“Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement” (Hébreux 13.8).

Lettre circulaire — Novembre 1973


Je salue tous les lecteurs de cette brochure, au Nom du Seigneur, par cette parole de Romains 10.16-18:

“Mais tous n’ont pas obéi à la bonne nouvelle. Aussi Esaïe dit-il: Seigneur, qui a cru à notre prédication?
Ainsi, la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ.
Mais je dis: N’ont-ils pas entendu? Au contraire!
Leur voix est allée par toute la terre, et leurs paroles jusqu’aux extrémités du monde”.

Chaque Message envoyé par Dieu se répand sur toute la terre. Déjà, dans Son ordre de mission, le Seigneur Jésus a dit: “Allez par tout le monde!”. La responsabilité de publier un Message divin n’est pas limitée à un pays ou à un peuple. Chaque réveil d’importance historique s’est étendu sur toute la terre.

Bien que la Réformation eût commencé en Europe, la publication de son message atteignit en son temps le monde entier. C’était une intervention divine, par laquelle, les portes romaines s’ouvrirent pour laisser s’échapper les âmes de la grande prison. Ces personnes furent libérées de la crainte et de l’esclavage spirituel, et elles purent elles-mêmes lire la Bible et prier Dieu. Elles reconnurent que le Seigneur, devant qui elles avaient vécu dans la peur et l’épouvante, était un Dieu d’amour, plein de grâce et de miséricorde. C’était une visitation de la grâce de Dieu. Des messagers s’en allèrent dans le monde entier pour rendre témoignage de ce que Dieu avait fait en leur temps.

C’est ce qui arriva également lors du réveil suivant. De celui-ci sortirent certaines confessions de foi, et que ce soit l’église protestante ou autres églises, elles eurent toutes une influence mondiale. Dans tous les pays nous trouvons des Méthodistes, Baptistes, Salutistes, Pentecôtistes, etc. Chaque confession de foi s’en tient à certaines doctrines, et conserve un certain climat qui lui est particulier. C’est ainsi que chacune d’elles a ordonné d’une façon uniforme le cours du culte. Du point de vue humain, il n’y aurait rien à redire à cela; cependant, quelle place reste-t-il pour l’action du Saint-Esprit dans l’Eglise? A quoi peut nous servir aujourd’hui l’action exercée par l’Esprit il y a cinquante ou cent ans, si nous ne l’expérimentons pas nous-mêmes. C’est précisément maintenant qu’il est très important de considérer toutes choses du point de vue divin, plutôt que de regarder au travers des lunettes de certaines confessions de foi.

Lors de chaque réveil spirituel, le chemin fut ouvert à nouveau pour l’action de Dieu. Cependant, aussitôt que l’on s’organisait et que l’on formait une nouvelle église, Dieu devait recommencer Son oeuvre. Le réveil spirituel qui vint après la Réformation engloba une partie de ceux qui avaient déjà fait le premier pas de la “justification par la foi”. Dieu employa pour la publication de ce Message des hommes qui étaient prêts à croire à une plus grande connaissance de la Bible.

La “sanctification”, produite par l’Esprit — laquelle est le deuxième pas de la foi — fut prêchée et expérimentée. Tous ceux qui avaient véritablement expérimenté la justification par la foi furent conduits plus en avant par l’Esprit de Dieu. Ceux qui en parlaient par connaissance, mais n’avaient pas fait cette expérience avec Dieu, s’arrêtèrent là et se retournèrent contre cette nouvelle lumière qui venait d’éclater. Ils s’élevèrent contre tout ce qui ne correspondait pas à leur représentation de la foi.

De ce deuxième réveil sortirent les églises méthodistes. Et, alors que l’on s’occupait de bien ordonner le tout et d’établir une confession de foi, on pouvait déjà entendre au loin le son de la Parole — de nouvelles vérités bibliques étaient placées sur le chandelier. A la “justification par la foi”, et à la “sanctification” produite par l’Esprit vint s’ajouter le baptême de la foi. A nouveau, des hommes sortirent dans le monde entier et publièrent la nouvelle connaissance. Ils furent cependant incompris et repoussés par ceux du précédent réveil. Seul, un reste s’avança avec reconnaissance plus en avant dans l’action de Dieu. C’étaient ceux qui avaient véritablement fait une expérience avec Dieu et qui étaient spirituellement bien disposés; ils se joignirent à l’action de Dieu qui suivit.

Lors de chaque réveil, deux lignées apparaissent: l’une est inspirée par la pensée humaine et se jette dans une nouvelle organisation, alors que l’autre est spirituelle et est employée par Dieu pour le réveil suivant. A chaque fois s’est vérifiée cette parole: “Car il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus”. Et chaque fois, Dieu a continué de faire de nouvelles choses avec ce peu d’élus, alors que les autres endurcissaient leur coeur et s’arrêtaient là. Dans tous les temps, Dieu a pris plaisir au “petit troupeau”. C’est à lui que les choses du Royaume de Dieu furent prodiguées; et c’est lui qui, dans chaque âge, se laissa guider par l’Esprit de Dieu et qui reçut le Message révélé.

Au tournant de ce siècle, un nouveau vent commença à souffler; ce fut véritablement un bruit qui descendit du ciel. Sur différents pays, il y eut une effusion de l’Esprit, et des groupes de prières furent formés par des croyants qui avaient faim d’expérimenter à nouveau la Vie de Dieu, et où chacun était prit à s’avancer sous l’action de Dieu. Dans le monde entier, les véritables croyants expérimentèrent le baptême de l’Esprit. Ainsi, à la “justification par la foi”, et à la “sanctification” par l’action de l’Esprit, vint s’ajouter le “baptême de l’Esprit”. Pour l’Eglise de Jésus-Christ, il en est comme d’une plante qui passe par différents stades de croissance. Les diverses bénédictions expérimentées jusqu’à aujourd’hui par l’Eglise de Dieu l’ont conduite comme un grain de blé jusqu’à l’épi. Maintenant, nous voyons comment l’ivraie est liée ensemble, alors que le grain de blé est amené à pleine maturité dans l’épi. La vie de tout grain de blé jeté en terre passe par les divers stades de la croissance: après avoir passé par la mort, elle paraît à nouveau maintenant comme un parfait grain de blé dans les épis.

En rapport avec cela, il serait bon de se rapporter à ce que dit frère Branham dans la brochure de la Parole Parlée N° 10, pages 25 et 26, où il parle des trois marches qui doivent être gravies avant que chaque croyant puisse s’élancer sur le chemin de la Gloire. Il parle d’une soeur en Christ qui voulait marcher sur cette Sainte voie, mais qui se refusait à gravir les trois marches de la foi, de la justification, de la sanctification et du baptême de l’Esprit. Elle chuta dans ce chemin et tomba dans l’abîme en poussant des cris horribles.

Chers frères et soeurs dans le Seigneur, nous savons que frère Branham a insisté sur l’importance pour le croyant de recevoir le Saint-Esprit. Il a souvent parlé de cela à des personnes du Plein Evangile qui prétendaient avoir reçu l’Esprit, sans toutefois vouloir se laisser guider par Lui dans toute la Vérité. Ils exerçaient les dons de l’Esprit, et voulaient prouver par cela que Dieu était avec eux, bien qu’ils ne crussent pas la Parole révélée. Il devait leur dire que, dans ce cas, même le baptême de l’Esprit ne leur servirait à rien.

Le chemin de Dieu conduit le croyant à travers la justification, la sanctification, et le baptême de l’Esprit. Chaque croyant doit expérimenter ces trois événements avant de pouvoir fouler la Sainte Voie des rachetés. La Parole de Romains 5.10 est toujours valable: “Etant donc justifiés par la foi…” ainsi que celle d’Hébreux 12.14: “Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur”. “Car, pour ce qui concerne toutes les promesses de Dieu, c’est en lui qu’est le oui; c’est pourquoi encore l’Amen par lui est prononcé par nous à la gloire de Dieu. Et celui qui nous affermit avec vous en Christ, et qui nous a oints, c’est Dieu, lequel nous a aussi marqués d’un sceau et a mis dans nos coeurs les arrhes de l’Esprit” (2 Cor. 1.20-22).

En tant qu’enfants de Dieu obéissants, nous croyons et nous vivons spirituellement de chaque parole qui sort de la bouche de Dieu. Celui qui veut arriver aux portes de perles doit croire comme l’Ecriture nous l’enseigne.

Il ne suffit pas aujourd’hui de reconnaître l’action de Dieu dans les temps passés, mais nous devons voir l’achèvement de Son oeuvre. La fin est proche, le temps de la moisson est venu. Jean-Baptiste dit de notre Seigneur Jésus-Christ: “Il a son van à la main; il nettoiera son aire, et il amassera le blé dans son grenier, mais il brûlera la paille dans un feu qui ne s’éteint point” (Luc 3.17).

Je me sens conduit à vous raconter à nouveau une révélation divine que je n’oublierai jamais. Je fus subitement transporté par l’Esprit en plein air, et placé au bord d’un champ de blé mûr. Je vis aussitôt une moissonneuse-batteuse placée devant moi, et j’entendis une voix me disant: «Personne n’a encore utilisé cette moissonneuse-batteuse. C’est à toi qu’elle est destinée, car tu dois rentrer la moisson!». L’instant d’après, je vis que de terribles nuages noirs couvraient le ciel, et que la pluie menaçait. Je dis: «Seigneur, c’est trop tard! Cela ne sert à rien de commencer, car le jugement commence à tomber!». Lorsque j’eus prononcé ces paroles d’un coeur triste et étreint par l’émotion, il se passa quelque chose de merveilleux: soudain, le soleil perça les nuages sombres et apparut dans toute sa force et sa majesté. La lumière qui descendait au travers de cette déchirure des nuages n’éclairait que le champ de blé doré. Aussitôt, je mis en marche la moissonneuse-batteuse; je remuai les leviers, et déjà elle démarrait. Je commençai à récolter la moisson, et tout en travaillant, je levais de temps en temps la tête pour surveiller les nuages noirs. Après que j’eus terminé de faucher la dernière bande du champ de blé et que je fus revenu à mon point de départ, l’ouverture dans le ciel se referma, et un terrible orage éclata. Il me semblait que c’était comme si toute la colère de Dieu était déversée sur la terre; cependant, la récolte était rentrée, et l’oeuvre accomplie.

Nous reconnaissons que le temps du jugement s’approche. Les élus, les véritables grains de blé, seront unis à Christ, le Chef — Lui qui fut comme un grain de blé jeté en terre, qui mourut, ressuscita et porta beaucoup de fruits.

L’ivraie apparaît, elle aussi, et s’unit à l’anti-christ. Ce sont les personnes qui parlent volontiers de Christ et de la Parole de Dieu, mais qui croient leur propre interprétation. Ils confondent le mensonge avec la Vérité, et Dieu leur envoie une énergie qui les fait croire l’erreur. Les vrais croyants retournent à l’enseignement des apôtres, et s’en tiennent uniquement au “Ainsi dit le Seigneur!” de la Parole de Dieu infaillible. Les véritables disciples de Jésus s’en tiennent à la Parole qui sort de Jérusalem, alors que les autres se tournent vers ce qui vient de Rome.

Beaucoup se glorifient des bénédictions spirituelles, bien qu’ils se trouvent dans le camp de l’antichrist. Ils n’ont pas compris la parole de l’Ecriture qui dit: “… il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes” (Mat. 5.45). Il n’y a jamais eu un temps semblable dans lequel cette parole s’est accomplie aussi clairement et où tout est apparu de façon aussi sordide. Beaucoup ont déclaré que l’action de l’Esprit et les dons du Saint-Esprit étaient du diable, et maintenant, il apparaît qu’ils reçoivent aussi la même pluie. Jésus déclara qu’il pleuvait également sur les justes et sur les injustes. La pluie en elle-même signifie rien; cela dépend uniquement de la semence qui trouve dans le fond du coeur. C’est pourquoi, précisément en ce temps, nous avons besoin du discernement par le Saint-Esprit. La question n’est pas de savoir si la pluie spirituelle est venue sur nous, mais bien de savoir ce qui en est résulté? Si nous sommes la semence de Dieu, nous accepterons alors l’action de Dieu pour notre temps, et nous reconnaîtrons ce que Dieu fait conformément à Sa Parole.

La parole d’Hébreux 6 nous parle de personnes qui ont été éclairées, qui ont goûté le don céleste, qui ont eu part au Saint-Esprit, qui ont goûté la bonne parole de Dieu et les puissances du siècle à venir — crucifiant pour leur part le Fils de Dieu et l’exposant à l’ignominie. Il est impossible qu’elles soient encore renouvelées et amenées à la repentance. Si quelqu’un nous dit aujourd’hui qu’il été éclairé, qu’il a goûté au don céleste et qu’il a part au Saint-Esprit, qu’il a goûté à la bonne parole de Dieu et aux puissances du siècle à venir, nous pourrions penser qu’un tel homme est particulièrement béni et élu du Seigneur. Cependant, il est écrit plus loin dans ce chapitre: “Lorsqu’une terre est abreuvée par la pluie qui tombe souvent sur elle, et qu’elle produit une herbe utile à ceux pour qui elle est cultivée, elle participe à la bénédiction de Dieu; mais, si elle produit des épines et des chardons, elle est réprouvée et près d’être maudite, et on finit par y mettre le feu”.

C’est une sérieuse parole d’exhortation pour le croyant de ce temps, et cela doit le conduire à s’éprouver lui-même. Qu’est-ce que la pluie de la bénédiction a-t-elle donc fait naître dans notre vie?

 

VOYAGES MISSIONNAIRES

Pologne

Par la grâce de Dieu, il nous a été accordé de vivre des jours inoubliables avec les frères et sœurs de Pologne. Il régnait une grande joie, lorsque nous rendions témoignage de ce que nous avions vu de nos propres yeux lors des réunions bénies de frère Branham. Tous ceux qui habitent dans les pays de l’Est et qui n’ont pas la possibilité de participer au développement spirituel de ce temps ressentent comme un grand privilège d’entendre parler maintenant de ce que Dieu a fait dans notre génération.

Tchécoslovaquie

En Tchécoslovaquie également, nous avons éprouvé une grande joie à revoir les frères et soeurs.

Par les émissions de la radio, le Message de la fin est porté bien au-delà de nos frontières. Et, dans les pays de l’Est européen, il y a aussi un puissant réveil parmi les croyants. Les élus ont reconnu ce que Dieu fait dans notre temps, et de quelle manière Il prépare les Siens pour le retour de Jésus-Christ.

Autriche

C’est avec beaucoup de reconnaissance que nous nous souvenons des réunions richement bénies en Autriche. Le Seigneur a parlé aux Siens d’une manière puissante par Sa Parole et Son Esprit. Il nous a montré à nouveau que la nourriture pour ce temps avait été emmagasinée, et qu’elle ne pouvait être distribuée que conformément aux ordres de Dieu, et de la bonne manière.

TRAVAIL MISSIONNAIRE

De différents pays nous parviennent des nouvelles de frères auxquels le Seigneur a mis à coeur de traduire dans leur langue les prédications de frère Branham et de les publier. Le travail de traduction et d’impression est fait avec un plein dévouement et un esprit de sacrifice désintéressé.

Belgique

Nous sommes réjouis du fait que, maintenant, frère Vanhees a sa propre presse Offset, et de ce qu’il peut couvrir les besoins en brochures pour la partie de la Belgique de langue flamande, ainsi que pour les Pays-Bas. Nous lui souhaitons, ainsi qu’à ceux qui travaillent avec lui, la bénédiction du Dieu Tout-puissant.

Norvège

Frère Johansen et frère Larson veillent à ce que le Message des derniers temps soit traduit et imprimé en langue norvégienne. Frère Johansen porte la responsabilité de sa propre imprimerie, et Dieu l’a béni et employé d’une manière toute particulière. Nous souhaitons de tout coeur à ces frères la bénédiction de Dieu pour ce travail.

Finlande

Lors de mon séjour en Finlande, nous avons également pu acheter une presse Offset, afin que les prédications traduites en finlandais puissent être imprimées. Nous souhaitons à frère Vuori et à son équipe les riches bénédictions du Seigneur. Je remercie de tout coeur l’assemblée de Zurich de son aide généreuse pour l’achat de cette presse.

Suisse

Frère Barilier a également d’habiles collaborateurs pour l’aider dans la traduction et pour l’impression des prédications au moyen de leur propre presse Offset. Frère Martin voit que sa tâche devant Dieu est de se donner tout entier pour l’accomplissement de ce travail. Nous souhaitons à nos frères et soeurs de langue française les riches bénédictions de Dieu.

Italie

Frère Pilati nous annonce qu’en Espagne et au Portugal, le Seigneur a ouvert les portes d’une façon merveilleuse. Beaucoup reçoivent le Message de la fin des temps, tout spécialement en Italie, jusque tout en bas de la Sicile. Ainsi, tous les pays de notre continent sont touchés par Dieu, et pour cela, le Seigneur emploie divers frères à Son service. Que la bénédiction du Dieu Tout-puissant soit avec eux!

Asie et Afrique

Nous entendons également parler de ce que Dieu fait dans les pays d’Asie et d’Afrique. Partout, il y a des frères auxquels Dieu a mis à coeur de faire connaître à leurs concitoyens, et dans leur propre langue, les grandes choses que Dieu a faites. Ainsi, les prédications de frère Branham sont aussi traduites dans différents dialectes qui ne sont pas internationalement connus. Frère Jackson, d’Afrique du Sud, nous prie de bien saluer chacun d’entre vous.

Australie et Nouvelle-Zélande

Frère Searle fait connaître par une lettre circulaire de quelle manière merveilleuse le Seigneur ouvre les portes en Australie et en Nouvelle-Zélande. Beaucoup viennent à la connaissance de la vérité. Il est lui-même souvent en voyage pour publier le Message de la fin des temps, la Parole que Dieu a révélée pour ce temps.

Indonésie

Frère Pohan va de ville en ville, et par toute l’Indonésie, pour publier avec une grande conviction la précieuse Parole de Dieu. Il traduit également les prédications de frère Branham et les donne dans la langue du pays. Que la bénédiction de Dieu repose aussi sur lui.

Amérique latine

Nous venons de recevoir des nouvelles de frère George Smith qui nous parle des bénédictions de Dieu dans ces pays. Plus de 300 grandes assemblées ont accepté le Message de Dieu. Les frères et soeurs se font baptiser au Nom du Seigneur Jésus-Christ. Partout, les gens sont reconnaissants pour la claire lumière de la Parole prophétique révélée dans notre temps.

Chers frères et soeurs, chers amis, nous pourrions continuer à parler sur ce que Dieu fait dans le monde entier, car chaque réveil s’est étendu sur la terre entière. Ainsi, cette dernière visitation de Dieu atteint également Ses enfants jusqu’aux extrémités de la terre. Nous en sommes très reconnaissants au Seigneur, et nous en donnons à Lui Seul toute la gloire.

RESPONSABILITE COMMUNE

Je ne veux pas manquer de remercier de tout coeur les frères et soeurs qui soutiennent fidèlement l’oeuvre missionnaire. Ensemble, nous en portons la responsabilité devant Dieu.

Nous savons que le temps est mesuré et que maintenant, il ne s’agit pas d’amasser des trésors sur la terre, mais bien de faire tout ce que nous pouvons pour que beaucoup puissent entendre ce précieux Message de Dieu, et par cela venir à la connaissance de la Vérité, et être préparés pour le jour du retour de Jésus-Christ.

Que la bénédiction du Dieu Tout-puissant repose d’une manière toute particulière sur ceux qui placent l’oeuvre de Dieu à la première place et se trouvent réellement derrière elle pour la soutenir. Vous avez, par vos prières et votre soutien, la même part à ce travail que ceux qui s’en vont pour annoncer la Parole. Par vos dons, il nous a été possible de soutenir en temps utile des missionnaires dans différents pays en leur faisant parvenir 50 dollars par mois. En outre, nous avons aidé les frères à établir des presses et à acheter des véhicules afin que, de diverses manières, le Message du temps de la fin soit diffusé. Par vos sacrifices, il a été possible de rayonner par les émissions de la radio, afin que ceux qui ne vivent pas dans la liberté comme nous puissent aussi entendre ce Message.

Que le Seigneur récompense chacun, selon les richesses de Sa grâce.

Agissant de la part de Dieu.
E.
Frank

 

EDITORIAL

Chers amis lecteurs, chers frères et soeurs en Jésus-Christ,
Que la grâce et la paix vous soient multipliées!

Je dois tout d’abord vous informer que le Seigneur, notre Dieu, a jugé bon de reprendre à Lui notre soeur, Clara Borel, la compagne de notre frère Marcel Borel, et la mère de notre frère Michel. Elle a été, avec son mari, jusqu’à ces derniers temps, la cheville ouvrière pour l’expédition des brochures. Avec joie et fidélité, elle s’est consacrée à ce travail, ces dernières années, et dans l’épreuve de la maladie, le Seigneur l’a fidèlement soutenue dans la foi et la confiance jusqu’à la fin. Que Son Nom en soit béni! Nous dirons avec le prophète Job: “L’Eternel a donné, l’Eternel a ôté; que le nom de l’Eternel soit béni!”.

Le départ de notre soeur a correspondu avec de profonds changements dans l’équipe de distribution des brochures en langue française. Nous profitons de remercier tous ceux qui ont collaboré jusqu’à ce jour dans la traduction, la transcription, la correction, l’impression, le brochage, l’expédition, la correspondance, et tant de petites choses sans nom qui, en fin de compte, prennent tellement de temps pour les exécuter. Tous ceux qui ont pris part à ce travail l’ont fait bénévolement et de tout coeur afin que ce Message de Dieu puisse parvenir aux croyants d’expression française. Le Seigneur est témoin de cela, ainsi que de toutes les prières qui sont montées à Son trône en faveur de ce travail et de tous les dons en argent et en nature. Nous savons qu’Il récompensera chacun selon son oeuvre, en temps utile.

Dès le mois de février, nous avons commencé à imprimer sur notre propre presse Offset les brochures que nous vous faisons parvenir. C’est avec l’aide des frères et soeurs d’Allemagne que nous avons pu acheter cette presse, et nous les remercions pour ce service fait au Nom du Seigneur.

C’est dans la maison de frère Jean Martin, la “Fleur de Lys” à L’Auberson, que nous avons trouvé accueil, et nous en remercions le Seigneur Jéhova-Jiré, car nous voyons qu’Il avait tout préparé. Désormais, l’expédition des brochures se fera également de l’Auberson, et nous vous prions de noter la nouvelle adresse à laquelle vous devrez faire parvenir dorénavant votre correspondance concernant les brochures.

Dès février, nous avons été très occupés à renouveler le stock des brochures déjà parues et, de ce fait, le travail de traduction et d’impression de nouvelles brochures a été ralenti. Nous espérons que dès l’an prochain, nous pourrons publier de nouvelles brochures à un rythme plus rapide. Nous vous demandons de bien vouloir prier le Seigneur pour cela. Nous sommes en effet conscients que pour nombre de lecteurs, ces prédications sont véritablement la seule nourriture spirituelle, car la famine se fait déjà sentir un peu partout.

Nous avons eu à coeur d’ouvrir un compte bancaire pour l’oeuvre missionnaire, et si le Seigneur vous conduit à soutenir ceux qui ont la charge de porter le Message des derniers temps, plus particulièrement dans les pays d’Afrique, vous trouverez ci-dessous l’adresse de ce compte.

Nous avons également changé les titulaires et les numéros de ccp en Suisse et en France.

Nous remercions vivement, de la part du Seigneur, les frères qui se sont occupés jusqu’à ce jour des ccp en France et en Suisse. Que le Seigneur les récompense richement pour leur collaboration à l’oeuvre de diffusion de ce Message.

Que le Seigneur Jésus-Christ vous bénisse tous!

Pour l’équipe de rédaction et de diffusion.
A. Barilier