lui dit: «Vous feriez bien de vous dépêcher parce que vos poumons sont en train de se remplir!».

  2. Le capitaine commença à délirer dans son agonie. Un sourire éclaira son visage et il dit: «Je sais maintenant».

L’aumônier lui dit: «Où L’avez-vous abandonné? Partez de ce point précis!».

  1. Le capitaine dit encore: «Maintenant je me couche pour dormir». Il avait trouvé l’endroit où il L’avait abandonné et c’est là qu’il Le retrouva.

  2. Quand votre organisation enseigne quelque chose de contraire à la Parole, vous abandonnez le Seigneur à ce point-là. Revenez en arrière car Il agit en confirmant Sa Parole et en la rendant vraie. Voilà comment était Jésus: Il faisait toujours la volonté du Père. Comprenez-vous cela? Bien.

  3. C’est pourquoi, vous voyez, la compréhension de Nicodème selon l’organisation ne signifiait rien pour Dieu. Il avait beau être un grand personnage dans cette organisation, un Docteur en Israël, toute son instruction et sa compréhension ne valaient plus rien quand il se tint devant Christ; cela ne lui valut qu’une réprimande. Je peux m’imaginer tout le peuple disant: “Saint Père Nicodème! Saint Père Nicodème! Monseigneur, nous nous inclinons devant vous!”. Mais quand il vint vers Jésus, c’est devant Dieu qu’il se tenait, et Celui-ci le réprimanda à cause de son ignorance. Vous voyez donc le peu de valeur de toutes ces choses: alors laissez-le simplement tomber! Venez, allons vers Dieu! C’est vrai. Bien.

  4. Pas plus la grande intelligence de Koré que celle d’Adam n’avaient la moindre valeur puisque tous deux reniaient le message de Dieu confirmé. Maintenant écoutez ceci attentivement, car dans une minute nous allons entrer dans des eaux vraiment profondes. Vous voyez, si chacun de ces personnages, Nicodème, Koré, Nimrod et les autres eurent de sérieux ennuis, c’est parce qu’ils ne reconnurent pas le messager de Dieu ayant la Parole confirmée pour leur jour. Tout le monde sait cela! Nous pourrions rester longtemps sur ce sujet. Dieu prédit et dit qu’une certaine chose doit arriver. L’homme, lui, fait une organisation et installe l’homme là-dedans. Ces Juifs croyaient qu’un Messie viendrait, c’est certain! Mais quand Jésus vint à Sa manière, ils dirent: “Ce ne peut être Lui!”. Ils manquèrent de comprendre la Parole. Or Jésus n’était pas venu en contradiction avec ce que disait la Parole, n’est-ce pas, mais Il vint en contradiction avec les interprétations de la Parole faites par les organisations. Moïse ne vint pas contrairement à ce que disait la Parole, il vint exactement conformément à la Parole. Mais Koré ne le vit pas. Et cela a toujours été ainsi.

  5. Maintenant considérez ceci. Le message de ce jour ne peut pas être simplement quelque chose disant: «Nous avons la Vérité! Nous avons ceci et cela!». Il doit être quelque chose qui ait été prédit dans la Parole de Dieu. En ensuite, après que la Parole ait été apportée, il doit être convenablement confirmé par la Parole.

  6. Jésus fut convenablement confirmé par la Parole comme venant de Dieu. Il dit: “Si vous aviez connu Moïse, vous auriez connu mon jour”. Les prophètes eurent beau parler de Lui, tous les prophètes eurent beau dire ce qu’Il était, mais pourtant cela les aveugla et ils ne purent le comprendre. Vous voyez?

  7. Je voudrais dire ceci pour l’enregistrement, et pour vous aussi d’ailleurs. Vous voyez, il y a le messager avec le message de ce jour!

  8. Les Adventistes du Septième Jour disent: «Nous avons le message: observez simplement le sabbat!». Montrez-moi cela dans les Ecritures! Miss Eddie Baker disait qu’elle l’avait: montrez-le moi. Les Témoins de Jéhovah disent qu’ils l’ont: montrez-le moi! Vous comprenez? Les Méthodistes disent qu’ils l’ont: montrez-le moi! Les Baptistes disent qu’ils l’ont: montrez-le moi! Montrez-moi une organisation qui l’ait! Moi je vous montrerai qu’elles sont, chacune d’elles, en dehors de la volonté de Dieu. Chacune d’elles est en contradiction, enseignant des traditions d’hommes au lieu de la Parole de Dieu. Je n’en connais pas une seule qui soit disposée à accepter ce qui est réellement écrit dans la Bible de la manière dont c’est écrit. C’est vrai! Mais si quelqu’un vient dire: «J’ai le message de ce jour!» il faut premièrement qu’il soit vu correctement et que sa venue soit prédite.

  9. Quand Jean-Baptiste est apparu on lui demanda: “Es-tu le Christ?”.

Il répondit: “Je ne le suis pas!”.

On lui demanda: “Es-tu Elie?”.

Il répondit: “Je ne le suis pas!”.

— “Qui es-tu alors?”.

  1. Il pouvait s’identifier parce qu’il avait le message de l’heure. Il dit: “Je suis la voix qui crie dans le désert selon ce qu’a dit le prophète Esaïe. Si ma naissance et ma vie ne correspondent pas avec cela, ne me recevez pas”.

  2. Quand Jésus vint, ce fut pareil! Le messager vient avec un message qui doit être un message prédit par Dieu. Ensuite Dieu, parlant par l’intermédiaire de ce messager, confirme que c’est la vérité. “Entendez-vous cela? Comprenez-vous cela? Comprenez bien cela! Cela doit être premièrement le AINSI DIT LE SEIGNEUR qui avait été prédit. Ensuite le messager avec son message doit être exactement ce que Dieu avait dit qui devrait arriver en ce temps-là.

  3. C’est ainsi que fut Moïse. C’est la raison pour laquelle il tomba sur sa face devant Dieu et Lui dit: “O mon Dieu, c’est Toi qui m’as envoyé!”.

Dieu lui avait dit: “Sépare-toi de cette troupe!”.

  1. Comprenez-vous ce que je veux dire? C’est toujours cette chose-là qui a tordu la pensée de l’homme, qui l’a fait sortir de la volonté de Dieu. Mais rappelez-vous que Moïse avait été prédit par Sa Parole et confirmé convenablement par Sa Parole. Jésus a dit: “Si je ne fais pas les oeuvres de Dieu, ne me croyez pas. Qui de vous me convaincra de péché? qui de vous me montrera que je suis un incrédule?”.

  2. Nicodème dit: “Rabbi, nous savons que tu es un docteur venu de Dieu car personne ne peut faire ces miracles que tu fais à moins que Dieu ne soit avec lui”. Vous voyez? Cela montrait donc que Jésus était un croyant.

  3. Nous connaissons l’histoire de l’église. Maintenant mettez en route votre machine à réfléchir: il n’est pas encore tard, c’est pourquoi écoutez vraiment attentivement et j’essaierai d’aller aussi vite que possible. Ecoutez attentivement cette bande. Quiconque a lu l’histoire de l’église sait que la première fois que la chrétienté s’est organisée, ce fut avec l’église Catholique Romaine. Si cela est arrivé avant, j’aimerais qu’on me le montre dans un livre d’histoire. Paul Boyd est un ami qui m’est très proche; c’est un de ces grands historiens. Dans mon bureau j’ai des livres tels que: Les Conciles Post-nicéens, Le Concile de Nicée, Les Pères de Nicée et tous les écrits sacrés de l’église que j’ai pu recueillir. Pendant trente-trois ans je les ai lus et étudiés. Je n’ai jamais vu d’organisation auparavant. C’est l’église Catholique qui est la mère de l’organisation. Nous savons que c’est la vérité. L’église n’avait jamais été organisée et n’était jamais devenue une dénomination jusqu’à la naissance de l’église Catholique. Le mot catholique signifie universel. Ils ont fabriqué une religion église-état et l’ont fait dominer au-dessus de l’autorité de Rome, et en ce temps-là elle conquit la plus grande partie du monde. C’était une église d’état et ceux qui ne voulaient pas lui obéir étaient mis à mort. Le concile de Nicée lui-même ne fut qu’une longue bataille sanglante de quinze jours où les véritables prophètes de Dieu, quand ils prirent position pour la vérité…

  4. Nous savons tous quand la véritable église catholique commença. Je l’ai enseigné ici même. Nous avons vu que c’est en réalité Aquilas qui fut le premier pasteur de l’église de Rome. Quand le Saint-Esprit descendit le jour de Pentecôte Il vint sur les Juifs de toutes les nations sous les cieux. Mais quelques jours plus tard, Pierre eut une vision sur le toit de la maison, qui lui ordonna d’aller chez le Romain Corneille, un homme juste pour lequel il pria et sur lequel le Saint-Esprit descendit. Au bout d’un certain temps les dignitaires commencèrent à recevoir ces choses. Aquilas et Priscille allèrent à Rome où ils organisèrent… ou plutôt non, ils n’organisèrent rien du tout mais mirent de l’ordre dans la première église de Rome. Quand ils firent cela ils avaient avec eux leurs frères et leurs soeurs.

  5. Mais Claude, pendant son règne, chassa de Rome tous les Juifs. Et c’est à ce moment même que l’église Catholique Romaine prétend que Pierre était à Rome! Montrez-moi un passage de l’Ecriture ou de l’histoire où il soit montré que Pierre ait jamais été à Rome! Selon la Parole de Dieu, il n’y est jamais allé, et c’est ce que je crois. Comment Pierre, un Juif, aurait-il pu s’accommoder de l’idolâtrie qui régnait là-bas et de toutes ces choses, comment aurait-il pu adorer toutes ces idoles? Vous voyez? Comment aurait-il pu aller contre son propre enseignement? C’est absurde! Il ne pouvait pas plus le faire que les Protestants. Nous allons voir cela peu à peu dans un moment si le Seigneur le permet. Remarquons bien ceci: nous voyons qu’à l’époque même où l’église dit que Pierreétait à Rome, l’histoire nous dit que Claude (ce que confirme la Bible) avait ordonné à tous les Juifs de quitter Rome.

  6. Paul passa par Ephèse et parcourut les hautes provinces de l’Asie où il trouva ces disciples. C’est là qu’il était allé visiter Aquilas et Priscille. Après le départ de ces frères, les frères de l’église de Rome commencèrent à suivre leurs propres idées et à ajouter de l’idolâtrie. Ensuite il y eut Constantin. Sa mère était une véritable chrétienne et espérait que son fils le devînt aussi mais il n’était qu’un politicien. Il avait vu que la plus grande partie de Rome, ou en tout cas toute la classe pauvre, avait déjà accepté le salut par Christ. Et ils commençaient à devenir très populaires parce qu’ils remplaçaient Vénus par Marie, Jupiter par Pierre et ainsi de suite avec les autres disciples, faisant ainsi une religion très populaire. C’étaient en même temps des gens très vaillants: ces chrétiens savaient mourir!

  7. L’église Catholique dit: «C’est nous qui sommes le commencement!». C’est l’exacte vérité: l’église catholique a commencé le jour de Pentecôte. Mais elle est sortie de là, elle s’est organisée et a injecté en elle des dogmes qui ont pris la place de la Parole. Et le dernier dogme (ceux qui sont âgés de plus de dix ans peuvent s’en souvenir) est celui de l’Assomption de Marie. Ce dogme a été institué il y a environ une dizaine d’années. Voilà encore un autre dogme ajouté à l’église! Au lieu de l’Ecriture, c’est un dogme! Et ils vous font bien comprendre maintenant même que peu importe ce que dit l’Ecriture, ce qui compte c’est ce que dit l’église! Un de leurs prêtres m’a dit une fois: «Dieu est dans Son église».

Je lui répondis: «Dieu est dans Sa Parole!».

  1. Il me dit: «La Bible est simplement une histoire de l’église Catholique du début».

  2. Je lui répondis: «Alors je suis un Catholique du début. Comme vous êtes un prêtre, je suis plus catholique que vous. Si vous en êtes un, alors moi aussi j’en suis un. Vous voyez, je crois exactement ce qu’ont enseigné les apôtres tandis que vous, vous croyez ce que les hommes ont injecté là-dedans». C’est exactement ainsi que cela s’est passé. C’est certain! Cela s’est passé exactement de cette manière.

  3. Remarquez ce que montre l’histoire. Ils ont commencé ensuite à ajouter des dogmes. Et quand Paul vint chez eux, nous savons par l’histoire qu’il n’alla même pas visiter la première église parce qu’il ne pouvait pas supporter l’idolâtrie. Il visita la seconde église qu’ils avaient établie, la seconde église de Rome.

  4. Au concile de Nicée l’idée vint à Constantin d’unir son royaume. Ce fut exactement l’idée d’Achab lorsqu’il épousa Jézabel. Comprenez-vous cela? Et quand il vit l’occasion d’unir son peuple pour en faire une grande et puissante nation il pensa qu’il devrait avoir sa religion, c’est pourquoi il lui fabriqua une religion “église-état”. Et au concile de Nicée, quand furent posées ces questions cherchant s’il y avait un Dieu ou bien trois, s’il fallait baptiser au Nom de Jésus-Christ ou dans les titres de Père, Fils et Saint-Esprit et toutes les autres questions, la position de chacun fut manifestée. A ce moment arrivèrent ces vieux prophètes vêtus de peaux de brebis et se nourrissant d’herbes. C’est vrai! Mais ces grands dignitaires s’étaient déjà introduits dans l’église et leur avaient fermé la bouche avec leur sagesse mondaine. Pourtant ces prophètes avaient le AINSI DIT LE SEIGNEUR. C’est ainsi que l’église entra dans les ténèbres du paganisme pendant environ mille ans.

  5. Mais elle réapparut de nouveau pour s’épanouir. C’est vrai. Vous ne pouvez pas la tuer! Le Seigneur a dit: “Je vous restituerai toutes ces années qui ont été dévorées par ces choses!”.

  6. Ces dénominations avaient ajouté les dogmes. Pour chaque église, pour chaque dénomination la seule manière de s’éloigner de la Parole de Dieu et de mettre des dogmes à la place des Saintes Ecritures, c’est d’essayer d’introduire votre tradition ou la doctrine de votre église, même si c’est contraire aux Ecritures. C’est pourquoi comment pouvez-vous condamner l’église Catholique alors que vous faites la même chose qu’elle? Comprenez-vous cela? Bien. Pensez maintenant à ceci: les Ecritures ne peuvent pas mentir. Les dogmes, eux, sont un mensonge dès le départ! Et quand vous acceptez une dénomination vous acceptez un dogme avec, car c’est quelque chose qui a été ajouté. Cela ne se trouve pas dans l’Ecriture. Cela ne se trouve pas dans l’Ecriture.

  7. L’organisation n’existe pas dans la Bible. Jésus n’a jamais dit: “Je vous ordonne d’aller par tout le monde fabriquer des organisations”! Pas du tout, Il n’a jamais dit cela! Faire cela, c’est rejeter les Saintes Ecritures. Quand cela fut fait, l’église fut changée d’une “église par la naissance” en une “église par les dogmes et les credo”. Je vous demande pardon: non pas une église mais une loge. Vous naissez dans l’Eglise mais vous vous joignez à une loge. Il n’y a pas d’église Baptiste, d’église Méthodiste, d’église Pentecôtiste, mais une loge Baptiste, une loge Méthodiste, une loge Pentecôtiste, et vous vous y joignez. Vous ne pouvez vous joindre à l’Eglise. Cela n’a aucun sens. Vous naissez en Elle. C’est ce qui fut dit à Nicodème. Alors, voyez-vous où vous en êtes? Oh, mes frères!

  1. C’est pourquoi je suis contre cela. Je ne suis pas contre les gens qui y sont. C’est au système que je m’oppose. Parce que si l’un des anciens ou quelqu’un d’autre ou l’une de ces églises prêche quelque chose qui se trouve dans la Bible mais qui est contraire à leur doctrine, qui est contraire à la charte de leur église il est excommunié séance tenante. Certainement! La méchanceté de certains va même jusqu’à empêcher une réunion de réveil de se tenir dans une autre église si elle n’est pas tenue par un des leurs.

  2. Je vais vous dire quelque chose qui s’est passé ici même dans ce pays. Il y avait un petit prédicateur qui se tenait dans la rue prêchant la repentance et disant: «Venez, recevez Christ et soyez remplis du Saint-Esprit!» et des choses de ce genre. Un passant, membre d’une organisation pentecôtiste, vint mettre un dollar dans la main de ce prédicateur. Pour avoir fait cela il fut obligé d’aller se repentir d’avoir commis adultère contre son église! Et ces gens-là parlent contre les Catholiques! C’est vrai. Vous savez de quoi je parle; en tout cas cette église le sait. Bien.

  3. Quand est-ce qu’on rejette les Ecritures? Vous le faites en changeant les Ecritures et vous les changez quand vous ajoutez des dogmes et que vous vous joignez à une organisation. Quand vous vous êtes joint à une organisation vous avez automatiquement accepté votre premier dogme parce que quelque chose qui n’est pas scripturaire, c’est quelque chose d’ajouté. Un dogme est quelque chose d’ajouté, quelque chose qui “prend la place de…” qui prend la place de la naissance, Quand vous acceptez une dénomination vous avez ajouté un dogme. C’est vrai! Quand cela est fait vous avez changé “entrer dans l’Eglise par la naissance” en “entrer dans une loge par les dogmes ou les credo”. Parce que, vous voyez, c’est le dogme lui-même qui n’est pas scripturaire.

  4. Jésus n’a jamais dit: “Allez par tout le monde, faites des dénominations et organisez les gens”. Il a dit: “Faites des disciples!”. Croyez-vous cela? [l’assemblée répond: «Amen!» — N.d.R.] Amen! Vous voyez que vous êtes complètement dans l’erreur!

  5. Ecoutez ceci maintenant. Terminons en examinant encore quelque chose afin de faire pénétrer ces choses encore plus profondément. Combien parmi vous possèdent-ils un lexique grec: “l’Emphatic Diaglott” basé sur les anciens manuscrits grecs? Bien. Lisez-le avec l’aide de n’importe quel érudit ou bien allez dans une bibliothèque pour consulter cet ouvrage. Lisez Apocalypse 17. La version du Roi Jaques [version courante de la Bible anglaise — N.d.T.] dit: “Il me transporta en esprit dans un désert. Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème…”. C’est ce que dit la version du Roi Jacques. Mais l’interprétation originelle est la suivante: “… et je vis une femme… pleine de NOMS BLASPHEMATOIRES…”.

  6. Il y a une grande différence entre “noms de blasphème” et “noms blasphématoires”. Maintenant considérons ceci. Nous comprenons tous et nous savons qu’il s’agit là de l’église Catholique Romaine qui est assise sur sept collines, exerçant le pouvoir sur les puissances de ce monde. Elle est appelée prostituée et mère de prostituées. Remarquez bien ceci: qu’est-ce qu’une prostituée? Pourrait-ce être un homme? Cela ne peut être qu’une femme. Ainsi donc si c’est une femme, cela doit être une église. Elle était la mère de prostituées qui étaient semblables à elle. Voyez ce qui est écrit: elle était “pleine”! Laissons bien pénétrer cette pensée: elle était “pleine de noms blasphématoires”. Qu’est-ce que cela signifie? Maintenant, vous les prédicateurs qui êtes ici et ceux qui écouteront cette bande, veuillez rester en paix! Quels sont ces noms blasphématoires? Les voici: Méthodiste, Baptiste, Presbytérien, Luthérien, Pentecôtiste, etc. Ce sont des noms blasphématoires parce qu’ils nomment des organisations et que celles-ci sont de la prostitution contre Dieu, exactement comme cette femme.

  7. Dans ces groupes, les gens disent: «Oh, c’est un Méthodiste, alors il fait ceci! C’est un Pentecôtiste, alors il fait ceci! C’est un Presbytérien, alors il fait ceci!». Ils suivent tous leur programme, vous le savez. Qu’est-ce que cela signifie? Ce sont des noms qui devraient être semblables à Celui de Christ; ils devraient tous porter le nom de chrétiens, mais ce sont des noms blasphématoires! Ce ne sont pas des églises. C’est à tort qu’elles sont appelées “églises”. Ce sont des loges! Comprenez-vous maintenant pourquoi je suis contre les organisations et non pas contre les personnes? C’est à cause du système des organisations, vous voyez, qui portent des noms blasphématoires de loges et qui sont faussement appelées “églises”. L’église Méthodiste, l’église Baptiste, l’église Presbytérienne, l’église Pentecôtiste, l’église Luthérienne, l’église des Frères Unis, tout cela n’existe pas aux yeux de Dieu: c’est contraire à l’Ecriture.

  8. Il n’y a qu’une seule Eglise, et à celle-là vous ne pouvez pas vous joindre. Vous naissez en elle. Vous y êtes prédestiné. C’est le Corps mystique de Jésus-Christ ici sur cette terre avec la Parole manifestée. Ce sont des fils et des filles de Dieu; ils n’appartiennent à aucune de ces loges. “Sortez du milieu d’elle!”, dit Dieu. Oui, vraiment.

  9. Dépêchons-nous maintenant. Soyez bien attentifs! Je ne voudrais pas trop vous fatiguer, mais si vous voulez bien m’accorder encore quelques minutes, j’irai aussi vite que possible; je voudrais que vous soyez certains de ces choses et je voudrais vous les dire d’une manière telle que vous ne les manquiez pas.

  10. Rappelez-vous Rome, la mère, en qui furent trouvées toutes ses filles aux noms blasphématoires. Ce sont des prostituées. Qu’est-ce qu’une prostituée? C’est une femme qui vit dans l’infidélité aux voeux de son mariage. Et chaque église prétendant être l’Eglise de Christ tout en reniant la Parole de Dieu est infidèle aux voeux de son mariage! Elle commet adultère en ajoutant des dogmes, elle se prostitue au monde et à sa sagesse au lieu d’accepter Christ et la puissance de Sa résurrection par le Saint-Esprit. Et elle est la mère des prostituées qui ont fait la même chose. C’est blanc-bonnet, bonnet-blanc! Certains de ces gens se moquent des Catholiques tout en appartenant eux-mêmes à quelque chose de semblable! Elle est la mère du faux baptême dans l’eau, elle est la mère de la fausse évidence du Saint-Esprit, mais vous marchez tout droit sur ses pas! Voyons cela.

  11. — «Est-ce vrai, frère Branham?». Tenez-vous tranquilles encore un moment.

  12. Vous voyez, elle est la mère de ces noms blasphématoires, de ces loges auxquelles les gens se sont joints, elle suscite l’opprobre en vivant n’importe comment, en tolérant que les femmes portent des shorts, se coupent les cheveux, se maquillent et fument la cigarette tout en chantant dans le choeur et en prenant le Repas du Seigneur, en laissant entrer toute la souillure du monde en sorte que c’est une pierre d’achoppement pour le non-croyant. Timothée, rempli de l’Esprit Saint, n’a-t-il pas parlé de cela? Considérez cela! Vous voyez, Rome est la mère de chacune d’elles. Comprenez-vous cela? Dans votre organisation vous faites exactement comme elle, vous injectez des dogmes au lieu de la Parole, tout cela parce qu’un groupe d’hommes s’est réuni, surveillants, évêques et autres, pour dire que les choses devaient être de telle et telle manière. C’est exactement ce qui s’est passé à Rome. Essayez seulement, pasteurs mes frères, d’accepter la Parole de Dieu tout entière et vous verrez où vous irez: on vous mettra directement à la porte! Nous allons d’ailleurs voir dans quelques instants si Dieu Lui-même ne vous l’a pas dit.

  13. Elle est leur mère à toutes parce qu’elle a été la première à retrancher les écrits de la Parole pour ajouter des dogmes. Elle a fait cela parce qu’elle a rejeté les prophètes oints qui avaient la Vie confirmée de la Parole. A cause de leur intelligence, ces hommes supérieurs, les empereurs romains et les autres, avaient accepté la foi chrétienne mais avaient voulu l’accepter à leur manière, vous comprenez. C’est vrai. Ils en voulaient bien, mais ils la voulaient à leur propre manière.

  14. Naaman aurait bien aimé se débarrasser de sa lèpre dans les eaux de son propre pays car il n’aimait pas les eaux boueuses du Jourdain. Mais s’il voulait être débarrassé de sa lèpre il fallait qu’il descende jusque dans cette boue, exactement comme le prophète le lui avait dit. Vous voyez, Dieu ne fait pas acception de personne.

  15. Remarquez qu’elle fut la première dénomination. Voyez ses filles: elles ont fait la même chose, elles ont ajouté des credo et des dogmes qui ont pris la place de la Parole. Ne dites pas le contraire! Montrez-m’en une seule qui ne soit pas hors de la Parole! Montrez-moi un seul de ces groupes qui ne rejettera pas son pasteur si celui-ci accepte la vérité, à moins bien sûr qu’il soit si populaire qu’ils soient obligés de le garder! C’est bien vrai!

  16. Examinons maintenant le chapitre suivant de l’Apocalypse, le chapitre 18, après que nous ayons montré le mystère de cette Miss Babylone. Le chapitre 17 de l’Apocalypse explique que c’est une église qui est assise sur sept collines. C’est la Cité du Vatican, et elle règne sur tous les rois de la terre (c’est l’exacte vérité), sur les présidents aussi, etc. C’est vrai! Elle est là tenant les richesses du monde dans sa main. C’est l’exacte vérité. “Qui est capable de lui faire la guerre?”. C’est vrai, nous le savons. Mais alors pourquoi voulez-vous appartenir à quelque chose qui lui est rattaché? Remarquez ce chapitre 18, le chapitre qui suit immédiatement celui où son mystère est expliqué. Elle s’assied dans le temple de Dieu.

  17. Zella Braitman, êtes-vous ici ce soir, Zella? Elle m’a apporté ce journal catholique, Notre Visiteur du dimanche. Ce journal répond à un prédicateur. Il dit: «Vous dites, monsieur le pasteur, que la phrase écrite sur la tiare du Pape, VICARIUS FILII DEI, si on la calcule selon les nombres romains, donne le nombre de la bête de l’Apocalypse?».

  18. Il continua: «C’est certain! Ce nombre, calculé, est six cent soixante-six exactement». Le clergé Catholique l’admet, mais voici leur réponse, rusée et pleine de la sagesse du monde: «Mais vous savez, dans une certaine langue, votre nom à vous pourrait donner le même nombre!».

  19. Il ajouta: «Mon propre nom a presque cette valeur dans une certaine langue. Il donne presque six cent soixante-six. Il y en a des centaines d’autres pareils! Chaque fois que quelque chose arrive il y a quelqu’un qui trouve le nombre six cent soixante-six! Monsieur le pasteur, savez-vous que dans une langue ou une autre votre propre nom pourrait vouloir dire antichrist? Pourquoi vous arrêtez-vous à de telles choses?». Vous voyez ce genre de sagesse?

  20. Mais le Saint-Esprit est plus avisé que cela. Considérez ceci: il est possible que mon nom puisse faire six cent soixante-six, mais je ne remplis pas les autres conditions. Je ne suis pas assis sur une colline, je ne dis pas ces choses, je ne suis pas gouverneur. C’est vrai. Le Seigneur parle de tout cela. C’est pourquoi, Messieurs, votre sagesse mondaine n’aboutit à rien en présence du Saint-Esprit. Je ne remplis pas le reste de ces conditions, mais le pape, lui, les remplit. Il s’assied dans le temple de Dieu, se donnant lui-même pour Dieu et il est assis sur sept collines. Moi, je ne suis pas assis sur sept collines, même si mon nom valait six cent soixante-six. Je ne remplis pas les autres conditions tandis que lui, il les remplit. C’est ainsi. Vous comprenez? C’est pourquoi reposez-vous sur le Saint-Esprit: “Ne vous mettez pas en peine de ce que vous direz parce que ce n’est pas vous qui parlerez, mais votre Père”.

  21. Comment votre sagesse et votre nouvelle naissance venant d’En-haut pourraient-elles jamais être comparées avec les choses de cette terre, avec toutes les oeuvres puissantes de ces magiciens? Ils connaissaient toutes les ruses et tous les détours! Comment Moïse put-il rester debout, obéissant aux commandements de Dieu, jetant son bâton qui se transforma en serpent, quand voici qu’arrivèrent les magiciens qui firent la même chose? Mais Moïse resta là tranquillement parce qu’il savait qu’il avait obéi à la Parole de Dieu: son serpent mangea les autres serpents! Vous voyez? Quand vous avez obéi et que… Que pouvait-il faire quand la mer Rouge leur barra le passage tandis qu’il conduisait le peuple vers la Terre promise? Mais le sentier de Dieu passa tout droit au travers! Amen! Il dit: “Restez tranquilles et voyez la gloire de Dieu!”.

  22. Quand ce sentier est celui du devoir qui consiste à suivre la Parole, alors restez là et regardez-le s’ouvrir! Amen! J’ai cinquante-trois ans et je Le sers depuis bientôt trente-trois ans (j’aimerais avoir dix millions d’années pour Le servir), eh bien je ne L’ai encore jamais vu manquer à Sa Parole quand on La garde. C’est vrai!

  23. Voyez maintenant comment après son péché ce sont ses secrets qui sont dévoilés. Nous le savons parce qu’il y a déjà longtemps que nous avons vu cela.

  24. Voyons maintenant le chapitre suivant, Apocalypse 18. Je voudrais le considérer juste une minute. Ce serait peut-être une bonne chose et cela ne nous prendra que quelques minutes de plus. Cela pourrait avoir une certaine signification pour vous. J’espère que ce sera le cas.

  25. Commençons peut-être au verset 5 du chapitre 17.

“… et il y avait sur son front un nom écrit: Mystère, Babylone la grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre. (Ecoutez ceci maintenant) Et je vis la femme (l’église) enivrée du sang des saints et du sang des témoins de Jésus; et en la voyant je fus saisi d’un grand étonnement”.

  1. Vous comprenez, c’est parce qu’en la voyant, il vit que c’était quelque chose de si beau! Mais elle était la mère des prostituées, de la religion prostituée et des dénominations: tout cela, c’est exactement ce qu’elle avait fait, parce que ses filles ont injecté des dogmes comme elle-même l’a fait. Voyez aussi comment se termine ce chapitre 17, au verset 18. Maintenant voyons le chapitre 18.

“Après ces choses (après que le mystère de cette femme eût été dévoilé) je vis un autre ange descendant du ciel, ayant un grand pouvoir…”.

  1. Dans ce chapitre suivant, voici descendre maintenant un autre messager alors que le mystère de cette femme a été dévoilé. C’est maintenant le dévoilement de son mystère ainsi que celui du mystère de ses enfants. Vous voyez, nous pouvons maintenant comprendre exactement ce qui a fait d’elle une prostituée: c’est parce qu’elle a commis adultère contre la Parole de Dieu. Et c’est ce qui a fait d’elle une organisation. Elle ne pouvait demeurer une église biblique tout en acceptant cela. De même, aucune organisation ne pourra jamais être une église biblique tant qu’elle n’accepte pas chaque Parole de la Bible comme elle est écrite. Et, pour autant que je le sache, il n’y en a aucune qui soit ainsi, pas une seule! C’est pourquoi aussitôt qu’elle organise les choses qu’elle fait (cela peut se voir par l’Ecriture et par sa conduite), elle meurt à ce point précis où elle accepte le dogme. Vous voyez, c’est ce qui est arrivé.

  2. Dans ce chapitre 18, après que ce mystère ait été connu, Dieu a envoyé un ange puissant, un messager. Ecoutez ceci:

“Après ces choses, je vis un autre ange descendant du ciel, ayant un grand pouvoir; et la terre fut illuminée de sa gloire. Et il cria avec une forte voix, disant: Elle est tombée, elle est tombée, Babylone (confusion) la grande! et elle est devenue la demeure de démons, et le repaire de tout esprit immonde, et le repaire de tout oiseau immonde et exécrable; car toutes les nations ont bu du vin de la fureur de sa fornication, et les rois de la terre ont commis fornication avec elle, et les marchands de la terre sont devenus riches par la puissance de son luxe”.

  1. Voyez maintenant ceci: immédiatement après que son mystère ait été révélé, montrant qui elle était, ce qu’elle était et qui étaient ses filles, immédiatement après que ce mystère fut révélé Dieu envoya un ange, un messager, pour faire quoi? Pour appeler à sortir! “Sortez du milieu d’elle!”. C’est le message de l’heure!

“Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin que vous ne participiez pas à ses péchés et que vous ne receviez pas de ses plaies”.

Vous voyez, Il va la maudire. Faites bien attention.

  1. Sortez du milieu d’elle! Dieu envoya un ange puissant, un messager. Sa lumière n’éclaira pas seulement un petit coin, elle se répandit sur toute la terre. Sortez du milieu d’elle! Qu’est-ce que cela veut dire? Elle est là et ses soeurs aussi. Il a envoyé ce message pour illuminer la terre et appeler Son peuple à sortir du milieu de Babylone. Et vous savez que c’est la vérité. Un messager a été envoyé du ciel pour appeler le peuple de Dieu à sortir de Babylone. Et Sa lumière, le glorieux Saint-Esprit, a illuminé la terre.

  2. La Bible dit qu’elle est devenue un repaire, une prison, et a attrapé des oiseaux exécrables et impurs. Pas des aigles, bien sûr! Non, non, non et non! Des vautours, des oiseaux impurs et exécrables, voilà ce qu’elle a mis en cage autour d’elle. Elle est une cage et elle en est pleine. Pleine de quoi? De noms blasphématoires, en contradiction avec l’Ecriture. 1 Timothée 4.1 dit: “L’Esprit dit expressément que dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons”. Le Saint-Esprit dit aussi (2 Tim. 3.1): “Dans les derniers jours les hommes seront emportés, enflés d’orgueil, ennemis des gens de bien. (Dieu soit béni! Si vous n’appartenez pas à notre groupe ou si votre nom n’est pas inscrit dans notre livre, vous êtes perdu!)”. “Exécrables! Impurs!”. J’espère ne pas vous blesser mais plutôt vous faire du bien. Ce sont des oiseaux exécrables et impurs et elle les a mis en cage.

  3. Rappelez-vous que Dieu est un aigle. C’est Lui-même qui s’est appelé un aigle. Et Il a appelé Jacob un aigle. Et nous sommes Ses petits aiglons. Amen! Il a appelé Ses prophètes des aigles. Et cet ange est descendu pour mettre ces choses en lumière et appeler à sortir.

  4. C’est comme dans mon petit intitulé: Quand l’aigle éveille sa nichée. Ce petit aiglon avait toujours suivi la mère-poule et ses gloussements dans la cour de la ferme, mais il ne pouvait pas se nourrir de sa nourriture, ces soirées de société, ces femmes au visage peint et aux cheveux coupés, vêtues de shorts. Il ne pouvait pas faire cela! Malheureusement il ne connaissait rien d’autre que le gloussement de cette vieille poule. Mais un jour la mère-aigle le découvrit. Elle cria et l’appela, disant: «Mon fils, tu n’es pas de ceux-là sors de là!».

Il lui répondit: «Maman, que puis-je faire?».

  1. Elle lui cria: «Mets-toi à battre des ailes et pars!». Au premier saut il heurta un piquet, tombant en plein au milieu d’une organisation. Mais sa mère lui dit: «Mon fils, tu dois monter plus haut que cela, sinon je ne pourrai pas te prendre! Tes pieds doivent quitter le sol!». Elle devait le prendre en vol. Alors il s’aperçut qu’il pouvait voler. Elle était venue pour l’appeler à sortir. C’est vrai.

  2. Mais cette mère Babylone avait attrapé pour elle une troupe de poulets, de ces poulettes élégantes au visage peint et aux cheveux coupés qui se prétendaient chrétiennes. Elle en avait plein une cage! Vous, prédicateurs qui occupez une chaire et qui pour agrandir votre dénomination laissez ces femmes suivre cette voie, honte à vous! Dieu vous en demandera compte! Sortez de cela! “Mes brebis entendent ma voix”. Une cage d’oiseaux exécrables, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, préférant être comme le monde que comme Christ! Quand une femme est couverte de peinture, cela montre qu’elle est vide à l’intérieur. A l’intérieur elle est fausse. C’est l’exacte vérité! J’ai vu une de ces femmes l’autre jour: elle avait les cheveux verts (c’est vrai), et plein de cette substance verte autour des yeux.

  3. Si vous n’avez pas de cheveux et que vous voudriez en avoir, c’est très bien, mais portez-en au moins qui aient une apparence humaine! Si vous n’avez pas d’ongles et que vous désiriez en avoir, n’en mettez pas qui soient comme ces coquillages allongés, mettez de vrais ongles. Si vous n’avez pas ces choses-là, aucune importance! Si vous n’avez pas de dents et que vous trouviez quelqu’un pour vous en fabriquer, faites-vous en faire. Mais ne vous faites pas arracher des dents saines que Dieu vous a données, simplement parce qu’elles sont un peu tordues, pour vous en faire mettre d’autres. Ne vous teignez pas les cheveux de manière à paraître sortir d’un bourbier. Ne le faites pas! Si vos cheveux sont sans couleur et que vous voudriez avoir l’air d’avoir des cheveux d’une certaine couleur, je suppose que ce n’est pas mal, mais faites en sorte de ne pas avoir l’air d’une Jézabel ou d’une grange fraîchement repeinte! [En Amérique, les granges sont souvent peintes dans des tons rouge vif — N.d.T.]

  4. Et vous, frères Pentecôtistes qui laissez vos femmes se couper les cheveux alors que la Bible dit qu’ils sont leur gloire et que c’est même une honte pour elles de prier les cheveux coupés! Et avec tout cela vous les laissez monter en chaire prêcher l’Evangile, chanter dans un choeur et enseigner à l’école du dimanche! Honte à vous! Vous devriez avoir honte de vous-mêmes! Pourquoi suis-je contre les organisations? Pensez-vous que je pourrai jamais apporter mon appui à de telles choses? Je connais la raison pour laquelle vous faites cela, frères! Vous vous gardez bien de donner un enseignement contre ces choses parce que si vous le faisiez, ils vous convoqueraient immédiatement à leur quartier-général et vous excommunieraient. Que Dieu soit béni pour votre courage si jamais vous le faites! C’est vrai. Dieu vous honorera.

  5. Que dit cet ange? “Sortez du milieu d’elle!”. Parfaitement! Cet ange est venu sur la terre apporter la Lumière et il a fait resplendir cette Lumière sur la terre entière. C’était un ange puissant et il est venu proclamer ce message: “Sortez de Babylone! Ne toucher pas à ces choses impures!”.

  6. Elle en avait plein une cage et l’ange dit: “Elle est le repaire de tout oiseau impur et exécrable”. Elle en a plein une cage maintenant: c’est le Conseil Mondial des Eglises, ou plutôt des loges. Elle a mis tout le lot en cage, ils sont en train de se réunir tous ensemble. Elle est devenue une cage, c’est vrai, une cage pleine d’oiseaux exécrables. C’est vrai. Essayez juste une fois de parler à l’un d’eux: oh, chers amis, comme ils sont sages de la sagesse du monde! Mais ils n’en connaissent pas plus de Dieu qu’un lièvre des raquettes à neige. C’est vrai. C’est tout ce qu’ils ont. Tout ce qu’ils ont, c’est un peu de sagesse leur permettant de comprendre deux ou trois petits détails, mais pour ce qui est de Le connaître, Lui, eh bien! Oui, ils se sont laissé attraper et enfermer dans sa cage avec ses dogmes. Les églises protestantes commencent à faire la même chose, elles deviennent ses filles parce qu’elles renient la Parole de Dieu. C’est ce qu’elle fait elle-même: elle renie la Parole. Et quand vous acceptez quelque chose d’autre à la place de la Parole, vous La reniez vous-même. Et quand vous vous joignez à l’une de ces églises, vous avez aussi renié la Parole. Dieu ne veut pas que vous soyez ainsi, il n’y a aucune place pour cela dans l’Ecriture.

  7. Remarquez que cet ange est celui de la Lumière; rappelez-vous que le dernier ange est l’ange de l’église de Laodicée. C’est le messager de Laodicée, le dernier parce que le chapitre suivant, le dix-neuvième, est celui de la venue de l’Epouse. Et dans l’Ecriture, c’est le dernier ange qui vient apporter la Lumière avant que l’Epouse vienne à la rencontre de Christ. C’est alors l’âge de Laodicée. Que fit le messager de l’âge de Laodicée? Il l’appela à sortir de Babylone! Considérez ceci! Voyez ces églises enfermées dans sa cage avec elle et ses dogmes, reniant la Parole et acceptant des dogmes! C’est ici l’ange apportant la Lumière à l’église de Laodicée qui a rejeté Christ et Sa Parole pour des dogmes et qui a mis le Seigneur dehors. Et Il se tient à la porte, frappant et essayant d’entrer. Comprenez-vous cela? Cet âge de l’église a rejeté le Christ, et Christ est la Parole; il L’a rejeté et Il est dehors. C’est le seul âge de l’église où nous voyons Christ dehors frappant et essayant d’entrer. Et ce message de l’ange (qui était le messager venu de Dieu) était l’écho de son message sur la terre: “Sortez de Babylone! Sortez des organisations!”. Aujourd’hui, la manifestation du Saint-Esprit est cet ange qui essaie de ramener les gens à la Parole, parce que le Saint-Esprit ne confirmera que la Parole. Il ne peut confirmer des dogmes car il n’y a pas de vie en eux. C’est Lui qui est la Vie. Remarquez que l’âge de l’église de Laodicée L’a renié, L’a rejeté et L’a mis dehors.

  8. Remarquez que cet ange est le dernier messager avant la venue de Christ dans le chapitre 19 de l’Apocalypse. La Voix du messager! Remarquons que quand il fit retentir sa voix sur la terre il y eut une Voix qui lui fit écho dans le Ciel. C’est au verset 4, si vous voulez le noter. Chapitre 19, verset 4. Ce messager sur la terre marchait tellement avec Dieu que lorsqu’il parla sur la terre, Dieu fit écho dans le Ciel à ce qu’il dit. Comment ce quatrième verset fut-il traduit? Que signifie-t-il? La Voix de Dieu parlant à Son peuple prédestiné dit: “Sortez du milieu d’elle!”. Voilà exactement ce qu’était cette Voix! Elle fit sortir tous ces gens de là-bas, elle les fit sortir de Babylone. “Sortez du milieu d’elle afin que vous ne participiez point à ses péchés!”. Parfaitement! Sortez de ces dogmes et de ces credo pour aller vers la Parole qui a été faite Esprit et Vie. Amen!

  9. Remarquez aussi ce qui se passe au chapitre suivant, le chapitre 19: “Après ces choses…”. L’avez-vous remarqué? “Après ces choses…”. Qu’a-t-il observé? Après quoi? Après que le message: “Sortez du milieu d’elle!” ait été donné. Après ces choses” il y eut le cri des saints de l’Epouse qui étaient avec l’Epoux, allant ensemble aux noces de l’Agneau. A quel point sommes-nous proches de cela, frères? Quel est le dernier appel? C’est: “Sortez de Babylone!”.

  10. Vous voyez, mes frères, c’est la raison pour laquelle je suis contre ces choses. Ce n’est pas scripturaire, ce n’est pas orthodoxe. Il e été prouvé que c’était faux. Dieu n’est pas dans cela, Il ne l’a jamais été et ne le sera jamais. Je ne dis pas qu’il n’y a pas des gens sauvés dans ces organisations (c’est à partir d’elles que l’Eglise a été édifiée), mais aussi longtemps que vous restez dans ce système, vous en êtes une partie.

  11. Si je reste aux Etats-Unis, je suis un Américain. Aussi longtemps que je suis un citoyen ou un membre des Etats-Unis j’en suis une partie. Si je vais en Allemagne et que je renie ma nationalité pour prendre la nationalité allemande je ne suis plus un Américain mais un Allemand. Et si je vais m’établir au Japon ou en Russie, j’en deviens citoyen.

  12. Et quand vous vous joignez à un système et que vous devenez citoyen de ce système, vous montrez ce que vous êtes. Dans ces derniers jours Dieu appelle un peuple hors de ces systèmes. La Bible dit: “Sortez du milieu d’eux, et séparez-vous, dit le Seigneur; ne touchez pas à ce qui est impur, et je vous accueillerai. Je serai pour vous un père, et vous serez pour moi des fils et des filles, dit le Seigneur tout-puissant”. Vous comprenez?

  13. C’est la raison pour laquelle j’ai parlé contre les églises, les loges. Je ne peux pas appeler cela une église! Il n’y a qu’une seule Eglise, c’est l’Eglise du Corps de Christ. Mais pour ce qui est de ces loges qu’on appelle “églises”, ma Bible me dit qu’elles portent toutes des noms blasphématoires et qu’elles sont toutes des organisations. Que blasphèment-elles? Blasphémer, c’est être opposé à, ou parler contre quelque chose. Quand Dieu dit: “Naissez de nouveau!” ils disent: «Joignez-vous à nous!». Vous comprenez? Blasphémer, c’est quand l’église Catholique met faussement le baptême de l’Esprit dans une hostie, quand l’église Protestante le met dans une poignée de mains et que l’église Pentecôtiste le met dans une émotion au lieu que ce soit la Personne de Christ qui vienne avec toute la construction de la pyramide comme nous l’avons vu l’autre jour.

  14. Ajoutez à la foi la vertu etc. Cela se trouve dans 2 Pierre 1.5 où il parle de toutes ces choses: piété, pureté, sainteté, tout cela, et alors vous êtes scellé du Saint-Esprit.

  15. Ayant été faussement enseignés, les gens prétendent avoir quelque chose qu’ils n’ont pas. Autrefois les Méthodistes ressentaient une sensation curieuse, tremblaient un peu ou dansaient dans l’Esprit. Les Pentecôtistes parlent en langues et se livrent à leurs émotions. Je crois en ces choses, c’est certain, mais ces choses sans le reste ne valent rien.

  16. Comme je le disais l’autre jour, cela ressemble à un merle qui essaierait de se parer des plumes du paon ou à une buse qui voudrait mettre les plumes de la colombe. Ces plumes n’ont pas poussé en eux, ils essaient de les implanter en eux. C’est quelque chose qui a été implanté, c’est de la dénomination. Mais quand c’est Dieu qui met quelque chose en vous, c’est naturel. Quand vous vous faites dire vous-même: «Je me suis joint à l’église hier soir. Maintenant je ne peux plus me conduire mal, je ne peux plus boire, je ne peux plus faire ceci et cela: je me suis joint à l’église!». En disant cela vous essayez d’implanter des plumes de paon dans votre carcasse de buse. C’est vrai, vous voyez. Comprenez-vous cela? Il faut que vous naissiez de nouveau! Il faut que vous receviez Christ! Et quand vous recevez Christ, vous ne pouvez pas Le recevoir sans recevoir Sa Parole parce qu’Il est la Parole. Mais si vous avez une forme de piété et que vous reniez cela, je me pose des questions. Vous comprenez? Vous pouvez bien appartenir à toutes les organisations que vous voudrez et avoir une forme de piété tout en n’ayant pas la chose réelle.

  17. Voilà, chers amis. Tout est là. Que Dieu vous bénisse! Que Dieu vous aide! Je ne dis pas cela pour être différent: je m’explique. Même si aujourd’hui est l’anniversaire de l’armistice, cela ne veut pas dire que je suis en train de signer un traité de paix avec vous autres prédicateurs! Pas du tout! Je pense que c’est vous qui devriez venir signer avec moi, pas avec moi mais avec Dieu qui est la Parole. C’est vrai! C’est vrai. Dites ce que la Bible dit et dites-le de la manière dont Elle le dit. Parce que la Bible dit ceci: “Quiconque retranchera ou ajoutera…”. Et, vous voyez, l’organisation est antiscripturaire et quand vous avez reçu le premier dogme vous feriez bien de refaire tout le chemin en arrière parce que c’est là que vous êtes sorti de la ligne. Quand vous reviendrez jusqu’à la nouvelle naissance, c’est alors que vous entrerez dans l’Ecriture.

  18. Si vous allez dans une dénomination, ils vous diront: «Vous savez, nous ne croyons pas ceci. Nos évêques nous enseignent dans notre église que nous sommes l’une des églises les plus anciennes. Nous n’enseignons pas…». Peu importe ce qu’ils n’enseignent pas! Si la Bible l’enseigne, le Saint-Esprit en vous se nourrira de la Parole. Les hommes sont pleins d’intelligence pour essayer de se débarrasser de cela par leurs explications, et ils y arrivent! Un infidèle peut prendre la Bible et éloigner Dieu de vous par ses explications.

  19. C’est pourquoi aucun homme n’a le droit de prêcher l’Evangile tant qu’il n’est pas retourné comme Moïse dans les sables sacrés du désert et qu’il ne s’est pas tenu face à face avec Dieu, tant qu’il n’est pas né de nouveau, se tenant face à face avec Dieu et ayant la connaissance. Et cela, aucun infidèle, aucune psychologie, aucune explication, aucun savant dans le monde ne pourra vous l’ôter: vous étiez là quand c’est arrivé! C’est vrai! Vous savez ce qui est arrivé.

  20. Si vous dites: «J’ai fait ce genre d’expérience et j’ai reçu un esprit en moi» mais que cet esprit nie la Parole de quelque manière que ce soit, c’est le faux esprit que vous avez reçu! Si vous dites: «Je ne peux pas recevoir ce genre de choses. Je connais cela, mais notre église…», c’est un faux esprit! C’est votre marque d’identification; vous avez la marque de Caïn. Parfaitement!

  21. Eve ne douta que d’une petite Parole. Elle ne douta pas de tout ce que Dieu avait dit, mais seulement d’une petite Parole, et cela fut la cause de toutes les douleurs, de tous les brisements de coeur, de la mort, du péché, des guerres et de tout le reste, de chaque tombe, de chaque ambulance, de chaque cri, de la construction de chaque hôpital destiné à recevoir les malades. D’avoir douté d’une seule petite Parole de Dieu fut la cause de tout cela. Et elle fut rejetée alors que cela n’aurait jamais dû arriver. Et vous, comment allez-vous entrer si vous doutez d’une seule Parole de la Bible? Vous dites: «Je sais bien qu’Elle dit ceci, mais…». Si Elle dit ceci, Elle ne veut rien dire d’autre!

  22. Considérez ceci maintenant. Il faut quelque chose à Dieu pour juger le monde. Vous ne pouvez pas exercer un jugement à moins d’avoir premièrement une loi. Pour être jugé il faut que vous ayez violé quelque chose, vous comprenez. Et il ne peut pas y avoir de jugement convenable sans punition. Vous ne pouvez pas avoir dans votre ville une loi qui dise: «Il y a cinq dollars d’amende pour celui qui franchit les feux rouges» et en même temps: «Il est permis de franchir les feux rouges»! On ne peut pas faire cela. Il ne peut pas exister deux lois en même temps. Il y a une loi, un Dieu, un Livre, un Christ. C’est tout. Il y a une foi, une espérance. C’est tout. C’est la Bible, Christ.

  23. Remarquez donc que si quelque chose est ajouté à cette Bible, c’est l’homme qui le fait.

  24. Et si Dieu doit juger le monde par une église comme le disent les Catholiques, par quelle église Catholique le jugera-t-Il? Il y en a plusieurs! Il y a l’église Romaine, l’église Grecque et il y en a de différentes sortes. Quelle est donc l’église Catholique par laquelle Il jugera? Ou peut-être qu’Il jugera par l’église Luthérienne? Sinon par l’église Presbytérienne? Vous comprenez? Que va-t-Il faire? Il ne jugera pas par une église. Il jugera par Sa Parole.

  25. Vous voyez, Il ne peut pas prendre des groupes de gens comme la vision de la soeur nous l’a montré l’autre soir quand nous avons vu comment le Saint-Esprit passait tout droit à travers cette boîte percée. Il n’y avait rien pour Le retenir. C’est quelque chose d’individuel. Il a été donné pour purifier l’église, mais elle ne peut Le retenir. Aucune organisation ne peut Le retenir. Tout est là. Elles ne le peuvent tout simplement pas. Toute l’affaire est là: vous ne pouvez rien faire sur cette base. Les organisations ne peuvent pas le faire. C’est l’individu qui a le Saint-Esprit. Notez-le bien.

  26. Si Dieu doit juger le monde par Sa Parole, Il a certainement veillé sur Elle et L’a gardée en parfaite condition. Si Elle était toute embrouillée comment pourrait-Il apporter le jugement? Vous comprenez? Il faut qu’il se fasse par quelque chose. Il n’a jamais dit: “Quiconque ajoutera ou retranchera quelque chose à l’église…” mais: “Quiconque retranchera ou ajoutera une seule parole à cette Parole, sa part lui sera ôtée du Livre de Vie”. C’est pourquoi pour moi il y a Dieu, Sa Parole et le jugement. Alors si je me juge et accepte la Parole, voyant que Christ est mort pour moi, je Lui demanderai que Sa Vie vienne en moi et me guide. Et si Sa Vie est la Parole et qu’Il a écrit la Parole, comment cette Vie peut-elle être en moi et comment puis-je prétendre avoir le Saint-Esprit si j’ajoute des dogmes à la place de la Parole? Cela ne marchera tout simplement pas! Comment puis-je ajouter la dénomination alors qu’Il y est opposé, qu’Il l’a prouvé et qu’Il a montré par l’histoire que chaque fois que les gens ont formé une dénomination ils sont morts spirituellement? Oh, ils font croître le nombre de leurs membres, c’est sûr! Le nombre de leurs membres augmente. Mais spirituellement ils n’arrivent jamais à rien. Montrez-moi dans l’histoire où une église qui s’est organisée ne soit pas morte aussitôt, le Saint-Esprit l’ayant quittée. Il n’y a plus de signes et de miracles, elle est entrée dans le chaos.

  27. C’est exactement ce qui est arrivé à nos églises Pentecôtistes. Elles ont fait exactement ce que leur mère avait fait. Au commencement elles étaient sorties, c’était un peuple qui avait rejeté les dénominations. Parmi vous, frères qui écouterez cette bande, il y aura quelques vieillards qui savent qu’il y a quarante ou cinquante ans, si l’on avait parlé à ces gens de faire une organisation, ils auraient dit que c’était un blasphème. Mais aujourd’hui vous appartenez à la chose même que vous teniez autrefois pour un blasphème! Votre mère, cette brave vieille sainte Pentecôtiste, était opposée à ce que les femmes se coupent les cheveux et se maquillent. Que vous est-il arrivé? Paul a dit: “Vous couriez bien: qui vous a arrêtés pour vous empêcher d’obéir à la vérité?” (Galates 5.7). Vous comprenez? Autrefois vous étiez libres de toutes ces choses, mais vous avez voulu être comme les autres.

  28. C’est exactement comme l’a dit Samuel. Israël avait un Roi, c’était Dieu. Mais le peuple dit à Samuel: “Samuel, tu vieillis! Donne-nous un roi: nous voulons être comme le reste du monde. Nous voulons être comme les autres nations. Nous voulons un roi pour nous conduire à la guerre, nous voulons un roi qui puisse combattre dans nos batailles”. Cela déplut à Samuel.

  29. Il leur dit: “Vous ai-je jamais pris quelque chose? Vous ai-je jamais pris de l’argent? Vous ai-je jamais demandé un boeuf ou autre chose? Vous ai-je jamais demandé quoi que ce soit?”.

Ils répondirent: “Non, tu ne nous as jamais rien demandé”.

  1. Il dit aussi: “Ai-je jamais dit quelque chose au Nom du Seigneur qui ne soit pas arrivé?”. N’est-ce pas vrai? Il leur dit: “Alors ne recevez pas ce roi parce que cela signifiera le chaos pour vous”.

  2. Maintenant, vous qui êtes du Branham Tabernacle, j’aimerais vous poser une question. Vous êtes en train de devenir un grand tabernacle. Il est possible que je m’en aille d’ici pendant un certain temps pour aller quelque part. Il est difficile de dire où le Seigneur va m’appeler. Peut-être qu’Il me fera quitter la scène, peut-être qu’Il me fera rentrer dans le champ missionnaire, peut-être qu’Il m’enverra au désert. Je ne sais pas où Il m’enverra d’ici le retour de Jésus. Je voudrais vous demander quelque chose. Vous ai-je jamais demandé quoi que ce soit? [l’assemblée répond: «non.» — N.d.R.] Vous ai-je jamais mendié de l’argent? [l’assemblée répond: «non.» — N.d.R.] Parmi les milliers de choses que je vous ai dites au Nom du Seigneur, vous ai-je jamais dit quelque chose qui ne soit pas arrivé? [l’assemblée répond: «Amen!» — N.d.R.] Alors ne vous joignez jamais à une organisation! C’est contraire à la Parole de Dieu. Sortez-en si vous y êtes, soyez-en séparés et recevez la Parole du Seigneur. Inclinons nos têtes.

  3. O Dieu glorieux des prophètes, Dieu d’Abraham, d’Isaac et d’Israël, ajoute la vertu, Seigneur, à ce petit message décousu qui a été longtemps sur mon coeur et que je voulais donner à mes frères. En dehors d’ici il y en a beaucoup, Seigneur, qui ont de moi une fausse impression. Ils pensent que je veux faire autrement que les autres. Ils pensent que j’essaie de faire le je-sais-tout. Ils ont dit aux gens que j’essayais de les tromper, en particulier sur des sujets tels que le baptême d’eau au Nom du Seigneur Jésus, la semence du serpent, la grande prostituée et bien d’autres prédications qui ont paru sans contenir autre chose que la pure vérité sans le moindre mélange. Et je leur ai demandé: «Montrez-moi, quelques-uns d’entre vous, où je pèche, où je suis incrédule, où j’interprète mal la Parole». Personne ne s’est manifesté! Je Te prie, Père, de faire savoir à ces hommes qu’ils sont en train de manquer l’heure. Ils attendront jusqu’à ce qu’il soit trop tard s’ils ne font pas attention.

  4. Seigneur, je suis sûr d’une chose, c’est que mon coeur se briserait si ce passage de l’Ecriture n’était pas réel pour moi où Tu dis: “Tout ce que le Père m’a donné viendra à moi. Mes brebis entendent ma voix”. C’est pourquoi, Seigneur, je crois que le Royaume est véritablement comme Tu l’as dit. Je sais qu’il est ainsi, qu’il est semblable à un homme qui jette un filet dans la mer et retire des poissons de toutes sortes. Le filet de l’Evangile a certainement ramassé des poissons de vase, des tortues, des araignées d’eau et des serpents. Mais finalement, petit à petit, le poisson de vase est rentré dans l’eau, la tortue s’est enfuie et le serpent a sifflé puis est retourné se cacher dans son trou dans la vase comme le chien qui retourne à ce qu’il avait vomi et la truie qui se vautre dans le bourbier. Mais, Seigneur, il y a aussi eu de véritables poissons. Et j’ai cette consolation de savoir qu’avant même que le filet les prenne ils étaient déjà des poissons. Ils étaient nés poissons et prédestinés à être poissons. C’est ce que ramène le filet de l’Evangile dans les réveils. Tu connais les Tiens. Père, ma seule responsabilité est, pour autant que je le sache, de rester fidèle à cette Parole. Tu es Celui qui sais faire le tri. Et je sais que la tortue ne pourra pas plus devenir une truite que l’homme sourd à l’Evangile comprendre la Vérité. Car le Père a vu tout cela à l’avance et Tu as promis que tout ce qu’Il T’avait donné viendrait.

  5. Père céleste, je Te prie pour chaque personne qui entendra ce petit message, pour autant qu’il le comprenne à la lumière dans laquelle il a été prêché, pour qu’il comprenne les intentions que j’ai dans mon coeur envers mes frères humains, pour les gens pour lesquels Tu es mort. Seigneur, il y a là-bas dehors quelques hommes semblables à ceux qui étaient dans le groupe de Koré: c’étaient des hommes sincères, mais mal dirigés. Ils tenaient un saint encensoir à la main, mais périrent. Personne ne put disposer de ces encensoirs. Eléazar, fils d’Aaron, dut aller les ramasser et l’on en fit une bannière, un bouclier qui couvrit l’autel, servant ainsi de mémorial à cet événement terrible où Koré essaya de former un parti organisé contre le messager de Dieu. Loin de nous de faire la même chose, Seigneur! Puisse le Saint-Esprit nous protéger toujours!

  6. Nous Te remercions, Seigneur, pour notre petite église, pour ce saint petit autel. Il y a bien des années, une trentaine, je me suis mis à genoux ici dans ce lieu qui n’était alors qu’un terrain marécageux plein de mauvaises herbes et d’humidité et nous T’avons dédié ce terrain et cette construction. Et au coin de ce Tabernacle est enfermé le récit de cette vision. Elle s’est accomplie exactement. Ce document est toujours là. On ne démolira pas ce bâtiment, Seigneur, on le conservera simplement en l’agrandissant. O notre Dieu, accorde-nous que cet Evangile glorieux qui se trouve dans ces pages ici ne quitte jamais cette petite église jusqu’au retour de Christ. Puisse chaque membre du Corps de Christ, qu’il vienne de ce pays ou de n’importe où dans le monde, recevoir la Lumière, l’Evangile, marcher en Lui, recevant Christ.

  7. Et puisse cela être si réel que ces Paroles-ci s’accomplissent: “Les oeuvres que je fais, ils les feront aussi. Celui qui écoute mes Paroles et croit en Celui qui m’a envoyé a la Vie éternelle”. Et quand la Vie éternelle entre, ils naissent d’en-Haut et les oeuvres de Dieu se manifestent parce que c’est la même vie que celle qui était en Lui. Cela ne peut rien faire d’autre.

  8. C’est pourquoi, Père, fais que cette église ne fasse jamais reposer sa destinée éternelle sur une sensation, sur une organisation, sur quoi que ce soit d’inférieur à Christ Lui-même vivant en eux et confirmant Sa Parole par leur intermédiaire et par Sa Promesse. Que tous ce soir puissent faire cette expérience, du plus petit enfant jusqu’au vieillard le plus âgé. Qu’il en soit également ainsi pour quiconque entendra cette bande, homme ou femme, garçon ou fille, Seigneur, et fais-leur comprendre que j’essaie simplement de les avertir et de les appeler à sortir car l’heure est plus avancée que nous ne pensons.

  9. Nous voyons Babylone, la mère prostituée, se rassembler avec toutes ses filles prostituées. O notre Dieu, nous nous rendons compte que l’Ecriture dit bien que l’ivraie du champ de blé sera liée premièrement en gerbes. Et ils ont été liés en gerbes, se donnant des noms blasphématoires parce qu’en réalité ils n’appartiennent pas à la vraie Eglise. Ce sont des loges et non pas des églises. Il n’y a qu’une seule Eglise parmi elles, Père, c’est celle pour laquelle Tu es mort.

  10. Et je Te prie, Père, tandis que nous les voyons maintenant liées en vue du feu atomique, je Te prie, Seigneur, de faire en sorte que le blé soit bien plein et lourd. Accorde-le, ô Seigneur. Puissions-nous croître et faire briller la Lumière et être comme Jésus. “Si je ne fais pas les choses que Dieu m’a dit de faire, je n’ai pas de Vie en moi. Mais si Dieu parle et manifeste Sa Vie, alors Elle parle pour Elle-même”. Accorde-nous cela, Seigneur. Je Te confie ce message afin que Tu veilles sur lui et qu’il puisse amener à l’Evangile des dizaines de milliers de personnes, Seigneur, ou plutôt tous Tes enfants prédestinés. En Jésus-Christ qui est la Parole, en Son Nom je Te prie. Amen.

Je L’aime, je L’aime,
Parce qu’Il m’aima le premier
Et acquit mon salut
Sur le bois du Calvaire.

  1. Je vais vous poser une question. Ce soir, dans cette assemblée visible ici, dans cette grande maison pleine de gens, dans ce lieu d’adoration, combien parmi vous croient de tout leur coeur que leur vie est à la mesure des exigences de Dieu et de la Bible? Combien croient, en examinant leur propre vie et en voyant la manière dont l’Esprit se meut en eux, qu’ils ont foi en chaque Parole telle qu’Elle est écrite et qu’ils la gardent? Croyez-vous cela? Que Dieu vous bénisse! Puisse-t-Il toujours garder Son Esprit sur vous!

  2. Chers amis qui écoutez cette bande, j’aimerais que vous puissiez voir cette assemblée ici ce soir! Je crois qu’au moins quatre-vingt-dix pour cent ont levé la main pour affirmer qu’ils ont cru à la Bible et ont fait attention non pas à ce que l’église dit mais à ce que la Bible dit; non pas à ce que la loge dit mais à ce que la Bible dit, et ils voient la Vie de Christ se refléter en Elle.

  3. Vous connaissez ces temps anciens où, avant qu’il y ait des métallurgistes pour fondre le minerai, l’orfèvre battait l’or avec un marteau. Je pense que vous avez entendu parler de cela. Avant qu’il y ait des fondeurs, l’or était battu. Et l’or est l’un des métaux les plus lourds, il est plus lourd que le plomb. J’ai fait moi-même un peu de prospection. Quand vous prenez dans votre main un peu de sable limoneux du désert, que vous l’étalez bien en le frottant avec l’autre main et que vous soufflez dessus, toute la poussière et le petit gravier s’envolera, mais l’or est si lourd qu’il restera dans votre main. Mais cet or que vous ramassez ainsi a tellement été roulé dans la terre qu’il s’en est imprégné. Au cours des âges il a accumulé de la boue, de la pyrite de fer et s’est mélangé avec d’autres matériaux. Le batteur prenait la masse d’or et la battait, puis la retournait et la battait de l’autre côté, puis la retournait de nouveau et recommençait jusqu’à ce que toute impureté en soit chassée. Et savez-vous comment il pouvait savoir que toutes les impuretés avaient été chassées? Quand il pouvait voir se refléter sa propre image.

  4. C’est ainsi que Dieu fait avec l’église. Il bat tout credo, toute dénomination, tout dogme fabriqué par l’homme jusqu’à ce qu’Il voie Sa propre Vie se refléter en vous. “Si je ne fais pas les oeuvres de mon Père, ne me croyez pas”. Vous voyez? Si ce qui a été déterminé à être l’Eglise (la Vie qui était en Christ) ne se reflète pas en vous, restez tranquille tant que vous n’avez pas la patience, la vertu, la tempérance, l’amour fraternel et toutes ces choses qui sont exigées de vous. Quoi que vous ayez fait, quels que soient les cris que vous ayez poussés, aussi nombreuses que soient les églises auxquelles vous vous êtes joints, aussi nombreuses que soient les plumes que vous vous êtes piquées sur le dos, ne faites rien! Attendez jusqu’à ce que réellement, du plus profond de votre coeur, vous puissiez pardonner, que dans votre coeur vous ayez l’amour fraternel. Vous devez en arriver au point que si on vous arrache une poignée de barbe à une joue vous puissiez présenter l’autre en toute douceur et avec toutes ces vertus, quoi que l’on vous dise.

  5. On Lui couvrit la tête en le frappant et en disant: “Il paraît que Tu es prophète?”. Puis on Le découvrit et ceux qui Le frappaient dirent: “Qui de nous T’a frappé? Prophétise et dis-le nous! Alors nous croirons que Tu es prophète!”. Mais Il n’ouvrit pas seulement la bouche!

  6. Quand vous voyez s’élever un prophète qui a toutes les réponses à toutes les petites bêtises que vous pouvez demander, rappelez-vous ceci: ce n’est pas un prophète! Aujourd’hui il leur faut tout savoir, quand vous allez avoir mal aux dents, quand vous allez avoir mal au ventre et tout le reste, et ils doivent vous le dire. Cela n’est pas dans la nature de Dieu. Considérez les vrais prophètes, considérez Jésus.

  7. Voyez Paul, lui qui avait pu frapper un homme d’aveuglement mais qui laissa un forgeron le chasser de la région! Les gens dirent: “Je pense qu’il a perdu Son pouvoir de frapper d’aveuglement”.

  8. Jésus qui pouvait ressusciter les morts, se laissa brutaliser et cracher au visage par un soldat ivre! On lui mit un linge sur la tête, on Le frappa sur la tête, on Lui arracha la barbe, on cracha sur Lui et on Lui dit: “Prophétise et dis-nous qui t’a frappé!”. Mais Lui n’ouvrit même pas la bouche.

  9. Ne vous occupez pas de ces prophètes qui connaissent tous les fabricants de trucs religieux. Mais rappelez-vous qu’ils ne font que nous annoncer quelque chose: c’est que les faux dollars témoignent de l’existence des véritables. Quand vous voyez ces affaires des organisations croître et prospérer comme il est dit que “les affaires prospéraient dans sa main”, rappelez-vous simplement qu’il y a quelque part une petite Eglise de Dieu véritablement remplie de l’authentique Saint-Esprit et qu’elle est en train de monter l’échelle. Ne regardez pas aux grandes organisations.

  10. De quelle plus grande église est-il parlé dans la Bible que de celle du temps de l’église d’Ephèse? Et quand Paul y arriva après avoir parcouru les hautes provinces de l’Asie, il y trouva douze hommes! C’est vrai! C’étaient tous de braves gens, ils criaient et passaient des moments glorieux mais n’avaient pourtant pas encore reçu le Saint-Esprit. Paul leur dit: “Avez-vous reçu le Saint-Esprit depuis que vous avez cru?”.

Ils dirent: “Nous ne savions même pas qu’il y eût un Saint-Esprit”.

  1. Il leur dit alors: “De quel baptême avez-vous été baptisés?”. Si cela ne faisait aucune différence, pourquoi aurait-il posé la question à cette église?

  2. Ils répondirent: “Nous avons déjà été baptisés par l’un des plus grands hommes qui aient été sur cette terre, Jean-Baptiste, celui-là même qui baptisa notre Seigneur. Ce baptême n’est-il pas suffisamment bon?”.

  3. Paul leur dit: “Non, pas du tout! Vous devez être rebaptisés parce que le Royaume est scellé par quelque chose d’autre. Jean n’a baptisé que pour la repentance et non pas pour la rémission des péchés. Il a dit que vous devriez croire en Celui qui allait venir, c’est-à-dire en Jésus”. Quand ils entendirent cela, ils furent rebaptisés au Nom de Jésus-Christ. C’est vrai, c’est exact. Ils se conformèrent à l’Ecriture.

  4. Nous avons montré dans le culte de dédicace de ce matin comment Moïse se conforma au modèle qu’il avait vu dans le Ciel et dressa un tabernacle pour le représenter. Quand Salomon construisit le temple, que fit-il? Il se conforma au modèle que Moïse avait donné avec le Tabernacle, restant ainsi dans la ligne de l’Ecriture.

  5. Et quand Dieu entra dans Son temple dans les derniers jours, dans ce temple du Saint-Esprit dont Il avait dit: “Tu m’as formé un corps”, quand le Saint-Esprit descendit le jour de Pentecôte, le message fut: “Repentez-vous et que chacun de vous soit baptisé au Nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit. Car la promesse est pour vous, pour vos enfants et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera”. Si vous voulez appeler docteur votre pasteur, le docteur Simon Pierre écrivit une ordonnance, une ordonnance éternelle. C’est elle qui guérit les malades.

  6. Si vous laissez un pharmacien charlatan exécuter l’ordonnance d’une autre manière, au moyen des dénominations, vous obtiendrez… vous savez, si vous ajoutez trop de poison à l’ordonnance, vous pouvez tuer le malade. Si vous n’en mettez pas assez, il ne pourra pas faire son oeuvre d’antidote et ne fera aucun bien à votre malade. Mais votre médecin, lui, savait exactement ce qu’il fallait écrire sur l’ordonnance.

  7. Et Christ, le Saint-Esprit, est l’Auteur de l’ordonnance. C’est Lui qui l’a écrite. N’y ajoutez rien ni n’en retranchez rien: prenez le médicament tel qu’il est. Il est le remède pour toutes les maladies. Que Dieu vous bénisse! L’aimez-vous? Amen!

Je L’aime, je L’aime
Parce qu’Il m’aima le premier
Et acquit mon salut
Sur le bois du Calvaire.

  1. Pendant que nous fredonnons ce cantique, retournons-nous et serrons la main de notre voisin. Oh, lui aussi est un pèlerin qui doit passer par ce chemin!

Je L’aime, je L’aime
Parce qu’Il m’aima le premier
Et acquit mon salut
Sur le bois du Calvaire.

Je L’aime, je L’aime
Parce qu’Il m’aima le premier
Et acquit mon salut
Sur le bois du Calvaire.

Je L’aime, je L’aime (chantons maintenant)
Parce qu’Il m’aima le premier
Et acquit mon salut
Sur le bois du Calvaire.

  1. Maintenant inclinons nos têtes, fermons les yeux et élevons nos mains et nos voix vers Dieu tandis que je vous confie à votre pasteur. Nous sommes heureux de vous avoir ici. Nous ne sommes pas une dénomination. Nous n’avons pas d’autre loi que l’amour, pas d’autre credo que Christ, pas d’autre livre que la Bible. Nous n’avons pas de cartes de membres mais seulement une communion fraternelle par le Sang de Jésus-Christ qui nous lave de toute incrédulité.

  2. Bien! Chantons tous ensemble maintenant: «Je L’aime, je L’aime…». Que Dieu vous bénisse. Revenez nous rendre visite. «… Parce qu’Il m’a aimé…». Bien, pasteur Neville. Que Dieu vous bénisse. «…Et acquit mon salut…».