SOMMAIRE DES RENCONTRES
Août 2016

(Traduction de la vidéo mensuelle du Centre Missionnaire de Krefeld — Allemagne)

 

 

    Bien-aimés frères et sœurs en Christ, c’est frère Frank qui vous parle depuis le Centre Missionnaire International de Krefeld, en Allemagne. Nous vous saluons dans le précieux nom de Jésus-Christ, notre Seigneur. Par la grâce de Dieu, nous regardons en arrière, lors du dernier week-end, le samedi et le dimanche, Dieu nous a bénis d’une manière très puissante, plusieurs Ecritures ont été lues, et la Parole de Dieu est devenue encore très précieuse pour nous, j’ai aussi mentionné les réunions que nous avions tenues à Bruxelles, en Belgique, à Paris, en Roumanie, et mes bien-aimés, les gens viennent de loin et de près. A Paris, nous avons eu plus de 2 000 personnes, en Roumanie plus de 1500 personnes. De partout Dieu est en train d’appeler pour la dernière fois et je crois de tout mon cœur que le message de l’heure, la véritable Parole de Dieu, incluant toutes les promesses pour ce jour, est le dernier appel aux élus, dans chaque pays sur la terre, parce que notre Seigneur a dit que toutes les nations seront bénies. Vous retournez à Abraham dans Genèse 12 et vous allez au chapitre 18, Abraham crut Dieu; et vous allez au chapitre 22, Abraham obéit à Dieu.

    Mes bien-aimés, ceci est le temps de Dieu pour le peuple de Dieu, et aussi, lors des réunions du samedi et dimanche, nous avons eu plus de 1000 personnes rassemblées dans ce centre missionnaire, et plus ou moins 1600 connections d’internet dans différents pays autour de la terre, écoutant à la sainte précieuse Parole de Dieu. Le sujet principal était que nous avons été élus en Christ, qui était le premier-né parmi plusieurs frères, et bien-aimés, je l’ai dit à plusieurs reprises, quand la promesse au sujet du Sauveur devait s’accomplir, l’ange Gabriel est descendu du ciel, et il a annoncé à Marie la naissance du fils de Dieu, promis tout au long de l’Ancien Testament, dans Esaïe 7.14, Esaïe 9.5,6, dans toutes les promesses, et ensuite, quand le temps était accompli, l’ange est descendu du ciel, il a donné cette promesse à Marie, et au moment qu’elle entendit la promesse, elle crut et le moment suivant le Saint-Esprit l’a recouverte et le fils de Dieu naquit. Premièrement c’était une semence comme la Parole est la semence et notre Seigneur était la Parole, au commencement était la Parole, et maintenant la Parole a été faite chair, et ici, voici le mystère. Au moment de l’engendrement, c’est une semence, au moment de la naissance c’est une création. La semence devient une réalité, et vous pouvez tenir le Sauveur entre vos mains.

    Ainsi, mes bien-aimés, c’est la même chose avec nous, premièrement, nous écoutons la Parole promise de Dieu, et les Saintes Ecritures disent, dans Jacques 1.18, dans 1 Pierre 1.23, que nous avons été engendrés par la Parole de Dieu, parce que la Parole est la semence, et premièrement, nous recevons la semence, et quand la nouvelle naissance prend place, nous devenons une nouvelle créature en Jésus-Christ notre Seigneur, et ensuite, Il est le premier-né parmi plusieurs frères. Permettez-moi de vous lire ce verset précieux, dans Romains 8, car ceux qu’Il a connus d’avance, Il les a aussi prédestinés, verset 29, à être semblable à l’image de Son fils, afin que Son fils soit le premier-né de beaucoup de frères. Romains 8.29. Ceci est le point principal dans tout le plan du salut. Tout au long de l’Ancien Testament, les bénédictions étaient placées sur le premier-né, le droit d’aînesse. Si vous allez dans les livres de Moïse, Dieu avait décidé que chaque premier-né… et si vous allez dans Exode 2, notre Seigneur a donné l’ordre à pharaon: “Laisse aller mon fils, laisse mon premier-né partir, parce qu’il doit, et il va me servir”. Ainsi tout au long de l’Ancien Testament, le droit d’aînesse était relié aux bénédictions de Dieu, et c’est ainsi que notre Seigneur et Sauveur est devenu le premier-né, et toutes les bénédictions de Dieu, Il les a apportées avec lui, et nous les avons en Jésus-Christ, notre Seigneur et Sauveur, et aussi, si vous lisez dans Colossiens, et dans d’autres endroits, qui parlent au sujet des vrais fils et filles de Dieu. Ils sont la vraie semence de Dieu, comme le Fils de Dieu était la véritable semence, ce n’est pas un mélange, ils ne sont pas un mélange, ce sont des vrais fils et filles de Dieu.

    Déjà depuis le jardin d’Eden, il y avait 2 semences différentes, et Dieu a mis inimitié entre les 2 semences; il y avait une semence qui était Abel, et l’autre était Caïn, et nous savons tous ce qui est arrivé dans le jardin d’Eden. Bien-aimés frères et sœurs soyez sûrs, soyez certains que vous êtes un vrai enfant de Dieu, que vous avez reçu l’esprit des premiers-nés, que vous avez le droit d’aînesse, que vous serez avec le Sauveur qui était, et qui est le premier-né parmi plusieurs frères.

    Et ici, dans Colossiens 1, il dit ici: “Celui qui est l’image du Dieu invisible”, verset 15, “le Fils est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création”. Ce verset est mal interprété par plusieurs, en disant que Christ était né, lors du temps de la création. Non, Il était le créateur. Permettez-moi de vous lire ceci, dans le verset suivant, Colossiens 1.16, “Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui”. Mais ceux qui croient que Dieu existe en trois personnes éternelles, ils prétendent que le fils était né au moment de la création. Non! Celui que nous connaissons en tant que fils, c’est le Seigneur Lui-même, qui a appelé toutes choses à l’existence, mais maintenant, venons au Nouveau Testament. Il est devenu le premier-né de la nouvelle création, de la création de Dieu. Ce n’est pas de la création des cieux et de la terre, et de la création de ce que vous voyez, et de ce que vous ne voyez pas. Il a créé toutes choses, comme nous lisons ici.

    Par la grâce de Dieu, nous comprenons le plan du salut, dans le Fils de Dieu, qui était le premier-né parmi plusieurs frères, nous, en tant que vrais enfants de Dieu, des fils et filles de Dieu, nous avons reçu le droit d’aînesse, et nous verrons notre Seigneur et Sauveur, au moment où Il reviendra pour prendre Son Epouse, tous les fils et filles de Dieu, dans la gloire, et nous serons avec lui, au repas des noces de l’Agneau. Et quand vous lisez 1 Corinthiens 15.28, jusqu’au dernier verset, quand tout sera accompli, quand tout sera fait, tout sera achevé dans le plan du salut.

    Alors il n’y aura plus mention du Fils, ou Médiateur, ou Avocat, et alors, Dieu sera tout en tous, et nous serons avec Dieu, en tant que fils et filles de Dieu pour toujours. Oh! Béni soit le Seigneur pour la sainte et précieuse Parole de Dieu! Et par conséquent puis-je faire cette remarque? Aujourd’hui, dans une semaine à partir d’aujourd’hui, le lundi prochain, ça aura fait 61 ans quand j’avais serré la main de frère Branham pour la première fois le 15 août 1955. Ainsi, je regarde en arrière à 61 ans, par la grâce de Dieu, croyant le message, ayant connu frère Branham personnellement, et je considère ceci comme un privilège très spécial, d’avoir été un témoin oculaire, un témoin auriculaire, de ce que Dieu a fait, au travers de cet unique ministère extraordinaire dans notre temps, et dans notre jour. Ainsi, Dieu a envoyé Son prophète, et Il nous a apporté le message, et nous prenons le message, nous l’apportons jusqu’aux extrémités de la terre, lors de ces 50 dernières années, et maintenant, le message a atteint les extrémités, chaque pays sur la terre a été atteint par la grâce de Dieu.

    Bien-aimés, même nos réunions sont transmises dans le monde entier, et tous, que ce soit en Afrique, ou en Inde, ou en Asie, ou partout que ça soit, tous peuvent entendre, et se joindre à nous aux réunions. Que les bénédictions du Dieu tout puissant reposent sur vous, et soient avec vous dans le saint nom de Jésus-Christ, c’est ma prière, Amen!

 





RETOUR