“Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement” (Hébreux 13.8).

Lettre circulaire N° 6 — Mai 1976


 

C’est de tout coeur que je salue ici, dans le précieux Nom de Jésus-Christ, tous les frères et soeurs, et tous les amis qui sont unis avec nous dans l’amour de Dieu, par la parole du Psaume 89.8:

“Dieu est terrible dans la grande assemblée des saints, il est redoutable pour tous ceux qui l’entourent”.

Ce que ce verset exprime, nous l’avons expérimenté l’année dernière, et spécialement ces derniers mois. Dieu est très puissant, oui, Tout-Puissant. Nous le savons. C’est par la puissance de Sa Parole qu’Il a appelé l’univers à l’existence, et c’est par cette même Parole qu’Il le porte également. Pour nous, ce qui nous intéresse, c’est que Dieu Se manifeste puissamment dans l’assemblée, dans l’Eglise des saints. Nous avons la promesse qu’Il est présent là où deux ou trois sont assemblés en Son Nom.

Non seulement dans l’Eglise primitive, mais aujourd’hui encore, le Seigneur agit avec Sa puissance de résurrection dans l’assemblée des saints, et Il Se montre merveilleux envers tous ceux qui L’entourent. Celui qui se tient auprès de Jésus-Christ voit la puissante action de Dieu. Ainsi en fut-il autrefois, quand Il marchait sur la terre, ainsi en est-il aujourd’hui puisque Il marche au milieu des sept chandeliers d’or, et que tous Ses saints sont rassemblés à Ses pieds. Les promesses de Dieu demeurent, elles ne chancellent jamais: Jésus a scellé par Son Sang ce qu’Il promet dans Sa Parole.

Des centaines de personnes ont vécu avec nous l’action puissante de Dieu, des milliers en ont entendu parler et se réjouissent avec nous des bénédictions particulières. Le livre des Actes des Apôtres est un témoignage vivant de l’action puissante du Dieu Vivant dans la vie et dans le service individuel, comme aussi dans celui de l’Eglise. Ce qui est arrivé chez les premiers chrétiens est valable en tant qu’ordres divins, et demeure un exemple jusqu’à ce que le Seigneur revienne. L’Esprit de Dieu ne peut cependant agir pleinement que là où les hommes accordent à la Parole de Dieu une foi entière et se conforment à Son enseignement. Là où les individus et l’ensemble de la communauté s’accordent avec la Parole de Dieu, et qu’ils se mettent à la disposition du Seigneur avec foi et entière confiance, ils expérimenteront toujours à nouveau les actions puissantes du Saint-Esprit.

L’Eglise du premier âge nous sert d’exemple pour notre foi, pour la doctrine et pour l’action du Saint-Esprit. Tout d’abord, nous devons nous plier sous la puissante main de Dieu, être libérés de notre moi, et être consacrés au Seigneur. Dans la première Eglise, il n’y avait pas seulement de grands signes et des miracles comme confirmations de l’ordre divin et de la mission divine accordées par Dieu aux Siens, il y avait aussi le fait que le Seigneur parlait aux chrétiens par des visions, des songes, des prophéties, des parlers en langues, avec interprétation de ceux-ci, oui, par la diversité des dons de l’Esprit, Et Dieu confirmait Sa présence par ces moyens.

Paul écrit dans 2 Corinthiens 12.1: “… j’en viendrai néanmoins à des visions et à des révélations du Seigneur”. Tout ce qui est opéré par l’action de l’Esprit ne sert pas à sa gloire personnelle, mais à la glorification de Dieu, et pour l’édification de l’Eglise de Jésus-Christ. Là où la parole des hommes est mélangée avec la Parole de Dieu, l’esprit de l’homme règne avec son propre moi, on va son propre chemin, et on essaie de se justifier soi-même devant les autres par ses propres confirmations. Mais là où l’Esprit de Dieu est à l’oeuvre, nous pénétrons alors dans une terre sainte. Nous devons comprendre que le Seigneur notre Dieu a purifié et sanctifié Son Eglise. Elle est le sanctuaire de Dieu ici sur la terre, l’endroit où Il habite et le lieu où Il donne Ses révélations divines.

Avant que l’Eglise dans Son ensemble puisse expérimenter la puissante action de Dieu, chaque chrétien doit cesser de pratiquer ses propres oeuvres, et il doit parvenir au repos en Dieu. Là où l’on croit de la façon même que dit l’Ecriture, des fleuves d’eau vive coulent encore aujourd’hui. Là où la Parole de Dieu est mise en toute sincérité et vérité sur le chandelier, et qu’Elle est crue du plus profond du coeur, le Saint-Esprit est agissant au travers des différents membres du Corps de Jésus-Christ. Le Saint-Esprit conduit dans toute la vérité, et confirme au moyen des dons et des fruits de l’Esprit que c’est Lui-même qui est présent.

Par l’effusion du Saint-Esprit, tous les dons de l’Esprit sont donnés à l’Eglise et ils ont été mis en Elle en vue de son édification. Selon les besoins, le Saint-Esprit peut Se servir d’eux dans la communauté — Il peut parler et agir comme il Lui plaît. Ces dons ne sont pas la propriété des chrétiens; ces derniers ne peuvent pas en disposer comme ils le veulent. Ils sont et demeurent les dons du Saint-Esprit qui ont été donnés aux chrétiens afin que l’Esprit Lui-même puisse témoigner et agir par eux.

Ce n’était pas seulement Paul qui pouvait parler de visions, de révélations et de conduite par le Seigneur, mais la Bible nous parle de beaucoup d’autres, ayant fait des expériences avec le Seigneur de cette manière. Nous osons témoigner, sans prétention et en toute humilité, que depuis le commencement, le Seigneur a béni d’une façon toute particulière le travail dans le Royaume de Dieu. Depuis déjà bien des années, il nous a été montré à l’avance une partie de ce qui allait arriver. Toute la communauté est témoin des merveilleuses directives qu’a données le Seigneur, ces quinze dernières années.

Lorsque nous avons assisté au ministère de frère Branham, et que nous avons vu ce que Dieu faisait par lui, nous avons tout de suite compris qu’il était un serviteur et prophète de Dieu béni, et revêtu d’une grâce spéciale. La publication de la Parole de Dieu donnée avec autorité, et légitimée d’une façon remarquable, nous fut un stimulant pour nous amener à réexaminer tout à nouveau notre vie, notre foi, et notre doctrine devant le Seigneur, et pour que nous remettions tout sur Son autel.

En somme, frère Branham ne nous a rien annoncé de nouveau. Il a uniquement remis en lumière les anciennes vérités bibliques. Dans l’histoire de l’Eglise, nous pouvons constater qu’il y a sans cesse eu un renouveau inspiré par le Saint-Esprit, et toujours, une nouvelle proclamation des vérités bibliques a été donnée. Les assemblées de croyants, lesquelles étaient devenues tièdes, et qui s’étaient organisées et fermement établies dans leurs doctrines, demeurèrent indifférentes aux vérités bibliques prêchées tout à nouveau; cependant, pour les assemblées qui furent saisies par le feu du Saint-Esprit, ces vérités furent trouvées précieuses; c’est là un processus spirituel que l’Eglise, au cours de presque 2000 ans, a toujours dû suivre.

De nos jours, beaucoup de croyants pensent qu’il n’est pas de première importance qu’on croie et enseigne de façon biblique et que, par conséquent, les vérités divines et les doctrines des Saintes Ecritures soient proclamées et défendues sans compromis; mais pour eux, il importe davantage que l’unité des chrétiens soit encouragée. Nous dirons clairement ici que, comme la Parole était au commencement, Elle doit être à la fin; Dieu étant lié à Sa Parole, toutes choses doivent suivre leur cours selon Sa Parole.

L’Eglise de Jésus-Christ n’est pas une alliance, ou même un oecuménisme, dans lequel on s’unit d’une certaine manière. Cela, c’est une oeuvre d’homme. L’Eglise de Jésus-Christ consiste en une union absolue et entière du Fiancé avec Sa fiancée, laquelle parvient, au travers de la foi au plein Evangile, à toutes les vérités bibliques, et à la réalisation de tout le conseil de Dieu. L’unité divine ne sera jamais atteinte au détriment des vérités bibliques, mais seulement dans la Vérité, laquelle est la Sainte Parole de Dieu.

Jésus priait, disant: “… afin qu’ils soient tous un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi…”. L’unité entre Dieu et Christ consiste en ce que Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec Lui-même. L’unité entre l’Eglise et Christ consiste en ceci, que Christ est l’espérance de la gloire dans Ses rachetés.

Ici, aucunes prétentions ou considérations humaines n’entrent en ligne de compte, mais seules comptent les réalités divines. Toutes les assemblées chrétiennes se réclament de la présence du Seigneur au milieu d’elles sans avoir une liaison biblique personnelle, et des relations avec Dieu. Si quelqu’un veut discerner l’oeuvre du Seigneur et désire y prendre part, qu’il renonce à lui-même, ainsi qu’à chaque interprétation humaine, et qu’il se soumette au Seigneur et à la Parole révélée de ce temps.

Nous sommes maintenant tout près du retour de Jésus-Christ. Par le puissant appel au réveil, les vrais croyants doivent être secoués de leur sommeil, et être amenés à la pensée et à l’orientation spirituelles. Une fois pour toutes, il est certain que le Seigneur ne va jamais au-delà du contenu de Sa Parole, qu’il s’agisse des sept sceaux, des sept tonnerres, des sept trompettes, des sept coupes de Sa colère, ou de quoi que ce soit d’autre. Tout ce qui peut arriver et qui est de l’Esprit de Dieu restera dans les limites de Sa Parole.

Chaque doctrine biblique et chaque révélation divine doivent concorder avec l’Ecriture Sainte. Aucun livre ne peut être mis au même rang que la Bible, pour les questions de foi et de doctrine. Certains livres et prédications sont devenus pour beaucoup une source de bénédictions, mais notre absolu, notre fondement, est uniquement la Sainte Ecriture, la Parole des apôtres et des prophètes dont Jésus-Christ est la Pierre de l’Angle. La raison et le but du message des derniers temps est de faire en sorte que les hommes de ce temps se rapprochent de la vraie Parole de Dieu et des véritables doctrines bibliques, telles qu’elles furent prêchées par l’Eglise primitive, et de les mettre à nouveau sur le chandelier. C’est ainsi seulement que les chrétiens peuvent être arrachés des pensées humaines et des interprétations religieuses, et être ramenés sur le fondement de la révélation divine.

J’ose dire avec une grande reconnaissance envers Dieu que nous sommes en complète harmonie avec l’Ecriture concernant la foi et la doctrine. Si quelqu’un prétend autre chose, je lui demande par la présente de le prouver, Bible en mains. Quand on vient nous dire que nous ne croyons pas à la Trinité, c’est qu’il s’agit d’une notion mal définie, et cela peut être sujet à caution. Si, par cela, quelqu’un pense à la conception Romaine, disant que Dieu existe de toute éternité en trois personnes indépendantes, nous ne sommes pas d’accord, parce qu’il n’y a pas un seul passage biblique qui nous enseigne cela. Mais s’il s’agit de la révélation de Dieu comme Père, Fils et Saint-Esprit, cela correspond au témoignage des Saintes Ecritures. Nous croyons de tout notre coeur que Dieu est notre Père céleste, que Jésus-Christ est le Fils premier-né de Dieu, qu’Il mourut sur la croix de Golgotha, et que par Lui nous sommes réconciliés avec Dieu, et sommes ainsi devenus des fils et des filles de Dieu. Nous croyons que le Saint-Esprit est agissant dans l’Eglise, et qu’Il a fait Sa demeure dans le croyant, comme l’enseigne l’Ecriture. Celui qui nous accuse de soutenir la doctrine de “Jesus Only” est dans l’erreur. Jésus-Christ, le Fils de Dieu, ne S’est pas plus engendré Lui-même qu’Il ne S’est adressé à Lui-même en priant. Bien plus, il est déjà écrit au Psaume 2.7: “Tu es mon Fils! Je t’ai engendré aujourd’hui!”. Nous avons déjà parlé et écrit à ce sujet. Celui qui désire s’informer peut le faire. De tout coeur, nous croyons que Dieu S’est manifesté comme Père, Fils et Saint-Esprit, et qu’il ne s’agit néanmoins pas de plusieurs Dieux, mais de l’Unique Dieu véritable.

C’est uniquement aux ordonnances d’application données par la Bible sur la divinité que nous pouvons nous tenir, car nous ne voulons pas porter l’empreinte d’aucune de ces assertions théologiques qui sont étrangères à la Bible. Si quelqu’un nous accuse de ne pas baptiser de façon biblique, lors même que nous pratiquons le même mode de baptême que pratiquaient les apôtres, c’est à dire au Nom du Seigneur Jésus-Christ, nous devons alors déclarer que, ou bien les apôtres étaient dans l’erreur en baptisant ainsi, ou bien ceux qui ne baptisent pas de cette façon sont de faux apôtres. Or, celui qui prétend que Pierre et Paul auraient été soumis à un faux enseignement, et se seraient engagés dans une fausse pratique du baptême, devrait alors consentir à répondre à la question de savoir si lui-même ne porte pas seulement le masque d’un serviteur de Christ, et qu’en réalité, il n’a même pas reçu la vocation divine de prêcher l’Evangile de Jésus-Christ (Gal. 1.8).

Les apôtres comprirent très distinctement l’ordre de mission de Matthieu 28, et ils agirent en conséquence. Ils avaient compris que Dieu S’était révélé dans le Nom de Jésus-Christ comme Père, Fils et Saint-Esprit dans le Nouveau Testament. Celui qui abandonne sa volonté propre, et se présente devant Dieu avec un coeur humble, pourra voir cela aussitôt. L’ordre donné est celui-ci: au Nom “du Père, du Fils et du Saint-Esprit”, c’est pourquoi l’exécution se fit au Nom “du Seigneur Jésus-Christ”. Toute la puissance de Dieu est à notre disposition dans le Nom de “JESUS”, le Nom qui est au-dessus de tout nom.

Aujourd’hui encore, je crie à tous: “Il n’a été donné aucun autre nom sous les cieux par lequel nous soyons sauvés, par lequel nous soyons baptisés, par lequel nous priions pour les malades, par lequel les démons soient chassés, par lequel toutes choses nous soient données par Dieu, que par le Nom du ‘SEIGNEUR JESUS-CHRIST’” (Col. 3.17).

Sachant que Sa venue est si proche, les chrétiens — chacun pour soi-même — devraient s’enquérir de savoir s’ils veulent suivre une tradition Romaine, ou bien la doctrine biblique des apôtres, afin de parvenir à la connaissance de la Vérité. La fidélité d’un vrai croyant ne s’évalue pas à la force de son engagement envers une assemblée, mais bien à l’intensité de son union avec Jésus-Christ et Sa Parole. Chacun en particulier doit avoir l’assurance que sa foi et sa doctrine s’accordent avec Dieu et avec la Parole de Dieu. Jamais encore une assemblée existante, bien établie dans ses credo et ses doctrines, ne s’est laissé corriger par l’Esprit de Dieu et par la Parole de Dieu. Ce n’est qu’avec des croyants pris individuellement dans les assemblées constituées que Dieu pouvait aller de l’avant.

Naturellement, chaque assemblée prétend être elle-même dans la vérité, et à cause de cela, elle n’éprouve pas la nécessité de se prêter à un examen personnel approfondi. Quant à nous, nous ne nous occupons pas de défendre la confession de foi d’une assemblée chrétienne, mais de plaider pour la Parole de Dieu et pour la doctrine des apôtres et des prophètes. Il est dans la volonté de Dieu que, dans ces derniers temps, toutes choses soient ordonnées bibliquement, et qu’elles soient placées à nouveau dans leur état original. Il s’agit maintenant de la pleine restitution et du perfectionnement de l’Epouse de Jésus-Christ.

LA PAROLE PROPHETIQUE

A côté de l’aspect doctrinal et évangélique, il y a dans l’histoire du salut la partie prophétique. Le dernier livre de la Bible: “La Révélation de Jésus-Christ” (L’Apocalypse), nous transmet des notions qui ne sont pas communes et qui ne sont absolument pas touchées par beaucoup de chrétiens, parce que, dans ces choses, ils ne savent trop par quoi commencer. Cependant, depuis l’ouverture des Sceaux, le temps est venu pour le peuple de Dieu de recevoir la compréhension à l’égard des choses prophétiques.

Déjà au chapitre 1.1, le Seigneur atteste qu’Il a envoyé Son ange pour montrer tout cela à Son serviteur Jean. Au chapitre 22.16, le Seigneur certifie pour terminer “Moi, Jésus, j’ai envoyé mon ange pour attester ces choses dans les Eglises”. Quand, en ce temps, frère Branham atteste qu’un ange du Seigneur vint à lui, alors, les théologiens et les enfants de Dieu superficiels se moquent de cela. Le fait que nous soyons entrés maintenant dans la partie prophétique finale de l’histoire du salut, et que le Seigneur Se manifeste de la même manière, cela, Ils ne le prennent pas en considération.

La question qui se pose est celle-ci: «Où donc se trouve confirmé, en ce temps, le contenu de l’ensemble de la Révélation de Jésus-Christ dans les églises, comme l’a dit le Seigneur Jésus Lui-même?». Chaque parole a sa place, et chaque révélation doit être donnée dans l’église au moment voulu. Au chapitre 1, le Seigneur Jésus nous est dépeint marchant au milieu des sept chandeliers d’or. Il a sept étoiles dans Sa main droite. Les sept chandeliers d’or représentent l’Eglise du Nouveau Testament dans les sept âges, et les sept étoiles représentent les sept messagers qui sont désignés comme anges de l’Eglise (chapitre 2 et 3).

Nous vivons maintenant sans aucun doute à la fin de la période de grâce et ainsi à la fin de l’âge de l’Eglise de Laodicée. Quelques-uns se sont arrêtés, spirituellement parlant, et ils croient que nous sommes maintenant à l’époque de l’Eglise de Philadelphie; cela, parce qu’ils parlent de l’amour fraternel, sans l’avoir traduit en actes.

Parce que nous sommes maintenant arrivés à la fin du temps de la grâce, le Seigneur, par le ministère du frère Branham, de même que par le ministère de Jean, a fait connaître d’une façon surnaturelle les secrets divins de la Parole et de Son Conseil. Jean avait été conduit de façon particulière par Dieu, et il était destiné à un but spécial, c’est-à-dire à voir, à entendre et à écrire les choses prophétiques. Frère Branham, en tant qu’instrument choisi par Dieu pour ce temps, avait reçu de Dieu la grâce et la charge de regarder à l’intérieur de ces choses, et d’écouter et de répandre plus loin ce que l’Esprit avait à dire aux Eglises.

Le dernier livre de la Bible n’est pas l’affaire de tout le monde. Il n’en laisse pas tordre le sens par tout un chacun, pour que cela soit interprété selon son propre gré. Ici, nous foulons un terrain saint: nous devons enlever nos chaussures et respecter le procédé par lequel il a plu au Seigneur de nous parler. Que le ministère prophétique incombe à un prophète, nous devons tous l’admettre. Maintenant, la seule question qui se pose encore est celle de savoir quel est, dans cette dernière génération, celui qui a été authentifié par Dieu comme étant le prophète pour l’ensemble de l’Eglise? Si quelqu’un le sait, qu’il me l’écrive.

Des milliers de personnes dans cette génération ont vu de leurs propres yeux et entendu de leurs oreilles de quelle manière frère Branham a été confirmé dans son ministère prophétique et dans la mission divine qu’il avait reçue. Nous trouvons souvent, dans le dernier livre de la Bible, le mot “d’ange”. Premièrement, le Seigneur a envoyé Son ange pour témoigner toutes ces choses aux églises. Deuxièmement, le Seigneur Lui-même a sept étoiles dans Sa main droite, lesquelles sont les sept anges des sept Eglises. Troisièmement, un ange puissant annonce l’ouverture des sept Sceaux, et crie d’une voix forte: “Qui est digne d’ouvrir le livre et d’en rompre les sceaux?”. Quatrièmement, tous les anges dans le Ciel chantent et sont assemblés tout autour du trône. Cinquièmement, quatre anges sont montrés, lesquels retiennent les quatre vents de la terre. Sixièmement, sept anges, qui se tenaient devant Dieu, se préparaient à sonner des sept trompettes. Ensuite, un autre ange est montré qui se tient sur l’autel d’or des parfums.

Dans Apocalypse 14, il est tout d’abord question de trois anges. Il est dit du premier: “Et je vis un autre ange qui volait par le milieu du ciel, ayant un Evangile éternel, pour l’annoncer aux habitants de la terre, à toute nation, à toute tribu, à toute langue et à tout peuple”. Nous pourrions nous arrêter longtemps à cela. Une chose est claire: c’est qu’ici est montré dans le Ciel ce que Dieu fait parmi les peuples, dans les derniers temps. par Son Evangile éternel, parce que, jusqu’ici, aucun ange ne nous a ainsi annoncé du Ciel la Parole du Seigneur, mais Dieu envoyait toujours un homme comme étant Son messager pour nous.

Plus loin, nous lisons: “Et un autre, un second ange, suivit, en disant: Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande, qui a abreuvé toutes les nations du vin de la fureur de son impudicité!”. Personne, jusqu’à présent, n’a entendu de la bouche d’un ange une pareille proclamation; néanmoins, il est patent que cela fait partie de la proclamation du message de la fin des temps. Puis, il est dit: “Et un autre, un troisième ange, les suivit en disant d’une voix forte: Si quelqu’un adore la bête et son image, et reçoit une marque sur son front et sur sa main…”. Ici, nous avons entendu trois anges-messagers qui ont à proclamer un message dans ce temps. Il s’agit de l’Evangile éternellement valable de Jésus-Christ, non de ce que les hommes ont fait de cet Evangile au cours des siècles, mais bien de l’Evangile qui est une puissance de Dieu.

L’Eglise a besoin d’avoir les yeux ouverts pour connaître la signification de ce qui est dit de la grande Babylone, laquelle a trompé tous les peuples avec sa prostitution. Ensuite, il s’agit de reconnaître qui est la Bête, l’image faite à la Bête, et quelle est sa marque. Les hommes ont exprimé leurs idées à ce sujet, et c’est pourquoi cela ne va pas. Nous avons besoin à cet égard de la claire réponse de Dieu, et, dans Sa grâce, Il nous l’a donnée dans le temps de la fin. Nous pouvons lire ce qui concerne toutes ces choses dans les différentes prédications de frère Branham. Dieu a Ses anges et messagers dans le Ciel; Il a aussi Ses anges et messagers sur la terre.

En juin 1975, pendant un culte, le Seigneur nous a visités d’une façon particulièrement bénie. Dans une vision, il nous fut montré des événements prophétiques. Dans l’interprétation qui suivit, le Seigneur nous dit ceci: «Voici, ainsi parle le Seigneur! Mon peuple, en vérité, vous êtes ceux-là … qui avez écouté la parole de l’ange, mon Evangile éternellement valable qui était dès avant la fondation du monde. Et voici, vous êtes le peuple, vous êtes le troupeau qui verra la Pierre du Faîte être placée; vous parviendrez à la perfection, et vous verrez Mon oeuvre achevée. Vous verrez la fin de toutes choses, car vous êtes Mon Epouse élue…».

Tous ceux qui ont été connus de Dieu avant la fondation du monde, et qui ont été destinés à la sanctification, écouteront l’Evangile éternellement valable. Ils sont le peuple de Dieu, le troupeau de Son pâturage, car ils comprennent la Voix de Sa Parole, et La suivent.

Au début du temps de la grâce, la Pierre de l’Angle fut posée — Jésus-Christ (Esa. 28.16). Maintenant, à la fin du temps de la grâce, Jésus-Christ viendra S’insérer comme la Pierre du Faîte (Zach. 4.7) dans l’édifice divin. Seul, l’Esprit de Dieu peut nous révéler la partie prophétique des voies de Dieu pour le salut, ainsi que les relations de l’ensemble de la Parole. Sans que nous puissions en déterminer le temps, on peut dire que, dans cette génération, nous verrons l’achèvement de l’oeuvre de Dieu. Nous verrons arriver ce que Paul, le grand apôtre, avait prédit au sujet de la transmutation et de l’enlèvement.

Le Seigneur appelle les Siens à sortir de tous peuples, de toutes langues et de toutes nations. A tous ceux qui sont dispersés et qui ont souvent désiré dans leur coeur être présents ici à Krefeld pour expérimenter les bénédictions de Dieu dans les réunions, nous pouvons rappeler ceci: le Seigneur connaît les Siens et Il conduit merveilleusement Ses saints, où qu’ils puissent être. Il établit Son sanctuaire au milieu d’eux et Son trône dans leur coeur, car Il a conclu avec nous une alliance éternelle.

A plusieurs reprises, le Seigneur a montré l’arc de l’Alliance au-dessus de l’assemblée. Le 27.12.75, il fut dit dans une prophétie, en rapport avec une vision: «Vous avez entendu Ma voix, vous avez reçu Mes Paroles, la révélation ne vous est point cachée. Non, Je vous ai ouvert chaque Parole, et maintenant voyez, ce n’est pas seulement ici que j’ai établi Mon sanctuaire, et ce n’est pas seulement dans ces lieux que J’habite, et ce n’est pas seulement ici que Je suis avec la Colonne de feu, mais véritablement, ainsi parle le Seigneur: dans chaque coeur que Je Me suis préparé, J’ai établi Mon sanctuaire, et c’est Mon trône, et au-dessus est l’arc de l’Alliance…».

Aujourd’hui encore, le Seigneur habite auprès de ceux qui ont le coeur brisé et l’esprit humilié; par contre, les orgueilleux et les vaniteux s’en retournent à vide. C’est tout simplement puissant de pouvoir réaliser ici que le Seigneur a établi Son sanctuaire parmi nous, et que Son trône remplit notre coeur. Après que les sept lettres furent adressées aux Eglises (Apoc. chap. 2 et 3), le quatrième chapitre nous montre le Seigneur sur Son trône. Le trône était environné de l’arc de l’Alliance. Dieu a conclu une alliance avec nous en Jésus-Christ. A Golgotha, cette alliance a été confirmée et a pris force de loi. Toutes les promesses de Dieu sont Oui et Amen, par Jésus-Christ notre Seigneur.

Nous qui sommes ici, et tous ceux qui croient à la Parole de Dieu révélée en ce temps, peuvent être assurés que le Seigneur est avec nous. Si nous voulions relater tout ce que le Seigneur a fait ces derniers mois au milieu de nous, nous devrions écrire un livre à ce sujet. Nous expérimentons de différentes manières les bénédictions bibliques. Le Seigneur a confirmé qu’Il était le Vivant, donnant des visions et des révélations, au travers des prophéties, des parlers en langues et des interprétations qui furent apportées. C’est également au travers de chants en langues, qui furent chantés dans notre langage sous forme de louanges, que le Seigneur S’est glorifié au milieu de nous. Nous tous qui avons pu être là, nous sommes subjugués par tant de grâce et de miséricorde de notre Dieu. L’oeuvre que le Seigneur a commencée, Il l’amène Lui-même à son achèvement. Ce n’est pas à un homme, mais à Lui seul qu’appartiennent la louange, la gloire, et l’honneur, de la part de tous les croyants envers lesquels Il S’est montré si merveilleux.

Les critiqueurs, qui élèvent leur voix ici et là, peuvent-ils prouver que le Seigneur Se fait connaître dans leur milieu et parmi eux de la même manière? Il est facile de critiquer frère Branham, d’altérer ses paroles, de se défaire de son ministère en le minimisant. A cet effet, tous les moyens sont bons pour certains, même s’ils doivent répandre à ce sujet de graves mensonges. Ainsi en est-il dans le journal “La Voix des Tziganes” [N° 33, p. 13 en langue allemande — N.d.T.] en rapport avec Lawrie, et disant ceci: «Branham le gavait des heures durant de la doctrine de “Jesus Only”, et lui révéla qu’il aurait été élu de Dieu pour rassembler en Inde le peuple de Dieu, dont le nombre exact pour l’enlèvement en l’an 1973 se monterait à 700. En outre, il prophétisa que Tucson, USA, serait un lieu sûr dans la tribulation…».

Tout cela constitue de pitoyables mensonges. Frère Branham a souvent dit à ce sujet que la doctrine des “Jesus Only” est fausse. Il n’a jamais prétendu que l’enlèvement aurait lieu en l’an 1973, ni que 700 seraient enlevés. Il n’a pas déterminé le nombre de ceux qui seraient enlevés. Il n’a jamais dit que Tucson serait un lieu sûr dans la tribulation. La part de tous les menteurs est dans l’étang de feu (Apoc. 21.8). Dieu ne fait aucune exception, il n’y a en Lui aucune acception de personnes. Celui qui pèche de cette manière avec préméditation est véritablement à plaindre.

Le même auteur écrit: «Durant trois ans et demi, de la fin de 1965 jusqu’au milieu de 1969, Branham a répandu ses révélations, qui sont en contradiction avec l’enseignement biblique». Comment Branham, qui a été rappelé le 24.12.1965, aurait-il pu répandre ses révélations de la fin de 1965 jusqu’au milieu de 1969? Je renonce à poursuivre la reproduction de ce texte. Dieu ne m’a pas établi comme juge. Cependant, j’aimerais prier instamment l’éditeur, et cela pour le salut de son âme, de se laisser délivrer de l’esprit de mensonge qui l’anime, et de rétablir les fausses assertions en les corrigeant — il le doit à ses lecteurs. Les prédications de frère Branham sont toutes conservées sur bandes magnétiques. Celui qui soutient de fausses allégations est tombé dans le même esprit de mensonge que Lawrie, lequel a été égaré par Satan. Personne encore n’a réussi à faire avancer sa propre affaire en sapant et injuriant d’une manière aussi scandaleuse le ministère et le nom d’un homme de Dieu. Cette parole est encore valable aujourd’hui: “Ne touchez pas à mes oints, et ne faites pas de mal à mes prophètes” (Ps. 105.15).

REVOLTE CONTRE DIEU

Nous ne pouvons pas tenir Dieu pour responsable de ce que, dans le Ciel, Lucifer ait fomenté une révolte, qu’il se soit opposé à Dieu et à Sa Parole, et ait été alors précipité de sa position. L’orgueil précède la chute. Nous ne pouvons faire aucun reproche à Moïse de ce qu’Aaron fit un veau d’or et dit: “Voici notre Dieu qui nous a fait sortir d’Egypte”. Nous ne pouvons faire aucun reproche au Seigneur Jésus de ce que Judas l’ait trahi, ni de ce que Satan soit entré en lui. Nous ne pouvons pas mettre à la charge de Paul que des faux-frères aient introduit de fausses doctrines en ce temps-là. Selon 1 Timothée 1.20, il a même livré à Satan deux d’entre eux, du nom d’Hyménée et d’Alexandre. Il est à la fois méchant et inexcusable de mettre sur le compte du serviteur de Dieu William Branham la terrible erreur de l’Indien Lawrie. Quelqu’un peut-il tenir pour responsables Dieu Lui-même, le Seigneur Jésus, Moïse et Paul, de ce que certains hommes ont manqué? Paul dit: “Qu’ai-je en effet à juger ceux du dehors?” (1 Cor. 5.12,13). Que chacun s’éprouve lui-même, ainsi que l’église dans laquelle il se trouve, à la lumière de la Parole de Dieu.

Chacun en particulier devrait se demander s’il a une part à ce que Dieu fait, et à l’accomplissement de la promesse divine pour ce temps-ci. Tous ceux qui pensent retenir le peuple de Dieu, concernant ce que le Seigneur a dit et a fait, viennent trop tard. Il y a longtemps que leurs manoeuvres de dissuasion et leur tactique ont été percées à jour. Nous ne suivons pas un homme, mais le Seigneur seul, dont la Parole est une Lampe à nos pieds, et une Lumière sur notre sentier. Frère Branham disait: «Quand un homme abandonne la Parole de Dieu, alors abandonnez cet homme, car Dieu l’a déjà abandonné». Quand cette mesure sera appliquée à tous les prédicateurs et à toutes les communautés, alors il n’y en aura que très peu de reste qui ne soient pas abandonnés de Dieu.

Nous sommes reconnaissants au Seigneur de ce qu’Il nous a libérés de tout orgueil spirituel, et de ce qu’Il nous a fait connaître en toute humilité Sa Parole et Sa Volonté. Nous sommes tellement heureux d’expérimenter toujours à nouveau Sa présence dans les réunions, comme il en fut lors du christianisme des premiers temps, et nous nous réjouissons avec les milliers de personnes qui ont trouvé grâce devant le Seigneur dans ce temps-ci.

L’oeuvre extraordinaire opérée par le Saint-Esprit au milieu de nous a déterminé quelques-uns à élire domicile à Krefeld. Cependant, tous ceux qui ne peuvent se trouver ici doivent savoir que le Seigneur est avec eux; Il les amène également à la perfection, car Il tient Sa Parole et Son Alliance. Que la bénédiction du Dieu Tout-Puissant repose sur vous tous.

Agissant de la part de Dieu.
Br. Frank

 

Editorial

“Celui qui sème pour sa chair
Moissonnera de la chair la corruption;
Mais celui qui sème pour l’Esprit
Moissonnera de l’Esprit la vie éternelle”

(Galates 6.8).

Chers frères et soeurs en Jésus-Christ,
Que la grâce et la paix vous soient multipliées de la part de notre Seigneur et Sauveur! Amen!
Nous bénissons le Seigneur notre Dieu de ce qu’Il S’est révélé dans ces derniers temps comme Celui qui ne change pas, et dont la Parole exprime exactement ce qui est dans Son coeur. Il accomplit la Parole qu’Il a prononcée, et cela au temps déterminé par Lui-même à l’avance. Que Son Nom en soit béni!

Lorsque les temps furent accomplis, Il vint Lui-même en Jésus-Christ pour être le Parfait serviteur et prophète de Dieu, révélant, sous l’onction de l’Esprit, la Parole dans Sa simplicité et Sa pureté originelles. Il donnait Lui-même force et vie à cette Parole révélée, et toutes les Paroles des prophètes concernant Sa première venue se sont accomplies en ce temps-là. Que notre Dieu soit loué pour Sa fidélité!

Après avoir donné Sa Sainte Vie en sacrifice pour le rachat de tous ceux qui allaient croire à l’Evangile de Sa grâce, Il manifesta Sa Vie de résurrection au travers des membres de Son Corps, et poursuivit par ce moyen Son oeuvre de salut. Il a démontré de cette façon que le chemin nouveau tracé par Son propre Sang introduit le croyant au travers du voile déchiré, jusque dans le lieu Saint où le Dieu Tout-Puissant le rencontre dans la Colonne de feu.

Dans ces derniers jours de la dispensation de la grâce, nous avons vu à nouveau le Seigneur accomplir les paroles des prophètes qui annonçaient les choses préparant Sa seconde venue. Le Seigneur de gloire S’est révélé à nouveau comme Le même, et cela au travers d’un simple homme revêtu d’un puissant ministère de prophète. Au travers du Message apporté par ce serviteur de Dieu authentique, le Seigneur a révélé à nouveau la Parole de Dieu dans Sa simplicité et Sa profondeur. Nous en remercions de tout notre coeur notre Père céleste.

Après que Dieu ait repris à Lui cet instrument qu’Il avait choisi et préparé pour ramener les croyants à la foi de la Bible, Il poursuit Son oeuvre de restauration par le moyen du Message envoyé à cette dernière génération, et cela sur toute la surface de la terre. C’est ce qui réjouit nos coeurs, car nous pouvons constater l’avancement de cette oeuvre de Dieu dans le monde entier. D’une part, la séduction de l’oecuménisme gagne de plus en plus les dénominations qui ne s’y étaient pas encore ralliées ouvertement, mais, d’autre part, nous voyons sortir de la confusion des croyants qui avaient été trompés et égarés momentanément par des hommes inspirés eux-mêmes par l’adversaire. Notre Père céleste reconduit les enfants prodigues à la maison.

La place me manque pour parler davantage de l’oeuvre merveilleuse que notre Seigneur Jésus accomplit dans Son Corps. Mais nous qui avons obtenu grâce auprès de notre Père céleste pour revenir à la Vérité de la Parole de Dieu, nous réalisons en nous-mêmes l’amour divin versé dans nos coeurs à l’égard de tous ceux qui aiment véritablement la Parole, Laquelle est la Voix de l’Epoux Divin. C’est pourquoi je transmets à tous les lecteurs de cette lettre circulaire les salutations affectueuses de tous les frères et soeurs en Christ avec lesquels nous sommes en communion de par le vaste monde. Bientôt, nous ferons la connaissance les uns des autres dans le Royaume de notre Père céleste; mais en attendant, nous prions les uns pour les autres, en sachant que l’Esprit nous aide dans notre faiblesse, intercédant par des soupirs inexprimables en faveur des saints (Rom. 8.26,27).

Nous avons eu à Krefeld des rencontres de serviteurs de Dieu venus du monde entier, et le Seigneur a été présent au milieu de nous pour manifester ce qui était dans les coeurs et les pensées. La position du plus grand nombre envers la Parole s’affermit de plus en plus, et le Seigneur a confirmé ceux qu’Il approuvait et qui avaient été réellement appelés par Lui à diffuser le Message du temps de la fin.

Nous remercions le Seigneur notre Dieu pour tout ce qu’Il a fait lors de ces rencontres. Au Nom de notre Seigneur Jésus en revient toute la louange et la gloire! Amen!

Votre frère en Jésus-Christ.
A. Barilier

 

 

Retour haut de page
Retour lettres circulaires
Retour page d’accueil
Commander
Nous contacter