CHRIST EST LA REVELATION DU MYSTERE DE DIEU

(Christ is the Mystery of God Revealed)

 

28 juillet 1963, matin
Branham Tabernacle
Jeffersonville — Indiana, U.S.A.

 



Merci, frère. Restons encore debout un moment, pendant que nous inclinons nos têtes pour la prière.

Père Céleste plein de miséricorde, nous nous approchons encore de Toi ce matin, afin de recevoir Ta Grâce et d’être guidés par le Saint-Esprit; parce que nous avons compris que nous devions nous rassembler ce matin pour recevoir l’enseignement de Ta Parole, en sorte que nous puissions savoir comment nous devons vivre aujourd’hui, et en quels jours nous vivons. Nous Te demandons de guider nos pensées, et nos coeurs, afin de nous faire connaître chaque Parole qui nous est nécessaire; afin que Tu ouvres nos bouches largement et que Tu ouvres nos coeurs pour que nous recevions ce que Tu as à nous dire. Ferme notre bouche pour tout ce qui n’est pas juste, sachant que Toi seul peux révéler la Parole de Dieu.

Et maintenant, comme je vais devoir quitter cette église pour parcourir le monde, je Te les confie, Seigneur, car je les aime de tout mon coeur. Ce sont ceux que Tu as engendrés par l’Esprit et la Parole de Vérité, et je prie pour que Tu les bénisses, Seigneur; garde-les liés étroitement ensemble par les liens de l’amour de Christ.

Bénis notre pasteur bien-aimé, notre berger. Nous Te prions pour que Tu l’oignes du Saint-Esprit de Ta Parole, et que Tu lui donnes la révélation, afin qu’il puisse apporter la nourriture à Ton troupeau.

Il n’y a pas longtemps de cela, Tu nous as montré la vision de ce petit tabernacle… il fallait emmagasiner la nourriture, parce que les temps viendraient où cette nourriture serait nécessaire. Les frères Sothmann et Woods étaient prêts à s’en aller dans d’autres pays, vers … mais Tu dis alors: «Pour le moment, amasse cette nourriture». Seigneur, c’est ce que j’ai essayé de faire.

Et ce matin, je Te prie de conduire Toi-même cette prédication à laquelle nous avons pensé, afin de montrer que Tu es Dieu, et que cette Parole est Ta Parole, et Ta Vérité. Accorde-le, Seigneur, afin que Ton peuple puisse recevoir la nourriture et recevoir la force, par la Grâce de Dieu, et voir ainsi que tout cela est un effet de la grande miséricorde de Dieu en ce jour. O Père, bénis tous ceux qui sont ici présents, ainsi que tous ceux qui auraient voulu venir, et glorifie-Toi Toi-même! Nous Te le demandons au Nom de Jésus. Amen.

Que le Seigneur bénisse chacun de vous maintenant. Avant de commencer… je crois que nous avons ici un petit enfant Collins. J’ai vu son père il y a quelques instants, et il désire que son enfant soit consacré. C’est ce que nous allons faire maintenant, si frère ou soeur Collins veut bien s’avancer avec le petit enfant, afin que nous puissions procéder au service de consécration de ce petit être.

Ce sont des membres loyaux du Corps de Christ. Remarquez que je n’ai jamais dit: «membres du tabernacle», non! mais «membres du Corps de Christ», c’est-à-dire une partie de Son Corps. Et ils désirent que ce petit être soit consacré. Je crois que c’est un travail que ma femme m’envie: tenir les petits enfants dans mes bras: — Frère Neville, si vous voulez bien vous approcher…

[Frère Branham conduit le service de consécration — N.d.R.]

Amenez-les, amenez-les,
Faites-les sortir des champs du péché;
Amenez-les, amenez-les,
Amenez ces petits à Jésus.

J’aime ce cantique! Amenez-les à Christ avant que le diable ait eu la moindre chance de s’emparer d’eux. Ils Lui sont déjà consacrés pour une vie de service.

Savez-vous s’il y a ici des membres de la famille Dauch? — Soeur Dauch? Frère Brown, êtes-vous ici, frère Brown? Oui, je suis heureux… Frère Dauch est-il encore parmi nous? C’est merveilleux! Le frère Dauch a failli nous quitter. Vous voyez, nous ne pouvons trop dire ou trop demander; il a déjà dépassé de 21 ans le temps que Dieu lui avait donné à vivre. C’était la durée ordinaire d’une vie, mais après cela, Dieu lui dit qu’il pourrait encore vivre.

Mais l’autre jour, on nous a appelés pour nous dire qu’il était mourant. Nous nous sommes précipités chez lui, et notre Seigneur Dieu a été vraiment bon et l’a épargné. Je pense qu’il est prêt et attend la venue du Seigneur. Mais, vous comprenez, nous tenons tous les uns aux autres. Ce cher ami est comme un père pour moi. Je me rappelle quand il venait s’asseoir dans l’ancien tabernacle. Lorsque la Lumière resplendit au-dessus de l’eau lors de cette réunion de baptême au Nom de Jésus-Christ, le voici qui arrive, s’appuyant sur un bâton. (Il pouvait avoir 87 ou 88 ans à cette époque). Il vient directement vers moi et dit: «J’aimerais aller dans l’eau et être baptisé immédiatement». Quelqu’un alla lui chercher quelques vêtements. Il ne pouvait pas attendre le service suivant. Il voulait être baptisé tout de suite. J’aime voir cela! L’autre jour, je causais avec lui, et il me demanda: «Frère Branham, pensez-vous que je me porte bien?».

Je dis: «Avez-vous été chez un médecin pour vous faire examiner?».

Il répondit: «Oui!».

Je dis: «Le médecin mettra son stéthoscope, l’appuiera sur votre coeur pour voir s’il est en ordre; ensuite, il vous fera un électrocardiogramme, mesurera votre pression sanguine, fera un test d’urine, etc… il a toutes sortes d’instruments qui lui permettent de vérifier votre organisme. Ensuite, il regarde dans un livre où des spécialistes ont écrit sur différents sujets… «Si ceci se produit, c’est parce qu’il y a cela qui ne marche pas».

Je dis encore: «Mon seul stéthoscope, c’est la Bible — c’est un stéthoscope pour l’âme. Je vais vous faire passer un test. Jean 5.24 dit: “… celui qui écoute ma parole…” cela ne veut pas simplement dire s’asseoir et écouter; cela veut dire recevoir; la recevoir. Vous croyez. Quelque chose en vous vous dit que c’est la vérité. Vous L’avez acceptée. Vous La croyez. Elle vous appartient. — “Celui qui entend ma parole (Elle est déjà à vous), et qui croit en Celui qui m a envoyé…”. Croyez-vous cela?

Il me dit: «Bien sûr!».

— «Alors, je vais vous répéter ce que dit le Médecin chef: “… il a la vie éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie”. Pour autant que je sache, selon le Livre, vous avez passé l’examen avec succès».

Ce vieillard de près de cent ans, il n’avait rien d’un «pilier d’église», mais lorsque la Lumière resplendit sur son chemin, il La reçut. Distinguez-vous là cette semence prédestinée? Aussitôt que la Lumière la frappe, elle vient immédiatement à la Vie.

Je sais qu’aujourd’hui il fait chaud, et qu’il pourrait sembler dur de ma part de vous avoir réunis pour un service où vous devez vous entasser de cette manière, mais j’ai pensé que par la Grâce de Dieu, je pourrais encore tenir une réunion avant de vous quitter — pour peu de temps, je l’espère.

Je dois partir demain soir pour Chicago, où je commencerai mercredi. Je pensai partir un peu à l’avance et me reposer quelque peu avant de commencer une nouvelle série de réunions. J’ai examiné cela ici. Là-bas, ils l’ont déjà annoncé. Ils tiendront ces réunions à un endroit qui s’appelle le «Marigold Arena», de mercredi à dimanche. Et il y aura un déjeuner des hommes d’affaires du Plein Evangile samedi matin. Et je ne sais pas s’ils ont annoncé cela — non. Samedi soir, la réunion aura lieu au «Lane Tech».; je vois ici qu’ils l’ont annoncé.

Si vous vous trouvez dans cette région… Il s’agira simplement de messages d’évangélisation, comme nous en avons régulièrement. La plupart des messages auront pour sujet des choses qui ont déjà été enseignées ici, parce que c’est ici que nous enregistrons nos bandes magnétiques. Vous comprenez? A l’extérieur, il peut y avoir des coupages et des modifications, mais ceux qui reçoivent des bandes faites ici… c’est à eux de savoir s’ils veulent écouter des bandes. Elles viennent directement d’ici, de notre chaire. A l’extérieur, j’essaie généralement de m’en tenir à des sujets pas trop profonds, parce que beaucoup parmi mes auditeurs n’ont que peu d’expérience. Mais ici, je sens que j’ai le droit de dire tout ce que Dieu me met sur le coeur de dire. Ainsi donc, toutes nos bandes viennent d’ici. Vous voyez? Et ceux qui enregistrent sont maintenant dans le studio. Vous pouvez les voir à travers la vitre, où ils sont assis derrière leurs enregistreurs.

Mais si vous désirez venir à ces réunions, nous serons très heureux de vous y accueillir. Si vous y allez et que vous ne savez où elles se tiennent, prenez simplement contact avec n’importe quel frère du Plein Evangile, ou bien avec frère Carlson, et il vous dira ce qu’il… Il peut vous renseigner… ou avec quelqu’un de l’Eglise de Philadelphie; ils pourront vous renseigner.

Je reviendrai lundi, l’après-midi ou le soir. Et mardi, nous retournerons en Arizona pour conduire les enfants à l’école… Ensuite, je ne sais pas exactement quand je reviendrai, parce que le Seigneur… Je désire que ce soit Lui qui me conduise dans ce que je dois faire.

Il s’est passé quelque chose de très étrange… je pourrais tout aussi bien… Je sais que ceci est enregistré, et je pourrais tout aussi bien le dire maintenant. Et quand des visions ou des ordres me viennent du Saint-Esprit, j’aime agir sans délai. Pour ce qui est des visions, l’année passée a été l’année la plus extraordinaire de tout mon ministère. Toutes ces choses qui sont arrivées, vous tous savez qu’elles sont prédites avant d’arriver, et qu’ensuite, elles arrivent comme il a été dit.

Maintenant, nous sommes revenus ici. Je n’aime pas du tout le climat de cet endroit. Il me fatigue aussitôt que j’arrive. Si je dépasse le sommet de ces collines et que je descende dans cette vallée, au bout de dix minutes je commence à avoir de la peine à respirer, je me sens mal, j’ai la tête qui tourne; tout commence à paraître sombre et irréel, et je dois m’en aller.

L’autre jour, je causais avec ma femme… mais ce qui me fait venir ici, c’est vous, c’est cette église. Laissez-moi vous dire ceci: de tous les endroits où je suis allé jusqu’à ce jour, c’est ici que je préfère prêcher l’Evangile. Et il semble qu’ici on peut enregistrer dix fois mieux que partout ailleurs. C’est la raison pour laquelle je dis toujours: «Quand Dieu fait quelque chose quelque part, alors, tenez-vous à cela». Je pense au jour où je désobéis, la première fois qu’Il m’appela: Il me corrigea assez durement! — L’obéissance vaut mieux que les sacrifices.

Ensuite, je ferai un continuel va-et-vient, et je prêcherai dans le tabernacle. Et pour vous qui venez de l’extérieur, on vous tiendra au courant. Billy Paul sera ici, au bureau, et on peut m’atteindre n’importe quand par son intermédiaire. Et nous reviendrons ici pour tenir… Après, il y aura les Sept Trompettes, si le Seigneur le permet, puis les Sept Plaies et les Coupes, et ainsi de suite… si nous pouvons faire cela dans une période un peu plus fraîche. Pourtant, nous laisserons le Seigneur nous conduire.

L’autre jour, il y a eu une difficulté au sujet d’un chèque. Quelqu’un m’avait donné un chèque (pour moi personnellement) libéré de toute taxe. Alors, nous sommes allés… Billy savait que j’avais besoin de cet argent, et il demanda aux employés si nous pouvions l’encaisser. On lui répondit: «Eh bien, c’est un citoyen américain! pourquoi ne pourrait-il pas l’encaisser? Toutes taxes payées… tout citoyen peut faire cela!».

Mais Billy ne pouvait pas se satisfaire de cette réponse, aussi alla-t-il au Département des finances. On lui dit: «Bien sûr qu’il peut l’encaisser! Il est citoyen des Etats-Unis!». Pourtant, il n’était toujours pas rassuré; alors, il appela Merle Miller (il est le chef du service des impôts, à Indianapolis) — «Bien sûr, tout est en règle. Il peut l’encaisser. Il est fait à son nom. Il s’agit simplement de l’encaisser». Un seul peut recevoir l’argent, et il ne pourrait pas être encaissé sans…

Vous comprenez, je n’encaisse pas de chèques. C’est à cause de cela que j’ai eu des ennuis l’autre fois. On m’apportait un paquet de chèques: «Frère Branham, voulez-vous…». Et je signais, William Branham, William Branham… Pendant ce temps, l’administration étudiait ce cas! Et je continuais à signer ces chèques à mon propre nom, payant les factures et les dettes… Mais ils me dirent à la fin que je leur devais des impôts et une forte amende — tous ces chèques représentaient un montant de l’ordre de 300’000 dollars. C’est ainsi que j’eus tous ces ennuis. Ainsi donc, aussitôt que je signai ce chèque, j’eus la visite de l’agent de l’administration, qui dit: «Nous allons rouvrir votre dossier». Tout cela fut assez pénible pour moi.

Il y a encore notre frère Lee Vayle ici présent (je pense que cela n’a pas d’importance que j’en parle). C’était un Baptiste, très instruit dans les Ecritures. Je l’ai baptisé au Nom du Seigneur Jésus-Christ dans notre baptistère, il n’y a pas bien longtemps! — Frère Lee Vayle. C’était vraiment un homme très bien, un frère en Christ. Il a prêché pour nous ici; c’est un homme d’une grande instruction, et en plus de cela, il est conduit par l’Esprit. Lorsque la Lumière éclata sur son chemin, il dit qu’il essaya de s’en détourner, mais que cela lui fut impossible. Ainsi donc, je le baptisai ici même, l’autre jour. Il ne pouvait pas attendre plus longtemps, par conséquent, nous vînmes ici, nous revêtîmes les robes de baptême, et je le baptisai au Nom de Jésus-Christ.

Ensuite, je pensai qu’après cette nourriture spirituelle, nous pourrions peut-être prendre aussi un peu de nourriture naturelle et causer un moment. Nous allâmes donc au «Blue Boar». Bientôt, nous nous mîmes à discuter sur le sujet suivant: «Comment pouvez-vous laisser les gens parler de vous de cette manière-là?». Or, le frère Vayle est l’un des hommes les meilleurs qui soient, mais il a, comme on dit, la «gâchette facile». — ce que je lui ai toujours dit. Aussi, lui dis-je… (j’espère que vous ne m’en voulez pas, frère Vayle?): «Ne vous laissez pas ainsi emporter. Restez calme. Dieu est Celui qui agit».

Il me répondit: «Oh, pour vous, c’est peut-être facile! mais…». Je crois que, comme tous ces intellectuels, il est trop intelligent, alors, il sait exactement ce qu’il faut répondre, et l’autre est désarçonné.

Aussi, lui dis-je: «Frère Vayle, considérez ceci. (Nous étions assis au Blue Boar.) David, après qu’il eût été détrôné par son propre fils (il dut s’enfuir, car il y avait une mutinerie et Israël était divisé), sortit de la ville en pleurant. Sur son chemin, il rencontra un homme, quelqu’un qui n’aimait pas son message du dernier jour. Il se moquait de lui, n’avait aucun égard pour lui; cet homme cracha contre David. Le garde tira son épée et dit: “Laisserai-je sur ses épaules la tête de ce chien qui crache contre mon roi?”. Mais David lui répondit: “Laisse-le tranquille. C’est le Seigneur qui lui a dit de le faire”. On cracha contre lui. On se moqua de lui. Mais il dit: “C’est le Seigneur qui lui a dit de le faire!”. Nous connaissons l’histoire et sa fin! Frère Vayle pensait qu’il fallait une pleine mesure de grâce pour faire cela.

A peine étais-je revenu et entré dans le bureau que le comptable de service des impôts appela Billy Paul et se mit à lui parler de notre affaire. Alors, frère Vayle entra dans la maison avec moi ; je dis à ma femme (c’était l’après-midi) … Nous entrâmes dans une chambre, et je dis à ma femme: «Chérie, il faut que je te dise quelque chose». (Nous avions parlé de cela juste avant que je parte). Elle me répondit: «Bill, je sais que Dieu t’a envoyé là-bas; nous le savons tous, mais Il ne t’a jamais dit de revenir. C’est cela qui me tracasse».

Je lui dis: «Je pense que cela vous concerne, toi et les enfants. Pour moi, cela n’a pas d’importance. Je Le servirai, si le Seigneur le permet, où que j’aille». Je le lui dis de cette manière. Ainsi donc, je venais d’arriver, et j’avais à peine posé mon chapeau que quelqu’un se mit à dire quelque chose au sujet de cet employé du service des impôts: «Oh, ce percepteur!…» sur un ton assez aigre. Sans même penser à la conversation que je venais d’avoir avec le frère Vayle, je dis: «Laissez-le tranquille! Peut-être que c’est le Seigneur qui lui a dit d’agir ainsi!». Je n’avais pas fini de parler qu’une Lumière frappa le mur, et se mit à écrire (frère Vayle et ma femme étaient présents): «Retourne dans l’Arizona!». Ces mots étaient écrits sur le mur: «Retourne dans l’Arizona!». Voilà. C’est pourquoi (amen!) je vais retourner en Arizona.

Cette semaine, il y a eu de grandes bénédictions. Nous avons eu des entretiens avec des gens qui attendaient depuis les Sept Sceaux. Et je suis sûr que certaines personnes venaient de l’extérieur — de partout dans le pays. Mais le matin avant que commencent les entretiens, le Saint-Esprit me fit écrire exactement tout ce qu’ils savaient, tout ce qu’ils voulaient me demander, poser les questions dans l’ordre où ils désiraient les voir posées, leur raconter leurs songes et leur en donner l’interprétation, avant même qu’ils ne m’en parlent.

Les gens étaient dans la chambre. J’allai vers eux et les laissai parler. Ils me dirent: «Eh bien, frère Branham, je suis venu pour telle ou telle chose…». Je leur dis: «Rappelez-vous que nous ne sommes pas ici simplement pour faire la connaissance les uns des autres. Il y a une question dans votre esprit ou dans votre coeur sur un point auquel vous vous êtes achoppés, et dont vous ne connaissez pas la réponse. Peut-être qu’avec l’aide de Dieu, je pourrai vous répondre. Rappelez-vous que la Reine du Midi avait aussi des questions, lorsqu’elle vint auprès de Salomon. Et la Bible dit qu’il n’y eut rien que le roi ne sût lui expliquer. Mais maintenant, il y a au milieu de nous quelqu’un de plus grand que Salomon (c’est vrai!). Le Seigneur Jésus a dit: “Là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux. Tout ce que vous demanderez avec foi par la prière, vous le recevrez”. — Vous posez des questions au sujet de quelque chose que vous ne connaissez pas, quelque chose que vous ne savez comment aborder, quelque chose au sujet de quoi vous ne savez que faire».

Je dis encore: «L’Ecriture dit aussi que les anges de Dieu campent autour de ceux qui Le craignent. Ainsi, dans un autre monde où les cinq sens n’existent pas… Les cinq sens ne vous donnent le contact qu’avec ce monde. Si vous n’aviez pas de sens tactile, vous ne pourriez pas sentir ce que vous touchez. Le toucher n’aurait aucune signification pour vous. Ce serait un autre monde. Si vous étiez aveugle, ce que vous voyez maintenant serait pour vous un autre monde. Vous n’en auriez aucune conscience. Ainsi donc, ces cinq sens sont tout ce que Dieu nous a donné. Mais il y en a un autre qui est appelé la foi. Par la foi, vous pouvez monter une échelle qui vous conduira si haut que vous serez introduits dans un autre monde, celui des visions. Là-haut, vous pouvez voir. C’est comme si vous n’aviez jamais vu ce que vous révèle votre sens du toucher, et qu’ensuite, vos yeux s’ouvrent et que vous puissiez voir. Tout cela serait un mystère pour celui qui ne pourrait pas voir. Ce serait un mystère. Mais cela existerait quand même».

Et là-bas, le Seigneur… Ces gens de tout le pays, de partout, venant du nord, du sud, de l’ouest, pour ces entretiens… aussitôt qu’ils ont fini leurs conversations, se demandant quelles questions ils allaient poser et comment, ils allaient les poser, je m’adressai à eux, disant: «Veuillez m’accorder votre attention…». Je me levai, et leur montrai mes papiers où chaque question était écrite dans l’ordre de leur passage, de la manière dont ils les avaient posées (ou plutôt dont ils allaient les poser), et avec la réponse, telle qu’elle me fut donnée. Le Seigneur est glorieux! Il connaît toutes choses. Malgré tout, cet après-midi m’a demandé trois jours de très gros efforts.

Je pensais pouvoir terminer avant de partir… Il eût été préférable de parler aux gens individuellement. Parce que l’on pourrait dire certaines choses, et si les gens savaient qu’ici les secrets de leur coeur seraient révélés, ce serait terrible. Cela pourrait provoquer des crimes; des gens pourraient tirer les uns sur les autres, si les choses étaient ainsi révélées du haut de la chaire, en public. Il y aurait des actes passibles de la prison; tout serait…

Mais lorsque vous n’êtes que deux, alors le Saint-Esprit… Comprenez bien ceci, c’est que ce qu’ils me demandent est strictement confidentiel. Je n’en parle pas. Et je leur dis que c’est à eux de savoir s’ils veulent me dire ce qui les concerne ou non. Vous voyez? Mais cela ne sera connu que de nous deux, c’est le but de l’entretien. C’est la raison pour laquelle il faut prendre une personne à la fois, et rester avec elle jusqu’à ce que tout soit réglé… le Saint-Esprit.

Pensez à la Grâce que m’a faite le Saint-Esprit, en me révélant toutes ces choses au sujet de chacun d’eux (et ils étaient nombreux!), avant même qu’ils soient arrivés ici. Tous ces gens qui sont venus de partout et que je n’ai jamais vus de ma vie. Et j’ai écrit cela afin qu’ils le sachent, et que les réponses correspondent aux questions posées.

Un frère avait des questions au sujet de la semence du serpent; je n’ai pas pu lui donner une réponse complète, parce que la demi-heure qui lui était attribuée était écoulée. J’espère qu’il a pu avoir la réponse inscrite sur le papier. Il avait écrit les réponses, mais il ne put les écrire toutes, alors je lui ai simplement donné le papier où j’ai écrit les réponses. Si je ne l’ai pas fait, qu’il le demande à Billy Paul. Je sais que cet homme est ici, dans cette salle. Je viens de le voir, il y a quelques instants. Ainsi donc, s’il le désire… toutes les réponses sont inscrites sur une feuille de papier. Oh, combien le Seigneur est bon! J’espère que chacun se sent à son aise. Et maintenant, rappelons-nous (lorsque je prierai sur ces mouchoirs), rappelons-nous frère Dauch. C’est un cher frère, que nous ne devons pas oublier dans nos prières.

Je vois aussi frère Ungren, mais je ne vois soeur Ungren nulle part… Comment se porte-t-elle?… Oui, la voilà! Je suis heureux de la voir, parce que l’autre soir, nous avons été appelés d’urgence, parce qu’elle et sa fille, soeur Downing, ont eu un accident, et seule la Grâce de Dieu leur a empêché d’être écrasées. Elles sont venues en train, et les voilà parmi nous dans l’église! Je ne vous oublierai jamais. Je vous aime tous, Dieu le sait! Je vous aime!

Parcourir les routes glissantes… Lorsque je vois un frère, venant de Georgie, de l’Alabama, du Tennessee ou d’ailleurs, qui, pour venir à une seule réunion, a dû rouler sur les routes gelées et glissantes…

Lorsque je fus appelé d’urgence au chevet du frère Dauch, l’autre jour, je ne savais pas que Lima, Ohio, était si loin. Je pensais que c’était la ville d’à côté. Mais, malgré que je sois parti tôt le matin, je ne suis pas arrivé là-bas avant une heure de l’après-midi, et cela en conduisant à la limite de la vitesse autorisée sur une autoroute. Et quand je pense que c’est tout près par comparaison avec ces régions du nord ou de l’ouest, d’où viennent certaines personnes!

Je vous aime. Et c’est la raison pour laquelle j’essaie d’être parfaitement sincère avec vous. Je pense à tous nos vieux habitués… Je les vois, frère Creech et les autres, qui sont assis là-bas, tous ceux qui ont été avec moi pendant toutes ces années. Nous avons marché ensemble. Je regardais la photo de Mary Jo (il y a environ deux jours). Ce n’était qu’un petit enfant la première fois que nous nous rencontrâmes, et maintenant, je crois qu’elle est mariée, et qu’elle a des enfants. Ce n’était qu’une enfant, la première fois que nous nous rencontrâmes, et maintenant, je crois qu’elle est mariée et qu’elle a des enfants. Il y avait frère et soeur Creech (jeunes, les cheveux noirs), Meda et moi. Et maintenant, nous sommes grisonnants et courbés par l’âge. C’est quelque chose que de connaître de telles gens. Cela vous réchauffe le coeur, et vous donne envie de rester avec eux. Il y a ainsi de ces choses qui nous rappellent le passé… Je donne ces choses à titre d’exemples, à tous ceux qui sont ici, jeunes et vieux. Nous nous réjouissons de la venue du Seigneur.

Ainsi, ce matin, j’ai mis… Dieu a mis dans mon coeur de donner une leçon d’école du dimanche, et si Dieu le permet, ce sera une longue leçon. Je ne prêcherai plus ici pendant un certain temps, pour autant que je sache, et j’aimerais vous rappeler que frère Neville a reçu du Saint-Esprit la charge de ce tabernacle, qu’il croit ce message et l’enseigne comme moi. C’est vrai!

Et chaque fois que vous estimez devoir venir écouter frère Neville, je suis sûr que cela vous fera du bien. C’est un bon serviteur de Jésus-Christ. Je connais Orman Neville depuis ma plus tendre enfance; il n’a pas changé, si ce n’est qu’il s’est rapproché encore plus de Dieu. Je me rappelle le jour où je le vis pour la première fois. J’étais invité dans une assemblée Méthodiste. Et lorsque je retournai ici au tabernacle, je me dis: «Un jour, je le baptiserai au Nom de Jésus-Christ». Et le voici maintenant, proclamant le message comme un serviteur zélé et courageux.

Et pourtant, le frère Neville passe par beaucoup d’épreuves et de chagrins qui… Il ne le montre pas ici au tabernacle, mais comme le Seigneur me laisse un peu voir dans la vie des gens, je peux savoir par quoi il passe. Vous voyez? Et il est certain qu’il passe par beaucoup d’épreuves et autres choses. Mais vous tous ici, vous le soutenez (comme Josué et Caleb soutenaient les bras de Moïse) quand il apporte la Parole.

Surtout, aimez-vous les uns les autres. Aimez-vous les uns les autres… Peu importe ce que le diable essaie de dire… Vous avez beau être maintenant une belle assemblée bien unie, souvenez-vous de mon avertissement! Vous comprenez? Satan ne veut pas vous laisser dans cette union! Oh, non! Il essaiera de vous abattre, même s’il doit pour cela introduire quelqu’un d’étranger dans l’assemblée pour en faire sa cible. Il introduira un critiqueur ou un incrédule, lui donnera une place dans l’assemblée, le fera fraterniser avec vous, et ensuite, il lui instillera un poison qu’il commencera à répandre dans l’église. N’ayez pas de part avec lui! Restez en dehors de tout cela! Soyez doux et aimables, et pleins d’amour les uns pour les autres. Priez pour que cet homme ou cette femme soit sauvé. Contentez-vous de priez pour eux, et restez étroitement unis et écoutez votre pasteur! C’est lui qui est votre berger, et vous devez le respecter en tant que tel! C’est lui qui vous conduira au travers des épreuves, parce qu’il a été ordonné par Dieu pour cela.

Vous souviendrez-vous de cela? L’ENNEMI VIENDRA! Et lorsqu’il viendra, restez d’autant plus unis! Et celui que le diable utilise comme ennemi sortira, ou alors, il entrera et deviendra un des vôtres. Tout est là. N’ayez pas l’esprit de clan! Ne discutez pas! Nous sommes tous un!

Je ne peux pas dire: «Main gauche, je suis furieux contre toi; je vais te retrancher, parce que tu n’es pas une main droite». Elle est ma main gauche! Je tiens à ce qu’elle reste là où elle est. Même le bout de mon doigt, je tiens à ce qu’il reste à sa place. Je tiens à ce que chaque partie de mon corps reste à sa place. Et, en tant que Corps des croyants, Dieu tient à ce que nous restions tous ensemble. Nous devons rester tous ensemble.

Vous avez des bandes magnétiques sur ce sujet. Vous en avez qui montrent ce que nous croyons. Vous en avez sur la discipline dans l’église. Elles vous enseignent sur la manière de vous comporter dans l’église de Dieu, de quelle manière nous devons venir ici et nous tenir dans les lieux célestes. Ne restez pas à la maison! Si Dieu est dans votre coeur, vous serez impatients de voir les portes s’ouvrir pour vous laisser entrer et avoir communion avec vos frères. Si vous n’avez pas de tels sentiments, alors je vous dis qu’il est temps de vous mettre à prier, parce que nous sommes dans les derniers jours, et que la Bible nous exhorte: «Plus nous voyons le jour approcher, plus nous devons nous aimer les uns les autres de l’amour chrétien, de l’amour Divin. Soyons unis tous ensemble dans les lieux célestes en Jésus-Christ, et aimons-nous les uns les autres». “A ceci, tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres”.

C’est vrai! Restez unis. Si vous pensez qu’un frère ou une soeur n’est pas tout à fait dans la vérité, dites: «Seigneur, ne laisse pas le moindre germe d’amertume croître en moi, parce que cela lui ferait de la peine, et cela enlèverait Christ de ma vie». Ces acides, ces poisons de la jalousie, de la malice, de la haine, ils ne feront qu’enlever le Saint-Esprit du milieu de vous. Ils Le chasseront de ce tabernacle. Ils tueront l’Esprit de Dieu, ou le chasseront d’ici, et feront du mal à votre pasteur. Ils feront beaucoup de mal. Vous comprenez? Ne faites pas cela! Resserrez tous vos liens! Tirez sur les courroies, comme ce frère (un pasteur) en a eu la vision, l’autre jour. Il avait vu les boucles et les courroies de l’armure de Dieu. Revêtez-la, serrez-la bien. Rapprochez-vous les uns des autres. Aimez-vous les uns les autres, en toutes circonstances. Parlez en bien de vos frères et soeurs. Parlez en bien les uns des autres, et Dieu vous bénira.

Ce matin, si le Seigneur le permet, par Sa Grâce et Son aide… J’ai ici une quantité de passages des Ecritures. Mais avant d’aborder le sujet… (je crois que j’ai entendu s’enclencher les enregistreurs). Nous allons maintenant apporter le Message par la Grâce de Dieu. Prions d’abord.

Seigneur Jésus, j’ai parlé à ce corps de l’Eglise afin qu’ils tiennent tous ensemble la main immuable de Dieu, leur Absolu, qui est la Parole. J’ai fait comme Paul, lorsqu’il avertit son troupeau, lui montrant que des loups entreraient. Aujourd’hui, Tu es le même Dieu qu’autrefois, et cet ennemi, lui aussi, est le même. Puissent cette communion fraternelle et ces liens d’amour exister toujours dans cette assemblée, en Jésus-Christ.

Seigneur, accorde-nous Ton aide, pendant que nous lisons la Parole. Puisse le Saint-Esprit nous La révéler, pour que l’Eglise puisse être pleinement établie dans la foi qui fut autrefois accordée aux saints afin de les fortifier. Et, selon la vision que Tu m’as donnée il y a environ deux ans, où je devais emmagasiner cette nourriture — tous ces beaux légumes et autres que je vis amassés dans ce tabernacle — puissions-nous recevoir aujourd’hui un plein chargement de cette nourriture (de ces bandes magnétiques). Accorde-le, Seigneur, afin que Jésus-Christ puisse nous être révélé dans l’heure à laquelle nous vivons, afin de nous donner la force physique et spirituelle qui nous permettra d’accomplir la tâche qui nous attend. Accorde-le nous, Père.

Bénis ces gens ici, ce sont Tes enfants. Ils sont ici ce matin, et viennent de différentes parties du pays. Ce matin, il fait lourd et humide, mais nous sentons la Présence du Saint-Esprit dans cette réunion. Nous pensons à John Wesley, à Calvin, Sankey, Know, Finney, et aux autres qui n’avaient même pas de ventilateurs. La sueur coulait sur leur visage. Les femmes, habillées comme elles l’étaient alors, transpiraient au point que leurs vêtements étaient trempés. Mais ils venaient pour écouter la Parole de Dieu, la nourriture de leur âme. Nous croyons, Seigneur, que maintenant, ils se reposent quelque part dans l’au-delà, attendant la venue du Seigneur.

O, Père, maintiens-nous unis. Que le Saint-Esprit nous guide et nous dirige. Accorde-nous une longue vie de service pour Toi. Donne-nous ce matin ce glorieux message que nous attendons et qui vient de Ta Parole, afin qu’il pénètre dans chaque coeur. Seigneur, que la bouche qui parlera prononce les paroles de la Vérité. Que le coeur qui écoute soit un terrain fertile pour recevoir la Vérité. Et puissent-ils croître et devenir de grands arbres remplis de la Vie Eternelle, afin d’être des lumières brillantes et de vivantes épîtres, afin que tous puissent savoir que Jésus-Christ est ressuscité des morts et vit parmi nous. Remplis-nous d’amour et des fruits de l’Esprit à un degré tel qu’hommes et femmes, garçons et filles, puissent voir les résultats de la Vie de Christ qui vit toujours en nous, deux mille ans après le Grand événement. Accorde-le, Père, afin que Tu sois honoré. Nous le demandons au Nom de Jésus-Christ. Amen.

Maintenant, je voudrais lire quelques passages des Saintes-Ecritures. J’espère que vous avez de quoi écrire. Frère Neville, restez seulement assis! Je vais simplement enlever ma veste. Veuillez m’excuser, mais il fait terriblement chaud ici.

Je voudrais lire dans Colossiens, le premier chapitre. Et pendant que nous lisons, en commençant au… j’aimerais que vous lisiez complètement ce chapitre, lorsque vous serez rentrés à la maison. Mais ce matin, j’aimerais que vous lisiez avec moi les versets 15 à 29. Maintenant, prenez patience, car je sens que là-dedans, si Dieu m’accorde Son aide, sera révélé tout ce dont je vous ai parlé dans ce tabernacle depuis sa fondation, pourquoi j’ai dit ce que j’ai dit, et fait ce que j’ai fait. Voilà la raison. Lisons. Verset 15.

“Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui. Il est la tête du corps de l’Eglise; il est le commencement, le premier-né d’entre les morts, afin d’être en tout le premier. Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui — que toute plénitude habitât en lui;… (Je voudrais insister sur le verset 19) …

Car Dieu a voulu que tout plénitude habitât en lui; il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux… (Voyez jusqu’où va la réconciliation), … en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix.

Et vous, qui étiez autrefois étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises oeuvres, il vous a maintenant réconciliés par sa mort dans le corps de sa chair, pour vous faire apparaître devant lui saints, irrépréhensibles et sans reproche, si du moins vous demeurez fondés et inébranlables dans la foi, sans vous détourner de l’espérance de l’Evangile que vous avez entendu, qui a été prêché à toute créature sous le ciel, et dont moi Paul, j’ai été fait ministre.

Je me réjouis maintenant dans mes souffrances pour vous; et ce qui manque aux souffrances de Christ, je l’achève en ma chair, pour son corps, qui est l’Eglise. C’est d’elle que j’ai été fait ministre, selon la charge que Dieu m’a donnée auprès de vous, afin que j’annonçasse pleinement la parole de Dieu, le mystère caché de tout temps et dans tous les âges, mais révélé maintenant à ses saints,… (Je veux relire ce verset) le mystère caché de tout temps et dans tous les âges, mais révélé maintenant à ses saints,à qui Dieu a voulu faire connaître quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir: Christ en vous, l’espérance de la gloire. C’est lui que nous annonçons, exhortant tout homme en toute sagesse, afin de présenter à Dieu tout homme, devenu parfait en Christ. C’est à quoi je travaille, en combattant avec sa force, qui agit puissamment en moi”.

Je prendrai ce passage comme sujet de ma prédication, m’appuyant sur la Bible tout entière, et je lui donnerai comme titre: Christ est la révélation du Mystère de Dieu. Christ est la révélation du mystère de Dieu. Je fais les choses dans l’ordre, comme à l’école du dimanche, afin que nous puissions tous lire ensemble et avoir communion ensemble.

Ce secret, ce mystère, Dieu le connaissait avant la fondation du monde. Au plus profond de Sa pensée, Dieu avait quelque chose qu’Il voulait réaliser; Il avait un motif de le faire: c’était afin de pouvoir S’exprimer Lui-même. Au commencement, il n’y avait ni lune, ni étoile, ni atome, ni molécule: il n’y avait rien. Il était Dieu. Mais en ce temps-là, Il n’était pas exactement Dieu, car Dieu est un objet d’adoration, et il n’y avait rien qui pût L’adorer. Alors, dans Sa pensée, Il eut le désir de voir Ses attributs exprimés. En Lui, il y avait de l’amour; en Lui, il y avait un Père; en Lui, il y avait un Fils; en Lui, il y avait un Sauveur; en Lui, il y avait un Médecin. Tous ces glorieux attributs que nous avons déjà vus exprimés existaient en Dieu.

Ainsi (c’est mon opinion), pour commencer, Il créa des anges. Et ils L’adorèrent, ce qui fit de Lui Dieu. A partir de là (comme j’ai essayé de l’expliquer dans des messages précédents) … Alors, lorsque les anges commencèrent à L’adorer… Il n’y avait pas encore une molécule de terre. Il n’y avait rien. Il n’y avait que des ténèbres. Il n’y avait ni soleil, ni lune, ni étoiles; il n’y avait rien. Et Il était Dieu. D’ailleurs, Il demanda à Job: “Où étais-tu quand je posais les fondements du monde?…”. “… alors que les étoiles du matin chantaient d’allégresse, et que tous les fils de Dieu poussaient des cris de joie…”. Vous voyez: “Où étais-tu?…”… bien avant la création de la terre.

Or, Dieu avait un dessein, un mystère caché. Et c’est là-dessus que je désire parler à cette église ce matin: sur ce mystère caché que Dieu avait dans Sa pensée avant la fondation du monde, et comment il est en train de se dévoiler dans ces temps mêmes où nous vivons. Alors, vous comprendrez clairement, je le crois, ce qui est en train d’arriver.

Ce glorieux mystère de Dieu… c’est un secret. Il l’a gardé secret. Personne n’a jamais rien su à son sujet. Les anges eux-mêmes ne l’ont pas compris. Il ne l’a pas révélé. C’est la raison pour laquelle, lors de ce septième mystère, quand le Septième Sceau fut ouvert, il y eut un silence.

Lorsque Jésus était sur la terre, ils voulurent connaître le jour de Son avènement. Il leur répondit: “Même le Fils ne sait pas quand cela arrivera”. Vous voyez, Dieu a gardé cela pour Lui seul. C’est un secret. Et c’est la raison pour laquelle il y eut un silence d’environ une demi-heure. Sept tonnerres firent retentir leurs voix, mais Jean n’eut pas la permission d’écrire ce qui concernait la venue du Seigneur.

Cela, Il ne l’a pas encore révélé. Il n’a pas révélé comment Il viendrait, ni quand Il viendrait. Et Il a très bien fait ainsi! Non! Il l’a montré, ou révélé dans chaque type qui se trouve dans la Bible.

Par conséquent, la Bible tout entière est la révélation du mystère de Dieu en Christ. Vous comprenez? La Bible, dans Son ensemble, est l’expression du seul but de Dieu, du seul projet qu’Il désirait accomplir dans toute la Bible. Dans la Bible, tous les actes des croyants sont des types qui montrent quel est le but glorieux de Dieu. Et maintenant, dans les derniers jours, Il nous l’a révélé. Et, que Dieu nous vienne en aide, nous verrons tout cela ce matin, ce que le Seigneur avait dans Sa Pensée, et comment Il l’a exprimé. Ainsi donc, vous pouvez comprendre ce que signifie pour moi de savoir cela, et d’essayer de vous l’apporter. Vous comprenez? Mais je n’entrerai pas dans les détails pour essayer de vous expliquer comment Dieu me l’a révélé.

Si vous voulez encore noter ceci… Il y a tellement de passages que j’aimerais lire! Dans l’Evangile de Luc, au chapitre 24, nous voyons les deux apôtres qui sont sur le chemin d’Emmaüs. Jésus leur apparut, après la résurrection, alors qu’ils se rendaient à Emmaüs. Ils réfléchissaient, parlaient, et pleuraient Sa mort. Ils pensaient qu’Il avait dû souffrir pour rien. On avait pris leur Seigneur, et on L’avait crucifié. Et pendant qu’ils marchaient, remplis de tristesse, voici que Jésus les rejoignit et se mit à leur parler du Christ.

Et Il leur dit: “O hommes sans intelligence, et dont le coeur est lent à croire tout ce qu’ont dit les prophètes!”… “Et commençant par Moïse…”.

Comprenez-vous ce qu’Il faisait? — Il révélait Son identité à ces apôtres, leur démontrant que tous les prophètes, les Psaumes, et tout le reste était l’expression même de Christ. Vous comprenez?

Ainsi donc, la raison pour laquelle je n’ai pas prêché ce matin, c’est que je pensais que nous comprendrions mieux par l’enseignement que par une prédication où l’on prend juste un texte sans s’y arrêter longuement. Cela, il faut l’enseigner.

Il dit que tous les Psaumes et tous les prophètes ont parlé de Lui. Par conséquent, cela nous montre que tout l’Ancien Testament et tout le Nouveau Testament, tous les Psaumes, tous ces chants qui furent chantés parlaient de Lui.

Chantez le Psaume 22, et comparez-le avec le récit de la crucifixion: “Mon Dieu! mon Dieu! Pourquoi m’as tu abandonné!”… “Je pourrais compter tous mes os”… “Ils ont percé mes mains et mes pieds”. Malgré tout cela… Ils chantaient ce Psaume dans le Temple, mais crucifièrent Celui-là même… Vous voyez? Ces grands chefs religieux, ces grands hommes, ces grands docteurs de la loi (pourtant tellement aveuglés!) qui lisaient les prophètes et chantaient des cantiques — ils commirent eux-mêmes le crime que ces cantiques annonçaient. Et ce matin, ils se passe exactement la même chose.

Maintenant, écoutez bien attentivement, parce que je ne m’occuperai absolument pas de l’horloge! Je voudrais que vous compreniez ces choses! Vous voyez? Vous pouvez voir que, dès le commencement, Dieu cacha à tous ces érudits la pensée qui était dans Son Esprit. Seul un petit nombre, un groupe sélectionné, prédestiné, entendit Sa voix.

Sondez toutes les Saintes Ecritures, depuis le temps des prophètes, et voyez s’il n’en a pas toujours été de même! D’ailleurs, Jésus, en parlant d’eux, citait les prophètes et les Psaumes. Il dit que tous parlèrent de Lui. Mais tous ces Juifs savants, rabbins, docteurs de la loi et professeurs, firent exactement comme ils avaient déjà fait auparavant.

Remarquez ceci. Il dit encore une fois: “Sondez les Ecritures, car ce sont elles qui témoignent de Moi!”. Sondez les Ecritures, toutes les Ecritures. Et que suis-je en train de faire? — J’essaie de vous montrer que c’est cette Bible qui est la Vérité.

L’autre jour, j’étais dans un hôpital, où je parlais avec plusieurs personnes faisant partie de différentes dénominations. Une soeur me demanda d’expliquer ce qui en était au sujet des dénominations, pourquoi nous étions contre les dénominations. Vous comprenez, il faut toujours revenir à la Parole, parce que la Parole est Dieu. Et Jésus Lui-même déclare qu’Il est la Parole. Vous ne pouvez faire se contredire les Ecritures! “Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu… Et la Parole a été faite chair…”. Vous comprenez?

Mais Il dit aussi: “Sondez les Ecritures; Elles témoignent de Moi. Vous pensez qu’en Elles vous avez la Vie Eternelle (et c’est vrai). Elles me rendent témoignage, et Je leur rends témoignage. Si je ne fais pas les oeuvres que J’ai promis de faire, alors, ne m’écoutez pas. Mais si Je fais les oeuvres et que vous ne me croyez pas, croyez aux oeuvres, car elles témoignent qu’Il est la Parole”.

Il semble qu’il ne soit pas possible d’être plus clair! Vous comprenez? Bien! Sondons maintenant les Ecritures. Il dit que Moïse, la loi, les Prophètes, les Psaumes, etc., tous parlent de Lui, et Il répète que les Ecritures Lui rendent témoignage.

Il est le thème principal de la Bible tout entière. Si vous lisez la Bible, sans voir Christ dans chacun de ses versets, alors relisez-la! Comprenez-vous? Si vous ne pouvez voir Christ dans chaque verset de la Bible, alors relisez-la, parce que quelque chose vous a échappé! La Bible est Christ. il est la Parole. Quand vous lisez: “Au commencement, Dieu créa…”. — c’est Christ. Depuis là jusqu’à l’«amen» de la fin de l’Apocalypse, chaque Parole rend témoignage de Jésus-Christ.

C’est la raison pour laquelle ces livres apocryphes: le deuxième Livre de Daniel, le Livre des Macchabées, le Purgatoire, etc.… Il n’en est pas parlé dans les Ecritures. Ils ne sont pas centrés sur le même thème que le reste de la Bible. Là, on ne trouve aucune mention du purgatoire, ni de l’intercession des saints, etc. Il n’y a pas de place pour ces choses dans la Bible. Il n’y a pas de place pour les dénominations et les credo. Lorsque vous voyez ces choses, vous pouvez constater qu’elles ne trouvent pas de place dans la Bible.

Et c’est pour cela que les gens, en ajoutant toutes ces choses, ont fait de la Parole une espèce de puzzle confus. Ils ne peuvent pas comprendre: “… le même hier, aujourd’hui et éternellement”. Mais, si l’assemblage est fait correctement, alors on peut voir se dérouler complètement tout le plan, de la chute à la régénération, toute l’histoire de la création, tout le plan de Dieu révélé en Jésus-Christ. Amen! Alors, toutes les pièces sont assemblées et s’imbriquent bien les unes dans les autres. C’est comme… Je ne veux pas faire une comparaison sacrilège, mais tout cela ressemble à un puzzle correctement assemblé. Voilà pourquoi nous avons des choses aussi horribles, aujourd’hui! Il ne suffit pas de dire: «Je suis un croyant!». — c’est comme si on voyait une vache paître au sommet d’un arbre! Il y a quelque chose qui ne va pas! Quand vous dites: «Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement, sauf pour ceci…», alors, vous détruisez tout. La Bible dit qu’Il est le même.

Dans Jean 14:12, Il dit: “… celui…” celui — quiconque. “… celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais…”.

«Oui, mais cela était pour un autre âge!».

Et voilà comment vous déformez de nouveau les choses! Vous envoyez un homme pêcher dans le désert, où il n’y a pas de poisson, mais rien que du sable chaud! Vous comprenez? Ramenez-le plutôt en Galilée, où il y a abondance de poisson! Vous devez assembler les pièces correctement. C’est le glorieux plan de Dieu, et vous ne pouvez le comprendre que lorsque vous voyez Jésus-Christ. Toute la Bible est là. Il est le thème principal de la Bible.

Vous comprenez bien que l’on pourrait prendre un sujet n’importe où dans la Bible, et il est difficile pour un prédicateur de se fixer des limites. Il pourrait continuer sans arrêt, mais il faut bien revenir au sujet qui sert de base à la prédication.

Dans l’histoire de la Bible… La Bible est un Livre prophétique; Elle est un Livre historique; Elle est un Livre d’amour; Elle est un Livre de cantiques; Elle est un Livre de Vie, et c’est en Elle que vous trouvez Christ. Il est dans les prophètes; Il est dans les Psaumes; Il est dans l’histoire; Il est aussi dans la Bible, dans les choses qui doivent encore arriver. Ainsi donc, Il était avant, et Il est après. Alors qu’est-Il? — Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement!

Frère Lee, si vous y introduisez quelque chose qui fait qu’Il n’est pas le Même hier, aujourd’hui et éternellement, alors où irez-vous? — vous en faites quelque chose d’épouvantable! Car Il était l’histoire, et Il est le Prophète; Il est les Psaumes; Il est tout. Et si pour vous Il n’est pas tout, et toujours le même, alors à quoi ressemblera votre puzzle? Vous voyez? — Bien!

Il est le même. Il était les prophètes — Il était en eux; Il était dans les Psaumes; Il était dans l’histoire; Il est aussi les choses à venir — le Même hier, aujourd’hui et éternellement (Héb. 13:8, si vous voulez le noter). S’Il est tout cela pour nous, — nous le croyons, n’est-ce pas? — alors, Il devrait être le thème principal de nos conversations, de nos pensées, de nos chants, de notre marche. Il devrait être le thème principal de notre vie. S’Il est le thème principal de la Bible et que la Bible demeure en nous, alors Il devrait être le thème principal de tout ce que nous faisons, disons ou pensons. Voilà ce que devrait être Christ pour nous. N’est-ce pas vrai? — Bien!

Puisque nous pensons cela — qu’Il a été fait Chef de toutes choses pour nous (c’est l’épître aux Colossiens qui nous le dit) … Il est le Chef de toutes choses pour nous, car Il a été établi pour nous qui sommes considérés comme étant toutes ces choses. Vous demanderez: «Qu’en est-il du pécheur?». Il fut établi pour être Juge des pécheurs, s’ils n’acceptent pas. Il a été établi pour être la Gloire du croyant qui accepte. Toutes choses ont été faites par Lui et pour Lui.

C’est la nuit qui exprime la gloire du jour. C’est le vase d’usage vil qui exprime l’amour et le soin donné au vase d’honneur. C’est la femme immorale, vêtue d’une manière indécente et vendant sa vertu, qui fait ressortir la vertu d’une vraie dame. C’est par comparaison avec l’escroc et le voleur que l’on découvre l’authenticité du vrai croyant, du vrai Chrétien. C’est par comparaison avec l’hypocrite que l’on distingue le croyant, et quelle est sa nature.

Ainsi donc, toutes choses ont été faites par Lui. Puisqu’Il a été fait Tout (pour nous tous) … Toutes choses ont été faites par Lui: si cela est vrai, alors, nous devrions nous identifier à Lui. Nous devrions nous identifier nous-mêmes à Lui, parce que Lui s’est identifié à nous. Nous devrions être identifiés à Lui. Comment cela — en vivant? pour Lui, et non pas seulement en Le confessant!

Les gens entrent dans une confession, et lorsqu’on leur demande: «Etes-vous chrétien?». Ils répondent: «Je suis Méthodiste…». Eh bien, avec cela, vous êtes encore très loin de pouvoir vous faire passer pour un chrétien! D’ailleurs, voyez comment sont les Méthodistes.

— «Je suis Baptiste!…». — Eh bien, voyez ce que font les Baptistes!

— «Je suis Catholique!…». Voyez ce qu’ils font!

Mais le seul moyen pour vous d’être un chrétien est que Christ puisse s’identifier en vous. Voilà quelque chose d’important. J’espère que tous ceux qui écouteront les bandes le comprendront!

Vous dites: «Je suis Pentecôtiste!». Cela ne signifie rien du tout! Ce qui compte, c’est que Christ soit identifié en vous, et qu’Il vous ait reconnu!

Vous direz: «Je parle en langues». Les démons le font aussi! «J’ai crié!». — Les Mahométans, Bouddhistes, etc. crient aussi. Les Indiens crient en faisant danser les serpents. C’est certain! Toutes les dénominations, tous les clans crient et hurlent! On hurle aussi à un match de base-ball. Mais lorsque Christ S’est identifié en vous, S’identifiant Lui-même, alors vous devenez semblable à Christ. D’ailleurs, le mot de Chrétien veut dire semblable à Christ. Voilà à Qui vous devez être identifié! Bien… Alors, puisqu’Il est notre signe d’identification, nous devons être identifiés à Lui en vivant pour Lui.

Remarquez que dans ce grand mystère, le dessein de Dieu est triple… Dieu, dans Son grand mystère qu’Il connaissait avant la fondation du monde. Il avait un triple dessein dans ce mystère. Et c’est ce que nous allons étudier ce matin: quel est ce triple dessein? — Je crois que Dieu, Qui est ici présent, nous accordera Son aide, et nous le montrera.

Nous aimerions découvrir ce triple dessein. Voici le premier: Dieu désirait se révéler aux hommes. Il ne pouvait pas le faire en tant que Dieu, le Grand Jéhovah qui remplit l’espace, le temps et l’éternité. C’était impossible. Sa gloire est telle qu’Il ne pourrait jamais être révélé aux hommes, car ce serait trop mystérieux. Comment cet Etre glorieux pourrait-Il être… Si vous vous envoliez au-delà des centaines de milliards d’années-lumière de l’espace, que vous partiez dans l’infini, dans l’éternité, vous constateriez qu’il y a un Créateur qui était tout cela et qui l’est toujours.

Mais Il était aussi un Père, et il désirait exercer Sa Paternité. Et le seul moyen pour Lui de l’exprimer était de devenir un «Fils de l’homme». C’est la raison pour laquelle Jésus parlait toujours du «Fils de l’homme». Voyez-vous, il y en a beaucoup qui ne savaient pas de quoi Il parlait. Mais maintenant, avez-vous compris? Il désirait S’exprimer Lui-même. C’est là un de Ses trois glorieux desseins: S’exprimer Lui-même, S’identifier Lui-même à l’être humain, Se révéler Lui-même en Christ.

Deuxièmement: avoir la prééminence dans Son corps de croyants qui est Son Epouse, afin de pouvoir vivre dans l’homme. Or, Il aurait pu réaliser cela dans Adam et Eve, mais le péché les sépara de Lui; aussi fallut-il trouver quelque chose pour les ramener. Oh! qu’il est merveilleux de penser à ces choses! Comprenez-vous les desseins de Dieu?

Mais alors, pourquoi ne garda-t-il pas Adam et Eve dans leur innocence? — Parce qu’Il n’aurait jamais pu exprimer Sa plénitude, tous Ses attributs, parce que… Il aurait pu être un Père, cela est vrai. Mais Il était aussi un Sauveur. Vous demanderez: «Comment le savez-vous?». — Je le sais, parce que j’en ai fait l’expérience. Vous comprenez? Il est un Sauveur, et il fallait qu’Il l’exprimât; mais comment le pouvait-Il? — uniquement par le moyen de Christ! Comment pouvait-Il être un Fils? — uniquement par le moyen de Christ. Comment pouvait-Il être un Médecin? — uniquement par le moyen de Christ. Vous pouvez donc constater que tout cela se retrouve dans cette seule Personne: Jésus-Christ. Oh, mon Dieu!

Quand je pense à ces choses, toutes ces dénominations et autres disparaissent à mes yeux. Vous comprenez? Quand je vois le glorieux dessein de Dieu qui est premièrement de Se révéler Lui-même en Christ, la plénitude de la Divinité habitant un corps de chair, et ensuite de donner la plénitude de la Divinité corporellement à un peuple dont Il puisse être le Seigneur, le Chef, le Conducteur!…

L’autre soir… Si vous n’avez pas la bande où j’ai prêché sur Paul, un prisonnier de Jésus-Christ… Vous voyez? Lorsque Dieu arrive à faire de vous Son prisonnier, alors, vous ne pouvez rien faire en dehors de ce que vous dit l’Esprit.

Paul était un intellectuel. Il reçut son enseignement de Gamaliel, en vue de devenir un jour sacrificateur ou rabbin. Il avait de grandes ambitions. Intellectuellement, il était un homme d’envergure, de grande autorité dans la nation. Mais il dut complètement sacrifier tout cela afin de devenir lui-même une partie de la Parole et de pouvoir exprimer Jésus-Christ. Il savait ce que c’était que de dire… Il voulut se rendre quelque part où des frères l’avaient appelé, mais l’Esprit lui défendit de faire sa propre volonté. Oh, si tous ces gens à moitié spirituels pouvaient comprendre cela! L’Esprit lui défendit de faire sa propre volonté. Il pouvait seulement… “L’Esprit m’a défendu!”. Vous comprenez? — Il était prisonnier de Christ!

Ainsi, lorsqu’il rencontra cette diseuse de bonne aventure… Paul savait qu’il avait le pouvoir de chasser ce démon, mais il ne pouvait le faire que selon la volonté de Dieu. Elle le suivait tous les jours en criant derrière lui, mais un jour, l’Esprit lui donna la permission. Alors, il chassa l’esprit qui était en elle. Vous voyez! il savait ce que c’était que d’être un prisonnier.

Moïse, lui aussi, dut perdre tout son savoir afin de trouver Christ et de devenir un prisonnier. Aussi, lorsque Dieu eût chassé de lui tout ce qui était du monde, tout ce qui faisait de lui un homme puissant, et qu’il se tint en présence de la Colonne de Feu, il resta là sans pouvoir prononcer une seule parole. Il dit lui-même qu’il ne savait pas parler. C’est ainsi que Dieu fit de lui un prisonnier. Quand vous en êtes arrivés là, vous n’essayez plus d’agir de vous-même. Alors, Dieu dut revêtir cet homme d’une puissance suffisante pour qu’il puisse descendre vers Pharaon. Il dit ensuite: “Seigneur, j’ai répété Tes Paroles à Pharaon, mais il n’a rien voulu entendre!”.

Alors, Dieu dit (c’est Dieu qui parlait; c’était Sa Parole): “Etends ta main vers l’Orient, et fais venir des mouches” — et des mouches furent créées, parce qu’Il avait un prisonnier que Pharaon n’aurait jamais pu acheter. Personne n’aurait pu le détourner. Il était un prisonnier à vie, enchaîné dans la Parole de Dieu, lié totalement par le AINSI DIT LE SEIGNEUR.

Oh, quand Dieu peut lier Ses prisonniers de cette manière! C’est alors qu’Il peut exprimer Sa prééminence. Vous comprenez? Il amène cette personne au point où elle ne connaît plus rien d’autre que Christ. Comprenez-vous ce que je veux dire? — Bien. C’est le second dessein.

Premièrement: S’exprimer Lui-même complètement — Dieu en Christ.

Deuxièmement: Avoir de cette manière la prééminence dans Son Eglise (qui est Son Corps, Son Epouse). Il devrait avoir la prééminence afin de pouvoir S’exprimer au travers d’elle.

Troisièmement: Rétablir le royaume dans sa position normale, d’où il tomba à cause du péché du premier Adam. Le rétablir dans l’état où il était au début, lorsqu’Il se promenait dans la fraîcheur du soir avec Son peuple, parlant avec eux, ayant communion avec eux. Mais pour le moment, le péché et la mort l’ont éloigné de Sa Présence, ne Lui permettant plus de S’exprimer au travers de Son peuple. L’avez-vous lu?… avant la fondation du monde, afin d’exprimer tous Ses attributs — tout ce qu’Il était.

Ainsi donc, si vous autres Trinitaires pouviez vous libérer un instant de vos doctrines, vous pourriez constater que le Père, le Fils et le Saint-Esprit ne sont pas trois dieux. Ce sont trois attributs du seul et même Dieu. Vous comprenez? C’est ainsi qu’Il peut S’exprimer — le Père. Il était… Il voulait être un Père. Il fut un Père, Il fut un Fils, et Il est le Saint-Esprit. Et le Père et le Saint-Esprit sont un seul et même Esprit. Comprenez-vous? — Il n’y a pas trois dieux. C’est le diable qui vous a dit ces choses afin de faire de vous un idolâtre. Il y a un seul Dieu, exprimé en trois attributs: le Père, le Sauveur; le Fils, — le Médecin (vous voyez?) — Tout cela, c’est Son moyen de S’exprimer.

Mais je vais ralentir quelque peu mon exposé, afin que même ceux qui écoutent les bandes puissent bien comprendre ce que je veux dire. Je pourrais passer une journée entière sur chacun de ces sujets. Mais j’espère que malgré tout, je reste assez clair pour que vous voyez à quoi je veux en venir.

Dieu est exprimé en Jésus-Christ, qui était à la fois Père, Fils et Saint-Esprit — la plénitude de la divinité habitant un corps de chair. Or, toute la plénitude de la divinité habite corporellement dans Son Eglise — la prééminence. Tout ce que Dieu était, Il le versa en Christ, et tout ce que Christ était fut versé dans l’Eglise (dans les croyants, et non pas dans les dénominations). Nous viendrons à ce sujet dans quelques instants, et cela vous mettra au clair pour toujours. Vous comprenez? Je vous montrerai cela avec l’aide de Dieu, s’Il nous le permet.

Quel est Son dessein? — De S’exprimer Lui-même en tant que Fils, afin que puisse résider en Lui, dans la chair, la plénitude de la divinité. Je peux lire cela maintenant même dans l’épître aux Colossiens. Toute l’Ecriture montre que c’est le dessein de Dieu.

Ainsi donc, si par la Vie de Son Fils, Sa croix (le Sang qui coula sur Sa croix) … afin qu’Il puisse racheter un Corps, une Epouse (c’est Eve, la seconde Eve); et Dieu a donné un type de cela, comme Il l’a fait avec Moïse et tous les autres, comme Il l’a fait avec Adam et Eve. Il a montré qu’ils étaient l’image de Christ et de l’Epouse (Il est le second Adam; l’Eglise est la seconde Eve). Mais aussi longtemps que la seconde Eve fait des compromis avec la Parole, n’agit-elle pas exactement comme la première Eve? N’essayez pas de dire: «Oh! tout cela était valable pour ces temps-là!». (Nous reviendrons à ce sujet dans quelques instants, et nous verrons si c’était vraiment pour ces temps-là.). Comment cela peut-il être valable seulement pour ces temps-là, alors qu’Il est le MEME hier, aujourd’hui et éternellement? Mais Dieu, selon Son dessein, l’a caché aux yeux des sages et l’a révélé aux élus — aux enfants — à ceux qui ont été prédestinés à le recevoir.

C’est la raison… Voyez ce qui se passe au travers des âges. Quand la Lumière frappe ces intellectuels, ces prêtres, ils La rejettent et L’éteignent… Tous ces docteurs, ces érudits… ces gens pleins de connaissance qui, comme Nicodème, n’y comprenaient rien. Il y avait tous ces sacrificateurs et ces docteurs qui avaient été enseignés dans la Parole. Oh, ils La connaissaient bien intellectuellement! Mais Lui, Il leur dit: “Vous êtes de votre père, le diable, et ce sont ses oeuvres que vous accomplissez”.

Pensez-y! C’étaient de saints hommes. Vous n’auriez rien pu trouver à redire dans leur vie, ni dans celle de leurs grands-parents, ni dans celle de leurs ancêtres les plus reculés. S’il y avait eu quelque chose, ils auraient été lapidés; ils seraient morts d’une mort ignominieuse. Mais pourtant, Jésus les traite de démons — eux, ces gens religieux.

Mais quelle glorieuse révélation nous avons reçues! La restitution de Sa famille!… Il fallait qu’Il les laissât se perdre. Comprenez-vous cela? Il fallait qu’Il les laissât pécher, qu’Il leur donnât la liberté. Il ne pouvait pas les faire pécher, tout en restant Dieu, et ensuite les punir pour quelque chose qu’Il leur avait fait faire. Mais lorsqu’Il établit l’homme dans une relation de collaboration avec Lui, Il le laissa agir librement. Vous comprenez? C’est encore ce qu’Il fait aujourd’hui avec vous. Vous prenez. Vous agissez comme bon vous semble. Vous avez votre libre arbitre.

Ainsi donc, s’Il plaça le premier Adam dans cette position, il fallait qu’Il plaçât également le second dans la même position, ainsi que tous les autres hommes. Sinon, cela aurait voulu dire qu’Il s’était trompé la première fois. Nous sommes par conséquent tous placés dans la même situation.

Mais voyez ce qu’Il a fait. Il laissa l’homme pécher; Il savait que l’homme pécherait. Mais que fit-Il? C’est cela qui Lui permit de révéler Son attribut de Sauveur. Et tout a été laissé entre les mains de Jésus-Christ, Dieu Lui-même prenant sur Lui-même la punition de Sa propre loi (la mort), mourant afin de racheter l’Epouse qui était perdue, parce qu’elle L’avait rejeté.

Lorsqu’Eve abandonna la Parole, elle abandonna son compagnon. Et quand l’Eglise s’éloigne de la Parole pour entrer dans une dénomination, elle rejette l’autorité de la Parole de Dieu pour commettre adultère avec le monde et la sagesse humaine. Cela est-il clair pour vous? C’est la Bible qui appelle cela l’adultère spirituel. Chaque fois que l’on rejette une Parole de la Bible ou que l’on y applique son interprétation personnelle, on commet adultère contre ce Dieu qui est notre Epoux, et on Le rejette. Et nous savons qu’un adultère n’entrera jamais dans le Royaume des Cieux. Et vous voyez que c’est la première chose qu’Eve ait faite.

Remarquez encore ceci. Quel est ce triple dessein? — Se manifester Lui-même en Jésus-Christ; entrer dans le Corps de Jésus-Christ pour avoir la prééminence sur quoi? — pour restituer le Jardin d’Eden, pour racheter ce qui était perdu. C’était la seule chose qui n’était pas en ordre. Tout le reste de Sa création était en ordre.

Mais il fallait qu’Il laissât l’homme agir à sa guise, afin qu’il tombât, et qu’ainsi Dieu pût manifester cet attribut de Sauveur qui était en Lui. Il fallait que quelque chose se perdît (ce fut l’homme qui tomba et se perdit), afin qu’Il en devînt le Sauveur, appliquant à Lui-même Sa propre Loi. Il n’aurait pas pu accomplir cela en restant ce grand Jéhovah qui remplissait l’espace et le temps. Il n’aurait pu le faire. Il fallait pour cela qu’Il devînt un homme. C’est ainsi qu’Il prit part à la nature de l’homme perdu (Amen!) et devînt Lui-même un homme. Dieu fait chair! Alléluia! Vous pouvez penser que je suis exalté, mais ce n’est pas cela. C’est quelque chose qui se passe à l’intérieur.

Dieu quitta Sa nature divine et devint moi, afin de prendre mon péché sur Lui pour qu’Il pût me rendre semblable à Lui. Amen! Nous voici revenus à Son glorieux dessein par lequel Il voulait créer des fils et des filles de Dieu, car Il est un Père Eternel. Cet attribut était en Lui (vous comprenez!), il fallait par conséquent qu’il fût manifesté.

Comprenez-vous maintenant ce triple dessein? Il désirait devenir… Or, le monde est perdu. Il fallait qu’Il s’exprimât Lui-même au travers d’un homme, afin de devenir un Sauveur par le moyen de la réconciliation du Sang de la croix. Il fallait donc qu’Il devînt un homme, afin de pouvoir mourir et entrer dans Son Eglise pour avoir la prééminence dans cette Eglise.

Mais rappelez-vous ceci, c’est qu’elle ne peut pas et qu’elle ne sera jamais une dénomination. Elle n’a jamais été et ne sera jamais une dénomination. C’est Lui qui doit avoir la prééminence, et Il est la Parole. Amen! Comment un credo pourrait-il être injecté dans cette église? Il ferait de l’Eglise une prostituée. L’église qui accepte des commandements d’hommes, des credo ou des dénominations, Apocalypse 17 dit qu’elle est une prostituée. L’Eglise catholique romaine est la grande prostituée et les dénominations protestantes sont ses filles. C’est assez clair pour que tout le monde puisse le comprendre. Nous avons étudié les Ages de l’Eglise, et vous pouvez retrouver cela sur les bandes, si vous le désirez. Exactement. Et quiconque accepte un credo en dehors de la Bible est une prostituée aux yeux de Dieu. Il fait exactement ce que fit Eve, qui s’éloigna de la Parole qui est Christ. Oh, mon Dieu!

Nous pouvons donc comprendre Son mystère, le mystère qu’Il avait caché dans Sa pensée avant la fondation du monde. Voudriez-vous lire quelque chose à ce sujet? Lisons un passage. Avez-vous assez de temps? alors lisons-le. Voyons dans l’épître aux Ephésiens. Commençons au premier chapitre. Lisons ce passage pendant que nous donnons cette leçon d’école du dimanche sur la triple manifestation de Christ.

“Paul, apôtre de Jésus-Christ par la volonté de Dieu (Voyez que cela ne s’adresse pas au monde, mais…), aux saints qui sont à Ephèse et aux fidèles en Jésus-Christ”.

Comment pouvons-nous devenir “en Jésus-Christ”? En nous joignant à une église? — non, mais par la nouvelle naissance! Par un seul Esprit (1 Cor. 12) nous sommes baptisés en un seul Corps. Vous comprenez? — Bien. C’est à ceux-là qu’il parle. Il ne s’adresse pas au monde extérieur. Nous ne pouvons pas parler de ces choses au pécheur, car il ne connaît rien de tout cela. Paul n’adresse pas sa lettre aux pécheurs. Il dit: “Ceci s’adresse à ce groupe qui est en Jésus-Christ!”.

“Que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus-Christ. Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles… (où donc?) … dans les lieux célestes en Christ”.

Lieux célestes… Oh, comme j’aimerais avoir le temps! J’ai justement marqué dans ma Bible ce passage, concernant les lieux célestes. Que sont ces lieux célestes? Les lieux célestes sont la position des croyants en Christ. C’est là que se tient celui qui croit en Christ — dans les lieux célestes.

“En lui, Dieu nous a élus avant la fondation du monde… (Quand nous a-t-il choisis? — avant la fondation du monde, lorsque Son glorieux mystère, Son grand secret… Il nous a choisis en Christ avant la fondation du monde) … pour que nous soyons saints et irrépréhensibles devant Lui, ayant été prédestinés dans son amour à être ses enfants d’adoption par Jésus-Christ, selon le bon plaisir de sa volonté…”.

Prédestinés: voilà le mystère. Vous comprenez? Avant que Christ ou quoi que ce soit d’autre ait été sur la terre (comprenez-vous Son grand mystère?), Il choisit l’Epouse, sachant qu’Eve tomberait pour ne pas avoir cru à la Parole… Il savait qu’elle tomberait, mais Il choisit une Epouse qui ne tomberait pas, qui garderait la Parole quoi que puisse dire le reste du monde. Ils garderaient cette Parole. Ils furent prédestinés pour cela. L’adoption des enfants par Jésus-Christ prédestina l’Eglise à cette position glorieuse.

Comprenez-vous ce mystère maintenant? — la restitution de l’Eve déchue, qui fut une image de l’Eglise. Remarquez ceci, maintenant. Lorsque Dieu ouvrit le côté d’Adam pour prendre Eve et en faire sa chair et son sang, il sépara d’Adam l’esprit féminin de l’esprit masculin, et mit l’esprit féminin dans Eve; c’est ce qu’Il fit, lorsqu’il prit une côte d’Adam et en forma Eve. Dieu fit la même chose, lorsqu’Il fit sortir du flanc de Christ le Sang et l’eau (Christ étant la Parole), et prit la Parole pour former Son Eglise, dont Eve est l’image. Elle retourne à Lui, rachetée par le Sang qui sortit de Son Corps! Comprenez-vous cela? C’est la révélation du grand mystère de Dieu qui avait été caché dès la fondation du monde, mais qui fut préfiguré tout au long des âges. Et nous découvrons qu’Il a fait tout cela. Et nous pouvons lire dans l’épître aux Ephésiens… Mais cela nous donnera suffisamment…

Nous Le voyons révéler peu à peu ce mystère au cours des âges. Pouvez-vous Le voir maintenant? Que se passa-t-il dans cette préfiguration? — Il ouvrit le flanc d’Adam et prit de sa chair (qui était Adam) et en fit Eve. L’Epouse doit être la Parole, car Il est la Parole. Elle ne peut pas se fonder sur des credo. Elle ne peut pas se fonder sur une dénomination. Elle ne peut pas se fonder sur des principes de bonne conduite. Non. Elle doit se fonder uniquement sur la Parole, car elle fait partie de cette Parole. Elle a été prise du flanc de Christ.

Et il est certain que l’Enlèvement, dans son ensemble… Luther était participant de cette Parole, de même que Wesley et les prophètes. S’ils ne sont pas participants… Ils avaient simplement la révélation qu’ils participaient à l’édification du Corps: pieds, orteils, bras, et ainsi de suite, jusqu’à ce que vienne la Tête, et alors c’est l’Enlèvement de tout le Corps (Nous allons voir cela dans quelques minutes). C’est le Corps de la Parole, qui est Christ. Amen! En dehors de cela, vous êtes perdu. Peu importe combien vous êtes bon, qu’elles sont vos relations, votre communion, à quelle organisation vous appartenez: vous êtes perdu, si cette Parole ne demeure pas en vous!

“Si vous demeurez en Moi (la Parole), et que Ma Parole demeure en vous, alors demandez ce que vous voudrez…”. C’est parce que vous et la Parole êtes une seule et même chose. Il a la prééminence. Il a la domination. Vous êtes un prisonnier en Lui. Le monde est mort. Vous n’avez rien de plus… Vous voyez le reste du monde vivre comme il le fait, mais vous ne faites pas comme lui. Vous êtes prisonnier; vous êtes sous le même joug que lui. “Mon joug est facile” (sous le joug de Christ, avec Sa Parole). “Je ne fais que ce qui est agréable au Père. Et si vous ne pouvez pas croire que Je suis Lui, croyez au moins la Parole”. Quelle perfection!

Remarquez comment, au cours des âges, Il a peu à peu révélé tout cela, dévoilant petit à petit le mystère par les prophètes et par les types. Nous pouvons examiner cela… S’exprimant Lui-même.

Il S’exprima en Moïse. Voyez Moïse: il naquit dans une période où les enfants étaient persécutés. Il naquit pour être un libérateur. Il fut caché dans les roseaux, et Jésus, Lui, fut emmené en Egypte. Il sortit, et monta sur la montagne, d’où il revint avec les commandements. Jésus monta sur la montagne, où Il fit Son premier sermon (le sermon sur la montagne), et revint avec les commandements. “Vous avez entendu qu’il a été dit aux anciens: Tu ne commettras pas adultère. Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis adultère avec elle”. Il était un législateur, un sacrificateur, un Roi, un chef — exactement la même chose.

Il S’exprima en Joseph. Joseph était né au sein des dénominations (ses frères). Ils le haïssaient sans raison, parce qu’il était spirituel. Il avait des visions. Dieu était avec lui. Il pouvait interpréter les songes — ses frères le haïssaient. Il fut vendu par ses frères pour environ vingt pièces d’argent, exactement comme Jésus qui fut vendu par Judas Iscariote (l’un de Ses frères), pour trente pièces d’argent.

Il fut jeté dans une citerne où il passa pour mort. C’est vrai! Eux et leur père crurent qu’il était mort. Il fut jeté dans cette citerne, d’où on le retira, et fut placé à droite de Pharaon. Il fut jeté en prison, il y souffrit; il y avait deux hommes avec lui. Il y avait l’échanson et le panetier. L’un fut perdu et l’autre sauvé. C’est comme lorsqu’Il fut cloué sur la croix (c’était Sa prison) … cloué sur la croix pour nos péchés (nous devenons prisonniers) — L’un des voleurs fut perdu, et l’autre sauvé. Vous voyez comme cela correspond?

Ensuite, il fut mis à la droite de Pharaon, le roi qui avait eu la vision, et tout pouvoir lui fut donné en Egypte. Sa vision devait s’accomplir. Il aurait pu étudier longuement cette vision, pendant son séjour en prison, alors que sa barbe poussait, etc., mais il sut qu’un jour, sa vision devrait s’accomplir.

Même si le temps passe et qu’on ne voit rien, cela doit arriver. (J’ai parlé de cela l’autre soir, mercredi soir). Vous comprenez? Cela doit arriver. Quand c’est Dieu qui le dit, cela arrive. Quand il s’agit d’un prophète confirmé, il faut que ces choses arrivent, parce que c’est la Parole de Dieu, et que la Parole ne vient qu’aux prophètes. Le mot prophète signifie: celui qui révèle la Parole divine écrite. Il en est de même avec le voyant.

Remarquez que le voyant, lorsqu’il manifeste ses dons, est divinement confirmé — lorsqu’il prévoit les choses et que cela arrive. “Si quelqu’un qui se dit prophète vous annonce que certaines choses vont arriver, si cela n’arrive pas, ne l’écoutez pas. Mais si cela arrive, alors Je suis avec lui. Craignez-le, car Je suis avec lui”. Vous voyez? C’est exactement cela! Il y a la confirmation. C’est alors que vous savez si oui ou non c’est la vérité. Dieu parle à Son peuple au moyen de Sa Parole, par l’intermédiaire d’un homme.

Dieu ne parle qu’au travers de l’homme. “Je suis le cep; vous êtes les sarments”. Le cep ne porte pas de fruits. Seuls les sarments portent les fruits du cep. Vous pouvez remarquer qu’il en a toujours été ainsi.

Nous voyons que personne ne pouvait approcher Pharaon sans voir Joseph premièrement. Personne ne peut venir au Père, si ce n’est par le Fils. Et lorsque Joseph quittait le trône, on sonnait de la trompette, et tout genou devait fléchir devant lui. “Voici Joseph qui vient!”. Quelle gloire! Un jour, tout genou fléchira, toute langue confessera… lorsqu’Il quittera le trône de Son Père et S’avancera. Tous témoigneront qu’Il est le Fils de Dieu. Ou bien… A ce moment, il sera trop tard. Faites-le maintenant!

En examinant ces types… Nous pouvons même voir cette illustration dans le cas de David (dont j’ai parlé récemment), qui descendit du trône, abandonné de son peuple, et monta sur la même montagne (la montagne des Oliviers), en allant vers sa prison. Il alla vers sa prison, parce qu’il fut rejeté par ses frères et son peuple. Il y monta en pleurant. C’était l’Esprit de Christ en Lui qu’Ils rejetaient lorsque David pleurait sur Jérusalem, disant: “Jérusalem, combien de fois…”. Un roi rejeté. Huit cents ans plus tard, le Fils de David devait Se tenir là, au-dessus de Jérusalem. Il serait rejeté, et pleurerait sur Jérusalem, disant: “Maintenant, ton heure est venue”. Comprenez-vous cela?

Toutes ces choses étaient un type de ce qu’Il serait, mais pourtant, le mystère était encore caché. Ces hommes ne comprenaient pas ce qu’ils faisaient. Ils savaient seulement qu’ils étaient conduits par l’Esprit à faire quelque chose. Tout cela fut tenu caché jusqu’aux derniers jours où aurait lieu la grande révélation. Mais néanmoins, ils avaient exprimé ces choses. Il s’exprima Lui-même en Moïse, David, Joseph, Elie, et ainsi de suite. Nous pourrions examiner la vie de chacun de ces prophètes et montrer qu’elle exprimait parfaitement, exactement la vie de Jésus-Christ. Il ne révéla pourtant jamais Son secret complètement, mais attendit les derniers jours pour le faire connaître, selon Sa promesse, attendant que chaque chose soit parfaitement comprise avant de révéler le tout. S’Il avait révélé l’ensemble… parce que la Bible est écrite en énigmes; Jésus remercia le Père de ce que la Bible avait été écrite en énigmes.

Or, la venue du Seigneur est un mystère. Nous ne savons pas quand Il viendra, ni comment Il viendra, mais nous savons qu’Il viendra. Ainsi donc, tous les mystères de Dieu attendaient ce dernier jour. Après que cela ait été accompli, Il le révèle, Il montre ce qu’Il a fait. Il ne révéla jamais complètement Son mystère.

C’est exactement ce que nous pouvons voir dans les Sept Sceaux. Lorsque Dieu utilisa Martin Luther pour faire sortir cette première église (cet âge de l’église), lorsqu’Il utilisa John Wesley, Il les fit sortir progressivement, apportant progressivement la révélation pour l’âge de l’église dans lequel ils vivaient. Tout le monde peut parcourir la Bible et découvrir… Mais dans les derniers jours…

C’est parce que ce serait quelque chose d’absolument extraordinaire qu’Il en parla ici et montra ces sept Tonnerres, et que les journaux Look et Life (j’en ai un exemplaire ici) ont montré la photo de ce “cercle de nuages et de lumière”, dont ils ne comprirent pas le sens et dont ils ne comprennent toujours pas le sens… Mais Il me dit: «Va là-bas et attends jusqu’à ce que ces mystères soient révélés». Il me fallut attendre plusieurs mois, mais alors, tout se passa exactement comme Il l’avait dit.

En regardant cette photo, avez-vous remarqué cet Ange sur la droite, lorsqu’Il fut matérialisé et qu’Il descendit, Ses ailes étendues vers l’arrière, et Sa tête penchée de côté? On peut voir cela sur la photo. C’est exact; des mois avant que cela n’arrive, Il dit ici qu’Il rassemblera le Corps des croyants pour révéler… qu’Il rassemblera tous ceux qui manquent encore.

Luther apparut. Il ne prêcha que la justification dans cet âge. Il ne savait pas de quel âge il s’agissait. Ensuite, ce fut le tour de Wesley, qui apporta le message à son âge. Cependant, beaucoup de fausses doctrines demeurèrent, et beaucoup d’églises se fondèrent sur elles. Ensuite vint la Pentecôte. Ils s’organisèrent et retournèrent bientôt dans la mort (comme nous allons le voir dans quelques instants) — Ils retournèrent dans la mort.

Enfin, vient la révélation des mystères, qui nous montre toutes ces choses, d’où viennent toutes ces petites doctrines, comment Luther institua son catéchisme, comment Wesley apporta ceci et cela comment les Pentecôtistes s’organisèrent, instituèrent leur baptême au Nom “du Père, du Fils et du Saint-Esprit”, etc., ne connaissant pas la Vérité. … Ensuite viennent les derniers jours, où tous ces mystères sont rassemblés et clairement révélés. Pourquoi cela? Parce que c’est dans les derniers jours que le glorieux mystère que Dieu avait caché dans Son coeur doit être révélé.

Comprenez-vous cela? Si ce n’est pas le cas, écoutez la bande encore une fois. Je ne sais pas combien de temps je passerai encore parmi vous, mais rappelez-vous ceci, c’est la Vérité du AINSI DIT LE SEIGNEUR. C’est la Vérité. C’est conforme à l’Ecriture.

Voyez aussi les mystères des Sept Sceaux. Les Sceaux ont été brisés, chaque âge a été révélé, montrant que beaucoup de choses ont été dispersées. Mais Dieu, ne voulant pas que tout soit dispersé, vint et ramena toutes ces choses, toutes ces doctrines, les rassembla et révéla tout à ce sujet. C’est exactement ce qu’Il fait maintenant, en révélant le mystère de Christ, Son triple dessein envers l’Eglise. Oh, mon Dieu! montre-nous! révèle!

Webster dit ceci: «Révéler, c’est faire connaître — faire connaître, et spécialement (selon Webster), la vérité Divine». Voilà ce que signifie le mot révélation. La Révélation c’est le moyen qu’utilise Christ pour Se faire connaître à Son Eglise.

Mais vous direz: «Frère Branham, vous dites cela…». Nous dirons simplement ceci… Remarquez qu’Il se fit connaître à Pierre… Si vous voulez noter ce passage afin de le lire… (nous pouvons le lire, si vous le désirez). Il s’agit de Matthieu 16.13-17. Lorsqu’Il descendit de la Montagne de la Transfiguration Il demanda: “Qui dit-on que je suis, moi, le Fils de l’homme?”.

— “Les uns disent que Tu es Jean-Baptiste; les autres, Elie; les autres, Jérémie, ou l’un des prophètes”.

Mais ce n’était pas ce qu’Il avait demandé. Il demanda encore: “Et vous, qui dites-vous que je suis?”. Maintenant, Il parle à l’église. Vous comprenez? “Qui dit-on que je suis?”.

Aujourd’hui, on dit: «C’est un philosophe». — ou en fait une religion sociale. «C’est un homme plein de bonté. Nous croyons que Son enseignement est la vérité. C’est une manière de vivre. Je pense que nous serions meilleurs, si nous L’écoutions. Nous devrions avoir nos églises, etc»… On fait de Lui un bon Père Noël, et de la Bible un joli conte de Noël.

Ce n’est pas au travers d’une église que l’on peut expliquer quelque chose. C’est une vie que vous ne vivez pas vous-même, mais Lui vient en vous et vit par Lui-même, et vous devenez un prisonnier par rapport à tout votre être intellectuel. Vous êtes conduit par l’Esprit. Et comment le savez-vous?

Vous pourriez dire: «Je devrais m’apercevoir que j’ai perdu mon propre esprit. Peut-être qu’un homme qui perd l’esprit s’en aperçoit». Mais, si vous avez la pensée de Christ, alors Christ S’exprime Lui-même au travers de vous. Il montre qu’il s’agit de Lui, et non pas… vous n’avez pas perdu votre esprit. Certaines personnes, sous l’influence de leurs illusions, finissent par perdre l’esprit. Nous savons que cela est mauvais. C’est le diable qui essaie d’imiter la chose réelle avant qu’elle puisse prendre sa place. C’est toujours une falsification. Vous voyez? Mais un homme sain d’esprit perdra ses propres idées et sa propre pensée, sans pour autant devenir fou. Non, monsieur! Vous venez avec vos propres sens, et Christ vient, prend la relève et S’exprime Lui-même au travers de vous. Mais maintenant, pour le monde, vous êtes un fou. Or, si vous êtes fou, réellement fou, alors il n’y a rien… le diable ne peut pas vous prendre complètement sous sa domination. Il vous fera faire toutes sortes de choses contraires à la Parole, mais lorsque Christ prend la relève, Il exprime Sa Parole au travers de vous, parce qu’Elle est Lui. Il est la Parole! Vous pouvez donc voir l’expression de Christ. Ce n’est pas une illusion quelconque, mais c’est le véritable Christ S’exprimant au travers de vous. Comme cela est beau!

Mais observez ceci: Il a demandé: “Qui dites-vous que Je suis?”. Cela, Il le demande à l’Eglise — à Ses douze. Non pas aux millions de ceux qui vivaient en ce temps-là, mais aux douze — à Son Eglise.

D’entre les millions de ceux qui vivaient du temps de Noé, Il le demanda à huit personnes. Vous voyez? Il dit: “Comme il en fut aux jours de Noé, de même il en sera aux jours du Fils de l’homme, où huit âmes furent sauvées”. Je ne dis pas qu’il y en aura huit de sauvés, n’allez pas comprendre de travers! Ce n’est pas ce que j’ai voulu dire. Je ne sais pas combien seront sauvés jusqu’au dernier moment, au jour de l’Enlèvement de ce petit groupe. Mais ce sera un petit groupe, c’est moi qui vous le dis! “Car étroite est la porte, resserré le passage, et il y en a peu qui le trouveront”.

Mais lorsque, ce glorieux Corps racheté au travers des âges se relèvera, alors ce sera une grande foule! C’est Apocalypse 7 qui le dit: “… une grande foule que personne ne pouvait compter…”. Ils viendront de tous les âges, tous ceux qui ont marché à la Lumière de la Bible dans la mesure où Elle leur avait été révélée. Et nous savons maintenant que Wesley avait plus de Lumière que Luther, que les Pentecôtistes en reçurent plus que Wesley. Vous comprenez? C’est bien comme cela, car la Lumière s’est répandue peu à peu au travers des prophètes, jusqu’à ce que tout ait été révélé — la divinité habitant corporellement en Christ.

Et maintenant, le Christ qui est dans l’Eglise vient d’être révélé. Tout cela, c’est la révélation de Christ qui ramène Eve à sa première situation auprès de son époux. Et Dieu est l’Epoux de l’Eglise, et l’Eglise est Son Epouse.

Pierre, alors, répondit: “Tu es le Christ, le Fils du Dieu Vivant!”.

Maintenant, écoutez! “Tu es heureux, Simon, fils de Jonas; car ce ne sont pas la chair ni le sang qui t’ont révélé cela (tu ne l’as appris dans aucune école), mais c’est mon Père qui est dans les cieux”. Voyez ce qu’Il lui a encore dit: “… sur cette pierre…”. C’est Pierre, la semence prédestinée de Dieu, qui avait reçu cette Lumière, et qui reçut les clefs du Royaume. “Sur cette pierre de la révélation, qui montre qui est Jésus-Christ…”. Il est Dieu pleinement manifesté. “… Sur cette pierre…”. Il ne s’agit pas du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Lui-même étant la seconde Personne, mais: “… Sur cette pierre, je bâtirai mon Eglise, et les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle”. Vous comprenez? “… Je bâtirai Mon Eglise sur cette pierre…”. — sur la révélation de Jésus-Christ.

Vous voyez donc que Christ en vous fait de Lui le centre de cette Vie de révélation. La Vie de Christ en vous fait de Lui le centre de la révélation. Christ dans la Bible fait de la Bible une révélation complète de Christ. Christ en vous fait de vous la révélation complète de toutes ces choses. Comprenez-vous ce que Dieu essaie de faire?

Alors, qu’est-ce que la nouvelle naissance? Vous demandez: «Eh bien, frère Branham, qu’est-ce que la nouvelle naissance?». — «C’est Jésus-Christ qui se révèle personnellement à vous!». Amen! Comprenez-vous? Ce n’est pas, lorsque vous vous joignez à une église, que vous serrez des mains, que vous faites toutes sortes de choses, que vous proclamez un credo, que vous promettez de vivre selon certain code moral. Non, mais Christ, c’est la Bible. Il est la Parole qui vous a été révélée. Peu importe ce que disent les gens, et ce qui peut arriver — c’est Christ qui compte. Pasteurs, prédicateurs, qui que ce soit qui dise quoi que ce soit… vous avez Christ en vous. C’est cela, la révélation sur laquelle l’Eglise a été bâtie.

Vous pouvez bien dire: «Je suis un Luthérien, ou un Baptiste, ou un Presbytérien», cela n’a pas plus de sens que cela [frère Branham fait claquer ses doigts — N.d.R.] devant Dieu, cela n’a pas plus de valeur qu’un claquement de doigts. Alors quoi? — Il faut que ce soit Christ révélé, et Il est la Parole. Et lorsque la Parole est révélée, Elle S’exprime. Vous comprenez? Le dessein de Dieu en ce qui concerne Jésus-Christ, c’était de S’exprimer Lui-même, de Se soumettre à Ses propres lois, de vivre par Ses propres Lois, et d’accomplir Ses lois jusqu’à la mort. En Christ, Dieu est mort dans la chair, afin de condamner le péché dans la chair, pour qu’Il pût ramener à Lui une Epouse glorieuse, rachetée, qui croira seulement ce que dit la Parole de Dieu, et qui ne La rejettera pas, comme Eve, pour se tourner vers les concepts intellectuels des hommes. Comprenez-vous cela?

Cela, c’est la pensée de Christ. C’est la pensée de Dieu. C’est cela que révèle la nouvelle naissance. Et si un homme dit qu’il est né de nouveau et qu’il essaie d’attribuer les promesses que Christ a faites pour ces derniers jours à un autre âge (faisant de Lui un Christ qui est le même hier, mais pas aujourd’hui), alors cet homme ou cette personne, est aveuglée par Satan. Et si cet homme affirme qu’il croit, et que cela ne se manifeste pas au travers de lui… Jésus a dit dans Marc 16: “Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru… par tout le monde, et dans chaque âge…”. Ils chasseront les démons, parleront en langues, et toutes ces glorieuses manifestations, ces dons, les accompagneront… Ils chasseront, Ils parleront, et non pas ils pourraient… ou ils devraient Mais ils le feront. Les cieux et la terre passeront, mais Sa Parole ne passera pas!

Ainsi donc, c’est Christ Lui-même qui S’exprime au travers de l’individu, que celui-ci soit un intellectuel ou un illettré. La moitié des apôtres ne savaient pas écrire. Mais ils connaissaient Christ! Ils ne prirent pas Pierre et Jean en considération parce qu’ils auraient pu sortir d’un séminaire quelconque, mais ils les écoutèrent parce qu’ils avaient été avec Christ, lorsqu’Il avait guéri le paralytique près de la porte. Ils savaient que Pierre et Jean avaient été avec Christ.

La nouvelle naissance est la révélation de Christ. Dieu vous a révélé ce grand mystère, et c’est cela, la nouvelle naissance. Alors, qu’allez-vous faire, lorsque vous verrez ce groupe réuni, là où la révélation est en parfaite harmonie, et où Dieu l’exprime au travers de Sa Parole par les mêmes actions, de la même manière qu’autrefois, manifestant ainsi Sa Parole? Oh! Si seulement l’Eglise connaissait sa position! Elle la connaîtra un jour. Alors, ce sera l’Enlèvement — quand elle connaîtra sa position.

Remarquez ceci. Vous direz: «Mais, frère Branham, cela n’est pas». — Oui, c’est comme cela. C’est la Vérité.

Avez-vous remarqué que Paul n’a jamais vu Jésus dans la chair? Paul ne L’a jamais vu. Il ne L’a connu que par une révélation, par une vision. N’est-ce pas vrai? Paul n’a connu Jésus que par une révélation — tout comme Pierre, d’ailleurs!

Pierre L’avait vu dans la chair, mais il ne Le connaissait pas par la chair, parce que Jésus lui dit: “Ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela. Ce n’est pas non plus Ma Vie qui te l’a révélé. C’est Mon Père qui est dans le Ciel, qui t’a révélé cela, te montrant qu’Il est la Parole de Dieu. Et c’est sur cette pierre que Je bâtirai Mon Eglise”. Ce n’est pas la chair qui Le révéla à Pierre.

Ces hommes Le virent et Le touchèrent, mais Paul avait quelque chose de plus grand que tous les apôtres. Ils lui disaient: “Paul, nous avons reçu plus de révélations que toi, parce que nous, nous avons été avec Lui. Un jour, je suis allé pêcher avec Lui. Je L’ai entendu parler. Il était assis dans une barque avec moi, et me dit: Allons pêcher à cet endroit-là, nous trouverons plus de poisson — et c’est ce qui est arrivé. Tu vois, nous L’avons vu faire ces choses”.

Mais Paul, lui, Le vit après qu’Il eût été mort, enseveli, ressuscité, et Il se manifesta dans cette Colonne de feu qui avait conduit les enfants d’Israël! Il savait… Paul, étant Juif, ne L’aurait jamais appelé “SEIGNEUR”, s’il n’avait pas compris qu’Il était le même hier, aujourd’hui et éternellement. Il dit: “Paul…”. En d’autres termes: “Je suis le même Dieu que Celui qui était hier. Me voici dans la même Lumière, la Colonne de feu à laquelle Moïse parla dans le buisson ardent”. Il n’est pas surprenant qu’il ait pu séparer la Loi de la Grâce, dans l’épître aux Hébreux. Il rencontra cette même Colonne de feu qui lui dit: “Je suis Jésus que tu persécutes!”.

Et Le voici, apparaissant encore aujourd’hui de la même manière! Car Il s’exprima par la même Colonne de feu qui confirma qu’Il était le même, révélant le mystère de Dieu qui avait été caché dès avant la fondation du monde!

Paul ne Le connaissait que par révélation. Pierre Le connut par révélation. Pourtant, il avait marché avec Lui, parlé avec Lui. Vous pouvez étudier cette Parole… Or, je viens de dire qu’Il était la Parole. Un savant pourra se mettre à vous commenter la Parole jusqu’au point où il embrouillera complètement votre esprit, s’il le désire, parce qu’il est intelligent et habile. Prenez un prêtre Catholique, ou, sans chercher si loin, n’importe quel théologien bien versé dans les Ecritures, un Baptiste, un Presbytérien, ou n’importe qui d’autre. Il arrivera à vous faire penser que vous n’y connaissez rien du tout. Vous comprenez? Quand il s’agit de parler… Pourquoi? Parce qu’ils Le connaissent, Lui, la Parole, seulement selon la chair.

Mais le seul moyen pour vous d’être sauvé est de Le connaître par révélation! Je pourrais prendre la doctrine presbytérienne et acculer les Pentecôtistes jusqu’au point… Je pourrais prendre la doctrine des Baptistes et vous montrer, à vous Pentecôtistes, quantité de choses dont vous n’avez même jamais entendu parler. C’est vrai. Mais tout cela ne mène nulle part. Tout cela n’est pas Son Eglise. Ce n’est pas Son Eglise. Son Eglise, c’est Lui-même révélé! Amen! Comprenez-vous? Et c’est par la Parole Elle-même, qui exprime qu’Il est Dieu!

Alors, comment pouvez-vous vous laisser baptiser dans les titres de “Père, Fils et Saint-Esprit”? C’est du paganisme. Comment pouvez-vous affirmer connaître Jésus-Christ (Il est la Parole), alors que nulle part dans les Ecritures, il n’est parlé de quelqu’un qui ait jamais baptisé au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit?

Et vous autre, “Jesus Only”, qui utilisez seulement le nom de “Jésus” pour le baptême… Je connais personnellement quatre ou cinq Jésus. Vous voyez où nous conduisent vos dénominations? Tout cela, ce sont les ténèbres, l’expression de Caïn qui apportait des fruits de la terre, au lieu du sang. Mais la révélation est venue par le Sang, par Jésus-Christ, Qui est le Sang de Dieu, le Sang créé dans le sein de Marie.

Et Paul L’a connu par révélation. C’est ainsi que nous Le connaissons aujourd’hui. C’est la seule manière de Le connaître. Ce n’est pas en disant: «Je suis Méthodiste» — cela ne veut rien dire. — «Je suis Baptiste» — cela ne veut rien dire. Mais c’est par la révélation que Dieu vous a fait connaître Sa Parole. Il est la Parole, et la Parole… Comment savez-vous qu’Elle est révélée? — Parce qu’Elle vit en vous et S’exprime au travers de vous.

Il y a longtemps que les églises ont oublié cette glorieuse révélation. C’est vrai! Elles ont oublié la révélation de la Vérité. Elles sont allées… Lorsque Luther vint, il fut un grand homme. Il avait la révélation pour son temps. Mais qu’arriva-t-il? — Une bande de “Ricky” et de “Ricketta” se mit sur son chemin, et bientôt…

Cette expression… si seulement vous connaissiez les noms de la Bible et saviez ce que signifient ces “Elvis” et “Ricky” pour l’Ecriture! Jésus a dit… Vous dites de votre nom: «Cela n’a aucune signification particulière». Croyez-vous cela? Ces noms ne pouvaient apparaître que dans ces derniers jours, pour ces gens des derniers jours! Pourquoi donc Jésus changea-t-Il le nom d’Abram en celui d’Abraham? Pourquoi changea-t-Il le nom de Sarai en celui de Sara? Pourquoi changea-t-Il le nom de Saul en celui de Paul, celui de Simon en celui de Pierre, et ainsi de suite? Vous voyez? Cela doit certainement avoir un sens. Ces noms ne pouvaient pas être prononcés avant ces derniers temps. C’est la raison pour laquelle nous avons toutes ces choses diaboliques sur la terre dans ces derniers jours. Toute la race humaine est corrompue.

Remarquez ceci. Luther était très bien pour son temps. Il avait la révélation; mais aussitôt qu’il eût disparu, regardez ce qu’ils firent. Wesley avait un message: voyez ce qu’ils en firent. Les premiers Pentecôtistes avaient aussi un message… voyez ce qu’on en a fait. Ils ont réuni un groupe d’hommes comme… C’est exactement ce qui se produisit quand Dieu, par Sa Grâce, envoya à Israël une Colonne de feu, un prophète, un sacrifice, et manifesta Sa Présence au milieu d’eux, lorsqu’Il les conduisit hors d’Egypte, en leur faisant traverser la mer Rouge. Mais ils préférèrent recevoir une loi et être dirigés par de grands dignitaires, afin d’avoir leur mot à dire. Que se passa-t-il alors? — Dieu les fit errer pendant quarante ans dans le désert, et aucune de leurs organisations ne traversa le Jourdain.

Josué et Caleb furent les seuls qui dirent: “Nous pourrons nous emparer de ce pays!”. Voyez ce que dit la Parole de Dieu. Tous moururent dans le désert. Et Jésus dit qu’ils ont disparu pour toujours. C’est vrai. Après qu’Il ait manifesté Ses bénédictions et Sa puissance pendant ces âges, comme cela fut manifesté au temps de Luther et de Wesley et des autres…

Ils disaient: “Nos pères ont mangé la manne dans le désert”.

Il leur répondit: “Et ils sont tous morts” — c’est-à-dire éternellement séparés de Dieu. Leurs cadavres séchèrent dans le désert. Vous voyez? Ils sont morts. “Je suis le Pain de Vie qui est descendu des Cieux, venant de Dieu”. Ils ne pouvaient comprendre cela. Ça leur était impossible.

Il y a bien longtemps que l’église elle-même a oublié ces choses. Ils ont accepté les messages intellectuels et les cartes de membres, préférant la connaissance à la révélation de la Vérité de la Parole.

Examinez ceci: Lorsqu’on leur demande: «Croyez-vous que Dieu nous a donné l’ordre d’aller par tout le monde guérir les malades, prêcher l’Evangile et chasser les démons?».

— «Oh oui, je pense que c’est vrai, MAIS…». Vous voyez?

Une dame me disait l’autre jour: «Mais, toutes les églises sont en parfaite harmonie!».

Je lui répondis: «Il n’y en a pas une seule qui soit en harmonie avec les autres». Il y avait là un Catholique. Je dis à cette dame: «Qu’en est-il de vous? Vous êtes Méthodiste, et voici un Catholique. L’harmonie règne-t-elle entre vous?». Je dis encore: «Ce pape qui essaie de les unir tous ensemble, c’est juste ce qu’il faut pour ces gens-là. Mais l’Eglise de Dieu n’a rien à voir là-dedans» — elle n’a rien à y voir. Elle est en dehors de tout cela. Oui, monsieur! Les uns croient une chose, les autres une autre chose. Les Méthodistes croient à l’aspersion, les Baptistes à l’immersion — mais tous deux rejettent le Saint-Esprit dans la plénitude de Sa puissance.

Ils disent: “Nous avons reçu le Saint-Esprit au moment où nous avons cru”. Mais la Bible, Elle, dit: “Avez-vous reçu le Saint-Esprit depuis que vous avez cru?”.

Toute la différence est là! C’est vrai! Ils disent: «Nous sommes l’Eglise Catholique.

C’est nous qui avons commencé les premiers; nous avons fait ceci et cela». Les Méthodistes disent: «Nous nous basons sur la Bible». Mais Jésus, Lui, dit ceci: “Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru…”. Alors, où en sommes-nous? — “Vous ferez les oeuvres que Je fais…” — vous, chaque créature, chaque personne qui croit en Lui. Alors, où en sommes-nous? Ce sont Ses propres Paroles. “Les cieux et la terre passeront, mais Ma Parole ne passera jamais”. Alors, où en sommes-nous? Vous comprenez?

Cela nous montre… Tout cela, c’est quelque chose d’hybride. Ecoutez ce que je vais vous dire. Prenez un beau grain de blé bien gros (un hybride), regardez-le: c’est un beau grain. Mais plantez-le! Que vous donnera-t-il? Une petite tige qui jaunira vite et se flétrira. C’est ce qui se passe avec ces dénominations, quand elles font un hybride de la parole de l’homme et de la Parole de Dieu. Lorsqu’elles en arrivent à la question des signes et des miracles, et de ce que Jésus a dit de ceux qui croiraient la Parole, elles jaunissent, disent: «Nous ne pouvons accepter cela», et reviennent en arrière.

C’est exactement ce que firent ces espions, lorsqu’ils allèrent observer le pays de Canaan. Ils revinrent, disant: “Nous avions l’air de sauterelles devant eux! Nous ne pourrons jamais nous emparer de ce pays! Ces Amalécites, et tous les autres… Ils ne feront de nous qu’une bouchée!” — et ils retournèrent en arrière. Mais Caleb et Josué étaient de la bonne race, eux! (Amen!) — de la race de la Parole de Dieu. Ils savaient que Dieu avait dit: “Je vous donne ce pays”. Aussi dirent-ils: “Nous sommes plus que capables de nous en emparer!”.

Tout dépend de votre naissance. Si vous êtes né de la Parole de Dieu, alors Dieu a la prééminence dans Son Eglise. C’est pour cela qu’Il est mort. C’était Son dessein, afin qu’Il puisse avoir la prééminence et agir dans Son Eglise. Donnez premièrement gloire à la Parole de Dieu, sans vous inquiétez des apparences des choses. Peu importe que les intellectuels disent ceci ou cela… Cela n’a aucune importance. La Parole de Dieu l’a dit, par conséquent, nous sommes plus que capables de nous emparer du Pays.

Un pasteur m’a dit: «Si je prêchais cela dans mon église, au bout de très peu de temps, je ne prêcherais plus qu’aux quatre murs».

Je lui répondis: «C’est ce que je ferais!». C’est la Parole de Dieu qui le dit. Nous pouvons nous en emparer! C’est Dieu qui le dit! Amen!

Oh, ils cherchent toutes sortes d’excuses, vous comprenez. C’est parce qu’ils sont aveugles au Message du temps de la fin, ce temps de la fin où Dieu Se manifeste. Ils essaient de classer cela sous le nom d’une sorte de spiritisme, ou — comment dirai-je? — d’une sorte d’illusion mentale, de quelque chose dans ce genre. Ils essaient d’en faire quelque chose qui n’est pas conforme à la réalité, comme ce fut déjà le cas, lorsque Jésus était sur la terre. Ils L’appelèrent Béelzébul, Le traitèrent de diseur de bonne-aventure. Ils disent que c’est une sorte de télépathie. Vous voyez? Ils savent qu’Il peut être là, regardant les gens et discernant les pensées de leur coeur. C’est la Bible qui le dit. On peut lire cela dans Hébreux 4.12 (Darby): “Car la Parole de Dieu est vivante et opérante, plus pénétrante qu’aucune épée à deux tranchants… elle discerne les pensées et les intentions du coeur”. Et Il était cette Parole. Et lorsque cette Parole a la prééminence dans le coeur de l’homme, alors les mêmes choses se produisent à nouveau, car Il est la Parole. Amen!… Comment pourrez-vous encore vous achopper à cela? C’est tellement clair! Vous comprenez? Bien!

C’est pour cela qu’ils sont aveuglés. Nous retrouvons la même situation qu’aux jours où Christ était sur la terre. Oh! ils trébuchent de la même manière. Ils disent: “Il est Béelzébul!”. Ils avaient vu ce qu’Il pouvait faire, aussi dirent-ils: “Il n’est qu’un… c’est un enfant illégitime, quelqu’un qui n’est pas comme tout le monde. C’est un Samaritain, et il est possédé d’un démon. Voilà pourquoi Il peut faire ces choses”.

Jésus leur a dit: “Je vous pardonne cela” (— de dire que les oeuvres de Dieu sont accomplies par un mauvais esprit). Il leur dit: “Je vous pardonne ce que vous venez de dire, mais un jour, le Saint-Esprit viendra, et alors toute parole, quelle qu’elle soit, prononcée contre Lui, ne sera jamais pardonnée, ni dans ce monde-ci, ni dans le monde à venir (lequel viendra en ce jour glorieux) — elle ne sera pas pardonnée!”. Vous voyez, cela est écrit noir sur blanc dans l’Ecriture. Aussi, pour les gens d’aujourd’hui, peu importe leur intelligence, peu importe l’importance de la dénomination à laquelle ils appartiennent: ils sont condamnés. Il faut qu’il en soit ainsi! Ils ont blasphémé contre le Saint-Esprit lorsqu’ils ont traités ces gens de fanatiques ou de quelque autre nom malsonnant. Et l’Eglise de Dieu doit supporter cela tout le temps.

Lorsqu’il comparut devant Agrippa, Paul dit: “J’adore le Dieu de nos pères de cette manière que vous nommez hérésie (ou folie)”.

[Une portion du Message manque sur la bande — N.d.R.]

… quelle fut la glorieuse Vérité sur la nature de Christ. Aujourd’hui, les gens disent: «C’est une dénomination». Mais non, c’est Jésus-Christ, la nouvelle naissance révélant en vous qu’Il a la prééminence, afin qu’Il puisse exprimer Sa Parole. Et tout ce qu’Il a promis pour ces derniers jours, Il peut l’accomplir au travers de Son Corps, lorsqu’Il agit. Amen! Voilà ce qu’est la Parole de Dieu manifestée.

Remarquez ceci. Tout se passe maintenant de la même manière qu’aux jours de Christ. C’est Dieu qui tient la clef de cette Révélation de la nature de Christ. Croyez-vous cela? Les écoles de théologie ne le découvriront jamais! C’est Jésus qui l’a dit, dans Matthieu 11.25 et 27 (Si vous désirez lire cela maintenant.) “… Je te loue, Père, Seigneur du Ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants”. Vous voyez?

Peu m’importe… Voyez ces érudits de ce temps-là, ces Juifs, des gens très bien avec leurs organisations de Pharisiens, de Sadducéens, d’Hérodiens, etc.: Jésus a dit de toutes ces belles organisations: “Vous êtes aveugles; vous conduisez des aveugles. Esaïe a bien parlé de vous, lorsqu’il disait: Vous avez des oreilles, et vous n’entendez pas, des yeux, et vous ne voyez pas. Parce qu’Esaïe a dit cela dans l’Esprit, cela veut dire que c’est Dieu qui vous a aveuglés. Vous êtes comme Eve: vous acceptez l’aspect intellectuel, mais ne connaissez rien de l’Esprit de Dieu — c’est pourquoi, ne tomberont-ils pas tous deux dans la fosse, l’aveugle et celui qui le conduit?”. Celui qui conduit l’aveugle tombera comme lui, parce qu’il est aussi aveugle. Ils tomberont tous deux, car c’est un aveugle qui conduit un autre aveugle. Ils tomberont tous deux dans la fosse. C’est Dieu qui tient la clef de tout cela.

Il exprima la même pensée dans un passage que je viens de lire, où Il demande: “Qui dit-on que je suis?” et Pierre répondit: “Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant”. Il lui répondit: “Tu es heureux, Simon, fils de Jonas; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais c’est mon Père qui est dans les cieux… C’est sur cette révélation, et sur elle seule que Je bâtirai Mon Eglise. Les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle”. Vous comprenez?

Dans aucune école, il n’y a pas de théologiens (ou de ceux qui enseignent la Bible), qui connaissent quoi que ce soit à ce sujet. Il leur est impossible de connaître quelque chose à ce sujet. Dieu l’a caché à ceux-là mêmes que les hommes ont élus pour les enseigner. Il s’agit là d’une affaire personnelle entre le Christ et la personne à qui ces choses sont révélées. Et si vous dites: «Il m’a été révélé», et que la Vie que Christ a manifestée dans la Bible (cette Vie même qui est en Lui) ne Se manifeste pas en vous, alors, la révélation que vous avez reçue n’est pas la bonne!

Si vous mettiez la vie d’une courge dans un poirier, il produirait des courges! — “C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez”. C’est parfaitement vrai! Si vous plantiez un cep dont le premier sarment portait des raisins, le second des citrons, un autre des poires, et un autre des pommes, cela voudrait dire qu’il y a là-dedans quelque chose qui a été greffé et qui apporte sa propre vie.

Chaque dénomination a une vie propre. Mais si le cep original pousse un autre sarment, alors celui-ci portera du raisin comme le premier de l’exemple ci-dessus. Et si la Vie de Jésus-Christ suscite un autre corps de croyants, celui-ci portera les mêmes fruits que le premier. On pourra écrire un Livre des Actes après eux, car tout cela viendra de la même Vie. Comprenez-vous ce que je veux dire? Vous ne pouvez sortir de là! C’est la Vie de Christ en vous, cette Vie qui a été injectée en vous par le Saint-Esprit Lui-même, qui vit de Sa propre Vie au travers de vous. — Des aveugles conduisant d’autres aveugles…

Remarquez bien que c’est Dieu seul qui tient cette clef. Aucun théologien ne pourra vous le révéler. Cela ne leur est pas connu; cela leur est caché. Les écoles… vous pourrez bien dire: «Pourtant, j’ai un diplôme de théologie!…». Pour moi et, je le crois, pour chaque vrai croyant, cela signifie que vous vous êtes éloigné! — vous êtes resté en arrière. On n’apprend pas à connaître Dieu au moyen de l’instruction. On ne peut pas Le connaître en cherchant à l’expliquer.

Dieu Se révèle dans la simplicité, et peut Se faire connaître par la révélation de Jésus-Christ dans la personne la moins instruite. Vous voyez? votre théologie ne peut rien faire. Il faut une révélation de Jésus-Christ: “C’est sur cette pierre que je bâtirai mon Eglise”. — Il n’accepte pas d’autre pierre. Il n’accepte rien d’autre. Il n’accepte pas de pierre Romaine, ni Protestante. Il n’accepte aucune école; Il n’accepte rien d’autre que la révélation de Jésus-Christ dans la nouvelle naissance. C’est là qu’Il naît et injecte Sa propre Vie. Alors, votre propre vie disparaît, et la Vie de Christ se projette au travers de vous, et Il prend soin que Sa propre Vie; Ses oeuvres, les signes et miracles qu’Il accomplit autrefois s’accomplissent encore de même en vous. En dehors de cela, rien n’est seulement mentionné.

Regardez se dérouler la glorieuse révélation de Dieu! C’est parce que cette révélation manque au milieu de nous, que nous avons tant de divisions et de contrefaçons parmi nous. S’il y a tellement de divisions, c’est parce que le peuple manque de ces révélations. Et les théologiens n’ont pas cette révélation.

Paul, après avoir reçu la révélation de Christ dans 1 Corinthiens 2… n’oubliez pas de lire ce chapitre! Il dit: “Je ne suis pas venu vers vous avec une supériorité de langage…”. Considérez cet homme qui avait de la sagesse et de la connaissance! “… ce n’est pas avec une supériorité de langage ou de sagesse…”. (1 Cor. 2). Lisons ce passage, un verset ou deux. J’aimerais le lire, afin qu’il puisse aussi toucher ceux qui écouteront ces bandes. Ecoutez ce grand apôtre, cet intellectuel, serviteur de Dieu.

“Pour moi (Paul), frères, lorsque je suis allé chez vous, ce n’est avec une supériorité de langage ou de sagesse que je suis allé vous annoncer le témoignage de Dieu. (Je n’ai jamais dit: je suis le docteur Untel).

Car je n’ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié.

Moi-même, j’étais auprès de vous dans un état de faiblesse, de crainte, et de grand tremblement; et ma parole et ma prédication ne reposaient pas sur les discours persuasifs de la sagesse, mais sur une démonstration, d’Esprit et de puissance” — de puissance.

Vous voyez ce qu’est l’Evangile? Jésus dit: “Allez par tout le monde et prêchez la bonne nouvelle”. Il n’a pas dit: “enseignez”, mais “prêchez”. En d’autres termes: “démontrez cette puissance, et les signes vous accompagneront”. «L’enseignement ne vous amènera nulle part. Ce qu’il faut, c’est l’Esprit Lui-même qui manifeste ces signes». Vous comprenez? — Ecoutez ceci:

“Afin que votre, foi fût, fondée, non sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu”.

Voilà ce qu’il faut pour changer le coeur de l’homme, et non pas ce que je pourrai expliquer, disant: «Il n’est plus le même», alors qu’Il est toujours le même. Si je faisais une telle chose… Si quelqu’un me disait cela, cela me montrerait qu’il n’a pas la révélation, la triple révélation de Dieu. Vous comprenez? — continuons.

“Cependant, c'est une sagesse que nous prêchons parmi les parfaits, sagesse qui n’est pas de ce siècle, ni des chefs de ce siècle, qui vont être anéantis. Nous prêchons la sagesse de Dieu, mystérieuse et cachée, (le triple mystère de Dieu) que Dieu, avant les siècles, avait destinée pour notre gloire, sagesse qu’aucun des chefs de ce siècle n’a connue (pardonnez-moi, mais aucun des sacrificateurs, des rabbins, n’en a jamais rien su), car, s’ils l’eussent connue, ils n’auraient pas crucifié le Seigneur de gloire”.

Vous direz: «Vous vous trompez au sujet des rabbins et des sacrificateurs» — Mais qui L’a crucifié? — Nous pourrions continuer à lire, mais nous ne voulons pas perdre de temps, et nous avons encore beaucoup à dire, si le Seigneur nous accorde Son aide.

Paul, cet intellectuel, n’a jamais essayé d’utiliser son langage de théologien avec les gens. Il accepta humblement la Parole du Seigneur, vivant cette Parole de manière qu’Elle puisse s’exprimer. Il vécut d’une vie tellement sainte que les gens purent distinguer Jésus-Christ en lui, au point qu’ils voulurent prendre son mouchoir pour le poser sur les malades. C’est cela, la Vie de Christ. Mais certains… “Oh! Elie a fait cela il y a fort longtemps (il a étendu son bâton) — mais cela se passait du temps d’Elie!”.

C’est ce que pensait le monde, les prêtres intellectuels et les églises de ce temps, mais les croyants, eux, savaient ce qui en était. Ils avaient compris la révélation de Christ qui était en Elie. Ils auraient reconnu la même révélation en Paul, qui manifestait la même Vie, parce qu’Il était un prophète. Il prédisait des choses qui arrivaient exactement comme il l’avait prédit, et, eux, ils savaient que c’était là le signe d’identification d’un prophète. Et ils savaient qu’il était un prophète de Dieu. Vous n’auriez pas pu ébranler leur conviction.

Il en fut de même avec Pierre. Lorsqu’ils virent Pierre prédire des choses qui arrivaient, ils dirent: “Laissez simplement passer son ombre sur moi!”. Amen! Voilà ce qu’est l’Eglise! Ce sont ceux qui croient! Oui, monsieur!

La révélation… Que dit Paul? — “C’est parce que j’ai un diplôme, etc., qu’ils me croiront…”? — non! Il a dit: “J’ai oublié toutes ces choses. Il fallait que la sagesse humaine meure. Et je Le connais, Lui, dans la puissance de Sa résurrection. C’est ainsi que je viens vers vous, c’est avec la démonstration de la Puissance de Dieu”. Que fit-il? — Il manifesta que Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement.

Paul a accompli les mêmes oeuvres que Jésus. Et tous deux virent Dieu, notre Père glorieux, qui S’était manifesté autrefois dans le buisson ardent et qui, maintenant, s’était manifesté à Paul. Il est le même dans chaque âge. Voilà la manière triple de Dieu: hier, aujourd’hui et éternellement. Quel fut Son but? — d’être le Rédempteur de Son Eglise; d’avoir la prééminence dans le Royaume à venir. Amen! Comprenez-vous? tout cela se tient parfaitement.

Remarquez encore ceci: Le Saint-Esprit est seul à pouvoir donner la révélation Divine de Christ. Aucune école ne peut le faire. Aucun érudit ne peut le faire, aucun homme, si instruit ou pieux qu’il soit. Aucun homme ne le peut. Et là, je pourrais dire des choses très dures. Combien y a-t-il de chrétiens nés de nouveau? (veuillez lever la main) — remplis du Saint-Esprit? Bien! Continuons.

Remarquez qu’Il n’accordera cette révélation qu’aux élus: “Tous ceux que le Père m’a donnés viendront, et aucun homme ne peut venir à moi si le Père ne me l’a donné premièrement”.

Voyez ces sacrificateurs qui disaient: “Cet homme vient de Béelzébul! C’est un diseur de bonne-aventure! Il a un démon!”.

Il y avait aussi cette femme qui avait six maris. Elle avait vécu avec cinq hommes, et maintenant, elle vivait avec un sixième. Jésus lui dit: “Va chercher ton mari”.

Elle répondit: “Je n’en ai point”.

Il dit: “Tu en as six. Tu en as eu cinq, et celui avec lequel tu vis maintenant n’est pas ton mari”.

Elle répondit: “Seigneur…”. — Que se passa-t-il alors? — la Lumière frappa cette Semence.

Quand Elle frappa les sacrificateurs, ils dirent: “Cet homme est un diseur de bonne aventure”. Vous voyez? Il n’y avait point de Vie en eux, c’étaient des hybrides. Ils avaient pu aller jusqu’aux organisations, mais à partir de là, ils moururent. Par contre, cette femme, elle n’était pas un hybride.

Elle dit: “Seigneur, je discerne…”. Je peux m’imaginer ses yeux briller, et les larmes couler sur ses joues. “Seigneur, je discerne que Tu es un prophète. J’attends un Messie, et quand ce Messie viendra, Il fera exactement comme Toi; Il nous dira ces choses”.

Il lui répondit: “Je le suis”.

— “Oh, Seigneur!…”. Elle posa sa cruche… “Le voici! Venez voir un homme qui m’a dit tout ce que j’ai fait…”. Qu’est-ce que cela signifiait? — que la Lumière avait frappé cette Semence où il y avait la Vie. Alors, elle sortit.

Il en est de même aujourd’hui. Néanmoins, les théologiens disent: «Attendez un instant! Je vais voir si untel… si le pasteur Moody a dit…». Quel rapport cela a-t-il, de nos jours, avec le pasteur Moody? Le pasteur Moody a vécu en son temps, mais pas aujourd’hui. C’est certain. Luther a vécu en son temps, et non pas au temps de Wesley. Wesley a vécu en son temps, mais pas au temps de l’église de Pentecôte. Les Pentecôtistes ont vécu en leur temps, mais aujourd’hui, ils sont complètement dépassés. Nous sommes à la dernière heure. C’est certain! Leurs organisations et autres prouvent qu’ils sont à côté de la question. La Parole n’a jamais été correctement confirmée dans toute sa puissance. Les semences de dénominations… Ils font des dénominations, introduisant la mauvaise herbe avec le bon grain, le faisant ainsi mourir. C’est vrai! Les orties et les mauvaises herbes prennent le dessus et font mourir le grain. Alors, ils labourèrent le champ à nouveau, et recommencèrent à planter de la bonne semence, mais la mauvaise herbe est aussi venue et a étouffé le bon grain.

Mais Dieu a dit que, dans les derniers jours, Il susciterait un peuple lavé dans Son Sang. Et ils sont prédestinés à en faire partie. Il faut qu’ils en soient là! C’est Dieu qui l’a dit. Le signe que j’allais… C’est Malachie 4 qui le dit… Il ramènerait les choses à leur état original, accomplissant dans les derniers jours les choses qu’Il avait promises. Il apporterait la révélation. Que va-t-Il faire? Il ramènera le coeur des pères à leurs enfants. Vous voyez? C’est exact! — Il ramènera la même Colonne de Feu au premier plan. Il y aura les mêmes signes, les mêmes miracles, le même Jésus. Il sera le Même, on Le prêchera comme étant le Même, confirmant qu’Il est le Même hier, aujourd’hui, éternellement. “Je restaurerai”, dit le Seigneur, toutes les années que le ver Méthodiste, — le ver de la sauterelle —, le ver Catholique, et tous les autres vers ont dévorées. La foi a diminué au point que l’église est devenue une sorte de tronc dénominationnel dans lequel il ne reste plus de semence. “Mais je restaurerai”, dit le Seigneur, “toutes les années…”. Quoi donc? — “Tous les signes et les miracles qu’ils avaient rejetés. Je les ramènerai à l’Arbre original, que je restaurerai”, dit le Seigneur. Ce prophète était un prophète pleinement confirmé. Ce qu’il disait arrivait. Amen!

C’est le Saint-Esprit, et Lui seul, qui apporte la révélation de Christ. C’est Lui qui l’a fait dans tous les âges. Rappelez-vous ceci; dans tous les âges! A qui la Parole de Dieu vient-elle? — aux prophètes seulement. N’est-ce pas vrai? Et le prophète doit premièrement être confirmé, non pas parce qu’il a dit qu’il est un prophète… mais il est né prophète, il a été confirmé, et tout ce qu’Il dit est selon la Parole, et doit arriver: tout le reste doit être éliminé. Vous comprenez? La Parole de Dieu ne vint jamais que par le Saint-Esprit. La Bible dit: “… mais c’est poussés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu”.

Jean-Baptiste n’aurait jamais reconnu Jésus, si le Saint-Esprit ne Le lui avait montré. Mais Jean-Baptiste, ce grand prophète, dit: “Il y a Quelqu’un parmi vous maintenant. Il a l’apparence d’un homme ordinaire. Mais c’est l’Agneau de Dieu”. Jean dit alors: “J’ai témoigné avoir vu l’Esprit de Dieu (le Saint-Esprit) descendre du Ciel comme une colombe et venir sur Lui. Une Voix a dit: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection…”. Qu’est-ce que cela signifiait? — Le Saint-Esprit a dit: “Je Le ferai connaître”.

C’est de cette manière seulement que vous Le connaîtrez aujourd’hui, et ce n’est que par le Saint-Esprit que vous recevrez cette triple révélation de Dieu… Et si cela peut arriver, c’est uniquement parce que vous êtes prédestinés à cela. Si vous n’êtes pas prédestinés, vous ne le verrez jamais. Si vous n’avez pas été prédestinés à voir cela, vous ne le verrez jamais, parce que lorsque brillera la Lumière, vous vous en moquerez, et vous vous en débarrasserez en essayant de l’expliquer par un concept intellectuel, alors même que Dieu Se manifeste et confirme la chose. Vous me comprenez? Si le pouvoir de voir n’est pas en vous, vous ne verrez rien.

Dieu n’a jamais dit: “Je vais choisir celui-ci et celui-là”. Non! La raison pour laquelle Il pouvait prédestiner, est qu’Il est infini. Par conséquent, Il connaît tout. Il connaît la fin; Il distingua la fin du commencement. Il est Dieu. S’Il ne pouvait pas faire cela, Il ne serait pas Dieu. Oui, monsieur! Il est infini!

Jean ne L’aurait jamais reconnu si le Saint-Esprit ne Le lui avait révélé. Vous voyez de quelle manière Dieu cache Son mystère aux sages et aux intelligents? Tous ces gens qui disent… Il le révèle dans la simplicité à ceux qu’Il a prédestinés à le voir. Les autres se tenaient au même endroit, mais ils ne virent même pas la Colombe. Ils n’entendirent pas la Voix. Car Elle n’avait été envoyée qu’à cette Semence prédestinée. “Prédestinée?”. — Certainement qu’elle était prédestinée! Car Esaïe a dit, 712 ans avant la naissance de Jean (Il avait été ravi en esprit hors de sa nature humaine): “Une voix crie: Préparez au désert le chemin de l’Eternel…”. Si Esaïe a pu le voir, Malachie ne le pouvait-il pas, lui aussi?… Ce dernier prophète avait été prédestiné à accomplir tout ce que les prophètes de l’Ancien Testament… ce grand prophète qui était là, à la fin de cette ère. Vous saisissez? Dirent-ils qu’il avait été prédestiné? — Certainement qu’il était prédestiné! Malachie le vit également.

Jésus dit: “Si vous pouvez recevoir ceci, c’est Lui dont il est parlé…: Voici, j’enverrai mon messager; il préparera le chemin devant moi”. Vous voyez? Bien sûr qu’il avait été prédestiné à voir ce Message. Il n’est pas étonnant qu’il ait pu voir dans l’au-delà et discerner cette Colombe qui descendit, cette Lumière qui était avec Israël dans le désert, montant et descendant. C’est Dieu Lui-même qui disait: “Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection”. — Dieu et l’homme devenant Un. Jean a dit: “Je rends témoignage que je L’ai vu, Lui, le Fils unique engendré du Père. J’en suis témoin”. Amen!

Et voilà! La simplicité! Lorsqu’un vieux prédicateur… Vous n’ignorez pas que son père était un grand théologien. Il était sorti d’une école de théologie. Mais lui, il ne voulut pas rentrer dans la dénomination de son père! Cela n’aurait pas été conforme à la volonté de Dieu.

Lorsque Dieu le toucha à sa naissance… Il reçut le Saint-Esprit trois mois avant de naître. Oui, monsieur! — lorsque le petit Jean était âgé de six mois dans le sein de sa mère, Marie vint vers elle. Alors, ce petit corps, qui n’avait encore jamais bougé, ces petits muscles qui ne s’étaient encore jamais contractés tressaillirent, et cela effraya Elisabeth, sa mère. Alors, Marie s’approcha et la serra dans ses bras, disant: “Dieu m’a parlé, et m’a dit que j’aurai, moi aussi, un enfant”.

— “Est-ce que vous êtes mariés, Joseph et toi?”.

— “Non!”.

— “Alors, Marie, comment cela est-il possible?”.

— “Le Saint-Esprit me couvrira de Son ombre, et cet enfant sera créé en moi. Et je L’appellerai Jésus. Il sera le Fils de Dieu”.

Aussitôt que le nom de Jésus fut prononcé, le petit Jean se mit à tressaillir dans le sein de sa mère. Elle dit: “Tu es bénie entre les femmes, et le fruit de ton sein est béni. Comment m’est-il accordé que la mère de mon Seigneur vienne auprès de moi?”. — La mère de mon Seigneur! — “Car voici, aussitôt que la voix de ta salutation a frappé mon oreille, l’enfant a tressailli d’allégresse dans mon sein”.

Nous pouvons comprendre qu’il ne s’intéressât point aux écoles de théologie et à tout ce qui aurait pu l’endoctriner dans une chose ou une autre. Il avait une tâche importante! Il était un homme du désert. Il sortit dans le désert et attendit. C’est là-bas que Dieu lui dit: “Maintenant…”, et lui donna la révélation (toujours ces révélations!). “Et je vais te dire qui Il est. Tu es un prophète. La Parole s’adresse à toi. Tu sais qui tu es. Tu dois venir (cela ne répond-il pas à la question de dimanche dernier?). Jean, tu sais qui tu es. Reste tranquille. Ne dis rien. Va là-bas, et lorsque tu Le verras, un signe descendra du Ciel, comme une Lumière, une Colombe descendra. Tu Le verras, c’est Lui!”.

C’est la raison pour laquelle, lorsque Jésus descendit dans l’eau, Jean leva les yeux, et, voyant descendre cette Colombe, il dit: “Voici l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde!”.

Jésus descendit dans l’eau et se dirigea vers lui. Leurs regards se rencontrèrent (ils étaient cousins au second degré, parce que Marie et Elisabeth étaient cousines). Leurs regards se rencontrèrent. Il y avait là Dieu et Son prophète (Amen!). Jean dit: “C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par Toi, et Tu viens à moi!”.

Mais Jésus dit: “Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste”.

Pourquoi Jean fit-il cela? — parce que Jésus était le Sacrifice (Jean était prophète: il le savait donc), et le Sacrifice devait être lavé avant d’être présenté. Et alors, il Le baptisa! Et lorsqu’il eût fait cela, les Cieux s’ouvrirent. Oh, mon Dieu, et cette Colombe descendit sur Lui, et une Voix dit: “Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection”. [Suivent quelques remarques concernant la tournure grammaticale de cette situation dans deux versions anglaises différentes, passage intraduisible en français — N.d.T.]. Bien! Nous voyons donc que cela lui fut révélé. Il y avait là d’autres personnes, mais elles n’entendirent rien du tout. Seul, le Saint-Esprit révèle cela.

Il en fut de même lorsqu’Il se révéla à Paul, une autre Semence prédestinée. Paul marchait… Peut-être qu’il était en train de se dire: “Si je peux mettre la main sur ces gens-là, je les réduirait en miettes, parce que je suis le docteur Saul. C’est Gamaliel qui m’a instruit. (Je viens de la Société Biblique Moody, etc., vous comprenez?) Je suis un érudit. Je sais de quoi je parle. Je vais réduire à néant cette bande d’exaltés. Et, très saint père, donne-moi simplement la permission d’aller là-bas, et je ferai mettre sous les verrous ces fauteurs de troubles, jusqu’au dernier. Nous allons faire cesser ces soi-disant guérisons divines!”. Il mit la lettre dans sa poche, et se mit en chemin. Et ce jour-même… Seigneur! à environ 11 heures du matin, une Lumière resplendit devant lui, et il tomba sur le sol.

Pourquoi cela? — c’est parce qu’il était une Semence prédestinée. Dieu dit: “Je l’ai choisi. Je vais lui montrer quelles choses glorieuses il devra supporter pour la gloire de Mon Nom. Je l’enverrai vers les païens, et il sera maltraité de toutes les manières possibles, et pourtant, il continuera à porter Mon Nom”.

Paul resta là-bas, aux confins du désert d’Arabie, pendant trois ans et demi, afin de se débarrasser de toute sa culture ecclésiastique. Il resta là jusqu’à ce qu’il connût la Parole, et que la Parole devînt Une avec lui, et que lui fût devenu un prisonnier de la Parole. Alors, il revint, enchaîné dans les chaînes de l’amour. — Toute mon expérience ecclésiastique a disparu! Je suis un prisonnier de Jésus-Christ. (Amen!). Philémon, mon frère, je suis un prisonnier de Jésus-Christ. Je ne peux dire que ce qu’Il me dit».

Aujourd’hui, Dieu a besoin de prisonniers qui s’emprisonnent dans Sa Volonté, dans Sa Parole. Voilà ce qu’était Paul. Peu importe l’instruction intellectuelle qu’il avait reçue, il connut Dieu par révélation. Oui, monsieur! Lorsque vint la révélation, tout ce qui était intellectuel disparut. Car c’est cela, le rocher sur lequel l’Eglise est construite. Oui, monsieur!

Remarquez bien qu’il était une Semence prédestinée. Seul le Saint-Esprit peut vous montrer Qui Il est. Aucun homme… Ils vous inventent des Père, Fils et Saint-Esprit, et tout le reste. Mais le Saint-Esprit, Lui, Le révélera comme étant le Seigneur Dieu des Cieux manifesté — qui est Lui.

Remarquez-le bien: ce n’est pas dans des prophètes, rois ou autres, qu’Il est venu; mais, pour la première fois, Dieu a été révélé en Christ, et la plénitude de la Divinité est venue habiter dans un corps de chair. C’est cela, la révélation. Oh, je voudrais vous chanter un verset d’un cantique.

Les nations se disloquent; Israël se réveille, (N’est-ce pas?)
Signes prédits par les prophètes!
Les jours des nations (les églises et leurs dénominations) sont comptés,
Ils sont remplis d’horreurs.
Revenez vers les vôtres, ô vous les dispersés. (Vous qui avez été chassés).
Le jour de la rédemption est proche;
Le coeur des hommes défaille de terreur… (Toutes ces distractions venant de Hollywood n’y feront rien. Ils réagissent comme un enfant qui siffle, Je soir, en passant près d’un cimetière.)
Soyez remplis de l’Esprit,
Que vos lampes soient pures et brillantes;
Relevez la tête, car votre rédemption est proche.
Les faux prophètes mentent;
Ils rejettent la Parole de Dieu.
Ce Jésus-Christ est notre Dieu. (C’est vrai!)
Cette génération méprise la révélation de Dieu.
Mais nous, nous marchons sur la voie des apôtres.
Le jour de la rédemption est proche;
Le coeur des hommes défaille de terreur.
Soyez remplis de l’Esprit.
Que vos lampes soient pures et brillantes.
Relevez la tête, car votre rédemption est proche.

Recevez la révélation, frères! Cette génération méprise la révélation de Dieu. Vous comprenez? Cela, c’est l’oeuvre des faux prophètes. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Ce sont des hybrides. Ils sont nés dans les organisations, au lieu de naître de la Parole de Dieu, qui est la Révélation de Dieu au travers de Christ, Lequel est la Parole.

Eh bien, nous pourrions nous arrêter ici, et recommencer lorsque je reviendrai, si vous le désirez; et alors… Vous voulez que je continue? D’accord, j’essaierai de me dépêcher… Après, vous aurez du temps pour vous reposer.

Bien! Cette Semence prédestinée… Seul le Saint-Esprit peut vous montrer Qui Il est — aucun prophète, aucun roi… Et voici Dieu qui s’est manifesté dans la chair! Voilà la plénitude! Il s’est complètement révélé au monde. Oh, mon Dieu!

Voyez ce qui s’est passé à la Montagne de la Transfiguration, où le témoignage de Dieu Lui-même… “Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection. Ecoutez-le”. Il y avait là Moïse qui représentait la loi, et Elie qui représentait les prophètes. Mais eux disparurent, et il ne resta plus que Lui. Il dit: “Celui-ci est mon Fils bien-aimé. Ecoutez-le!”. Trois choses étaient représentées là: la loi, les prophètes, et Christ. Et Il leur dit: “C’est Lui”. Dieu pleinement manifesté, non pas dans les prophètes ou dans la Loi, mais en Christ.

En Christ, il y a la miséricorde. La loi vous met en prison, mais ne peut vous en faire sortir. Les prophètes sont la justice de Dieu qui vous condamne et vous donne la mort. C’est vrai! Mais Jésus est la manifestation de l’amour de Dieu qui vous montre qu’il y a une Semence prédestinée, et que vous êtes l’une de ces Semences. — “C’est Lui. Ecoutez-le”. Maintenant, la plénitude de la Divinité est révélée. Le mystère de la manifestation de Dieu est maintenant révélé. Dieu et l’homme deviennent Un. Christ, l’Homme Oint. Que veut dire le mot Christ? — l’Oint. L’oint, qui reçut l’onction de la plénitude de la Divinité sur Lui. Oh! comment les gens peuvent-ils douter?

Moïse et David Le connaissaient partiellement. Mais Le voici maintenant manifesté dans Sa plénitude! La Divinité Elle-même se tenant sur la terre! Dieu dans Sa plénitude, mourant pour le péché des hommes afin qu’Il puisse amener Son Eglise à une vie sanctifiée, afin qu’Il puisse avoir la totale prééminence dans Son Eglise pour pouvoir manifester chacune des promesses qu’Il avait donnée pour ces derniers jours. Vous comprenez?… Je veux encore vous enseigner un petit quelque chose.

Pourquoi Jésus fut-Il manifesté? — pour manifester Dieu. Il était Dieu. Il fallait qu’Il le fût. La mort d’un homme quelconque ou même d’un prophète n’aurait servi à rien. Il était Dieu. Il était le Dieu des prophètes. Il était les prophètes. Il était les rois. Il était l’Histoire. Il était Celui qui devait venir, Celui qui était, qui est, et qui doit venir dans ces derniers jours. Le même hier, aujourd’hui et éternellement. C’est pour cela qu’Il fut manifesté. Et à cause de cela, Il suscita une Eglise afin que Lui, la plénitude de Dieu, pût accomplir chacune des Paroles de Dieu promises pour ces derniers jours, quand Il aurait la prééminence dans l’Eglise, Sa place, Sa position dans l’Eglise. Jésus a dit: “Celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera même de plus grandes, parce que je m’en vais au Père”. Vous comprenez? C’était cela, Son dessein, Sa manifestation.

Et aujourd’hui, Il désire trouver quelqu’un qui puisse comprendre cela, qui puisse laisser la Parole… Jésus a vu cela. Sa naissance arriva si parfaitement à son heure, que c’est Dieu qui accomplit jusqu’à chacun de Ses gestes. Il fut la Révélation de Dieu — Dieu révélé. Maintenant, par Son Esprit et par Son Sang, Il a sanctifié une Eglise, afin que chacune des promesses qu’Il a faites pour ces derniers jours puisse être révélée.

Il est facile de remonter dans le temps et de reprendre ce que tous les autres ont laissé pour ces derniers jours, et, par Son Saint-Esprit, de révéler le mystère des Sept Sceaux. Vous comprenez? Il S’exprime Lui-même. C’est Son dessein. C’est pourquoi Il est mort. C’est la seconde phase de Sa triple manifestation. Premièrement, Il S’exprima en Christ; ensuite, Il S’exprima par l’Eglise, par le même moyen, car Christ était la Parole. Et l’Eglise devient la Parole, lorsqu’elle laisse la Parole la pénétrer de part en part. Mais si elle accepte une dénomination hybride, comment la Parole peut-Elle passer par Elle? — Elle la court-circuite, et alors le fusible saute! Vous soyez? Mais lorsque le courant (la Parole de Dieu) passe librement, Elle peut S’exprimer: “Vous ferez aussi les oeuvres que je fais”. Et dans les derniers jours, il arrivera ceci: “… je vous enverrai Elie, le prophète… il ramènera le coeur des enfants à leurs pères…”.

Et un temps viendra où Il pourra S’exprimer dans la plénitude de Sa Divinité au travers de Son Eglise — ayant la prééminence dans Son Eglise. Oh, mon Dieu! Il y avait l’Homme oint, et maintenant, il y a le peuple oint, afin de réunir l’Epouse ointe à l’Epoux. Comment peut-elle être ointe? — en acceptant ce qu’Eve (et Adam) ont rejeté, en retournant sous l’onction de la Parole, parce qu’Il a dit: “Ma Parole est Esprit”. Vous comprenez? Oint par la Parole! Il est revenu pour que nous acceptions ce qu’Eve rejeta. Vous voyez ce qui se passe de nouveau dans cette situation hybride… Exactement ce qu’Eve avait fait.

Il avait dit à Eve: “Ne fais pas ceci, ne fais pas cela… tu ne dois pas faire ceci ni cela…”.

Mais Satan dit: “Oh, tu sais…”. Elle se tourna vers lui, et l’écouta. Mais l’Eve du dernier jour ne le fera pas, car elle est destinée à ne pas le faire. Non, monsieur! C’est Dieu qui en prendra soin. Il connaît… L’Eglise sera sans rides ni taches. Elle se tiendra dans la Lumière de Sa splendeur — Sa Parole manifestée. Elle sera un signe pour le monde. Elle sera quelque chose pour le monde, que le monde pourra regarder et dont il pourra dire: «Ce sont des fanatiques, des exaltés. C’est une parente pauvre. Elle n’est pas des nôtres». — Je le sais, et c’est une bonne chose. Elle appartient au groupe de là-haut.

Un homme, l’autre jour, me demanda: «A quelle dénomination appartenez-vous?».

Je dis: «A aucune».

— «Comment cela?».

— «Non», dis-je, «j’appartiens au Royaume».

— «Ah oui? et comment y entre-t-on?».

— «On n’y entre pas; on y est de naissance».

— «De quel royaume s’agit-il?».

Je dis: «Du Corps mystique de Jésus-Christ. Nous avons été baptisés par un seul Esprit dans ce Corps; nous sommes nés de Son Esprit, alors, nous appartenons à un Royaume. Nous ne sommes pas des Américains, des Allemands, ni rien du tout. Nous sommes des Chrétiens. Notre position est définie, et nous marchons dans l’Esprit de l’esclavage de l’amour (qui nous a libérés des choses du monde), et nous avons vendu nos droits au monde pour acheter cette Perle de Grand Prix, laissant le Saint-Esprit Se manifester dans nos vies. Voilà ce qu’est Sa vraie Eglise. C’est ce que vous êtes, c’est ce que je suis, si nous nous abandonnons nous-mêmes et servons Dieu par Sa Parole, et non par ce que disent les credo».

Notez ceci, c’est que l’Homme Oint, le Christ Lui-même (Oh, mon Dieu!), s’est révélé. Il a la prééminence — c’est Dieu pleinement manifesté en Jésus-Christ. Le glorieux secret de la révélation de Dieu, la glorieuse Lumière de la révélation, a toujours aveuglé la sagesse de ce monde.

Aux jours de Jésus-Christ (quand Il était sur la terre), Elle les aveuglait déjà. Ils disaient: “Tu te fais Dieu toi-même! Tu te fais égal à Dieu!”. Il n’était pas seulement égal à Dieu, Il était Dieu Lui-même. Mais cela, ils ne le comprennent pas.

Entre parenthèses, certains d’entre vous pourraient… Une fois, j’ai entendu des infidèles m’affirmer que Jésus n’avait jamais dit qu’Il était le Fils de Dieu. Bien sûr qu’Il l’a dit! Cela est certain! Ces gens ne connaissent simplement pas leur Bible.

Que dit-Il à la femme au puits? Que lui a-t-Il dit?

— “Je sais que le Messie doit venir, celui qu’on appelle Christ; quand Il sera venu, Il nous annoncera toutes choses”.

Jésus lui répondit: “Je le suis, moi qui te parle”. Il l’a aussi dit à Paul et à d’autres encore.

Remarquez ceci, c’est que l’Eglise a la prééminence. Le grand mystère de Dieu a toujours aveuglé la sagesse du monde. Ils ne peuvent le recevoir. Ils ne le comprennent tout simplement pas. Satan ne le comprend pas. Les autres ne le comprennent pas non plus. Seuls, ceux qui sont prédestinés comprennent cela, que Dieu et Christ sont Un. Les autres font toujours de Lui trois personnes. Vous comprenez? C’est toujours ce qu’ils feront.

Ensuite, deuxièmement, Christ manifesté en vous, l’espérance de la gloire. Ce Dieu glorieux S’est manifesté en Christ, et maintenant, Christ S’est manifesté en vous. (Dépêchons-nous.)

Ce qui autrefois était le grand mystère de Dieu, le grand mystère caché dans Sa Pensée, est mis maintenant dans le coeur des croyants, qui sont le Corps de Christ. Ce grand mystère que Dieu avait caché dans Sa Pensée avant la fondation du monde est maintenant manifesté. Pensez à cela! Oh, je suis sûr que nous ne le comprenons pas. Je ne peux le comprendre comme je le devrais, et je suis sûr que vous êtes dans le même cas. Vous voyez?

Mais le glorieux mystère de Dieu, le mystère du Dieu Eternel, a été dévoilé maintenant en Jésus-Christ, et a été ensuite donné à Son Eglise. Ce qui, autrefois, était dans la pensée de Dieu, est maintenant dans le Corps de Christ. Jésus faisant la cour à Son Eglise, Son Epouse, lui chuchotant Ses secrets! (Vous savez, de la manière dont vous parlez à celle qui deviendra votre femme). Vous l’aimez tellement que vous lui dites quantité de secrets qui la rapprochent de vous et la font vous aimer. Vous savez comment cela se passe! C’est cela que Dieu — Jésus-Christ — est en train de faire avec l’Eglise. Il lui fait connaître Ses secrets. Je ne parle pas de flirter, non; je veux dire qu’Il parle à Son Epouse. Vous comprenez? — Bien!

Leur ayant révélé Son secret par Sa grâce, comment la Grâce de Dieu peut-elle… aux gens, je le sais. J’espère que vous ne penserez pas que je m’adresse à un certain groupe de personnes, de ceci ou de cela, mais le secret que Dieu partage avec l’Eglise entière… si seulement ils voulaient le recevoir! Vous comprenez? Je ne pense pas seulement à vous ou à moi, mais à l’Eglise tout entière: c’est dans l’Eglise qu’Il essaie d’entrer. Vous direz: «Alors, pourquoi ne reçoivent-ils pas cela?». — Ils ne peuvent le recevoir. Ces choses, Il les a dites. Comment pouvaient-ils les recevoir? — Esaïe a dit qu’ils ne pouvaient les voir. Il a toujours dit…

Le prophète Paul a dit: “… dans les derniers jours… les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu…”. Vous voyez? hautains, rebelles, ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Eloignez-vous de ces gens-là, car ce sont eux qui vont de maison en maison, et captivent les femmes d’un esprit faible, vêtues de shorts et ayant les cheveux courts, etc., agitées de passions de toutes sortes. Pourtant, ils disent: «C’est très bien comme cela. Ces gens, là-bas, sont des fous. Ne les écoutez pas…». Vous voyez? Ils ne pourront jamais arriver à la connaissance de la Vérité.

Et ces hommes lui résistent comme Jannès et Jambrès résistèrent à Moïse. Ils sont capables de créer une église, un groupement de gens, mais… mais leur folie sera rendue manifeste quand Jésus reviendra chercher Son Epouse et la présentera, disant: “La voici!”, et s’en ira avec elle. C’est vrai! Leur folie sera rendue manifeste!

Voyez! Il leur a donné la révélation de ce mystère par Sa Grâce. Vous, lorsque cette glorieuse révélation vous est faite, vous reniez toutes les choses du monde.

Je vais encore une fois revenir sur ce sujet. Je ne voulais pas le dire, mais c’est à cause des bandes, et ces bandes vont dans le monde entier. Vous autres femmes qui prétendez avoir reçu le baptême du Saint-Esprit, et qui n’avez pas le courage de laisser croître vos cheveux! La Bible le condamne et dit qu’une femme… un homme a le droit de répudier sa femme si elle se coupe les cheveux, et Dieu l’honorera, s’il le fait! La Bible dit que si elle coupe ses cheveux, elle déshonore sa tête, et c’est une chose… Elle ne devrait même pas prier quand elle a les cheveux coupés. Vous voyez? Ces shorts, pantalons, etc… La Bible dit qu’une femme qui porte un vêtement d’homme est une abomination devant Dieu, quelque chose de sale et de répugnant (comme de vieilles toilettes mal entretenues). Vous comprenez? Envoyer cette souillure dans les narines de Dieu… Et vous essayez d’offrir vos prières dans de telles conditions! Dieu les refuse et se détourne de vous! C’est vrai!

Vous me direz: «Attendez une minute, frère Branham! Vous parlez de l’Ancien Testament». Mais Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement. Cela, c’est la parfaite révélation de Dieu. Lorsque Dieu a dit une fois quelque chose, Il ne peut plus jamais le changer. Il ne change pas ce qu’Il dit. Il en étend la portée. La loi ne fut pas changée, elle fut étendue — Sa portée en fut étendue.

“Quiconque commet adultère sera puni de mort; mais quiconque (maintenant, dans la loi étendue) regarde une femme pour la convoiter…”. Il n’a jamais changé le commandement, Il l’a étendu. “Souvenez-vous du jour du sabbat, et sanctifiez-le”. Un jour dans la semaine — maintenant Il en a étendu la portée.

Le repos vient de ce que l’on reste dans l’Esprit de Dieu. “Car c’est précepte sur précepte… règle sur règle… un peu ici, un peu là,… retiens fermement ce qui est bon… c’est par des hommes aux lèvres balbutiantes et au langage barbare que l’Eternel parlera à ce peuple”. C’est cela, le repos, la présence rafraîchissante du Seigneur. Et pourtant, ils ne voulurent pas l’écouter, secouèrent la tête et retournèrent à leurs dénominations. C’est cela, le rafraîchissement: sanctifier le jour du Sabbat — cela s’adresse à vous, Sabbatistes et autres. Oh, mon Dieu! Il ne change pas Sa Parole: Il en étend la portée… Le séjour des morts a ouvert toutes grandes ses portes pour les recevoir.

Vous pouvez comprendre maintenant pourquoi le Message du temps de la fin est rejeté. N’est-ce pas? Il n’est pas question d’une dénomination, mais de la révélation de Son mystère. Vous comprenez? — Non pas d’une dénomination, mais de la révélation! Ce n’est pas au moyen des dénominations que l’on peut connaître Dieu. Il se fait connaître par la révélation.

Voyez, Dieu dans Son Corps… Christ, et Christ dans Son Corps, c’est l’Epouse. Oh, mon Dieu! Dieu manifesté en Christ; Christ manifesté dans l’Epouse. Et comme Dieu prit, du Corps d’Adam, la femme qui tomba, de même, Dieu a pris du Corps de Christ Sa chair, Son Corps (qui est Sa Parole), et suscite une Epouse qui, elle, ne tombera pas par les credo dénominationnels. Non, monsieur! Mais elle revient à la pure Parole de Dieu manifestée. J’espère que tout homme et toute femme qui entendra cette bande comprendra cela. Elle est la seconde Eve, mais elle ne souillera point son vêtement de pureté et de sainteté en trompant son Epoux. Elle restera avec la Parole, quoi que les gens puissent dire. Elle vous laisse tous les mouvements oecuméniques et toutes ces dénominations.

Et ils apporteront bientôt la persécution et fermeront les églises. Vous verrez cela! Et les églises comme celle-ci, qui ne sont pas dans les dénominations, ils les utiliseront comme hangars. Et quiconque priera pour quelqu’un qui n’appartient pas au mouvement oecuménique sera mis à mort sur-le-champ. Cela commence déjà maintenant. C’est ce pasteur luthérien qui est leur chef, qui l’a dit. Ces événements sont à la porte. Vous pouvez le lire dans nos journaux. C’est vrai!

Mais peu importe ce que ceux-là disent, l’Eglise, elle, restera fidèle à la Lumière. Elle L’a déjà manifesté aux temps anciens, et elle le fera de nouveau à la face du monde. C’est la Parole de Dieu. Et tous les mouvements oecuméniques et autres disparaîtront. Elle sera, elle, sans tache ni ride. Elle sera là!

Remarquez donc que Dieu S’est manifesté dans Son Corps, Christ. Discernez-vous maintenant cette triple chose merveilleuse? — Christ dans Son Corps, l’Eglise, confirmant Sa Parole promise, comme Dieu l’a fait aux travers de Christ. “Qui me convaincra de péché? Si je ne fais pas les oeuvres de mon Père, alors… ou ai-je failli? Vous autres qui faites toutes ces choses, vous les dénominations, montrez-le moi! Montrez-moi où j’ai failli en tant que Messie! Montrez-moi où j’ai failli, montrez-moi un signe qui avait été prédit par Dieu comme devant être accompli par le Messie, et que je n’aurais pas accompli!”. Vous comprenez? — Dieu dans Son Corps.

Or, Christ… “Vous ferez aussi les oeuvres que je fais”. Vous voyez, c’est toujours le même Dieu. “Vous ferez les oeuvres que je fais; vous en ferez même de plus grandes, car je vais au Père”. L’Eglise restera pour un peu de temps encore dans la Lumière. Dieu a confirmé Sa Parole promise dans le Corps de Christ; de même, Christ accomplit Ses mêmes oeuvres dans le Corps de Christ — l’Eglise. Vous comprenez? Or, Il révèle Son mystère à l’Arbre de l’Epouse maintenant même, dans ces derniers jours, donnant les fruits qui étaient dans l’Arbre dès le commencement.

Observez comment l’arbre a poussé une branche (la branche de Luther). Qu’a-t-il fait? Lorsque l’arbre commença a pousser, alors les fruits apparurent. Mais qu’arriva-t-il? — ils firent des dénominations. Mais l’Emondeur (le Père, le propriétaire) vient, et les retranche, disant: «Elle est morte». Ensuite, il y a les Wesleyens. Leur croissance fut magnifique au début. Mais que firent-ils ensuite? — le fruit revint directement à la nature de l’arbre, aussi dut-Il couper le sarment, car il était mort.

Montrez-m’en une — une église… j’aimerais la connaître! J’ai étudié pendant trente-trois ans l’histoire de l’église. Montrez-moi une époque, ou un endroit, où n’importe quelle église qui s’est organisée ne soit pas morte immédiatement! Montrez-moi un endroit où à l’exception de quelques-uns qui sont sortis… mais ce n’étaient pas des réveils. Il n’y a plus rien jusqu’à ce qu’elle ait entièrement disparu.

Alors, que fit le Grand Jardinier? Il vint et émonda. L’arbre portait des fruits dénominationnels (des citrons sur un oranger), aussi l’émonda-t-Il… Mais où est le coeur de l’arbre? — Juste au centre. Et Il émonda tout, jusqu’au faîte… Mais là dans la racine, il y a une semence. C’est comme un arbre, planté près des courants d’eau (il prend les lois de Dieu et Son amour dans son coeur) … Il sera comme un arbre planté près des courants d’eau (Psaume 1). Ses feuilles ne sécheront point. Il portera du fruit en sa saison. Et où le fruit mûrit-il le plus vite? — au faîte de l’arbre. Pourquoi? — Parce qu’il y a la Lumière! Amen! C’est vrai! Et juste au faîte de l’arbre, Il suscite dans ces derniers jours un arbre de l’Epouse!

Rappelez-vous que, par opposition à la semence du Serpent, Il est cette Semence, la Semence de la femme, l’Arbre de Vie dans le jardin. Et, à moins d’étendre la main pour déplacer cet arbre, ils mangeront du fruit de l’Arbre et vivront éternellement. Et Il est le seul arbre qui peut vous donner la Vie éternelle. Sa Parole est la Vie. Et Il est la Parole (la Parole qu’Eve rejeta dans le Jardin d’Eden). Alors, voici donc Christ, la Parole manifestée. Et lorsqu’Il vint sur la terre, Il fut l’Arbre de Vie. Croyez-vous cela? Mais à Rome, que firent-ils? Il fallait qu’Il fût abattu. Et Il fut cloué au bois d’infamie (“Maudit est quiconque est pendu au bois”), et est devenu une malédiction pour la race humaine. Mais ensuite, par ce moyen, Il suscite un Arbre de l’Epouse qui n’est rien d’autre que l’Arbre de Vie qui Lui sera restitué, et ils seront comme l’homme et sa femme dans le jardin d’Eden. Oh! Gloire à Dieu! Par la même Parole, le même Dieu sera manifesté comme l’Epoux et Son Epouse. Le même Arbre de l’Epoux le révélera de nouveau.

Oh! Il y a tellement à dire sur ce sujet que nous pourrions continuer longtemps. Notez-le bien: l’Arbre de Christ, le Corps dans le Jardin, révélant Son mystère à cet Arbre de l’Epouse racheté par Christ (Soyez bien attentifs!), le second Adam (croyez-vous qu’Il le fut?), retournant au jardin d’Eden avec Sa femme déchue qui a été rachetée et qui peut maintenant retourner dans sa maison. Voilà ce qui en est de Christ et de l’Eglise aujourd’hui — Il ramène Son Epouse. Comprenez-vous ce triple mystère, maintenant? Dieu manifesté en Christ; Christ manifesté dans l’Eglise, et tout cela ensemble est fait pour ramener l’Adam et l’Eve originaux (l’homme et la femme, qui sont un, ayant été créés d’un même Sang et d’un même Esprit).

L’Eglise est le Sang de Christ par l’Esprit, parce que la Vie est dans le Sang. C’est le Baptême du Saint-Esprit qui nous baptise dans Son Corps et qui ne reconnaît que Son Corps, Sa chair et Sa Parole. Les dénominations n’y toucheront jamais, parce que c’est une révélation. Elle, elle le sait. Eve aussi le savait, mais elle tomba. Mais celle-ci le sait et ne tombera pas. Elle est consacrée!… Elle est consacrée, prédestinée à ne pas tomber. “Heureux l’homme à qui le Seigneur n’impute pas son péché!”. Vous autres, pasteurs, vous savez de quoi je parle, quand… il y en a quelques bonnes douzaines assis parmi nous. Vous comprenez? — “Heureux l’homme à qui le Seigneur n’impute pas son péché!” dit David.

Remarquez bien ceci: rachetés avec Lui. Allant à la Maison, retournant à la Vie Eternelle dans un corps humain, mangeant, buvant, vivant pour toujours. Esaïe a dit: “Ils bâtissent des maisons et y habitent, plantent des vignes et en mangent le fruit”. Ils ne bâtiront pas pour qu’un autre prenne leur place. Les enfants n’en prendront pas possession, mais ils seront là avec leur postérité. Il bâtira et restera là. Amen. Il ne bâtira pas pour qu’un autre mange à sa place: il bâtira et mangera Lui-même. Amen! Qu’est-ce donc? C’est Son Epouse qui retourne avec Lui, rachetée; c’est la restitution de l’Adam et de l’Eve originaux. Car le péché est resté en arrière. Ils regardent à la Croix et voient que la mort a reçu son salaire… Et maintenant, par la foi, nous sommes ressuscités avec Lui, nous tenant maintenant même dans les lieux célestes, regardant Ce qui nous a rachetés, attendant la venue de l’Epoux, afin de marcher avec Lui vers la Maison.

Le triple dessein de Dieu manifesté dans Adam et Eve, dans tous les prophètes, au travers de tous les âges, et Celui qui Vient… Celui qui était, qui est et qui vient. La pleine manifestation… La révélation de la Parole de Dieu. Adam et Eve, rachetés, rentrant à la Maison. Dieu Se révélant.

Il S’assiéra sur le trône de David. N’est-ce pas vrai? Et Il paîtra les nations avec une verge de fer. Il y aura un arbre de chaque côté; chaque nation qui entrera… Ces feuilles serviront à la guérison des nations. Les rois l’honoreront. Rien d’impur n’entrera. Et la montagne de Sion aura sur elle une Lumière qui brillera jour et nuit, et les rachetés marcheront dans cette Lumière. Oh! Alléluia!

Pensez bien qu’il ne s’agit pas d’une histoire mythologique; ce n’est pas une conception théologique. C’est la révélation de Jésus-Christ par Sa Parole, qui brille de tout Son éclat, et qui a été vraie dans tous les âges! Et Elle est encore vraie dans cet âge-ci! Elle est vraie ici, en ce moment même! Elle m’est fidèle! Elle vous est fidèle; elle est fidèle à chaque homme et à chaque femme qui garde cette révélation. Amen.

Dieu S’est révélé Lui-même, et pénètre Lui-même au travers de la vie par laquelle vous êtes maintenant Son prisonnier. Vous êtes Son prisonnier bien-aimé. Le monde peut bien se moquer et dire: «Laisse tomber ces choses et revient!». — Vous pourriez aller, mais vous êtes un prisonnier. Les autres femmes peuvent copier les manières d’Hollywood, mais pas vous: vous êtes une prisonnière. Amen! Vous comprenez, vous êtes un prisonnier en Christ. Les autres hommes peuvent fumer, boire, se conduire à leur guise et s’appeler eux-mêmes chrétiens, diacres et même prédicateurs, mais vous, vous ne le pouvez pas, parce que vous êtes un prisonnier. Vous êtes un prisonnier de la Parole. Oui, monsieur!

Il a révélé Son mystère à Son Arbre de l’Epouse racheté par Christ, le second Adam. Ceux de cet Arbre rentrent à la Maison pour être rétablis dans l’Eden original. Ils sont libérés de la mort, de la maladie, des soucis, de l’ignominie; ils retournent, ayant en eux la Vie Eternelle. Alors… Ecoutez ceci. Il y a tellement de gens qui ont des idées fausses. Convertir les gens au Christianisme et à ses lois n’est pas du tout conforme à la pensée de Dieu.

Vous direz: «Nous faisons des convertis au Christianisme par Son ordre».

Vous n’y êtes pas!

— «Pourtant, ils ne doivent pas boire, ni mentir…».

Savez-vous que les Musulmans peuvent dépasser en éclat… Savez-vous que les païens d’Afrique (tous ces Noirs) ont des lois qui dépassent tout ce que vous pouvez voir dans le monde de la Chrétienté.

Une fois, je suis allé dans une tribu, celle des Shungai. Là-bas, si une jeune fille n’est toujours pas mariée après avoir atteint un certain âge, elle doit quitter sa tribu, et enlever son tatouage tribal. Alors, elle va à la ville et peut se louer comme domestique ou autre. Avant de se marier, sa virginité est vérifiée. Si elle a commis adultère avec un homme, quel qu’il soit, elle doit le dénoncer et tous deux sont mis à mort ensemble.

Oh, oui, ils pourraient en remontrer aux Chrétiens sur bien des points. Que se passerait-il si vous faisiez cela parmi les Chrétiens? — Quatre-vingt dix-neuf pour cent d’entre eux devraient être mis à mort avant le jour! C’est vrai! Aussi bien les hommes que les femmes. Vous le savez parfaitement!

Vous pouvez bien dire: «Moi, je suis pur!». — Mais: “Quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis adultère avec elle dans son coeur”. Qu’est-ce que cela signifie? Qu’en est-il de vous, soeur qui vous présentez devant un homme dans cette tenue? Vous êtes aussi coupable que si vous aviez réellement commis adultère avec lui. — «Pourtant, cela n’est rien de grave!». Les pasteurs ont peur de parler, et pourquoi? — parce que leurs supérieurs dénominationnels les mettraient à la porte, s’ils suivaient ce chemin. Ce sont des hybrides. Ils ne s’en tiennent pas à la Parole. Pourtant, la Parole dit que c’est la vérité! Jésus a dit que c’est la vérité, et Il est le Chef.

Dieu se révèle Lui-même… Nous ne sommes pas censés convertir les gens au Christianisme par des lois et des ordonnances, mais par la révélation de Christ qui est en vous comme Dieu était en Christ. Ce que Dieu a fait en Christ, Christ le fait en vous. Les signes que Dieu a accomplis en Christ, Christ les accomplit en vous. N’est-ce pas merveilleux? Oh, mon Dieu! Que j’aime cela!

Jésus a dit: “En ce jour (aujourd’hui, quand cette révélation est faite), vous saurez que je suis dans le Père, et que le Père est en Moi, Moi en vous et vous en Moi — quand la révélation sera manifestée. En ce jour, vous connaîtrez que le Père et Moi sommes Un. Je suis dans le Père, et le Père est en Moi. Alors, quand vient la révélation, alors Je suis en vous, et vous en Moi”.

Voilà! Comprenez-vous ce triple… et pourquoi cela? — pour ramener les choses à leur état premier.

Jésus étant la Parole de Dieu, Il La confirma. S’Il n’était pas la Parole, Il ne l’aurait pas manifestée. Il n’aurait rien été de plus qu’un grand théologien quelconque. Il aurait été réellement le grand Messie que le monde attendait. Vous comprenez? C’est bien comme cela! C’est cela qu’ils cherchent aujourd’hui. Ils cherchent quelqu’un qui soit encore bien plus que Billy Graham, ou quelqu’un qui puisse les étouffer dans leurs organisations, qui puissent faire croire aux Baptistes qu’ils savent bien où ils en sont. C’est sûr! C’est cela qu’ils cherchent. Mais ce que cherche l’Eglise, c’est l’humilité et les signes du Dieu vivant, Christ.

Jésus ne fut pas un grand théologien. Il était un homme du commun, le fils d’un charpentier. Partout, Il dit: “Montre-moi où je n’ai pas fait ce que la Bible a dit que Je ferais!”.

L’Eglise peut faire de même aujourd’hui. Ce que Christ a fait, l’Eglise le fait aujourd’hui. “En ce jour, vous saurez que Je suis dans le Père, et que le Père est en Moi, que Je suis en vous, et vous en Moi”. Vous voyez? Nous sommes en marche pour Sion. — Pour où? — Pour le Royaume! “En ce jour, vous connaîtrez que Je suis en vous!”.

Soyez attentifs. Ceci est merveilleux, et je ne voudrais pas que vous le manquiez. Vous tous ici, et vous tous qui écoutez ces bandes, que vous soyez dans la jungle ou n’importe où, écoutez attentivement! “… et de même que le Père m’a envoyé, moi aussi Je vous envoie,” a dit Jésus. Vous voyez que le Père qui L’a envoyé vint en Lui pour Se confirmer Lui-même comme étant la Vérité, car Il était la Parole. Et ce même Jésus qui vous envoie, va avec vous et vient en vous pour confirmer le même Dieu. “De même que le Père m’a envoyé (et Je vis par le Père), Moi aussi, Je vous envoie, et vous vivrez par Moi”. Qu’est-Il donc? — Il est la Parole! Vous vivez par la Parole. Oh! comme j’aimerais pouvoir prêcher pendant quelques heures sur ce sujet!

Vous voyez donc que ce “Père qui m’a envoyé” alla avec Lui. Le Père qui envoie… Jésus, lorsqu’Il nous envoie, va en… “Encore un peu de temps, et le monde ne Me verra plus, mais vous, vous Me verrez, car Je (Je, pronom personnel: Je, Moi, la Personne, Jésus) serai avec vous, et même en vous, jusqu’à la fin du monde”. Revenez maintenant en arrière, et voyez ce qu’Il a fait; voyez ensuite ce que vous avez fait, et comparez!

“Comme il en fut aux jours de Noé, il en sera aussi aux jours du Fils de l’homme. Comme il en fut aux jours de Lot…”. — lorsqu’un moderne Billy Braham ou un Oral Roberts entra dans Sodome et prêcha aux Sodomites et les aveugla par la Lumière de l’Evangile… un ange (un Messager) resta en arrière avec Abranham et le groupe élu. Et quel genre de signe manifesta-t-il? Quel nom Lui donna Abranham? — celui d’Elohim (Dieu manifesté dans la chair). Jésus, montrant que Lui-même (Dieu en Lui) serait manifesté dans Son Epouse dans les derniers jours! Oh, mon Dieu! Tout cela est infini! C’est une révélation de Dieu. C’est Eternel. Et tout cela continue à se dérouler!

Le premier Adam et la première Eve (avant que le péché ne les jetât dans la mort) … or, Christ est le deuxième Adam, et Il rachète Son Epouse, la faisant passer de la mort à la Vie, et maintenant Il est sur le chemin qui conduit au jardin d’Eden original. Il ramène Son Epouse à la communion avec Dieu, comme l’Epoux et l’Epouse dans le jardin d’Eden. Christ et Son Epouse…

En ce jour, le Royaume sera rendu au Père, afin qu’Il puisse être le Tout en tout. “Avant qu’ils aient cessé de parler, j’exaucerai” — David et Christ. David, assis sur le Trône, régnant sur toute l’espèce humaine. “Avant qu’ils ne m’invoquent, je répondrai; avant qu’ils aient cessé de parler, j’exaucerai. Le loup et l’agneau paîtront ensemble, le lion comme le boeuf mangera de la paille, et le serpent aura la poussière pour nourriture. Il ne se fera ni tort ni dommage sur toute ma montagne sainte, dit l’Eternel”. C’est le retour parfait au jardin d’Eden. Voilà ce qu’est ce triple dessein! Oh, Dieu, aide-nous à le discerner; aide-nous à le discerner!

Ecoutez encore très attentivement pendant que nous retournons à l’Eden original. Lorsque nous sommes nés de Lui, nous sommes remplis de Lui. Sa Vie est en vous. Alors, toutes nos actions devraient Le proclamer. C’est comme si nous prenions la Vie d’un arbre pour la mettre dans un autre arbre. Prenez la vie d’un poirier et mettez-la dans un pommier, et ce pommier se mettra à porter des poires. Il faut qu’il en soit ainsi, car la sève, la vie qui est en lui, le germe, tout cela vient du poirier. Bien! C’est ainsi que toutes nos actions devraient Le proclamer.

Nous avons Son Nom. N’est-ce pas vrai? Alors, nous devrions porter Son Nom.

Rappelez-vous donc que nous sommes Son Epouse, fécondée par Son Esprit. Oh, mon Dieu! L’Eglise portant des enfants, ayant été fécondée par Son Esprit, portant Son Nom, portant Sa Vie, manifestant les signes de Sa Vie avec la prééminence, portant le témoignage de Sa résurrection, qui montre qu’Il n’est pas mort, mais qu’Il vit pour toujours! C’est cela, la Vie Eternelle! Et c’est cela qui témoigne au monde que nous sommes vivants en Lui!

Comment pouvez-vous le savoir? Parce que vous êtes un membre d’église? — non, mais parce que Christ vit au travers de vous! Vous êtes tellement remplis, fécondés par Son Esprit, que vous êtes emprisonnés en Lui, et que tout le reste est hors de cette prison. Vous vous tenez à l’Evangile, à la Parole. Et tous les enfants à qui vous donnerez naissance seront ainsi — parce que vous êtes un prisonnier.

Vous ne pouvez plus commettre adultère, car vous avez été fécondés, et la Vie est dans vos entrailles. Quelle gloire! Satan n’a plus de prise sur vous. Le sein de la Vie est fermé à toute autre chose. Vous Lui appartenez déjà par prédestination. Cette Semence est venue à la Vie. Rien de ce qui vient du monde ne peut entrer. Oh! Je pourrais rester sur ce sujet encore une heure entière! Je suis sûr que vous comprenez. Rien que Christ, et Lui Seul. Tout avait déjà été achevé. La Semence était déjà là. Quand la Semence avait-elle été mise en terre? — avant la fondation du monde. Il nous avait prédestinés à la Vie Eternelle. Et aussitôt que le courant de Vie… Cette Semence qui gisait là… Les autres semences ne viendraient pas, elles ne pourraient pas venir. Mais lorsque cette Semence entra, elle ferma les entrailles qui la contenaient. Tout le reste de la semence fut rejeté au dehors — alors, vous devenez un prisonnier environné de Christ — Christ est en vous, Sa Vie apporte Son témoignage et Ses signes. Oh, mon Dieu! mon Dieu! Il apporte Ses signes de la Vie en témoignage de Sa résurrection, démontrant au monde cette Vie Eternelle, confirmant au monde que nous sommes vivants en Lui. Pensez à tout cela! Vivant de la Vie de Dieu, notre Rédempteur, Qui nous a créés pour ce but même (l’Eglise), pour la Vie qu’Il a créée en nous. Moïse pouvait dire par la Parole de Dieu: “Qu’il y ait…” — et les mouches apparurent. Un Dieu qui peut créer des mouches peut aussi créer des écureuils. Vous voyez? Il peut faire tout ce qu’Il désire. Il est Dieu.

Le Dieu même (cette Vie créatrice, vous comprenez?) qui est en vous… vous êtes un prisonnier; vous ne pouvez parler avant qu’Il ne vous dise: «Parle!», mais alors, c’est la Parole de Dieu. Tout le reste est en ordre, et vous savez que, lorsque la Parole est prononcée, cela arrivera de cette manière. Vous comprenez? Moïse prit sa verge et dit: “Qu’il y ait des grenouilles!”, parce que c’est Dieu qui avait dit: “Qu’il y ait des grenouilles!”. Il n’a fait que transmettre l’ordre. Et il y en eut partout. D’où sont-elles venues? Personne ne le sait; elles n’étaient pas là, auparavant. Mais le Dieu Créateur, agissant au travers d’un homme, créa des choses, une espèce vivante. Le Dieu même qui créa la première grenouille peut créer la seconde grenouille. Il crée toutes les grenouilles. Oh, mon Dieu! Comprenez-vous ce que je veux dire? Il créa le premier écureuil; Il crée le deuxième écureuil, et tous les écureuils. Il peut créer des écureuils là où il n’y en avait pas auparavant. Il peut faire tout ce qu’Il désire! Il est Dieu! Il est Dieu, Il possède la Vie. Oh, mon Dieu!

Penser à ces choses me donne des frissons! Oh, vivre avec Lui! Entrer avec Lui dans la Maison pour vivre avec Lui! Vivre avec Lui pour toujours, ayant reçu la Vie Eternelle!

Ceci c’est la révélation du grand mystère de l’amour de Dieu: que Dieu et l’homme sont devenus “un”. Vous comprenez? Tout cela, c’est Dieu et l’homme devenus un. Dieu et l’homme étaient un autrefois, et Dieu et l’homme doivent être un de nouveau. Mais qu’est-ce que cela veut dire? — C’est être rempli de Son Esprit, afin qu’Il ait la prééminence. Cela, c’est l’oeuvre de Dieu. C’est le dessein de Dieu afin qu’Il puisse être en Christ, et que Christ soit en nous, et que nous soyons tous ensemble un — le Saint-Esprit. Le même Esprit qui l’a révélé à Christ le révèle ici — c’est la Puissance créatrice surnaturelle. Oh, mon Dieu!

Le Dieu qui a pu dire à Moïse: “Qu’il y ait des grenouilles!”, a dit ailleurs: “Que l’eau soit changée en vin”. Amen! Est-ce juste? Il est le même Dieu, le Même. Il ne change jamais. C’est Dieu descendu dans l’homme. Cela, c’est Sa manifestation. C’est cela qu’Il révèle. C’est ce qu’Il essaie de faire. Et c’est la Parole même de Dieu qui nous révèle et qui nous montre que l’homme ne peut pas créer (c’est Dieu qui est le Créateur); ce n’est donc plus l’homme, c’est Dieu le Créateur descendu dans l’homme, lequel est Son Eglise (Amen!); cette Eglise monte dans Sa Maison, au Ciel, pour vivre avec Lui. Dieu révèle Son amour éternel pour l’Eglise.

Ecoutez! Ecoutez attentivement! Je ne voudrais pas que vous passiez à côté de ceci! Aucune autre église, aucun autre signe, aucun autre credo, aucune dénomination n’est acceptée, en dehors de cela. C’est cela seul que Dieu reconnaît. Aucune fraternité, aucune église, aucun credo, aucune dénomination; rien du tout; tout cela est mort. Toutes ces choses doivent être retranchées, émondées, pour qu’il ne reste que ce qui permet à Christ de vivre en vous et d’avoir la prééminence en vous. Inutile de vous référer… «Mon organisation…». Cela aussi doit être retranché! — «J’ai mon ceci ou cela ici… Nous disons que… «Ma mère va me traiter de fanatique». Tout cela doit aussi être retranché — «Mais je sais que mon mari désire que je porte ces shorts!». Cela aussi doit être retranché. Vous comprenez? Il faut retrancher et émonder, jusqu’à ce qu’il ne reste plus que Christ et vous! Pensez-y!

La Présence Vivante du Christ Vivant par la Parole Vivante! Oh, mon Dieu! Le Christ Vivant, la Présence Vivante, la Parole Vivante! Ecoutez! C’est Lui-même (et non des membres d’église) qui confirme personnellement Son Eglise. Cela ne s’est jamais fait aux jours de Moïse. Cela ne s’est jamais fait aux jours de n’importe qui d’autre, et ne se fera jamais jusqu’à la fin du monde, jusqu’au jour de la destruction. Aux jours de Loth, il ne s’agissait pas de cartes de membres; il y eut une confirmation personnelle (Dieu dans la chair) — une confirmation personnelle.

Souvenez-vous en! Pensez-y! Ce peuple né de Son Esprit, dans un jour comme le nôtre, dans cet âge dénominationnel dans lequel nous vivons… Le Dieu Vivant prend Lui-même Sa Parole vivante, et la confirme personnellement. La Vie qui est dans la Parole, le germe qui est dans la Semence (et la Parole est la Semence que le Semeur est allé semer), et la Vie est Christ dans la Parole qui vient en vous personnellement, confirmant quelque chose que vous ne pouvez pas faire de vous-même, prouvant ainsi que ce n’est pas vous, mais Lui. Et alors, vous devenez un esclave de Son amour, et vous désirez ardemment être Son Epouse.

Grâces soient rendues au Dieu Vivant qui a créé les Cieux et la terre, et tout ce qu’ils contiennent. Il n’est pas étonnant qu’Il soit l’Alpha et l’Oméga, le commencement et la fin, Celui qui était, qui est et qui vient, la racine et le rejeton de David, l’Etoile brillante du Matin. Il est le Tout en tout.

Sa présence dans l’individu, donnant une confirmation personnelle de Lui-même qui Lui permet ainsi de S’exprimer… La Parole Vivante promise pour ce jour, S’exprimant au travers de vous, confirmation de la glorieuse révélation de Dieu. Mais voyez que cela ne se passe qu’avec les individus — jamais avec un groupe — l’individu, et non pas le groupe. Il S’identifie toujours au travers des individus. Comprenez-vous cela? Il ne S’identifie jamais aux Méthodistes, aux Baptistes, Presbytériens, Luthériens ou Pentecôtistes, mais seulement à l’individu. “L’un sera pris, l’autre laissé. Je les séparerai”. C’est vrai. “De deux hommes qui seront dans un champ, l’un sera pris, l’autre laissé… de deux personnes qui seront dans un même lit, l’une sera prise, et l’autre laissée”. Il ne s’agit pas de groupes. Il s’agit d’une confirmation personnelle d’un enfant de Dieu fécondé par le Saint-Esprit, soumis à Dieu au point qu’il ne se soucie plus d’autre chose, et au travers duquel le Saint-Esprit, vivant de Sa Propre Vie, agit, montrant la confirmation personnelle de la Parole Elle-même S’exprimant pour parler aux gens et au monde.

Comment le monde peut-il passer aussi aveuglément à côté de quelque chose de semblable? Les Catholiques passèrent à côté de saint Patrick et ne le reconnurent qu’après sa mort. Il en fut de même de Martin — il ne fut pas reconnu. Ce fut la même chose dans tous les âges. C’est ce qui se passa avec Jeanne d’Arc. L’église Catholique la brûla comme sorcière, parce qu’elle était une femme spirituelle. Mais environ cent cinquante ans plus tard, l’église Catholique déterra les corps des prêtres qui l’avaient condamnée, et les jetèrent dans le fleuve, en signe de pénitence.

Cela ne les touche pas. Ils ne le reconnaissent qu’une fois que cela s’est passé. Seuls comprennent ceux qui sont la Semence que Dieu a prédestinée dès avant la fondation du monde. C’est aussi ce qui se produisit aux jours de Noé, de Moïse, d’Elie, des prophètes, de Jésus, et ainsi de suite, jusqu’à cette heure même! La personne fécondée par la Semence de Dieu, la Parole Se manifestant au dedans d’elle, tellement soumis à la volonté de Dieu que la Parole, et la Parole seulement, se manifeste dans cette personne — au prisonnier, à l’individu.

Ne dites pas: «Mon église fait…». Cela ne concerne pas «mon église». Il s’agit de l’individu, de la personne. Tout le séjour des morts est opposé à CET enseignement-ci. Tout le séjour des morts est opposé à cette Vérité, mais malgré tout, c’est la Vérité. Jésus n’a jamais dit: “Pierre, Jean et tous les autres, vous avez maintenant la révélation; toute l’église est sauvée”. — mais Il s’adresse à lui personnellement: “Je te dis à toi, (et non pas aux autres; à toi): tu es Pierre, et sur cette pierre, je bâtirai Mon Eglise”. Et le mot Pierre veut bien dire: une pierre; la pierre signifie: ce qui est confessé, ou: ce qui est séparé.

Sur une certaine pierre, sur une certaine chose… l’Eglise appelée… sur cette pierre, sur cette révélation. “Ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé ces choses… mais c’est sur cette révélation (qui rassemble les élus) que Je bâtirai Mon Eglise; Je la bâtirai en eux, et les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. Aucun cheveu de votre tête ne périra. Vous êtes à Moi. Je vous ressusciterai le dernier jour — Je lui donnerai la Vie Eternelle et le ressusciterai le dernier jour”. C’est cela, la révélation. Il ne parle pas d’eux, mais de lui, d’un individu; non pas d’un groupe, mais d’un individu. Tout le séjour des morts est opposé à cela!

Mais Son mystère n’est révélé qu’à son Epouse bien-aimée. Elle seule peut le comprendre. Il a dit: “Esaïe a bien parlé de vous, hypocrites, serpents dans l’herbe. Vous dites: Ces grands prophètes, ces saints, nous avons mis leurs noms sur leurs tombes et nous les entretenons”. Mais Il leur dit: “C’est vous qui les y avez mis!”. Ne l’a-t-Il pas dit?

C’est exactement ce qu’Il dirait à l’église Catholique. Lorsque les prophètes de l’Ancien Testament leur furent envoyés avant Nicée et Rome… ces anciens prophètes sortirent du désert… Ils mangeaient les fruits de la terre, ils n’avaient même pas d’habits et se vêtaient de peaux de bêtes. Ils essayaient de prendre le parti de cette Vérité de la Bible.

Mais l’église Catholique, elle préférait ses propres concepts intellectuels. Il y eut Irénée, Polycarpe, Martin et tous les autres. — Et que firent-ils? — Ils les envoyèrent au tombeau: Jeanne d’Arc, Patrick et les autres. Ils les envoyèrent au tombeau, et, plus tard, en blanchirent les parois, comme ce fut le cas pour celui de Jeanne d’Arc. Que firent-ils? — Ils les envoyèrent au tombeau!

Je vous dis, conformément à l’appel de Son Esprit: «Sépulcres blanchis, hypocrites. Vous vous prenez pour des gens importants, quand vous prenez les concepts intellectuels de l’homme, au lieu de la Parole, au lieu de vous laisser féconder par la Semence de Dieu — la Parole en vous! Vous avez pris tous les autres hybrides…

Il n’est pas étonnant qu’elle soit décrite comme étant une prostituée, puisqu’elle commet l’adultère spirituel, enseignant aux hommes des doctrines d’hommes, au lieu des choses de Dieu. Mais Lui, Il a dit: “Ne crains rien, petit troupeau, car c’est la volonté de ton Père de te donner le Royaume”. C’est vrai! C’est certain!

Dans l’Apocalypse, la Bible dit que cette grande ville régnait sur tous les rois de la terre, et qu’elle était une prostituée. Qu’est ce qu’une prostituée? — c’est une femme qui prétend être une dame bien, mais qui vit dans l’adultère. Dans sa main, elle tenait une coupe pleine des souillures et des abominations de ses adultères. Et elle a des filles: les églises protestantes. Et chacune sort d’elle avec les mêmes fausses doctrines, baptêmes, poignées de mains — au lieu du baptême du Saint-Esprit; leurs fausses doctrines de Père, Fils et Saint-Esprit — au lieu de prendre le Nom de l’Epoux, et ainsi de suite. Vous dites: «Il n’y a aucune différence!» — eh bien oui, il y en a une!

Si je signais un chèque en écrivant: «le pasteur» ou «le prédicateur», etc., je n’obtiendrais pas un sou. C’est vrai! A la banque, on le refuserait.

Bien! Mais, selon Sa promesse, tout ce mystère n’est révélé qu’à Son Epouse. Le séjour des morts est opposé à cette Vérité de la révélation de ce mystère. Mais l’Epouse, Elle, se fonde sur elle. C’est cela, son fondement.

O Eglise, pourquoi as-tu faim? Pourquoi as-tu soif? — C’est parce que le Père essaie de te révéler ce mystère caché, mais tu laisses tellement de choses te l’enlever! Tu laisses ton travail, ta femme, ton mari, tes enfants, les soucis du monde, un pasteur, n’importe qui, te l’enlever! et pourtant, tu sais au plus profond de ton coeur que tu as faim et soif. C’est Dieu qui essaie de te le révéler, de te donner la révélation: le dernier jour est là!

Regardons encore une fois en arrière. Je ne peux pas sauter par dessus tout cela. Je voudrais que vous me donniez encore votre attention un moment, et nous terminerons dans quelques minutes. Donnez-moi toute votre attention pendant encore quelques instants.

Lisons Colossiens 1.18: “Il est la tête du corps de l’Eglise: il est le commencement, le premier-né d’entre les morts, afin d’être en tout le premier”.

Il est la Tête de l’Eglise qui est Son Corps, et Il veut être en tout le premier, avoir la prééminence. Maintenant, écoutez bien ceci.

Il doit être la Tête du Corps — le Corps de Son Epouse qui a été tirée de Lui, qui est Sa Chair et Ses os, comme ce fut le cas de l’épouse d’Adam, née d’entre les morts. C’est la naissance d’entre les morts (la mort vient du péché d’incrédulité). Qu’est-ce qui a donné la mort à Eve? — l’incrédulité. N’est-ce pas vrai? — Incrédulité en quoi? Manque de foi en Dieu? Non, elle croyait en Dieu. Certainement. A-t-elle dit: “Je ne crois rien du tout de Sa Parole?”. — Non, elle crut tout, à l’exception d’une toute petite chose. Vous comprenez?

Mais la Bible ne dit-Elle pas dans l’Apocalypse: “Moi, Jésus, j’ai envoyé mon ange pour vous attester ces choses dans les Eglises — Quiconque ajoutera ou retranchera…”. Et si tous ces tourments et ces maux sont venus parce qu’une femme a douté d’une seule Parole de Dieu, vous épargnera-t-Il, vous? — Il serait injuste! Vous comprenez? Cela ne serait pas juste; vous serez condamnés. Prenons un exemple. Voici un homme qui, parce qu’il a douté d’une Parole, a causé tous ces maux; pendant des années, il acquiert une grande expérience de la Bible, etc. (il y en a qui ont donné leur vie pour une telle cause). Et Dieu leur dirait-Il donc: “Continuez seulement à manger de ce fruit! C’est très bien! Je vous ramènerait de toute façon”? Mais Dieu ne fait pas acception de personnes. Il ne fait pas acception de personnes.

Remarquez ceci. Il est la tête du Corps qui est né hors du péché d’incrédulité en la Parole de Dieu. Voilà ce qui exclut toute dénomination, tout credo… l’incrédulité en la Parole, qui est Lui-même, la Parole de Vie. Vous comprenez? Seule la Parole a la Vie. Toute autre parole est hybride. Peu importe combien elle Lui ressemble, ce n’est pas la Parole. La Parole produit Sa propre Vie, Vie qu’Eve méprisa au profit de la connaissance personnelle reçue par l’intelligence humaine (n’est-ce pas exactement ce qu’a fait l’église aujourd’hui?) Moïse avait une grande intelligence de la Parole de Dieu. Mais lorsqu’il s’approcha du buisson ardent, c’est alors qu’il put constater son insuffisance. Le buisson ardent possédait ce qui manquait à Moïse. La Parole possède ce qui manque aux dénominations.

Lui, la Tête, est le premier des fruits de la résurrection. (Nous allons encore examiner cette révélation un petit moment, si vous êtes d’accord… Bien! — encore un petit moment). Il est les prémices de la résurrection. N’est-ce pas vrai? Alors, qu’est-Il? — Il est la Tête du Corps qui est Son Eglise, l’Epouse. Alors, le Corps-épouse doit suivre la Tête, car il a part à Sa résurrection et au mystère. Il lui est impossible de ne pas La suivre. Oh, mon Dieu!… C’est une partie du mystère de Dieu. Comme Dieu s’est révélé et L’a ressuscité par la Parole, de même, Il apporte la révélation à l’Eglise et la ressuscite par la même Parole. Cela, c’est une des parties de Son triple mystère.

De même que la Tête fut retirée du tombeau, ainsi le Corps doit-il Le suivre pour retourner au jardin d’Eden. Le Chef, la Tête de la famille, l’Homme, l’Epoux… l’Epouse étant le Corps de l’Epoux, doit suivre, parce qu’Il est la Tête, et la Tête s’est révélée, et est revenue avec la Vie Eternelle. Et le Corps doit Le suivre, parce qu’ils sont de nouveaux Epoux et Epouse. Amen! Et aussi longtemps que vous êtes fécondés par la Parole (qui est Son Corps), vous avez pris Son Corps, vous êtes venus en Lui quand vous avez accepté la Parole — non pas un credo: la Parole… (oh, mon Dieu! ne serait-ce pas un bon sujet pour la prédication de cet après-midi? Ne serait-ce pas merveilleux? Pensez à tout ce que cela représente!). Par conséquent, le Corps ne peut pas reconnaître (soyez bien attentifs) d’autre tête que la Parole, parce que la Tête est reliée au Corps. Et la Tête est la Parole. Elle est la même Parole — une seule Tête, un seul Chef. Par conséquent, pour le Corps, les dénominations, saints pères et autres, sont choses mortes. Il y a une Tête, c’est Christ. Le Corps ne reconnaît qu’une seule chose: la Parole.

Alors, montrez-moi quelqu’un qui ait été baptisé dans le Corps au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit? Et qu’avez-vous reconnu? Vous voyez, je suis bien conscient de ce que je parle à des milliers de personnes qui écouteront ces bandes. Nous avons un ministère d’évangélisation par les bandes magnétiques dans le monde entier. En quel nom êtes-vous baptisé? — Car aucun autre nom de nous a été donné sous les Cieux (dit la Parole) par lequel nous puissions être sauvés. Et si vous avez été baptisé pour manifester votre foi en Christ et qu’ensuite vous preniez un nom venant d’un credo, alors, vous êtes un hybride.

Si vous n’êtes pas exactement semblable à cette église, et exactement conforme à son enseignement, alors, vous autres Catholiques, comment pouvez-vous accepter la juridiction d’un pape, disant qu’il est le successeur apostolique de Pierre? Et ce pape, et cette église enseignent des choses tellement contraires à la Parole originale que Dieu confirma par des signes et des miracles à Son Eglise… voir cette Parole Elle-même apportée dans toute Sa pureté, manifestant la même résurrection que la première… Dieu vivant parmi Son peuple et accomplissant les mêmes choses — alors comment pouvez-vous reconnaître à Rome la direction de tout cela? Notre Chef, notre Tête se trouve dans le Ciel! Je n’irai pas à Rome. Lorsque je mourrai, j’irai au Ciel. Vous comprenez? La Tête se trouve dans le Ciel!

Et le Corps doit suivre la Tête, comme la femme doit suivre son mari. Adam lui-même n’ayant pas été trompé, il s’en alla avec Eve: Eve, elle, avait été séduite. Elle était dans la transgression, sinon la résurrection entière de tout le Corps se serait produite le jour où le Seigneur Jésus sortit du tombeau; mais il fallait qu’Il la rachetât, elle qui était Son Corps. Il fallait qu’Il la rachetât afin qu’elle pût venir à Lui. Voyez-vous ces choses? Oh, mon Dieu! Cela ne pouvait se produire à ce moment-là. La rédemption continue son cours.

Voyez-vous les Sceaux, maintenant? — lorsqu’en ce temps-là, Il accomplissait Son oeuvre médiatrice. Mais un jour viendra où Il prendra le Livre où sont inscrits ceux qu’Il a rachetés, et tous ceux qui sont dans ce Livre seront Lui, car ce sont les croyants, les paroles du Livre; et la Parole, c’est Lui, ainsi que tout ce qui est en Elle. Il est venu à cause de ce Livre de la Rédemption, pour ceux dont le nom est inscrit dès avant la fondation du monde, alors qu’Il fut immolé comme Agneau. Et Le voici aujourd’hui dans Sa Parole, manifestant les mêmes choses qu’alors. Elle ne peut accepter aucune autre Tête. Non, monsieur! Aucun évêque, rien du tout. Elle ne reconnaît qu’une seule Tête, Christ et — Christ est la Parole. Oh, mon Dieu! combien j’aime cela!

Et comme la Tête a été retirée du sépulcre, alors Son corps doit Le suivre au Jardin d’Eden. C’est pourquoi le Corps ne peut accepter aucune autre Tête, aucune autre Autorité que l’Autorité de la Parole. Aucune dénomination ne peut faire quoi que ce soit. Car quiconque ôtera ou ajoutera un seul mot à cette Parole… Ils ont ôté… Vous êtes morts, vous êtes un hybride. La prostituée est là, ayant dans la main son témoignage, la souillure de ses adultères; elle commet l’adultère spirituel contre la Parole même à laquelle elle prétend croire. Vous comprenez? C’est la Parole ou rien. C’est juste!

Lui, la Parole… Comment saurez-vous que c’est la Vérité? — parce que Lui, la Parole, est confirmé. Vous comprenez? Lui, la Parole correctement confirmée, c’est l’Autorité, la Tête de l’Eglise. Il est la Parole, l’Autorité. Il est correctement identifié, confirmé par Son propre Esprit qui est dans l’Eglise elle-même (dans les personnes), Se révélant Lui-même dans cette confirmation, étant ainsi une démonstration immédiate pour le Corps tout entier. Alors, vous n’avez plus besoin de credo. Les dénominations sont mortes, mais l’Autorité Elle-même, reconnue dans le Corps par l’identification dans les personnes (vous voyez? — Il s’est identifié Lui-même), démontre, confirme, l’Autorité au Corps. Alors nous sommes unis sous Une Autorité confirmée: Christ, la Parole de Dieu, et non pas dans le cadre d’une quelconque église. Alors, notre Autorité est un Royaume.

La Bible (Jésus) dit: “Le Royaume de Dieu est en vous”. Le Royaume… Nous ne sommes pas une dénomination. Nous appartenons à un Royaume, et ce Royaume est la Parole de Dieu faite Esprit et Vie dans notre propre vie, accomplissant en ce jour chaque promesse comme au temps où la Parole et Dieu étaient Un. Et aujourd’hui, la Parole et Dieu sont Un dans Son Eglise, faisant d’Elle l’Autorité, la Tête du Corps qui est racheté pour apporter le Message dans le dernier jour, et être ressuscité d’entre les morts dans la résurrection, revenant en arrière et restaurant les choses de manière que tout soit comme il en était d’Adam et d’Eve, au commencement, dans le jardin d’Eden. Son Corps — le triple mystère de Dieu! Oh, mon Dieu!

Ecoutez attentivement ceci: nous pouvons le voir dans les types de l’histoire d’Israël. (Est-ce que je prends trop de votre temps? Ne me laissez pas… il me reste encore une vingtaine de pages. Vous voyez? mais… encore un petit peu de temps. Ensuite, je vous quitterai jusqu’à cet été ou à peu près, si le Seigneur le permet.)

Remarquez ceci: nous sommes unis ensemble sous une seule Tête, comme les anciens Israélites. Comprenez-vous cela? Comme pour Israël: un seul Dieu, confirmé par une Colonne de Feu, et révélé au travers d’un prophète comme étant la Parole. Le même Dieu, la même Colonne de Feu, la même manière — Il ne peut changer Ses voies. Elles sont absolument parfaites, n’est-il pas vrai? Vous voyez: un seul Dieu.

Combien Israël avait-il de dieux? [l’assemblée répond: «Un!» — N.d.R.] Combien l’Epouse en a-t-elle? [l’assemblée répond: «Un!» — N.d.R.] Combien y en aura-t-il toujours? [l’assemblée répond: «Un!» — N.d.R.] C’est vrai! c’est vrai! Sous l’Autorité du Saint-Esprit qui était la Colonne de Feu du temps de Moïse, le grand prophète; il était dirigé par une Colonne de Feu. Est-ce vrai? — Bien. Il allait vers la Terre promise!

Dans l’ère Chrétienne, il y avait un Dieu qui apparut sous la forme d’une Colonne de Feu à un prophète appelé Paul, prophète qui fut envoyé aux nations pour faire sortir d’elles un peuple portant Son Nom. N’est-ce pas vrai?

Et dans les derniers jours, quelqu’un est venu d’une manière semblable pour Le confirmer par les mêmes signes, les mêmes miracles, la même Colonne de Feu, le même Evangile, la même Parole, et les mêmes manifestations. Son Corps accomplira les oeuvres qu’Il a promises, selon ce qui est dit dans Marc 16 et ailleurs!

Son Corps ne resta pas dans le tombeau, mais sortit avec Lui, le jour de la résurrection. Comprenez-vous cela? Par conséquent, le corps de Ses enfants croyants ne restera pas dans la tombe, au jour de Sa venue, mais ils seront appelés en Sa présence, parce qu’Il est mort afin de ressusciter Son Epouse, le Corps. Ils seront appelés, parce que c’est Son Corps, parce que c’est Sa Parole. Pour Lui, Lui qui est la Parole, ils ont complètement abandonné les dénominations et toutes ces choses. Et nous Le verrons, Lui, car nous avons maintenant les premiers fruits de notre résurrection (qui sont de savoir que nous sommes passés de la mort à la Vie); nous sommes devenus Ses prisonniers, et Dieu nous montre par le fait qu’Il nous conduit personnellement, qu’Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement, accomplissant aujourd’hui dans Son Eglise les mêmes oeuvres qu’autrefois. Lui en moi, moi en Lui, et ainsi de suite… C’est vrai! Son corps n’est pas resté dans la tombe. Nous sommes participants de sa résurrection, et nous deviendrons ce qu’Il est déjà maintenant.

Ecoutez ceci. Que signifie: Sa Parole (et Il est la Parole) a commencé à être rétablie. La Parole, depuis les âges de Luther et de Wesley, a commencé à être rétablie dans toute Sa puissance. Elle a commencé à Se mettre en mouvement. Elle a avancé encore un peu plus. Maintenant, Elle arrive au stade de l’identification. Vous comprenez? La Vie manifestée dans le Corps est une confirmation que l’Enlèvement est très proche. Quand vous voyez la Tête et le Corps devenir Un, et la plénitude de la mesure de Ses manifestations… cela montre que le Corps est sur le point de recevoir la tête.

«Les nations s’écroulent, Israël se réveille…». Comprenez-vous ce que je veux dire? Il a commencé à donner la Vie à Son Corps, ce Corps qu’Il a racheté. L’oeuvre médiatrice est accomplie. Il donne Sa Vie au Corps; c’est la confirmation nécessaire à l’Enlèvement. Souvenez-vous, au dernier jour…

J’aimerais que vous m’accordiez encore un petit moment. Je ne voudrais pas que vous manquiez ces choses. Il faut encore que ceci soit enregistré sur les bandes.

Je dois encore faire une remarque importante. Ecoutez bien ceci, c’est quelque chose de glorieux. C’est à ceci que nous devons faire bien attention. Rappelez-vous que les derniers jours seront semblables aux premiers jours et les confirmeront exactement Vous comprenez? Adam et Eve, l’Epoux et l’Epouse… aucun péché, mais la Vie! — ensuite, il y eut la chute. Soyez très attentifs.

Qu’est-ce qui causa la chute? — ce fut Lucifer. Lucifer agit maintenant comme il le fit la première fois. De même que le royaume des nations commença avec le roi Nebucadnetsar (royaume confirmé par un prophète qui pouvait interpréter les langues inconnues, les visions et les songes) … Et ce royaume a traversé toute la période des nations, depuis les Médo-Perses jusqu’à la période du fer, et ainsi de suite, et dans la période des pieds, il réapparaît — le royaume des nations.

Remarquez que, dans les derniers jours, Lucifer agit comme il le fit au début. Que fit Lucifer? — La première chose que fit Lucifer fut de détruire la communion entre Dieu et l’homme, car il voulait lui bâtir un royaume unifié plus beau et d’une culture apparemment plus grande… un royaume plus glorieux que celui de Micaël — de Christ. Avez-vous compris? Si vous ne comprenez pas, levez la main, et j’expliquerai encore une fois. Au commencement, le dessein de Lucifer était d’établir dans le Ciel quelque chose de plus glorieux et de plus beau que le plan de Christ, quelque chose de plus beau, de plus cultivé, ayant davantage d’éclat que le Royaume de Christ. Pensez-vous que nous aurons des automobiles et des avions, pendant le Millénium?… Voyez-vous l’oeuvre de Lucifer?

Or, ces grandes dénominations intellectuelles font exactement la même chose, et se rassemblent pour faire la même chose. Ils se rassemblent et s’organisent, essayant tous de faire mieux que les autres. Et maintenant, leur magnificence devient telle qu’elles ne peuvent plus rien faire d’autre que de s’unir à l’église Catholique. Vous comprenez? Lucifer est de nouveau en train d’établir un royaume plus grand et plus fort, qui lui permettra de rejeter tous ceux qui ne croient pas dans les dénominations et de s’emparer de leurs églises pour en faire des hangars; leurs pasteurs n’auront plus le droit de rien faire. Et un homme envoyé de Dieu ne pourra jamais rester dans une dénomination, après avoir entendu et vu ces choses — s’il y a assez de force en lui pour qu’il puisse sortir et examiner ces choses. C’est certain! Je ne dis pas cela pour critiquer, mais parce que c’est la vérité, et que cela doit être révélé.

Prenez note que Lucifer, dans ces derniers jours, fait la même chose. Pouvez-vous le voir? Le diable fait la même chose, bâtissant une église hybride au moyen de membres hybrides, ayant une connaissance hybride au lieu de la Parole, ayant une connaissance intellectuelle au lieu d’être nés de nouveau: ils bâtissent un royaume intellectuel qui dépassera en éclat le petit troupeau de Christ. Qui sont ces bâtisseurs? — LES ANGES DECHUS. La Bible dit que ce sont les anges déchus qui ont écouté Lucifer plutôt que Christ, à qui ils appartenaient autrefois. N’est-ce pas vrai?

Ecoutez bien ceci. Les anges déchus. Qui sont ces anges? — Ce sont les Luthériens, les Méthodistes, les Catholiques, les Pentecôtistes, qui comme ces anges, n’ont pas gardé leur héritage et sont tombés dans les organisations, comme ce qui se passa à Nicée, où Lucifer exerça son emprise. Qu’ont-ils fait? — Ils se sont organisés en une grande association oecuménique de pasteurs pour ériger une image à la Bête (comme le dit la Bible), construisant une organisation chrétienne qui fermera les portes de cette salle, et de toutes celles qui lui ressemblent. Voyez-vous Lucifer à l’oeuvre? J’essaie de vous apporter la triple révélation, le mystère de Dieu. Que firent-ils? — Ces anges déchus, ils se laissèrent acheter par les raisonnements de la sagesse et de la bonne éducation, comme le fit Eve.

Wesley fut un homme de Dieu, mais qu’y eut-il après lui? — Ce sont les anges déchus qui firent leur apparition. Qu’étaient ces anges au commencement? — des êtres créés par Dieu, mais ils succombèrent à la sagesse de Lucifer, ils écoutèrent la sagesse de Lucifer. Aussi, voyez-vous ce qu’ils sont devenus? — des anges déchus! Quand les hommes de Dieu vinrent pour rétablir la Vérité sur la terre, avant même que cette vérité eût pu se répandre et conduire à la vraie révélation de Christ, les anges déchus sont venus, s’en sont emparés et en ont fait des dénominations.

C’est la raison pour laquelle la révélation du mystère du Septième Sceau n’a pas pu être faite. Comprenez-vous cela, maintenant? Ce qu’ils ont laissé… Si les Luthériens avaient continué, cela aurait eu lieu. Si les Méthodistes avaient continué, si les Pentecôtistes avaient continué… qu’auraient-ils fait?

Une seule chose peut arriver maintenant. Il faut qu’il y ait un Message aux temps de la fin, quand plus rien d’autre ne pourra venir pour continuer. Et maintenant, le monde oecuménique a instauré un régime tel qu’il ne peut plus y avoir d’autres dénominations ou quoi que ce soit qui le suivent. Vous êtes dedans, ou vous êtes dehors. Le fruit est au sommet de l’arbre, et la Lumière luit sur ce fruit prédestiné, et il mûrit, devenant un fruit semblable à Christ, apportant la même douceur que celle qui était en Lui. J’espère que vous comprenez cela! Je crois que je veux trop dire pour une seule journée. Je vous épuise!

Ils se sont vendus aux raisonnements, aux raisonnements des dénominations. «Si je pouvais seulement appartenir à ce groupe-ci… Le maire va à cette église…». Vous voyez? «Si je pouvais être un Méthodiste… un Presbytérien…». Voyez où ils en sont! Vous avez vu que je viens d’expliquer que ces branches-là sont retranchées, parce qu’elles sont mortes. Elles n’ont plus de lien avec Christ, autrement, elles manifesteraient la même vie. Elles n’ont pas de relations avec Lui, mais elles sont comme les citrons et les oranges. N’importe quelle branche d’agrume peut être greffée sur n’importe quel arbre pris parmi les agrumes, mais la branche greffée portera son propre fruit. Si vous greffez une branche de pamplemousse sur un oranger, elle donnera des pamplemousses. Si vous greffez une branche de citronnier, elle donnera des citrons, mais sa vie, elle la tirera de la vie de l’oranger. Et c’est ce que font aujourd’hui les dénominations, se donnant le nom d’Eglise. C’est l’Epouse qui est l’Arbre original, l’Esprit original. La révélation vient de Christ, et non pas des dénominations. Elle vient de Christ.

Notez ceci. Qu’est-ce que les dénominations essaient de faire? Comme Lucifer, elles se glorifient elles-mêmes! Elles se donnent à elles-mêmes le nom d’Eglise, d’Epouse, ce qu’elles sont bien (voir Apoc. 17, dont nous avons parlé), c’est-à-dire une fausse épouse qu’elles mettent au-dessus du petit troupeau de Christ, l’Epouse. Lucifer se glorifie et se place Lui-même au-dessus de l’humble Parole de la Vérité de Dieu, dont la connaissance vient par la révélation; il s’est élevé par l’instruction des séminaires et la théologie; il demeure puissant et glorieux, et si vous n’appartenez pas à leur groupe, vous êtes un paria.

[partie non enregistrée — N.d.R.] … comme Lucifer au commencement, disant aux gens exactement ce que dit Lucifer à Eve: “Dieu ne pourra pas ne pas nous recevoir. Nous secourons les pauvres (ce qui est très bien!) Il nous recevra certainement. Nous sommes une grande dénomination, une belle église. Regardez nos belles salles. Voyez le nombre de nos membres. Nous sommes des millions. Dieu ne rejettera sûrement pas notre groupe!”. C’est exactement ce que fit Caïn. Il apporta les beaux fruits d’un sol qu’il avait lui-même labouré et ensemencé; il apporta les fruits et rejeta l’humble sang de l’agneau.

Que Dieu permette qu’aucun homme ni aucune femme n’aille penser que je veuille glorifier quelque chose, une révélation personnelle, ou quoi que ce soit. Je vous dis simplement la Vérité. Ne pouvez-vous pas comprendre ce qu’ils font? Je parle fort et durement, mais si vous voulez qu’un clou tienne, il faut l’enfoncer jusqu’au bout! Alors, vous comprendrez.

Ils diront: «Sûrement… vous voulez dire que notre grande église Catholique, qui subsiste depuis si longtemps… notre grande église Méthodiste… voyez nos ancêtres…». Vous voyez? — Mais ils ont transgressé la Parole de Dieu! Et Eve était… elle avait été tirée du côté d’Adam. Et parce qu’elle douta d’une seule Parole de Dieu, elle tomba.

Et voici qu’aujourd’hui encore, Lucifer est à l’oeuvre. Et rappelez-vous que l’antichrist n’est pas le communisme. L’antichrist est si proche de la vérité qu’il tromperait les élus, si cela était possible, selon ce que dit Jésus (Mat. 24). Lucifer rompt de nouveau l’unité de Dieu en l’homme en ramenant la Parole de Dieu à ses raisonnements, à ce qu’il pense être vrai. Mais ce qu’il pense être la Vérité contredit la Parole de Dieu. C’est aussi ce qu’il fit aux jours de Jésus. Et Jésus dit: “Vous, avec vos traditions, vous avez rendu la Parole de Dieu sans effet”. Et les dénominations, avec leurs raisonnements intellectuels, ont rendu la Parole de Dieu sans effet sur le peuple. C’est vrai! Mais ils ne peuvent le comprendre. Et lorsqu’ils disent: «Où est le Dieu de la Bible?». Il est justement là! Il est la Bible — c’est ce qu’Il est.

Vous remarquerez que Lucifer vient avec toute sa ruse, et rompt la communion entre Dieu et l’homme, de la même manière qu’il le fit au jardin d’Eden par de grandes tentations, en promettant la puissance et la gloire. «Si vous restez avec nous, vous pourriez un jour devenir évêque, surveillant… pourquoi voulez-vous aller chez ces gens, là-bas?». Vous voyez? C’est ainsi que cela se passe chez les Pentecôtistes, les Catholiques et les autres. Une fausse promesse faite à l’homme de recevoir la puissance en dehors de la Parole et de la Promesse de Dieu. Vous recevez la Puissance quand le Saint-Esprit est descendu sur vous, et non pas quand vous devenez un évêque ou un diacre, ou quoi que ce soit. Vous comprenez? Mais Lucifer est de nouveau à l’oeuvre.

Est-ce que cette assemblée comprend ces choses? Levez la main, afin que je le voie. Bien, alors, je ne m’y attarderai pas plus longtemps.

Eloignez de la Parole de Dieu. Vous voyez? C’est ce qu’il fit à Nicée et à Rome. Vous savez ce que Constantin leur a donné? Vous avez parcouru les âges de l’église. Auparavant, ils n’avaient rien d’autre que Christ. Ils se réunissaient n’importe où, à même le sol, là où ils pouvaient. Vous le savez, si vous avez lu dans l’histoire de l’église le Concile de Nicée, les Conciles prénicéens, les Pères de Nicée, etc. Ils n’avaient rien. Mais lorsque ce concile eut lieu, concile où l’on introduisit dans le Christianisme un peu du paganisme romain, et que l’on inventa les «saints», les évêques, papes et toutes ces choses insensées… Que leur a donné Constantin? N’importe quel théologien peut le dire! Il leur a donné des biens matériels. Il leur a donné la liberté et tout ce qu’ils désiraient. Et alors, ils rejetèrent la Parole de Dieu pour la sagesse et la culture de l’homme! Lucifer fit à ce moment-là ce qu’il avait déjà fait au jardin d’Eden. Et c’est là même qu’ils moururent. L’Eglise de Pentecôte mourut à Nicée et à Rome pour être ressuscitée dans l’Arbre de l’Epouse, dans les derniers jours.

Remarquez comment Lucifer vient avec toute sa ruse et, par ses tentations et ses fausses promesses de puissance, éloigne les gens de la Parole de Dieu. C’est ce qu’il fit à Nicée et à Rome. C’est ce qu’il fait maintenant dans le Conseil oecuménique mondial des églises.

Le pape dit: «Unissons-nous tous! Je désire que tous mes frères oecuméniques s’unissent avec moi. Nous sommes tous un». C’est vrai! Dans les organisations, vous êtes tous un. Mais cela n’a aucun rapport avec l’Epouse de Christ. Chers frères, cela n’a aucun rapport. Vous ne ferez jamais tremper l’Epouse dans quelque chose comme cela.

Or, dans Malachie 4, il est promis que, dans les derniers jours, la foi originale serait redonnée aux enfants de Dieu, aux jours de l’Arbre de l’Epouse. Dieu a dit: “Avant que le monde soit consumé par le feu, je vous enverrai Elie le prophète, et il restaurera la foi des enfants”. Or, cela n’arriva pas avec le premier Elie. Non! Nous n’enseignons pas ici toutes ces choses au sujet du manteau d’Elie, etc… Nous enseignons simplement la Parole de Dieu. Vous comprenez? C’est ce qu’Il a dit. Nous savons qu’il y a toutes sortes d’Elie ceci et d’Elie cela, mais tout cela n’a aucun sens, et nous le savons. Ce n’est pas de cela que je parle. Et vous qui êtes spirituels me comprendrez. Mais l’heure avance, et je pense que l’on ne pourra pas tout enregistrer.

La promesse pour les derniers jours… Jésus a dit dans Matthieu 11, verset 7… quand Jean-Baptiste envoya ses disciples pour voir s’Il était réellement Celui qui devait venir, Jésus dit: “Qu’êtes-vous allés voir? un roseau agité par le vent? avez-vous été voir ceci ou cela? ou êtes-vous allé voir un prophète? Jean était plus qu’un prophète: il était le Messager de l’Alliance”. Et Il dit: “Si vous pouvez recevoir ceci, c’est celui dont il est parlé dans les prophètes: J’enverrai mon messager devant ma face”. Cela se trouve dans Malachie 3. Parce que, lorsque l’Elie de Malachie 4 viendra, la terre sera brûlée par une ardente chaleur, et les justes entreront dans le Millénium en marchant sur les cendres des méchants. Ce n’est donc pas celui-là. Vous comprenez?

Nous voyons la promesse en train de s’accomplir. Christ, la Vraie Tête, entrant en Son Epouse, accomplissant les mêmes oeuvres qu’au commencement, préparant et accomplissant Sa Parole, comme Il le fit dans Jean 14.12: “Celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais”. Alors, la Tête et le Corps deviennent Un dans les oeuvres, dans les signes et dans la Vie, et cela est confirmé par Dieu Lui-même au travers de Sa Parole promise pour les derniers jours. C’est ce qu’Il a promis pour les derniers jours. Si vous êtes spirituels, vous recevrez cela.

Ainsi donc, nous pouvons voir que le Souper des Noces est très proche. Si jamais je devais ne plus vous revoir, rappelez-vous que le Souper des Noces est très proche! Et alors, le Royaume, le glorieux Millénium, est prêt à commencer, selon la Promesse, tout comme l’Enlèvement de l’Eglise et la destruction des méchants. Et, dans le Sixième Sceau, le monde est purifié par le feu, afin d’ôter toute la corruption et le péché du monde, et de lui donner une nouvelle forme et de le préparer pour ce glorieux Millénium qui va venir. Lorsque nous voyons cette triple révélation glorieuse: Dieu en Christ, Christ dans l’Eglise, la venue du Royaume, (Adam et Eve rétablis dans l’état où ils étaient dans le jardin d’Eden, étant la représentation de Christ et de Son Epouse,) alors le Royaume est sur le point d’être rétabli selon Sa promesse. Dieu soit loué pour la révélation du triple mystère et pour la confirmation personnelle de Sa Parole par Son autorité!

Ne dites pas: «Alors, gloire à Dieu, nous allons pousser des cris, des alléluias!». Non! Je suis un missionnaire. J’ai fait à peu près sept fois le tour du monde. J’ai vu des païens, des démons, etc. danser et crier. J’ai vu toutes sortes de manifestations charnelles. Tout cela, vient de la chair, mais je veux parler de la Souveraineté de Christ.

Remarquez ceci, c’est qu’étant personnellement identifiés par le Souverain original, nous devons répondre aux questions du diable. Christ, Lui, est ressuscité. Il a payé le prix et a ressuscité le Corps. Le diable ne peut supporter cela.

C’est la raison pour laquelle ces royaumes oecuméniques sont en train de s’établir. C’est la raison pour laquelle ils se mettent à faire ce qu’ils font. C’est la raison pour laquelle le diable se met à hurler pareillement. Sa méchanceté… ses desseins ont été dévoilés par le Christ, qui exerce la souveraineté sur Son Corps! Quelle gloire!

Vous pensez que je m’exalte. Ce n’est pas le cas. Nous pouvons répondre au diable. Nous pouvons dire: «Ce n’est pas moi, mais Christ, la Parole, est venu vivre en moi». Ce n’est pas mon idée. C’est Sa puissance. Ce n’est pas mon idée. C’est Sa Parole. Il l’a promis, et Sa promesse s’accomplit. Il a dit que cela serait, et cela est. Nous avons reçu Sa réponse.

Christ est ressuscité, et a payé le prix de notre rédemption. Dieu S’est manifesté en Christ; Il a donné cette Chair et ce Sang, afin que la Vie vienne par le Sang, et que la chair soit rachetée; afin que Dieu puisse Se manifester dans cette chair rachetée. Sa Parole pour ce jour comme pour autrefois. Quelle gloire! Comprenez-vous ces choses? Oh, mon Dieu! quand pourrai-je m’arrêter! Oh!

Remarquez ceci. Nous nous tenons justifiés dans la Présence de Dieu… comme la goutte d’encre tombée dans un seau plein de détachant. Vous ne pourrez jamais retrouver la tache. Elle s’en est allée quelque part. Elle ne reviendra jamais. Et quand l’homme est vraiment racheté (c’est la Semence prédestinée qui voit et accepte cela), ses péchés sont détruits. Ils sont partis! Ils sont tombés dans le Sang de Christ, et ne sont plus jamais rappelés! Dieu les oublie, et alors, vous êtes un fils et une fille de Dieu se tenant dans la Présence de Dieu. Amen et amen!

Nous sommes maintenant les fils de Dieu. Non pas: nous serons, mais: nous sommes. Nous sommes rachetés. Nous avons la réponse pour Satan. Dieu S’est manifesté. Dieu S’est montré fidèle à Sa promesse pour ce jour. Alléluia! La Tête est ici! (Amen!) — Christ, le Seigneur ressuscité! Il est ici dans la même puissance de résurrection que celle dans laquelle Il a toujours été, et Se manifeste Lui-même. C’est cela, la réponse pour le diable.

C’est la raison pour laquelle, lorsque cet homme qui était assis ici, l’autre jour, tomba mort, nous pûmes dire: «Reviens à la vie!». — C’est parce que c’est le Saint-Esprit qui l’avait dit. C’est pourquoi, à Mexico, Il put ressusciter ce petit bébé qui était mort depuis 15 heures. Lorsque vint la vision, Il dit: «Rappelle-le à la vie!». Je dis: «Que le bébé vive!». — Et le bébé, dont les docteurs avaient écrit l’acte de décès certifiant qu’il était mort le matin à 9 heures, ressuscita à 11 heures du soir, et est toujours en vie.

D’où cela vient-il? — Non pas de ces gens. Mais la Tête et le Corps sont devenus Un. C’est Dieu manifesté dans Son peuple. C’est la raison pour laquelle l’homme et la femme ne sont plus deux êtres séparés, mais une seule chair. Dieu et Son Eglise sont Un — Christ en vous! C’est la glorieuse révélation de Dieu. Gloire à Dieu! Nous portons Son Nom. Son Nom est Jésus, l’Oint. La raison pour laquelle Il est appelé Jésus est qu’Il est l’Oint. Et c’est le Corps Oint de Christ qui manifeste Dieu comme Il l’a fait autrefois dans Son Corps. Et ce Corps a racheté ces corps.

Et c’est au travers de ces choses qu’apparaît la triple manifestation de Dieu. Il est entré dans le Royaume, Il est ressuscité, Il a payé le prix. Nous sommes rachetés. Dieu l’a confirmé. Vous comprenez? Et nous nous tenons devant Lui, justifiés en Christ, parce qu’Il ne peut prononcer de jugement, ayant déjà jugé ce Corps dont je fais partie. Comment puis-je en être partie? Il est ici — Il est en moi. “… Si vous demeurez en Moi et que mes Paroles demeurent en vous… demandez au Père ce que vous voudrez en Mon Nom, et cela vous sera accordé…”. — Etre justifié! Gloire à Dieu!

Oh! si je pouvais faire quelque chose pour que le monde puisse voir cela! — Pourquoi? Eh bien, parce qu’il y a là le Corps de Christ vivant, racheté. O mon Dieu! racheté par Lui! Pourquoi sommes-nous justifiés? — Nous sommes Sa victoire! L’Eglise est Sa victoire. Nous sommes venus dans ces derniers jours avec ce glorieux Evangile, montrant Sa victoire. C’est pour cela qu’Il est mort, et nous sommes la preuve de Sa victoire. Amen! Lorsque nous Le voyons descendre et vivre dans Son Eglise — c’est cela, Sa victoire. Cela montre que Satan ne pouvait pas le retenir dans le tombeau, pas plus qu’il ne peut nous retenir…?… En puissance, nous sommes déjà ressuscités, puisque nous sommes ressuscités, sortis de la mort (qui est l’incrédulité en Sa Parole); nous sommes passés des credo dénominationnels à la Parole Eternelle du Dieu Eternel qui est Lui, Lui-même, agissant à travers nous, manifestant Lui-même qu’Il est le Même hier, aujourd’hui et éternellement.

Et ensuite la Parole qui vient de la Tête, descend dans le Corps — la même Parole. Rien ne peut y être ajouté ou en être retranché. Ainsi donc, cette même Parole, alors que le jour approche, vient de la Tête, descend dans le Corps, confirmant qu’ils sont Un. Ils sont l’Epoux et l’Epouse. Ils sont la chair de Sa chair, la Parole de Sa Parole, la Vie de Sa Vie, l’Esprit de Son Esprit. Vous comprenez? — Amen! Et comment reconnaîtrez-vous cela? — Ils portent le même témoignage, le même fruit, la même Parole qui manifeste Christ. La même Vie, le même Dieu, le même Esprit, la même Parole, le même Livre, (Amen!) les mêmes signes. “Vous ferez aussi les choses que je fais…”. O alléluia! O mon Dieu!

Remarquez donc que la Parole manifestée dans Son Corps est Sa victoire elle-même et la raison de Sa mort. Vous voyez, lorsqu’Il mourut… Son Esprit ne mourut pas; Sa chair seule mourut. Son Esprit entra dans le séjour des morts, et prêcha aux âmes emprisonnées. N’est-ce pas vrai? Seule, Sa chair mourut; ensuite, Il se releva et la ressuscita (c’est la Parole qui le dit). Il est resté mort pendant des années, mais petit à petit, il se releva dès la Réforme, et maintenant, l’Epouse se tient debout sur ses pieds.

Oh, combien j’aimerais avoir le temps de revenir au prophète Ezéchiel, de sortir ces os desséchés et vous montrer toutes ces choses! Ezéchiel demanda: “Les os peuvent-ils vivre de nouveau?”. — Il dit: “Prophétise!”. — Mais comment la prophétie peut-elle venir — Par le prophète seulement. C’est la Parole du Seigneur. “Ecoutez la Parole du Seigneur, vous, ossements desséchés!”. Alors, la chair et la peau recouvrirent peu à peu ces ossements, et bientôt ils devinrent une puissante armée qui se mit en marche vers Sion. Gloire à Dieu!… C’est à Lui qu’appartient la victoire!

C’est dans la joie que les rachetés du Seigneur entreront dans Sion.
Et aucun d’eux ne fera de mal à Ses saintes montagnes.

Il manifeste Sa vie de résurrection, après S’être confirmé Lui-même.

L’Epouse, elle, est indépendante de tous les autres. Elle est une femme indépendante, un oiseau aux plumes de diverses couleurs, différent de tous les autres oiseaux. Rappelez-vous ce que dit la Bible à ce sujet: c’était un oiseau de diverses couleurs, mais il portait Son Nom. Elle portait Sa Vie, car…

Comment marquaient-ils ces taches sur l’oiseau? — Les deux oiseaux étaient blancs, mais ils coupaient la tête de l’un des oiseaux et versaient son sang sur l’autre oiseau. Et l’autre oiseau devenait couvert des taches rouges du sang; il se mettait à battre des ailes comme ceci, et le sang criait: “Saint, Saint, Saint!…”, alors qu’il était répandu sur le sol. Ainsi Christ, l’Epoux qui mourut, ayant donné Sa Vie, met en nous Son Sang (le Sang de Sa Vie), et nous portons en nous ce Sang qui crie au Seigneur: “Saint, Saint, Saint!”. C’est un oiseau d’aspect bizarre, cela est certain! Mais elle, l’Epouse, elle s’identifie à Lui, et elle est indépendante de tous les autres. “… tu lui appartiendras aussi longtemps que tu vivras…”. Restez fidèles à Lui seulement, à la Parole. Pas d’adultère, pas la moindre trace d’esprit de dénomination, de credo, aucun adultère, mais uniquement la Parole et Lui! «Je m’appuie sur Christ, le rocher solide, tout le reste n’est que sable mouvant», a dit Eddie Pruitt.

Tout est en Christ, la Parole. Il était la Parole; Il est la Parole. Et l’Eglise s’identifie peu à peu à la Parole, parce qu’Il fait d’Elle une partie de Lui — Qui est la Parole. Elle est identifiée à Sa Personne; elle est Sa propriété. Sa propriété à Lui Seul. Elle a été rachetée par Lui, au moyen de Lui, pour Lui et pour Lui seul. C’est juste!

Alors, si le diable rugit, c’est parce que cette Parole est en train d’être révélée. Nous vivons des temps dangereux. Rappelez-vous que la Bible dit que lorsque ces choses arriveraient, il n’y aurait plus de temps. Le temps est en train de disparaître. Et lorsque nous verrons les manifestations: tremblements de terre — avez-vous vu comment il y a eu des milliers d’hommes tués, l’autre jour? — des tremblements de terre à différents endroits… des apparitions terrifiantes dans le ciel (semblables à des colonnes de feu, ces soucoupes volantes) … Ils ne savent pas ce que c’est, et n’en ont aucune idée.

Avez-vous remarqué ces anges qui sont descendus sur terre, et ont inspecté Sodome avant qu’elle ne fût détruite? Vous rappelez-vous cela? Il yen avait plusieurs — trois. L’un d’eux resta avec Abraham — vous souvenez-vous de cela? Ils étaient des Lumières descendues du Ciel pour instruire son jugement… Voyez où on les trouve. Ils les trouvent dans les environs du Pentagone. C’est le jugement du monde, de Sodome. Et il y aura Quelqu’un qui sera représenté parmi les églises: ce sera Christ Lui-même qui Se manifestera. Vous voyez? Ce sont les signes dans le ciel et sur la terre. Il Se manifestera…

Oh! Cela fait hurler le diable! Cette Vérité de la Promesse de la Parole manifestée dans l’Epouse seule. Eux, ils ne connaissent pas la réponse. Lorsque Jésus vint, pourquoi ces pharisiens…? Il dit: “Et si moi, je chasse les démons par Béelzébul, vos fils, par qui les chassent-ils?”. Il était seul, et Son Eglise demeure seule. Elle n’est rattachée à rien. Mais Lui fut identifié par Dieu, étant le corps dans lequel Dieu habita, et l’Eglise, identifiée par Son Corps, agit de la même manière. Elle est Son Corps. La Vérité manifestée de Sa Parole promise pour les derniers jours. Et elle, Elle seule, vit par cette Parole. C’est pourquoi le diable crie à ces organisations de faire quelque chose pour lui barrer la route. Mais ils ne le feront jamais. Elle sera enlevée, et non pas réduite au silence!

Maintenant, elle s’est levée par la Puissance de la Parole confirmée qui lui a été promise. Amen! Combien une fiancée tient à cette promesse! «Il m’a dit qu’Il viendrait me chercher. Je le crois». Vous comprenez? — Oui, c’est cela! Elle rencontrera sa Tête, son Rédempteur, son Epoux, son Roi, son Seigneur, Celui qu’elle aime, son Sauveur, à l’endroit prévu. Il a un lieu où la rencontrer. Vous savez que l’Epoux n’abandonnera personne. Il possède l’anneau, le signe d’identification. Il tient entre Ses mains la robe qu’Elle doit porter, Son vêtement. Vous comprenez? Et Il a aussi fourni le lieu où Il la rencontrera. Ce lieu se trouve quelque part dans les airs. Tout a été prévu. Le Souper des Noces est déjà préparé. Les invités sont déjà choisis et ont reçu leur invitation. Tous les anges se tiennent prêts à accomplir leur service. Oh, mon Dieu!

Oh, il y aura une grande rencontre dans les airs, dans cet espace glorieux;
Je viendrai à votre rencontre, c’est là que je vous rencontrerai,
Dans cette Maison au-delà des Cieux!

Mes oreilles de mortel n’ont jamais entendu un chant pareil:
Je vous assure que ce sera quelque chose de glorieux.
Et le Fils de Dieu Lui-même nous conduira (ce sera la pleine manifestation de Dieu),
A cette rencontre dans les airs. (Oh, voyez combien Il confirme cela, maintenant.)
Vous avez entendu l’histoire de Moïse dans les roseaux,
Vous connaissez David à la fronde courageuse.
Vous connaissez les songes de Joseph.
Nous chantons souvent les prouesses de Daniel dans la fosse aux lions.
Il y a encore de nombreux autres exemples (confirmés) dans la Bible.
Oh, combien je me réjouis de les voir!
L’un après l’autre, le Seigneur nous les présentera, lors de cette rencontre dans les airs.

Car il y aura une grande rencontre dans les airs, dans cet espace glorieux;
Je viendrai à votre rencontre, c’est là que je vous rencontrerai,
Dans cette Maison au-delà des Cieux!»
Mes oreilles de mortel n’ont jamais entendu un chant pareil:
Je vous assure que ce sera quelque chose de glorieux.
Et le Fils de Dieu Lui-même nous conduira
A cette rencontre dans les airs».

N’aimez-vous pas cela? Maintenant, le triple but de Son glorieux mystère est révélé. Il est Le plus Grand. Il est l’Unique — Oh, mon Dieu! chantons-le encore! Je ne peux plus prêcher! Je me sens si bien — vous comprenez?

Oh, il y aura une grande rencontre dans les airs, dans cet espace glorieux;
Je viendrai à votre rencontre, c’est là que je vous rencontrerai;
Dans cette Maison au-delà des Cieux!

Mes oreilles de mortel n’ont jamais entendu un chant pareil:
Je vous assure que ce sera quelque chose de glorieux.
Et le Fils de Dieu Lui-même nous conduira
A cette rencontre dans les airs.
(Irez-vous? — par la Grâce de Dieu! Par la Grâce de Dieu!)

Vous avez entendu l’histoire de Moïse dans les roseaux,
Vous connaissez David à la fronde courageuse (ce sont tous des types)
Vous connaissez les songes de Joseph.
Nous chantons souvent les promesses de Daniel dans la fosse aux lions.
Il y a encore de nombreux autres exemples dans la Bible (Qui est Lui) — Oh, combien je me réjouis de les voir!
L’un après l’autre, le Seigneur nous les présentera, lors de cette rencontre dans les airs (Mais Il est le plus Grand).

Oh, il y aura une grande rencontre dans les airs dans cet espace glorieux;
Je viendrai à votre rencontre, c’est là que je vous rencontrerai,
Dans cette Maison au-delà des Cieux!

Mes oreilles de mortel n’ont jamais entendu un chant pareil:
Je vous assure que ce sera quelque chose de glorieux.
Et le Fils de Dieu Lui-même nous conduira
A cette rencontre dans les airs.

Oui, nous nous rencontrerons là-bas. Que tous les Méthodistes, Baptistes et autres, qui que vous soyez… Que tous ceux qui sont nés de nouveau, nés de l’Esprit de Dieu, se serrent la main pendant que nous chantons ce cantique.

Oh, il y aura une grande rencontre dans les airs, dans cet espace glorieux;
Je viendrai à votre rencontre, c’est là que je vous rencontrerai,
Dans cette Maison au-delà des Cieux!

Mes oreilles de mortel n’ont jamais entendu un chant pareil:
Je vous assure que ce sera quelque chose de glorieux.
Et le, Fils de Dieu Lui-même nous conduira
A cette rencontre dans les airs.

Oh, comme c’est merveilleux! Comprenez-vous ce qu’Il va faire? — Mais, chers amis, il va falloir que nous nous arrêtions; il est bientôt 2 heures. Nous nous arrêterons et nous reprendrons après souper. J’ai encore des pages sur ce sujet, mais il faut bien que nous nous arrêtions. Il n’y a pas de fin à cette révélation. Elle est Eternelle, de même que la Parole de Dieu est Eternelle!

Mais le triple but du glorieux mystère de Dieu est révélé. Dieu manifesté en Christ. Christ manifesté dans Son Eglise, de manière à racheter l’Eve déchue et la rétablir dans sa condition originale. Oh, mon Dieu! Il se passera de grandes choses, ce jour-là! Ce jour est très proche. Nous le croyons. Le croyez-vous?

Je pense ce chant, chaque fois que je pense à… Il Se confirma Lui-même en Daniel, Moïse, Jérémie… Qu’étaient-ils? — Ces hommes importants étaient des prophètes à qui venait la Parole de Dieu. “Vous connaissez les songes de Joseph…”. Daniel dans la fosse aux lions, et tous les autres. Qu’étaient-ils? — des prophètes!

Mais le plus Grand… Dieu n’était symbolisé en eux que temporairement. Il Se symbolisa Lui-même en Adam, qui connaissait ce qui était juste, mais qui sortit pour racheter sa femme, parce qu’elle était dans l’erreur. Christ n’avait pas besoin de devenir péché, mais Il sortit et prit sur Lui le péché, afin de racheter Ses enfants perdus. Comprenez-vous cela? — Il donna un symbole de Lui-même.

… et Moïse dans les roseaux,
Vous connaissez David à la fronde courageuse;
Vous connaissez les songes de Joseph, (le prophète)
Nous chantons souvent les prouesses de Daniel dans la fosse aux lions.
Il y a encore de nombreux autres exemples dans la Bible,
Et moi… (Ils se trouvent dans la Bible) Et moi…
(Ils sont tous manifestés en Lui. Vous voyez? Sans Lui, ils sont perdus. Et je dois devenir comme cela pour être une partie de Lui. Amen!)
Oh, combien je me réjouis de les voir. (C’est vrai!)
L’un après l’autre, le Seigneur nous les présentera,
Lors de cette rencontre dans les airs.

Dans Hébreux 11, il est dit: “… afin qu’ils ne parvinssent pas sans nous à la perfection”. Les mains et les pieds ne peuvent être parfaits sans l’intelligence, la connaissance, la tête, etc. Vous comprenez? Nous sommes tous rendus parfaits en Lui. Ainsi donc, par un seul Esprit, nous sommes baptisés en un seul Corps, étant libérés du jugement. Nous sommes passés du péché (donnant la mort) … Amen! Le Fils unique de Dieu sera Celui qui nous conduira, lorsque nous nous rencontrerons dans les airs. L’aimez-vous?

Je L’aime, je L’aime,
Parce qu’Il…

[L’assemblée continue à chanter pendant que frère Branham prie sur les mouchoirs — N.d.R.]

Seigneur Jésus, que l’onction du Saint-Esprit vienne sur ces mouchoirs, et guérisse les malades maintenant même…

[Prière incomplètement enregistrée — N.d.R.]

Comment fut-Il révélé? — Parce qu’Il m’aima le premier. Que fit-Il?

Il acquit mon salut
Sur le Bois du Calvaire.

Le Glorieux Ange de l’Alliance, Celui qui était avec Moïse dans le désert, et avec Paul sur le chemin de Damas, Se laissa photographier avec nous, et Sa photo a paru dans le dernier Life. Il est la même Parole du même Dieu, passant par les mêmes canaux, de la même manière, selon la même Promesse. “Là où deux ou trois sont assemblés en Mon Nom, Je suis au milieu d’eux”. Ainsi donc, Il est ici! “Les Anges de Dieu campent autour de ceux qui Le craignent”, c’est-à-dire de ceux qui se tiennent à Sa Parole. Personne ne peut avoir de respect pour cette Parole, s’il ne craint pas Dieu. Vous comprenez?

Il est donc avec nous ici ce matin, pendant que nous L’adorons dans l’Esprit. Oh, puisque nous avons eu ce matin un message difficile, je pense que nous pourrions L’adorer en Esprit pendant un moment. Fermez les yeux et chantez-Lui de nouveau: «Je L’aime, je L’aime». Levez simplement les mains vers Lui.

Je L’aime, je L’aime,
Parce qu’Il m’aima le premier,
Et acquit mon salut
Sur le Bois du Calvaire.

Oh, combien nous L’aimons!

Foi dans le Père, foi dans le Fils,
Foi dans le Saint-Esprit, qui ne sont qu’un seul et même Dieu.
Les démons trembleront, les pécheurs s’éveilleront.
Tout est ébranlé par la foi en Dieu.

Amen! Gloire à Dieu! Combien nous L’aimons! Maintenant, adorez-Le simplement dans votre coeur. Adorez-le simplement. Pensons combien Il est merveilleux! Voyez ce qu’Il a fait pour nous! Toutes ces visions pendant ces dernières années, et aucune qui ait été fausse! Tout ce qu’Il a dit qui arriverait est arrivé exactement comme Il l’a prédit. Je vous aime! Petits enfants, n’oubliez pas les commandements de Dieu; Aimez-vous les uns les autres. Aimez tous les hommes, qu’ils soient dans la vérité ou dans l’erreur, qu’ils soient des pécheurs ou des saints: aimez-les tous. Si vous ne les aimez pas, alors priez pour que Dieu vous vienne en aide, car Dieu a aimé le pécheur.

Et la nature même de Dieu est en… Si un homme est dans l’erreur, aimez-le quand même. N’ayez pas part à ses péchés, mais parlez-lui avec douceur (et non pas avec amertume et dureté) de l’espérance de Vie qui réside en vous par Jésus-Christ, révélé par le moyen du Saint-Esprit!

Prends le Nom de Jésus,
Enfant de tourment et de douleur.
Il te donnera joie et réconfort,
Oh, prends-Le… (Ne l’oubliez pas, où que vous alliez!)
Oh, précieux Nom… (Ce Nom, nous portons Son Nom. Nous sommes appelés de Son Nom).
Espoir de la terre et joie du Ciel.
Précieux Nom, Nom si doux.
Espoir de la terre et joie du Ciel.

Maintenant, je vais vous dire un petit secret qui vous sera utile jusqu’à mon retour. Rappelez-vous ceci, pendant que nous restons debout. Rappelez-vous ceci:

Nous courbant au Nom de Jésus,
Tombant prosternés à Ses pieds,
Nous Le couronnerons Roi des rois dans les Cieux, (Nous Le couronnerons)
Lorsque notre voyage arrivera à son terme.

Oh, précieux Nom, Nom si doux!
Espoir de… (Quelle est la triple révélation? — l’espoir et la joie du Ciel révélés en lui)
Précieux Nom, Nom si doux!
Espoir de la terre et joie du Ciel.

Quoi donc? — Espoir de la terre et joie du Ciel! tout est manifesté en Christ: Dieu, l’Eglise et tout le reste! La Bible est Christ. La Bible est la Parole écrite, et Il est la Parole. Sa révélation est la preuve de Sa Vie qui vient dans notre chair afin de manifester cette Parole. Oh, n’est-ce pas merveilleux?

Prends le Nom de Jésus… (Ecoutez bien!)
Comme un bouclier qui te protégera (Ne l’oubliez pas!) de toutes les embûches.
Quand les tentations rôdent autour de toi (Que devez-vous faire?)
Murmure ce Saint Nom en prière!

Précieux Nom, Nom si doux!
Espoir de la terre et joie du Ciel.
Précieux Nom, Nom si doux!
Espoir de la terre et joie du Ciel.

Sans le savoir (bien sûr, quand on est spirituel, on observe les choses spirituelles) —sans le savoir, mais Dieu, Lui, le sait: mais si vous vous tournez et que vous regardiez l’horloge, vous verrez qu’elle marque le chiffre 2 (deux heures) — c’est la fin du «Deuxième Pull». Le «Troisième Pull» est à la porte!

Nous courbant au Nom de Jésus,
Tombant prosternés à Ses pieds,
Nous Le couronnerons Roi des rois dans les Cieux,
Lorsque notre voyage arrivera à son terme.

Précieux Nom… (Le «deuxième Pull» a été manifesté!)
Espoir de la terre et joie du Ciel,
Précieux Nom, Nom si doux!
Espoir de la terre et joie du Ciel.

Avez-vous remarqué comment l’Esprit a pris le même cantique, et l’a monté d’une octave? Le «Pull» suivant est à la porte! Amen!

Prends le Nom de Jésus avec toi…
(il est plus tard que vous ne pensez)
… de tourment et de douleur;
Il te donnera joie et réconfort,
Oh, prends-le partout avec toi.

Précieux Nom, Nom si doux!
Espoir de la terre et joie du Ciel.
Précieux Nom, Nom si doux!
Espoir de la terre et joie du Ciel.

(Maintenant, si la tentation vous assaille, que faites-vous?)
Prends le Nom de Jésus avec toi,
Comme un bouclier qui te protégera de toutes les embûches.
Quand les tentations rôdent autour de toi,
(Qu’elles ne vous rendent pas incrédules) …
(rappelez-vous)
Murmure ce Saint Nom en prière!

Précieux Nom, Nom si doux!
Espoir de la terre et joie du Ciel.
Précieux Nom, Nom si doux!
Espoir de la terre et joie du Ciel.

Courbons tous notre tête avec respect.
Nous courbant au Nom de Jésus…

[Message en langue inconnue, suivi de son interprétation — N.d.R.]

J’espère que vous comprenez ceci, c’est que l’Esprit du Seigneur est descendu parmi nous pendant cette réunion parlant dans une langue inconnue (parlant à un homme qui ne savait pas de quoi il s’agissait, et interprétant par un autre homme qui ne savait pas non plus de quoi il s’agissait) — c’est la Parole du Seigneur. Vous rappelez-vous quand l’ennemi s’approcha et qu’ils ne savaient pas quoi faire? — l’Esprit du Seigneur tomba sur un homme et révéla ce qu’il fallait faire. Oh, mon Dieu!

Inclinons nos têtes avec humilité. Que Dieu vous bénisse.

Jusqu’au jour, où nous nous rencontrerons
Aux pieds de Jésus,
Jusqu’à ce jour,
Dieu sera avec vous — jusqu’à ce jour.