LA REVELATION DES SEPT SCEAUX

LE SIXIEME SCEAU

(The Sixth Seal)


23 mars 1963, soir
Branham Tabernacle
Jeffersonville — Indiana, U.S.A.

 



  1. Inclinons nos têtes un moment. Seigneur, nous sommes de nouveau réunis pour ce culte. Et nous pensons aux temps anciens où tous venaient à Silo pour recevoir les bénédictions du Seigneur.

  2. Et ce soir nous nous sommes rassemblés ici pour écouter Ta Parole. Comme nous l’avons étudié dans certaines portions de cette Ecriture, l’Agneau était le seul qui pouvait ouvrir les Sceaux ou les délier. Et nous Te prions ce soir, en considérant ce glorieux Sixième Sceau, nous Te prions, Père céleste, que l’Agneau l’ouvre pour nous ce soir, parce que nous sommes ici pour le comprendre. Et quand aucun homme sur la terre ou dans le Ciel ne fut trouvé suffisant, seul l’Agneau fut trouvé suffisant. Ainsi donc puisse Celui qui est pleinement suffisant venir briser ce Sceau pour nous ce soir, afin que nous puissions jeter un regard au-delà du Rideau du Temps. Père, nous croyons que cela nous aidera, dans ces jours de grandes ténèbres et de péché dans lesquels nous vivons, cela nous aidera et nous donnera du courage. Nous avons confiance maintenant que nous trouvons grâce à Tes yeux. Nous nous en remettons à la Parole, à Toi, au Nom de Jésus-Christ. Amen.

  3. Bonsoir, chers amis! C’est un privilège d’être de nouveau ici ce soir, d’être au service du Seigneur. Je suis un peu en retard. J’ai dû aller voir un cas urgent, un mourant, un membre de cette église. Sa mère est venue ici. Ils dirent que l’homme était en train de mourir; alors j’y allai. Ce n’était plus que l’ombre d’un homme, un homme ayant à peu près mon âge. Et après quelques instants, je le vis se lever sur ses pieds, donnant gloire au Seigneur.

  4. Ainsi, si nous acceptons de confesser nos péchés, de faire ce qui est juste, de demander grâce et d’invoquer Dieu, Il sera d’accord et n’attend que cela pour nous l’accorder.

  5. Je sais qu’il fait chaud, ici ce soir. Non, je crois que le chauffage est complètement éteint. J’en faisais la remarque hier soir, me disant qu’il y avait déjà sept jours que je n’avais vu la lumière du jour dans ma chambre (je m’étais éclairé pendant tout ce temps à la lumière électrique, vous voyez), pendant que j’étudiais et que je priais Dieu pour qu’Il m’ouvre ces Sceaux.

  6. Il y en a aussi beaucoup qui ont écrit hier soir pour apporter leurs questions; il ne s’agissait d’ailleurs pas tellement de questions, mais plutôt d’un service de guérison pour lequel ils voudraient que je reste un jour de plus, lundi. Je pourrais le faire si c’est le désir des gens que je le fasse. Pensez-y et faites-le moi savoir, mais si vous désirez simplement rester et prier pour les malades… j’avais prévu de consacrer tout ce temps à ces Sceaux et c’est pour cela que je me suis tenu à l’écart. Pensez-y donc, priez pour cela et ensuite, faites-le moi savoir.

  7. Et alors si le Seigneur le permet, je pourrai… Mon prochain service est à Albuquerque au Nouveau Mexique, dans quelques jours, et il faut encore que je rentre à la maison pour m’occuper d’une autre convention qui aura lieu en Arizona. Ainsi donc, si c’est la volonté du Seigneur, priez pour cela, je ferai la même chose et nous en saurons plus un peu plus tard.

  8. Et maintenant je détecte… Vous voyez, vous vous mettez à parler de maladie et la voilà qui vient. Cette dame assise là-bas, si quelque chose ne la secourt pas, elle ne pourra bientôt plus rester ici. Alors nous prions simplement Dieu. C’est pour cela que vous êtes ici. Vous savez, le Saint-Esprit connaît toutes choses; mais j’ai essayé de consacrer ce temps pour ces Sceaux parce que nous nous sommes réunis pour cela.

  9. Combien y a-t-il de malades qui sont venus de toute façon afin que l’on prie pour eux? Veuillez lever la main. Il y en a partout. Oh, mes frères! Eh bien, combien d’entre vous pensent que cela serait juste et selon la volonté du Seigneur d’avoir un service de guérison lundi soir, où nous pourrions prier pour les malades? Seriez-vous d’accord? Viendriez-vous? Eh bien si le Seigneur le permet, c’est ce que nous ferons. Nous aurons un service de prière pour les malades lundi soir, et nous prierons pour eux.

  10. Maintenant j’espère que je ne suis pas en train de bouleverser le programme de ce groupe avec lequel je vais aller en Arizona, frère Norman. Est-il par là? Est-ce que cela dérange votre programme, frère Norman? Frère Fred et tous les autres, est-ce que cela va ainsi? Bien! Alors si le Seigneur le permet, nous prierons lundi soir pour les malades. Je ne peux réserver qu’une seule soirée pour prier pour les malades. A ce moment-là nous aurons terminé avec les Sceaux. Le Seigneur ouvre simplement ces Sceaux et ensuite, lundi, nous prierons pour les malades.

  11. Oh! vraiment, j’ai été énormément réjoui de servir le Seigneur en cela. Avez-vous apprécié ces Sceaux? Maintenant nous allons parler du sixième Sceau et cela va nous amener du 12ème au 17ème verset du chapitre 6. C’est un des Sceaux les plus longs parce qu’il s’y passe beaucoup de choses.

  12. Et maintenant revoyons un peu ce que nous avons vu hier soir pour avoir chaque fois un arrière-plan. Et je voudrais encore dire quelque chose. J’ai trouvé dans la boîte quatre ou cinq notes très importantes pour moi. Et j’aimerais d’abord présenter des excuses à mes frères prédicateurs et à tous ceux qui sont ici présents (tout ceci est-il enregistré?).

  13. Hier soir, alors que je parlais d’Elie, de ce moment où il pensait qu’il serait le seul à être pris dans l’enlèvement ou le seul à être sauvé, j’ai dit sept cents, au lieu de sept mille. N’est-ce pas vrai? Eh bien, j’en suis navré, chers amis! Je le savais pourtant. J’ai bafouillé parce que je savais bien qu’il s’agissait de sept mille. Ce fut simplement une erreur de langage. Je vous remercie.

  14. Je suis heureux que vous soyez attentifs à ce que je dis: c’est donc sept mille. J’ai reçu deux ou trois notes à ce sujet, disant: «Frère Branham, je crois que vous vous êtes trompé. N’étaient-ils pas sept mille et non sept cents?».

  15. Je pensai: «Je n’ai sûrement pas dit sept cents!». Tout de suite je reçois des notes: «Frère Branham, je crois que vous avez dit sept cents». Quelqu’un d’autre dit: «Frère Branham, avez-vous eu une vision spirituelle montrant que ce serait un type, et que vous illustriez ce type avec les sept…?». Cela énerve les gens quand ils pensent à ces choses, et c’est compréhensible. Moi aussi, cela m’énerve.

  16. Quelque chose est arrivé lorsque ce Sceau fut révélé et je dus absolument sortir dans la cour, où j’ai marché un moment. C’est vrai. Tout cela m’avait tellement coupé le souffle! Vous voyez? Quelle tension, oh mes frères! D’autre part il y a encore ceci, c’est que vous vous reposez sur ce que je dis, et Dieu me rendra responsable de ce que je vous dis. C’est pour cette raison que je dois être absolument sûr, aussi sûr que possible de toutes ces choses, parce que c’est un temps extraordinaire que celui dans lequel nous vivons!

  17. Je pense au service de guérison de lundi soir. Cela ne dérangera-t-il pas vos plans, frère NeviIle? Notre précieux frère Neville. Je vous le dis, il n’y en a qu’un comme lui: je pense qu’on a cassé le moule! Ce frère a toujours été un de mes meilleurs amis, c’est moi qui vous le dis!

  18. Maintenant le tabernacle est construit, avec les salles d’école du dimanche et tout le reste, et tout est prêt et en ordre ici. Et pour ceux qui sont ici à Jeffersonville et qui veulent venir à l’église, vous avez maintenant un endroit sympathique, une salle pour l’école du dimanche, et des hommes compétents pour vous enseigner. Pour la classe des adultes, il y a ici frère Neville qui est un vrai pasteur. Je ne le dis pas pour lui jeter des fleurs, mais je préfère lui donner une petite rose maintenant qu’une couronne entière après son départ! Frère Neville, je le connais depuis mon enfance et il n’a pas changé. C’est toujours le même Orman Neville, celui qu’il a toujours été.

  19. Je me rappelle avoir visité… Il eut même la bonté de me prêter sa chaire lorsqu’il était un prédicateur méthodiste ici dans cette ville. Et nous avions une belle assemblée là-bas à Clarksville. Je crois que c’était à Howard Park, l’Eglise méthodiste de Harrison Avenue. C’est là qu’il a dû vous trouver, soeur Neville. Là-bas, parce qu’elle aussi était méthodiste.

  20. Lorsque je revins ici je dis à l’assemblée: «Cet homme est l’un des meilleurs que je connaisse et un de ces jours je m’en vais le baptiser au Nom du Seigneur Jésus». C’est ce qui arriva. Il est ici et maintenant c’est mon meilleur ami qui se tient toujours à mon côté; c’est un homme si honorable et respectable! Il s’est toujours tenu aussi près de moi que cela lui a été possible. Quoi que je dise il me suit et s’y tient ferme. Même lorsqu’il vint pour la première fois et qu’il ne comprenait pas encore le message, il le croyait et s’y tenait. C’est de l’honneur, c’est du respect. A un tel frère je ne pourrai jamais en dire assez en sa faveur, et maintenant le Seigneur le bénit.

  21. Bien! Maintenant voyons un peu ce cinquième Sceau d’hier soir. Nous ne retournerons pas jusqu’au début ce soir, mais seulement jusqu’au point nécessaire à la compréhension du cinquième Sceau.

  22. Nous avons vu l’antichrist qui chevauchait se constituer en trois puissances qui se groupèrent en une quatrième pour monter le cheval de couleur livide, la Mort, et entrer dans l’abîme sans fond de la perdition d’où il était sorti. Et ensuite nous avons trouvé que les Ecritures disent que lorsque l’ennemi vient comme une inondation, l’Esprit de Dieu élève un étendard contre lui. Nous avons vu tout cela parfaitement confirmé dans la Parole hier soir.

  23. Car il y avait quatre êtres vivants qui répondaient aux quatre fois où ce cavalier chevaucha. Il chevauchait chaque fois un cheval différent: un cheval blanc, puis un cheval rouge, un cheval noir et enfin un cheval de couleur livide. Et nous avons découvert ces couleurs, ce qu’elles étaient et ce qu’elles firent. Nous avons ensuite ramené tout cela aux âges de l’Eglise et vu exactement ce que cela faisait. Parfaitement.

  24. Ainsi, vous voyez, lorsque les différents passages de la Parole de Dieu se rejoignent ensemble, cela signifie que c’est correct. Vous voyez, je crois que tout ce qui est en accord avec la Parole de Dieu est toujours: «Amen!».

  25. Si une personne dit qu’elle a une vision, et qu’elle dit que cela est… Oh! elle sait que c’est le Seigneur qui l’a donnée parce qu’elle est venue avec une grande puissance. Eh bien la vision peut être très bien, mais si elle n’est pas avec la Parole et qu’elle est contraire à la Parole, alors elle n’est pas juste.

  26. Il se pourrait que quelques frères et soeurs mormons soient présents, ou bien reçoivent ces bandes, et je ne voudrais pas dire que… si vous faisiez la connaissance des Mormons, vous verriez que ce sont des gens très bien et leur prophète, Joseph Smith (tué ici en Illinois par les Méthodistes lors d’un déplacement) était un homme très bien. Et en ce qui concerne sa vision, je ne doute pas le moins du monde qu’il ait eu cette vision. Je crois qu’il était sincère, mais sa vision était contraire à l’Ecriture. Il fallut par conséquent qu’il composât une Bible des Mormons pour arriver à son but. Pour moi, c’est cette Bible ici qui est la Parole. Je vous le dis, c’est Ceci, la Parole. Voilà.

  27. Une fois, un pasteur arriva ici venant d’un pays étranger; il voyageait en voiture avec une dame. Ils venaient à une réunion. Je découvris qu’ils avaient roulé pendant deux ou trois jours ensemble pour venir à cette réunion. Ils n’étaient que les deux et la femme avait été mariée trois ou quatre fois. Ce pasteur entra dans le vestibule de l’hôtel où je logeais et vint à ma rencontre. Je me levai, lui serrai la main et me mis à lui parler.

  28. Je lui demandai: «Quand vous aurez un instant, pourrais-je vous parler un moment dans ma chambre?».

  29. Il me répondit: «Certainement, frère Branham». Je le conduisis à ma chambre et lui dis: «Monsieur le pasteur, vous êtes étranger dans le pays, mais cette dame, on ne la connaît que trop bien ici». Je dis encore: «Vous avez fait le trajet depuis tel endroit jusqu’ici?».

Il dit: «Oui, monsieur».

  1. Je lui dis alors: «Ne craignez-vous pas que cela vous fera… Je ne doute pas de vous, mais ne pensez-vous pas que cela pourrait jeter le discrédit sur votre bonne réputation en tant que pasteur? Ne pensez-vous pas que nous devrions montrer un exemple un petit peu meilleur que cela?».

  2. Il me répondit: «Oh! cette dame est une sainte!». Je lui dis: «Je n’en doute pas, mais frère, il faut tenir compte du fait que tous ceux qui la regardent ne sont pas des saints. Ils observent ce que vous faites; je crois que vous devriez faire attention. Je vous parle en frère. Cette dame a été mariée quatre ou cinq fois».

  3. Il me dit: «Oui, je le sais». Je dis: «Mais vous n’enseignez pas cela chez vous dans votre église, n’est-ce pas, frère?».

  4. Il me dit: «Non, mais vous savez, j’ai eu une vision à ce sujet, frère Branham».

  5. Je dis: «Eh bien, c’est très bien».

  6. Il me dit: «Si cela ne vous fait rien, je crois que je pourrais rétablir une petite chose dans votre enseignement à ce sujet».

  7. Je répondis: «D’accord! J’aimerais bien le savoir».

  8. Il commença: «Eh bien, vous savez, cette vision m’est venue dans mon sommeil».

  9. Je dis: «Ah, ah!» (je vis alors qu’il s’agissait d’un songe).

  10. Il dit: «Ma femme vivait avec un autre homme et me trompait. Ensuite elle vint vers moi et me dit: ‹Oh, chéri, pardonne-moi! Pardonne-moi! Je suis désolée d’avoir fait cela. Dès ce jour je te serai fidèle›. Bien sûr, je l’aimais tellement que je lui pardonnai simplement. Et alors, vous savez, j’ai eu l’interprétation de la vision. Il s’agissait de cette femme-là. Bien sûr qu’elle a été mariée toutes ces fois. Mais c’est très bien pour elle de se marier parce que le Seigneur l’aime tellement qu’elle peut se marier aussi souvent qu’elle le désire».

  11. Je lui dis: «Vous avez eu une bien belle vision, mais ici elle est bien loin des chemins battus. Ce que vous faites est faux; vous voyez, vous ne devriez pas faire cela».

  12. Vous voyez. Mais dans les Ecritures chaque passage s’emboîte dans l’autre, formant une continuité constante où ils se rassemblent. Là où un passage s’arrête, un autre reprend et continue jusqu’à ce qu’il s’emboîte dans le premier pour présenter le tableau tout entier. C’est comme un puzzle. Vous trouvez la pièce qui s’adapte. Rien d’autre ne peut s’y adapter; finalement l’image apparaît. Il n’y en a qu’Un qui puisse accomplir cela: c’est l’Agneau, et c’est pourquoi nous regardons à Lui.

  13. Ensuite nous avons découvert que ce cavalier était un seul cavalier qui chevauchait ces chevaux, et nous l’avons poursuivi d’un bout à l’autre et avons vu qu’il avait fait exactement la même chose que dans les âges de l’Eglise. Ensuite quand il sortit sur une certaine bête pour faire certaines choses, nous découvrons qu’il y eut quelqu’un d’envoyé pour combattre ce qu’il faisait.

  14. Dans le premier âge, c’est le lion qui fut envoyé. C’était la Parole, bien sûr, Christ. Le suivant fut le veau, pendant l’âge des ténèbres, alors que l’église s’était organisée et avait accepté des dogmes au lieu de la Parole. Et vous vous rappelez que tout se basait sur deux choses: l’une était l’antichrist, l’autre le Christ.

  15. C’est encore la même chose aujourd’hui. Il n’y a pas de chrétien moitié-moitié. On ne peut être en même temps ivre et sobre, il ne peut y avoir d’oiseau qui soit à la fois entièrement blanc et entièrement noir, et personne ne peut être à la fois un saint et un pécheur. Non! Ou bien vous êtes un pécheur, ou bien vous êtes un saint. Il n’y a pas d’intermédiaire. Ou bien vous êtes né de nouveau, ou bien vous n’êtes pas né de nouveau. Ou bien vous êtes rempli du Saint-Esprit, ou bien vous n’êtes pas rempli du Saint-Esprit! Si nombreuses que soient les sensations que vous ayez reçues, si vous n’êtes pas rempli du Saint-Esprit, alors vous n’êtes pas rempli du Saint-Esprit! Mais si vous avez été rempli du Saint-Esprit, votre vie le montrera. Cela se verra; personne n’aura besoin de le dire à qui que ce soit; on le verra, parce que c’est un sceau.

  16. Chaque fois, nous avons vu chevaucher ces bêtes. L’une fut envoyée ayant pour ministère d’unir les puissances politiques avec les puissances religieuses. Mais nous avons découvert que Dieu a envoyé Ses puissances à Lui pour combattre cela. Nous sommes retournés en arrière et avons vu ce qu’étaient les âges de l’Eglise et c’était exactement ainsi.

  17. Ensuite nous découvrons que vient un autre âge où l’ennemi envoie l’antichrist sous le nom de religion, sous le nom de christ, sous le nom d’église. Certainement! Il alla sous le nom d’église. Il disait: «C’est cela la vraie Eglise». L’antichrist n’est pas la Russie. L’antichrist, ce n’est pas cela. L’antichrist est si près de la vraie chrétienté que la Bible dit qu’il séduirait tout ce qui n’était pas prédestiné.

  18. La Bible dit que, dans les derniers jours, tout ce qui n’était pas prédestiné, c’est-à-dire pas les élus… Il s’agit des élus. Chacun de vous, notez ce mot dans la marge pour voir ce qu’il signifie! Il s’agit des élus, des prédestinés. Il duperait tous ceux dont les noms n’étaient pas inscrits dans le Livre de Vie de l’Agneau dès la fondation du monde.

  19. Lorsque l’Agneau fut immolé, les noms furent placés dans le Livre. Ce soir Il se tient dans la Gloire dans le Lieu Saint en tant qu’Intercesseur, intercédant pour chacune de ces âmes dont le nom se trouve dans ce Livre. Et personne d’autre que Lui ne connaît ce nom. Il est Celui qui tient le Livre dans Sa main. Et Il sait quand le dernier entre. Alors les jours de Son intercession sont terminés. Puis Il s’avance pour prendre possession de ceux pour lesquels Il a intercédé. C’est alors qu’Il accomplit Son oeuvre de Parent Rédempteur et s’avance pour recevoir les Siens.

  20. Oh, frères! cela devrait pousser chaque chrétien à s’examiner lui-même, à élever les mains vers Dieu et à dire: «Purifie-moi, ô Seigneur! Sonde ma vie et fais-moi voir ce qu’il y a de mauvais en moi et que je m’en débarrasse au plus vite». Car si le juste se sauve avec peine, où paraîtront le pécheur et l’impie? C’est le moment où jamais de s’examiner!

  21. Et si vous désirez voir où tout ceci se place et que vous vouliez le vérifier dans la Parole… (Je vous prierai de ne pas me poser de questions là-dessus, je veux dire de questions écrites, parce que cela me ferait sortir du sujet. Je pense d’ailleurs que beaucoup de ces questions ont déjà été apportées). Nous sommes au temps de l’enquête pour le jugement. C’est vrai. Nous verrons cela en étudiant les trompettes ou les coupes, si le Seigneur le permet. Et nous découvrirons ce qui concerne cette enquête qui a lieu juste avant le début des malheurs, et nous verrons que tout cela est vrai. Nous verrons les trois anges qui frappèrent la terre en criant: “Malheur, malheur, malheur aux habitants de la terre” (Apoc. 8.13).

  22. Nous vivons une époque terrible. Vous voyez, les choses dans lesquelles nous sommes maintenant, que nous sommes en train d’étudier en ce moment même, tout cela se passe après le départ de l’Eglise. Ces choses sont la période de la tribulation. Et je pense qu’il devrait être véritablement établi dans le coeur de chaque croyant que cette Eglise ne passera jamais par la période de tribulation. Vous ne pouvez placer nulle part l’Eglise dans la tribulation! Vous pouvez y placer l’église, mais pas l’Epouse. L’Epouse est partie parce que, vous voyez, elle n’a aucun péché, il n’y a rien contre Elle. La grâce de Dieu l’a entièrement couverte, le Décolorant a ôté chaque péché et l’a rejeté si loin qu’il n’en reste même pas le souvenir. Il ne reste que la pureté. Elle est parfaite dans la présence de Dieu. Oh! cela devrait jeter l’Epouse à genoux et la faire crier à Dieu!

  23. Je pense à une petite histoire que j’aimerais vous raconter, si je ne prends pas trop de votre temps dans ces préliminaires. Je fais cela dans un but précis: j’attends de sentir la présence de l’Esprit pour commencer, car il s’agit de quelque chose de sacré. En effet, qui connaît ces choses? Personne, si ce n’est Dieu. Et elles ne doivent pas être révélées. Je vous prouverai par la Bible qu’elles ne sont pas révélées avant ce jour. C’est l’exacte vérité. On a supposé, mais maintenant nous devons recevoir l’exacte vérité, la vérité confirmée.

  24. C’est l’histoire d’une petite jeune fille de l’Ouest qui est tombée amoureuse d’un homme qui était tombé amoureux d’elle. Il était marchand de bétail, travaillant pour la Compagnie Armour. Un jour, le fils du patron de Chicago était venu là-bas et, bien sûr, cela avait été l’occasion d’une fête folklorique de l’Ouest. Toutes les filles s’étaient parées de leurs plus beaux atours: elles étaient toutes décidées à le conquérir parce que c’était le fils du patron! Aussi se vêtirent-elles toutes de leurs vêtements typiques de l’Ouest. C’est ce qui se fait dans l’Ouest.

  25. Vers la fin d’une de ces fêtes folkloriques, le frère Maguire (je crois qu’il est ici ce soir) s’est fait attraper en ville sans déguisement folklorique. Il fut jeté en prison et dut comparaître au tribunal de Kangaroo où il fut condamné à une amende et dut aller s’acheter un équipement complet de l’Ouest. Je les ai vus se promener dans la rue avec des pistolets longs comme ça à la ceinture. Ils aiment revenir au temps d’autrefois et recréer les moeurs d’alors.

  26. Et vous, dans le Kentucky, vous essayez de revivre le passé de l’Est, de retrouver les jours de Renfro Valley et autres. Vous aimez revenir au bon vieux temps! Il y a une raison à cela. Mais quand il s’agit de revenir à l’Evangile originel, vous ne le voulez pas; vous voulez quelque chose de moderne.

  27. Pourquoi l’homme fait-il le mal? Qu’est-ce qui le fait boire ou se conduire mal? Qu’est-ce qui entraîne une femme à se conduire mal? C’est parce qu’elle essaie de… Il y a en elle une soif, il y a en lui une soif. Et ils essaient d’étancher cette sainte soif avec les choses du monde, alors que Dieu devrait être Celui qui étanche. Il vous a fait de cette manière afin que vous ayez soif. C’est pourquoi vous avez soif de quelque chose. Dieu vous a fait ainsi afin que vous dirigiez cette sainte soif vers Lui. Mais quand vous essayez d’étancher cette soif… Comment ose-t-on faire cela? Vous n’avez aucun droit de le faire, d’essayer d’étancher cette soif que vous avez pour quelque chose… Vous la dirigez vers le monde pour essayer de la satisfaire avec le monde. Vous ne le pouvez pas. Il n’y a qu’une seule chose qui puisse répondre à ce besoin, c’est Dieu. Il vous a fait ainsi.

  28. Or ces filles se mirent à prendre les manières de l’Ouest en l’honneur de ce garçon. Chacune d’elles était sûre d’attraper ce garçon.

  29. Dans le ranch il y avait une de leurs petites cousines, une orpheline. Elle faisait tout le travail pour les autres qui avaient arrangé leurs ongles, vous savez, et qui ne pouvaient pas faire la vaisselle et tout le reste avec leurs mains ainsi préparées. C’est donc cette orpheline qui devait faire tout le travail pénible.

  30. Et finalement lorsque le garçon arriva, elles sortirent toutes en chariot à sa rencontre, dans le style de l’Ouest, tirant du pistolet et faisant des coquetteries et jouant la comédie.

  31. Ce soir-là il y eut un grand bal avec des danses à l’ancienne mode où tous les fermiers vinrent pour exécuter leurs vieilles danses. La fête dura deux ou trois jours.

  32. Un soir, alors que ce jeune homme sortait de la salle de danse pour se reposer et être débarrassé de ces filles pendant un moment, et qu’il regardait dans la direction de la ferme, il aperçut une petite jeune fille vêtue de haillons qui portait un baquet à vaisselle plein d’eau; elle venait de faire la vaisselle. Il pensa: «Je ne l’ai jamais vue auparavant. Je me demande d’où elle vient?». Il s’arrangea pour contourner les dortoirs et venir à sa rencontre par l’arrière de l’enclos à chevaux.

  33. Elle était pieds nus. Elle s’arrêta. Elle garda la tête baissée. Elle savait qui c’était et se sentait très intimidée devant ce grand personnage. Elle n’était que la cousine de ces autres filles. Leur père était contre maître dans cette grande exploitation Armour. Aussi resta-t-elle les yeux baissés, ayant honte d’être nu-pieds.

  34. Il demanda: «Comment vous appelez-vous?». Elle le lui dit. Il lui demanda encore: «Pourquoi n’êtes-vous pas là-bas avec les autres?». Elle bafouilla quelques excuses.

  35. Le lendemain soir il la guetta de nouveau. Il finit par s’asseoir sur la barrière de l’enclos pendant que tous les autres étaient en train de danser et de s’amuser et la regarda vider son baquet. Il l’observa et lui dit: «Savez-vous quel est le but réel de ma présence ici?».

Elle répondit: «Non, monsieur, je l’ignore».

  1. Il dit alors: «Je suis venu ici pour chercher une épouse. Je trouve en vous un caractère que ces autres n’ont pas». Je pensai à mon Eglise. Il dit alors: «Voulez-vous m’épouser?».

  2. Elle répondit: «Moi, moi? Je ne peux penser à une telle chose! Moi?». Vous comprenez, c’était le fils du grand patron. Il possédait toutes les compagnies et les fermes de la région, et tout ce qui allait avec.

  3. Il dit: «Oui! Je n’ai pas pu en trouver une à Chicago. Ce que je veux, c’est une vraie femme. Je veux une femme qui ait du caractère. Et les choses que je cherche, je les vois en vous». Il dit: «Voulez-vous m’épouser?».

Elle répondit alors: «Eh bien…» (Cela la surprenait). Elle dit: «Oui».

  1. Il dit alors: «Bien!» et lui dit qu’il reviendrait. Il dit: «Alors préparez-vous, et dans un an à partir d’aujourd’hui je reviendrai et vous prendrai et je vous emmènerai loin d’ici. Vous n’aurez plus besoin de travailler comme maintenant. Je vous emmènerai à Chicago et je vous construirai là un foyer comme vous n’en avez jamais vu».

Elle dit: «Je n’ai jamais eu de foyer; je suis orpheline». Il dit: «Je vous construirai un foyer, un vrai». Il répéta: «Je reviendrai!».

  1. Elle garda cela dans son coeur toute l’année. Elle travailla tant qu’elle put afin d’économiser assez sur le dollar ou autre qu’elle recevait par jour afin de s’acheter une robe de mariée. (Voilà un type parfait de l’Eglise.) Elle prépara ses vêtements. Vous savez, lorsqu’elle présenta cette robe de mariée, ses cousines lui dirent: «Quoi? Pauvre petite folle! Penses-tu qu’un homme comme cela voudra jamais avoir à faire avec toi!».

  2. Elle dit: «Mais il a promis». Elle dit: «Il a promis et je crois sa parole!».

  3. — «Oh! il s’est simplement moqué de toi. S’il avait voulu quelqu’un, il aurait pris l’une des autres».

  4. Elle répondit: «Mais il me l’a promis. Je l’attends!» (Moi aussi!).

  5. Les jours passèrent. Le jour arriva finalement. Son fiancé devait arriver à une certaine heure; alors elle revêtit sa robe. Elle n’avait plus même entendu parler de lui mais elle savait qu’il serait là. C’est pourquoi elle revêtit ses vêtements de noce et se prépara. C’est alors que ses compagnes rirent vraiment car le grand patron était allé voir le contremaître, et aucune de ces filles n’avait entendu parler de rien. Aussi tout cela leur était-il mystérieux.

  6. C’est bien comme cela! C’est vrai! Mais cette jeune fille avait tout fondé sur le fondement de sa parole qui disait qu’il reviendrait pour elle. Mais elles se moquèrent d’elle, se tenant par la taille et dansant autour de la pauvre fille en riant aux éclats et la traitant de pauvre petite folle.

  7. Mais elle se tint là, simplement, et ne rougit même pas. Elle tenait son bouquet de fleurs et elle était prête, vêtue de sa robe de mariée. Vous comprenez, elle combattait (Son Epouse, elle aussi, s’est préparée). Elle tenait ses fleurs et attendait. Et ses compagnes qui disaient: «Maintenant, nous t’avons bien dit que ce n’était pas vrai. Tu vois, il ne vient pas!».

Elle dit: «Il me reste encore cinq minutes. Il sera là».

  1. Oh, elles ne firent que rire. Mais juste au moment où la vieille horloge eut égrené ces cinq minutes, on entendit le galop de plusieurs chevaux et le bruit du gravier crissant sous des roues. Le vieux chariot s’arrêta.

  2. Elle s’échappa du milieu de ses compagnes et sortit. Il sauta du chariot, elle tomba dans ses bras et il lui dit: «Ma chérie, c’est terminé maintenant». Elle quitta ses petites cousines (les dénominations), les laissant là à la regarder et s’en alla à Chicago vers sa demeure.

  3. Je connais une autre grande promesse semblable à celle-là: “Lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi…”. Ils peuvent dire que nous sommes fous, mais chers frères, pour moi, en ce moment même, avec ces Sceaux qui se brisent ainsi sous l’action de cette chose surnaturelle, je peux presque entendre le battement de l’horloge du temps qui nous rapproche peu à peu de l’éternité.

  4. Je peux presque voir cet ange se tenant là et disant lors du dernier message, celui du septième ange: “Il n’y aura plus de temps”. Un de ces jours, cette Epouse loyale s’envolera dans les bras de Jésus lorsqu’Il la prendra pour la conduire dans la Maison du Père. Pensons à ces choses tandis que nous allons de l’avant.

  5. Remarquez le ministère du Lion, la Parole; du Veau, le labeur et le sacrifice; de la sagacité des réformateurs; ensuite, l’âge de l’Aigle qui vient révéler et saisir ces choses pour les montrer.

  6. Nous avons aussi vu dans la réunion d’hier soir le glorieux mystère ouvert avec ce Sceau, lequel était absolument contraire à ma compréhension précédente. Je présumais seulement que c’était juste.

  7. J’avais toujours pensé que ces âmes sous l’autel étaient les premiers martyrs chrétiens, mais nous avons découvert hier soir, lorsque Dieu brisa ce Sceau pour nous, que c’est absolument impossible. Ce n’était pas eux. Ils étaient loin, de l’autre côté, dans la gloire.

  8. Nous avons découvert que c’étaient les Juifs qui viendraient dans le temps de l’appel des 144 000, ce que nous verrons ce soir et demain. Entre le sixième et le septième Sceaux, les 144 000 sont appelés. Nous avons découvert que c’étaient des martyrs qui avaient été mis à mort, mais qu’ils n’avaient pas encore été… Ils avaient une longue robe blanche, leur nom avait été trouvé dans le Livre de Vie de l’Agneau, et il fut donné une longue robe blanche à chacun d’eux.

  9. Nous avons examiné cela, et je ne crois pas qu’il y ait rien dans le monde à part ce groupe de Juifs, qui ait passé par une période de pré-tribulation. Pendant la dernière guerre, ils en vinrent à être haïs de tous. Et Eichmann en a tué des millions en Allemagne (vous avez entendu parler du procès). Des millions d’innocents ont été massacrés, simplement parce qu’ils étaient juifs, et sans aucune autre raison.

  10. La Bible dit qu’ils avaient été immolés à cause de la Parole de Dieu et du témoignage qu’ils avaient rendus. Or nous avons découvert que l’Epouse est la Parole de Dieu, qu’Elle est le témoignage de Jésus-Christ. Mais les Juifs n’avaient aucun témoignage de Jésus-Christ.

  11. Et nous découvrons que la Bible dit que tout Israël (tout l’Israël prédestiné), sera sauvé (Romains 11). Nous le savons. Et nous avons vu ces âmes…

  12. Voyez comme c’est proche! Pourquoi cela ne pouvait-il pas être auparavant? Parce que ces choses n’étaient pas encore arrivées. Mais maintenant vous pouvez les voir. Vous voyez? Observez le glorieux Saint-Esprit, voyant ces choses arriver tout au long des âges et des temps, et maintenant c’est en train d’être révélé. Ensuite vous regarderez et vous verrez que c’est la Vérité. Voilà où les choses en sont.

  13. Or c’étaient les martyrs dans la période de pré-tribulation d’Eichmann. Mais ceux-ci ne sont qu’un type des 144 000 martyrs qui entrent, entre le sixième et le septième Sceaux. Et dans ce septième Sceau il n’y a qu’une chose, c’est tout: un silence d’une demi-heure dans le Ciel. Maintenant seul Dieu peut révéler cela. Ce n’est même symbolisé nulle part. Nous verrons cela demain soir. Priez pour moi.

  14. Alors que nous entrons dans ce sixième Sceau, nous pouvons remarquer… Que notre Père céleste nous aide, alors que nous nous mettons à ouvrir ce sixième Sceau! Lisons le chapitre 6, à partir du verset 12:

    “Et je vis, lorsqu’il ouvrit le sixième sceau: et il se fit un grand tremblement de terre, et le soleil devint noir comme un sac de poil, et la lune devint tout entière comme du sang; et les étoiles du ciel tombèrent sur la terre, comme un figuier agité par un grand vent jette loin ses figues tardives. Et le ciel se retira comme un livre qui s’enroule, et toute montagne et toute île furent transportées de leur place. Et les rois de la terre, et les grands, et les chiliarques, et les riches, et les forts, et tout esclave, et tout homme libre, se cachèrent dans les cavernes et dans les rochers des montagnes…”.

  15. Remarquez ceci. Voyez ces hommes puissants? Qu’ont-ils fait? Ils ont reçu le vin de la colère à cause de la fornication avec la prostituée. C’est exactement cette catégorie-là qui a bu de son vin.

    “… et ils disent aux montagnes et aux rochers: Tombez sur nous et tenez-nous cachés de devant la face de celui qui est assis sur le trône et de devant la colère de l’Agneau; car le grand jour de sa colère est venu, et qui peut subsister?”.

  16. Quelle introduction! Voyez ceci maintenant, ces cavaliers et les êtres vivants qui y répondaient ont cessé leur activité. Alors nous sommes enlevés. Ensuite nous voyons les martyrs sous le Trône. Ces martyrs sont les vrais Juifs orthodoxes qui sont morts dans la foi chrétienne… ou plutôt dans leur foi religieuse, parce qu’ils ne pouvaient être des chrétiens.

  17. Rappelez-vous que Dieu les a aveuglés. Et ils resteront aveugles longtemps, jusqu’au jour où l’Eglise des nations est enlevée du chemin. Dieu ne s’occupe pas de ces deux peuples à la fois, parce que c’est tout à fait contraire à Sa Parole.

  18. Rappelez-vous qu’Il s’occupe toujours d'Israël en tant que nation. C’est la nation d’Israël. Il traite les nations en tant qu’individus. C’est un peuple pris d’entre les nations. Les nations devaient être faites à partir de tous les peuples du monde, c’est pourquoi ici ou là un Juif y entre au même titre que les Arabes, les Irlandais, les Indiens et autres. Ce sont tous les peuples du monde qui forment un bouquet de cette Epouse.

  19. Dans la dernière partie des soixante-dix semaines, quand il s’agit de s’occuper d’Israël, Il traite Israël en tant que nation. Les nations sont terminées. L’heure arrive bientôt (cela pourrait être cette nuit même) où Dieu se détournera tout à fait des nations. C’est exact. C’est Lui qui l’a dit. “… et Jérusalem sera foulée aux pieds par les nations jusqu’à ce que les temps des nations soient accomplis”. Les temps sont terminés. Certainement! Et alors: “… et que celui qui est souillé se souille encore; et que celui qui est juste pratique encore la justice…”.

  20. Il n’y a plus du tout de Sang sur le Trône de la grâce, dans le Sanctuaire. Il n’y a plus de Sang sur l’autel. Le sacrifice a été ôté; il n’y a plus là que la fumée, les éclairs et le jugement. Et c’est exactement ce que nous verrons se déverser ici ce soir!

  21. L’Agneau a quitté Son oeuvre médiatrice. L’oeuvre médiatrice a fini d’être là-haut sur le Trône et le Sacrifice, comme nous l’avons représenté parfaitement en type (l’Agneau sanglant qui s’est avancé comme un Agneau immolé, un Agneau sanglant, qui a été tué, meurtri), le Parent Rédempteur s’avance et prend le Livre de Sa main. C’est alors que le temps est terminé. Maintenant Il vient réclamer ce qu’Il a racheté! Amen! Cela me fait ressentir quelque chose!

  22. Nous trouvons maintenant que Jean dit: “Et je vis, lorsqu’il ouvrit le sixième sceau: et il se fit un grand tremblement de terre…”. Alors toute la nature fut interrompue. Dieu a fait de grandes choses, comme guérir les malades et ouvrir les yeux des aveugles; Il a fait de grandes choses, mais nous voyons qu’ici la nature est bouleversée. Oui, la nature tout entière.

  23. Voyez ce qui arrive. Il y a un tremblement de terre, le soleil devient noir, la lune ne donne plus sa lumière et les étoiles sont secouées et tombent. Tout cela se passe juste au moment de l’ouverture du sixième Sceau. C’est alors que cela arrive, immédiatement après l’annonce faite à ces martyrs. Le temps des martyrs est terminé.

  24. Vous voyez, nous sommes tout proches de cette heure maintenant. Cela pourrait arriver à n’importe quel moment parce que l’Eglise est presque prête à prendre son envol. Mais souvenez-vous que lorsque ces choses arriveront l’Epouse ne sera plus là. Rappelez-vous que l’Epouse est partie. Elle n’aura pas à passer par aucune de ces choses! Ceci est un temps de tribulation pour la purification de l’église. C’est une épreuve qui est mise sur elle et par laquelle elle doit passer. Pas l’Epouse. Il ôte l’Elue de Son coeur, de cette voie-là. Certainement. Il l’a rachetée. C’est Lui qui l’a choisie, c’est Son propre choix, comme un homme qui prend son épouse.

  25. Maintenant au sujet de ce tremblement de terre, comparons les Ecritures. Avez-vous un crayon et du papier? J’aimerais que vous fassiez quelque chose pour moi. Si vous voulez prendre des notes, faites-le, à moins que vous ne receviez les bandes.

  26. J’aimerais que vous lisiez avec moi, comme vous en avez l’habitude. Comparons les Ecritures avec ce grand événement, afin de bien voir ce grand secret, ou mystère, qui se cache sous le sixième Sceau du Livre de la Rédemption.

  27. Mais rappelez-vous que ces mystères sont cachés. Et le sixième Sceau est une partie du grand Livre. Il y a six livres roulés ensemble qui, en se déroulant, dévoilent le Livre de la Rédemption tout entier. C’est ainsi que la terre entière a été rachetée.

  28. La raison pour laquelle Jean pleura est que si personne ne pouvait ouvrir ce Livre, alors toute la création, tout était perdu. Elle serait simplement retournée aux atomes, aux molécules et à la lumière cosmique; il n’y aurait plus eu de création, personne, rien, parce qu’Adam avait perdu les droits àce Livre. Il les abandonna lorsqu’il écouta sa femme, elle qui écouta les raisonnements de Satan plutôt que la Parole de Dieu.

  29. Il abandonna tous ses droits. Mais le Livre ne pouvait revenir entre les mains souillées de Satan qui fit sortir Eve du droit chemin en la séduisant. C’est pourquoi il retourna à son Propriétaire originel, comme n’importe quel titre de propriété. Il retourna à son Propriétaire originel qui est Dieu le Créateur. C’est Lui qui l’a fait et qui le détient.

  30. Il y a un prix pour la rédemption. Il y avait un prix à payer pour la rédemption, et personne ne pouvait le payer. Alors Il dit… Il avait Ses propres lois concernant un Parent Rédempteur, mais on n’avait pu trouver personne.

  31. Tout homme est né par le sexe à la suite d’un désir sexuel. Tout homme était là dans le péché originel avec Satan et Eve, c’est pourquoi il ne pouvait rien faire. Il n’y a rien de digne en lui: qu’il soit pape, prêtre, docteur en théologie ou quoi que ce soit d’autre, aucun n’est digne. Cela ne pouvait pas être un ange parce qu’il fallait que ce soit un parent. Il devait être un homme. C’est alors que Dieu Lui-même devint un Parent en prenant une chair humaine par la naissance virginale, et Il versa Son Sang.

  32. Ce n’était pas le sang d’un Juif; ce n’était pas le sang d’un homme des nations. C’était le Sang de Dieu. La Bible dit que nous sommes sauvés par le Sang de Dieu. L’enfant prend le sang de son père. Nous le savons. Quelque chose dans le mâle produit l’hémoglobine. Une poule peut pondre un oeuf: si le coq n’a pas été avec elle, cet oeuf ne se développera pas; il n’est pas fertile. La femme n’est que l’incubateur qui porte l’oeuf; mais le germe vient du mâle et, dans ce cas, le mâle était Dieu Lui-même!

  33. Voilà pourquoi je dis que ce qui est haut est bas, et que ce qui est grand est petit. Dieu était grand au point qu’Il prit Lui-même la forme d’un germe minuscule dans la matrice d’une vierge. Et autour de cela, Il développa les cellules et le sang, naquit, et fut élevé sur la terre. A partir de cette sorte de départ sans mélange, sans aucun désir sexuel.

  34. Ensuite Il nous donna le Sang parce qu’Il était devenu notre Parent. Il était le Parent Rédempteur. Il répandit ce Sang librement. Il n’était pas obligé de le faire. Il Le donna librement pour racheter. Alors Il monte sur l’autel de Dieu et attend là, pendant que Dieu tient le Livre de la Rédemption dans Sa main. L’Agneau sanglant se tient là sur l’autel du sacrifice. C’est l’Agneau destiné à faire la rédemption. Il fait l’intercession.

  35. Alors comment ose-t-on dire que Marie, Joseph ou un mortel quelconque puisse être un intercesseur? Vous ne pouvez intercéder à moins qu’il n’y ait du Sang. Certainement! Il y a un seul médiateur entre Dieu et l’homme, et c’est le Christ Jésus. C’est ce que dit l’Ecriture. Le voici qui se tient là jusqu’à ce que la dernière âme ait été rachetée, et ensuite Il s’avance pour réclamer ce qu’Il a racheté.

  36. Oh, quel Père n’est-Il pas! Rappelez-vous que j’ai toujours enseigné ceci: “Que toute parole soit établie sur la déposition de deux ou trois témoins”, et les Ecritures…

  37. Vous ne pouvez pas prendre un passage unique des Ecritures et prouver quoi que ce soit avec lui sans qu’il y ait quelque chose d’autre qui aille avec. Vous voyez. Je peux prendre un passage de l’Ecriture disant: “Judas alla se pendre” et un autre qui dit: “Va et fais de même”. Mais, vous voyez, cela ne correspondrait pas avec le reste.

  38. J’étais en pensée dans ce sixième Sceau tandis que le Saint-Esprit le brisait. Alors je vis ce qu’il était, et je pensai qu’il serait bon de donner cela à mon assemblée d’une manière un peu différente ce soir, parce que cela pourrait être lassant pour vous de ne rien faire d’autre que m’écouter parler tout le temps. C’est la raison pour laquelle j’ai pensé que nous pourrions faire un peu différemment.

  39. Remarquez ceci, c’est que ce grand événement était scellé dans le Livre du mystère de la rédemption. Maintenant l’Agneau le tient dans Sa main et va le briser.

  40. Regardons dans Matthieu au chapitre 24. C’est l’Agneau Lui-même qui parle. Or nous savons tous que c’est Christ qui est l’Auteur de l’ensemble du Livre, mais en ce qui concerne ce passage, c’est le discours ou le sermon qu’Il fait à Son peuple, les Juifs.

  41. Maintenant je voudrais que vous teniez votre Bible comme ceci: gardez-la ouverte à Matthieu 24 et Apocalypse 6 parce que nous allons faire des comparaisons dans ces deux chapitres. Alors soyez bien attentifs et vous découvrirez ce qu’il en est. Voyez ce que l’Agneau montre ici exactement en symboles, ce qu’Il dit dans la Parole, ce qu’Il dit exactement. C’est cela qui fait que c’est juste. Tout est là! Ici il y a un passage où Il parle, et là nous voyons où cela s’accomplit. C’est simplement une confirmation parfaite!

  42. Lisons Matthieu 24 et comparons-le avec Apocalypse 6. Nous savons tous que c’est le chapitre auquel tous les érudits, auquel tout le monde se réfère pour parler de la période de la tribulation. Celle-ci ressort du chapitre 24 de Matthieu.

  43. Nous savons donc que le sixième Sceau est le Sceau du jugement. C’est le Sceau du jugement. C’est exactement ce qu’il est. Maintenant je pense que nous avons vu la chevauchée de l’antichrist et que nous avons vu l’Eglise monter, maintenant que c’est terminé. Ensuite nous voyons les Juifs martyrs sous l’autel. Maintenant voici le jugement est prononcé sur le peuple qui est sorti du jugement de cette tribulation. C’est de là que viennent les 144 000 Juifs rachetés. Je vous démontrerai que ce sont des Juifs et non pas des gens des nations. Ils n’ont rien à faire avec l’Epouse, rien. Nous avons vu que l’Epouse est partie. Vous ne pouvez placer cela nulle part ailleurs, elle ne réapparaît plus jusqu’au 19ème chapitre de l’Apocalypse.

  44. Remarquez donc que le sixième Sceau est le Sceau du jugement de la Parole. Mais commençons à lire Matthieu 24. Je voulais seulement vous donner quelque chose à chercher avec moi. Bien, nous commencerons par lire les versets 1 à 3.

    “Et Jésus sortit et s’en alla du temple; et ses disciples s’approchèrent pour lui montrer les bâtiments du temple. Et lui, répondant, leur dit: Ne voyez-vous pas toutes ces choses? En vérité, je vous dis: Il ne sera point laissé ici pierre sur pierre qui ne soit jetée à bas. Et comme il était assis sur la montagne des Oliviers, les disciples vinrent à lui en particulier, disant: Dis-nous quand ces choses auront lieu, et quel sera le signe de ta venue et de la consommation du siècle”.

  45. Arrêtons-nous ici. Ces trois versets se passent en réalité le mardi 4 avril de l’an 30 de notre ère, l’après-midi. Les deux premiers versets se passèrent le 4 avril 30, l’après-midi, mais le 3ème verset se passe dans la soirée du même jour.

  46. Ils allèrent au Temple et Lui demandèrent: “Qu’en est-il de ceci et de cela? Regarde ce grand Temple: n’est-il pas merveilleux?”.

  47. Il répondit: “Il ne restera pas pierre sur pierre”.

  48. Ensuite Il monta sur la montagne et s’assit là (c’était l’après-midi), et c’est alors qu’ils Lui demandèrent: “Nous aimerions savoir certaines choses”.

  49. Remarquez ici que trois questions furent posées par les Juifs, par Ses disciples. Trois questions furent posées. Observez ceci! Premièrement: “… quand ces choses auront-elles lieu?(quand ne restera-t-il plus pierre sur pierre?)…”. Deuxièmement: “… et quel sera le signe de ta venue?…”. Troisièmement: “… et de la consommation du siècle?”.Vous voyez?

  50. Il y a trois questions, et c’est là que beaucoup font leur faute. Ils appliquent ces choses à une certaine époque alors qu’Il répond à trois questions. Regardez comme tout ceci est beau!

  51. Le troisième verset, ou plutôt la dernière partie du troisième verset: “… et quel sera le signe…”.Premièrement, ils allèrent Le trouver en particulier sur la Montagne des Oliviers: “Dis-nous quand ces choses auront lieu?…” (première question); “… et quel sera le signe de ta venue?…” (deuxième question); “… et de la consommation du siècle?” (troisième question). Vous voyez qu’il y a trois questions différentes.

  52. Maintenant j’aimerais que vous vous tourniez ici et que vous observiez comment Jésus leur parle de ces choses. C’est merveilleux! Cela me fait… Quel est donc le mot que j’avais employé l’autre soir? la stimulation de la révélation!

  53. Remontons jusqu’au premier Sceau de ce Livre, et comparons ce premier Sceau avec la première question et chaque question. Faisons la comparaison d’un bout à l’autre et voyons si ces choses ne marchent pas la main dans la main, comme nous l’avons vu en ouvrant les âges de l’Eglise où cela s’est passé exactement de la même manière. Alors le Sceau est parfaitement ouvert.

  54. Nous allons lire cela. “Et Jésus, répondant, leur dit…”. Il va commencer à leur répondre et nous voulons comparer cela avec les Sceaux. L’ouverture du premier Sceau est décrite dans Apocalypse 6.1,2 que nous allons lire: “Et je vis, lorsque l’Agneau ouvrit l’un des sept sceaux, et j’entendis l’un des quatre animaux disant comme une voix de tonnerre: Viens et vois. Et je vis: et voici un cheval blanc, et celui qui était assis dessus ayant un arc; et une couronne lui fut donnée, et il sortit en vainqueur et pour vaincre”.

  55. Qui avons-nous découvert qu’était ce personnage? L’antichrist. Maintenant voyons Matthieu 24.4,5: “Et Jésus, répondant, leur dit: Prenez garde que personne ne vous séduise; car plusieurs viendront en mon nom, disant: Moi, je suis le Christ; et ils en séduiront plusieurs”.

  56. Vous voyez? L’antichrist! C’est notre premier Sceau. Il l’a décrit ici, et ici le Sceau est ouvert. C’est tout simplement parfait. Maintenant le deuxième Sceau: Matthieu 24.6 et Apocalypse 6.3,4. Voyons ce que dit Matthieu 24.6: “Et vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres; prenez garde que vous ne soyez troublés, car il faut que tout arrive; mais la fin n’est pas encore”.

  57. Bien! Prenons le deuxième Sceau (Apocalypse 6.3,4), et observons ce qu’il dit: “Et lorsqu’il ouvrit le second sceau, j’entendis le second animal disant: Viens et vois. Et il sortit un autre cheval, roux; et il fut donné à celui qui était assis dessus d’ôter la paix de la terre et de faire qu’ils s’égorgeassent l’un l’autre; et il lui fut donné une grande épée”.

  58. C’est parfaitement, c’est exactement cela! Oh, j’aime faire répondre l’Ecriture à Elle-même! pas vous? C’est le Saint-Esprit qui a écrit tout cela, mais Il est aussi capable de le révéler. Voyons maintenant le troisième Sceau. Ici il y a une famine. Lisons Matthieu 24.7,8: “Car nation s’élèvera contre nation, et royaume contre royaume; et il y aura des famines, et des pestes, et des tremblements de terre en divers lieux. Mais toutes ces choses sont un commencement de douleurs”.

  59. Tout cela arrive maintenant. Apocalypse 6. Maintenant nous allons ouvrir le troisième Sceau qui se trouve dans Apocalypse 6.5,6: “Et lorsqu’il ouvrit le troisième sceau, j’entendis le troisième animal disant: Viens et vois. Et je vis: et voici un cheval noir; et celui qui était assis dessus, ayant une balance dans sa main. Et j’ouïs comme une voix au milieu des quatre animaux, disant: Une mesure de froment pour un denier, et trois mesures d’orge pour un denier; et ne nuis pas à l’huile ni au vin”.

  60. Une famine, vous voyez? C’est exactement ce Sceau lui-même! C’est la même chose que Jésus a dite. Bien, c’est le troisième Sceau: la peste et la mort. Remarquez Matthieu 24, où nous lirons les versets 7 et 8; je crois qu’il s’agit du quatrième Sceau. [Frère Branham se trompe et rectifie un peu plus loin — N.d.T.]. Bien! Oh, qu’est-ce que je viens de lire? Est-ce que j’ai lu quelque chose de faux? Oui, et pourtant je l’avais marqué! Oui! Nous y voilà maintenant. Allons-y!

  61. Lisons le verset 7 qui parle de ce quatrième Sceau, et les versets 6,7 et 8 de l’Apocalypse. Voyons… Oui! Matthieu 24.7,8: “Car nation s’élèvera contre nation, et royaume contre royaume; et il y aura des famines, et des pestes, et des tremblements de terre en divers lieux. Mais toutes ces choses sont un commencement de douleurs”.

  62. Maintenant le quatrième Sceau. Lisons Apocalypse 6.7,8: “Et lorsqu’il ouvrit le quatrième sceau, j’entendis la voix du quatrième animal, disant: Viens et vois. Et je vis: et voici un cheval livide…”.

  63. Attendez un moment, je crois que j’ai fait une faute. Voyons… versets 7 et 8, Matthieu 24, versets 7,8. C’est la troisième ouverture, n’est-ce pas? Matthieu 24.7,8. Pardonnez-moi! Là, c’est le commencement des famines.

  64. Ensuite il y a les pestes et la mort… Oui, nous y arrivons; versets 7 et 8, oui, c’est le quatrième Sceau. Voyons où se trouve ce quatrième Sceau. “… Et lorsqu’il ouvrit le quatrième sceau…”.Oui, c’est le cavalier sur son cheval livide, la Mort, vous voyez? “Et je vis: et voici un cheval livide; et le nom de celui qui était assis dessus est la Mort; et le hadès suivait avec lui; et il lui fut donné pouvoir sur le quart de la terre, pour tuer avec l’épée, et par la famine, et par la mort, et par les bêtes sauvages de la terre”.

  65. Vous voyez, maintenant c’était la mort! Maintenant le quatrième Sceau dans Matthieu 24.9-13. Voyons si je ne me suis pas de nouveau trompé. Bien! “Alors ils vous livreront pour être affligés, et ils vous feront mourir (nous y voilà!); et vous serez haïs de toutes les nations à cause de mon nom. Et alors plusieurs seront scandalisés, et se livreront l’un l’autre, et se haïront l’un l’autre; et plusieurs faux prophètes s’élèveront et en séduiront plusieurs: et parce que l’iniquité prévaudra, l’amour de plusieurs sera refroidi; mais celui qui persévérera jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé”.

  66. Maintenant nous arrivons au cinquième Sceau, que nous avons vu hier soir. Vous voyez? Ils vous livreront… ils se trahiront les uns les autres et ainsi de suite. Voyons ce cinquième Sceau. Apocalypse 6.9-11: “Et lorsqu’il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l’autel les âmes de ceux qui avaient été égorgés pour la parole de Dieu et pour le témoignage qu’ils avaient rendu. Et elles criaient à haute voix, disant: Jusques à quand, ô Souverain, saint et véritable, ne juges-tu pas et ne venges-tu pas notre sang sur ceux qui habitent sur la terre? Et il leur fut donné à chacun une longue robe blanche; et il leur fut dit qu’ils se reposassent encore un peu de temps, jusqu’à ce que, et leurs compagnons d’esclavage et leurs frères qui devaient être mis à mort comme eux, fussent au complet”.

  67. Vous voyez, sous le cinquième Sceau nous trouvons des martyrs. Et dans Matthieu 24.9-13 nous trouvons aussi des martyrs: “Alors ils vous livreront pour être affligés, et ils vous feront mourir…”, et ainsi de suite: c’est le même Sceau qui est ouvert.

  68. Nous arrivons enfin au sixième Sceau. Matthieu 24, versets 29 et 30. Nous verrons aussi Apocalypse 6.12-17. C’est exactement cela que nous lirons.

  69. Maintenant écoutons ceci. C’est ce que dit Jésus dans Matthieu 24, versets 29,30. “Et aussitôt après la tribulation de ces jours-là(cette tribulation n’est qu’une tribulation “amateur” par laquelle ils sont passés, vous voyez), le soleil sera obscurci, et la lune ne donnera pas sa lumière, et les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées. Et alors paraîtra le signe du fils de l’homme dans le ciel: et alors toutes les tribus de la terre se lamenteront et verront le fils de l’homme venant sur les nuées du ciel, avec puissance et une grande gloire”.

  70. Lisons maintenant Apocalypse 6.12-17, le sixième Sceau, ce Sceau dont nous nous occupons aujourd’hui.

    “Et je vis, lorsqu’il ouvrit le sixième sceau; et il se fit un grand tremblement de terre, et le soleil devint noir comme un sac de poil, et la lune devint tout entière comme du sang; et les étoiles du ciel tombèrent sur la terre, comme un figuier agité par un grand vent jette loin ses figues tardives. Et le ciel se retira comme un livre qui s’enroule, et toute montagne et toute île furent transportées de leur place. Et les rois de la terre, et les grands, et les chiliarques, et les riches, et les forts, et tout esclave, et tout homme libre, se cachèrent dans les cavernes et dans les rochers des montagnes; et ils disent aux montagnes et aux rochers: Tombez sur nous et tenez-nous cachés de devant la face de celui qui est assis sur le trône et de devant la colère de l’Agneau; car le grand jour de sa colère est venu, et qui peut subsister?”.

  71. C’est parfaitement cela. Mais retournons en arrière et voyons ce que dit Jésus dans Matthieu 24.29-31. Ecoutez! (pensez au cas d’Eichmann, etc.):

    “Et aussitôt après la tribulation de ces jours-là, le soleil sera obscurci, et la lune ne donnera pas sa lumière, et les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées. Et alors paraîtra le signe du fils de l’homme dans le ciel: et alors toutes les tribus de la terre se lamenteront et verront le fils de l’homme venant sur les nuées du ciel, avec puissance et une grande gloire. Et il enverra ses anges avec un grand son de trompette; et ils rassembleront ses élus des quatre vents, depuis l’un des bouts du ciel jusqu’à l’autre bout”.

  72. Comparons exactement ce que dit Jésus dans Matthieu 24 et ce que dit Jean dans le sixième Sceau. Jésus parle de la période de la tribulation. Vous comprenez?

  73. Ils commencèrent par Lui demander quand ces choses arriveraient, quand le temple serait ôté. Il répondit. Ensuite ils demandèrent quand viendrait le temps, l’âge des martyrs. Ils demandèrent quand cela serait, quand l’antichrist s’élèverait, et quand l’antichrist ôterait le temple.

  74. Nous pourrions revenir en arrière jusqu’à Daniel, quand il dit que ce prince qui viendrait… vous qui lisez la Bible, vous connaissez cela. Et que ferait-il? Il enlèverait le sacrifice quotidien et il y aurait toutes ces choses qui se passeraient pendant ce temps.

  75. Jésus, en parlant ici, le souligna. Il dit: “Quand donc vous verrez l’abomination de la désolation, dont il a été parlé par Daniel, établie dans le lieu saint…”. Qu’est-ce que c’est? La mosquée d’Omar est sur l’emplacement du temple, après que celui-ci ait été brûlé. Il dit encore: “… que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes; que celui qui sera sur le toit ne descende pas pour prendre ce qui est dans sa maison; et que celui qui sera dans les champs ne retourne pas en arrière car ce sera un temps de troubles”. Vous voyez? Et toutes ces choses sont arrivées et continuent jusqu’à maintenant et sont confirmées jusqu’à l’ouverture de ce sixième Sceau.

  76. Mais remarquez bien ceci (nous le verrons demain soir), Jésus a omis l’enseignement du septième Sceau. Il n’est pas là. Observez comme il continue directement avec des paraboles après cela. Jean a omis le septième Sceau, le dernier. Ce sera quelque chose de glorieux. Il n’y a même rien d’écrit. Ils ont tous deux omis ce septième Sceau. Jean n’a dit qu’une chose: “… il se fit un silence au ciel…”.Jésus n’en a pas dit un mot.

  77. Retournons à notre 12ème verset. C’est à ce 12ème verset que nous commençons à voir ce Sceau s’ouvrir. Pas plus que dans le cinquième Sceau il n’y a d’être vivant représenté ici. Pourquoi donc? Ces choses se passent de l’autre côté de l’âge de l’Evangile, dans la période de la tribulation.

  78. Le sixième Sceau, c’est la période de la tribulation. C’est ce qui s’y passe. L’Epouse est partie, vous voyez. Il n’y a plus d’êtres vivants, personne qui puisse dire… Maintenant Dieu ne s’occupe plus de l’Eglise; elle est partie. Il s’occupe maintenant d’Israël. C’est l’autre côté. C’est la période où Israël reçoit le message du Royaume par les deux prophètes d’Apocalypse 11.

  79. Rappelez-vous qu’Israël est une nation, la nation au service de Dieu. Et lorsqu’Israël entre, il s’agit d’une affaire nationale. Israël, l’âge du Royaume, c’est lorsque le Fils de David s’assied sur le trône.

  80. C’est la raison pour laquelle la femme cria: “Oh! Toi, Fils de David!”. Dieu jura à David qu’il lui susciterait un Fils qui prendrait le trône, et que ce serait un trône éternel. Il n’aurait pas de fin. Salomon en donna un type avec le temple. Mais Jésus leur dit qu’il n’en resterait pas pierre sur pierre; qu’essayait-Il de leur dire ainsi? Il leur parlait de Son retour.

  81. — “Quand reviendras-Tu?”.

— “Ces choses doivent avoir lieu avant mon retour”. Et elles sont ici!

  1. Maintenant c’était le temps de la tribulation. Rappelez-vous que quand le royaume est établi sur la terre… Cela peut vous paraître un peu choquant, mais n’hésitez pas à me poser des questions si vous ne connaissez pas cela parce que je n’ai fait qu’aborder ce sujet jusqu’à présent. Pendant le Millénium, c’est Israël qui est une nation. Les douze tribus sont une nation, mais l’Epouse est dans le Palais. Elle est reine maintenant. Elle est mariée. Et toute la terre viendra dans cette cité, Jérusalem, pour lui donner gloire. Et ses portes ne seront pas fermées pendant la nuit car il n’y aura pas de nuit. Ses portes seront toujours ouvertes; et les rois de la terre (Apocalypse 22) viendront rendre honneur et gloire à cette cité, mais l’Epouse y habite avec l’Agneau.

  2. Oh! mes frères, voyez-vous cela? L’Epouse, elle, ne sortira pas pour travailler dans la vigne. Certainement pas! Elle est l’Epouse! Elle est la reine pour le Roi! Ce sont les autres qui travaillent là dehors, les nations, pas l’Epouse. Amen!

  3. Mais remarquez que ces deux messagers, ces deux prophètes d’Apocalypse 11, vont prêcher disant: “Le Royaume est proche!”. Le Royaume des Cieux doit être établi. Ce temps-là, c’est la dernière période de trois ans et demi de la soixante-dixième semaine de Daniel promise aux Juifs, Son peuple.

  4. Rappelez-vous maintenant, pour prouver cela, que ceci est la dernière partie de la soixante-dixième semaine de Daniel. J’ai une question à ce sujet pour demain. Soixante-dix semaines avaient été promises, qui sont sept ans. Et au milieu de la soixante-dixième semaine, le Messie devait être retranché pour être un sacrifice. Il prophétiserait trois ans et demi et ensuite serait retranché pour être un sacrifice pour le peuple, et il y a encore trois ans et demi de déterminés pour Israël.

  5. Lorsque le Messie fut retranché les Juifs furent aveuglés afin qu’ils ne puissent pas voir que c’était le Messie. Et ensuite, lorsque le Messie fut retranché, l’Evangile et l’âge de la grâce parvinrent aux nations. Lorsqu’ils sont là, Dieu en prend un ici, un là, un ici, un là, et les met à part sous l’autorité des messagers; un ici, un là, un ici, un là, et les met à part sous l’autorité des messagers. Il a envoyé le premier messager; celui-ci a prêché et la trompette a sonné (comme nous le verrons plus tard); et la trompette représente une déclaration de guerre.

  6. La trompette signifie toujours la guerre. C’est vrai pour le messager, l’ange qui vient sur la terre, le messager de l’heure, comme Luther et tous les autres messagers dont nous avons parlé. Que fait-il? Il arrive et un Sceau est ouvert, révélé. Une trompette sonne et la guerre est déclarée, puis ils s’en vont. Ensuite le messager meurt. Il scelle et met à part ce groupe qu’il a fait entrer, et une plaie tombe sur ceux qui ont rejeté cela! Et ensuite cela continue, ils s’organisent, font une autre organisation. Nous venons de voir cela.

  7. Ils viennent ensuite avec une autre puissance, une autre puissance, un autre âge de l’église et un autre ministère. Et pendant ce temps Dieu vient avec Son ministère à Lui, alors que l’antichrist vient avec le sien. Vous voyez, anti veut dire contre. Ils marchent côte à côte.

  8. Je voudrais vous faire remarquer un petit quelque chose. Abel vint sur la terre en même temps que Caïn. Je veux vous faire remarquer que Judas vint sur la terre en même temps que Christ. Judas quitta la terre à peu près en même temps que Christ. L’esprit anti-Christ vint à peu près au moment où le Saint-Esprit descendit. Et au moment même où le Saint-Esprit se révèle ici dans les derniers jours, l’antichrist montre sa couleur, apparaissant au travers de la politique et de ces choses. Et juste au moment où l’antichrist entre pleinement en scène, Dieu entre Lui-même pleinement pour nous racheter. Les deux vont ensemble et les deux sont côte à côte.

  9. Caïn et Abel, le corbeau et la colombe dans l’arche, Judas et Jésus et ainsi de suite.

  10. Voici encore Moab et Israël. Moab n’était pas une nation païenne, loin de là! Ils offraient le même sacrifice qu’Israël. Ils priaient le même Dieu. Exactement! Moab venait d’une des filles de Lot qui coucha avec son père et lui enfanta un fils qui fut appelé Moab. C’est de là qu’est issue la race des Moabites qui habitaient dans le pays de Moab. Et lorsqu’ils virent venir Israël, leur frère racheté…

  11. Ils étaient fondamentalistes. Ils étaient une grande dénomination. Mais Israël n’avait pas de dénomination; il habitait simplement dans des tentes et allait où il pouvait. Mais Moab avait les dignitaires, les rois, etc. Là-haut ils avaient aussi Balaam, un faux prophète. Ils avaient tout cela, mais pourtant ils descendirent là-bas pour maudire leur petit frère qui était en marche vers le Pays de la Promesse, allant vers sa promesse.

  12. Israël leur avait demandé: “Puis-je traverser ton pays? Si mes vaches boivent de l’eau, je paierai. Si elles mangent de l’herbe, je paierai”.

  13. Il répondit: “Non! Tu ne feras pas de ce genre de réveils par ici”. C’est vrai! “Tu ne feras pas de choses comme cela par ici!”.

  14. Ensuite, observez ce qu’il a fait. Il est revenu sous la forme de Jézabel, il est descendu au moyen de ce faux prophète et a fait s’égarer les enfants de Dieu, introduisant par le mariage des femmes moabites en Israël et causant de l’adultère. Et il a fait la même chose dans cet âge-ci, dans ce voyage où nous sommes en route vers le Pays de la Promesse.

  15. Que fit-il? Exactement ce qu’il fit en ce temps-là. Le faux prophète vint et appela l’église protestante à se marier avec eux, causant des dénominations. Mais malgré tout, le petit Israël continua d’avancer. Il marcha longtemps dans le désert car il fallait que tous les vieux combattants y mourussent, puis entra tout droit dans le Pays de la Promesse. Oui. Observez-les alors qu’ils sont tous en armes, prêts à franchir le Jourdain. J’aime cela. Et maintenant nous allons entrer directement dans cet âge.

  16. Nous avons découvert que ce temps a duré trois ans et demi de la soixante-dixième semaine de Daniel. Laissez-moi vous expliquer cela un peu plus en détail maintenant; je vois en effet quelqu’un ici qui a toujours étudié ces choses et je désire être tout à fait clair puisque je suis un enseignant. Lorsque Daniel eut la vision des temps futurs et de la fin du temps des Juifs, il dit que soixante-dix semaines avaient été déterminées (c’est-à-dire sept ans), et qu’au milieu de cela, eh bien le Messie serait là et qu’Il serait retranché pour être un sacrifice.

  17. C’est exactement ce qui est arrivé. Alors Dieu s’occupe des nations jusqu’à ce qu’Il en eût pris un peuple pour Son Nom. Et aussitôt que l’Eglise des nations est sortie, Il l’enlève. Et lorsqu’Il fait cela, la vierge folle, l’église elle-même (l’Epouse est montée) est rejetée dans les ténèbres du dehors où il y a des pleurs et des grincements de dents. C’est en ce temps-là que la tribulation tombe sur ces gens.

  18. Et tandis que cette tribulation tombe, ces deux prophètes d’Apocalypse 11 entrent et leur prêchent l’Evangile. Et ils prêchent pendant mille deux cent soixante jours. Vous voyez? Si vous comptez au moyen du vrai calendrier où les mois ont tous trente jours, vous verrez que cela fait exactement trois ans et demi. C’est la dernière partie de la soixante-dixième semaine de Daniel.

  19. Vous voyez ici, Dieu ne s’occupe pas d’Israël. Certainement pas! Un très cher frère de l’assemblée ici me demandait il n’y a pas très longtemps: «J’aimerais aller en Israël. Je crois qu’il y a un réveil là-bas».

  20. Quelqu’un m’a dit: «Frère Branham, vous devriez aller en Israël maintenant même. Ils verraient cela». Vous voyez, vous ne pouvez pas faire cela. J’étais là, et je pensais… Ces Juifs disent: “Si ce Jésus ici est le Messie, qu’Il nous fasse voir le signe du prophète. Nous croirons notre prophète”. C’est ce qu’ils sont censés faire.

  21. «Quelle invention», pensai-je. Lorsque j’étais au Caire (c’est tout près d’Israël), j’avais déjà en mains mon billet pour Israël. Je dis alors: «J’irai s’ils le demandent, s’ils peuvent voir le signe d’un prophète; nous verrons s’ils acceptent Christ».

  22. Lewi Pethrus, de l’église de Stockholm, leur a envoyé un million de Bibles, et ces Juifs rentrant au pays… vous avez vu les images; je les ai sur le film qui s’intitule: Minuit moins trois.Et ces Juifs viennent de partout dans le monde et commencent à se rassembler là-bas.

  23. Après que l’Angleterre, au temps du général Allenby, alla en Israël, vers la fin de la première guerre mondiale (je crois que cela se trouve dans le deuxième volume), les Turcs se rendirent. Ils restituèrent son pays à Israël, qui s’est développé et est devenu une nation. Maintenant c’est une nation parfaite ayant sa propre monnaie, son drapeau, son armée et tout le reste.

  24. Et ces Juifs rentrèrent dans leur patrie. La première chose, quand ils allèrent en Iran et ailleurs pour les chercher, ils dirent qu’ils désiraient les ramener en Israël, dans leur pays, la Palestine, où ils étaient censés être. Et rappelez-vous qu’aussi longtemps qu’Israël est hors de ce pays, il est hors de la volonté de Dieu, comme Abraham à qui il avait été donné. Ils ne voulaient pas monter dans l’avion, car ils n’avaient jamais vu quelque chose de semblable. Mais un vieux rabbin sortit du groupe et leur dit: «Notre prophète nous a dit que lorsqu’Israël rentrerait au pays, ce serait sur les ailes de l’aigle». Tous montèrent dans l’avion et s’envolèrent vers leur pays.

  25. Ils y sont maintenant, travaillant à la restauration du figuier. Amen! La vieille étoile de David à six branches flotte de nouveau!

    Les jours des nations sont comptés,
    Ces jours encombrés d’horreur…

  26. La période de la tribulation est proche, à la porte, elle est ici même. Les Sceaux sont ouverts, l’Eglise est prête à prendre son envol dans les airs et les tribulations arrivent. Alors Dieu descend et retire les 144 000 de là. Amen!

  27. Oh, c’est parfait! Vous voyez comme les Sceaux font ressortir ces choses, comme elles sont découvertes. Voici cette dernière période de trois ans et demi pour le peuple. Et vous remarquez que c’est pendant ce temps-là que Dieu appellera ces 144 000 Juifs, pendant ces derniers trois ans et demi.

  28. Vous comprenez, Il ne s’est pas encore occupé d’eux du tout. Ils n’ont pas encore eu de prophète. Ils ne croiront rien d’autre qu’un prophète. Vous ne pouvez les tromper. Ainsi ils n’écouteront qu’un prophète et c’est tout. Parfaitement. Dieu le leur avait dit au commencement et ils s’y sont tenus.

  29. Il dit: “Le Seigneur votre Dieu suscitera parmi vous un prophète comme moi”. Moïse dit cela. Il dit: “Vous L’écouterez. Et celui qui n’écoutera pas ce prophète sera retranché du peuple”. C’est vrai. Et vous voyez, leurs yeux durent être aveuglés, autrement ils L’auraient reconnu. Mais ayant été aveuglés, Satan put les atteindre et ils dirent: “C’est un diseur de bonne aventure, Béelzébul. Que son sang soit sur nous; nous savons qu’il n’y a rien en lui”. Vous voyez? Et le pauvre peuple fut aveuglé.

  30. C’est la raison pour laquelle il y eut tous ces massacres faits par Eichmann et son groupe. Ils avaient le droit d’entrer mais leur propre Père dut aveugler leurs yeux afin de pouvoir nous prendre. C’est une des choses les plus pathétiques des Ecritures. Pensez à ceci: les Juifs réclamant le Sang de leur propre Père! leur propre Dieu pendu là, ensanglanté!

  31. La Bible dit: “Ils le crucifièrent là”. Ces quatre mots sont parmi les plus glorieux. Voyez: Ils, le peuple le plus saint du monde. Le, la Personne la plus importante du monde. Crucifièrent, la mort la plus brutale du monde. Là, à Jérusalem, la ville la plus sainte du monde.

  32. Pourquoi? La plus grande religion du monde, la seule vraie religion du monde se tenait là, crucifiant le Dieu même dont leur Bible disait qu’Il viendrait. Pourquoi ne virent-ils pas cela? La Bible nous dit que Dieu les aveugla afin qu’ils ne pussent voir cela.

  33. Il dit: “Qui de vous peut m’accuser de péché?”. En d’autres termes: “Si je n’ai pas fait exactement ce qui a été prédit que je ferais, dites-le moi!”. Le péché est l’incrédulité. Il fit exactement ce que Dieu Lui avait ordonné, mais ils ne purent voir cela.

  34. Quand vous parlez aux gens, c’est comme verser de l’eau sur les plumes d’un canard. Voyez-vous ce que je veux dire? C’est pitoyable! Quand vous voyez cette nation et ce que font les gens, si empesés et religieux… Mais le Saint-Esprit ne nous dit-Il pas qu’ils seront rebelles, hautains, aimant le plaisir plus que Dieu, traîtres, accusant faussement, incontinents et méprisant ceux qui sont bons? “Ils ont la forme de la piété, mais renient la puissance de l’Evangile”. Il dit: “Détournez-vous de telles gens!”.

  35. Nous avons ici ces dénominations qui tordent les choses. Ils enlèvent toute la gloire et la puissance, les attribuant uniquement au temps des apôtres et ils mettent le reste dans le Millénium.

  36. C’est comme ces hommes dont j’ai déjà parlé qui donnent toujours louange à Dieu pour ce qu’Il a fait, qui se réjouissent de ce qu’Il fera, mais qui ignorent ce qu’Il est en train de faire maintenant même. C’est exactement cela. L’homme est toujours le même.

  37. Il y avait là-bas ces Juifs qui criaient: “Gloire à Dieu!”. Jean, au chapitre 6, dit: “Nos pères ont mangé la manne dans le désert!…”. Jésus leur répondit: “Et ils sont morts”.

  38. Dans le désert ils burent l’eau du rocher, mais ensuite Il dit: “Je suis le Rocher”. Il dit encore: “Je suis le Pain de Vie qui vient de Dieu, descendu du Ciel, l’Arbre de Vie dont on n’avait pas mangé là-bas. Si un homme mange de ce pain, il ne mourra point. Je le ressusciterai au dernier jour”. C’est vrai!

  39. C’était le Messie Lui-même qui se tenait là, exprimant les paroles mêmes de leur coeur et toutes sortes de choses, montrant qu’Il était le Messie et ce que le Messie devait accomplir. Mais eux restaient là, les mains derrière le dos, disant: “Non, ce n’est pas possible. Non, non! Il n’est pas venu selon les idées reçues. Vous voyez, Il vient bien de Bethléhem, mais n’est rien de plus qu’un enfant illégitime; c’est le diable qui agit en Lui. Nous savons qu’il est fou. Il est toqué, il a un démon!”.

  40. Vous voyez, leurs yeux étaient réellement aveuglés à ces choses. Pourtant ils attendent le prophète; et ils le recevront, ils en recevront même deux. C’est vrai.

  41. Remarquez encore ceci. Lorsque ces Juifs… je vais vous donner encore un petit symbole afin que vous réalisiez bien qu’il s’agit de Juifs, maintenant que nous sommes de l’autre côté de l’enlèvement. Regardez ce qui se passe. C’est aussi rendu par des symboles. Nous ne nous étendrons pas là-dessus parce que cela nous ferait sortir du sujet. C’est symbolisé par ce qui fut appelé la tribulation de Jacob.

  42. Or ces Juifs avaient… Notez bien ceci! Je vais quand même passer un peu de temps là-dessus. Cela me rend nerveux quand je vois que cela commence à faire tous ces détours.

  43. Je voudrais que vous voyiez ceci. Dieu vous le montrera certainement, j’en suis sûr. Voyez, Jacob avait le droit d’aînesse, n’est-ce pas? Mais c’est certain qu’avec cela il était un petit escroc! Vous voyez? Il trompa son père, il trompa son frère, il fit tout cela. Mais il était le propriétaire légitime, puisque Esaü le lui avait vendu.

  44. Ensuite il alla travailler chez son beau-père; il mit dans l’eau des branches de peuplier afin que les bêtes donnassent des petits tachetés. Il fit toutes sortes de choses semblables afin de gagner de l’argent.

  45. Maintenant observez bien ceci: il fut rejeté par les siens. C’est un type du Juif actuel. C’est un faiseur d’argent. Peu lui importe la manière, pourvu qu’il puisse en obtenir. Il vous écorcherait vif pour en obtenir. Vous savez cela. Ce n’est rien d’autre qu’un petit escroc, c’est tout. N’ayez pas à faire avec lui! Vous vous feriez avoir! C’est certain. Pourquoi? Il faut qu’il soit comme cela: c’est cette sorte d’esprit qui domine.

  46. C’est exactement pareil avec ces réformateurs qui ne pouvaient pas comprendre cette Parole parce que c’est l’esprit de l’homme qui leur avait été envoyé. C’est l’âge de l’Aigle qui reçoit la Parole de la Révélation. Tous ceux qui comprennent cela, levez la main afin que… bien! c’est très bien.

  47. Si vous pouvez revenir ici sous ces Sceaux lorsqu’ils Sont ouverts, vous pouvez voir exactement ce que Dieu est en train de faire, ce qu’Il a fait et ce qu’Il va faire. C’est ici exactement et c’est la raison pour laquelle l’homme agit de cette manière, c’est à cause de l’esprit dont il a été prédit qu’il serait sur eux dans cet âge. Ils ne pouvaient rien faire d’autre. Rien.

  48. Jean, Paul et les autres étaient dans l’âge du Lion. Il y avait cet esprit du Lion, le L–I–O–N, la Parole Elle-même. Paul s’en tenait exactement à cette Parole et disait: “Je sais ceci, c’est qu’il s’élèvera de faux frères parmi vous. Ils rôderont et fabriqueront des dénominations et tout le reste parmi vous. Et ils continueront à faire cela jusqu’aux derniers jours et dans ces temps horribles”. Pourquoi? Il était un prophète. Cette Parole tenait fermement en lui et lui montrait comment les choses arriveraient à leur achèvement bien plus tard.

  49. C’est comme ces hommes faux qui s’élèveront parmi vous et éloigneront des frères qui étaient des disciples. C’est exactement cela l’antichrist. C’est exactement ce qu’il fit.

  50. Remarquez ceci: Qu’arrive-t-il après l’entrée dans l’âge des ténèbres et des tribulations? Ils ne pouvaient rien faire. Rome possédait le pouvoir religieux et le pouvoir politique. Ils ne pouvaient donc rien faire d’autre que peiner pour subsister et se livrer pour être sacrifiés; c’était le boeuf. C’est tout ce qu’ils pouvaient faire. C’est le genre d’esprit qu’ils avaient. L’Esprit de Dieu, le Boeuf.

  51. Ensuite voici venir les réformateurs, la tête d’homme, la sagesse, l’habileté: Martin Luther, John Wesley, Calvin, Finney, Knox et tous les autres. Ils vinrent accomplir leur oeuvre de réformateurs. Ils vinrent faire sortir le peuple. Mais ils firent demi-tour exactement comme les autres autrefois et retournèrent tout droit dans le système dénominationnel en s’y mariant. C’est exact. C’est la Bible qui le dit. C’est une prostituée et elle a des filles prostituées. Exactement.

  52. Et Dieu dit: “Je lui ai donné du temps pour se repentir et elle ne l’a pas fait; alors je la prendrai, elle et ses rejetons, et je les jetterai dans le lieu qui est le leur”. Exactement! Et Dieu a dit cela dans le Sceau. Et voilà où elle se trouve. Nous découvrons qu’Il fait cela et qu’Il le fera. Et chacun d’eux est conduit dans cette direction. Mais tous ceux qui ont leur nom dans le Livre de Vie, Dieu les appellera et ils l’entendront. “Mes brebis entendent ma voix”, dit Jésus. La seule chose que nous ayons à faire est de lancer un appel aux brebis: les boucs ne l’entendront pas! Mais vous voyez, c’est l’appel des brebis.

  53. Remarquez. “Mes brebis entendent ma voix”. Pourquoi? Qu’est-ce qu’une voix? Je vais vous dire ce qu’est une voix: une voix est un signe spirituel.

  54. Il dit à Moïse: “S’ils ne veulent pas écouter la voixdu premier signe, ils écouteront la voix du second signe. Mes brebis écoutent ma voix”.

  55. Quand ces choses qui sont censées arriver dans les derniers jours arriveront, les brebis de Dieu les reconnaîtront. Elles les reconnaîtront! “Mes brebis me connaissent (vous voyez) et elles ne suivront pas un étranger”. Elle ne suivront pas ces étrangers. Il faut que ce soit un signe confirmé pour ce jour, et elles le verront.

  56. Remarquez ceci maintenant. Qu’arriva-t-il avec Jacob? Où aspirait-il à retourner? Dans sa patrie! Oh! c’est exactement ce qu’a fait Israël. C’est Israël. Jacob est Israël. Seul son nom a été changé, vous savez. Vous voyez? Il alla là-bas et prit tout l’argent qu’il avait et qu’il put obtenir, par tous les moyens, de sa parenté ou de n’importe qui d’autre. Ainsi, qu’il ait pu l’obtenir par la tromperie, le vol ou le mensonge ou par n’importe quel autre moyen, il l’obtint, vous voyez? C’est ce qu’il fit.

  57. Et lorsqu’il se mit en route pour rentrer chez lui, il avait le mal du pays dans son coeur. Mais sur le chemin du retour, il rencontra Dieu. Alors son nom fut changé. Mais en ce temps-là il était très abattu car il avait peur qu’Esaü se mît à sa poursuite. Observez cette affaire d’argent, ce qu’il avait fait pour de l’argent. C’est comme les Juifs qui essaient de faire cette alliance avec Rome comme une affaire d’argent.

  58. Remarquez ceci. Esaü n’avait alors pas besoin de son argent. Ni Rome non plus. Elle a toute la richesse du monde entre ses mains, vous voyez? Mais cela n’a pas marché. Et nous découvrons maintenant qu’Israël en ces temps de troubles, alors qu’il était encore Jacob, combattit et s’empara de quelque chose qui était réel.

  59. Un homme était descendu, Jacob le retint dans ses bras et il resta là. L’homme dit: “Je dois aller maintenant car le jour vient”. Oh, ce lever du jour! “Il va bientôt faire jour”.

  60. Mais Jacob dit: “Je ne te quitterai pas. Tu ne peux simplement pas t’en aller. Je vais rester avec toi. Je voudrais qu’il y ait des choses qui soient changées ici”. Ce sont ces 144 000, cette bande de gens qui ont toutes les combines pour gagner de l’argent et d’autres choses pareilles. Lorsqu’ils voient la chose véritable à saisir et que se tiennent là Moïse et Elie… Amen! Ils combattront avec Dieu jusqu’à ce que les 144 000 des tribus d’Israël soient appelés là.

  61. Cela se passe juste avant la période de tribulation. Oh, comme c’est merveilleux! Aussi les difficultés de Jacob. C’est alors que les 144 000 sont appelés. Les deux prédicateurs, les deux prophètes prêchent comme Jean-Baptiste: “Le Royaume de Dieu est proche. Israël, repens-toi!”. Se repentir de quoi? “Repens-toi de tes péchés et de ton incrédulité et retourne à Dieu!”.

  62. Maintenant souvenons-nous de quelque chose ici. Ces grands phénomènes naturels sont arrivés avant, au verset 12 du chapitre 6, vous voyez. Le soleil est devenu noir comme un sac de crin. Rappelez-vous que ceci n’arrive pas dans le temps des nations. C’est dans le temps d’Israël.

  63. Laissez-moi vous le montrer. Vous vous souvenez que j’ai dit que c’était l’appel des 144 000, vous voyez? Maintenant ce temps, c’est quand il… Ce sont les tribulations qui doivent le faire. Et ce passage dit ce qui se passe dans cette tribulation.

  64. Lisons Exode 10.21-23 et observons cela. L’exode, bien entendu, décrit la sortie d’Israël, comment il a été retiré de l’Egypte. Exode 10.21-23. Je suis tellement excité et je pousse des cris quand je note ces versets, et il m’arrive quelquefois de les mélanger. Bien. Exode 10.21-23.

    “L’ETERNEL dit à Moïse: Etends ta main vers le ciel, et qu’il y ait des ténèbres sur le pays d’Egypte, et que l’on puisse les toucher. Moïse étendit sa main vers le ciel; et il y eut d’épaisses ténèbres dans tout le pays d’Egypte, pendant trois jours. On ne se voyait pas les uns les autres, et personne ne se leva de sa place pendant trois jours. Mais il y avait de la lumière dans les lieux où habitaient tous les enfants d’Israël”.

  65. Remarquez que c’est exactement pareil à l’autre passage. “… et le soleil devint noir comme un sac de poil…”.Vous voyez? ce sont les mêmes phénomènes naturels. Qu’est-ce que cela signifie? Lorsque de telles choses apparaissent dans la nature, cela veut dire que Dieu appelle Israël. Il était sur le point de délivrer Israël là, et de le retirer d’entre les mains de son ennemi, qui était l’Egypte en ce temps-là. Maintenant le voici qui les retire de la main de Rome, avec qui ils avaient fait leur alliance.

  66. C’est la même chose qui arrive. Ce sont les plaies. Le temps vient où ces plaies tomberont et tourmenteront ce groupe des nations. Si nous en avions le temps je pourrais montrer ce qui va arriver à cette église des nations. La Bible dit que le dragon, Satan, était irrité contre la femme (les Juifs, Israël) et qu’il lança de l’eau de sa bouche (des multitudes de peuples) qui s’en allèrent faire la guerre au reste de la semence de la femme (Apocalypse 13). Vous voyez cela? Nous l’avons. Et c’est quand Rome envoie son armée après le reste de la semence de la femme.

  67. Maintenant observez ceci. La première fois qu’ils sont entre Ses mains quand Il les a délivrés, le soleil est devenu noir comme un sac de crin. Maintenant c’est la seconde fois, à la fin de la période de la tribulation.

  68. Si nous avions le temps nous pourrions lire dans Daniel 12. Dans ce chapitre, Daniel dit: “Quiconque sera trouvé inscrit dans le Livre sera délivré”.

  69. Rappelez-vous maintenant que Daniel parle de cette période où cette chose doit arriver, où Israël doit être délivré à la fin de la soixante-dixième semaine. C’est alors qu’ils doivent être délivrés. Mais lisons Daniel 12, juste une minute.

    “En ce temps-là se lèvera Micaël, le grand chef, le défenseur des enfants de ton peuple (voyez, ce sont les Juifs); et ce sera une époque de détresse, telle qu’il n’y en a point eu depuis que les nations existent jusqu’à cette époque(comparez cela exactement avec ce que dit Jésus dans Matthieu 24. Il y aura un temps de détresse telle qu’il n’y en a jamais eu depuis qu’il y a des nations. Regardez le sixième Sceau. Vous voyez? C’est la même chose, un temps de détresse. Remarquez-le). En ce temps-là, ceux de ton peuple (dans la dernière partie de la soixante-dixième semaine d’années) qui seront trouvés inscrits dans le livre seront sauvés (les prédestinés, vous voyez, qui sont inscrits dans le Livre de Vie de l’Agneau, seront délivrés en ce temps-là). Plusieurs de ceux qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, les autres pour l’opprobre, pour la honte éternelle. Ceux qui auront été intelligents brilleront comme la splendeur du ciel, et ceux qui auront enseigné la justice à la multitude brilleront comme les étoiles, à toujours et à perpétuité”.

  70. Ensuite il dit à Daniel de fermer le Livre, car il resterait en repos dans son héritage jusqu’à ce temps-là. Ainsi vous voyez, cela ne fait aucune différence, que vous soyez vivant ou mort: vous ressusciterez de toute façon. Vous voyez? Mourir n’est rien pour un chrétien. D’ailleurs il ne meurt pas, vous voyez.

  71. Or Daniel 12 dit que tous ceux qui seraient trouvés inscrits dans le Livre seraient délivrés. Ici Dieu est sur le point de délivrer Son second fils, Israël, après les tribulations. Vous voyez, Israël est Son fils, vous le savez. Israël est le fils de Dieu. C’est pourquoi Il le délivrera ici dans la période de tribulation, exactement comme Il le fit là-bas en Egypte.

  72. Maintenant arrêtons-nous de nouveau ici pour recevoir quelque chose d’autre nous montrant qu’Il les conduit à la Maison. Observons ici ces deux prophètes. Voyez ce qu’ils vont faire maintenant. Ils vont faire exactement comme Moïse et les autres là-bas. Lisons le 3ème verset du chapitre 11 de l’Apocalypse.

    “Et je donnerai puissance à mes deux témoins, et ils prophétiseront mille deux cent soixante jours, vêtus de sacs. Ceux-ci sont les deux oliviers(rappelez-vous Zorobabel et ceux qui voulaient reconstruire le temple) et les deux lampes qui se tiennent devant le Seigneur de la terre. Et si quelqu’un veut leur nuire, le feu sort de leur bouche (vous vous souvenez qu’une épée sort de la bouche de Christ, c’est la Parole) et dévore leurs ennemis; et si quelqu’un veut leur nuire, il faut qu’il soit ainsi mis à mort”.

  73. Nous connaissons au chapitre 19 le feu de la venue de Christ où une épée qui est la Parole sort de Sa bouche. Est-ce juste? C’est la Parole. Oh, si vous pouviez recevoir maintenant ce matériel pour ce Sceau de demain soir! C’est avec la Parole que Dieu détruit Son ennemi.

  74. Voyez encore ceci maintenant. Quand ces prophètes prophétisent, si quelqu’un les maltraite ou leur fait du mal, du feu sort de leur bouche, le feu du Saint-Esprit, la Parole. La Parole est Dieu. La Parole est du Feu. La Parole est l’Esprit. “Elle sort de leur bouche…”.

  75. Voyez Moïse. Voyons ce qui sort de sa bouche. Voyez comment est l’état dans lequel se trouvait Israël en Egypte. Les Egyptiens maltraitèrent les Juifs, ils ne voulaient pas les laisser partir; Pharaon ne voulait pas. Dieu mit la Parole dans la bouche de Moïse. C’étaient les pensées de Dieu allant dans le coeur de Moïse: il alla là-bas pour les exprimer, et elles devinrent la Parole. Il étendit la main et dit: “Qu’il y ait des mouches!”,et il y eut des mouches. Vous voyez: “… si quelqu’un veut leur nuire, le feu sort de leur bouche et dévore leurs ennemis…”.Voilà! Ils peuvent dire ce qu’ils veulent, et cela arrive. Amen! Et si quelqu’un leur fait du mal, il faut qu’il soit tué de cette manière.

  76. Oh frères! Dieu entre en scène ici. Ils ont le pouvoir de fermer le ciel afin qu’il ne tombe point de pluie durant les jours de leur prophétie. Elie savait faire cela puisqu’il l’avait fait autrefois. Amen! Moïse savait faire cela puisqu’il l’avait fait autrefois! C’est pour cette raison qu’ils furent gardés en réserve. Amen!

  77. Je pourrais dire quelque chose de terriblement bon ici, mais je pense qu’il serait préférable que je le garde jusqu’à demain soir. Vous voyez? Très bien! Et ils ont le pouvoir sur les eaux pour les changer en sang et celui de frapper la terre de plaies aussi souvent qu’ils le veulent. Qu’est-ce? Qu’est-ce qui peut amener ces choses, si ce n’est la Parole? Ils peuvent faire tout ce qu’ils veulent à la nature.

  78. Le voici. Ce sont eux qui apportent ce sixième Sceau. Ils le découvrent et l’ouvrent. C’est la puissance de Dieu qui interrompt le cours de la nature. Vous voyez, le sixième Sceau dans son ensemble est une interruption de la nature.

  79. Saisissez-vous cela maintenant? Voilà notre Sceau. Qui fait cela? Ce sont les prophètes qui sont de l’autre côté de l’enlèvement. Avec la puissance de Dieu, la Parole de Dieu, ils condamnent simplement la nature.Ils peuvent envoyer des tremblements de terre, changer la lune en sang, faire descendre le soleil ou n’importe quoi d’autre à leur ordre. Amen!

  80. Nous y voilà, nous y voilà! Vous voyez? Vous voyez comment les Sceaux ont été ouverts là-bas dans les âges de l’Eglise? Comment ils ont montré les martyrs? Et maintenant voici ces deux prophètes qui se tiennent là avec la Parole de Dieu pour faire à la nature tout ce qu’ils veulent. Ils ébranlent la terre. Cela nous montre bien qui fait ces choses. Ce sont Moïse et Elie, parce que leur ministère est de nouveau réalisé dans leur personne à tous les deux.Oh! mes frères, voyez-vous cela maintenant? Voyez-vous ce qu’est le sixième Sceau? Ce sont ces prophètes.

  81. Remarquez ceci maintenant. Ne laissez pas cela vous étouffer, mais observez ce qui a ouvert ce Sceau: ces prophètes. Amen! Nous y voilà! Oh, nous vivons ici dans le jour de l’Aigle! Et c’est parmi nous maintenant! Ils ont ouvert ce sixième Sceau. Ils avaient le pouvoir de le faire! Amen! Voici ce sixième Sceau qui s’ouvre! Vous voyez?

  82. Maintenant retournons en arrière, là où Jésus a dit que cela arriverait. Nous retrouvons cela bien en arrière dans l’Ancien Testament, dans Ezéchiel. Les prophètes des temps anciens ont dit que cela arriverait. Et ici le sixième Sceau est ouvert, et ils disent: “Eh bien, c’est une chose mystérieuse. Qu’est-ce qui a fait cela?”. Voici le secret de cela: les prophètes, parce que la Bible le dit ici. Ils peuvent faire ce qu’ils veulent à la nature. Ils font la même chose qu’ils ont déjà faite, parce qu’ils savent comment faire. Amen! Gloire à Dieu!

  83. Quand j’ai vu cela, je me suis levé de ma chaise et me suis mis à marcher en long et en large. Je pensai: «Seigneur! Combien je Te remercie, Père céleste!». Le voilà. C’est cela. Ils ont ouvert le sixième Sceau. Amen!

  84. Observez-les. Si quelqu’un veut leur faire du mal, du feu sort de leur bouche. C’est la Parole. Le Saint-Esprit est venu sur les apôtres, vous voyez. Le feu sortit de leur bouche.

  85. Remarquez maintenant que dans Apocalypse 19 nous voyons la même chose. Une grande épée sort de Sa bouche, la Parole. Voyez-vous cela? Christ vient et Il abat Ses ennemis par Elle. N’est-ce pas vrai? Maintenant Il est en route. Observez-Le maintenant. Très bien.

  86. Ces deux prophètes ont le pouvoir de fermer le ciel afin qu’il ne pleuve pas pendant les jours de leur prophétie. Eh bien, ça c’est une interruption de la nature! Or combien de temps cet homme Elie ferma-t-il les cieux? [l’assemblée répond: «Trois ans et demi.» — N.d.R.] Nous y voilà! Exactement! Combien de temps dure la dernière partie de la soixante-dixième semaine de Daniel? [l’assemblée répond: «Trois ans et demi.» — N.d.R.] Nous y voilà! Exactement!

  87. Que fit Moïse? Il changea les eaux en sang et fit toutes ces sortes de miracles, exactement ce qui a été prédit ici dans ce sixième Sceau.Et les voici maintenant dans Apocalypse 11, faisant exactement la même chose! Amen! Il y a trois endroits différents dans les Ecritures qui relient tout cela ensemble. C’est l’ouverture du sixième Sceau. Elle est juste là. Amen! Gloire à Dieu!

  88. Vous voyez, ceux-ci ont le pouvoir de fermer les cieux pendant la durée de leur prophétie, afin qu’il ne pleuve point; ils ont le pouvoir sur les eaux pour les changer en sang et de frapper la terre de plaies aussi souvent qu’ils le veulent. Oh, mes frères, nous y voilà! Maintenant étudions ces plaies. La nature tout entière est interrompue quand ce sixième Sceau est ouvert. C’est exactement ce qui est arrivé.

  89. Maintenant regardez ceci. Vous voyez, ici Dieu est sur le point de délivrer Son fils Israël par la même sorte de tribulations qu’Il employa autrefois. Il fit descendre là Moïse et délivra Israël. N’est-ce pas vrai? Et maintenant Il fait exactement la même chose.

  90. Il envoya Elie à Achab, et 7 000 sortirent. Est-ce vrai? Il les envoie de nouveau maintenant dans le temps de la tribulation et ils appellent les 144 000 à sortir. Ainsi vous remarquez qu’entre le sixième et le septième Sceaux, le chapitre sept de l’Apocalypse met toutes ces choses ensemble à leur place avec une précision mathématique.

  91. C’est comme le nombre de l’Amérique qui est treize. Pour commencer il y eut treize états, treize étoiles sur son drapeau, treize colonies, treize bandes. Tout s’est fait par treize, et elle apparaît dans le treizième chapitre de l’Apocalypse. C’est vrai! Son nombre est treize, et elle est une femme.

  92. Voyons ce qui s’est passé quand Il fut sur le point de délivrer Son Fils unique, Celui qu’Il avait engendré, qui était Son Fils unique. Jacob est Son fils, mais Celui-ci est Son Fils unique engendré.

  93. Or voyons ce qu’Il fit dans Matthieu 27. Rappelez-vous ce qui s’est passé quand Son Fils fut frappé, tourmenté, que l’on se moqua de Lui et qu’Il fut alors pendu à une croix ce Vendredi-Saint à trois heures de l’après-midi. Matthieu 27.45:

    “Depuis la sixième heure jusqu’à la neuvième, il y eut des ténèbres sur toute la terre”.

  94. Voyons ce qu’il fait plus tard dans Apocalypse 6.12:

    “Et je vis, lorsqu’il ouvrit le sixième sceau: et il se fit un grand tremblement de terre, et le soleil devint noir comme un sac de poil, et la lune devint tout entière comme du sang”.

  95. Noirceur, ténèbres. En Egypte il y eut la noirceur et les ténèbres. Dieu livra Jésus à la croix juste avant de L’élever par la résurrection. Premièrement il y eut l’obscurité. Le soleil descendit au milieu du jour et les étoiles ne donnèrent point leur lumière. Deux jours plus tard, Il Le ressuscita en grand triomphe. Après que le soleil, la lune et les étoiles se furent cachés et que toutes ces choses se furent produites en Egypte, Il délivra Israël et le conduisit au Pays Promis.

  96. Ici nous sommes dans la période de tribulation et c’est là que se tiennent ces deux prophètes qui ont le contrôle de la Parole que Dieu leur donne. Ils ne peuvent parler que lorsque Dieu leur donne la Parole.

  97. Mais ce ne sont pas des dieux. Temporairement ce sont des dieux amateurs parce que Jésus a dit qu’ils l’étaient. Jésus dit: “Vous appelez dieux ceux à qui vient la Parole de Dieu”.

  98. Vous voyez, ce sont ceux à qui Dieu apporte la Parole. Et quand ils parlent, cela arrive. C’est tout. Et les voici, ayant reçu la mission de Dieu de frapper la terre quand ils le veulent. Oh, mes frères! Ils peuvent fermer le ciel, et ils le font. Que se passe-t-il? Il est sur le point d’ôter les 144 000 en vue de la Rédemption, de les appeler par le Livre de la Rédemption. Et cela se passe sous le Sceau de la Rédemption, dans le sixième Sceau. C’est cela, mes chers amis. C’est ce sixième Sceau qui était si mystérieux.

  99. Il nous reste encore dix minutes. Voyons encore une petite chose. J’ai encore deux ou trois pages. Bien. Je pense que sur ce seul sujet, il me reste encore une quinzaine de pages que je pourrais étudier.

  100. Oh, il y a tant sur ce sujet! Oh, mes frères, je pourrais continuer à aller d’un passage à l’autre, mais j’ai peur de vous embrouiller en me dispersant trop. Je ne pourrais pas faire tenir tout cela ensemble comme je le devrais.

  101. Prenons le livre du prophète Esaïe. Le prophète Esaïe a vu le sixième Sceau ouvert et en a parlé. Et il s’agit de savoir si c’est important ou non, vous voyez. Eh bien, le plan de la Rédemption tout entier se trouve dans ces Sceaux, le Livre tout entier.

  102. Vous vous rappelez que nous avons montré que Jésus a vu cela. N’est-ce pas? Jésus l’a vu. Et nous découvrons maintenant que d’autres aussi ont vu cela. Nous avons découvert cela présenté en type dans Jacob. Nous l’avons vu découvert en type dans l’Egypte. Nous le voyons en type à la crucifixion.

  103. Mais maintenant revenons à Esaïe. J’ai encore noté le nom d’une quantité d’autres prophètes, mais j’aime bien ce livre d’Esaïe. Revenons à Esaïe, chapitre 13.

  104. Savez-vous que ce livre est une Bible complète en lui-même? Le saviez-vous? Esaïe commence avec la création; ensuite, vers le milieu, il introduit Jean-Baptiste, et à la fin il décrit le Millénium. D’autre part il y a dans la Bible soixante-six livres, et soixante-six chapitres dans le livre d’Esaïe. C’est une encyclopédie complète en elle-même.

  105. Mais lisons Esaïe, chapitre 13. Commençons au verset 6.

    “Hurlez, car le jour de l’Eternel est proche! Il viendra comme une destruction du Tout-puissant”.

  106. Observez comme ce sixième Sceau s’ouvre ici même, 713 ans avant la venue de Christ. Il est venu il y a bientôt 2 000 ans; il y a donc environ 2 700 ans qu’Esaïe a vu ce Sceau. Bien.

    “C’est pourquoi toutes les mains deviendront lâches, et tout coeur d’homme se fondra…”.

  107. Que dit Jésus? “Parce que l’iniquité se sera accrue, la charité du plus grand nombre se refroidira et les hommes rendront l’âme de terreur”. Ce sera comme le mugissement de la mer, vous voyez. Les hommes rendront l’âme.

    “… et ils seront terrifiés; les détresses et les douleurs s’empareront d’eux; ils se tordront comme celle qui enfante; ils se regarderont stupéfaits; leurs visages seront de flamme”.

  108. Remarquez ceci. Oh, leurs visages seront couverts de honte! Nous reviendrons à cela dans une minute. Gardons-le en mémoire.

    “Voici, le jour de l’Eternel vient, cruel, avec fureur et ardeur de colère, pour réduire la terre en désolation; et il en exterminera les pécheurs (L’Agneau… Tout est là, vous voyez. Remarquez). Car les étoiles des cieux et leurs constellations ne feront pas briller leur lumière; le soleil sera obscur à son lever, et la lune ne fera pas luire sa clarté; et je punirai le monde pour sa malice, et les méchants pour leur iniquité; et je ferai cesser l’orgueil des arrogants et j’abattrai la hauteur des hommes fiers”.

  109. Vous voyez, c’est exactement cela. Esaïe vit la même chose que ce dont Jésus avait parlé et que les sept Sceaux révèlent quand Il purifie le pays par les tribulations. Le sixième Sceau est la période de tribulation. Oui! il était prophète et la Parole de Dieu lui fut révélée. C’était il y a 2 700 ans.

  110. Je voudrais vraiment dire ceci: Esaïe dit que le monde entier est comme une femme en travail, que toute la création est en travail. Pourquoi y a-t-il tous ces gémissements et ce travail sur la terre et dans la nature, comme une femme qui est sur le point d’être mère? Prenons notre propre cité pleine de bistrots, de prostitution, de souillure et d’écume, comme d’ailleurs n’importe quelle autre cité. Eh bien, je pense que Dieu préférerait la voir comme elle était il y a mille ans. Quand l’Ohio coulait dans cette vallée, il n’y avait pas d’inondations ni d’eaux stagnantes. Il n’y avait pas de péché dans la vallée. Le bison parcourait ces régions et le vieux chasseur cherokee le chassait et vivait à son aise. Il n’y avait aucun tourment. Mais l’homme vint et apporta le péché avec lui. Quand l’homme commença à se multiplier sur la face de la terre, le péché et la violence s’installèrent. C’est vrai! C’est toujours l’homme. Eh bien, je pense que c’est une honte!

  111. Je me tenais l’autre jour dans l’état où je demeure actuellement: l’Arizona. Lorsque j’étais enfant je lisais ces histoires au sujet de Geronimo, Cochise et tous ces anciens Apaches, auxquels j’ai d’ailleurs prêché. Ce sont des gens très bien. Ces Indiens apaches sont parmi les plus braves gens que vous puissiez rencontrer. Et j’allai à Tombstone, là où ils ont toutes leurs vieilles reliques de la guerre. Vous savez qu’on a toujours classé Geronimo parmi les renégats? Moi, je le considère comme un Américain pur-sang! Absolument! Il ne faisait que combattre pour ses droits, comme n’importe qui le ferait. Il ne voulait pas cette pollution dans son pays. Voyez ce qui en est maintenant: lorsque l’homme blanc est venu, il a fait de ses enfants et de ses filles des prostituées et tout le reste. Le blanc est une canaille!

  112. L’Indien était un préservateur; il était économe. S’il tuait un bison, la tribu tout entière se partageait tout et n’en laissait rien. On utilisait sa peau pour faire des vêtements, des tentes et toutes sortes de choses. Mais l’homme blanc vient et tire dessus comme sur une cible. Eh bien, c’est une honte!

  113. J’ai lu un article de journal qui parlait de l’Afrique, ce pays si riche en bêtes sauvages, où des gens comme Arthur Godfrey et d’autres vont tirer les éléphants et d’autres bêtes du haut d’hélicoptères. On voyait une image d’une vieille femelle éléphant en train de mourir; des sortes de larmes coulaient de ses yeux. Deux grands mâles essayaient de la soutenir. Eh bien, c’est un péché! Ce n’est pas du sport!

  114. En allant chasser dans les bois où je vais d’habitude, j’ai vu des chasseurs blancs tuer un daim et enlever juste un cuissot; j’en ai vu aussi tuer huit ou dix biches et les laissant là alors que leurs faons couraient là autour en cherchant leur maman. Vous croyez que c’est cela, l’esprit sportif? A mon avis c’est un pur meurtre cruel!

  115. J’espère que tant que je vivrai le Canada n’aura jamais de routes afin d’empêcher l’entrée de ces renégats d’Américains. C’est vrai! Ce sont les pires chasseurs que j’aie jamais vus de ma vie. Bien sûr, ils ne sont pas tous comme cela. Il y a quelques vrais hommes, mais vous n’en trouverez pas un sur mille. Ils tirent sur tout ce qu’ils voient, en tout cas ils essaient! Ce sont des meurtriers. C’est vrai. Ils sont sans cœur. Ils tirent hors de saison.

  116. Lorsque j’étais en Alaska je partis avec un guide. Il me dit: «Je suis allé par là-bas et j’ai vu des troupeaux entiers d’élans massacrés à la mitrailleuse par des balles de calibre cinquante». Ce sont ces pilotes américains en Alaska qui les avaient mitraillés du haut de leurs avions. Tout un troupeau d’élans! C’est un pur meurtre!

  117. Ils savaient très bien que s’ils tuaient les bisons, les Indiens mourraient de faim. C’est la raison pour laquelle Cochise dut se rendre. Tous ses princes, ses enfants, tout son peuple mourait de faim. Buffalo Bill et tous les autres tuaient jusqu’à cinquante bisons d’un après-midi! Ils savaient que s’ils les exterminaient, ils se débarrasseraient des Indiens. Quelle tache sur notre drapeau d’avoir traité ainsi ces Indiens! Voilà! Mais rappelez-vous que la Bible a dit ceci: “L’heure est venue où Dieu détruira ceux qui détruisent la terre”. Le monde entier!

  118. Voyez ces vallées. J’étais l’autre jour à Phoenix, regardant vers la vallée. Je suis monté sur la South Mountain avec ma femme; nous nous étions assis là et nous regardions là-bas vers Phoenix. Je dis: «N’est-ce pas terrible?». Elle me répondit: «Terrible? Que veux-tu dire par là?».

  119. Je répondis: «Le péché. Combien y a-t-il d’adultères, d’ivrognes, de ceux qui prennent le Nom du Seigneur en vain parmi ces 140, 150 ou peut-être 200 000 personnes dans cette vallée?». Je dis: «Il y a cinq cents ou mille ans il n’y avait que des cactus et des buissons; les coyotes vivaient près de la rivière». Je dis encore: «C’est comme cela que Dieu a fait cette région. Mais l’homme est venu, et qu’a-t-il fait? Il a saturé la terre de ses souillures; les rues sont pleines de fiel; les égouts et les rivières sont pollués par toute cette souillure». Il vaut mieux ne pas boire de cette eau! Oh, mes amis! Vous attraperiez quelque chose.

  120. Vous voyez comme c’est. Et ce n’est pas seulement ici, mais dans le monde entier. L’ensemble est pollué, le monde, la nature. Que Dieu en ait pitié! Le monde tout entier est dans les douleurs de l’enfantement. Le monde fait des efforts, il est en travail comme l’a dit Esaïe. Que se passe-t-il? Il essaie de donner naissance pour le Millénium à un nouveau monde purgé du péché, il essaie de donner naissance à un nouveau monde, pour un peuple nouveau qui ne péchera plus et ne le polluera plus. C’est vrai. Il est en travail.

  121. C’est la raison pour laquelle nous sommes en travail, que Christ est en travail pour produire l’Epouse. Toutes choses sont en travail et gémissent. Vous voyez, il y a quelque chose qui est sur le point d’arriver. Et c’est cette sixième plaie qui fait venir cela.

  122. Frères, il y aura de grands tremblements de terre, les étoiles tomberont, les volcans feront éruption et la terre se renouvellera. Une nouvelle lave surgira du centre de la terre et se répandra partout, pendant que cette terre continuera à tournoyer dans l’espace.

  123. Je vous disais un matin que quand Jésus reviendrait sur terre avec Son Epouse, il y aurait là un paradis de Dieu. Oh, mes frères! Ces vieux guerriers de la bataille descendront alors avec leurs amis et tous ceux qui leur sont chers; les cantiques rempliront les airs avec l’armée des anges: «Tu as bien travaillé, bon et fidèle serviteur; entre dans la joie du Seigneur qui a été préparée pour toi, semblable à celle que tu aurais eue là-bas avant qu’Eve ne commence à se vautrer dans le grand bal du péché!». Amen!

  124. Oui! Le sixième Sceau va faire quelque chose. Certainement! C’est vrai. Le monde entier gémit et souffre pour cet âge du Millénium.

  125. Maintenant le monde actuel est tellement imprégné de souillure! Il n’y a pas longtemps, j’ai prêché sur ce sujet: Ce monde qui s’écroule. Je crois que c’était au Tabernacle. C’est exactement cela. Regardez tout ce qui est en train de s’écrouler dans le monde! Plus rien ne tient; tout se désagrège. Certainement, c’est ainsi. Il ne peut en être autrement. C’est certain. Voyez sa charpente elle-même. Laissez-moi vous montrer la raison pour laquelle le monde doit faire cela. La charpente de ce monde, le fer, le cuivre et tous les matériaux de la terre ont été arrachés de sa charpente pour la guerre et l’industrie, au point qu’il est presque prêt à…

  126. Avant l’autre jour, nous n’avions jamais eu de tremblements de terre dans cette partie du pays. Il y en a eu juste un l’autre jour, vous voyez, dans la région de Saint-Louis. La terre devient si mince! Ils en ont tout extrait, vous voyez.

  127. Sa politique est tellement polluée qu’il n’y a pratiquement aucun système honnête en elle. Sa moralité est si basse qu’elle n’en a en réalité aucune. C’est tout. C’est certain. Sa religion est gangrenée. Oui, certainement!

  128. L’heure est bientôt venue où le sixième Sceau doit s’ouvrir, et quand il s’ouvre, oh, mes frères! c’est la fin. L’Epouse est partie. La Reine est allée prendre sa place. Elle est en train de se marier maintenant au Roi tandis que ces choses se passent. Et le reste d’Israël est scellé et prêt à s’en aller; alors la nature laisse aller. Oh! quelle époque!

  129. Remarquez le dernier verset de l’ouverture du sixième Sceau. Voyez ceux qui se sont moqués à la prédication de la Parole, de la Parole confirmée du Dieu Vivant, quand ces prophètes qui se tenaient là avaient fait des miracles, obscurci le soleil et tout le reste tout au long de l’âge. Ils crient aux montagnes de tomber sur eux pour les cacher de cette Parole dont ils se sont moqués, parce que maintenant ils peuvent Le voir venir! “Cachez-nous de la colère de l’Agneau!”. Il est la Parole, vous voyez.

  130. Ils s’étaient moqués de la Parole, et voici, la Parole fut incarnée. Ils s’en sont moqués, en ont ri. Ils se sont moqués d’eux et la Parole incarnée est apparue. Pourquoi ne se sont-ils pas repentis? Ils ne le pouvaient pas, ils étaient allés trop loin! C’est pourquoi ils savent que le châtiment… Ils en ont entendu parler. Ils se sont assis dans des réunions pareilles à celles-ci, et ont connu ces choses; ils savaient que les choses prédites par ces prophètes les concernaient directement.

  131. Voici la chose qu’ils ont rejetée: ils ont rejeté la grâce pour la dernière fois. Si vous rejetez la grâce, il ne reste que le jugement. Quand vous rejetez la grâce. Pensez-y!

  132. C’est là qu’ils en étaient. Ils n’avaient aucun lieu où aller, aucune retraite. Et la Bible dit ici: “Et ils disent aux montagnes et aux rochers: Tombez sur nous et tenez-nous cachés de devant la face de celui qui est assis sur le trône et de devant la colère de l’Agneau…”.Ils avaient essayé de se repentir, mais l’Agneau était venu réclamer les Siens. Et ils crièrent aux rochers et aux montagnes, ils prièrent, mais leurs prières vinrent trop tard.

  133. Mes frères et soeurs, la bonté et la grâce de Dieu s’étendent aux nations, tandis qu’Israël était aveuglé pour cela il y a presque 2 000 ans afin de nous donner une occasion de nous repentir. Avez-vous rejeté cette grâce? L’avez-vous rejetée? D’ailleurs, qui êtes-vous? D’où venez-vous, et ou allez-vous? Vous ne pouvez pas le demander à votre médecin. Vous ne pouvez le demander à personne au monde. Et il n’y a aucun livre que vous puissiez lire qui puisse vous dire qui vous êtes, d’où vous venez et où vous allez, à part ce Livre.

  134. Maintenant vous savez que le Sang de l’Agneau doit agir à votre place, sinon vous voyez vers quoi vous vous dirigez. Alors si Dieu a fait cela pour vous, le moins que nous puissions faire est d’accepter ce qu’Il a fait. C’est tout ce qu’Il nous demande de faire.

  135. Si je vais plus loin maintenant, je devrai entrer dans le sujet de cette plaie, mais c’est le sujet de demain soir, alors je ne peux pas le faire. Je ne peux pas aller plus loin. J’ai fait une croix dans mes notes pour indiquer où je devais m’arrêter. C’est pourquoi il faut que j’attende jusqu’à demain.

  136. Maintenant, inclinons nos têtes juste une minute. Chers amis, si vous n’avez pas encore accepté l’amour de ce Dieu dont je parle (faites bien attention à ce que je vais dire), si vous n’avez pas accepté Son amour et Sa grâce, vous devrez supporter Son jugement et Sa colère.

  137. Vous êtes ce soir dans la même position qu’Adam et Eve au jardin d’Eden. Vous avez un droit, vous avez le libre arbitre. Vous pouvez aller à l’Arbre de Vie, ou vous pouvez prendre le plan du jugement. Mais aujourd’hui, tandis que vous êtes raisonnables et dans votre bon sens, et que vous êtes en assez bonne santé pour vous lever et l’accepter, pourquoi ne le feriez-vous pas, si vous ne l’avez pas encore fait?

  138. Y a-t-il encore ici des gens qui ne l’ont pas fait? Si c’est le cas, voulez-vous lever la main et dire: «Frère Branham, priez pour moi. Je désire le faire maintenant. Je ne désire pas que ces choses m’arrivent».

  139. Rappelez-vous, chers amis… (Que Dieu vous bénisse! C’est bien!) Ce ne sont pas mes idées à ce sujet, ce n’est pas ce que j’ai pensé. Tout ce que je viens de vous dire, tout cela ne vient pas du tout de moi. Que le Seigneur m’aide, le Saint-Esprit le sait!

  140. Attendez jusqu’à demain soir, et si le Seigneur le permet, je voudrais vous montrer un mystère qui s’est prolongé tout au long de cette rencontre juste ici. Je doute beaucoup que vous ayez vu ce qui s’est passé. C’est quelque chose qui était exposé ici, droit devant vous, et j’ai attendu chaque soir que quelqu’un se lève et dise: «Je le vois!». Ne le rejetez pas, je vous prie! Je vous demande ceci: Si vous n’êtes pas un chrétien, si vous n’êtes pas sous le Sang, si vous n’êtes pas né de nouveau et rempli du Saint-Esprit, si vous n’avez encore jamais confessé publiquement que vous avez accepté Jésus-Christ par le baptême en Son Nom pour témoigner de Sa mort, de Son ensevelissement et de Sa résurrection, l’eau est prête. On vous attend! Des robes de baptême sont fournies ici et tout est prêt. Christ se tient prêt, les bras étendus pour vous recevoir.

  141. D’ici une heure, cette grâce pourrait ne plus s’étendre jusqu’à vous. Vous pourriez la rejeter pour la dernière fois, et alors elle pourrait ne plus jamais toucher de nouveau votre coeur. Pourquoi ne le faites-vous pas pendant que vous le pouvez?

  142. Je sais que la coutume est d’amener les gens jusqu’à l’autel. C’est ce que nous faisons et c’est tout à fait bien. Mais aujourd’hui il y a tellement de monde, il y en a jusqu’autour de l’autel, et nous ne pouvons pas faire cela. Mais j’aimerais dire ceci. Aux jours des apôtres il est dit que “tous ceux qui crurent furent baptisés”. Si vous pouvez simplement croire réellement, du plus profond de votre coeur…

  143. Tout est là. Ce n’est pas une émotion, bien que des émotions accompagnent cela. C’est comme ce que j’ai dit: fumer ou boire ne sont pas des péchés; ce sont des attributs du péché. Cela montre que vous ne croyez pas. Mais quand vous croyez véritablement dans votre coeur, sachant que vous pouvez le faire là où vous êtes assis et que vous l’acceptiez de tout votre coeur, quelque chose va se produire là même. Cela arrivera. Alors vous pourrez vous tenir comme témoin de ce que quelque chose est arrivé.

  144. Alors entrez dans l’eau, et dites: «Je veux montrer à l’assemblée, je veux le prouver, je veux rendre mon témoignage que je veux prendre ma place avec l’Epouse. Je me tiens ici maintenant pour être baptisé».

  145. Je sais qu’il y a ce soir un grand nombre de femmes très bien dans le monde, mais il y en a une que je désire voir très particulièrement. C’est celle qui parmi elles est ma femme. Elle rentre à la maison avec moi. Elle n’était pas ma femme au commencement, mais comment l’est-elle devenue? En prenant mon nom.

  146. Il vient. Il y a une quantité de femmes, d’églises dans le monde, mais Il vient pour Sa femme à Lui. Elle est appelée de Son Nom. Tous ceux qui sont en Christ, Dieu les prendra avec Lui.Comment pouvons-nous y entrer? “Par un seul Esprit nous avons été baptisés en un seul corps” (1 Cor. 12.13).

  147. Pendant que nous prions, priez vous aussi, que vous soyez ici dans cette salle ou au-dehors. Il y a beaucoup de monde dans les différentes salles et dans la rue, et nous ne pouvons pas vous appeler à l’autel, mais faites de votre coeur un autel. Et juste dans votre coeur dites: «Seigneur Jésus, je crois cela. Je suis resté dehors dans l’air de la nuit. J’ai étouffé de chaleur ici dans cette petite salle. Je suis assis ici parmi ces gens. Je ne veux pas manquer cela. Je ne peux pas me le permettre».

  148. En tout cela, comme je vous l’ai dit hier soir (que le Seigneur me vienne en aide), le Seigneur sait que je dis la Vérité. Comme Paul le disait: “Je ne mens point”.Dans cette vision, ou quoi que cela puisse être, je me tenais là, je regardais et touchais ces gens qui étaient venus. C’était aussi réel que ma présence ici ce soir.

  149. Ne manquez pas cette occasion, mon pauvre frère, ma pauvre soeur; ne la manquez pas! Je sais que vous avez entendu prêcher, que vous avez entendu ceci et cela, toutes sortes d’histoires, mais écoutez ce que je vous dis. Je sais que c’est la vérité. Je ne peux pas le dire plus clairement. Ne manquez pas cela. Tout cela est pour vous. Prions maintenant.

  150. Seigneur Jésus, voici devant moi une boîte pleine de mouchoirs qui représentent les malades. Je prie et j’impose les mains sur ces mouchoirs selon ce que dit la Bible: “Ils prenaient des linges et des mouchoirs qui avaient touché le corps de Paul, et les esprits impurs sortaient des gens”. De grands signes étaient manifestés parce qu’ils avaient vu Paul et savaient que l’Esprit de Dieu était en lui. Ils savaient qu’il était un homme étrange et que les choses dont il parlait au sujet de la Parole…

  151. Il prenait cette vieille Parole écrite en hébreu, venant de l’assemblée des Juifs, Lui donnait la Vie et La plaçait en Christ. Ils savaient que Dieu était dans cet homme. Ils avaient vu Dieu accomplir des oeuvres étranges et puissantes par lui. Il prédisait des choses qui arrivaient de la manière qu’il avait dites. Ils savaient qu’il était un serviteur de Dieu.

  152. Seigneur, je Te prie d’honorer ces gens pour le respect qu’ils ont de Ta Parole et de les guérir pour l’amour de Jésus. Et, Seigneur, dans cette assemblée, il y a des gens assis comme ceux qui écoutaient l’apôtre Pierre le jour de Pentecôte et qui l’entendirent prendre la Parole, La sonder et dire: “Joël a dit que dans les derniers jours ces choses arriveraient et que ceci c’est cela”.Et les 3 000 crurent cela et furent baptisés.

  153. Et, Père, nous nous tenons ici aujourd’hui par Ta grâce; ce n’est pas parce que ce sont des gens spéciaux, c’est parce que… C’est comme au temps du Lion, du Veau et de l’Homme. Maintenant c’est le temps de l’Aigle. C’est l’onction pour cette heure, c’est le temps dans lequel nous vivons. C’est l’action du Saint-Esprit pour ce temps particulier afin de prouver que Jésus n’est pas mort et qu’Il accomplit les choses qu’Il a dit qu’Il ferait juste avant que les lumières du soir ne s’éteignent.

  154. Et nous L’avons vu accomplir Ses oeuvres tout le long de la route. Nous L’avons vu descendre, et la recherche scientifique a pris la photographie de cette glorieuse Colonne de Feu qui conduisit les enfants d’Israël, qui rencontra Paul sur la route… Et nous savons que c’est cette même Colonne de Feu qui conduisit Moïse là-bas dans le désert et que c’est par cette même Colonne de Feu qu’il écrivit plusieurs livres de la Bible, car il était oint de la Parole.

  155. La même Colonne de Feu est venue sur Paul sur le chemin de Damas. Et il a écrit de nombreux livres de cette Bible qui est appelée la Parole de Dieu. Et maintenant, Seigneur, la même Colonne de Feu, par le témoignage de la preuve de la Parole et par la recherche scientifique, nous La voyons ici révéler la Parole du Seigneur.

  156. O Dieu, réveille ce peuple rapidement, oui, Seigneur, rapidement! Que ceux dont le nom est inscrit dans le Livre de Vie puissent voir cette Lumière lorsqu’Elle brillera sur leur chemin, qu’ils puissent La voir, comme La vit cette femme de mauvaise vie près du puits ce jour-là. Elle reconnut rapidement et sut que c’était l’Ecriture.

  157. Et maintenant, Père, je Te prie pour que tous ceux qui Te recevront aujourd’hui dans leur coeur décident une fois pour toutes qu’ils en ont fini avec le péché; pour qu’ils se lèvent et se préparent maintenant pour la confession publique du baptême au Nom du Seigneur Jésus-Christ, pour la rémission de leurs péchés, montrant ainsi qu’ils croient que Dieu leur a pardonné, et qu’ils prennent sur eux le Nom de Jésus-Christ.

  158. Alors, Père, verse sur eux l’Huile du Saint-Esprit afin qu’ils puissent être placés dans le service du Seigneur Dieu et puissent être des ouvriers dans ce dernier jour mauvais. Car nous réalisons qu’il ne nous reste que peu de temps et que l’Eglise pourrait s’en aller à tout moment.

  159. L’Agneau peut à tout moment quitter le Sanctuaire là-haut, le Trône du Sacrifice, et descendre du Trône de Dieu où se trouve la sacrifice, alors c’est terminé. Il n’y a plus d’espoir pour le monde, c’en est fait de lui. Alors il entrera dans les frustrations, les grands spasmes des tremblements de terre, une grande secousse, comme lors de la résurrection.

  160. Et quand les saints ressusciteront, il se passera la même chose que lorsque Christ sortit de la tombe. Seigneur, cela pourrait arriver à la minute! Nous sommes attentifs à l’arrivée de ce jour heureux! Prends maintenant Tes enfants dans Ta main, Père. Prends Tes petits agneaux sur Ton sein. Accorde-le Seigneur, et nourris-les de Ta Parole jusqu’à ce qu’ils soient assez forts pour le service.

  161. Seigneur, nous Te les remettons maintenant, Seigneur. Réponds à cette prière! Père, Tu as dit dans Marc, chapitre 11: “Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu et vous le verrez s’accomplir”. Et mettant tout mon coeur en Celui qui nous a révélé ces choses tout au long de ces années, et ces Sceaux cette dernière semaine, je crois, Seigneur Dieu, que l’heure est là, qu’elle est proche, que Ta venue est plus proche que nous ne le pensions réellement.

  162. Veuille répondre à ma prière. Et chaque enfant de Dieu appelé qui se trouve ici à portée de voix ou qui entendra ces bandes, je le réclame maintenant pour le Royaume de Dieu, sachant que ceci est la Parole qui est révélée. Que la lumière du soir brille, ô Père! Je Te les confie au Nom de Jésus. Amen!

  163. Maintenant tous ceux qui ont cru, qu’ils soient ici ou dehors, et qui n’ont encore jamais fait la confession publique qu’ils en ont terminé avec le péché, si vous désirez la grâce de Dieu et que vous l’acceptiez en Jésus-Christ, le bassin est là. Ils sont prêts à baptiser quiconque désire être baptisé (aujourd’hui, demain ou en ce moment même), à n’importe quel moment.

  164. Avez-vous apprécié ce sixième Sceau? Voyez-vous maintenant où il est ouvert? Y avez-vous cru? Il est dit: “Qui a cru à ce que nous avons fait entendre, et à qui le bras de l’Eternel a-t-il été révélé?”.Si vous croyez à ce qui a été annoncé, le bras du Seigneur est révélé, le bras, la Parole de Dieu est révélée.

  165. Si le Seigneur le permet, j’essaierai demain matin de répondre le mieux possible à ces questions. Je pense que je vais passer le reste de la nuit, ou en tout cas la plus grande partie, à prier à ce sujet. Je ne dors pas plus d’une àtrois heures par nuit; la nuit passée je ne suis pas allé au lit avant une heure, et à trois heures j'étais debout pour étudier. Vous voyez, je devrai répondre de cela. C’est vrai. Nous sommes trop près de la fin pour nous permettre quoi que ce soit, la moindre insouciance, la moindre incertitude ou de nous arrêter à mi-chemin. Il faut que je voie cela premièrement. Et lorsque je l’ai vu, il faut aussi que cela se trouve dans la Parole. Jusqu’à présent, par la grâce de Dieu, cela correspond parfaitement. J’ai étudié cela d’un bout à l’autre, vous le savez, et tout tient parfaitement ensemble.

  166. Il faut que ce soit “AINSI DIT LE SEIGNEUR”, parce que ce n’est pas seulement ce que je dis selon ma propre connaissance, mais la Parole du Seigneur est “AINSI DIT LE SEIGNEUR”. Et ici il y a la Parole prenant ce qu’Il m’a donné, alliant les choses ensemble et les montrant, de sorte que vous pourrez vous-mêmes savoir que c’est “AINSI DIT LE SEIGNEUR”.

  167. Ici la Parole dit cela, et ensuite il y a la révélation qu’Il me donne qui est contraire à ce que chacun de nous avait pensé jusque là; qui est contraire à ce que j’en avais pensé car je n’étais jamais entré là-dedans de cette manière. Mais maintenant nous découvrons que cela s’emboîte parfaitement ensemble; alors qu’est-ce que c’est? C’est ”AINSI DIT LE SEIGNEUR”. C’est exactement cela. Il y avait une place qui avait été ouverte et qui était restée ainsi jusqu’à cette heure. Ensuite le Seigneur est venu mettre la chose à sa place de cette manière. Alors vous voyez, c’est ainsi, c’est le Seigneur. Oh, je L’aime! Je L’aime de tout mon coeur!

  168. Rappelez-vous que nous ne pourrons pas aller jusqu’à l’autel. Plusieurs ont levé la main; mais vous voyez c’est pour vous une affaire individuelle. Cela dépend de ce que vous voulez faire. L’heure est tellement imminente que vous devriez vous presser autant que vous pouvez, et ne pas avoir à être tiré. Pressez-vous simplement, essayez d’entrer. «Seigneur, ne me laisse pas dehors! Ne me laisse pas dehors, Seigneur! Les portes sont en train de se fermer. Si je peux juste encore entrer!».

  169. Un jour, Dieu fermera la porte. Il l’a fait au jour de Noé, et ils frappèrent à cette porte. N’est-ce pas vrai? Rappelez-vous que la Bible dit qu’à la septième veille… n’est-ce pas vrai? Quelques-uns dorment pendant la première veille, la deuxième, la troisième, la quatrième, la cinquième, la sixième, la septième; mais à la septième veille, une proclamation, un cri retentit: “Voici l’Epoux; sortez à sa rencontre”.

  170. Les vierges folles dirent: “Dites, j’aimerais bien avoir un peu de cette huile maintenant”.

  171. L’Epouse dit: “J’en ai juste assez pour moi-même. J’en ai juste assez. Si vous en voulez, allez prier”.

  172. Ne voyez-vous pas les vierges folles maintenant? Voyez les Episcopaux, Presbytériens, Luthériens et autres essayant… et la difficulté avec eux c’est qu’au lieu d’essayer de recevoir le Saint-Esprit, ils essaient de parler en langues. Et un grand nombre de tous ceux-là qui parlent en langues ont honte de venir àcette église-ci afin que l’on prie pour eux; ils désirent que je vienne chez eux pour prier pour eux. Et vous appelez cela le Saint-Esprit? C’est du parler en langues sans le Saint-Esprit.

  173. Or je crois que le Saint-Esprit parle en langues. Vous savez que je le crois; mais il y a aussi une contrefaçon! Certainement! Ce sont les fruits de l’Esprit qui prouvent ce que c’est. Ce sont les fruits d’un arbre qui prouvent de quelle sorte d’arbre il s’agit et non pas l’écorce. C’est le fruit.

  174. Remarquez ceci maintenant. Lorsqu’elles viennent c’est la dernière heure, et lorsqu’elles entrent, elles disent: «Eh bien, je crois que je l’ai maintenant. Je crois que je l’ai. Oui. Nous sommes en train de l’obtenir!».

  175. Je ferais mieux de ne pas dire cela parce que cela pourrait causer de la confusion. Lorsque je disais l’autre jour comment l’enlèvement viendrait… Si vous dites que vous voulez l’accepter, c’est très bien. Très bien, c’est votre affaire. Quand les vierges folles pensèrent qu’elles pourraient revenir parce qu’on avait prié pour elles… l’Epouse était partie.

  176. Cela passa et elles n’en surent rien. Ce fut comme un voleur dans la nuit. Elles se mirent alors à frapper àla porte et qu’arriva-t-il? Que se passa-t-il? Elles furent jetées dans la période de tribulation. La Bible dit: “Il y aura des pleurs et des grincements de dents”. N’est-ce pas vrai?

  177. Mon frère, ma soeur, quand cela arrivera-t-il? Je n’en sais rien! Il pourrait n’y avoir que moi ici, vous voyez, c’est ma pensée, vous voyez? Je crois que c’est si proche. Chaque jour je désire… J’essaie de marcher aussi légèrement que je le peux. Vous savez, il s’est passé quelque chose aujourd’hui et j’ai vu apparaître quelque chose. J’en ai eu le souffle coupé! Il était là, se tenant là, et il y avait cette Lumière juste àcet endroit et c’était cela. Je sais que c’est la Vérité.

  178. Je pensai: «O Dieu, je ne pourrai jamais dire cela! Je ne peux pas le dire. Je ne peux pas!». Je sortis simplement de la chambre et allai faire quelques pas dehors. Je pensai: «Oh, que puis-je faire?». Je vais aller àla pêche ou autre chose. Seigneur… Je n’arrive pas àTe le dire.

  179. Nous avons passé de bons moments, n’est-ce pas? Loué soit le Seigneur! Amen! Nous vivons des temps extraordinaires car mon coeur est inondé de bonheur et de joie! Mais quand je pense à ce monde et aux milliers de personnes que je connais et qui sont perdues, cela jette une ombre et mon coeur saigne pour eux. Que peut-on faire? Que peut-on faire?

  180. Vous pouvez simplement sentir le Saint-Esprit crier dans votre coeur. C’est ce qui a dû se passer en notre Seigneur quand Il regardait Jérusalem, Son propre peuple, et disait: “Jérusalem, Jérusalem, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l’avez pas voulu!”. Vous sentez le Saint-Esprit dire: “Combien de fois ai-je voulu vous rassembler, mais vous ne le voulez pas!”.

  181. Nous en sommes là, au point où quelque chose va se passer, chers amis. Quoi que ce soit, Dieu le sait. Personne, personne ne sait quand cela arrivera. C’est un secret. Personne ne sait quand cela arrivera, mais Jésus nous a dit: “Quand vous verrez ces choses (toutes ces choses)…”. Nous avons pu voir tout cela en comparant le sixième Sceau avec ce que Jésus dit dans Matthieu 24. Rappelez-vous ce qu’Il a dit: “Quand vous verrez que ces choses commencent àarriver, c’est que le temps est proche, àla porte”.

  182. Voyez les versets qui suivent immédiatement le verset 30, les versets 31, 32 et 33. Il dit: “Il enverra ses anges aux quatre coins des cieux, aux quatre vents, pour rassembler ses élus”. N’est-ce pas vrai? Ensuite Il dit: “Instruisez-vous…”.

  183. Vous vous rappelez qu’Il s’est arrêté juste là. Il n’est jamais allé plus loin après le sixième Sceau. Il n’a jamais rien dit au sujet du septième.Il a parlé des premier, deuxième, troisième, quatrième, cinquième et sixième, mais Il s’est arrêté là. Il n’a jamais rien mentionné au sujet du…

  184. Observez ce qu’Il dit ensuite: “Maintenant apprenez une parabole”. Vous voyez? Ensuite Il commence des paraboles. Il leur dit: “Ces choses arriveront”. Il répond à leurs trois questions: “Quels seront ces signes, quel sera le signe de Ta venue, quel sera le signe de la fin du monde?”. Et ce sixième Sceau est la fin du monde. Et lorsque le septième ange sonna de la trompette, il leva les mains et jura par Celui qui vit aux siècles des siècles qu’il n’y aurait plus de temps.

  185. La terre donne naissance à une nouvelle terre. Tout est terminé et ici nous sommes juste àla porte. Oh, j’en tremble! Et que dois-je faire, Seigneur? Que puis-je faire d’autre? Oh, quand je pense que je verrai cet endroit et toutes ces précieuses personnes!

  186. Je me regardai moi-même et je pensai: “Oh, mon Dieu! Il ne faut pas qu’ils manquent cela! Je devrais pouvoir les pousser, je devrais aller dans l’auditoire pour aller les chercher et les pousser!”. Mais on ne peut pas faire cela. “Aucun homme ne peut venir, à moins que mon Père ne l’attire” (Jean 6.44). Mais nous avons une consolation: “Tous ceux que le Père m’a donnés viendront” (Jean 6.37). Mais le reste dépend des organisations. Vous voyez? “La Bête séduisit tous les habitants de la terre dont les noms n’étaient pas écrits dans le Livre de Vie de l’Agneau immolé dès la fondation du monde”.

  187. Cela est triste, vous voyez, aussi la seule chose que vous puissiez faire est de vous en tenir exactement à la Parole, d’être attentif àquoi qu’Il puisse vous dire de faire, et de le faire. Quoi qu’Il dise de faire, il faut le faire, Vous regardez là et dites: «Eh bien alors! ils font ceci et cela…». Vous ne réalisez pas la tension que cela donne.

  188. Je voudrais encore dire ceci. J’ai l’impression que les bandes sont au bout. Il y a beaucoup de gens qui disent: «Frère Branham, avec un ministère de ce type…». Il faut que je fasse attention car il y a des gens qui prennent ces bandes et démolissent les prédications en piquant des choses ici et là. Aussi lorsque vous dites: «Frère Branham, j’aimerais avoir un ministère…», vous ne savez pas de quoi vous parlez. Franchement, frères et soeurs, vous ne savez pas ce qui va avec un tel ministère! Oh, mes frères, quelle responsabilité quand tous ces gens s’accrochent à ce que vous dites!

  189. Rappelez-vous ceci. Si vous leur enseignez des choses qui sont fausses, Dieu redemandera leur sang d’entre vos mains. Pensez àcela! C’est une chose terrible! Alors soyez gentils. Aimez Jésus de tout votre coeur. Soyez simples! N’essayez jamais de vous imaginer quoi que ce soit. Soyez simples devant Dieu car plus vous essayez de vous imaginer, plus vous vous éloignez de Lui. Croyez-Le simplement.

  190. Dites ceci: “Quand viendra-t-Il? S’Il vient aujourd’hui c’est très bien. S’Il vient dans vingt ans, c’est toujours très bien. Je continue simplement à Le suivre comme je le fais maintenant. Seigneur, si Tu peux m’utiliser où que ce soit, me voici, Seigneur! Et si c’est dans cent ans, si mes arrière-arrière-arrière petits-enfants vivent pour le jour de Ta venue (Seigneur, je ne sais quand cela sera), alors fais que je marche droit aujourd’hui, que je marche simplement avec Toi. Parce que je me réveillerai en ce jour-là exactement comme si je n’avais fait qu’un petit somme quelque part.

  191. Oh, arriver là-bas dans ce glorieux Palais de l’au-delà, ce Royaume de Dieu là-bas où tous les vieux seront jeunes, où les longues robes blanches sont déjà préparées! Là, les hommes et les femmes changés sont tous beaux, ayant tous la stature de beaux hommes et de femmes gracieuses. Ils se tiendront là dans la beauté et la stature de jeunes femmes et de jeunes hommes ne pouvant plus jamais vieillir, ne pouvant plus jamais pécher, ne pouvant plus jamais agir par jalousie, haine ou autres. Oh, mes frères!

  192. Je pense que les bandes sont au bout maintenant, mais je voudrais encore vous parler pendant trois ou quatre minutes. D’accord?

  193. Je voudrais vous dire quelque chose de personnel. Parce que demain, comme ce sera quelque chose de tellement extraordinaire, je pense qu’il vaut mieux dire maintenant ce que je voulais vous dire. C’est seulement pour nous. Vous savez que j’ai une femme que j’aime beaucoup, c’est Meda. Et je ne voulais même pas l’épouser à cause de l’amour que je gardais encore pour ma première femme. Et quels que soient les sentiments que j’avais pour elle, je ne l’aurais jamais épousée si Dieu ne m’avait pas dit de le faire.

  194. Vous connaissez cette histoire, comment elle alla prier, comment j’allai prier et comment Il me dit ensuite quoi faire exactement, comment Il me dit de l’épouser, àquel moment. C’est une femme charmante et elle prie pour moi ce soir. Maintenant il est huit heures àla maison et elle est probablement en train de prier.

  195. Remarquez ceci. Un jour elle me dit: «Bill, j’aimerais te poser une question au sujet du Ciel».

Je lui dis: «Bien, Meda, de quoi s’agit-il?».

Elle me dit: «Tu sais que je t’aime».

  1. Je dis: «Oui». C’était juste après ce qui s’était passé ici.

Elle poursuivit: «Tu sais que Hope t’aimait, elle aussi».

Je répondis: «Oui».

  1. Alors elle me dit: «Je ne pense pas que je serais jalouse, mais Hope l’était». Elle dit: «Lorsque nous irons au Ciel… et tu dis que tu l’as vue là-haut».

  2. Je lui répondis: «Elle était là; je l’ai vue. Je l’ai vue là deux fois. Elle est là et elle attend ma venue comme Sharon. Je l’ai vue comme je te vois. Je l’ai vue là-haut».

  3. Elle dit: «Quand nous arriverons là-haut, laquelle des deux sera ta femme?».

  4. Je lui dis: «Les deux. En fait aucune, et pourtant vous le serez les deux».

Elle me dit: «Je ne peux pas comprendre».

  1. Je dis alors: «Chérie, assieds-toi là et laisse-moi t’expliquer quelque chose. Je sais que tu m’aimes, et tu sais combien je t’aime dans le respect et l’honneur. Prenons un exemple. Que penserais-tu si je mettais mon plus beau costume, que je descende en ville et que là je rencontre une prostituée, une fille vraiment jolie, qui vienne se jeter à mon cou en disant: ‹Oh, frère Branham, combien je t’aime!›, commençant à me serrer dans ses bras. Qu’en penserais-tu?».

Elle me répondit: «Je pense que je n’aimerais pas beaucoup cela».

  1. Je dis: «Je veux te demander quelque chose. S’il fallait en arriver là, qui aimerais-tu le plus, moi ou le Seigneur Jésus?». Nous parlions en famille.

  2. Elle dit: «Le Seigneur Jésus. Oui, Bill, quel que soit l’amour que j’ai pour toi, je t’abandonnerais, toi, plutôt que L’abandonner, Lui».

  3. Je lui dis: «Merci, chérie! Je suis heureux de te l’entendre dire maintenant». Je dis encore: «Mais qu’en serait-il si cette même femme venait vers Jésus et se jetait à Son cou, disant: ‹Jésus, je T’aime!›. Que penserais-tu de cela?».

Elle dit: «J’apprécierais cela!».

  1. Vous voyez, dans ce cas, il y a changement de l’amour phileoà l’amour agapao. C’est l’amour le plus élevé. Et là il n’y a plus de maris et de femmes qui élèvent des enfants; tout cela n’est plus.

  2. Les sexes, mâle et femelle, les glandes sont tous pareils. Il n’y a plus rien de tout cela. Il n’y a plus du tout de glandes sexuelles. Pensez que vous n’aurez plus de glandes sexuelles. La raison pour laquelle elles avaient été mises en vous était parce qu’il fallait peupler la terre, vous voyez. Mais là-haut il n’y en aura plus. Il n’y aura plus de glandes mâles où femelles, c’est fini. Mais il y aura làla stature et la manière de Dieu. C’est l’exacte vérité. Et alors nous serons véritablement authentiques. Il n’y aura plus de phileo du tout. Tout sera agapao.

  3. C’est pourquoi celle qui était une épouse ne sera rien de plus que quelque chose de charmant qui est à vous, vous appartenez l’un àl’autre. Là, l’état de mari n’existe plus.

  4. Vous voyez, la partie phileo n’est plus là du tout. Vous voyez, il ne peut rien y avoir là de semblable àde la jalousie. Il n’y a plus aucune raison d’être jaloux. Il n’y aura là rien de semblable. Vous ne connaîtrez plus jamais ces choses-là. Il ne vivra plus là que d’aimables jeunes hommes et jeunes femmes.

  5. Après cela elle me répondit: «Je comprends maintenant, Bill».

Je dis: «Oui».

  1. Maintenant je vais encore vous dire une petite chose qui est arrivée. C’était un rêve car je dormais. Je n’ai jamais raconté cela en public auparavant. J’en avais parlé àquelques personnes, mais jamais en public auparavant pour autant que je le sache.

  2. Environ un mois après cela, je rêvai qu’un jour j’étais debout et que j’observais le temps glorieux où… Ce n’était pas le jugement. Je ne crois pas que l’église, je veux dire l’Epouse vienne jamais en jugement. Mais j’étais là lorsque les couronnes furent données.

  3. Et le grand Trône glorieux était dressé là, et Jésus, et l’ange qui tient le registre, et tous les autres se tenaient là. Et il y avait des degrés qui descendaient dans cette direction-ci. Ils étaient comme de l’ivoire blanc. Ils descendaient en un cercle, faisant un panorama comme ceci et sortaient de manière que toute cette grande foule qui se tenait là pouvait voir ce qui se passait.

  4. Je me tenais quelque part en arrière sur un des côtés et il ne me serait jamais venu àl’esprit que j’aurais à monter ces degrés. Je me tenais là, et je voyais l’ange qui tient le registre appeler un certain nom, un nom que je reconnaissais. Je regardai, et là-bas tout au fond je voyais venir le frère ou la soeur montant là comme ceci, et l’ange qui tient le registre se tenait à côté de Christ. Ce n’était qu’un rêve, et je regardais et leur nom était inscrit là; il avait été trouvé dans le Livre de Vie. Alors Il les regardait et disait: “Tu as bien travaillé, mon bon et fidèle serviteur. Entre maintenant!”.

  5. Je regardai en arrière vers l’endroit où ils allaient. Il y avait là un monde nouveau et plein de joie. Il disait: “Entre dans la joie du Seigneur qui est à toi depuis la fondation du monde”.

  6. Et oh, je pensai: «Ils passent par là et vont à la rencontre les uns des autres, se réjouissant simplement, franchissant les montagnes et traversant des endroits glorieux!». Je pensai: «Oh, n’est-ce pas merveilleux! Gloire à Dieu! Alléluia!». (Ils sautaient de joie.)

  7. J’entendais appeler encore un autre nom et je me disais: «Oh, celui-ci, je le connais, je le connais!». Et le voilà qui passait. Je l’observais qui montait là-haut.

    “Entre dans la joie du Seigneur, mon bon et…”.

Je disais: «Oh, loué soit Dieu! Loué soit Dieu!».

  1. Puis c’est comme s’il disait: «Orman Neville», vous voyez. Et c’était le vieux frère Neville. Il était là, et le voici qui sortit de la foule et monta. J’entendis le Seigneur dire: “Entre dans la joie du Seigneur qui a été préparée pour toi dès avant la fondation du monde. Entre!”. Et voici que le vieux frère Neville est changé et commence à se diriger là-bas en poussant des cris de joie! Oh, mes frères, je me mis à crier: «Gloire à Dieu».Je me tenais là tout seul et passais des moments merveilleux à regarder entrer mes frères.

  2. Puis l’ange qui tenait le registre se redressa et appela: «William Branham!».

  3. Je n’aurais jamais pensé qu’il faudrait que j’aille jusque là! Aussi je fus effrayé et pensai: «Oh, eh bien, faudra-t-il que je fasse cela?». Alors je m’avançai et tout le monde m’encourageait en disant: «Salut, frère Branham! Que Dieu te bénisse, frère Branham!». Ils m’encourageaient tandis que je traversais une grande foule de gens. Et tous tendaient la main vers moi et m’encourageaient, disant: «Que Dieu te bénisse, frère! Que Dieu te bénisse, frère!».

  4. Et j’avançais en disant: «Merci! Merci! Merci!» comme lorsque je sortais d’une réunion, vous savez, et j’allais devoir monter ces grands et glorieux degrés d’ivoire.

  5. Comme je commençais àtraverser la foule, et à peine avais-je fait le premier pas que je m’arrêtai. Je regardai Sa face en pensant: «Je veux bien Le regarder depuis ici». Et je m’arrêtai. Je me tenais comme ceci et je sentis quelque chose se glisser sous mon bras. C’était le bras de quelqu’un d’autre. Je me tournai et voilà, c’était Hope avec ses grands yeux noirs et ses longs cheveux foncés lui descendant le long du dos. Elle était vêtue d’une longue robe blanche et me regardait ainsi.

  6. Je dis: «Hope!». Je sentis encore quelque chose toucher mon autre bras. Je regardai de ce côté-là, et c’était Meda! Ses yeux sombres regardaient en haut. Ses longs cheveux noirs descendaient sur sa longue robe blanche. Je dis: «Meda!». Elles se regardèrent l’une l’autre, vous savez, comme ceci. Je les pris toutes deux dans mes bras et nous continuâmes àavancer.

  7. Je m’éveillai. Je m’éveillai, me levai et allai m’asseoir sur une chaise. Je me mis à pleurer, vous savez. Je pensai: «Oh, mon Dieu! J’espère que cela se passera ainsi!». Toutes deux me furent associées dans la vie, élevèrent des enfants et tout le reste, et nous voici qui entrons dans ce nouveau monde, oh, mes frères! où il y a la perfection et tout le reste.

  8. Eh bien, ce sera quelque chose de merveilleux! Ne le manquez pas! Ne le manquez pas! Par la grâce de Dieu, faites tout ce que vous pouvez et alors ce sera à Dieu de prendre soin du reste. C’est pourquoi:

    Je L’aime, je L’aime
    Parce qu’Il m’aima le premier
    Et acquit mon salut
    Sur le bois du Calvaire.

  9. Chantons encore une fois de tout notre coeur. Levons nos mains vers Dieu:

    Je L’aime, je L’aime
    Parce qu’Il m’aima le premier
    Et acquit mon salut
    Sur le bois du Calvaire.

    Je L’aime, je L’aime
    Parce qu’Il m’aima le premier
    Et acquit mon salut
    Sur le bois du Calvaire.

[Frère Branham quitte la chaire et va dans le public afin de prier pour une femme assise dans une chaise roulante — N.d.R.]

  1. Tout va bien maintenant! Elle n’espérait pas vivre jusqu’à la fin de la réunion! C’est vrai! Et la voici maintenant les deux mains levées et louant le Seigneur! C’est la raison pour laquelle je me suis attardé aussi longtemps. Je vais vous dire ce que j’étais en train de faire. Pendant que je parlais de Meda et des autres, j’observais cette Lumière décrivant des cercles en arrière et en avant et allant s’arrêter au-dessus d’elle. Alors je pensai: «Ca y est!». Oh, n’est-ce pas merveilleux?

    Je L’aime, je L’aime
    Parce qu’Il m’aima le premier
    Et acquit mon salut
    Sur le bois du Calvaire,

  2. Maintenant de tout notre coeur: [frère Branham chantonne: «Je L’aime…» — N.d.R.] Pensez simplement à Sa bonté et à Sa miséricorde!

  3. Amen! Vous voyez maintenant comme cela va mieux? Amen! Pensez simplement qu’Il vous a rétablie. La grâce de Dieu vous est apparue! Oh, gloire à Dieu! Bien, voici votre pasteur.




Brochure suivante: